Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) UOAwuO7j_oDJ comme Dentition Joviale ((sojin)) UOAwuO7j_oDJ comme Dentition Joviale ((sojin)) UOAwuO7j_oDJ comme Dentition Joviale ((sojin)) UOAwuO7j_o
Le Deal du moment : -23%
Télétravail : Logitech Business Webcam ...
Voir le deal
84 €

 :: Digital City :: Quartier Sud :: Nightclubs Road
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

DJ comme Dentition Joviale ((sojin))

Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Mar 3 Nov - 14:45
La nuit était déjà bien avancée cependant la foule commençait à peine à affluer dans la petite boite de nuit. Beomgyu avait eut une demande pour animer une soirée spéciale, un évènement quelconque qui ne l’intéressait pas et il avait accepté. Il n’avait pas grand-chose d’autre à faire si ce n’était pour ces trois sons à finir mais il était assez confiant pour se dire qu’il pouvait les peaufiner très rapidement et qu’ils seraient toujours aussi bons à écouter. Son succès ne sortait pas de nulle part après tout. Le casque sur les oreilles, il jeta un rapide coup d’œil à la salle du haut de son estrade. Il avait déjà sa playlist préparée à l’avance et n’avait qu’à toucher à quelques boutons de temps en temps et prétendre être en train de mixer en direct. Tout était faux et il avait très vite réalisé que les soit-disant DJ des plus grandes boites de Séoul étaient tous mauvais. Il n’allait pas s’embêter non plus et passer les pistes les plus connues (et surtout demandées) dans un enchaînement et un mixage parfaitement exécuté dans son studio. Il avait du temps alors. Le temps pour observer qui se trouvait dans la salle, de voir s’il n’y avait une femme à son goût avec qu’il pourrait s’amuser et finir la soirée. Il y en avait, non loin de ses platines, avec tellement peu de vêtements recouvrant leur corps que s’en était indécent. Elles le dévoraient du regard pour oser ce cliché de mettre le DJ dans son lit. Il n’était pas intéressé. Dans un autre coin se trouvait un groupe de jeunes hommes discutant entre eux, sûrement ils commentaient le groupe de femmes non loin et les pointaient du doigt. Après tout, même si l’évènement était tout publique, ils restaient dans une boite de nuit.

Son regard continua son chemin et tomba sur une silhouette qui était loin de lui déplaire. Seulement, c’était l’expression sur son si beau visage qui le dérangeait. Ne s’amusait-elle pas à cette soirée ? Alors qu’il avait daigné, lui, Dalgui, venir pour y jouer ? Il avait du temps. Alors il posa son casque sur son tableau de son et prétendant à une pause, il quitta son poste pour rejoindre la demoiselle. Arrivée à sa hauteur, il l’attrapa par le poignet. « Eh, elle t’ennuie cette soirée ? » Lâcha-t-il alors sur un ton insolent et pourtant avec un sourire en coin.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Mar 3 Nov - 17:57
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

Je n'ai pas l'habitude de participer à ce genre d'évènements. À qui bon puisque je n'entends rien? Cependant, depuis mon arrivée dans la fratrie, j'ai non seulement appris à sociabiliser davantage - grâce à Yami, entre autres - mais j'ai aussi développé une certaine curiosité face aux autres étudiants. Quoi de mieux qu'une boîte de nuit pour avoir l'impression de vivre ma jeunesse comme toutes les autres filles de mon âge? J'y ai donc rejoint quelques connaissances mais, ces dernières se sont rapidement trouvées des compagnons avec qui terminer la soirée et je me suis retrouvée seule au bar à siroter mon énième verre. L'heure avant et mon état d'ébriété également, bien que je sois toujours en plein contrôle de mes moyens. L'ennui finit cependant par me gagner et, au moment où je m'apprête à finalement quitter les lieux, je sens une main se refermer sur mon poignet. Évidemment, je sursaute en sentant le contact, n'ayant pas aperçu le jeune homme s'approcher de moi. Je vois ses lèvres bouger mais je suis beaucoup trop occupé à essayer de replacer son visage pour faire attention à ce qu'il tente de me communiquer. Je ne reconnais évidemment le Dj qui se trouvait sur scène plus tôt, n'y ayant prêté aucune attention. Quoi qu'il en soit, je n'apprécie pas sa façon de m'aborder et son sourire insolent. Peu importe ce qu'il me dit, je n'ai qu'une envie, le remettre à sa place. Je ne prends la parole qu'en de rares occasions mais je considère celle-ci nécessaire. Je prend une grandes inspiration et hurle :

DÉ-GA-GE.

Je ne sais pas à quel point ma voix porte mais, à voir les regards se tourner vers nous, j'en déduis que ça a fait son effet. J'en profite au passage pour secouer ma main et me défaire de son emprise avant de le pousser brusquement. L'inconnu, visiblement surpris, heurte quelques fêtards derrière et l'un d'eux renverse le contenu de son verre sur le pauvre dj qui se retrouve maintenant complètement trempé. Ma réaction est sans doute exagérée, je le conçois, mais la façon dont il m'a abordé m'a rappelé de mauvais souvenirs et je n'ai absolument aucune tolérance pour ce genre de situation. 




@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Ven 6 Nov - 11:42
Ce n’était pas la première fois que Beomgyu lâchait son trône derrière ses platines et descendait dans le public pour aborder une fille qu’il trouvait mignonne. Ce qui sortait de ses habitudes, par contre, étaient d’aller voir une fille qui ne semblait pas s’amuser. Sa musique ne lui plaisait pas ? Pas de problème, elle pouvait tout simplement rentrer chez elle ou changer de club. Le coréen ignorait toutes réactions qui le concernaient, ayant mieux à faire que de perdre son temps à pleurer sur son sort parce que telle personne n’avait pas aimé un drop, ou parce que le BPM était trop rapide. Au moins, il avait arrêté de produire de la dub-step, bien heureux que cette tendance soit finie dans la kpop. Il n’en pouvait plus de devoir casser ses sons pour intégrer un fameux ‘breakdance’ sous dub-step.

Il recula d’un pas, aussi surpris que tout le monde autour d’eux. S’il s’attendait à ce que la demoiselle, qu’il venait d’arrêter, pouvait hurler tellement fort qu’on l’entendait malgré la musique, il serait resté derrière ses platines, sagement.
Son regard se durcit, étonné mais en même temps vexé de recevoir une telle réaction. Ce n’était pas pareil que d’habitude. Ce n’était pas les cris de joie où les rires gênés accompagnés du rouge sur les joues à cause de l’alcool. La demoiselle récupéra son bras et poussa le musicien en arrière. A peine sentit-il le liquide sur son haut, qu’il comprit qu’en bousculant les fêtards derrière lui, une de ces personnes avait renversé son verre sur lui. Il regarda la tache, vérifiant les dégâts alors que son regard se faisait encore plus dur. C’était une chemise qui valait cher. Ses yeux, furieux, se posèrent de nouveau sur l’inconnue. « Toi. » Dit-il simplement avant d’attraper de nouveau son poignet pour la tirer derrière lui. Cette fois sa poigne était assez forte pour l’empêcher de s’en défaire mais pas non plus pour lui faire mal. Son oncle lui avait toujours appris à ne jamais violenter les femmes et les enfants, sans raison.

Arrivés dans une arrière-salle réservée au personnel, la musique était tout de suite moins puissante, mais les vibrations des basses persistaient. « C’est quoi ton problème ?! » Bien sûr, il ne pensait plus au fait qu’il était le premier à l’avoir attaquée sous prétexte qu’elle ne s’amusait pas, mais à part lui tenir le poignet, il n’avait rien fait de mal. « Si la musique te plaît pas, ne viens pas ! » Il n’avait aucune réaction, ce qui avait le don de l’énerver encore plus. « Maintenant ma chemise est bonne à jeter, tu sais combien elle coûte ?! » Il pouvait s’en payer des dizaines encore, ce n’était pas l’argent qui manquait chez Beomgyu.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Ven 6 Nov - 16:14
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

J'écarquille les yeux en apercevant les vêtements trempés du jeune homme. Si mon intention était de l'effrayer et de faire en sorte qu'il me laisse tranquille, je n'avais pas l'intention de rendre la situation pire qu'elle ne l'était en créant cet incident. Mon réflexe et de me retourner immédiatement pour quitter le club en apercevant le regard rempli de colère de l'inconnu. J'ai à peine le temps de faire un pas vers la sortie que je sens à nouveau cette main sur mon poignet un peu plus fermement cette fois-ci. J'ai du mal à assimiler la situation alors que mon regard alterne entre les gens qui reprennent leurs activités suite à cette interruption et le garçon qui se dirige je ne sais où en m'entraînant à sa suite. Alors que je l'imagine être occupé à m'insulter avant de me pousser à l'extérieur du club comme s'il lui appartenait, je réalise qu'on se dirige plutôt vers une salle dont la porte indique qu'elle est strictement réservée au personnel. 

Je lui lance un regard interrogateur essayant de comprendre pourquoi il a crut bon de nous enfermer dans cette salle qui, visiblement, ne devrait pas être accessible à nous, clients. Évidemment, j'ignore que je me trouve devant le Dj de la soirée qui semble en colère. Avec raison j'imagine. Je ne peux cependant pas cacher mon inconfort de me retrouver là avec ce parfait inconnu qui me crie dessus alors que j'ai du mal à comprendre pourquoi il m'a abordé avec cette arrogance perceptible en premier lieu. Je pointe mon index vers mon oreille avant de secouer la tête puis j'abandonne alors que je vois qu'il n'a pas terminé de se défouler. Je sors finalement mon téléphone, ce sera plus simple.

Je suis sourde.

Je tourne l'appareil vers lui en prenant bien soin d'afficher un air blasé pour qu'il comprenne que de nous deux, c'est lui l'idiot. Puis je prend la peine d'ajouter:

Je ne sais pas pourquoi tu chiales comme ça ni pour quelle raison tu m'as abordé avec tes petits airs condescendants mais je ne crois pas que ce soit une raison valable pour se retrouver dans un espace réservé au personnel. 

Alors que je lui montre à nouveau mon écran, je ne peux m'empêcher d'afficher un sourire moqueur en constatant l'étendue des dégâts sur ses vêtements. Certes, la vue est satisfaisante mais j'ai bien peur qu'il soit le genre de type à ne pas laisser un tel incident lui glisser entre les doigts.



@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Lun 9 Nov - 15:06
Pour quelqu’un qui avait vécu toute son enfance dans la pauvreté, à tel point qu’il lui était arrivé de voler dans des commerces pour quelques grains de riz, Beomgyu était bien trop arrogant. A croire que la richesse l’avait rendu aveugle, et lui avait fait oublier son passé. Pourtant, tout était superficiel, tout comme tout était complètement faux. Son passé, son oncle qui ne faisait même pas partie de sa famille, jusqu’à son prénom qui avait été inventé. Ses papiers d’identité avaient été fabriqués par ce même oncle avant son arrestation. Beomgyu n’était qu’une marionnette sans visage qui continuait d’avancer car il s’était trouvé une passion. Pourtant, bien que sa vie était basée et construite sur des mensonges, lorsqu’il avait compris comment fonctionnait cette société, il avait repris les fils du pantin lui-même. Utilisant ses connaissances inculquées par son oncle et utilisant sa belle gueule, il avait réussi à se glisser dans le lit de femmes qui l’avaient aidé à construire sa vie pour finalement leur dire au revoir, sans un merci. Maintenant, son passé était oublié, la pauvreté qu’il avait traversée avec. Il était riche plus qu’il ne lui était permis d’être. Talentueux, connu et reconnu dans son domaine, il savait ce qu’il valait et ne faisait pas dans la fausse modestie. Alors lorsqu’une personne ne s’amusait pas lorsqu’il mixait, son égo en prenait un coup. Sa fierté mal placée prenait le dessus sur la bienséance et il avait retrouvé la demoiselle rapidement. Elle l’avait bousculé, et sa chemise en avait été ruinée.

A présent, tous les deux dans une salle réservée pour le personnel, il demandait réparations. Seulement, son visage fermé dévoila légèrement de la surprise lorsqu’elle lui tendit son téléphone. Un sourcil levé, il se demanda si ce n’avait pas été un stratagème pour qu’elle lui demande son numéro de téléphone (pourquoi tendrait-elle le sien sinon ?). Mais il pouvait voir du coréen écrit sur l’écran. Oh. Beomgyu n’eut même pas la décence de se sentir honteux face à cette découverte. « Pourquoi tu viens ici... » Un réflexe, alors qu’il continuait de parler malgré le fait qu’elle ne pouvait l’entendre. De nouveau l’écran fut tourner en sa direction alors que de la colère se montra sur son visage. D’un geste brusque, il attrapa le téléphone de la demoiselle et pianota dessus à son tour. C’était frustrant de ne pas pouvoir dire directement ses pensées, mais il avait besoin de se faire comprendre, et s’il fallait passer par du texte pour ça, il le ferait.

