Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Date de la MAJ
La maj aura lieu le 7 Mars à 14h !
Pensez à mettre vos acti rp à jour ainsi que
les absences et ralentissement
Ils sont attendus
can i help you ?  ft. Il Kang Gd1ifysc_ocan i help you ?  ft. Il Kang Gd1ifysc_ocan i help you ?  ft. Il Kang Gd1ifysc_ocan i help you ?  ft. Il Kang Gd1ifysc_o

 :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital

can i help you ? ft. Il Kang

Kang Lucah
Kang Lucah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Lun 16 Nov - 15:29

can i help you ?  ft. Il Kang 0iwaC4j

ft. Il Kang. Quand la réalitée reviens au galop, la tristesse s'en mêle.

Pour ses dernières heures de la journée, Lucah avait du temps à consacrer à ses patients. Autant en temps normal il en avait mais quand il pouvait s'arrêter pour discuter avec eux c’était une journée qui finirait bien, il adorait parler avec eux, leurs donné de l’espoir quand c’était possible et il aimerait aussi pouvoir les voir sortir de l'hôpital quand c’était possible, comme pour les aidées à marqué le fin d’un combats dans leurs vies. Il entrait dans quelques chambres, demandait si quelqu’un avait besoin de quoi que ce soit, et souvent ses patients demandaient à manger, alors tout souriant il allait chercher de quoi les nourrir pour ceux qui avaient le droit de manger, les autres devaient attendre la fin du traitement dans la journée pour ça.

Il marchait dans les couloirs, mais alors qu’il pensait se diriger vers l’espace nourriture voilà qu’il se trouvait dans un autre secteur de l'hôpital, il regardait par où se rendre pour revenir sur ses pas mais un homme attirait son attention. Il semblait chercher une porte, quelqu’un peut-être alors tout naturellement, Lucah s'approchait de lui et lui tapotait l’épaule. « Désolé je ne voulais pas vous faire peur, je crois que vous cherchez quelqu’un ou quelque chose, est-ce que je peux vous aidez ? » Il pencha la tête curieuse. L’homme avait l’air soucieux, comme distrait et perdu alors Lucah se dit qu’il devrait sans doute rester avec lui. « Je ne suis peut-être qu’un stagiaire pour le moment mais je peux éventuellement vous aider à trouver ce qu’il vous faut, en plus il ne faut pas que quelqu’un vous voient parce qu’il pourrait penser que vous irez ici, j’ai pas l’impression que ce soit le cas. » Il était franc, si des surveillant voyait un homme erré dans l'hôpital soit il serait considéré comme un patient qui s’est perdu, soit il serait alors renvoyé de l'hôpital pour éviter que des rumeurs circulent sur l'hôpital en question.

Lucah se voulait rassurant, comme un bon ami à qui on pourrait se confier. Il avait bonne réputation ici, bien qu’il se soit évanouis la toute première fois qu’il avait essayé de faire une opération avec un des plus grand chirurgien du secteur, il avait jamais vu l’intérieur du corps humain, genre en vrai alors cette pauvre fille qu’il était en train de soigner c’était trop pour lui. Il sourit à cette pensée qui lui vaut le surnom : malaise. Il observait le jeune homme en face de lui prêt à l’aider s’il en avait besoin.


 


B L A C K S W A N.
le besoin d'être proche de lui, lui faisait perdre les pédales.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Mar 8 Déc - 7:55
Perdu, triste… incapable de savoir quoi faire. Quoi dire encore moins. J’étais abassourdi… je ne pourrais pas le voir aujourd’hui. Parce-que j’étais en retard. Parce-que j’avais dut terminer cette chose inutile à l’agence. Et je m’en voulais, à marcher nerveusement dans ce couloir. Loin de cette porte… loin de lui. Le cœur battant, les mains tremblantes. J’avais honte subitement. Comme si je devenais égoïste pour ne pas l’avoir vu. Et je m’en voulais, à vouloir appeler Srey, m’excuser en pleurs de ne pas avoir pu venir plus tôt. Mais était-ce grave ? Tout irait bien. Je le savais. Yohan s’en sortirait. Il était fort. Pourtant, j’avais froid… prit de remords, j’errer encore. Comme si quelqu’un pouvait m’entendre. Voir cette détresse sur mon visage. Les visites étaient terminées… mais ne pas le voir me rendait fou. J’aurais dût venir ce matin. Lâcher Kitae…. Mon meilleur ami ne comptait plus. Il n’y avait que mon frère… à peine quelques jours qu’il était là. Et toutes mes journées se ressemblaient. Tristes, mornes… pourtant pleines d’espoir. Je ne suis pas fou ! Voilà ce que je pensais. Yohan est fort ! Je le sais. Je le sens dans mon âme. Mon jumeau va s’en sortir. Il s’en sortira… et j’y croyais tellement que je n’avais pas pleuré. Pas une seule fois depuis qu’il était ici. Est-ce que ça faisait de moi un frère indigne ? Non… tu ne m’en veux pas. Je le sais Yohan. Et c’est ce que je fais. Je n’ai pas à douter de sa force. Il est bien plus robuste que moi…. sa vie elle est là. Avec nous… avec Srey… un frisson me parcours la peau. Tandis que je reste encore là, sans m’en rendre compte. Je suis perdu… ailleurs quand une voix me sort de mes pensées. Un regard vers lui… sans réellement saisir la portée de ses mots. Machinalement je réponds « Les visites sont finies. » comme si je tentais de m’en accommoder. Je baisse les yeux, encore trop sous le choc. « Je n’ai pas pu le voir aujourd’hui. » mon frère… ma vie en réalité. Il avait fallu attendre mes vingt-cinq ans pour le rencontrer. Pour comprendre enfin ce vide qui m’envahissait. Je ne savais rien de nous. De notre passé. Seulement ce qu’il m’en avait raconté. Mais je savais une chose… ma place était avec lui. « J’ai pas eu le temps de venir plus tôt. » disais-je comme pour me convaincre. Je ne sais pas qui est ce garçon… je voulais juste qu’il me dise que ce n’était rien. Mais je m’en voulais. Poussant un soupir, je ne savais plus que je faisais là. « Vous pouvez me laissez entrer ?» je ne savais pas pourquoi je lui avais demandé. Le regard plein d’espoir… voyait-il que j’étais perdu ? Qu’un gosse qui cherchait partout son frère… « C’est mon frère… il est ici. Je… » Pourquoi je me justifiais ? Comme si je devais le faire. Prouver que je n’étais pas ici parce-que… j’en avais besoin. Mais parce-que je devais. Et je soupirais tout à coup.

 
Kang Lucah
Kang Lucah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Mar 8 Déc - 10:42

can i help you ?  ft. Il Kang 0iwaC4j

ft. Il Kang. Quand la réalitée reviens au galop, la tristesse s'en mêle.

Lucah était un stagiaire qui arrivait à se perdre dans les propres couloirs de l’hôpital où il exerçait. Son père avait fait pression de sa réputation pour qu’il puisse entrer là, qu’il puisse avoir le stage de rêve et même si Lucah ne devait pas être au courant, il s’en doutait en voyant juste le comportement des infirmières à son égard. Lucah était persuadé qu’elles avaient eu des directives à son égard ce qu’il ne supportait pas mais dont il n’en dirait pas mots pour ne pas que sa leurs tombent dessus. Il avait enfin trouvé un moment tranquille et avait réussi à se perdre dans son aile préférée de l'hôpital quand il était tombé sur un homme, un jeune qui semblait être perdu entre deux mondes. Il s’approchait en proposant son aide et en le mettant en garde si on le trouvait ici il n’était pas sûr d’être bien traité. Il voyait bien que l’homme en face de lui souffrait, il était perdu et Lucah essayait de trouver les bon mots pour le ramener à lui. « En effet, les visites sont finis, vous veniez voir un membre de votre famille ? » Lucah semblait comprendre que l’homme s’en voulait de ne pas être arrivé plus tôt et il essayait toujours de trouver une solution pour l’aider. « Si vous voulez on peut chercher la chambre et qu’on voit si la personne va bien ? » Puis alors qu'il ne s'y attendait pas, il écoutait l’homme lui demander de le laisser entrer pour voir son frère. Lucah était surpris, bien sûr qu’il le ferait entrer mais seulement pour quelques petites minutes. « J’ai pas le droit de faire ça monsieur, mais si jamais j’en prends le risque je vous assure que vous n’aurez que quelque minutes pour le voir et ensuite il vous faudra quitter les lieux pour revenir demain, c’est d’accord ? » Il n’attendait même pas de savoir sa réponse, si vraiment l’homme faisait opposition à s’en aller, Lucah appellerait la sécurité qui s’en chargerait.

Se tournant vers l’homme qui semblait perdu, il prit son bras et chercha à trouver la chambre du dit frère. « Dans quel service est-ce qu’il est votre frère dites moi tout qu’on puisse au mieux trouvé sa chambre, ici c’est le service pour les enfants, votre frère est un enfant ? » Ce qui rendait d’autant plus Lucah curieux c’était la détresse dans le regard de l’homme en face de lui, il semblait perdu et déstabilisé de ne pas être venu plus tôt. Est-ce que son frère a eu un accident grave ? Lucah aimait les histoires qui finissaient bien dans les hôpitaux, est-ce que la sienne finirait bien ? Il voulait lui poser tout un tas de question mais n’en trouvait pas encore la force, puis voyant l’homme si déstabilisé, Lucah ne voulait pas en rajouter une couche, il attendrait simplement que l’homme lui en dise plus pour pouvoir l’aider au mieux dans ses quelques minutes ou il aiderait cet homme.

 


B L A C K S W A N.
le besoin d'être proche de lui, lui faisait perdre les pédales.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Mer 9 Déc - 9:25
Si il va bien… est-ce qu’il allait bien ? Dans son monde, loin de moi… est-ce qu’il pouvait encore rire là où il se trouvait ? Je n’en savais rien… en réalité j’étais incapable de lui dire. J’étais perdu, si désolé d’être arrivé en retard. Je t’aime encore mon frère… ne crois pas que je t’ai déjà oublié je t’en supplie. Pensais-je avec les larmes aux yeux. Une lueur d’espoir dans ses mots. Je pourrais le voir. Même quelques minutes ça me suffisait. Je voulais qu’il sache que j’étais venu. Que pas un seul jour ne passerait sans que je puisse le voir. Sans réellement comprendre, je me laissais entrainer. Encore perdu dans mes pensées. Enfant ? Je le regardais surprit, désolé aussi de m’être autant égaré. Je connaissais pourtant par cœur sa chambre. « Il… neurologie. Il est dans le coma… » Lançais-je alors que ma voix se brisait. Il ne se réveille plus. Il ne me voit plus… il ne sait plus tenir ma main. Ni même regarder la femme qu’il aime. Et parfois je m’en veux, que ça soit moi à ses côtés. J’aimerais prendre sa place… Je marchais doucement, lentement peut-être et je m’en voulais d’imposer ça à cet inconnu. Mais il avait l’air d’être d’ici. Enfin d’y travailler. « Il a eu un accident. » j’avais envie qu’il le sache. Que jamais Yohan n’aurait été ici pour rien. Qu’il fallait que ça soit quelqu’un qui l’y ait conduit. « On lui a tiré dessus. » et j’étais en colère. Je ne comprenais toujours pas pourquoi. Comment mon frère avait-il pu se prendre une balle. A Séoul ? Nous n’étions pas des un jeu ni même dans un film. « Je… ils disent que c’est un règlement de compte. » mais Srey ne disait rien. Elle restait toujours silencieuse. Pourquoi ? Pourquoi en voulait-on à mon frère ? Yohan avait tout pour lui. Et je me fichais qu’il soit un ex toxico comme moi, qu’il ait fait des conneries dans sa vie. Alors pourquoi ? De la drogue ? Etait-ce une affaire de drogue ? Je n’en savais rien. Mais souvent j’y pensais et je n’arrêtais pas de chercher. Je voulais comprendre… encore. Est-ce qu’un jour Srey me dirait la vérité ? J’en doutais, je crois qu’elle essayait de me protéger. Alors que je tournais mon regard vers ce garçon. « Ils disent que c’est presque sans espoir… » et lui ? que pensait-il des gens dans le coma ? « Mais ça arrive n’est-ce pas ? » qu’ils se réveillent. J’inspirais doucement, reconnaissant les couloirs autour de moi. « Chambre 300. » disais-je avant de me presser jusqu’à cette porte. J’étais comme un gosse, face à cette vitre où on distinguait mon frère. Mon double… il n’y avait rien qui nous dissociait. Hormis nos tatouages et cette couleur de cheveux. Mais Yohan était aussi similaire que moi. Comment avions nous put avoir les mêmes vices aussi loin de l’autre ? Les mêmes craintes, les mêmes besoins. Moi je croyais à ces histoires de jumeaux, qui ressentent la douleur de l’autre. Quand je me retrouvais là, je me sentais dévasté. Son cœur saignait, au même titre que le mien. Je savais qu’elle lui manquait… qu’il aurait dû être là avec elle. Srey t’aime plus que tout… Je relevais les yeux vers ce garçon « C’est ici. S’il vous plait… je veux juste… qu’il sache. » Être là pour lui. était-il étonné de voir mon jumeau. De voir que cet homme était pareil que moi ? ça devait surprendre, autant qu’il devait saisir ma peine je crois. 

Kang Lucah
Kang Lucah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Ven 11 Déc - 11:35

can i help you ?  ft. Il Kang 0iwaC4j

ft. Il Kang. Quand la réalitée reviens au galop, la tristesse s'en mêle.

Lucah c’était l’homme qui voulait aider un maximum de personne possible, être dans un hôpital était la bonne solution pour le faire. Oh il n’en faisait pas tant mais de par son statut de stagiaire infirmier, il adorait aller voir les gens et leur donner de la force pour avancer. Lui aussi aurait pu être là, par la passé, il aurait pu mourir avec tout ce qu’il avait pris pour une simple histoire d’amour. Enfin on le sait, l’amour peut être intense au point de faire des dégâts et dans sa vie à lui ça en avait fait. Lucah se reprenait il écoutait l’homme lui parlé par phrase brève. Donc son frère était là après un accident. « D’accord, détendez-vous, on va aller le voir mais d’abord on doit sortir de cette aile du bâtiment. » Ils marchaient tranquillement et L’homme ajoutait à chaque fois des détails. une balle ? sérieux ? « Je comprends, ce n'est pas courant en effet, mais croyez-moi, tous les médecins présents ici feront de leurs mieux pour lui. » Enfin il essayait surtout d’être courageux parce que l’homme qu’il accompagnait avait l’air de vouloir s'effondrer et ce n'était pas le bon moment pour le faire. « Il faut que vous soyez fort, même si parfois c’est très dur ! » Il essayait d’être gentil de lui faire comprendre qu’il faudrait qu’il soit fort que son frère s’en sorte ou non, parce que oui parfois ça pouvait arrivé. Puis finalement ils arrivent vers la chambre, à travers la vitre ils voyaient déjà l’homme sous respirateur artificiel et bel et bien dans le coma. Lucah ouvrit la pièce et laissait entrer l’homme qui se languissait de retrouver son frère. Lucah entrait avec lui dans la chambre et refermait la porte après eux, il s’approchait du lit et en prit le carnet des soins où il se plongeait dans l’histoire de cet homme allongé là dans le lit. Ne pouvant s'empêcher d’ajouter. « Vous vous ressemblez vraiment, on ne peut pas nier que vous êtes frère en tout cas. » Puis le laissant profité il continuait sa lecture, ce qu’il en lisait n’était pas très reluisant et n’avait peut-être pas lieu d’être annoncer à l’homme qui semblait souffrir pour son frère. « Il vous reste encore dix petites minutes, monsieur. » Et il s’empêchait de lui dire que lui aussi était obligé de rester dans la chambre au cas où… Il le laissait simplement profiter d’être proche de son frère, tant qu’il le pouvait encore.

 


B L A C K S W A N.
le besoin d'être proche de lui, lui faisait perdre les pédales.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Jeu 17 Déc - 10:09
Il était là, juste à mes côtés. Mes mains trouvaient les siennes, toujours aussi glacées. J’avais le cœur battant, je n’écoutais déjà plus l’homme avec moi. Seul Yohan comptait. Et comme toujours je me mettais à lui parler. Comme si il pouvait encore m’écouter. Pouvait-il se douter que je venais ? Que j’étais là avec lui ? Ou alors n’était-ce qu’une illusion ridicule qui me rassurait. Je n’en savais rien, je serrais sa main dans la mienne et je lui parlais. Je lui disais que j’étais là, qu’il me manquait mais je ne pleurais pas. Jamais face à lui. Tu es fort… je le savais au plus profond de moi. Mais plus je venais et plus j’avais la sensation qu’il… n’était plus là. Parfois je me réveillais en pleine nuit. Le cœur battant, cette impression de vide. J’avais peur… peur qu’il s’en aille trop loin. Srey l’aimait… plus que tout. Et sa vie était avec nous. On avait encore tellement de choses à apprendre l’un sur l’autre. Je restais quelques minutes, encore à parler. Les dix minutes passaient… trop vite à mon goût alors que gentiment cet homme me le rappelait. J’avais finis par relever les yeux vers lui. Plein de hargne, de rage aussi. J’avais la force ! De me battre pour nous deux. Et quand je sortais, je me sentais… différent. Comme à chaque fois que je venais. « Merci. » disais-je. Sans lui j’aurais passé ma soirée à m’en vouloir. « Je suis rassuré. » parce qu’il était encore là. Et ça me rassurait quelque part. Relevant les yeux vers le garçon je finissais par lui dire « Je m’appelle Seo Il Kyang. » et si il avait lu les papiers concernant mon frère il avait vu que nous ne portions pas le même nom. « On a été séparé… quand on avait six ans. » lui disais-je. Je ne savais pas pourquoi je racontais ça. Il devait s’en fiche… « Je ne l’ai retrouvé que depuis un an… on a passé toutes ces années sans savoir qu’on avait un jumeau. » et ça m’avait tué. Ni lui ni moi ne nous souvenions de notre passé commun. Je n’avais aucun souvenir de ma vie d’avant. Je me rappelais simplement de l’orphelinat… du fait d’être un petit garçon tourmenté, parfois inconscient de ce que je faisais. J’avais suivis de longues thérapies étant gosse. Mais jamais les médecins n’avaient réussi à m’aider. J’en faisais des crises d’angoisses… c’était le néant dans ma tête. Alors mes parents avaient fini par abandonner ces séances. Je les avais toujours considérer comme les miens. Ils m’avaient tout offert… l’amour d’une vraie famille. Mais quand j’avais retrouvé Yohan ça avait changé beaucoup de choses en moi. Je voulais savoir… « On ne connait rien de notre vie d’avant. » lui disais-je. Peut-être pour qu’l comprenne. Je me sentais frustré… « J’ai encore tellement de choses à apprendre de lui. » puis, je lui souriais. Plus confiant parce-que j’avais cette idée en tête. Yohan était fort alors il s’en sortirait. « Vous êtes jeunes pour bosser ici. Vous êtes étudiants ? » je m’intéressais à lui. Parce-que ce soir il m’avait aidé. Je lui devais beaucoup… 
Kang Lucah
Kang Lucah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Ven 22 Jan - 11:20

can i help you ?  ft. Il Kang 0iwaC4j

ft. Il Kang. Quand la réalitée reviens au galop, la tristesse s'en mêle.

L’ambiance était bizarre une fois entré dans la chambre d’hôpital, et Lucah avait surtout peur de se faire chopper à avoir fait entrer quelqu’un dans une chambre alors que les heures de visites étaient bel et bien terminées depuis déjà presque dix minutes. Pour autant, il n’avait de cesse d'observer le jeune homme qui parlait avec son frère. En regardant le dossier, les informations dessus laissaient présager que rien de bon n’allait advenir de ce pauvre homme que visiblement sa famille n’arrivait pas à laisser partir. Pourtant dans un coin de sa tête Lucah songeait que plusieurs fois dans la médecine courante des hommes sont revenus de très loin, et qu’il n’y avait pas ou peu de séquelles alors peut-être que… Bon il n’en parlerait certainement pas à l’homme qui semblait changé d’humeur après ses minutes prêt de son frère. « Le temps est écoulé, je suis désolé mais si on nous voit ici, je risque de me faire virer. » Et dieu sait qu’elle genre de malheur pourrait lui arriver dans sa propre famille s’il se faisait exclure de son stage. Il suivit l’homme dehors de la chambre et après avoir fermé la porte correctement, il se retourna face à l’homme qui venait de se présenter. « Ravi de vous rencontrer Seo Il Kang. » En effet il ne portait pas le même nom que son frère et sur le coup, Lucah se demandait s’il n’avait pas fait un bourde de l’avoir laissé rentré alors qu’il n’avait pas le droit ? Mais alors qu’il allait lui demandé de s’en aller histoire d'oublier sa connerie du jour, il soufflait un bon coup après que le fameux Il Kang lui annonce qu’ils ont été séparé pendant presque tout une vie, ce qui devait être très dur et Lucah compris instantanément pourquoi il ne voulait pas le laisser s’en aller. Lucah écoutait l’homme lui raconter un peu leur histoire et il en fut aussitôt touché. « Je comprends mieux… » Il voulait lui dire qu’il n’y avait pas de solution pour son frère qu’il risquait de ne plus pouvoir le revoir comme il devait s’en souvenir mais actuellement c’était beaucoup trop compliqué. Comment voulez-vous annoncer à quelqu’un que son frère ne respire, même plus par lui-même et qu’il ne lui reste sûrement pas beaucoup de temps avant que le reste du corps ne lâche ? Y a pas de solutions miracle et même si c’est déjà arrivé, en lisant le dossier du patient, Lucah savait qu’il n’y avait aucune chance qu’il revienne. Encore une fois, il n'oserait pas lui dire, il devait le comprendre par lui-même parce que parfois c’était la seule solution. Revenant de ces pensées lugubres, Lucah sourit doucement et hocha la tête. « Je suis stagiaire ici, mon père est un des grands chirurgiens qui opère ici avec ses collègues. » Il aurait voulu dire qu’il pourrait apprendre pour sauver l’homme dans la pièce qu’ils venaient de visiter, mais Lucah ne voulait être qu’infirmier ici.

 


B L A C K S W A N.
le besoin d'être proche de lui, lui faisait perdre les pédales.
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Ven 22 Jan - 13:04
J’avais besoin de lui, de me dire qu’il était encore là. Ce garçon m’avait aidé, je lui devais beaucoup ce soir. Sans lui je serais rentré chez moi. Sans pouvoir parler à Yohan et je ne supportais pas l’idée que cela arrive. Comme si je lui devais quelque chose. Yohan était mon frère jumeau. Sans lui je n’étais plus rien. Réellement. Je ne savais pas comment j’avais pu ressentir ça. Du jour au lendemain. Avant lui je me sentais vide. Depuis que je l’avais trouvé je me sentais… différent. Pas encore comblé surement. Ye Won m’aidait beaucoup pour ça. Plus serein maintenant que je l’avais vu, je m’étais intéressé à ce garçon. Ecoutant ce qu’il faisait ici. Il avait surement de la chance je suppose. Il était jeune, mais il avait l’air d’être passionné par ce qu’il faisait. « Merci. » disais-je encore. « Ce n’est pas trop dur ? » de travailler ici je voulais dire. « C’est le genre d’endroit un peu… triste. » disais-je réellement en pensant à mon frère. J’aurais préféré qu’il ne soit pas là. Srey m’avait parlé de l’isoler… de lui payer une chambre dans une résidence éloignée. Mais… comment pourrait-elle faire ? Il y avait tellement de choses que j’ignorais sur eux. Srey me cachait des choses et ça me rendait dingue. Inspirant lentement, je passais une main sur mon visage. Epuisé… « Vous pensez qu’il a une chance ? » je revenais sur le sujet. Je n’aurais pas dut mais je voulais son avis. Juste pour savoir… qu’est-ce qu’un étudiant pensait de ça ? Pouvait-il lui accorder le bénéfice du doute ? « Soyez franc… » je grimaçais un peu. Je n’avais pas envie d’être brusque avec lui. Je voulais juste qu’il me dise ce qu’il pensait. J’avais conscience que je me faisais du mal. Mais j’étais peut-être un peu maos. J’avais besoin de ça… pour comprendre. Peut-être que je finirais par réaliser que je me trompais. Srey ne disait rien. Elle était surement plus réaliste que moi. Mais je ne voulais pas croire à tout ça… Yohan était si puissant. Il s’était sorti de trop de galère pour… en rester là. Soufflant, je regardais encore la porte derrière moi. « On avait trop de choses à partager… il a une femme… il doit revenir pour elle. Si ce n’est pas pour moi… je veux qu’il s’accroche pour elle. » J’étais dans mon monde. Je me fichais que Yohan pense à Srey avant moi. C’était la femme de sa vie… il avait un avenir avec elle. Et moi… je serais juste heureux. Je pourrais reprendre le cours de la mienne. En cet instant elle était suspendue. Je ne savais plus ce que je faisais ni ce que je voulais. Même être avec Ye Won me paraissait… secondaire. C’était horrible pour elle. Je m’accrochais mais je préférais passer mon temps avec Yohan et Srey. « Est-ce que vous prendrez soin de lui ? Quand je ne suis pas là… ça me rassurerait de savoir que vous venez le voir… » c’était un peu bizarre comme demande. J’étais vraiment perché. Je m’en serais rendu compte si j’étais plus lucide. Mais j’aimais ce qu’il dégageait. Il m’inspirait confiance… et savoir qu’il pourrait être aux côté de Yohan… m faisait du bien. 

Kang Lucah
Kang Lucah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty Ven 22 Jan - 20:31

can i help you ?  ft. Il Kang 0iwaC4j

ft. Il Kang. Quand la réalitée reviens au galop, la tristesse s'en mêle.

Lucah était quelqu’un de patient, il aimait passer voir ses patients aussi, il prenait du temps avec eux à chaque fois qu’il en avait l’occasion et c’était pourquoi son père l’avait laissé changé de voix parce qu’il savait qu’il serait plus en mesure d’aider que lorsqu’il fait des malaises en salle d’opération. Il observait le jeune homme encore perdu de sa visite dans la chambre de son frère et Lucah ne voudrait pas brusquer les choses, il n’avait pas le droit de faire ça. Le surprenant d’ailleurs un peu l’homme en face de lui lui demandait si ce n’était pas trop dur comme travail. « En réalité, c’est un travail que j’aime beaucoup, j’aime prendre soin des gens parfois plus que de moi-même alors comme ça je pense aux autre avant moi, c’est un peu triste parfois, mais il s’agit de vérité, ici il n’y a pas de version édulcoré c’est noir ou blanc et même si la médecine avance, on sait parfois bien en avance ce qu’il va se passé, sans doute une des choses que j’aime aussi. » Penchant la tête légèrement, Lucah se demandait si son raisonnement était clair, après c’est une vision qu’il avait lui mais que tout le monde ne partageait pas et sans doute que l’homme en face de lui qui souhaitait que son frère s’éveille ne le comprendrait pas. Venait alors la question du siècle concernant ce cas-là, est-ce qu’il va s’en sortir. Mettant les mains dans ses poches et hochant la tête, Lucah regardait l’homme face à lui. « Je suis quelqu’un de très franc alors pardonnez ma façon de faire, mais si j’en crois ce qui est écrit dans le dossier, il n'a que très peu de chance. En vérité, il se trouve que le respirateur qui l’aide à respirer n’est qu’une première étape, si le reste de son corps lâche il n’y aura pas du tout de solution que d’éteindre cet appareil. » Lucah savait que ce qu’il lui disait lui ferais du mal mais il ne pouvait tout bonnement pas lui mentir alors qu’il voyait toute la tendresse qu’il portait à son frère. « Cependant, même si je vous ai dis qu’il s’agissait de noir ou de blanc ici, j’ai déjà vu des cas pire encore. Ne prenez pas ça comme une sorte d'espoir mais j’ai déjà vu des cas plus grave que votre frère s'éveille alors c’est rare mais peut-être et tout est relatif quand je vous dis ça, que si votre frère est plus fort il pourrait s'éveiller. » Ce n’était pas la bonne chose à faire que de lui dire que son frère allait mourir pour sûr alors que dans ces yeux il voyait l’espoir s’éteindre. Il fallait qu’il sache que les chances que ça arrive étaient vraiment minces. « Vraiment, prenez l’information et digérez-là, elle est horrible j’en conçois mais une fois que vous aurez accepté qu’il risque de s’en aller, vous pourrez reprendre votre vie. » Lucah avait un gros pincement au cœur en voyant cet homme se battre pour un autre qui ne la faisait pas, parce qu’il ne le pouvait pas. « n’arrêtez pas de venir le voir tout de même… » Lucah commençait à marche dans le couloir laissant à l’homme l’envie de le suivre ou non.
 


B L A C K S W A N.
le besoin d'être proche de lui, lui faisait perdre les pédales.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: can i help you ? ft. Il Kang can i help you ?  ft. Il Kang Empty

Joyeuse St Valentin !
Un peu de douceur dans ce monde de brute, c'est l'heure de la St Valentin ! C'est l'occasion pour l'université et la ville de Séoul de faire oublier les malheurs de ces derniers mois. Alors toute la digital city est en effervescence autour du festival de la St Valentin ! Stands en tout genre, atelier d'écriture de lettres d'amour l'après midi. Feu de camp et feu d'artifices le soir. Les étudiants et les citizens auront de quoi s'amuser lors de ce beau dimanche de février.