Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ du mois de novembre
La maj de novembre aura lieu le dimanche 6 décembre !
N’oubliez pas de vous mettre à jour ainsi que de remplir vos activités rps
et / ou absence et ralentissement. Merci :heart:
Ils sont attendus
Would you lie with me and just forget the world? JLM0KC9R_oWould you lie with me and just forget the world? JLM0KC9R_oWould you lie with me and just forget the world? JLM0KC9R_oWould you lie with me and just forget the world? JLM0KC9R_o
-44%
Le deal à ne pas rater :
Mémoire PC 32Go (2 x 16Go) à 3200 MHz – DDR4 – CAS 16 RAM ...
99.99 € 177.27 €
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Faille temporelle :: les histoires du passé

Would you lie with me and just forget the world?

Yoo Jun Wan
Yoo Jun Wan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty Lun 26 Oct - 22:24

♫ If I lay here, if I just lay here
Would you lie with me and
Just forget the world?


~

Février 2016 ;


Assis sur la pelouse du Hangang Park, le regard de Jun Wan est perdu dans l’immensité de la rivière Han qui reflète les lumières de la ville. Les courants sur l’eau créent des ondulations colorées qui ressemblent à des feux d’artifice. « C’est la première fois que je viens ici. Je ne savais pas que Séoul pouvait être aussi belle de nuit. » confie t-il, d’une voix distraite et, étonnement, légère – une voix sans la lueur de chagrin qu’il y a tout le temps ces derniers mois. Ça fait deux ans que Jun Wan est à Séoul mais il n’a jamais pris le temps de se poser ici. Pour la première fois de sa vie, Séoul lui semble être une jolie ville, accueillante. Jusqu’à là, ça n’a jamais été rien d’autre que la ville où on l’a amené après l’avoir séparé de tout ce qui lui était précieux. Ses parents, qui ont disparu du jour au lendemain. Ses amis. Son école. Ses repères. De nuit, Séoul n’est rien d’autre qu’une ville où il traîne pendant des heures pour oublier sa vie. Pour oublier de vivre.

Deux longues années sont passées depuis que tout ça est arrivé, mais tout est encore si clair dans son esprit. Le poids de la culpabilité d’être le seul qui a survécu. Le poids de la culpabilité de ne jamais leur avoir dit je t’aime. De les avoir laisser partir sans lui et sans leur dire correctement au-revoir. Le poids de la solitude depuis qu’ils sont partis. Le jour a beau se lever tous les jours, cela fait des mois que Jun Wan n’a pas senti la chaleur d’un rayon de soleil. Sa vie est devenue une nuit noire depuis que ses parents ont disparu ; ils étaient sa lumière sans que jamais il ne le réalise. Alors chaque jour, Jun Wan se réveille en se sentant près à craquer. Chaque jour, il vit avec cette boule dans la gorge qui grandit chaque jour. Cette sensation qu’il est toujours au bord des larmes, prêt à exploser, mais sans jamais que ça ne sorte. Chaque jour est un jour de plus à continuer de vivre de force.

Mas actuellement, Jun Wan se sent comme si le jour se levait enfin dans sa vie. Il a le même sentiment que celui d’un oiseau qui se réveille de son hibernation au contact des premières douces températures ; comme si l’aube se levait enfin après une longue et douloureuse nuit. Pourtant, paradoxalement, il fait bel-et-bien nuit. Il sait que ce sentiment de chaleur et de réconfort n’a rien avoir avec le jour ou la nuit. Il sait qu’il ressent ça par la présence de Lucas à ses côtés. Il ne comprend pas vraiment pourquoi la seule présence du lycéen le réconforte autant. Il ne comprend pas pourquoi tout ce qui fait de sa vie un enfer depuis deux ans semble être si anodin quand il est avec lui. Peut-être parce qu’il sait que Lucas a vécu la même chose que lui. Peut-être qu’il trouve du réconfort dans le fait d’être aux côtés de quelqu’un qui a autant, voire plus souffert que lui.

