Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
I'm not your perfect man - Rin AU OriginalI'm not your perfect man - Rin AU Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640I'm not your perfect man - Rin AU 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28I'm not your perfect man - Rin AU Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
Le Deal du moment : -30%
JBL LIVE 300TWS – Écouteurs ...
Voir le deal
105 €

 :: Le reste du monde :: Les mondes parallèles
Aller à la page : 1, 2  Suivant

I'm not your perfect man - Rin AU

Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Mar 15 Déc - 13:08
« Vous êtes prêts ? » je jetais un rapide coup d’œil à mon meilleur ami, souriant comme il me le demandait. J’étais sorti toute la nuit, épuisé et pas réellement motivé pour cette journée qui nous attendait. J’avais l’air crevé, et je remerciais les maquilleuses de prendre autant de soin à me rendre plus agréable à regarder. Soupirant, je lançais découragé « On est obligé de faire ça ? » Kitae, levait les yeux au ciel. Je n’avais pas de désintérêt pour les fans, j’avais juste besoin de dormir et me reposer. « Si t’étais pas sorti toute la nuit. Tu serais plus en forme pour voir nos fans. C’était prévu depuis des mois. » oui des mois je le savais. Mais j’avais oublié… Me pinçant les lèvres, je faisais un effort. Je ne voulais pas donner cette image de moi totalement irrespectueuse. J’aimais nos fans, sans eux nous n’étions rien. J’avais simplement… des tonnes de vices qui me rongeaient l’existence. Et c’était pire depuis que j’avais croisé Ye Won à ce fanmeeting ridicule. Elle avait un gosse… putain un gosse. Et moi je n’avais rien… à part ma musique. Sur ces idées, je lâchais un nouveau soupire. Accrochant un sourire à mes lèvres, alors qu’on entrait dans cette salle où on devait accueillir les heureuses gagnantes. M’installant sur le canapé, je buvais une longue gorgée d’eau fraiche, alors que Kitae me disait « Je suis impatient ça va être cool. » lui il était toujours enthousiaste. Je ne savais pas pourquoi mais parfois tout ça me dérangeait. Mentir… à longueur de temps. Ça faisait trois ans que nous avions débuté, et pas une seule fois nous avions été honnête sur nous. Quand le scandale de mon passé était ressorti, sur le fait que je prenais des drogues. On avait tout nié… quand Kitae avait été pris en photo avec sa petite amie… tout était encore faux. Alors que tout… tout était vrai. Je n’aimais pas ça je crois. Je m’étais fait à l’idée qu’on ne serait jamais nous-même face aux fans. Mais je trouvais ça parfois ridicule de jouer autant avec la vérité. Et finalement, j’en avais fait un nouveau vice. Je profitais de la vie, alcool, fille… malgré mon passé tumultueux, je n’étais pas assez con pour replonger complètement. Inspirant doucement, la porte s’ouvrait pour laisser entrer les sept fans qui avaient gagnés ce concours. Me levant, je souriais pour les accueillir alors que les producteurs les plaçaient sur des sièges en face de nous. C’était tellement informel… « Bonjour à toutes. On est ravi de vous rencontrer. » disait Kitae. « Comment vous vous appelez ? » demandait-il à toutes. 

Yeo Rin
Yeo Rin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Mar 15 Déc - 22:07
Tenue | Surexcité c'est bien le terme ! Tu sautilles sur place alors que tu attends que l'heure tourne. Comme les autres fans, heureuses gagnantes d'une après-midi avec vos stars, tu es arrivé en avance. Contrairement à certains tu ne t'es pas mis sur ton trente et un, enfin si, mais pas de la même façon. Tu es féminine ce n'est pas le souci, mais ton style n'est pas celui de la princesse tirée à quatre épingles. Bref les conversations vont bien train entre vous. Chacune parle de sa chanson préférée, des petits manies de leurs stars. Toi, comme les autres tu es une fan, une grande fan. D'abord car tu les adores, particulière Il Kyang dont tu admires la carrière. Il vient de l'université dans laquelle tu études. Tu sais le travail qu'il a dû fournir puisqu'en ce moment c'est exactement ce que tu fais. Bien sûr tu le trouves beau, mais plus que ça tu aimes sa dévotion pour la musique, cette passion qu'il transmet dans chacune de ses compositions. Toi tu composes et tu as appris à jouer un peu du synthétiseur. Cela te permet de mixer en ajoutant une touche personnelle. Bref aujourd'hui c'est peut-être pour toi l'occasion de faire écouter tes sons à celui qui est ton modèle. Aussi tu as prévu une petite chorégraphie, pendant l'attente tu as motivé les autres fans pour t'accompagner. En soi ce n'est rien de dur et même si certaines sont réticentes, toutes rêvent secrètement de ce spectacle les démarque.

L'ambiance est indescriptible lors que vous pouvez enfin rejoindre les deux artistes. Malgré l'excitation générale, chacune se tient, consciente de vivre le plus beau de sa vie, toi comprise. Si d'ordinaire tu es toujours bruyante et joviale, en entrant tu es pétrifiée et tes yeux croisent ceux d'Il Kyang. Un sourire s'affiche alors sur ton visage. Une fois installée, ils vous questionnent sur vos noms et poliment vous répondez. Comme tu es la dernière, après t'être présenté respectueusement, tu as ajouté.

On voudrait vous montrer quelques choses, si vous nous permettez ?

En réalité tu n'as pas attendu la réponse pour entrainer la fille à côté et les autres. Tu sais que l'après-midi va être rythmé par des jeux, des autographes, des photos, bref un tas d'activité alors tu veux faire ça tant que tu as le courage. Tu as rapidement mis la musique sur ton téléphone que tu as posé près d'Il Kang avec un sourire reconnaissance. Le son est arrivé et vous avez débuté une petite chorégraphie. Celle-ci est simpliste mais tu es heureuse de pouvoir lui faire écouter ton son et partage ta passion pour la danse. En effet, vous les aimez tous les deux, mais chacun à sa petite préférence et toi elle s'appelle Il Kyang.

@Seo Il Kyang


« Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Mer 16 Déc - 9:33
J’avais croisé son regard, celui de la petite dernière, la brunette au sourire radieux. Elle avait une jolie fossette sur la joue, et je l’avais observé s’assoir juste en face de nous. J’écoutais les autres, des prénoms, tous mais j’avais surtout retenu le sien Rin. C’était mignon, pensais-je, alors qu’un sourire apparaissait sur mes lèvres. Kitae était enthousiaste, il répétait chacun des noms pour s’en souvenir, et je comptais surement sur lui pour me les rappeler. Finalement la plus jolie s’était levée pour nous montrer quelque chose. Une chorée, nous n’étions pas des danseurs mais c’était surtout cette musique qui m’intéressait. Je ne connaissais pas ce son et d’ailleurs Kitae m’en faisait la remarque. Les regardants faires, j’aurais pu être ce connard qui se moquait des autres. Mais en réalité… j’aimais tellement la musique que j’étais toujours ouvert à en écouter de nouvelle. Finalement intrigué, je fronçais les sourcils avant de la regarder un petit sourire aux lèvres. « C’est pas mal. » glissais-je à Kitae dans le creux de son l’oreille. Lui et moi ne disions rien, elles avaient préparés ça pour nous et je me disais que quelque part il fallait du courage pour le faire. Lorsqu’elle eut terminé Kitae s’écriait « Mais c’est génial ! C’est vous qui avez fait tout ça ? » Il avait presque l’air paternel. Pointant du doigt le téléphone je demandais à Rin « C’est toi qui compose ? » autant aller à l’essentiel. Elle dansait bien aussi, évidement je l’avais remarqué. Mais je n’étais pas apte à juger cette capacité à part peut-être pour le plaisir des yeux. Me mordillant la lèvre, je lui souriais encore. « Je peux ? » demandais-je avant de prendre son téléphone. Voyant le nom du titre apparaitre, je relançais un peu la musique curieux. Mais surtout parce-que j’aimais la sonorité. J’avais l’oreille absolue, c’était facile pour moi de retenir toutes les notes à la première écoute. Et j’étais réellement captivé par ce qu’elle nous avait présenté. « Tu es musicienne ? Ou encore étudiante ? » Est-ce que j’avais déjà oubliée les autres ? Surement un peu. D’ailleurs Kitae me donnait un coup de coude avant de lancer « Vous voulez quelques choses à boire ? On a des cafés, des chocolats et du thé. Y’a pleins de gâteaux aussi. » Disait-il en se levant déjà pour aller servir les filles. Je me redressais aussi, le suivant jusqu’aux gobelets qu’il y avait disposé sur une grande table. Evidement le jeu c’était d’être présents pour elles, et jouer aux hommes parfaits. Tandis que je remplissais l’un d’eux, Kitae me glissait « Commence pas à draguer tout ce qui bouge. » j’étais presque vexé de sa remarque. A une époque c’était lui qui aimait trop les filles. Les rôles s’étaient inversés… c’était lui qui était heureux, en couple et sur le point de faire sa vie avec. Moi… je n’étais qu’un bon à rien. « J’ai pas le droit de m’intéresser ? » demandais-je avec ce petit sourire au lèvre. Mon verre rempli, j’allais évidement le donner à Rin. Autant qu’elle sache que je l’avais remarquée plus que les autres. « Tiens Rin, c’est bien ça ? » évidement, j’avais retenu son prénom, mais c’était flatteur non ? « Alors tu aimes le groupe depuis combien de temps ? » est-ce que cette question comptait ? Evidement… si elle était une fan de la première heure, le jeu serait facile. J’imaginais qu’elle devait avoir ses fantasmes… et parce-que j’étais intrigué je m’approchais un peu d’elle avant de lui demander « C’est qui ton préféré ? Kitae… ou moi ? » si c’était mon meilleur ami… ça ne me gênait pas non plus. J’allais lui prouver que j’étais le mieux des deux.

Yeo Rin
Yeo Rin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Mer 16 Déc - 13:35
Tenue | C'est vrai que la danse est ta passion, est venue ensuite la musique et le chant. Comme ta famille n'a jamais eu les moyens de te payer des cours, tu es autodidacte. Si tu as la danse dans le sang, la musique t'a demandé des années d'apprentissage. Tu as commencé à composer sur des logiciels, faisant principalement des remixes. C'est lorsque tu t'es mis à étudier la musique à l'université que tu as fait un pas de géant. Aujourd'hui, tu aspires à composer tes propres musiques et à danser dessus, comme ce petit numéro que tu présentes avec les autres fans. Il n'a rien d'exceptionnel, mais tu es heureuse de pouvoir le faire. Visiblement les deux ont aimé, Kitae est plus enthousiaste. Il Kyang, lui, te dévisage en s'adressant directement à toi. Tu acquisses lorsqu'il te demande si c'est toi qui compose et s'il peut écouter encore. Quand il t'en demande un peu plus, ton sourire s'élargit alors que tu te lances dans des explications. Il faut dire que tu es loin d'être timide

Je suis étudiante à la Yonsei du spectacle, option danse. Je ne me considère pas comme musicienne, je compose sur ordinateur.

Est-ce que tu monopolises la parole, oui et en même temps, dès que tu parles danse ou musique tu ne peux pas cacher ta passion. Tu t'approches même, sans gêne pour pouvoir lui montrer d'autres vidéos de ta chaine you tube. En effet tu fais des vidéos depuis ton adolescence, si les premières sont beaucoup de covers de danse, en entrant à l'université, tu t'es mis à composer. Bien entendu, il y a les covers que tu fais avec ta meilleure amie sur tes remixe, vos représentations dans la rue, mais aussi un tas de morceau avec uniquement une vidéo pour marquer les rythmes du son.

Cependant Kitae vous interromps, ce que tu comprends puisque tu n'es pas seule ici. Ce dernier a beau faire la conversation avec les autres, certaines sont aussi fan d'Il Kyang et t'envient déjà un peu. Tu reprends ton téléphone le remerciant d'un signe de tête avant de te reculer pour revenir avec le groupe. Tu ne l'as pas quitté des yeux et quand il t'apporte le verre, t'appelant par ton prénom, tu rougis instinctivement.

Merci...Oh je vous suis depuis longtemps. Je sais que tu as étudié à la Yonsei avant d'être recruté par votre label. Je crois que j'ai écouté tous vos son...

Tu pourrais surement lui parler durant des heures d'eux, cependant il connait déjà l'histoire puisque c'est la sienne. D'ailleurs tu t'es tu  quand il s'est approché, levant les yeux vers lui en te perdant dans son regard. Tu dois être rouge comme une tomate, mais tu ne détournes pas le regard quand il te questionne sur ta préférence.

Je....je…

Les mots ne sortent pas, car tu trouves compliqué de dire que tu as une préférence. C'est vrai que tu l'aimes lui, cependant Kitae a aussi beaucoup de qualités que tu ne peux pas nier. Quoi qu'il en soit, même si les mots ne sont pas sortis, il doit avoir compris. Heureusement deux autres fan sont avec vous et elles n'ont aucun souci pour répondre. Il faut dire qu'elles ne sont pas noyé dans le regard envoutant de l'artiste.

- Moi c'est toi que j'adore !
- Moi aussi, ta voix est tellement douce et à la fois puissante. J'ai adoré votre dernière chanson.

@Seo Il Kyang


« Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Mer 16 Déc - 15:03
Je suis resté attentif à ce qu’elle disait. Elle n’avait pas l’air d’être timide, ni le genre de fan qui glousse bêtement sans jamais trouver quoi répondre. Elle parlait beaucoup, mais j’appréciais qu’elle ne soit pas comme les autres. Un sourire sur mes lèvres, j’avais tiqué à sa réponse concernant les études. Je venais simplement d’avoir mon diplôme. Enfin, depuis un an… j’avais finis par avoir des cours par correspondance durant deux ans après que notre groupe ait été lancé. Je n’avais plus le temps d’aller à l’université et ça m’arrangeait plutôt bien vu comment les choses s’étaient déroulées. J’avais mis pas mal de temps, mais j’avais promis à mes parents d’obtenir ce diplôme. Au final mon père avait été plus heureux de notre premier award. « Alors tu étudies l’art du spectacle. » disais-je amusé. Ça nous faisait déjà deux points communs. Le premier étant sa passion pour la musique. Ça se voyait, se sentait. Elle me montrait même sa chaine youtube que bizarrement je tentais de retenir dans un coin de ma tête. « J’aime bien ce que t’as fait. » lui répondis-je brièvement. J’étais vraiment intrigué, mais Kitae m’avait rappelé à l’ordre. Alors je jouais mon petit numéro sans me soucier d’être trop… favorisant. Pourtant j’avais déjà clairement ma préférée. Et c’était vers elle que j’allais encore une fois. Venant directement lui poser les questions qui m’intriguaient. J’en oubliais presque les autres, mais elles avaient fini par se faire remarquer. Détournant les yeux vers elles, je souriais. Flatté ? Non par simple politesse. Je me foutais bien qu’on m’aime ou qu’on me déteste. En réalité avant j’étais le genre de mec un peu naïf, passionné. Peu sûr de moi je m’étais beaucoup remis en question. Mais… depuis que j’avais fait un énorme tri dans ma vie j’étais différent. Plus assuré. Je n’avais plus peur de décevoir les autres, ni même de faire des conneries. Je me foutais de me ranger, de vivre une vie parfaite. J’avais envie de tous ces trucs qui nous arrivaient. Des concerts à n’en plus finir, des tournées, des récompenses… c’était ça ma vie. Avec les bonus que cela apportait. Et rencontrer des filles en faisait partie. Etais-je devenu un pauvre con ? Peut-être un peu, mais je prenais mon pied à vivre cette vie de rock star. Amusé, je lançais « Merci. Vous êtes vraiment d’un grand soutien pour nous. » je le pensais quand même un peu. Alors que Kitae proposait « Vous voulez qu’on vous la chante ? » quelle question. Evidement elles étaient toutes d’accord. Buvant une gorgée de mon café, les managers qui se trouvaient avec nous s’agitaient déjà pour aller chercher nos guitares. M’asseyant de nouveau sur le canapé en face d’elles, l’un des managers proposaient « On va filmer pour poster sur votre chaine. Il Kyang met toi plus à gauche, qu’on te voit mieux. » Je me replaçais, trouvant que ce moment manquait cruellement de naturel finalement. Mais il fallait jouer le jeu, alors je laissais Kitae s’installer aussi. Ma guitare en main, enfin on pouvait commencer à jouer notre dernière chanson. J’en avais écrit la plupart des paroles. Kitae avait fait les arrangements, et les ajustements. Je ne ressentais aucune timidité, ni nervosité à jouer devant elles. J’avais relevé les yeux quelques secondes vers Rin, croisant son regard avant de sourire et continuer à chanter. Etais-je en train de leur vendre du rêve ? Clairement, et ça me rendait davantage plus sûr de moi. Je n’étais pas le connard qui se jouait des fans et qui ne les respectaient pas. J’étais juste… plein d’assurance et je savais ce que je valais. Quand la chanson touchait à sa fin, toutes se mirent à applaudir. Je les remerciais d’un sourire alors que Kitae s’enthousiasmait « Prends une photo Min. » demandait-il à son manager. L’homme prenait son téléphone « On la mettra sur les réseaux sociaux. » dit-il comme pour les rassurée qu’elles pourront l’avoir. Nous levant à nouveau, il nous indiquait où nous placer. Nous au milieu et les filles autour de nous. Je m’arrangeais pour attirer Rin vers moi, qu’elle soit celle qui serait à mes côtés. Lui jetant un regard faussement innocent, je faisais comme si de rien n’était alors que Min prenait la photo. Laissant ma main glisser le long de son dos, je calais ma paume entre ses reins, avant de la coller un peu plus contre moi. Souriant comme on me le demandait j’avais tout le plaisir de sentir son parfum… et j’aimais cette odeur sucrée qu’elle dégageait. « Vous êtes super ! » dit Min, tout content avant de montrer la photo à tout le monde. Profitant un peu du mouvement, je glissais à Rin « Tu sens très bon… » une phrase bateau ? Clairement j’en avais conscience. Mais j’avais envie de voir à quel point elle me préférait. J’en avais conclus que son hésitation plus tôt était pour moi. Souriant à cette idée, je venais lui murmurer « Tu es la plus jolie de toute… et pas seulement sur la photo. » disais-je en relevant un regard enjôleur vers elle. Souriant désinvolte, Min s’écriait « On peut faire les dédicaces maintenant ? Ainsi après vous pourrez leur poser des questions. » Une liste déjà toute faite qu’on leur avait donné. Car elles n’avaient pas réellement le droit de nous poser toutes les questions qu’elles voulaient. Et c’était presque déplorable. Tous allaient s’assoir à nouveau, alors que les managers allaient chercher de quoi dédicacer. Ceux de la prod, nettoyait déjà la table devant nous… Et tandis que je récupérais ma tasse de café Kitae lançait des petites plaisanteries. Le genre de choses qui fait rire et qui montrait à toutes qu’il était accessible. Et c’était vrai Kitae était bien meilleur que moi à ce jeu. Plus avenant, plus à l’aise. Mais c’était aussi le rôle qu’on m’avait donné au début de notre carrière. Je levais un regard vers Rin, qui devait surement trouver Kitae parfait. Qui ne le penserait pas ? Moi-même je pensais. Amusé, je me penchais vers elle pour venir lui dire « Je te le ferais oublier… » Comme une promesse que je lui faisais, avant de boire et cacher un sourire provocant derrière ma tasse l’air de rien.


I'm not your perfect man - Rin AU FjZGhMVJ_oI'm not your perfect man - Rin AU 210321061145580417
Yeo Rin
Yeo Rin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Jeu 17 Déc - 0:53
Tenue | Tu n'en reviens pas lorsqu'il te dit qu'il aime bien ton son. A cet instant ton cœur fait un looping dans ta poitrine et un immense sourire s'affiche sur ton visage. En effet qu'une personne comme lui, un musicien de talent, une super star, te dis ça, crée des étoiles dans tes yeux. C'est peut-être pour ça que tu ne peux plus le quitter des yeux. Kitae est là aussi pourtant et c'est un artiste que tu respectes, seulement tu ne vois qu'Il Kyang. Sa démarche fluide, son élégance naturelle, son visage d'ange et son regard incendiaire. Est-ce que c'est normal qu'il te donne chaud comme ça ? Tu as tellement chaud que tu ne parviens pas à répondre à sa question sur ta préférance. Toi qui d'habitude ne perd pas tes mots, il a un effet surprenant sur toi. C'est vrai que tu es du genre fleur bleu. Tu as toujours été comme ça. Enfin non à ton adolescence les garçons tu t'en moquais. Tu les provoquais parce que tu étais un vrai garçon manqué, toujours une planche de skateboard aux pieds. Aujourd'hui tu ne l'as pas, enfin si, mais elle t'attend comme le reste de tes affaires quand tu seras sortie. Bref, tout ça pour dire que les garçons ne t'ont pas intéressé avant ton arrivée à l'université. Tu as eu l'impression de tomber amoureuse mille fois, mais ce n'était jamais réciproque. Comme tu vois toujours l'amour avec un grand A, tu ne collectionnes pas les conquêtes d'un soir. Alors oui, c'est vrai l'attention que te portes Il Kyang te met dans tous tes états. Enfin c'est surement pareil pour les autres filles avec toi. D'ailleurs cela s'entend quand ils vous demandent si vous voulez qu'ils chantent. Même toi, tu as sautillé de joie en acquiesçant vivement, retenant un cri de joie. Oui tu es souvent expressive et spontanée. Tu ne fais pas cas de l'intervention des managers et des caméras. En voyant leurs installations tu es consciente que cela doit être leur quotidien et tu poses un regard triste sur la scène d'Il Kyang qui se déplace, pas autorisé à s'installer comme il veut.

Malgré tout, dès qu'ils se mettent à jouer, tu es subjugué et tu n'as d'yeux que pour lui. Lorsque vos regards se croisent, tu es en train de murmurer silencieusement les paroles et tu ne t'arrêtes pas. Affichant un sourire en remuant la tête en rythme. L'assurance de son regard, la justesse de son jeu et l'aura qu'il dégage, tu n'as pas pu te retenir et tu t'es levé pour danser. Parce que oui, n'importe quelle musique te fait danser. Oh tu as profité du spectacle, seulement là ou certaines ne pouvaient pas détacher leurs yeux, toi tu n'as pas pu t'empêcher de bouger et tout ça pour lui, parce qu'il n'y a qu'Il Kyang que tu regardes tout en effectuant ta chorégraphie improvisée. A la fin tu sautes de joie, applaudissant chaleureusement. Cette chanson tu l'adores, c'est une dernière assez entrainement comparée aux autres. A l'annonce de la photo tu ne peux qu'être ravie de pouvoir immortaliser ce moment.

Tu t'es naturellement approché d'Il Kyang comme d'autres, cependant c'est bien toi qu'il tire discrètement par la manche. Tu l'as interrogé du regard et sa réponse silencieuse, ainsi que la lueur dans ses yeux t'a encore donné chaud. Avec un sourire naïf tu t'es mis à côté de lui, t'efforçant de regarder l'objectif. Tu as le sourire jusqu'au oreille, jusqu'à ce que tu sens sa main au creux de tes reines. C'est alors le rouge qui t'a monté aux joues. Tu es certaine d'être devenue écarlate. Naïvement d'ailleurs tu t'es convaincu que ce geste n'avait rien d'ambigu, tu t'es donc permise toi aussi de glisser ta main dernière lui, sauf qu'il est plus grand que toi et la main ne s'est pas posée dans son dos mais sur ses fesses. Tu l'as instinctivement enlevé, devant surement encore plus rouge. C'est devenu pire, après la photo quand il mentionne ton odeur.

Ohoh...merci, toi aussi...


Tu t'es incliné devant lui, espérant par ce geste cacher tes joues. Tu as d'ailleurs porté tes main à celles-ci pour les papoter espérant faire passer ton trouble. Cependant il n'a rien arrangé t'offrant un compliment. Tu t'es perdu dans son regard comme si ton monde venait de s'arrêter. Est-ce qu'il est sérieux ? Est-ce qu'il le pense sincèrement ? Rare sont les garçons qui t'ont fait des compliments, et dieu sait qu'il t'en faut moins que ça pour tomber amoureux. Si précédemment ton esprit avait refusé d'y croire, à présent tu t'es totalement envouté. Est-ce que c'est lui le grand amour, celui avec un grand A ?

Quand il a été annoncé le moment des autographes, tu as eu du mal à te détacher de lui, même lorsque son partenaire taquine les fans. Ce n'est que quand celui-ci est venu vers toi, te sortant de tes pensées que tu t'es tourné vers lui, les joues rosies, mais pas à cause de sa présence. C'est simplement l'effet Il Kyang qui s'estompe doucement. Ton regard s'est perdu un instant sur la suite des évènements qui se préparer. Jusqu'à ce qu'à nouveau la voix sensuelle d'Il Kyang parvienne à tes oreilles. Tu lui as jeté un regard perplexe, entre ouvrant la bouche pour dire quelque chose mais la production t'a interrompu

Très bien, on commence les autographes.

Évidement vous avez toutes des supports pour les dédicaces, le tien n'est ni un poster, ni une photo, ni un book. Non toi tu as pris un bandana noir et ton propre stylo argenté pour tissu. Oh tu ne fais rien comme les autres et tu as bien vu la surprises des deux artistes quand tu leur as donné une face à chacun. Tu les as remercié respectueusement, laissant son regard un peu trop longtemps sur Il Kyang. Pourquoi est-ce qu'il fait battre ton cœur encore un peu plus fort qu'au départ ? Est-ce que c'est pareil pour les autres ? Surement l'excitation de rencontrer enfin votre idole. Au moment de poser les questions, évidement tu n'as pas suivie le plan. Ce n'est pas un manque de respect, mais après la question bateau et leurs réponses, tu as repris, interrompant le cours de la séance.

Il Kyang, j'ai une question par rapport à la chanson Sorry. Elle est terriblement belle....est-ce que tu t'es inspiré d'une expérience personnelle pour l'écrire ?

@Seo Il Kyang


« Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Jeu 17 Déc - 10:09
Il y avait eu ce geste maladroit, ces échanges de regards… je maitrisais ce que je faisais, mais je n’étais pas certains que Rin le fasse. Peut-être était-elle-même surprise que je sois aussi… réceptif à elle ? Rare était les fois où les fanmeeting se passait comme ça. Je n’étais pas du genre non plus à sauter sur tout ce qui bougeait. Généralement, je sortais avec des idoles féminines, des actrices parfois, des mannequins. Il m’était arrivé de trouver des fans à mon goût évidement, j’en avais profité. Mais toutes étaient… loin du stéréotype de Rin. Elle avait l’air… différente. Et je crois que ce petit jeu m’amusait. Assez pour avoir envie de la tester et savoir jusqu’où elle pourrait aller. Je n’avais peur de rien, ni qu’on me surprenne à lui glisser un truc à l’oreille, ni même à lui sourire. J’avais été surprit de ses attitudes, elle ne faisait rien comme les autres. Et j’adorais ça ! Que ça soit pour la danse, la dédicace… elle avait sa propre personnalité. Quand on avait fini de signer leurs affaires, était venu le moment des questions. Toutes aussi bateau les unes que les autres. Il y avait parfois ces mensonges, derrière lesquels on se cachait. Pourquoi avoir fait ça, que pensez de ci… et de ça… tout était lassant. Terriblement monotone. On servait toujours les mêmes réponses, que ça soit à nos fans ou aux journalistes. Le plan des questions était établi pour chacun d’entre nous. Nous avions même relu la fiche avant de les voir arriver. Seulement Rin n’avait pas envie de suivre cette liste. Et à sa question, je souriais. Une petite rebelle alors ? J’adorais ça. Le manager s’empressait de dire « Ah c’est pas dans la liste. Désolé. » Mais je préférais intervenir « C’est pas grave. » En quoi ça l’était ? Nous avions déjà parlé de nos chansons. Cette question m’avait déjà été posé et la réponse je la connaissais par cœur J’ai imaginé un homme incapable d’aimer… mais en réalité cet homme c’était moi. « Je me suis inspiré de moi. » lançais-je sans respecter tout ce qu’on disait habituellement. « J’ai parlé de mon ancienne relation. C’est une chanson très personnelle qui parle de mon amour de jeunesse. Je n’étais pas prêt à l’aimer… et à lui donner tout ce qu’elle avait à m’offrir. » Kitae était resté bouche bée, relevant les yeux rapidement vers mon manager. « Euh ! Il voulait dire qu’il s’est mis dans la peau de ce garçon. » Je fronçais les sourcils, agacé. « Non c’est moi. » insistais-je. On dirait une pauvre guerre d’un gamin qui cherchait à récupérer son bonbon. Sérieusement ? On était obligé de mentir même dans un moment comme celui-ci ? « A quoi ça sert qu’elle pose la question, si on sert toujours les mêmes réponses ? Ça veut dire qu’elle n’y croit pas à cette version. C’est une chanson personnelle ! Vous le saviez quand on l’a mise sur l’album que les gens s’y intéresseraient. J’en ai marre de leur servir des mensonges. Elle me tient à cœur cette musique. Alors merde ! J’ai le droit de le dire que je l’ai écrite pour mon ex petite amie. » Et je m’étais levé d’un bond. Contrarié par leurs attitudes. Même Kitae, ne savait plus quoi faire. Min son manager, s’empressait de venir vers moi « Il Kyang. Tu peux pas dire ça. » « Parce-que vous imaginez une seconde que ces filles sont assez bêtes pour croire qu’on a jamais eu de petites amies ? » je trouvais ça limite vexant. Ça m’énervait qu’on doive donner cette image de type parfait. Evidement qu’on avait eu des petites amies. J’avais dépassé l’âge des premières fois putain. Kitae finissait par se lever. L’argument pour les fans l’avait surement convaincu. On en parlait souvent ensembles, lui aussi était parfois attristé de devoir inventé des histoires sur nos chansons. « Bon écoutez c’est pas grave. Je suis sûre qu’aucune d’elles ne va répéter ça à quelqu’un. On peut leur faire confiance. » Disait-il en se tournant vers elles. Je lançais un regard vers Rin avant que le manager et quelques personnes du staff n’approchent d’elles. « Suivez nous mademoiselle. » L’un d’eux tentait déjà d’attraper son bras. « Vous faites quoi là ? Vous voulez la faire sortir et l’empêcher de rester pour cette question ? » Demandais-je abassourdi, ça allait trop loin. Honnêtement c’était stupide. Kitae aussi s’en mêlait « Non elle reste ! » évidement qu’elle allait rester. Comme si cette simple révélation allait créer un vrai scandale. J’avais fait bien pire que ça. Le staff avait l’air perdu tout à coup. Comment une simple question avait pu foutre un bordel pareil ? Je soupirais, me passant une main dans les cheveux, alors qu’ils se concertaient. Kitae s’excusait auprès des fans, mais je trouvais tout ça tellement ridicule. Les managers étaient déjà au téléphone, alors que j’observais les autres. Les fans n’avaient pas l’air si choquées. En réalité, je pensais même qu’elles étaient… touchées. De notre sincérité. Qu’on ne les prenne pas pour des idiotes. Je me fichais que ça sorte d’ici. J’assumais cette chanson et c’était enfin une libération pour moi. Kitae se tournait vers Rin « T’en fais pas c’est rien. » le fautif c’était moi. De toute façon. Je le savais, alors parce-que j’étais fatigué que cette histoire prenne autant d’ampleur j’allais voir les managers pour leur dire ce que je pensais. L’un d’eux m’avertissait que j’allais devoir rendre des explications. Puis l’autre trouvait une solution « On va vous faire signer une clause de confidentialité. Tout ce qui aura été dit ou fait dans cette pièce doit rester entre les interlocuteurs. » À peine avait-il dit ça, qu’il envoyait quelqu’un imprimer des documents. Tout était parti en vrille. Kitae et moi échangions un regard. Il m’en voulait, je le voyais dans son regard. Mais il savait aussi que j’étais fatigué de ces conneries. Sorry était la chanson la plus personnelle que j’avais faite. J’avais parfois évoqué mes souvenirs, mes émotions dans les autres. Mais celle-ci je l’avais écrite pour Ye Won… elle était à elle. Et malgré la distance que nous avions aujourd’hui, je ne reniais pas notre relation ni ce que j’avais vécu avec elle. A peine le temps de souffler qu’ils revenaient avec les papiers. Chacune d’entre elles étaient désormais obligée de signer. Kitae se sentait vraiment désolé, mais il l’était aussi pour moi. Je savais qu’après cette journée, il m’en voudrait d’avoir foutu un bazar pareil. Quand les papiers furent signer, j’avais l’impression que les fans étaient sur le qui-vive. Plus vraiment à l’aise. « Ça va trop loin pour une simple question. Mais je vais pas m’excuser auprès de vous pour avoir été honnête. J’espère que vous comprenez. » Disais-je avec un sourire. J’espérais au moins les détendre un peu. Que malgré la brutalité du staff, Kitae et moi restions… nous-même. 

Yeo Rin
Yeo Rin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Jeu 17 Déc - 23:30
Tenue | Tu sais que la question que tu viens de poser est délicate. Combien de fois elle a été posé en interview et combien de fois la réponse a toujours été la même. Alors qu'au fond tu es certaine que c'est faux, tu es sure que chacune de leurs chansons est vécu, sinon comment pourraient-ils transporter autant de fans si l'émotion et leurs textes étaient faux. D'ailleurs c'est bien pour ça que tu es sorti du script, tu as besoin de savoir, de comprendre ou en est Il Kyang en amour. Au vu des avances qu'il t'a fait, parce que c'était clairement des avances, tu es naïve mais pas bête, tu te doutes qu'il a déjà du aimé et qu'en est-il aujourd'hui ? Est-ce qu'il est tombé sous ton charme ? Toi tu es tombé sous le sein. Tu l'as toujours aimé en tant qu'artiste, pour son talent et sa détermination. Loin d'être une fan hystérique, tu sais que le conte de fée ou d'un idole enlève sa princesse pour vivre une histoire d'amour idyllique est irréalisable. Et pourtant avec les regards et les quelques mots qu'il t'a offert, ton cœur y croit. Aujourd'hui plus qu'hier tu es tombé amoureuse de lui, d'une façon différente, comme si l'impossible était possible, le rêve devenu réalité.

Tu réalises le cataclysme qu'à créer ta question lorsqu'Il Kyang se rebelle ouvertement devant ses managers. Tu as perdu une occasion de fermer ta bouche. D'autant plus que tu te doutais de la réponse, il est évident que leurs chansons sont tirés d'expériences personnelles, sinon comment mettre autant d'émotion et écrire des paroles aussi puissantes. Tu n'aurais pas dû demander et pourtant au fond toi tu es heureuse de l'avoir fait et qu'Il Kyang se soit soulevé contre l'oppression qu'il subit. Tu es triste pour eux, qui doivent mentir, être parfait, toujours souriant alors qu'au vu de leurs textes, ils ont dû en passer des nuits à pleurer. Toi-même tu as passé des nuits à écouter leurs chansons en larme, remettant en question l'amour.

Tu écoutes donc attentivement sa réponse, ignorant royalement la détérioration de l'ambiance. En croisant le regard d'Il Kyang, tu lui offres un sourire reconnaissant et compatissant. En effet tu le remercies d'avoir été honnête, de te faire confiance, à toi et les autres filles. Quand un manager t'adresse la parole, tu comprends la gravité de la situation. Pas une seconde tu pensais être jeté au bûcher pour une question. Tu comprends alors que le monde dans lequel il vit est plus terriblement encore que tu l'imaginais. Tu te lèves d'un bond, reculant d'un pas avec un air méfiant. Oh non, tu ne comptes pas te faire sortir sans rien dire. Heureusement les deux artistes interviennent et la situation se calme. Quand Kitae te rassure, tu n'arrives pas à sourire, acquiesçant simple. En vérité tu es malheureuse pour eux, et te sens coupable d'avoir mis sur la table un sujet sensible. Tu les regardes navrée pendant que chacun signe les papiers. Tu n'as même pas pris le temps de lire les clauses, dans tous les cas tu aurais signé. Une fois cela fait, tu lèves les yeux vers Il Kyang, à lui tu offres un sourire après sa tirade. Tu es touché par sa sincérité, cependant tu refuses qu'il s'en veuille donc tu prends donc à nouveau la parole.

C'est à moi de m'excuser, je ne voulais pas causer autant de torts. Je suis désolé. Je ne voulais pas faire remonter de mauvais souvenirs.

Oh des gaffes tu en fais souvent mais tu es assez mature pour savoir t'excuser si nécessaire. Tu t'inclines donc respectueusement, vers eux mais aussi vers les fans. Tu crois d'ailleurs leurs regards noirs, qui ne s'arrangent pas lorsque les managers décident d'écourter cette entrevue catastrophique. Tu t'en veux et pourtant tu avais besoin de savoir, savoir si Il Kyang avait vécu ça, si lui aussi son cœur avait souffert par amour. S'il était prêt aujourd'hui à en parler, c'était peut-être le signe qu'il était prêt donner son amour, à aimer et à être aimé. Parce qu'au fond, naïvement tu crois qu'il t'a dragué parce qu'il t'apprécie un peu plus que la moyenne. Alors c'est vrai une petite voix te murmure que oui, tu pourrais lui offrir ce qu'il n'a pas eu, tu pouvais l'aimer comme personne ne l'a encore jamais fait. En parallèle ta conscience rationalise et tu as le cœur lourd de remorts. Les managers vous ramènent vos affaires et tu récupères ton skateboard. Etrangement tu te sens en sécurité avec ta planche entre les mains. Tu vas sans doute en avoir besoin vu les regards que te jettent certaines. Du personnel vous accompagne alors pour regagner la sortie après un dernier aurevoir à vos stars.

@Seo Il Kyang


« Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie »
 
Seo Il Kyang
Seo Il Kyang
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Lun 21 Déc - 9:11
Elle n’avait pas à s’excuser, avais-je pensé sans en rajouter. Kitae était navré de tout ce qui se passait. Encore plus quand les managers décidèrent de mettre fin à cette entrevue. Pouvait-on y faire quelque chose ? Non rien du tout. Alors on acceptait, tandis que tout le monde rendait les affaires à chacune. Rin était encore une fois singulière. La seule qui possédait une planche de skate. Et je trouvais ce détail… intriguant. Finalement, tout allait se terminer là. Elles partiraient et surement que je ne les recroiserais jamais. Soupirant, j’étais agacé contre tout ça. Encore une fois j’avais fait des siennes, et je me retrouvais face aux prod qui voulaient me remonter les bretelles. Toutes étaient parties, et moi j’étais là comme un con à me faire engueuler. Ça m’agaçait, au point que je préférais couper court à cette mascarade. De toute façon, je n’étais pas à mon premier avertissement. « Il Kyang tu vas où ? » m’interpellait mon manager. Mais je ne répondais pas, me pressant déjà pour récupérer un gilet à capuche. Masquant mon visage, je descendais rapidement pour essayer de rattraper les fans. J’espérais les voir encore dans le hall. Enfin… surtout une. Et quand je l’apercevais prête à sortir du bâtiment, je me précipitais pour venir attraper son poignet et la mettre à l’écart. Je tentais d’être discret, comme je pouvais. « Hey Rin ! » Je relevais le visage vers elle, un sourire aux lèvres. Elle devait me prendre pour un fou. « Je trouve ça bête que ça se termine comme ça… » Je faisais exprès de laisser mes doigts trop longtemps sur sa peau. « J’aimerais vraiment te revoir. » avait-elle le cœur qui explosait ? J’en aurais ris si j’avais pu. Mais je devais lui servir mon discours pour qu’elle accepte. Elles ne disaient pas tous oui. « Ecoute ce soir y’a une soirée dans un club de la capitale. J’y vais avec d’autres gens du milieu. Ça me plairait que tu sois là aussi. » Lui offrant un regard charmeur, j’en rajoutais un peu « Je pourrais faire venir une voiture pour toi… et ta copine si tu veux. » Fallait jouer la carte de la meilleure amie que j’invitais. J’en avais rien à foutre pour être honnête, je ne savais même plus à quoi elle ressemblait. Mais lui proposer qu’elle vienne c’était la rassurée qu’elle ne serait pas seule… avec des inconnus. Passant un doigt sur mes lèvres, je la dévisageais désinvolte « T’as des tenues de… soirée ? » elle n’allait pas venir avec des fringues de tous les jours. Il fallait un truc un peu… sexy. M’approchant d’elle doucement « J’ai envie qu’on continue à se découvrir… tu m’intrigues. Et j’ai apprécié le peu de conversation qu’on a eu. » Autant lui servir cette carte. Qu’elle croit que j’aurais envie de discuter toute la nuit. Sincèrement, on avait des points communs, mais je me foutais de savoir quel plat elle préférait. Par contre j’étais bien plus intéressé à savoir comment… elle embrassait. Et sur cette pensée, je souriais un peu plus provocant. Tirant sur ma capuche, je laissais que peu d’espace entre elle et moi. Un peu oppressant je lui disais « Me dis pas non Rin.. je sais que toi aussi, t’as ressenti ce truc… » Ça n’avait duré qu’à peine une heure. Comment aurait-elle pu me marquer autant ? Des filles comme elle je pouvais en croiser à chaque concert. Elle n’était pas si unique que ça. Mais disons qu’elle était fraiche. Nouvelle ! Et ça me faisait du bien. Je restais quelques secondes proches d’elle, si proche que mon souffle pouvait caresser sa peau. J’avais conscience que je prenais des risques. Mais c’était ce que je trouvais excitant dans tout ça. « Mon manager t’appellera pour te prendre devant chez toi. » comme si je prenais la décision pour elle. Puis je venais déposer un baiser sur sa joue, un peu long, assez pour qu’elle puisse sentir mes lèvres avant que je ne me détache. Si elle venait… elle aurait beaucoup plus. C’était certains et j’étais sûr qu’elle le savait déjà. « A ce soir ma belle. » lui disais-je ce sourire enjôleur sur les lèvres. Puis ces mots, je lui tournais le dos pour repartir vers les étages pour… me faire engueuler.


I'm not your perfect man - Rin AU FjZGhMVJ_oI'm not your perfect man - Rin AU 210321061145580417
Yeo Rin
Yeo Rin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty Lun 11 Jan - 17:17
Nouvelle tenue | Tu t'en veux terriblement. Trop franche, trop honnête, trop spontanée et tête en l'air. Tu connais les contraintes du milieu dans lequel évolue Il Kang. Tu sais pertinemment que tu n'aurais pas dû poser de questions hors du script et pourtant le mal est fait. C'est déçu que tu rejoins le hall d'entrée, ta planche serrait contre toi. Tu es la dernière, mais juste avant de sortir tu te fais interpeller et emporter hors de vue.

Il kyang ! Tu écarquilles les yeux, mettant ta main devant la bouche en comprenant qu'il essaye de rester discret. Tu reprends donc en murmurant. T'es malade ? t'as failli prendre un coup de planche...

Cependant il te laisse sans voix alors qu'il émet le souhait de te revoir, te proposant même de le rejoindre à une soirée avec une amie. Ton cœur fait un looping dans ta poitrine. Tu piques un fard alors que tes joues rougissent. C'est à cet instant que tu réalises la douce chaleur que procure ses doigts sur ta peau. Tu as l'impression de bruler d'un désir que tu ne comprends pas. Oh en réalité tu n'es pas dupe. Tu sais parfaitement ce qui t'arrive. Tu es en train de tomber dans le panneau. Tu crois naïvement que le conte de fée se réalise. Qu'il va t'enlever, t'arracher à ton quotidien banal et t'offrir la vie d'une princesse à ces cotés. Est-ce que c'est réellement ce que tu souhaites ? Pas vraiment, mais à cet instant ton cœur ne bat plus que pour lui. Tu remontes ton regard vers lui alors qu'il s'approche. Tu ne sais plus comment réagir quand il te questionne sur tes tenues de soirée avec un geste terriblement sexy. Est-ce qu'il faut que tu fermes les yeux pour attendre son baiser ? Non c'est surement un peu trop ? Tu acquisses lorsqu'il parle de te découvrir parce qu'il a apprécié votre conversation.

Oui je...je...

Tu n'as pas le temps de continuer, qu'il s'approche dangereusement, te donnant des frissons. Tu voulais lui dire que tu devrais pouvoir trouver une tenue. Seulement ses paroles suivantes résonnent en toi et font vibre ton âme d'une mélodie dont tu ne connaissais pas la partition. Tu clignes des yeux, plongé dans son regard, sentant son souffle sur ta bouche. Ben sûr que tu as ressenti quelque chose. Bien entendu que ton cœur est au bord de l'implosion. Tu es même à bout de souffle alors que tu n'as pas couru contrairement à lui. Il doit te trouver pathétique, toi tu te trouves niaise et pourtant tu te sens léger à te laisser porter par tes sentiments. Tu esquisses un sourire avant de reprendre la parole.

Si c'est pas une caméra cachée j'accepte dis-tu en riant.

Heureusement cela n'a rien d'une caméra cachée et il te confirme le rendez-vous et disparait. Il t'a fallu plusieurs minutes pour reprendre tes esprits. Tu as donc rejoins ton appartement pour te préparer. Tu es très fleur bleu et ta tenue en est la preuve, sauf qu'elle est rose. Tu n'as jamais eu un style normal, tantôt hippie, mettant des plumes dans tes cheveux, tantôt garçon manqué quand tu te balades en skate, tantôt princesse lorsque les occasions de présentes. Tu aurais pu choisir quelque chose de plus sexy, ou de plus provocateur. Seulement avec cette tenue tu affiches tes couleurs et ton excentricité.
A l'heure prévue tu rejoins la voiture qui t'attend. Tu y montes seul. En effet tu n'as pas prévenu ta meilleure amie, ni même personne de cette soirée. D'abord car tu n'as pas réellement envie de partager Il Kyang. Ensuite car tu n'es pas peureuse, l'inconnu ne t'effraye pas et tu n'es pas du genre timide même face à des étrangers. Lorsque le chauffeur t'ouvre la porte, tu découvres Il Kyang et tu écarquilles les yeux. Il est encore plus beau qu'à la télévision. Tu t'installes à côté de lui, le dévisageant quelques secondes en silence. Une de tes mains vient se posé sur son genou alors que tu t'approches de lui. Ton autre main se dépose sur son torse alors que tu le détailles.

Waou c'est irréel, tu es bien là ? Tu es magnifique, j'ai l'impression de vivre un conte de fée. Le carrosse va pas se transformer en citrouille à minuit au moins ? Essayes tu de plaisanter.

@Seo Il Kyang


« Il faut avoir une grande musique en soi si l'on veut faire danser la vie »
 
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: I'm not your perfect man - Rin AU I'm not your perfect man - Rin AU Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum