Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 UOAwuO7j_oDJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 UOAwuO7j_oDJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 UOAwuO7j_oDJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 UOAwuO7j_o
Le deal à ne pas rater :
Oxymètre de pouls, Compteur de Saturation en oxygène
4.19 €
Voir le deal

 :: Digital City :: Quartier Sud :: Nightclubs Road
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

DJ comme Dentition Joviale ((sojin))

Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty Ven 25 Déc - 19:54
Bien trop curieux, il n’avait pas pu s’empêcher de demander à la demoiselle où elle travaillait. Lui qui connaissait très bien toutes les agences de musique du territoire, il pourrait cibler le genre de personnes qui était prêtes à embaucher une sourde dans la musique. Et il ne fut pas déçu alors qu’il s’attendait à un métier plus proche de son domaine. Il eut un petit rire qu’il avait pourtant tenté de retenir. Pour quelqu’un qui semblait fière de se dire faire partie du monde de la musique, et ce malgré son handicap, elle en restait pourtant bien loin. « Illustratrice, uh. » Marmonna-t-il. Pourtant son petit rire quelque peu déçu s’arrêta bien vite alors que le musicien continuait de se prendre des attaques. Elle disait lui apprendre la vie, mais la vie, il la connaissait, et ce n’était pas une belle chose. Dire qu’il appréciait qu’elle se permettait de dire qu’elle lui apprenait la vie était un mensonge. Il repensa à son oncle, à tout ce qu’il lui avait appris durant leurs années partagées tous les deux. Il s’affirmait encore que la vie, il la connaissait. Réellement. Il voyait les laideurs des êtres humains, leur masque qu’ils portaient en permanence sous l’excuse de l’éducation, ces pulsions réfutées qui ne demandaient qu’à sortir à la moindre erreur d’inattention. Il n’était pas une exception, très jeune il avait dû commettre des délits pour survivre. C’était là, la vie. Et encore, son oncle l’avait aidé à ne pas tomber trop profondément.

Alors il rangea ses affaires, silencieux. Puis, au dernier moment s’arrêta pour proposer à la demoiselle de venir chez lui pour sa première leçon. Après tout ce qu’il s’était passé dans la soirée, il ne pensait pas qu’elle accepterait, peut-être pour rentrer tranquillement chez elle. Il fut surpris et ne s’en cacha pas. Et le fut encore plus lorsqu’elle prit la parole pour lui donner son nom. Bae Sojin, c’était un joli nom qu’il n’oublierait pas de si tôt. Alors il prit son téléphone, hésita quelque instants pour se demander s’il donnait son vrai nom ou simplement son nom d’artiste. Finalement, il tapa :

« Hwang Soli. »

Étrangement, il avait donné son vrai nom. Celui que personne ne connaissait, celui que seuls lui et son oncle détenait. C’était comme admettre ou défaite, ou se mettre à nu devant la demoiselle qui l’avait déjà mis à terre.

« Mais tu peux m’appeler Beomgyu. »

Il montra de nouveau son téléphone, ne donnant aucunes explications supplémentaires. Il fit un signe de la tête, l’incitant à le suivre puis tous les deux, ils quittèrent la boite pour héler un taxi. 'Ne t’inquiète pas, je vais pas te kidnapper, on va juste chez moi.' Le taxi arriva, Beomgyu ouvrit la portière et invita Sojin à entrer la première avant de faire le tour et de s’installer aussi. Rapidement, il donna son adresse au chauffeur et, rapidement, ils arrivèrent devant l’immeuble ou vivait le musicien. Il avait profité des quelques minutes de route pour commander le festin qu’il s’était prévu de manger et savait que, ainsi, ils n’auraient que quelques minutes de plus à attendre afin qu’il soit livré.

'Fais comme chez toi, sauf dans le studio.' Il ouvrit la porte après y avoir tapé le code de la serrure et entra avant Sojin, les lumières s’allumant automatiquement. L’appartement était moderne, luxueux mais vide. Il n’y avait aucune photo de famille, aucun cadre sur les murs et seuls une énorme télévision accompagnée d’un système de son qui valait une fortune se trouvait au centre de la pièce principale. Beomgyu commença par se laver les mains avant d’enlever sa veste qu’il laissa tomber sur le canapé. 'J’espère que t’as faim car la nourriture arrive.' Et, au pire, si elle n’avait pas faim, il mangerait tout. Le coréen était gourmand et pouvait manger des quantités énormes toute la journée sans prendre un gramme de graisse.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty Sam 2 Jan - 19:24
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