L’orphelin est tellement bercé dans cette douce ambiance réconfortante qu’il ne se rappelle plus comment ils ont fini ici, tous les deux. Ça ne fait que quelques jours qu’ils se connaissent. Hye Seung les a présenté en informant Jun Wan que Lucas avait perdu ses parents dans un accident de voiture, aussi, mais ils n’en avaient jamais parlé ensemble. Malgré ce sentiment si puissant qu’ils sont tous les deux étroitement liés par quelque chose, ce n’est que la première fois qu’ils se retrouvent tous les deux seuls. « Hye Seung m’a dit… que tes parents étaient décédés dans un accident de voiture aussi ? » demande t-il, la voix qui se brise un peu en demandant ça. Il sait que ça n’est pas correct de demander ça ; et lui-même ne comprend pas pourquoi il parle de ça. Il rêve à chaque instant de sa vie d’oublier, veut éviter le sujet avec tout le monde. Mais pour une raison inconnue, il se sent capable d’en parler avec Lucas. Il ressent le besoin d’en parler avec lui. De se partager mutuellement leur chagrin pour que le poids soit moins lourd.
cactus



I HEARD YOU CRYING
SO QUIETLY LAST NIGHT
I heard you crying, won't you cry on me ? Rest here, bring your head near. You won't find your fears inside these arms. Rest here, on my shoulder, dear, I will comfort you from all the harm.
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty Lun 26 Oct - 23:12

♫ If I lay here, if I just lay here
Would you lie with me and
Just forget the world?


~

Février 2016 ;


Les yeux perdus sur le paysage de la rivière, Lucas était assis les jambes contre lui, les bras les serrant. La rivière avait beau être belle, pleine de lumières, reflétant la vie nocturne de la ville, la vie animée de la capitale, ce qui se reflétait dans les yeux de Lucas était le vide. C’était vrai, comme Junwan, lui non plus n’avait jamais pris le temps de s’asseoir sur la pelouse de Hangang Park. De se poser, deux secondes, et d’admirer la beauté de la ville. Pour lui, Séoul était la ville qui lui avait tout arraché. Son père. Ses amis. Les États-Unis. Atlanta. Son ancienne vie. Ce qu’elle lui manquait, son ancienne vie. Les États-Unis lui manquaient. Le soleil d’Atlanta, la chaleur là-bas, les rues commerçantes, l’anglais. Et ici, sur cette pelouse, assis avec Junwan, c’était Atlanta qui lui manquait. Son père, qui lui manquait davantage. « Moi non plus. Je l’ignorais, » murmura t-il.

Junwan, ça ne faisait que quelques jours qu’il le connaissait, grâce à Hyeseong. Ce dernier lui avait présenté Junwan en disant que lui aussi, c’était un orphelin qui avait perdu ses parents. Et rien qu’en voyant l’air déprimé de ce garçon, ses yeux vides de vie, Lucas comprenait que la perte de ses parents avait été la chose la plus douloureuse qu’il n’avait jamais expérimentée dans sa vie. Alors Junwan avait dû bien s’entendre avec ses parents. Il avait dû recevoir l’amour de ses parents. Perdre ses parents ainsi devait être si douloureux. Encore pire que de les perdre quand ils ne nous aimaient pas. Enfin, Lucas ne savait pas. Qu’est-ce qui était le plus douloureux ? Perdre ses parents aimants ? Ou perdre ses parents sans qu’on n’ait jamais pu connaître leur potentiel amour ?

Peut-être que c’était justement parce qu’il ne connaissait pas la réponse que c’était réconfortant, d’être avec Junwan. Comme s’il était finalement avec quelqu’un qui pouvait le comprendre. Quelqu’un qui pouvait compatir avec sa douleur. Ne plus lui lancer un regard désolé, avoir un petit pincement de cœur. Mais bien un regard peiné, le cœur serré, car il comprenait. Junwan le comprenait. Et ça faisait du bien, d’avoir quelqu’un qui le comprenait.

Le regard se baissa sur la pelouse quand son nouvel ami lui demanda plus d’informations sur ses parents. En quelque sorte, il allait devoir lui mentir, comme il mentait à tout le monde. Dire que ses deux parents étaient décédés d’un accident de voiture alors que sa mère était toujours vivante. Mais sa mère avait décidé de le laisser seul, de renier son existence. Alors il reniait la sienne, aussi. Il reniait la sienne, même si ça lui faisait mal. Car il aurait tant aimé, avoir une mère aimante. Une mère présente. Une mère.

« Oui, » souffla t-il, la voix plus brisée qu’il ne l’aurait pensé. Ça avait beau faire deux ans, cet accident avait tant troublé son quotidien tranquille, sa vie paisible, qu’il n’était toujours pas capable de panser ses blessures. S’il ne pleurait plus en y pensant, c’était uniquement parce qu’il était trop occupé à survivre et qu’il n’avait plus le temps d’y penser. « C’était… C’était un soir. J’ai fait le con, je suis allé à une soirée alors que je n’en avais pas le droit. Mes parents l’ont appris et ont voulu venir me chercher… Et… Sur le chemin… Ils ont eu un accident. » La suite semblait évidente.
Ils étaient morts.
« J’ai l’impression que c’est de ma faute, qu’ils sont morts. Si je n’étais jamais allé à cette soirée, si j’étais resté chez moi, ils n’auraient jamais eu à venir me chercher. Ils ne seraient pas morts. Et maintenant, c’est fini… C’est trop tard… C’est à cause de moi qu’ils ont eu cet accident. »
C’était à cause de Lucas que son père était mort, lui avait répété des centaines de fois sa mère. Elle le lui avait tellement répété qu’il y croyait, maintenant. Et il n’arrivait plus à s’enlever l’idée de la tête.
« Et toi ? » Lucas demanda, levant la tête pour regarder les étoiles invisibles du ciel. « Comment ça s’est passé ? » Les étoiles étaient cachées par les lumières artificielles de la ville. Même si Lucas voulait voir son père, voulait savoir comment il allait, la vie l’en empêchait. Tant qu’il sera en vie, il ne le saura jamais.
Alors il se dit souvent, qu’il aurait dû mourir avec lui. Qu’il n’aurait jamais dû naître. Mourir dans le ventre de sa mère.
Peut-être que s’il n’était jamais né, ses parents seraient heureux, aujourd’hui.
cactus


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Yoo Jun Wan
Yoo Jun Wan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty Jeu 12 Nov - 12:44

♫ If I lay here, if I just lay here
Would you lie with me and
Just forget the world?


~

Février 2016 ;


Silencieusement et paisiblement, Jun Wan écoute Lucas prendre la parole et lui parler de son passé, de son traumatisme et de ses douleurs. Il ne sait pas pourquoi il se sent capable d’engager ce sujet. Normalement, il évite d’en parler, essaie de vivre dans le déni de ce qui s’est passé, de tourner la page et de penser à autre chose. Parce que la simple pensée de l’accident lui serre le cœur ; et que le simple mot prononcé à ce sujet provoque des larmes. Mais là, que ce soit à cause de la tranquillité de la rivière qui déteint sur lui, à cause de l’ambiance nocturne qui le rend sentimental, ou de la présence de Lucas qui le calme, il se sent assez fort pour en parler. Bien entendu, le souvenir est toujours douloureux, mais il paraît plus lointain, moins traumatisant. Presque comme si c’était arrivé à quelqu’un d’autre.

Le regard du lycéen est toujours rivé vers la rivière quand il reprend la parole pour répondre à l’américain. « Je ne pense pas que ce soit de ta faute. » affirme t-il, d’une voix silencieuse, posée, douce. Mais il n’étale pas sa pensée ; n’a pas la force d’expliquer pourquoi il ne croit pas que ce soit de la faute de Lucas, ni les bons mots. D’une certaine façon, il ne peut pas dire à Lucas de ne pas culpabiliser alors que Jun Wan lui-même culpabilise du décès de ses parents. Et si… Et si je… ; des pensées du genre, il en avait des centaines par jour.

Lorsque la question lui est retournée, un léger nœud se créée dans sa gorge. « Moi... » commence t-il, la voix un peu tremblante. Soudainement, l’accident de lui paraît plus si lointain. « Ils ont eu l’accident de voiture tandis qu’ils étaient en voyage à l’étranger. Ils avaient insisté pour que je les accompagne mais je me disais que c’était l’occasion rêvée pour dormir chez mon meilleur ami. J’avais hâte qu’ils partent, je ne leur ai même pas dit au-revoir correctement... » Le son de sa voix diminue au fur-et-à-mesure qu’il parle. « Chaque jour, je me dis que j’aurais dû partir avec eux et y mourir avec eux. » confie t-il, les larmes au bord des yeux, toujours fixés sur la rivière. Maladroitement, Jun Wan ravale ses larmes, s’empêche de cligner des yeux pour ne pas qu’elles coulent. « Mais ça ne sert à rien de penser ça… » reprend-il, sa voix encore plus basse qu’avant, proche d’un murmure. « Ca ne sert à rien de se dire et si j’avais… parce que la finalité est la même. » En disant ça, sa voix se brise et il baisse la tête vers le sol, essuie d’un revers de manche la larme qui allait couler au coin de son œil.

Peut-être qu’il n’aurait pas dû en parler.
Mais même s’il a mal, il a l’impression d’être soulagé.  
cactus



I HEARD YOU CRYING
SO QUIETLY LAST NIGHT
I heard you crying, won't you cry on me ? Rest here, bring your head near. You won't find your fears inside these arms. Rest here, on my shoulder, dear, I will comfort you from all the harm.
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty Sam 21 Nov - 18:13

♫ If I lay here, if I just lay here
Would you lie with me and
Just forget the world?


~

Février 2016 ;


D’une certaine manière, Lucas trouvait rassurant d’entendre que ce n’était pas de sa faute, si tout ça était arrivé. Malgré tout, il n’ y croyait pas et était convaincu qu’il était responsable. Deux ans s’étaient écoulés mais rien n’avait changé de sa perception de l’accident ; pour lui, il méritait tout ce malheur qui s’abattait sur lui car justement, il était la raison pour laquelle ses parents avaient fini ainsi. Mais il ne dit rien, ne répondit rien à l’affirmation de Junwan. Il préféra lui retourner la question, écouter ses douleurs, sa souffrance.

Et oh, c’était la première fois que Lucas s’identifiait tant aux paroles de quelqu’un d’autre. Lui aussi, il se dit qu’il aurait dû être dans leur voiture au moment de l’accident, qu’il aurait dû mourir avec eux. Qu’il aurait dû mourir à leur place, en fait. Ne pas avoir existé tout court. S’il n’avait jamais existé, ses parents seraient si heureux, désormais. Les yeux de nouveau baissés sur la pelouse sous leurs pieds, Lucas avait beau ne pas regarder Junwan, il entendait au son de sa voix qu’il était affreusement blessé, triste, désespéré. Quand sa voix se brisa, l’américain tourna sa tête pour découvrir son nouvel ami qui essuyait ses yeux. Le cœur se serra mais il n’osa pas venir le réconforter ; ils n’étaient pas encore vraiment assez proches pour ça. Alors Lucas se mordit simplement la lèvre, le laissa pleurer en silence tandis qu’il regarda les lumières de la ville, poings serrés. « Ça ne sert à rien mais on continue de le faire, malgré tout. On est stupides, non ? » Il rit d’un rire vide. Malheureusement, les traumatismes ne cessaient d’être rejoués dans la mémoire et on ne s’en débarrassait jamais. Lucas n’arrivait pas à imaginer une vie où il serait heureux, libéré de ses souvenirs horribles. « Je suis sûr que tes parents sont contents. Contents que tu ne sois pas allé avec eux à l’étranger, que tu aies décidé de rester là. Je pense qu’ils sont contents que tu sois encore en vie, alors ne te dis pas que tu aurais dû mourir. » Il laissa un silence traîner, un silence qui aurait pu indiquer qu’il s’arrêtait de parler ici, mais il finit par reprendre la parole. « Tu avais des parents qui t’aimaient, au moins. Des parents qui seraient heureux de savoir que tu vis encore. » Écho à sa propre expérience qu’il ne pouvait pas s’empêcher de faire. Au fond, son père l’avait peut-être aimé ; mais sa mère, c’était une certitude qu’elle le détestait et ça lui faisait encore du mal. Contrairement à Junwan, il ne pouvait pas aller de l’avant en se disant qu’il fallait qu’il vive pour rendre ses défunts parents heureux ; car ils ne seraient pas heureux en le sachant vivant.
cactus


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Yoo Jun Wan
Yoo Jun Wan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty Jeu 26 Nov - 14:42

♫ If I lay here, if I just lay here
Would you lie with me and
Just forget the world?


~

Février 2016 ;


Lucas a raison : même en sachant qu’il est inutile de penser de telles choses, les pensées sombres s’immiscent dans la tête aux moments les plus inattendus et laissent une trace indélébile. Que ce soit dans les moments difficiles (tu ne vivrais rien de tel si tu étais mort avec eux) ou dans les moments joyeux (est-ce que tu as vraiment le droit d’être heureux), les traumatismes reviennent ; toujours plus forts, toujours plus douloureux.

Silencieusement, sans réaction apparente, Jun Wan écoute les mots réconfortants de Lucas. Il sait qu’il a raison mais ça ne diminue par pour autant la douleur ou la culpabilité. Pire encore, se dire qu’ils ne lui en veulent pas le fait culpabiliser encore plus. Ils l’ont toujours aimé si inconditionnellement, et lui n’a pas su leur retourner cet amour correctement. Puis, pendant quelques secondes, Jun Wan est intrigué par la façon de parler de Lucas. Il ne sait pas trop d’où vient ce sentiment que Lucas, lui, n’a pas eu cette chance d’avoir des parents aimants : pourtant, il ne lui a pas dit de cette façon, mais c’est ainsi qu’il l’a entendu.

Pendant quelques secondes, il reste silencieux. Il aimerait retourner les mots réconfortants pour consoler à son tour le lycéen mais les mots ne sortent pas, comme bloqués par la peur de dire quelque chose de faux. « J’imagine... » répond-il d’une faible voix, incertain de ce qu’il devrait répondre. « Mais tu sais… c’est à double tranchant. Savoir qu’ils seraient heureux que je vive et qu’ils ne veulent pas que je sois triste à cause de leur mort… ça ne fait que me faire culpabiliser davantage. » confie t-il d’une voix tremblante. « Parce que je ne suis pas capable d’aller bien. D’être le même qu’avant. Alors je culpabilise parce que je sais que je les déçois. Que s’ils me voient, ils doivent se sentir encore plus tristes de me voir triste... » Il ne sait pas trop pourquoi il espère que confier de telles choses au lycéen va aussi aider Lucas. Peut-être pour qu’il réalise que, parents aimants ou pas, la perte soudaine des parents est toujours douloureuse. « Je vais faire de mon mieux pour arrêter de penser que j’aurais dû mourir avec eux, alors toi aussi, d’accord ? » dit-il d’une voix grave, en tournant les yeux vers Lucas pour croiser son regard et obtenir sa promesse. « C’est plus simple de faire des efforts à deux. » complète t-il, sans trop savoir pourquoi il dit ça.
cactus



I HEARD YOU CRYING
SO QUIETLY LAST NIGHT
I heard you crying, won't you cry on me ? Rest here, bring your head near. You won't find your fears inside these arms. Rest here, on my shoulder, dear, I will comfort you from all the harm.
Beom Lucas
Beom Lucas
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty Sam 28 Nov - 23:04

♫ If I lay here, if I just lay here
Would you lie with me and
Just forget the world?


~

Février 2016 ;


Le regard sur la rivière, Lucas pensait à son père, à sa mère. Il se demandait ce que sa vie aurait été si jamais il avait été voulu, si jamais ses parents avaient été présents pour lui, si jamais son père n’était pas mort. Peut-être qu’il aurait mieux vécu, peut-être aurait-il été heureux, peut-être ne serait-il jamais allé à cette soirée en secret, peut-être que son père n’aurait jamais eu à prendre la voiture, peut-être que sa mère ne l’aurait jamais blâmé pour la mort de son père. Mais encore une fois, le voilà parti sur des « et si » alors qu’il venait de dire à Junwan que ça ne servait à rien de penser comme ça. Malgré tout, on le faisait toujours, on le faisait quand même. En fait, Lucas se demandait surtout que ça aurait fait, s’il avait eu des parents aimants, tout comme Junwan. Peut-être que son deuil aurait été plus facile.

Lucas ne regarda pas Junwan alors qu’il parlait d’une voix tremblante, simplement parce que si ce dernier était en train de pleurer, il voulait lui laisser cette sphère privée. Laisser ses larmes n’être vues par personne d’autre que la lune au-dessus d’eux, les étoiles du ciel. « Ils sont peut-être tristes, mais ils ne sont pas déçus. Ils ne peuvent pas être déçus que tu sois triste. Ils voudraient simplement que tu sois heureux, c’est tout. Dis-toi qu’ils veulent juste ton bonheur, ne culpabilise pas pour ne pas être capable de faire ça. Tu finiras par être heureux, un jour. Ils seront donc forcément heureux aussi, un jour. Tant que tu tiens bon. » Lucas ignorait d’où il sortait de tels mots car lui était incapable de les appliquer à lui-même, mais il avait juste envie de réconforter Junwan. De lui dire que ça ira, alors qu’il savait très bien que ça n’ira pas comme ça, d’un claquement de doigts.

Mais il avait envie d’aller mieux avec lui. De dire que ça ira, ensemble. Tournant la tête vers lui quand Junwan lui adressa directement une question, il croisa son regard fixe, regard qui voulait obtenir une promesse. Lucas ignorait pourquoi Junwan voulait aussi le faire à deux, mais il en était plutôt content. Alors il sourit doucement, hochant de la tête sans même s’en rendre compte. « Hm, d’accord. » Il n’était pas certain de la dernière partie, de savoir si c’était effectivement plus simple de faire des efforts à deux, mais il essaiera. « C’est déjà un bon départ qu’on en parle, de toute façon. Je n’en ai jamais parlé à personne, de tout ça. Pas même à mes meilleurs amis. J’avoue que c’est un peu bizarre, d’en parler. » Il rit légèrement, sans trop savoir pourquoi. Sujet sensible, Lucas n’avait fait qu’un court résumé à ses meilleurs amis et c’était tout ce à quoi ils avaient eu droit. Enfin eux, au moins, savaient que la mère de Lucas était encore vivante. Mais bien qu’il s’ouvrait à Junwan, il ne se voyait pas révéler l’un des secrets de sa vie. De toute manière, il n’aura peut-être jamais besoin de l’apprendre.
cactus


- - c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Would you lie with me and just forget the world? Would you lie with me and just forget the world? Empty

Evénement explosion !
Malgré ces temps difficiles, on vous souhaite un joyeux mois de novembre et on espère vous réchauffer le coeur avec ce petit Calcifer adorable ❤N'oubliez pas l'événement explosion en cours ! Lutter contre les effets du gaz toxique qui se promène dans le bâtiment pour sortir et sauver les centaines de vie vous apportera peut-être un bon karma et peut-être plus, qui sait.