« Ce n’est pas un endroit pour toi si t’es sourde. »

Il garda le téléphone, le temps de rajouter.

« Je travaille ici, je peux aller où je veux. »

Encore une fois, il pianota dessus, alors que la frustration montait en lui.

« Tu as ruiné ma chemise, qu’est-ce qu’on fait ? Je peux pas rester comme ça, et peut-être que tu devrais la rembourser. »

Il ne savait pas si la demoiselle avait les moyens pour payer un tel prix dans une chemise.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Mer 11 Nov - 0:47
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale


Je sens le téléphone quitter mes mains alors que l'inconnu s'en emparre brusquement. Quel effronté, il pourrait utiliser le sien, déjà que ma confiance envers lui est nulle. Je décide de le laisser faire pour cette fois alors qu'il se met à taper avec véhémence. Lorsqu'il retourne finalement le téléphone, je lis le message et écarquille les yeux de surprise face à ce dernier. Je rêve? Je m'apprête à récupérer mon appareil tout aussi brusquement qu'il me l'a retiré des mains un peu plus tôt mais il se remet à pianoter dessus à toute vitesse. Heureusement pour lui il est rapide, autrement, je lui aurait retiré immédiatement avec toute l'indélicatesse dont je suis capable.

La colère du jeune homme est palpable, tout comme la mienne alors qu'il continue de me faire parvenir ses messages dépourvu d'empathie à mon égard. Je n'arrive pas à croire qu'on laisse un tel idiot aussi condescendant travailler ici. J'observe cette fameuse chemise un moment histoire de comprendre ce qu'elle a de si précieux pour le faire sortir de ses gonds d'une telle façon. C'est alors que je remarque le nom de la marque, très discret, au niveau de sa poitrine. Comment arrive-t-il à se payer du luxe pareille? Ce n'est certainement pas en travaillant dans cette boîte de nuit. J'avale difficilement ma salive en réalisant qu'il s'attend à ce que je le dédommage d'une quelconque façon. Il peut toujours rêver. J'arrache mon téléphone de ses mains alors que c'est mon tour de vider mon sac cette fois-ci.

Ah? Ce n'est pas un endroit pour moi? Et pourquoi? Parce que je ne peux pas apprécier la musique d'abrutis?

Évidemment, j'ignore toujours qu'il est le Dj et que ma question ne risque pas d'améliorer la situation. Mais mon but n'est pas d'épargner ses sentiments, loin de là. J'ajoute par la suite:

Si tu travailles ici je te conseille de me laisser tranquille dès maintenant autrement, je ferai en sorte que tu ne conserves pas ton travail bien longtemps.

Je m'assure qu'il assimile bien mon dernier message alors que je lui lance mon regard le plus noir. Quant à sa chemise, je trouve sa demande complètement ridicule et n'hésite pas à le lui faire remarquer:

Tu sais ce que c'est qu'une buanderie? Je peux te donner quelques pièces pour te payer une machine si tu es dans le besoin.

Alors que je le laisse lire, je fouille dans mon sac à main et prend quelques pièces de monnaie que je laisse tomber à ses pieds avec un sourire en coin.




@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Jeu 12 Nov - 22:37
S’emparer brusquement du téléphone était loin d’être une bonne idée si Beomgyu souhaitait mettre la demoiselle à l’aise. Seulement, avec sa colère actuelle, c’était loin d’être la rencontre qui pouvait se terminer dans un hôtel non loin de la boite (le coréen ne ramenait jamais les filles chez lui). Il avait même était direct avec l’inconnue lui montrant qu’il n’appréciait pas vraiment cette rencontre. Dommage parce qu’elle était très mignonne et aux goûts du musicien. Étant complètement dépourvu de tact, Beomgyu lui écrit qu’elle n’avait rien à faire dans ce genre d’endroits. Pourquoi une sourde viendrait danser sur un rythme de musique qu’elle ne pouvait entendre ? Le jeune homme savait qu’elle pouvait encore ressentir les vibrations mais dans sa colère, il ne s’attarda pas sur cette information inutile. Et ce sentiment négatif n’était pas prêt de disparaître. Beomgyu savait qu’il était talentueux et entendre une personne qualifier ses sons de ‘musique d’abrutis’ ne passait pas. « Qu’est-ce que t’en sait t’es s... » Encore une fois, il oublia qu’il était inutile de lui parler.

Les menaces de la demoiselle ne lui faisaient aucun effet. Il était comme un VIP dans cette boite. Le DJ qui les avait gracié de sa présence. Les patrons n’oseraient rien lui dire, ou essayeraient et ils ne gagneraient que le droit de ne plus le voir apparaître dans leur boite. Il avait un vrai travail à côté. S’étant fait voler un téléphone qui n’était pas le sien plus tôt, Beomgyu sortit son appareil et pianota dessus.

« C’est pas parce que t’entends pas la musique, qu’il faut être mauvaise comme ça. »

Il se força d’accompagner son message d’un sourire narquois, cherchant à l’énerver autant qu’il l’était déjà lui-même. Il continua de lire ses messages, sentant son sourire disparaître face au dernier. Son regard ne la quitta pas alors que le son significatif de l’argent au sol retentit. C’était ridicule, il ne pouvait jamais se repayer une chemise avec cette somme.

« Tes menaces sont inutiles, je bosse même pas ici. »

Affirmation vraie et fausse en même temps. Mais c’était là les petits jeux du coréen, qui prenait un grand plaisir à semer le doute dans la tête des gens. Rares étaient les fois où il donnait son vrai-faux nom (celui qui était sur sa carte d’identité) et plus rares, voire inexistantes, étaient les fois où il donnait son nom de naissance.

« Ramasse tes deux, trois pièces, tu me fais de la peine. »

Avait-il rajouté à son message. Il ne pouvait s’empêcher de répéter que devoir communiquer par écrit était frustrant à cause de cette non-immédiateté.

« Pourquoi ne pas m’amuser un peu, vu que tu ne comptes pas rembourser la chemise, ça serait dommage de s’endetter pour ça, on peut s’arranger. »

Il savait ce que ces mots pouvaient implicitement dire. Pourtant Beomgyu n’avait jamais forcé une femme, n’était jamais allé aussi loin avec une femme. Il mentait comme il respirait, certes, et il en avait brisé des cœurs mais toutes ses actions étaient consenties. Du coup, il avait beau essayer de lui faire peur ou la menacer, il savait qu’il n’en ferait rien. Son oncle lui avait appris de ne jamais lever la main sur une femme innocente.

« Alors, que dis-tu de m’accompagner madame au-dessus des abrutis qui écoutent ma musique ? »

Il savait qu’il venait de dévoiler qu’il était le DJ, tout faisait partie du jeu. Il s’approcha de la demoiselle et verrouilla la porte derrière elle.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Ven 13 Nov - 4:30
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

Il remue les lèvres à nouveau, par habitude. Ce n'est pas la première fois qu'on s'adresse à moi à voix haute en oubliant que je ne peux rien entendre, surtout lorsqu'il s'agit d'une situation mettant en jeux des émotions d'une intensité plus important que la normale. Certes, il n'a pas tord en m'accusant d'avoir été mauvaise. J'ai réagit impulsivement et voilà où ça nous a mené. Il faut dire que c'est ma première véritable sortie dans un club et je ne suis pas habitué aux foules de ce genre, encore moins de me faire aborder de la sorte. J'ai été prise par surprise.

Son sourire me fait grincer des dents. Alors que je lis son nouveau message, j'avoue ne pas comprendre dans quelle situation je me retrouve. Il m'a mentionné travaillé ici lorsque je lui ai souligné le fait que ce n'était peut-être pas l'endroit approprié pour se prendre la tête et maintenant, il avance ne pas bosser ici. Mon regard confus dérive de l'écran à son visage alors que je me retiens de ne pas l'insulter davantage alors que je sens la fraude à plein nez.

Tu es mytho alors? J'ai du mal à te suivre.

Je retrouve mon sourire amusé en laissant tomber les pièces à ses pieds ce qui ne semble pas l'amuser. Son message ne me heurte pas. J'ai souvent sollicité la pitié chez les gens malgré moi et pourtant, cette fois-ci, je n'y crois absolument pas. Nous jouons au chat et à la souris et les rôles s'inversent à chaque message tendu sous le nez de l'un et l'autre.

Je fronce les sourcils en lisant son message suivant. Je le relis même une seconde fois pour m'assurer de ne pas avoir mal compris ce dernier. Il ne me semble pourtant pas être le genre à devoir utiliser l'excuse d'une dette quelconque pour obtenir l'attention des demoiselles. Il est plutôt beau garçon malgré son attitude qui laisse largement à désirer mais son apparence me laisse complètement de glace étant donné les circonstances. Il se met à nouveau à taper sur son téléphone avant que je n'ai le temps de lui trouver une réplique cinglante et je comprends soudainement pour quelle raison mon commentaire précédent l'a insulté de la sorte. La musique que je ne peux entendre vient de lui. Je remets les pièce du puzzle en place alors que je me penche sur mon téléphone pour répondre. Je sens cependant un mouvement qui m'interrompt et réalise que le jeune homme s'est non seulement rapproché de moi mais en a profité pour verouiller la porte. Je sens mon coeur se mettre à battre rapidement en réalisant qu'il n'est peut-être pas aussi innocent que je le crois. Évidemment, je n'ai aucun moyen d'utiliser mon téléphone pour apeller qui quoi que ce soit et me sortir de cette situation ennuyante. Je pourrai facilement composer le numéro de Hak Nyeon. Il sait que si je l'apelle plutôt que de lui envoyer un message, c'est que quelque chose ne va pas. J'ai même une application qui lui donne ma localisation si jamais je me retrouve en danger. Pourtant, pour une raison que je n'arrive pas à expliquer, malgré les battements de mon coeur effrenés, j'ai l'impression que le jeune homme devant moi est plutôt du genre à parler beaucoup plus qu'il n'agit. Je prends donc une grande inspiration et tape sur mon téléphone avant de lui montrer:

Pourquoi pas? Tu veux faire ça ici? Sur la table juste là?


Je fais un léger mouvement de tête en direction de la table, retrouvant mon sourire amusé alors que je pose ma main sur son épaule. Je tape d'une main cette fois-ci:

Vas-y, profites en. Ce n'est pas tous les jours que j'accepte de rembourser une dette ainsi.

Évidemment, je n'ai pas l'intention de faire quoi que ce soit avec lui. Si je me trompe à son sujet et qu'il est réellement sérieux, j'ai toujours le raccourci du numéro de Hak.




@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Dim 15 Nov - 17:57
Que c’était jouissif pour Beomgyu lorsqu’il voyait les visages confus de ses interlocuteurs. Il ne se lassait jamais de mentir pour les voir se perdre dans leurs pensées et ce qu’ils croyaient savoir du coréen. Seulement, ce sentiment de puissance ne fut que de courte durée alors que la demoiselle l’insulta de la pire des manières en lui jetant quelques pièces de monnaie à ses pieds. Il avait l’impression de passer sa soirée entre la colère et la satisfaction et commençait à en avoir assez de ce petit jeu. Il en avait surtout marre car il n’en était pas le maître. Beomgyu jouait pour gagner et non plus se laisser marcher dessus. Il tenta donc quelque chose, une menace qui, il espérait, ferait assez peur à la demoiselle et la calmerait pour de bon.
Il s’approcha d’elle, presque menaçant alors qu’il verrouilla la porte derrière eux. Il adorait passer pour un prédateur, mais jamais de cette manière. Jamais il n’avait forcé une femme et jamais il n’accepterait qu’un homme le fasse. Il n’agissait jamais lorsqu’il était témoin d’un tel acte horrible mais c’était surtout car il était une crevette et qu’il n’était pas de taille à défendre qui que ce soit. Il prétendait s’en moquer mais il n’hésitait pas à prévenir la sécurité du bar ou de la boite où il se trouvait. Son oncle lui avait appris à fuir, à se cacher de tout le monde afin d’avoir la vie libre qu’il n’avait pu avoir lui-même, alors s’il pouvait se faire discret et agir en douce, il le faisait.

Néanmoins, être témoin de la demoiselle qui ne cherchait pas à fuir l’énervait. Est-ce qu’elle n’attendait que ça ? De se faire prendre par un homme dans une arrière-salle d’un club ? Est-ce qu’elle avait un minimum d’amour propre ? Pourtant, Beomgyu n’avait aucun droit de donner des leçons alors qu’il était celui qui les avait enfermés. Il voulait simplement lui faire peur, qu’elle s’excuse et peut-être, qu’ils en seraient restés là. « Putain. » Marmonna-t-il alors qu’il savait maintenant qu’elle ne pouvait l’entendre.
Il pouvait toujours voir jusqu’où il pouvait aller avant qu’elle ne craque car il doutait encore fortement qu’une telle fille se laisserait faire. Elle n’avait rien à voir avec d’autres femmes qu’il avait pu croiser lors de ses nombreuses soirées alcoolisées. Elle semblait trop innocente, trop pure.

Il agrippa la main qui venait de se poser sur son épaule, le visage complètement fermé. Si elle était réellement ce genre de femmes, alors Beomgyu n’était pas intéressé et ne voulait même plus poser les yeux sur elle. Il devait tenter, tester. Si elle voulait jouer, il allait donc jouer. Mais il allait perdre. Il plaça sa main sur la nuque de la demoiselle avant de venir l’embrasser. Il restait relativement sage, gardant ce baiser en surface. Il profita de ce moment pour s’emparer du téléphone de la demoiselle avant de mettre l’appareil dans la poche arrière de son pantalon. Il commençait à en avoir marre et se dégoûtait lui-même d’un tel geste. Rapidement, il se décolla de la demoiselle, mais pas pour longtemps alors qu’il passa ses bras autour de son corps et le plaça sur son épaule, comme si elle ne pesait rien. « Maintenant tu restes sage. » Dit-il avant de soupirer car elle ne pouvait toujours pas l’entendre. Tant pis, se dit-il alors qu’il rouvrit la porte et retourna dans la salle principale. Il ignora tous les danseurs alcoolisés et continua son chemin jusqu’à une salle privée. Il jeta un rapide coup d’œil vers la scène où il vit que quelqu’un l’avait remplacé derrière les platines. Il monta à l’étage et ouvrit une porte qui menait sur une pièce vide, d’habitude réservée pour les personnes importantes ou riches. Au moins, ils y seraient au calme. Il posa (jeta) la jeune femme sur l’un des canapés avant de la pointer du doigt. « Attends ici. » Soufflant encore, il tapa la même chose sur son téléphone pour qu’elle comprenne cette fois.
Beomgyu ressortit, toujours avec le téléphone de la demoiselle sur lui afin de s’assurer qu’elle reste sage dans la loge VIP. Il descendit rapidement, le temps de passer le mot au deuxième dj qu’il pouvait continuer pour le reste de la soirée, de récupérer son ordinateur et autres affaires et de remonter.

Lorsqu’il pénétra de nouveau dans la loge VIP, la première chose qu’il vit fut de verrouiller la porte pour être sûr que personne ne les dérange, puis il jeta le téléphone de la demoiselle sur les genoux de celle-ci, pour lui rendre. Il posa ses affaires sur le canapé et s’installa à côté, soupirant. Il tentait de se calmer par de grandes inspirations avant de prendre son ordinateur toujours allumé et d’ouvrir une page de notes. Il tapa rapidement.

« Je ne sais pas si je dois te féliciter car tu gagnes, ou si je dois t’engueuler pour te laisser ainsi faire. »

La deuxième options semblait plus juste pour lui.

« Je ne te toucherai pas, je suis désolé si je t’ai fait peur. »

Toujours énervé, il ferma son ordinateur dans un mouvement brusque et se rendit au mini-bar derrière eux pour en sortir une bouteille d’eau qu’il jeta de nouveau sur la demoiselle.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty Mar 17 Nov - 3:58
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

Je suis consciente que ma réaction lui met les nerfs à vif. Il s'attendait à me faire peur, à me faire regretter mon insolence alors que je saute plutôt à pieds joints dans son jeu. Malgré son air qui se veut menaçant en verrouillant la porte, je ne fléchis pas. Je sursaute malgré moi en sentant sa main aggriper la mienne. Même si j'essaie de faire preuve de confiance, je n'ai aucune idée de qui est ce jeune homme et de quelle façon il réagira. J'ai bien une petite idée, un instinct qui me dit qu'il est innoffensif et endosse présentement le rôle du mauvais garçon qu'il n'est pas mais peut-être que je me trompe.

Je sens maintenant son autre main sur ma nuque alors qu'il approche son visage pour poser ses lèvres contre les miennes. Je reste complètement immobile car si je bouge, je risque de lui faire mal. En effet, je bouille de l'intérieur alors que, même si le contact reste relativement superficiel, je n'arrive pas à croire que mon premier baiser depuis des lustres se déroule avec un véritable gamin imbus de lui-même. Je m'apprête finalement à le repousser mais il est se montre plus rapide, profitant de ma surprise pour s'emparer de mon téléphone. Je peux officiellement affirmer que mon plan tombe en long alors que je me mords la lèvre inférieure pour éviter d'éclater en sanglots et ainsi déclarer forfait.

Alors que je me retourne vers la porte pour l'ouvrir, le jeune homme me soulève et, même si je tente de me débattre, trouve le moyen de nous amener tous les deux hors de la pièce. Je dois définitivement demander à Hak Nyeon de m'apprendre l'auto-défense qui aurait été particulièrement utile dans cette situation. Les gens ne nous portent aucune attention malgré mes tentatives pour attirer ne serait-ce qu'un regard sur nous.

Enfin, l'inconnu pousse la porte d'une pièce tout aussi vide que la précédente mais un peu plus luxueuse. Il me laisse tomber sans ménagement sur le canapé alors que je lui jette mon regard le plus noir. Je me demande pendant un instant s'il m'a prise au sérieux un peu plus tôt alors que je parcours rapidement les lieux du regard que je repose aussitôt sur le dj qui me montre l'écran de son téléphone. Je fronce les sourcils en lisant le message. Où veut-il que j'aille sans mon propre téléphone? Il s'agit de mon principal outil de communication. Je lui réponds en soulevant mon doigt du milieu tout en m'enfonçant dans le canapé pour lui démontré que, malgré mon signe digne d'une gamine insolente, je n'ai pas l'intention de bouger pour l'instant.

Il quitte la salle alors que je n'ai toujours pas la moindre idée en ce qui concerne ses intentions et ma présence ici. Il revient finalement après quelques longues minutes et je soupire bruyamment - je suppose - en l'apercevant verrouiller la porte. Je suis néanmoins aussitôt soulagée lorsqu'il laisse tomber mon téléphone sur mes genoux dont je m'empare aussitôt pour rapidement envoyer l'adresse du club à Hak Nyeon. On ne sait jamais. Je reste ensuite aggripée à mon téléphone, craignant que le jeune homme ne s'en emparre à nouveau. Ce dernier prend son ordinateur sur lequel il tape alors que je m'approche juste assez pour pouvoir lire. Je ne peux m'empêcher d'afficher un sourire victorieux en lisant ses mots. Je me détends enfin, sentant mon coeur reprendre un rhytme un peu plus normal.

C'est avec un plaisir non dissimulé que je prend la bouteille d'eau qu'il me lance. Je dois avouer que l'inquiétude à asséchée ma gorge et que l'alcool commençait à me monter un peu trop à la tête. Une fois rassasié, je reprend ton téléphone.

Je connais les garçons de ton genre. Tu n'aimes pas te faire remettre à ta place alors que tu en as bien besoin. Ne crois pas que j'avais l'intention de me laisser faire, ce n'est pas mon genre.

Qu'il avoue être désolé me suffit pour son attitude ignoble mais je ne peux me retenir de lui donner une légère tape sur la tête, juste assez forte pour le surprendre.

Ça c'est pour m'avoir embrassé sans mon consentement. Je te confirme d'ailleurs que ça craignait. Tu as du boulot à faire si tu veux qu'une fille accepte un jour de te laisser faire.

Je souris, amusé par mon aveu, bien que je me doute que les circonstances ont jouées un énorme rôle dans cet échange peu agréable.

Alors pourquoi m'avoir entraîné jusqu'ici?



@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Bonne année 2021 !
Après une année 2020 difficile, nous vous souhaitons une bonne année 2021, en espérant qu'elle sera bien plus belle et meilleure que celle que nous venons de passer ♡Nous espérons également que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année et que vous êtes prêts à commencer cette nouvelle année sur les chapeaux de roue (#teamadminmamies).Pour l'année des sept ans du forum, nous souhaitons avoir votre avis sur l'avenir des fraternités, n'hésitez pas à le donner en passant ici ➤ sujet. N'hésitez pas à consulter les news pour en savoir plus sur ce que nous vous avons réservés (/◕ヮ◕)/