J'aperçois ses lèvres remuer mais je n'arrive pas à lire et je me dis que c'est sans doute mieux ainsi. J'attends donc qu'il se présente à son tour après lui avoir révéler ma propre identité. Je lis le nom qu'il tape sur son téléphone, essayant de m'imaginer la prononciation de ce dernier avant qu'il ne rajoute une précision supplémentaire. Je fronce légèrement les sourcils et penche la tête en plongeant mon regard dans le sien, comme si je pourrais y lire la réponse à mon questionnement. Je range mon téléphone avant de lui demander en langage des signes, sans passer par quatre chemins:

Beomgyu alors? J'imagine qu'il s'agit de ton nom d'artiste? Si c'est le cas, je préfère Soli.

Je met l'emphase sur les deux prénoms qui sont sans doute plus difficiles à comprendre dans mon langage pour quelqu'un qui ne l'utilise pas sur une base quotidienne. Les deux gestes qui composent le prénom Soli sont plus doux et fluides ce qui contraste énormément avec la personnalité du jeune homme mais me le rend peut-être un peu plus attachant, s'il s'agit même d'une possibilité.

Je le suis ensuite à l'extérieur du club alors qu'il intercepte un taxi. Je souris lorsqu'il tente de me rassurer sur ses intentions alors que j'imagine la réaction de mes grands-parents ou de Hak Nyeon s'ils me voyaient suivre un inconnu à une heure aussi tardive. Admettre que je lui fais confiance serait une exagération. Cependant, je ne me sens nullement en danger alors que j'ai l'impression d'avoir percé sa véritable nature. Une brebis qui se camoufle sous la peau d'un loup. Je prend place dans la voiture alors que Soli a la décence de m'ouvrir la portière, me surprenant encore une fois avec ses agissements si contradictoires, balançant entre le mépris et la courtoisie.

Nous arrivons finalement devant un immeuble alors que le trajet s'était déroulé sans interaction. Je le suis à l'extérieur et ne peux m'emêcher de prendre une pause en le voyant entrer dans son appartement après avoir tapé le code. Je n'avais jamais vu un appartement aussi grand de toute ma vie. Il était plus grand que celui dans lequel je vivais avec ma famille alors que le jeune homme semble être le seul à habiter les lieux. D'ailleurs, ceux-ci sont pratiquement vide ce qui me fait douter un instant quant à l'honnêté du dj. J'hésite d'ailleurs à faire demi-tour mais, ma curiosité prend le dessus et je fais un pas vers l'intérieur, laissant la porte se refermer derrière moi. Je n'ose pas bouger pour l'instant, me contentant de le suivre du regard alors qu'il se dirige vers la cuisine. J'acquiesce légèrement lorsqu'il mentionne la nourriture. Manger est l'une de mes activités favorites mais je n'ai pas l'intention de lui en faire part. D'autres questions plus importantes se bousculent dans ma tête. J'attire son attention sur moi pour qu'il puisse voir les gestes que j'effectue alors que j'ose demander:

Tu vis réellement ici? Seul? C'est si...

Je prend une pose, jetant un rapide coup d'oeil circulaire avant d'ajouter:

Vide.






@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty Mar 5 Jan - 22:16
La jeune femme avait tort mais Beomgyu préférait ne pas la corriger. C’était lui qui l’induisait en erreur, poussant le mensonge dans la vérité. Il venait, après tout de révéler son plus grand secret. A une inconnue qui plus était. Personne ne savait qui était ce Hwang Soli, ni même avaient déjà entendu ce nom auparavant. Même son oncle ne l’avait prononcé qu’une seule fois dans la vie du coréen, aussi loin qu’il pouvait s’en souvenir. Son nom d’artiste était Dalgui et c’était en général ce nom qui était inscrit, en petit, sur les crédits des albums. Beomgyu était pour les relations professionnelles et de la vie de tous les jours, et Soli était pour un passé disparu. C’était peut-être l’envie de faire revenir à la vie de Soli qui avait donné à Beomgyu l’envie de donner son réel nom (devait-il aussi parler de son âge?). Comme tu veux. Répondit-il dans un geste presque détaché. Au final, ce n’était qu’un nom qu’il rajoutait à sa liste de noms empruntés tellement il lui semblait inconnu.  

Le trajet était silencieux, voire un peu trop. Le musicien avait le regard posé sur l’extérieur, observant les immeubles défiler rapidement. Finalement, ils arrivèrent chez lui et il ne perdit pas plus de temps avant de pénétrer son espace privé. Le coréen ne fut presque pas surpris par la réaction de la demoiselle cependant, ça ne l’empêchait pas de ne l’apprécier qu’à moitié. C’est comme ça, j’ai ce qu’il me faut, ça me suffit. Il ne s’était jamais posé pour penser à décorer les pièces et ne saurait même pas de quelle façon il les décorerait. La pièce qui faisait plus vivante était clairement son studio, mais il était difficile de le voir alors que la porte était fermée à clef. C’était un truc chez le musicien, ne faisant pas confiance à sa porte d’entrée. Si t’aimes pas, t’as qu’à venir refaire la déco. Ce serait une première.

Rares étaient les invités et ça se voyait par le désordre laissé dans les pièces. Il n’y avait pas de vaisselle sale dans l’évier car Beomgyu ne faisait presque jamais la cuisine, ce qui était un peu triste car il était bon cuisinier, mais s’y trouvait des cartons de pizza vides, ou d’autres boites à nourriture qui n’étaient pas récupérées. Heureusement la cuisine était séparée du reste de la pièce principale qui comptait une table pour quatre personnes et seulement deux chaises autour, le canapé couvert de vêtements et la télévision plus loin. Désolé pour ça. Il se précipita sur les tas de vêtements qui recouvraient le canapé, tentant d’en prendre un maximum entre les bras avant de jeter le tas dans une pièce qui laissait penser être la salle de bain. Lorsqu’il revint dans le salon, il remarqua un t-shirt rouge vif avait l’écriture dessus « donneur d’orgasme. » La gêne et le rouge lui monta aux joues alors qu’il le cacha derrière lui le plus rapidement possible. « Je.. euh... » Il se souvint qu’elle ne pouvait l’entendre. C’est la seule chose qui me reste de mon oncle alors... Il était horriblement gêné et alla le cacher dans la même pièce que précédemment. J’aurais préféré autre chose que ce t-shirt, je te rassure. Beomgyu avait ses défauts mais son oncle était pire. Installe-toi ou tu veux, j’arrive. Il disparut derrière une autre pièce (sa chambre) et se changea rapidement pour enlever ses vêtements de soirée et enfiler un survêtement qu’il lui permettait d’être plus à l’aise chez lui. Sur le point de retourner dans le salon, il entendit la sonnette de la porte d’entrée, indiquant que son repas était arrivé. Il alla ouvrir au livreur, récupérant les beaucoup trop nombreux plats et les plaça sur la table basse qui séparait la télévision et le canapé. Bon appétit. Prends ce que tu veux, sers-toi, c’est ma tournée. Il lui tendit les baguettes, un sourire discret sur les lèvres.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty Sam 9 Jan - 22:30
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

Il ne semble pas particulièrement dérangé par le nom que j'utilise, que ce soit son prénom véritable ou son nom de scène. De toute façon, ce n'est pas comme si j'allais utiliser un ou l'autre très fréquemment. Une simple petite tape sur l'épaule me suffit généralement pour interpeller les gens. Mais comme nous échangeons nos numéros, je décide d'entrer son contact sous le nom de Soli, tout simplement.

Une fois chez lui, j'ose à peine quitter le hall d'entrée où j'y laisse mes chaussures. Si l'espace est vide de toutes décorations qui pourraient laisser percevoir la personnalité du jeune homme, il est pourtant rempli de vieux cartons de nourriture et de vêtements éparpillés un peu partout. Il doit bien percevoir mon jugement à l'expression dédaigneuse qui apparaît sur mon visage. Peut-être est-ce parce que j'ai l'habitude de tenir le domicile de mes grands-parents dans un état impeccable, je ne supporte pas la vue de ce désordre dans un appartement avec tant de potentiel.

Ce n'est pas la déco qui serait à refaire.

Il prend tout de même le temps de ramasser rapidement quelques vêtements en s'excusant alors mon visage se détend légèrement. Après tout, il ne d'attendait certainement pas à ramener quelqu'un ici ce soir. Quoi que je me demandais s'il lui arrivait de ramener des filles chez lui - pour d'autres raisons que des leçons de musique particulière pour sourds - alors que les lieux se trouvaient dans cet éat. Je souris à cette pensée alors qu'un morceau de vêtement rouge vif attire mon regard au même moment où Soli disparaît dans une autre pièce. Je fronce légèrement les sourcils en lisant ce qui y est écrit avant que mes joues s'enflamment. Le jeune homme revient au même moment et, comme il semble avoir aperçu le sujet de mon attention, il récupère le t-shirt rapidement, ses joues devenant plus rouges que les miennes. Il me sort alors une excuse bidon sur son oncle mais je préfère de loin ignorer d'où vient ce vêtement et en profite pour me moquer - gentiment - de lui.

J'imagine que ton oncle a crut bon de faire un peu de promotion étant donné les apparences parfois trompeuses.

Après tout, vu la façon dont il m'a abordé et traité au club, je me doute qu'il soit capable d'attirer si facilement les filles dans son lit. Heureusement, Soli quitte la pièce quelques instants, laissant le malaise s'éteindre de lui-même. Lorsqu'il revient, il porte une tenue beaucoup plus décontractée et se dirige vers la porte d'entrée pour récupérer ce qui semble être le repas. Sans doute avait-on sonné à la porte mais évidemment, je n'ai rien entendu. Il place ensuite les plats sur la table et me tend des baguettes. Je jette un rapide coup d'oeil aux plats, tentant de déterminer lesquels ne contenaient aucune viande et aliments de sources animales. Je me sers donc un peu de riz ainsi que des légumes, avant d'expliquer à mon hôte, pour éviter qu'il me croit plus timide que ce que je ne le suis réellement:

Je suis végane alors je ne mange pas de viande. Ce qui est à ton avantage, d'ailleurs, car je suis réputée pour mon apétit insatiable.






@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Bu Beom Gyu
Bu Beom Gyu
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty Sam 16 Jan - 8:50
Il commençait peut-être à regretter de l’avoir emmenée dans son appartement. Même en dehors de la boite, la jeune demoiselle continuait de faire toutes sortes de remarques interminables qui avaient le don de, toujours plus, agacer le coréen. Elle devait pourtant se considérer chanceuse d’être détentrice du vrai prénom du musicien, en plus d’être une des rares personnes à pénétrer son espace le plus privé. C’était dangereux, c’était beaucoup trop d’informations qu’il donnait d’un coup, son nom, son adresse, son mode de vie. Son oncle sortirait de prison juste pour le traîner dans la boue un jour de pluie comme punition. C’était pourtant la première règle qui lui avait insufflé depuis sa plus tendre enfance. Ne jamais trop en dire de soi, de son vrai soi. Mais ça avait été incontrôlable, comme une impulsion et ce Soli était sorti de lui-même. Comme s’il n’avait demandé que ça depuis toutes ces années où il était tué en silence. Enfoui au plus profond de la conscience, jusqu’à atteindre l’inconscient. Soli n’était plus censé exister, il était mort dès la naissance, donnant un dernier souffle en même temps que sa génitrice.

Il ignora cette dernière remarque et s’affaira à ranger ce désordre afin qu’ils aient de l’espace pour s’asseoir. Faisant des allers et retours entre la salle de bain et le salon, il remarqua un dernier t-shirt oublié et qui lui apporta tellement de honte. Que Sojin soit tombée dessus et la dernière chose qu’il aurait souhaité. Pourtant, il n’était plus maître de son destin et en avait même mentionné son oncle. Il ne mentait pourtant pas. C’était le seul objet qu’il s’était permis de garder depuis l’arrestation de son oncle. Même ce morceau de tissus aurait dû être brûlé avec le reste de la maison. Le t-shirt disparut rapidement, suivant le reste des vêtements. Si tu me penses toujours aussi horrible, attends de rencontrer mon oncle, il est pire. Il ne cherchait pas d’excuses pour son comportement plus tôt, dans la boite. Simplement que la pensée que la jeune femme puisse le penser aussi immature que de posséder ce genre de t-shirts le rendait malade.

Il avait commandé à manger, et avait eu le temps de se changer juste avant d’ouvrir et d’installer tous les plats sur le table basse du salon. Il offrit des baguettes à Sojin et l’invita à démarrer. Il s’installa face à elle, à même le sol et prit lui-même une paire de baguette avant de commencer à se servir. Il remarqua cependant la tendance chez la demoiselle à piocher des choses très simples. Relevant les yeux pour comprendre ce qu’elle essayait de lui communiquer, il retint de justesse un soupir. Il lui offrait à manger et, encore là elle trouvait le moyen de redire quelque chose. Si le soupir ne fit silencieux, il ne pouvait cacher cette expression tiraillée entre la fatigue et la déception. Finalement, il se leva et disparut dans la cuisine. Celle-ci était aussi vide que le reste de l’appartement, avec seulement le frigo qui ne contenait que des bouteilles d’eau et de soju. La machine à café faisait toute la déco et de son état, il était facile de comprendre qu’elle servait beaucoup trop souvent. Il sortit une assiette propre d’un placard, puis un bol avant de revenir dans le salon. Il déposa la vaisselle devant la jeune femme avant de piocher dans les différents plats les légumes, le tofu et le riz pour lui faire un plat spécial et rien que pour elle. Il mélangea les soupes avec, mixant entre celles très épicées et celles un peu moindre au cas où. Tiens, j’ai enlevé tout ce que tu ne peux pas manger. Finalement il avait presque recréé un plat rien que pour elle, montrant ses talents de cuisinier. Dommage cependant qu’il ne les mettait jamais plus en avant, préférant commander par fainéantise. Maintenant mange et après on fait de la musique. Il n’était pas sûr d’avoir hâte, il n’avait jamais enseigné à qui que ce soit et pensait qu’il devrait ouvrir l’accès à son studio privé le mettait mal à l’aise.


♪ MUSIC IS
EVERYTHING TO ME ♪


I've been dealin' with some things like every human being and really I didn't sleep much last night. "I'm sorry", that's fine, I just think I need a little me time. I just think I need a little free time, little break from the bus rides. Last year I had a breakdown, thoughts tellin' me I'm lost gettin' too loud.
Bae So Jin
Bae So Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty Hier à 22:40
❖ Bae So Jin Ft. Bu Beom Gyu
DJ comme Dentition Joviale

Je n'arrive tout simplement pas à m'empêcher de cumuler les remarques désobligeantes. Est-ce par vengeance pour ses agissements antérieurs? Pour camoufler ma gêne de me retrouver chez cet homme que je ne connais techniquement pas? Les deux, certainement.

Je détourne légèrement le regard en le voyant ranger ce t-shirt de mauvais goût mais, je le repose rapidement sur lui alors que je vois ses mains se remettre en mouvement. Il fait encore allusion à cet oncle avec lequel il semble entretenir une drôle de relation. Qu'en est-il de ses parents? Où est ce fameux oncle? Est-ce son appartement, dans lequel nous nous trouvons? Si Soli préfère que je ne pose pas de questions, il n'avait qu'à ne pas aborder le sujet de ce lien familial, ce pourquoi je me permets de demander.

Il est où, ton oncle? Vous devez être plutôt proches pour qu'il te donne ce genre de...

Je prends une pause entre mes gestes, cherchant le mot le plus approprié.

Cadeau.

Nous nous installons finalement pour manger et, après lui avoir révélé ne pas consommer de produits animaliers, il affiche un air las, comme si je me montrais capricieuse ou difficile pour le plaisir de l'embêter. Je regrette presque l'entente que je l'ai obligé à accepté alors qu'il disparaît sans un mot, sans un seul signe pour finalement revenir avec des couverts. Je me contente de l'observer alors qu'il pioche dans les différents plats pour finalement déposer le bol devant moi. Je détaille le contenu de ce dernier pour constater qu'il a pris soin de ne choisir que les aliments que je peux - par choix - manger. Malgré l'incompréhension qu'il peut lire sur mon visage, je le remercie, entamant ce repas spécialement préparé pour moi. Je mange avec apétit, avant de finalement reposé mon attention sur le dj, déposant mes baguettes pour libérer mes mains.

J'ai du mal à saisir. Tu peux te montrer gentil, voir avenant, alors que l'instant d'avant, tu es impoli et désagréable avec moi. C'est naturel chez toi?

Certes, ma question peut faire en sorte qu'il me sorte de chez lui à grand coups de pied bien mérité et pourtant, je ne peux m'empêcher de me montrer directe et d'aller au fond des choses.





@bu beom gyu
⇜ code by bat'phanie ⇝



   
Take me to church
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) DJ comme Dentition Joviale ((sojin)) - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Bonne année 2021 !
Après une année 2020 difficile, nous vous souhaitons une bonne année 2021, en espérant qu'elle sera bien plus belle et meilleure que celle que nous venons de passer ♡Nous espérons également que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année et que vous êtes prêts à commencer cette nouvelle année sur les chapeaux de roue (#teamadminmamies).Pour l'année des sept ans du forum, nous souhaitons avoir votre avis sur l'avenir des fraternités, n'hésitez pas à le donner en passant ici ➤ sujet. N'hésitez pas à consulter les news pour en savoir plus sur ce que nous vous avons réservés (/◕ヮ◕)/