Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
party hard (yami) 6f74065477f1211cc615d258db51e2c8party hard (yami) Tumblr_pgawnfyL9u1vzztm0o1_400party hard (yami) Originalparty hard (yami) A2bdbaacc8eff56cbfed0f3acd60d0e1f9329143
Le Deal du moment : -54%
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
21.79 €

 :: Digital City :: Quartier Nord :: Ancien dortoir des Cheonglyong
Aller à la page : 1, 2  Suivant

party hard (yami)

Yi Ji Hae
Yi Ji Hae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

party hard (yami) party hard (yami) Empty Jeu 22 Oct - 17:44
« J’ai passé une journée horrible je me pointe. T’as intérêt à avoir du temps pour moi. » Ce fut le message qu’il envoya à Yami en sortant des cours. Ce n’était pas dans ses habitudes d’envoyer ce genre de messages. Il était d’ordinaire plus discret et ne faisait pas vraiment de vagues. Cependant, aujourd’hui, il en avait besoin. C’était pour cette raison qu’il avait été si direct et cash dans le sms qu’il avait envoyé à son amie. Rien ne s’était bien passé dans la journée. Il s’était d’abord réveillé en retard, ayant oublié de mettre son réveil après une soirée à jouer aux jeux vidéo. Ce n’était pas forcément ce qu’il préférait dans la vie de ne pas être à l’heure. Jihae n’aimait pas quand il devait se dépêcher pour se préparer. Etant de la team paresse, il aimait bien prendre son temps le matin. C’était pour ça qu’il avait plusieurs réveils, pour pouvoir tourner et virer un peu plus longtemps dans son lit. C’était psychologique, mais il se disait qu’au moins avec plusieurs réveils, il avait le temps de se réveiller correctement et de prendre le temps de passer dans la salle de bain avant de s’habiller. Mais ce matin ça n’avait pas été le cas. Pris par le temps, il n’avait même pas mangé et avait du attendre le midi. Seulement, bien entendu le repas du midi n’était pas à son goût. Jihae avait commencé à se dire qu’il était maudit. Il ne voyait pas les choses autrement. Pourtant, ce n’était pas le cas. Juste, ce n’était pas sa journée.

La suite de la journée ne lui avait pas donné de raison de ne pas avoir envie de retourner se terrer dans sa chambre, son casque sur les oreilles pour ne plus à voir ou écouter les gens. On lui avait pris la tête par rapport à sa place dans la salle de classe avant d’apprendre que ce n’était pas la bonne salle ni le bon jour pour son cours. Comment avait-il pu être distrait de la sorte pour ne pas avoir vu le changement de jour et de classe pour son cours ? Il lui avait simplement fallu oublier un jour de passer par sa boite de mails indésirables. Il avait soupiré et quitté la salle de classe pour aller à la bibliothèque pour travailler. Okay, il n’avait pas cours, mais ça ne l’empêchait pas de travailler ? C’était sans compter le réseau qui sautait toutes les cinq minutes, l’empêchant de faire ce qu’il avait envie et besoin. Au bout d’une heure à batailler, Jihae avait jeté l’éponge et avait finit par envoyer ce message à Yami. Maintenant, il était en chemin vers son dortoir, espérant qu’elle y serait. Il ne manquerait plus que ce ne soit pas le cas et là, la vie du fils Yi serait vraiment merdique. Il se dépêcha donc de parcourir la distance qui le séparait du dortoir des bleus. Une fois devant, il envoya un second message à la jeune femme pour lui signifier qu’il était arrivé et que donc, elle pouvait venir lui ouvrir parce qu’il n’avait pas accès pour entrer à l’intérieur.



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Mukai Yami
Mukai Yami
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Ven 23 Oct - 18:13
La joue posée contre la surface plate de la table, les yeux fermés, Yami fut dérangée par une vibration longue et puissante. La frustration montante alors qu’elle avait tenté en vain de faire fonctionner ses lignes de codes, elle s’était permise une pause devant son ordinateur. Les vibrations discrètes et régulières de la machine avait eu raison de la serveuse et cette dernière s’était endormie sans s’en rendre compte. Elle se maudit autant qu’elle maudissait celui ou celle qui venait la déranger dans son sommeil bien mérité. Elle avait eu une journée bien chargée, s’était prise des remarques dans tous les sens de la part de personnes qu’elle ne connaissait même pas et, même au travail, elle avait manqué plusieurs fois de tout renverser. La fatigue continuait de s’accumuler et prendre une réelle pause (pas quelques minutes par-ci, par-là) se faisait urgent. Elle ne voulait plus regarder des lignes sans fin. Elle n’en pouvait plus d’appuyer sur la touche rafraîchir toutes les trente secondes pour vérifier que son code fonctionnât parfaitement pour découvrir que ce n’était jamais vraiment le cas. Elle en avait marre et avait besoin de cette pause, elle avait besoin de ne plus réfléchir.

Sa main glissa vers son téléphone portable. Elle recevait rarement des messages et la majorité venaient de sa colocataire pour lui dire si elle avait oublié quelque chose ou demander à quelle heure elle rentrait afin de ne pas l’effrayer.
Elle déverrouilla l’appareil et remarqua un message de Yi Jihae. Elle fronça les sourcils et se redressa, les yeux fixés sur les mots affichés sur l’écran. Elle pourrait presque s’offusquer si elle n’avait pas elle-même passé une dure journée. La Japonaise était le genre de personnes qui détestait recevoir des ordres de cette manière, cependant cette petite escapade était la bienvenue. Elle ferma son ordinateur, le laissant en veille et fila dans les parties communes afin de voir si elle avait de quoi accueillir son ami. Elle remarqua quelques bouteilles de bières et de soju qui restaient de la soirée de sa fratrie avec un post-it ‘Choi Mingwei’ dessus. Elle se servit dedans et les mit au frigo, pensant que son collègue ne lui en voudrait pas longtemps et, au pire, elle accuserait Jaehwan. Elle se fit néanmoins la promesse de les remplacer un jour lorsqu’elle pourrait se le permettre. Attendant Jihae, elle commençait à avoir faim. D’habitude elle était toujours trop concentrée sur son travail pour s’en rendre compte mais elle venait de réaliser qu’elle n’avait rien avalé depuis la veille. Elle prit son téléphone pour commander quelque chose quand elle vit le second message de son ami. Elle marcha précipitemment jusqu’à la porte et l’ouvrit. « Bienvenue. » Dit-elle en Japonais avant de se retourner pour le laisser entrer. Elle reprit, en coréen cette fois. « T’as faim ? J’allais commander à manger. » Elle n’attendit pas sa réponse pour prendre et payer un plat de tteokbokki à partager (déjà qu’elle mangeait à peine pour économiser, elle n’allait pas prendre plus que nécessaire).

Arrivés dans la petite cuisine partagée, Yami laissa son téléphone sur la table basse et continua jusqu’au frigo. « Journée de merde ? » Elle montra les bouteilles de Soju, demandant silencieusement s’il en voulait.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Yi Ji Hae
Yi Ji Hae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Mer 4 Nov - 19:33
Sa journée avait été réellement merdique. Tout s’enchainait pour le faire chier et il avait fini par abandonner le fait de vouloir bosser à la bibliothèque. Pourtant, malgré toutes les merdes qui lui étaient arrivées, Jihae en avait eu l’envie. Ce n’était pas rare qu’il s’enferme tout seul dans ses devoirs mais là, tout autour de lui, lui montrait qu’il devrait arrêter parce que le ciel lui envoyait des signaux comme quoi il devait arrêter de travailler et faire autre chose. Il reprendrait plus tard parce que là, tout le faisait chier. Le jeune homme attrapa donc son téléphone et envoya un sms à Yami, sans réellement mettre les formes. Il avait eu une journée de merde et il espérait qu’elle serait là pour lui. Pas un seul instant, il ne s’était dit qu’elle prendrait mal le fait qu’il lui envoyait un message comme celui qu’elle venait de recevoir. Jihae savait que dans le cas contraire, il l’aurait très certainement envoyé chier parce qu’il n’aimait pas spécialement la présence des gens. Pourtant, aujourd’hui, il se dépêcha d’aller retrouver Yami chez les Cheonglyong pour qu’elle égaie un peu sa journée pourrie. Arrivé devant le bâtiment, il la prévint qu’il était là. il ne pouvait pas entrer dans le dortoir sans l’aide d’une personne de la fraternité.

La jeune femme finit par le rejoindre et il hocha la tête quand elle le salua. Il n’avait pas vraiment envie de se dérider pour le moment. Il entra à sa suite et haussa les épaules. « Ouais j’ai faim. T’as pris quoi ? » Parce qu’il allait lui aussi prendre quelque chose pour eux. Hors de question qu’elle paie pour eux deux, alors que c’était lui qui s’imposait. « Pizza ? » Il proposa ça, mais si elle n’en voulait pas, il commanderait autre chose. A part quelques allergies, il pouvait manger de tout. Il la suivit jusque dans la cuisine et à la vue des bouteilles de soju, il hocha la tête. Rien de tel qu’un petit remontant pour oublier à quel point il avait eu une mauvaise journée. « Ouais… J’ai loupé le réveil. On m’a pas prévenu que j’avais pas cours et ensuite pas de réseau à la bibliothèque… Comment te dire que ça m’a bien fait chier. » Il grimaça avant de porter son regard sur elle. « Et toi ? T’as eu une meilleure journée ? » Il posait la question par politesse mais également pour qu’ils puissent se plaindre tous les deux ensemble.



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Mukai Yami
Mukai Yami
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Ven 6 Nov - 11:53
La présence de son ami était la bienvenue. Yami avait besoin de souffler, avait besoin de passer quelques heures sans devoir penser à ses prochaines horaires au travail, ni même à ses projets qui ne se finiraient pas tous seuls. Alors qu’elle prenait de grandes inspirations, tentant de calmer le stress en elle, elle inspecta la cuisine à la recherche de boissons qu’ils pourraient utiliser pour oublier.  La japonaise buvait très rarement mais lorsqu’elle le faisait, il lui était difficile de s’arrêter. Elle finissait toujours dans des états seconds où il était question d’être portée et où elle demandait beaucoup d’eau. Et parfois, un anti-douleur le lendemain. Heureusement qu’il y avait toujours une âme charitable qui lui offrait cette boisson miracle contre la gueule de bois ces matins-là.
Les bouteilles étaient au frigo et elle pouvait déjà entendre la colère de son collègue qui allait la poursuivre au travail lorsqu’il apprendrait qu’elle s’était servie dans ses affaires. Elle savait Mingwei généreux mais pour une raison qu’elle ignorait, il était difficile avec elle. Et cette dernière ne rendait pas la situation moins compliquée, ne se laissant pas marcher dessus.

Yi Jiihae arriva enfin et, téléphone à la main, Yami lui souhaita la bienvenue. Elle commanda un plat à livrer, affamée, non sans demander si son ami voulait quelque chose. S’il y avait bien une habitude qu’elle devait oublier, c’était celle de toujours proposer à son prochain s’il désirait quelque chose. Elle se faisait avoir à chaque fois, bien que ça partait toujours d’une bonne intention. Elle avait payé le thé de son ami japonais un soir en rentrant du travail, tout comme très récemment, elle avait payé celui d’un certain chinois qui se prenait pour un médium. Si elle voulait réellement économiser comme elle le désirait et ne plus manquer de rien à la fin des mois, elle devait arrêter d’être généreuse elle même. « Pourquoi pas, Pizza et tteokbokki. » Ils s’installèrent enfin autour de la table dans la petite cuisine des Cheonglyong et Yami écoutait les mésaventures de Jihae. « Quand les signes sont là, c’est dur de les ignorer. » Elle avait l’impression de parler comme ce Qin Tian. « Au moins, t’es là. Tiens. » Elle sortit une bouteille de soju du frigo, la secoua pour créer ce tourbillon d’alcool à l’intérieur et dévissa le bouchon. Elle attrapa deux shots qui traînaient près de l’évier, des restes d’une petite soirée à laquelle elle n’avait pas participé. « Pas forcément pire, mais pas forcément mieux. » Au moins, elle avait pu fermer les yeux quelques minutes. « Les clients au restaurant commencent à m’énerver à penser qu’ils peuvent se permettre n’importe quoi juste parce que je porte un short. Et aujourd’hui j’ai bien failli casser plein de vaisselle. » Elle soupira. « Puis, y’a ce cuisinier de malheur qui ramène toujours son meilleur ami, ils sont chiants à deux ! » N’attendant pas une minute de plus car lorsque Yami était lancée, elle avait du mal à s’arrêter, cette dernière servit les deux shots. « A nos journées de merde. » Dit-elle pour trinquer.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Yi Ji Hae
Yi Ji Hae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Mar 17 Nov - 15:48
Il espérait que sa journée serait moins merdique en présence de son amie. D’ordinaire, il serait rentré directement au dortoir des pyobeoms, mais avec le début de journée qu’il avait eu Jihae s’était dit que ce ne serait potentiellement pas une bonne idée. On allait sûrement l’emmerder là-bas et ça finirait par détruire le peu de patience qu’il lui restait. Alors, aller voir Yami chez les cheonglyongs lui avait semblé être la meilleure solution. Il l’avait donc prévenu de son arrivée et une fois devant le dortoir, il avait attendu qu’elle vienne le chercher. Il sourit en la voyant et accueilli avec plaisir de la nourriture. Elle avait pris des tteokbokki et il commanda en plus des pizzas. Il était un gros mangeur et il n’aurait certainement pas assez avec seulement un plat à partager à deux. Et s’il en restait, Yami n’aurait qu’à les garder. Il ne se trimballerait pas avec les pizzas jusqu’à son dortoir. Il expliqua donc sa journée à la jeune japonaise et il se mit légèrement à rire. « Les signes ? Tu crois que là-haut quelqu’un s’est réveillé avec l’envie de me faire chier ? Pourquoi pas. » Il se moquait gentiment d’elle alors qu’il accepta avec plaisir un verre de soju.

Jihae observa Yami avec un léger sourire et la laissa faire. « Tu fais ça comme une pro. » commenta-t-il avant de lui demander comment s’était passé sa journée à elle. Un petit rire s’échappa de ses lèvres alors qu’il écoutait la belle japonaise se plaindre. Elle n’avait pas eu forcément une meilleure que la sienne, mais comme elle l’avait dit, elle n’était pas pire non plus. Il attrapa son verre pour trinquer avec elle. « A nos journées de merde. » Il porta le verre à ses lèvres et but tout d’un coup, en reposant le récipient sur la table. « J’imagine que tu ne te laisses pas faire quand les clients se permettent des gestes déplacés ? » Il se doutait qu’elle ne tendait pas l’autre fesse pour se la faire palper si on venait de le faire à l’autre. Mais il avait envie d’entendre des anecdotes, des trucs qui pourraient lui changer les esprits et lui faire oublier qu’il s’était levé ce matin. « Et ils font quoi pour t’emmerder les deux-là ? » Il était aussi curieux par rapport à ça. C’était rare qu’il s’intéresse à une autre personne que lui, surtout si elle n’était pas de sa famille, et encore il avait du mal à le faire avec les membres de sa famille, mais là il avait réellement envie de savoir. Quelque chose de nouveau pour Jihae qui passait plus de temps isolé dans sa chambre, son casque sur les oreilles et la musique à fond à coder devant son écran ou jouer aux jeux vidéo. Il ne se mélangeait que très rarement aux autres êtres humains et seulement par nécessité quand il devait boire ou manger notamment. Il se demandait encore pourquoi il avait intégrer une fraternité alors qu’il ne participait jamais à ce qu’ils proposaient, trouvant presque tout ennuyant et sans intérêt à ses yeux.



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Mukai Yami
Mukai Yami
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Ven 20 Nov - 6:05
Les commandes étaient envoyées et validées, les deux étudiants n’avaient plus qu’à attendre que leur nourriture leur soit livrée ce qui ne devrait pas mettre trop de temps. S’il y avait bien un avantage avec ce pays, c’était le système de livraison des restaurants et Yami s’étonnait encore de leur efficacité, surtout lorsqu’ils pouvaient livrer au milieu de nulle part. Les deux étudiants s’installèrent dans la cuisine des Cheonglyong, profitant du fait que personne d’autre de la fratrie n’était présent dans cette pièce commune. Yami n’hésita pas, après écouter les aventures de son ami, de sortir la première bouteille, ils le méritaient tous les deux après tout. La japonaise grimaça légèrement alors qu’un sourire persistait sur ses lèvres, faussement agacée par les taquineries de Jihae. Au moins, c’était plus léger que son collègue. « De grandes forces cosmiques ont vu ta tête et ont pris une décision. » Elle aussi pouvait taquiner quand elle le voulait, bien qu’elle était encore mauvaise à ça, comme elle l’était lorsqu’il s’agissait de la moindre interaction sociale.

La bouteille verte d’alcool dans la main, elle ne prit pas plus de temps pour la faire pivoter avant de l’ouvrir. C’était un geste qu’on lui avait appris lorsqu’elle était arrivée sur le territoire coréen et qu’elle répétait depuis. Elle servit les deux shots alors qu’elle résumait sa propre journée. Au moins ils étaient tous les deux dans la même galère, bien que leur journées restaient différentes de part leur évènements. Ils trinquèrent à leur journée déplaisante et burent leur shot d’un coup. Yami utilisa un peu plus de force que le garçon lorsqu’elle reposa  le petit verre, et ne put retenir un petit ‘oh’ surpris. « Je les remets à leur place, oui. » Son patron, lorsque celui-ci était présent, l’aidait beaucoup dans ces moments, pourtant il y avait des limites, pour l’image du restaurant, qu’elle ne pouvait dépasser.
Elle fit une nouvelle grimace car, même si elle venait de s’en plaindre quelques minutes plus tôt, elle n’avait pas réellement l’envie de discuter de son collègue toute la fin de journée. Elle avait déjà assez à le supporter lors de ses services. Elle resservit avec des verres, comme pour se préparer avant de répondre. « Ils passent leur temps à rire tous les deux, parler des autres en chinois pour être sûrs que personne ne les comprenne. » Et elle savait de source sûre que le cuisinier se plaignait beaucoup d’elle car il ne se gênait pas pour traduire certaines de ses phrases en japonais afin qu’elle se sente invitée dans la conversation. Agacée, elle but son shot. « Il sait pas être sérieux, et c’est pire quand son meilleur ami est là. Je comprends pas que le patron ne lui ait pas demandé de partir, il prend une place pour y traîner toute la journée. Y’en a qui travaillent ! » Yami se pencha en avant de posa son front contre la table. Elle ne pouvait pas elle-même démissionner car elle avait trop besoin de ce travail pour survivre et son coréen était encore trop limité pour d’autres boulots. Puis, elle s’y sentait bien dans ce restaurant tout de même, de part cette ambiance à la japonaise et le fait qu’elle pouvait y parler sa langue maternelle.

Finalement, elle se redressa et servit les verres pour la troisième fois. Un petit coup d’œil discret à son téléphone pour voir où en était les commandes et elle retourna l’attention sur son ami. « Désolée, j’ai rien à te proposer en attendant que le repas arrive. » Elle avait même pas un paquet de chips car elle n’en mangeait jamais. « J’espère que toutes tes journées avant ne se passent pas comme aujourd’hui. Quoi de neuf dans ta vie ? » Question bateau, mais quand était-ce la dernière fois qu’ils avaient pu tous les deux se poser pour discuter.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Yi Ji Hae
Yi Ji Hae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Sam 5 Déc - 22:47
Un rire franc s’échappa des lèvres de Jihae alors que Yami entrait dans son jeu de force supérieure qui avait décidé de faire de sa journée une journée pourrie. Est-ce que c’était le cas ? Il n’en savait rien. Il ne pensait pas que quelque chose ou quelqu’un de supérieur jouait avec sa vie comme si c’était une partie d’échecs. Si c’était réellement le cas, il avait deux mots à dire à cette entité qui lui avait fait perdre sa journée pour pas grand-chose au final à part de la frustration et de l’agacement. Heureusement il passait maintenant du temps avec son amie et c’était bien mieux que de s’énerver à la bibliothèque parce qu’il n’avait pas de réseau et qu’on ne lui avait pas dit pour son cours. Ils allaient boire, manger et parler de leurs vies pas forcément merdiques mais qui n’étaient pas digne d’un film et ensuite, peut-être sortir si elle en avait envie. Jihae n’était pas contre, comme il n’était pas spécialement chaud à aller ailleurs. Donc pour le moment il se contentait d’un verre avec Yami qui avait vraiment le coup de main pour ouvrir une bouteille de Soju comme une vraie coréenne. Le pyobeom lui en fit même la réflexion, la complimentant avec un sourire. Ce n’était pas une chose aisée à son sens.

Ils passèrent très vite à la journée de la jeune femme et Jihae la commenta posant des questions pour avoir plus de détails sur ces hommes qui se pensaient tout permis mais également sur son collègue qui ramenait son meilleur ami au boulot. Il l’écouta se plaindre et notamment du fait qu’ils parlaient chinois entre eux. Un petit rire retint alors qu’il reprit la parole. « J’allais dire qu’il faut que tu leur parle en japonais et ils comprendront pas. Mais je me suis souvenu que c’était un restaurant japonais et que vous parliez japonais… Ça ne fonctionnera pas. Il ne te reste qu’à apprendre le chinois. » Il le voyait que cette solution pour qu’elle comprenne et qu’il arrête de se parler dans une langue inconnue de la jeune femme. Ce n’était même pas une boutade, ou peut-être que c’était un peu ironique, lui-même n’en était pas certain. Yami continua de se plaindre et haussa les épaules. « Peut-être que ça l’amuse de te torturer parce que t’es pas sympa avec eux. Puis ça fait de l’animation dans le restaurant. Ça doit lui plaire. » Jihae émettait des hypothèses qui n’étaient peut-être pas vraie mais peut-être qu’elles l’étaient. Il n’en savait rien.

Yami resservit les vers et il haussa les épaules en l’entendant. « Ça me dérange pas d’attendre. C’est pas comme si j’avais une faim de loup. » C’était raisonnable et il n’était pas à quelques minutes près. Puis, ils allaient bientôt manger ce ne serait pas vraiment raisonnable de se remplir l’estomac avant, déjà que le liquide commençait à prendre de la place à l’intérieur. Une nouvelle question passa la barrière des lèvres de la japonais et un nouveau rire s’échappa de celles du coréen. « Non heureusement. Mais il m’est arrivé un truc récemment. » Il repensa à la soirée où Azriel l’avait invité pensant qu’il était un dealeur. « On m’a invité à une soirée super huppée avec des gens vraiment friqués. Un truc de fou, j’osais rien toucher et regarder de peur de casser. » Et pourtant, les Yi avaient de l’argent mais clairement pas autant que ces types chez qui il avait foutu les pieds. « Et en fait, le mec qui m’a invité pensait que j’étais un dealeur. Sauf qu’il m’a jamais demandé si c’était vrai ou pas. Il a juste assumé que c’était le cas et quand il s’est rendu compte que j’avais rien sur moi il m’a engueulé. Genre c’était de ma faute quoi ! » Ce qui n’était clairement pas le cas. Ce n’était pas lui qui avait de l’autre qu’il était un dealeur. Certes, il consommait mais il ne vendait pas. « Du coup, on s’est retrouvé à la porte et il m’a blâmé. J’ai failli le frapper mais je me suis retenu. » Après tout, ça n’en valait pas la peine de se faire mal pour ça. « Et toi, à part ce type et son meilleur ami, quoi de neuf dans ta vie ? » demanda-t-il un sourire aux lèvres.



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Mukai Yami
Mukai Yami
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Dim 6 Déc - 8:04
Yami fit la moue. Jihae avait raison, elle n’avait plus qu’à apprendre le chinois si elle voulait enfin comprendre ce que les deux garçons à son travail pouvaient dire sur elle. Bien qu’au final, elle préférait peut-être ne pas savoir. Car, autant elle ne supportait pas Choi Mingwei, autant son meilleur ami ne lui avait rien faire de mal, au contraire, c’était elle qui l’avait agressé pour une histoire de thé renversé et elle l’avait croisé de nouveau dans une boutique douteuse dont il semblait y travailler. Donc oui, au final, ils en avaient des choses à dire. Yami soupira, c’était qu’ils en prenaient de la place dans ses pensées ces deux idiots. « Déjà que mon coréen est encore limité, imagine si j’apprenais le chinois en plus. » Dit-elle dans un petit rire. Cependant, alors qu’elle continuait sa plainte, son sourire disparut pour laisser la place à une grimace. Comment ça elle n’était pas sympathique. C’était un bon (mauvais) soutien d’ami et elle le remerciait (faux) mentalement pour ça. « Je suis la fille la plus adorable du monde pourtant. » Au final, le garçon n’avait pas totalement tort et Yami le savait aussi. Elle-même se considérait comme une fille très difficile, avec sa fierté mal placée et son fort caractère. Cependant, après la journée qu’elle venait de passer elle avait besoin que quelqu’un la soutienne et que, surtout si elle ne connaissait ni Mingwei, ni Qin Tian, se contente de hocher la tête pour acquiescer et dire que ce sont eux les méchants, boohoo.

Le tout était accompagné de shots de soju pour parfaitement finir ces journées difficiles et complètement merdiques pour les deux étudiants. De l’alcool et des plaintes, parfois exagérées c’était le combo parfait pour la serveuse qui n’avait attendu que ce moment pour ne plus avoir à étudier, juste le temps d’une soirée. Il leur manquait simplement leurs repas mais avec le système de livraison en Corée du Sud, ce n’était qu’une question de minutes. Ils pouvaient en profiter pour rattraper les histoires qui s’était passées depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Écoutant attentivement l’histoire de son ami, Yami ne put s’empêcher de faire de gros yeux, puis de rire. Tellement qu’elle tapota des paumes de ses mains sur la table, comme si elle jouait des percussions. « Mais non ? » Elle aurait voulu voir ça. C’était clairement une situation dans laquelle elle ne pouvait se retrouver, déjà de part les rares fois où elle levait les yeux de son écran. Au lieu de ça, elle se retrouvait dans des boutiques de magie. « La prochaine fois, tu diras tout de suite que t’as rien, ça t’évitera de perdre ton temps, puis surtout de te faire engueuler illégitimement. » Elle tapota sur la tête du garçon comme si elle cherchait à le consoler. « Bois, ça ira mieux après. » Dit-elle en rapprochant le shot rempli de son ami plus près de ce dernier.

Elle repensa à ses propres journées, elle n’avait pas grand-chose à dire, sa vie était très répétitive. « Oh, tu me connais, travail – études, études – travail. » Rien de bien excitant. Elle se retrouvait toujours vite à court de discussion car sa vie était triste ainsi (beaucoup de gens le lui avaient d’ailleurs fait remarquer). Puis elle repensa à sa rencontre lorsqu’elle cherchait à acheter de l’encens. « Oh, y’avait cette fois… j’avais besoin d’encens, mais pas le truc cheap, j’avais envie d’un truc bien histoire de bien placer mon argent. » Toujours l’argent au final chez elle. « Puis je suis tombée sur cette boutique bizarre à myeongdong, astra truc. Et devine quoi ? C’est une boutique de magie ! » Elle ne semblait pas forcément excitée face à cette découverte, au contraire. « T’imagine ? En plus il paraît qu’elle tourne bien. Y’a vraiment des gens qui sont prêts à croire à tout et n’importe quoi maintenant. » Et non seulement, elle avait mis un bordel dans la boutique en faisant tomber beaucoup d’articles mais elle avait beaucoup râlé car elle avait dû les payer. « Mais surtout, le vendeur, c’est le meilleur ami de l’autre au restau’ là ! » Elle avait levé les bras au ciel comme c’était incroyable, le monde était petit. « Et ce goujat, il me draguait ! » Dès qu’elle finit son histoire, son téléphone se mit à vibrer, les tteokbokki étaient là. « J’arrive. » Dit-elle avant de répondre au téléphone pour informer le livreur qu’elle serait à la porte dans quelques secondes.



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Yi Ji Hae
Yi Ji Hae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Jeu 24 Déc - 12:42
« Franchement ça va. Tu t’en sors mieux que certaines personnes qui sont coréennes de naissance. » Jihae ne mentait pas. Il avait rencontré des coréens qui avaient encore plus de mal avec cette langue que la jeune femme en face de lui. Il était d’ailleurs admiratif qu’elle puisse maitriser sa langue natale avec autant d’aisance. Lui à part parler le coréen c’était tout. Yami, elle parlait le japonais et un coréen relativement bon. Donc, le jeune homme était réellement admiratif parce qu’il savait qu’il n’arriverait pas à apprendre une autre langue. Il parlait la langue des codes sur son pc, c’était déjà bien assez. Néanmoins, il comprenait la réticence de la jeune femme à se poser pour apprendre les bases du chinois. C’était sûrement long et fastidieux et elle ne devait pas forcément avoir le temps pour ça. Comme elle n’avait pas réellement le temps d’être bien aimable avec le cuisinier et son meilleur ami. Un rire léger s’échappa de ses lèvres alors qu’il regarda la jeune femme, amusé par sa réflexion. « Bien sûr tu es un ange et tout le monde t’apprécie… » Il n’y avait que peu de personnes qui arrivaient à supporter son caractère et Jihae en faisait partie. Comment faisait-il ? C’était un mystère pour lui, mais comme il appréciait Yami, il ne cherchait pas plus loin.

Le pyobeom enchaina ensuite avec la dernière mésaventure qu’il lui était arrivé. Cette soirée chez les « potes » de Azriel où il avait cru pouvoir passer un peu de temps tranquillement. Seulement, ça ne s’était pas passé comme prévu et ils s’étaient tous les deux retrouvés mis à la porte parce que Jihae n’avait pas de drogue à vendre. Mais il n’était pas dealeur et n’avait jamais prétendu l’être. C’était Azriel qui s’était fait un film tout seul et ensuite il l’avait blâmé parce qu’il n’avait rien. Ce n’était pas sa faute si l’autre en face avait été assez con pour penser qu’il revendait de la drogue. Il en prenait mais n’en revendait pas, il n’avait pas besoin d’argent. La réaction de Yami ne tarda pas à arriver et Jihae se mit à rire. « Merci c’est vrai que j’y avais pas pensé pour la prochaine fois… » railla-t-il alors qu’il grimaça quand elle tapota sa tête. Elle le prenait pour son chien ou quoi ? Cependant il ne fit aucun commentaire et bu le verre qu’elle venait de lui remplir d’une traite. « Mais vraiment, j’ai halluciné. Jte jure, le mec il vérifie pas et quand on se fait mettre à la porte parce qu’il était invité que pour ça, c’est moi qui prend. Bah écoute, sois un grand garçon et assume tes conneries… » Il planta son regard dans celui de Yami et la fixa intensément. « J’ai vraiment la gueule d’un dealeur ? » Ça le chiffonnait qu’on puisse penser qu’il était un revendeur, plus que le fait qu’il avait failli se taper avec le jeune homme.

Ce fut par la suite, le tour de Yami de lui raconter ses mésaventures et Jihae l’écouta attentivement. Il ne put s’empêcher de rire quand elle lui avoua que le type qui gérait la boutique de magie était le meilleur ami de son collègue. Il ouvrit la bouche pour répondre mais elle répondit au téléphone sa commande étant déjà là. Le portable du pyo sonna au même moment. « Je t’accompagne, la pizza est là aussi. » Ils se dirigèrent vers la porte du dortoir et Jihae finit par dire ce qu’il pensait, ne tenant plus. « Tu me frappes si je dis que c’est le destin ? Vous étiez prédestinés à vous voir au restaurant et à vous revoir à sa boutique… Puis imagine, il a jeté un sort pour que tu viennes dans sa boutique ? Il a même créée une poupée vaudou à ton effigie… » Un rire franc sortit de ses lèvres alors qu’il se foutait littéralement de la tête de Yami. Vraiment, y avait des gens qui croyaient à ce genre de chose ? Déjà que lui ne croyait pas en lui, il n’allait pas croire à quelque chose qui n’existait pas. « Franchement, t’as pas de chance… Mais c’est drôle… Tellement plus drôle que mon histoire. »



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Mukai Yami
Mukai Yami
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty Dim 27 Déc - 17:26
Rares étaient les fois où Yami se plaignait aussi ouvertement. Elle ne se laissait pas faire lorsqu’une personne la cherchait et avait un fort caractère, seulement elle gardait généralement ses plaintes pour elle-même. Qu’elle soit fatiguée, malade ou agacée, elle serrait les dents et continuait son travail silencieusement. C’était ainsi qu’elle s’était éduquée, sachant qu’elle n’était personne et que râler ne pouvait que lui apporter de mauvaises situations. Ce moment-là était néanmoins différent. Yami était en présence d’un de ses rares amis et elle parlait presque à ne plus pouvoir s’arrêter. Elle lançait des sourires narquois, parfois vraiment amusés, elle se disait être un ange alors qu’elle était clairement plus proche du démon, et écoutait son ami avec une grande attention. Elle ouvrit la bouche pour lui répondre avant qu’il ne la coupe pour lui demander s’il avait une tête une dealer. Elle fit mine de l’étudier sous tous les angles avec tout le sérieux dont elle faisait d’habitude preuve lorsqu’elle étudiait ou travaillait. « Disons que tu ressembles surtout à un chiot perdu. » Si elle ne connaissait pas Jihae, elle penserait qu’il ne soit qu’un garçon plein d’innocence qui n’oserait même pas utiliser d’injures. Seulement, entre son visage d’ange et son caractère il y avait un gouffre. « Ou a un petit démon. Mais pas un dealer, non. » Les gens étaient simplement stupide et ne cherchaient jamais à comprendre les situations dans leur entièreté. « Si tu veux, on le retrouve et on va lui ‘parler’ » Et par parler, elle pensait bien ‘menacer’. Bien que ce n’était pas Yami qui arriverait à remettre quelqu’un à sa place, du moins pas en utilisant la force physique. Elle n’était pas faible comme certaines femmes coréennes aimaient le montrer à leur oppa, mais elle pouvait facilement se faire mettre à terre par son manque de technique.

Yami raconta ses rares aventures, dont récemment sa rencontre avec Qin Tian, qu’elle croisait un peu trop souvent ces derniers temps. Elle ne garda rien pour elle et alla même jusqu’à dire qu’il avait osé la draguer. Le chinois avait beau dire que ça n’avait pas été le cas, elle se faisait assez embêter au travail pour reconnaître de la drague. Elle ne pouvait même pas dire s’il était à son goût ou non car la japonaise ne s’était jamais arrêtée pour se genre de réflexions, bien trop occupée dans sa vie.
Son téléphone la coupa dans ses pensées et elle se leva pour aller chercher sa commande, non sans Jihae qui la suivit pour en faire de même. Seulement, elle fit les gros yeux lorsqu’elle écouta les pensées de son ami, avant de rigoler elle aussi. Pendant quelques secondes, elle l’avait pensé sérieux, mais apparemment c’était encore difficile de le rester. « Si c’était le cas, je crois que le destin aurait une dent contre moi. » Autre que la rencontre, il y avait les bougies cassées, tous les thés et cafés renversés, leur malchance n’en finissait jamais. « Imagine il garde une poupée et des photos de moi dans sa chambre, limite je préfère être maudite que… AH ! » Elle préférait ne plus y penser, alors elle s’occupa de récupérer sa nourriture non sans remercier le livreur pour rapidement revenir dans la cuisine. « Mon histoire est drôle pour toi, je rigole moins je te signale ! » Elle posa le pot en plastique contenant les gâteaux de riz dans leur sauce rouge de piment et donna une paire de baguettes à Jihae. « Régale-toi des tteokbokki avec ta pizza, car c’est pas moi qui vais t’en offrir souvent. » Déjà qu’elle pouvait à peine en acheter pour elle. Elle n’allait pas demander une part de pizza, ni même se servir car elle partait du principe que c’était celle du garçon et sa fierté (très) mal placée lui disait de ne pas accepter d’aide des autres, et de la nourriture gratuite en faisait partie. « Tu sais quoi, on devrait se voir comme ça, une fois par mois, pour râler sur les gens qu’on rencontre. » Elle pensait tout haut, plus qu’elle ne conversait, prenant un tteokbokki qu’elle fit passer avec du soju. « Qui sait, je risque de mourir jeune après tout, vu comment je travaille. » Elle secoua la tête, s’enlevant la voix du chinois de là qui lui disait qu’il était triste de vouloir connaître la date de sa mort. « Et t’en as d’autres, des histoires, monsieur le dealer ? »



BLOOD RED seeps from the pure WHITE MOON. Surging waves hide unnoticeable amongst the clamour, but somehow, these all seem like a fragrant dream to me. The more humble I am, the more terrified I feel. I can't bear  to touch anything in this world. ○○○
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: party hard (yami) party hard (yami) Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Vent nouveau sur Yonsei
Ce qui devait arriver... Arriva. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenu à maintes reprises par notre langue de vipère du campus ou par les visites des sponsors dans vos dortoirs. Et oui, oui, bye bye les dragons, les colibris, les panthères et les requins ! Vous allez nous manquer, mais il est temps de faire place à nos quatre nouvelles fraternités toutes neuves, toutes belles (/◕ヮ◕)/ Venez vite les découvrir par ici ~
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum