Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 OriginalI Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
-16%
Le deal à ne pas rater :
Promotion sur le kit d’entretien K&N pour filtre à air voiture et ...
15.37 € 18.40 €
Voir le deal

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Grand Hall :: Food corner
Aller à la page : Précédent  1, 2

I Don't need your help. Ft. See Joon

Choi Sae Hee
Choi Sae Hee
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Mer 10 Mar - 23:39
Le rire était facile, les traits décontractés tandis que tu te surprenais à apprécié un jeune homme du premier coup. Si le premier regard avait été glacial tu ne pouvais que constater le changement offrant une douce chaleur partagée. Remplissant vos estomacs désespérément vides, et vos esprits d'un liquide entêtant. Qui faisait ça en plein jour ? Ce garçon cachait quelque chose, bien tombé ou juste hasardeux tu figurais comme une bonne oreille sur la carte des étudiants.

Descendant ce premier verre comme le début d'une discussion à coeur ouvert, comme is tout le monde pouvait s'ouvrir aussi facilement à toi, comme si tout était simple, que rien n'avait plus d'importance, c'était d'ailleurs le but de ce liquide transparent brûlant ta gorge faisant grimacé ton visage." Oh un futur médecin? Chirurgien ? En Droit. " Ajoutais tu avant de l'imiter, cette grimace toujours présente, entre l'épice de votre plat et la brûlure de l'alcool tu ne faisais que sortir ta langue, en fronçant les sourcils. "Ah ah ... j'ai pas envie de mourir merci. Je voudrai en dire autant mais si tu as des problèmes avec la justice je serai la première à t'enfoncer. " Tout acte avait des conséquences, tout comme tes dires, surmonter d'un sourire pourtant angélique et taquin. Où était le vrai? Où était le faux?

Sous son regard tu te mis à rire le regardant manger avec cette analyse peu discrète. Il était beau garçon, gentil, qu'est ce qui clochait ? Il n'allait pas pleurer de trouver personne. Il devait avoir été dupé non ? Tout ton buste se rapprocha alors que tu t'appuyais contre cette table qui vous séparait, le détaillant toujours autant."Hm.. non , mais un jeune homme, en pleine forme, qui boit en plein jour ? Ne me dit pas que ce sont les cours les examens ne sont pas encore là. " Dans ce cas tu aurais absolument accepté cette excuse. Mâchant presque lentement à force de chercher cette petite blette tu te retrouvas à devoir t'expliquer. N'était ce pas évident ? " Qu'a t il fait pour que tu tentes de me venir en aide ? " Qu'avait il vu ? Pourquoi intervenir s'il ne savait pas ? Tes jambes se croisant alors que tu devenais plus sérieuse , tu le pointas des baguettes tel un accusé à la barre. " Ce trou du cul a osé retenir ue fille qui n'avait aucune intention de le suivre. Inconnu, ex, crash .. j'en ai rien à faire. Non, c'est non. " Et ce pauvre tteokbeokki qui se vit planter violemment compris la leçon au moins autant que ce lâche. " C'est ok si tu veux pas te confier. Je suis une inconnue. " A la place, tu lui offrirais des verres, resservant le sien désespérément vide.


" "
@Lee Seo Joon

AVENGEDINCHAINS


No One is Perfect
You don't need to be strong, every single day ▬ No one really knows along the way That the best things in life won't be, perfect anyway
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Mar 16 Mar - 21:16
C’était étonnant, presque étrange, cette facilité avec laquelle nous avions d’échanger. Une conversation banale teintée d’une envie commune d’en savoir plus sur l’autre. Une joute amicale au travers de laquelle nous nous découvrions, agrémentée néanmoins d’une petite dose de courage que je nous resservais une fois nos premiers verres vides. D’un hochement de tête, je confirmais la voie semée d’embauches et d’obstacle que j’avais choisi, cette vocation particulièrement prenante et difficile dans laquelle je me plongeais corps et âme depuis plusieurs semaines. Et devant l’information qu’elle me concédait, je ne pus m’empêcher de la fixer. En droit… Le visage doux mais le regard ferme, le sourire chaleureux mais signe préventif d’une possible attaque, elle exhalait à la fois une puissance indéniable et une fragilité certaine. « Je note donc, ne pas faire appel à toi si j’ai besoin d’un soutien juridique… » riais-je avant d’avaler une nouvelle gorgée.

J’avais presque oublié… perdu dans les heures passées à l’hôpital, les longues journées en cours, et les soirées interminables au bar… j’avais presque oublié ce que c’était que de discuter. Si je ne comptais dans mon entourage plus que des hommes, je renouais grâce à elle avec la gent féminine. Pourquoi l’avais-je tant évité ? Ah oui, le cœur brisé… par deux fois. Déchiré et vulgairement piétiné pour finir par être abandonné. Et c’était cette vérité que je ne voulais pas partager. Quand bien même ses questions appelaient à cette exacte réponse, j’évitais soigneusement le sujet brûlant de la déception. « Je laisse le soin à ton imagination de trouver la réponse qui lui convient dans ce cas. » tentais-je d’une moue mal assurée. Si d’ordinaire j’aurais mangé en silence, attendant de retrouver la simplicité de ma solitude, j’en redemandais. Une nouvelle question franchit la barrière de chair pour tenter d’élucider le comportement pour le moins étonnant dont j’avais été le témoin plus tôt. Les explications ne tardèrent pas, et je ne pus retenir le sourire d’étirer mes lèvres en l’entendant aussi déterminée. « Tu es donc Wonder Woman ? » ajoutais-je sur un ton taquin, mais non sans une pointe de sérieux. J’avais passé mon temps à venir en aide à celles qui la réclamaient, et étrangement, je fus soulager de constater qu’elle n’en aurait pas besoin.

Ce fut le plus spontanément et le plus naturellement du monde que je lui tendais une main cordiale. « Je n’ai rien d’intéressant à confier, mais nous ne sommes plus des inconnus il me semble. Seojoon, étudiant en médecine, futur chirurgien. » Une seconde présentation pourtant loin d’être nécessaire. « Si jamais tu as besoin d’aide pour botter des derrières, n’hésites pas à m’appeler. Je serais ravi d’apprendre. »


@Choi Sae Hee

AVENGEDINCHAINS


« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
Choi Sae Hee
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Sam 20 Mar - 17:08
Il aurait été étonnant de vous voir à ce moment précis. Deux inconnus qui avaient mis leur nez dans des affaires qui ne les regardaient pas , finissant par boire du Soju pleinement éclairé de cette lumière réchauffante qu'était le soleil. Deux âmes perdues pour différentes raisons. Mais qui peinaient sûrement à communiquer avec les autres. Et pourtant deux sourires radieux, connus de l'université, sûrement prisé, sûrement aimé. Deux personnes partiellement connus, inconnu à l'autre. La découverte n'en était que plus intéressante tandis que tu tentais de comprendre le jeune homme, au moins autant qu'il tentait de percer en toi. " Avec quel avenir? Chirurgien,? Médecin ? " Plus de précision, plus de détails, plus de connaissances sur ce possesseur d'un sourire bien trop chaleureux. Le second verre plein d'un liquide aussi limpide que le verre tu le vidais une nouvelle fois. " Je ne te viendrais en tête que si tu es victime. " C'était pour cela que tu planchais sur des lois parfois vétustes qui donnaient un mal de crâne carabiné en fin de journée. C'était pour cette raison que tu poursuivais une voie qui t'éloignait de lui. Qui te rapprochait de, de quoi en fait ?

Chaque parcelle de son visage, chaque face était étuié par ton regard, histoire de comprendre, de voir, d'analyser. Peut être y découvrir une histoire, mais surtout te perdre dans des traits attirants, respirant la bienveillance. Un médecin hein? La blouse blanche sur les épaules, le mot docteur sur le front tu finissais par sourire de ta propre observation. L'alcool devait te monter à la tête pour que tu puisses te perdre autant dans ses yeux, cherchant à fouiller une histoire qui n'était pas la tienne, entendre une histoire qui te sortirais de ton train train quotidien. " J'ai une imagination débordante , tu devrais te méfier. " Un jeu , une taquinerie accompagné d'un sourire sincère, amusé, sûrement alcoolisé. Voulais tu continuer ? Tu connaissais ces limites bien trop rapidement atteinte avec ces liquides forts. Un autre gâteau de riz devrait calmer cette impression vertigineuse de planer. te concentrer, parler de toi. un nouvel exercice qui te laissait rire plus naturellement encore. " Wonder Woman? " Ton sourire fanant en repensant à cette simple remarque. Etait ce ça qu'il avait tant détesté chez toi ? Pour ignorer même la personne que tu étais ? Tes yeux rencontrant de nouveau les siens tu reprenais ton sourire. "Ca me plait bien . "

Un sursaut, c'est ce qu'il avait provoqué, écarquillant les yeux de surprise, la bouche encore pleine, devant cette main tendue. L'explication n'en était que plus marrante qu'il rapprochait deux âmes perdues en une amitié particulière. Posant alors tes deux sticks en métal tu te mis à serrer sa main sans honte. " SeoJoon Doc enchanté. Choi Sae Hee, future juge d'instruction, étudiante en droit option magistrature. " Une présentation plus hilarante que sérieuse. " Hmmm .. je t'apprendrai alors. J'ai beaucoup à faire, une aide ne serait pas de trop. " La conversation emprunte de légèreté et de rire continuait, sous le signe de l'alcool, faisant rougir tes joues, augmentant la chaleur de ton corps et bientôt laissant ta tête tournée. " Yah.. Seo Joon Doc .. quel âge tu as ? Hm ? " Qui devait utilisé les honorifiques ? En ce moment même tu n'étais plus en état de réellement comprendre le respect dans toutes ses formes alors que piquer un tteokbeokki semblait un exercice dur et inconstant. "...Sh... petit .. ah .. viens laaaa " Parler à la nourriture. Rien de tel pour qu'il vienne à nous n'est ce pas ? " J'ai faimmmm viens ! " La peur. Toujours efficace. Sauf contre les gâteaux de riz, qui te poussèrent à soupirer grandement, théâtralement, désespérément.

" "
@Lee Seo Joon

AVENGEDINCHAINS


No One is Perfect
You don't need to be strong, every single day ▬ No one really knows along the way That the best things in life won't be, perfect anyway
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Jeu 8 Avr - 22:27
C’était une véritable joute verbale, une compétition qui promettait au vainqueur des informations sur son opposant… ou bien était-ce sur son futur allié ? Sous couvert de plaisanterie, de boutades volontaires, les mots s’échangeaient avec une aisance presque déroutante, si bien que je n’eus pas même le temps de réfléchir avant de lui répondre. S’il n’y avait à cette table que deux étudiants partageant un repas et un verre… nous étions davantage deux âmes écorchées par un passé volontairement caché s’ouvrant l’une à l’autre. Des regards subtils qui s’échangeaient, des sourires complices d’une amitié nouvelle, une conversation banale, promesse de longues et profondes discussions à venir. Chaque phrase, chaque réplique était teintée d’un rire communicatif et amical, et nul doute que les verres qui se succédaient faisaient céder nos remparts un à un. Mais si la faille se creusait davantage dans ma carapace, elle n’en demeurait pas moins solide, et peu importait le nombre de verres que je pouvais vider, mes secrets resteraient inavoués. Cette Wonder Woman des temps moderne, cette jeune femme à l’allure fluette et pourtant si intimidante dont le sourire disparu une fraction de seconde avant de refaire son apparition presque aussitôt était un véritable mystère. Un mystère qui ne demande pas à être élucidé… pensais-je. Cette manie du chevalier servant était devenue un tel poids que je n’osais désormais plus m’engager sur ce terrain glissant. Sa force était désormais la mienne, et je puisais en elle un petit bout de cette sérénité qui me manquait tant et me donna ainsi l’impulsion nécessaire en lui offrant à nouveau une main amicale. Je brisais la dernière couche de glace avant qu’elle n’en fasse de même, le cœur léger et le sourire accroché aux lèvres. Il s’était écoulé de longues semaines, de longs mois avant que je n’accepte finalement une nouvelle amitié…

J’avalais une nouvelle gorgée sans même ressentir la chaleur qu’elle tentait vainement de provoquer, ce qui n’était visiblement pas le cas de mon vis-à-vis. Les joues teintées d’un rose qu’elle n’arborait pas quelques minutes plus tôt, la question s’échappa de ses lèvres sans peine. « Vingt-cin… » commençais-je. Mais la vision qui s’offrait à moi acheva de me rendre muet. Les doigts crispés sur ses baguettes, tentant maladroitement d’attraper un malheureux gâteau de riz qui lui opposait une farouche résistance, je ne pus m’empêcher de sourire face à ce spectacle passablement comique. L’alcool avait rendu ses gestes bien moins précis, sa voix était devenue plus lente et son regard un peu plus lourd, et au fond je m’en voulais d’avoir été l’instigateur de cette beuverie presque matinale. À mon tour, j’attrapais mes baguettes et les plongeais dans le plat pour en ressortir fier conquérant de ce qu’elle convoitait avant de le lui porter à ses lèvres. « Je pense que tu as suffisamment bu, je m’occupe du reste. » Il n’y avait rien, rien d’équivoque, rien de sous-entendu, simplement la culpabilité et le besoin de prendre soin de son prochain. Après tout, il ne restait que très peu de temps avant que la blouse ne soit brodée de mon nom. « Vingt-cinq ans, à la fin de l’année. » repris-je. « Et toi ? » ajoutais-je en lui offrant à nouveau de quoi contenter son estomac. Je ne pus néanmoins empêcher le flot de pensées qui vint m’assaillir soudainement… Elle est étudiante, elle n’est donc pas tellement plus âgée que toi… L’âge… c’était sans doute le plus gros point noir de mon parcours, et je me mettais un point d’honneur à ne surtout pas réitérer cette expérience douloureuse.


@Choi Sae Hee

AVENGEDINCHAINS


« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
Choi Sae Hee
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Dim 11 Avr - 23:38
 C'était fluide, comme une chanson sans bavure, comme une partition qu'on jouerait à la perfection. Les rebondissements étaient nombreux, faisant élever bien souvent vos voix dans une note joyeuse et partagée d'un rire doux. Peut être que l'un et l'autre avait une raison de boire. Et si ton esprit lui laissait un échappatoire, une porte de sortie pour éviter une gêne, une intrusion qu'il aurait regretté, tu n'en n'oubliais pas l'histoire que racontait son regard, les tourments qui troublaient sa vision lorsqu'il buvait. Peut être les inventais tu, peut être te rassurais tu en pensant ne pas être la seule à subir un destin tout tracé qui semblait conduire vers une destination qui te terrifiais. Wonder Woman des temps moderne, mais solitaire. Est ce que ça en valait la peine?

Les questions n'existaient plus, ton esprit semblant éloigner toutes indécisions de ta part. Rien n'était comme avant et pourtant tout se ressemblait, la chaleur sur tes joues te donnait chaud, mais tu étais dans l'incapacité d'enlever ta veste. Un cercle vicieux que tu continuais dans un son de contentement, ou bien était ce l'amertume de l'alcool qui te faisait réagir. Un murmure, telle était sa voix qui s'élevait tandis que tu concentrais tes efforts, tes derniers neurones et sûrement quelques une de tes habilités pour attraper ce maudit gâteau de riz. Est ce qu'il te détestait ? Les émotions virevoltaient à ne plus savoir ce que tu ressentais? Haine, colère, tristesse, ou détermination, un mélange qui guidait tes pas chaque matin, sans pour autant que tu ne saches sur lequel tu marchais.
Aujourd'hui ils étaient là, à nu devant un presque inconnu qui indiquait la fin de ta prise de boisson. Comme si tu avais besoin de quelqu'un pour te dire quand boire et quand t'arrêter ? A ce moment là, peut être, mais ta fierté refusait de l'admettre, ou bien était ce l'alcool. " Du reste ? " Balbutiais tu décalant ton regard du morceau rouge entre ses baguettes, juste pour un instant. La seconde plus tard tu emprisonnais ton butin pour pouvoir le savourer. Les questions d'hygiène ne te préoccupant pas le moins du monde, tant que la saveur brûlait tes lèvres, te laissant renifler élégamment comme une enfant, tout allait bien. En attendant il semblait bien se porter, sachant même de quoi vous parliez, suivant le fil de la conversation comme s'il était face à lui, tracer et droit. " Vingt .. heu.. Vingt. " Quel âge tu avais déjà ? La main venant claquer contre la table dans un mouvement théâtral tu remettais enfin ton âge en souriant. "Vingt-cinq. depuis février. Je suis plus vieille ! Nah ! " Et pourtant incapable de manger seule, cherchant entre les baguettes de quelqu'un d'autre un butin que tu savourais avec enthousiasme. Adulte, non loin de se voir confier des affaires plus grande qu'elle, adulte aux choix multiples mais à la décision finale, adulte qui comprenait le sens du mot sacrifice et devoir. Adulte qui réclamait pour la première fois de sa vie, tapotant le bras de son sauveur. Il n'avait pas su te sauvé contre un vile mécréant, mais il te sauvait contre la faim, et c'était déjà bien plus que quiconque. Mais que faire quand le sauveur avait face à lui une enfant déchainée? Certainement peu consciente de son comportement. Un moment de silence, la bouche entre ouverte et le regard bas. "YAHHH ! " La maladresse t'avait guidé , mais la faute reviendrait à celui qui tenait la ferraille. "Mon tee shirt ! " Immaculé il devenait teinté d'une couleur pourpre tout comme tes joues, un assortiment qui te laissait la moue boudeuse, les sourcils froncés. Les tteokbeoki ne t'aimant vraiment pas aujourd'hui. "Ahhh.. " Soupirais tu en observant la tâche comme si ton regard pouvait la faire disparaître. "Fais le bien ! " Honte, gêne ou reconnaissance n'avait pas de place en ce moment, laissant ta faim et ta frustration te guider. Lui réclamant alors encore deux pièces de ton diner avant de courber le dos. Et quoi s'il était taché ? Tu entrepris tout de même un mouvement pour te lever, non sans manquer de rejoindre un sol froid et bien bas.


" "
@Lee Seo Joon

AVENGEDINCHAINS


No One is Perfect
You don't need to be strong, every single day ▬ No one really knows along the way That the best things in life won't be, perfect anyway
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Lun 12 Avr - 23:07
Si d’ordinaire je savais me montrer particulièrement attentif, je devais bien avouer qu’à ce moment, j’avais failli à cette tâche. Saehee ne semblait désormais plus très en phase avec le monde, peu à peu, elle se déconnectait et éprouvait même des difficultés à attraper ce vilain bout de gâteau de riz qui semblait férocement la narguer. Était-ce ma faute ? Sans aucun doute. Après tout, n’étais-je pas celui qui avait réclamé la boisson traîtresse… Celle qui, sur moi, n’avait désormais plus qu’un effet limité. J’en avais presque honte. Boire pour oublier, pour se soulager d’un flot trop lourd de pensées… Je savais pourtant que dans mes veines coulait un sang dont je répugnais les vices et les travers de mauvais choix. Et je me retrouvais pourtant encore et toujours à chercher ce petit quelque chose qui saurait me délester de ce poids devenu trop douloureux.

Les mots avaient fuis mes lèvres sans même que je ne puisse les retenir, sans même prendre conscience de ce sous-entendu pourtant lourd de sens. S’occuper du reste… Elle fit résonner le mot comme un écho dont elle seule venait de prendre la mesure, mais avant que je ne la saisisse, je portais déjà à ses lèvres la nourriture qui l’avait fui quelques instant plus tôt. Si j’avais cessé de jouer les chevaliers servants, d’être la main salvatrice qui venait en aide à celles qui en avaient besoin, tout ce qui émanait d’elle à cet instant appelait à cet instant primaire refoulé. Ce n’était pas une faveur que je faisais, mais simplement un besoin presque vital. Je ne pus m’empêcher de sourire tandis qu’elle comptait le nombre d’années qui constituait son âge, le regard soudain sérieux avant que sa main ne s’abatte sur la table comme si c’était par ce geste qu’elle retrouverait la mémoire. Puis vint le sourire, fier et victorieux de celle dont les souvenirs avaient refait surface avant qu’elle n’ajoute un commentaire qui me tira un nouveau rire. Il était si facile de se laisser aller à vivre à cet instant… était-ce elle ? Avait-elle ce pouvoir de balayer toute pensée douloureuse pour qu’il ne reste plus que le moment présent ? Ou était-ce simplement moi qui avais enfin tourné la page ? « Dois-je t’appeler noona ? » arguais-je avec humour. « Plus vieille, mais je vais devoir t’apprendre à te servir de tes baguettes ! » Je n’avais pas encore fini ma phrase que je portais à nouveau les miennes à ses lèvres dans le but de contenter son estomac avide.

Je ne pus alors retenir le rire, franc, sincère, presque tonitruant alors que le gâteau de riz fuyait sa bouche pour s’échouer sur son t-shirt. Comme une enfant, elle s’énervait et boudait de cette défaite visiblement cuisante tandis que je riais devant l’ourlet de chair pincé. Dans son regard je ne voyais aucune colère, et même lorsqu’elle tourna vers moi un regard courroucé pour m’accuser de cet affront, le sourire résistait sur mon visage. « Promis, la prochaine fois je viserais juste ! » Les mains en l’air en signe de reddition, je m’attelais néanmoins à cette tâche si ardue qui consistait à la nourrir… comme une enfant. L’alcool faisait ressortir en elle ce qu’il y avait de plus innocent, et je ne pus m’empêcher de poser sur elle un regard empli de tendresse. Une minute de douceur avant le second round. Le liquide avait raison d’elle au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient, et dans l’optique de se lever, ce fut le sol qu’elle failli rencontrer. L’attitude chevaleresque ne s’était donc pas évanouie, et d’un bond je me levais pour la rattraper du mieux que je pouvais. « Je pense qu’on a fini de boire… et de manger aussi. » L’heure n’était plus à l’humour. Je remerciais alors la propriétaire des lieux avant de partir au bras de Saehee. « Tu arriverais à marcher droit ? » En quelques pas, j’eus la réponse à ma question. « Visiblement non… » Sans lui demander son avis, je me plaçais juste devant elle et lui offrais mon dos avant de glisser mes mains derrière ses genoux. « Grimpes, je te ramène sur le campus ! »



@Choi Sae Hee

AVENGEDINCHAINS


« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
Choi Sae Hee
❝ PQMON ∅ GOTTA CATCH THEM ALL
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty Dim 18 Avr - 17:24
 Le son était étrange à ce moment précis, l'échange difficile et pourtant incroyablement facile. Ta garde se baissant lentement comme si plus rien ne comptait. A croire que la personne face à toi avait gagné ta confiance pour te voir détourné le regard, détendre tes muscles rigides. A croire qu'il avait su prouver à ta méfiance maladive qu'il n'était qu'un agneau parmi les loups. Chaque verre affectant tes réflexes et tes talents te rendant incapable de te nourrir par toi même. Preux chevalier, homme ressentant une quelconque pitié pour celle qu'il venait de rencontrer et de boire à s'en perdre. Tu ignorais la réponse, et tu ne saurais y réfléchir acceptant simplement ces gestes si inhabituels pour toi.

Te voir faiblir, Elias était le seul à être témoin. La solitude t'ayant embrassé des années auparavant. Il n'avait jamais été question d'être faible. baisser sa garde, accepter les autres de t'atteindre, tu savais que c'était un pas trop risqué. Tu avais vu la naïveté, la faiblesse compromettre l'honneur. Tu avais vu ton sang et ta chair commettre l'irréparable. Accepter chaque gâteau de riz, c'était accepté de dépendre de quelqu'un. Un raisonnement gelé pour le moment, perdue entre ce sentiment de légèreté et de lourdeur que la liqueur t'avait procuré. Tu en oubliais même tes instincts les plus primaires. Et s'il décidait de bondir ? Ta main trouvant la table avec violence et fracas tu brisais toutes réflexions possibles. " "Hm.. Sae Hee Oppa.. non non .. noona noona.. girl.. i m a girl ! Il en était toujours ainsi, toujours à jouer ce rôle prenant et demandeur. Ce rôle qui t'allait si bien. Nombreuses avaient été ces remarques sur ton sexe. Pourquoi être une fille si tu ne remplissais aucun critère ? Pourquoi être toi si tu n'étais pas comme ils le voulaient? Pourquoi avoir cherché son attention quand elle était dirigée autre part ? " Hm hm mes mains ont mal " Peut être la violence avec laquelle tu avais frappé cette pauvre table revenait te hanter dans une douleur sourde.

Mais comme dit le proverbe on n'était jamais mieux servit que par soi même. Si on croyait à la maladresse de Seo Joon alors on pouvait confirmer, mais ton état n'était qu'une preuve que tu aurais fait bien pire. Cependant blâmer les autres étaient simples, et le coeur était à la rancoeur. " Yah.. fais le bien. Tu sais où est ma bouche?? ICIII " indiquais tu rapprochant alors l'object de l'attention. Il reprenait son rôle, que tu l'obligeais à accomplir, avant de le relâcher. Dans cette histoire tu semblais décider, de la pluie et du beau temps, de l'heure de départ et celui de fin. Gardant les rennes tu voulais y croire, oubliant que ta stabilité, ton cerveau et ton équilibre oeuvraient contre toi pour lui laisser les pleins pouvoirs. "C'est ce que je dis !! Fini .. Cut. Au revoir ajhumma !!! " Une politesse que tu tentas d'avoir en titubant, oubliant la force de ce nouvel ami pour garder une sorte d'équilibre, tu te sentais légère. L'alcool donnait il cet effet à chaque fois ? De pouvoir tout faire ? Tout atteindre? Apparemment pas puisqu'il se dressait devant toi, ses épaules faisant office de barrière avec ta liberté. "hm? " Tapotant alors son dos tu t'assurais de la solidité de la proposition. Et si ... Riant telle une enfant tu sautais presque sur son dos oubliant ton poids, les autres, les regards curieux, envieux, sûrement haineux. "Gooooo Destrier " Si le destrier s'attendais à un refus, c'était raté. Tes bras venant entouré son cou pour le serrer comme si la peur t'avait étreinte. Tu ne voulais pas tomber, tu ne voulais pas qu'on te laisse tomber, t'accrocher sans que l'autre ne puisse rester, tu ne voulais pas subir cette déception. Et pourtant tu avais bêtement aimer. "Jooni.. " Un murmure se transformant en un soupire au creux de son oreille. "Pourquoi les tteokbeoki sont si épicés ? Hm? J'aime ça.. mais ça brûle. " Parlais tu de ta nourriture ? Des gens ? Des autres ?

" J'ai chauuuuud .. " Ta main venait maladroitement tâtonner son visage dans un but de trouver une similarité. Lui aussi ne supportait pas l'épicé ? " haha ! C'était trop épicé ! I got it " Un nouveau rire t'échappa avant que tu ne poises ta joue contre son épaule. Ne pas marcher était agréable finalement. La chaleur te berçant lentement.


" "
@Lee Seo Joon

AVENGEDINCHAINS


No One is Perfect
You don't need to be strong, every single day ▬ No one really knows along the way That the best things in life won't be, perfect anyway
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: I Don't need your help. Ft. See Joon I Don't need your help. Ft. See Joon - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum