Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ du mois de novembre
La maj de novembre aura lieu le dimanche 6 décembre !
N’oubliez pas de vous mettre à jour ainsi que de remplir vos activités rps
et / ou absence et ralentissement. Merci :heart:
Ils sont attendus
curiosité bruyante (nayoung) JLM0KC9R_ocuriosité bruyante (nayoung) JLM0KC9R_ocuriosité bruyante (nayoung) JLM0KC9R_ocuriosité bruyante (nayoung) JLM0KC9R_o
-31%
Le deal à ne pas rater :
JBL Flip Essential – Enceinte Bluetooth portable robuste
68.99 € 99.99 €
Voir le deal

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Grand Hall :: Complexe des sports

curiosité bruyante (nayoung)

Seo Elias
Seo Elias
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

curiosité bruyante (nayoung) curiosité bruyante (nayoung) Empty Sam 7 Nov - 21:17


“nayoung & elias : curiosité bruyante .” &

tenue | l’eau éclaboussait doucement mon visage au fur et à mesure de mon avancée maladroite dans le bassin. je rumine. depuis cette explosion durant l’inauguration du nouveau bâtiment, la douleur à mon épaule est revenue. de plus, je vois beaucoup moins bien. j’ai des difficultés à distinguer certaines couleurs plus que d’autres et comme l’inauguration s’est déroulée très récemment, l’accident aussi. autant vous dire que ça ne me réjouit pas. j’étais sur le point de reprendre les compétitions de natation et c’est comme si on m’avait freiné volontairement dans mon élan. c’est plus que désagréable mais comme je ne suis pas du genre à me plaindre de ma condition, je continue mes exercices pour me remettre en forme tout doucement. arrivé à l’autre bout du bassin, je m’élance grâce à un mouvement de jambes et je repars dans le sens inverse. de temps en temps, je sens mon épaule me lancer, mais je ne dis rien et je fonce. si je ne me fais pas violence, je n’y arriverai jamais. ce qui me dérange au complexe aquatique à présent, c’est qu’il possède une certaine luminosité que je ne peux plus supporter depuis l’explosion. mes yeux me piquent et c’est comme si les rayons du soleil brûlaient ma rétine jusqu’à sa plus grande profondeur. j’arrive enfin à l’autre bout de la piscine et je plonge ma tête sous l’eau après avoir analysé tristement mon chronomètre. beaucoup moins rapide qu’il y a un mois, avant l’accident. je soupire et sors finalement de mon élément fétiche, trottinant jusqu’aux vestiaires des hommes.

je me change en vitesse mais avec déception de moi-même. je ne vais pas me laisser abattre pour si peu, c’est loin de me ressembler, je n’abandonne jamais de nature. mais lorsque j’observe mon reflet dans le miroir pendant que mes mains dans ma serviette tentent frénétiquement de sécher mes cheveux.. je me sens moins bon. le coach qui a l’habitude de prendre de mes nouvelles plusieurs fois par semaine, je ne vois pas comment je vais pouvoir lui annoncer une telle chose. il se faisait limite une joie bien cachée de me réinscrire sur le listing régional. je grimace avant d’attraper mon sac de sport et de m’en aller vite fait bien fait. je pousse la porte d’entrée du complexe aquatique et m’avance dans le campus en traînant la patte. c’est loin d’être une de mes meilleures journées. j’aimerais pouvoir revoir mon nom sur cette fichue liste mais il n’en va pas que de mon ressort. et décidément ces dernières années, mon corps a décidé de ne pas m’écouter et de m’en faire baver. en passant à travers les différentes allées du complexe sportif, je salue plusieurs fois certains étudiants du cursus de médecine et qui sont aussi inscrits dans des clubs d’ici. l’un d’entre eux montra mes pieds en gloussant et me fit remarquer que je marchais encore actuellement en sandales de natation. j’ai baissé le regard avant de jurer à ma propre rêverie. j’étais tellement ailleurs que je n’ai même pas remarqué que j’avais oublié de mettre mes baskets. sans regarder plus autour de moi, je me déplace rapidement en courant avec mes 1m88 de géant vers le banc le plus proche. posant mon sac au sol, je me rends compte que mes sandales bleues sont encore un peu trempées. je fouille dans mon sac avec brouhaha, ne faisant toujours pas attention à ce qui m’entourait. j’en sors des baskets et des chaussettes propres que je mets dans la foulée, rapidement, prêt à reprendre mon chemin vers le dortoir des beolsae. pourtant, en décalant mon regard sur ma droite, je ressens une présence que je n’avais pas remarqué jusqu’à présent mais qui devait être bien présente depuis avant mon arrivée sur le banc. je tourne la tête vers une tête que j’ai l’habitude de voir par-ici, et souvent seule. na young. j’ai appris son prénom en discutant avec un ami à moi qui joue au tennis et qui m’a dit qu’elle en faisait aussi. elle n’a pas l’air très bavarde mais je la trouve différente. ça m’intrigue trop alors je ne peux pas m’empêcher d’aller la voir à chaque fois que je la vois. je ne sais pas si ça lui plaît mais ça ne me fait pas reculer pour autant. actuellement, j’ai ouvert de grands yeux de surprise en sursautant tellement je ne m’attendais pas à voir quelqu’un assis à côté de moi. j’ai manqué de faire tomber mon sac, faisant des gestes pour le rattraper comme un mauvais clown. me reprenant presque immédiatement, je lâche un aigo bien murmuré, la fixant d’un air interloqué avant d’esquisser un petit sourire joyeux. « salut toi, pour une fois que ce n’est pas moi qui vient à ta rencontre ! » un silence se fit pendant que je réfléchissais moi-même à ce que je venais de dire. je me suis gratté la tête en riant comme un benêt. « enfin si, peut-être que c’est moi. alors, comment tu vas aujourd’hui ? » je sais qu’elle ne parle pas beaucoup, voir pas du tout. je ne sais pas si elle a perdu l’usage de sa voix et si médicalement parlant, il est possible de faire quoique ce soit mais ça m’intrigue. en plus, elle n’a pas l’air méchante, alors pourquoi l’ignorer ?


code by EXORDIUM & SOLOSAND. | imgs by tumblr






‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
how can I get your love, how can I make you smile. this heart-pounding fluttering feeling is coloring my heart. i don’t know where this feeling came from. i’m trapped in a sandcastle that I made myself, like a little boy. i’m still lost, looking for that dream. hoping one day, you'll come with me. ☾☾
Gong Na Young
Gong Na Young
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: curiosité bruyante (nayoung) curiosité bruyante (nayoung) Empty Sam 21 Nov - 17:06


“nayoung & elias : curiosité bruyante .” &

tenue | Son cours de gymnastique fini, Nayoung décide de rester près du complexe sportif. Elle doit avoir tennis dans une heure et elle ne se voit pas repartir au dortoir des pyos pour ensuite revenir. Le chemin aller et retour lui ferait perdre trop de temps. Elle n’avait clairement pas envie de marcher pour rien. Alors, elle avait pris un livre et s’était assisse sur un banc pour le lire. Avant cela, elle avait pris la précaution de mettre un réveil sur son portable. Il fallait au moins ça à la jeune femme si elle ne voulait pas rater son cours. Il n’était pas rare que Nayoung se plonge tellement dans son livre qu’elle oubliait le monde autour d’elle. Elle se créait une bulle où aucun son n’entrait. Sa famille se demandait souvent comment elle le faisait parce quand ça arrivait, il pouvait y avoir un séisme à ses côtés qu’elle ne s’en rendrait même pas compte. La même chose se produisait quand elle dormait. Il n’était pas rare que le matin sa mère la questionne pour savoir si elle avait entendu les ronflements de son père ou alors les klaxons dans la rue et qu’elle lui donne une réponse négative. Cette faculté qu’elle avait, Nayoung l’avait perfectionné depuis des années, surtout quand c’était bruyant chez elle. Cependant, ça ne fonctionnait pas à chaque fois. Si le livre ne lui plaisait pas, la jeune femme n’arrivait pas à se mettre dedans et donc elle continuait d’entendre les bruits autour d’elle. Quand cela arrivait, c’était qu’elle n’aimait pas ce qu’elle avait sous les yeux. Néanmoins, elle se refusait à lâcher un ouvrage simplement parce qu’elle n’aimait pas ce qui se passait à l’intérieur. Elle se forçait donc un peu à le finir afin d’avoir un avis critique dessus construit. Parce qu’elle se disait qu’elle ne pourrait pas dire qu’elle n’avait pas aimé si elle n’avait pas tout lu. C’était de cette façon, qu’elle s’était retrouvée à lire toute la saga de Cinquante nuances de Grey, juste pour avoir un avis dessus et pouvoir dire à ses amies qu’elle n’avait pas aimé les livres. Si on mettait de côté le sexe omniprésent dans l’ouvrage qui l’avait dérangé, elle n’avait pas trouvé que les personnages étaient très intéressants. Entre la cruche d’Anastasia et le pseudo dominateur Christian, elle n’avait pas vu de réelle évolution des personnages et avait à son sens perdu son temps à les lire.

Installée sur le banc, le livre ouvert sur ses jambes, Nayoung se retrouvait dans cette bulle silencieuse, dévorant son livre en attendant que son réveil sonne pour lui rappeler qu’elle devait se rendre en cours. Elle avait hâte d’arriver au dénouement pour enfin savoir ce qui se passait. Mais elle avait quand même déjà une petite idée de la fin. Elle se doutait que le mari du personnage principal n’était pas mort et qu’il avait fait exprès pour échapper à ses dettes et recommencer une nouvelle vie. Seulement elle n’avait encore aucune preuve que c’était le cas. Nayoung lisait donc rapidement, les pages volants comme si elle ne les lisait pas vraiment. Elle n’avait donc pas vu arriver Elias, ce nageur qui essayait toujours de lui parler. Si ça avait été le cas, avant que lui ne la remarque, elle se serait enfuie. La jeune femme n’était pas à l’aise avec les gens, encore moins les hommes, et encore moins ceux comme Elias qui forçait pour entrer dans son espace personnel. Ce n’est que lorsqu’elle entendit sa voix qu’elle se tourna dans sa direction. Une légère grimace s’afficha sur son visage alors qu’elle le regarde son sac à la main et son air mi interloqué mi joyeux. Elle aurait aimé disparaitre avant qu’il ne prenne la parole, mais elle ne fut pas assez rapide. Comment quelqu’un qu’elle ne connaissait pas vraiment pouvait être agaçant ? Elle avait l’impression d’avoir un labrador en face d’elle qui remuait la queue parce qu’il était heureux de la voir. Nayoung leva les yeux au ciel et pinça de ses dents sa lèvre. C’était toujours lui qui venait à sa rencontre. La jeune femme ne faisait jamais rien pour que ça arrive, l’évitant même quand elle croisait ce grand dadais dans les couleurs de la faculté. Elle attrapa son carnet pour y noter quelques mots. « Ça va merci et toi ? » La jeune femme lui retourna la question parce qu’elle était polie, mais elle n’était pas particulièrement intéressée par le fait de savoir si c’était le cas où non. Ils ne se connaissaient pas et donc, n’avaient rien à se dire. Elle reposa son carnet et lui montra son livre, dans l’espoir qu’il comprenne qu’elle ne souhaitait pas être dérangée. Comprendrait-il ou ferait-il en sorte de continuer ses questions et de lui parler ? Etant donné son expérience avec lui, il ne s’arrêterait pas. Elle était donc partie pour faire la conversation au lieu de finir ce livre si captivant.

code by EXORDIUM & SOLOSAND. | imgs by tumblr



Evénement explosion !
Malgré ces temps difficiles, on vous souhaite un joyeux mois de novembre et on espère vous réchauffer le coeur avec ce petit Calcifer adorable ❤N'oubliez pas l'événement explosion en cours ! Lutter contre les effets du gaz toxique qui se promène dans le bâtiment pour sortir et sauver les centaines de vie vous apportera peut-être un bon karma et peut-être plus, qui sait.