Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) OriginalDeuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400

 :: Digital City :: Centre Ville
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah)

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Dim 28 Fév - 22:13
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Ahn Sol Ah

Est-ce que c'est ça l'overdose ? Submergé, envahi par tes réflexions, un trop plein d'émotions, de peine et de souffrance. Tu ne sais même pas si tu es dans le noir ou si tes paupières sont fermées. C'est une question pourtant si simple. Pourquoi es-tu incapable de répondre à quelque chose d'aussi facile ? Tu as l'impression d'être assis au bord de toi-même, hésitant face à l'appel du vide de ton âme.

Est-ce que c'est ça être au fond du gouffre ? Surement et aujourd'hui il n'y a personne pour te tendre la main. De toute façon chaque fois que quelqu'un t'a tendu une perche, tu t'y es accroché que pour tirer dessus et l'entrainer dans ta chute. Pourtant tu es toujours aussi seul dans l'obscurité, personne n'est à tes côtés pour allumer une lumière et t'indiquer le chemin.

Il faut dire que tu brises toujours les gens qui t'enroulent. Oh pas des inconnus, tu n'en es pas là. Non tu gâches uniquement la vie de tes proches. En réalité tu reproduis simplement le schéma que tu connais. C'est une excuse stupide et pourtant c'est une partie de la vérité. Abandonné par ton frère et ta sœur, depuis tu n'as pas réussi à garder un ami. Tu as précipité ton meilleur ami dans une galère sans nom. Tu as perdu ta meilleure amie, faute de courage et pourtant dieu sait que tu l'aimais. Aujourd'hui il ne te reste rien, personne qui puisse compter pour toi. Oh tu as bien un frère et une sœur de cœur, mais eux aussi tu les tires vers le bas. Définitivement tout ce que tu touches ne se transforme pas en or mais en pierre. Tu sais que c'est à cause de toi, toi et ta peur panique des relations humaines. Il faut dire que tu as évolué dans un monde de requins. Il n'y a qu'avec les animaux que tu es toi, enfin ce toi brisé par les chaines dorées de ta vie remplie de paillettes.

Tu fuis la lumière, car la vérité est souvent cachée sous le feu des projecteurs. Il n'y que dans l'obscurité que la vérité, la réalité est révélée. Ne dit-on pas que la nuit tous les chats sont gris. C'est peut-être pour ça que tu te réfugies au creux de la nuit, du côté obscur de la force, là où l'alcool et la drogue te permettent d'oublier. Si le jour tu te caches derrière un masque d'arrogance, lorsque la lune montre le bout de son nez, tu n'es plus qu'un gamin de 19 ans délaissé, perdu, seul au bord de la falaise. Ce soir le vent souffle fort dans ta tête, peut-être qu'il va te faire basculer, peut être que tout va enfin prendre fin.

C'est tout ce que tu espères, mais dans cette équation tu as oublié Rox. Lui en a décidé autrement. A te voir dans cet état, assis par terre, le dos contre un mur, les yeux mis clos, il s'inquiète. Il a beau t'avoir bousculé plusieurs fois, il n'est pas arrivé à obtenir de réaction de ta part. Les animaux ont un sens de la déduction étonnant, il sait qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Il aboie, appeler à l'aide, mais rien à faire. Jusqu'à ce que le vent lui apporte l'odeur d'un homologue. Il s'est précipité vers celui-ci et découvre un autre humain. Il sait se faire comprendre, il jappe de peur, il trépigne, faisant des allers retours en les regardant, espérant que ces étrangers le suivent. Il a besoin d'aide, plus que ça, son maître a besoin d'aide.

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Ahn Sol Ah
Ahn Sol Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Dim 28 Fév - 22:28
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Im Azriel

«  Je sais ce que tu ressens, on a le temps pour apprendre à se connaître. » Assise dans le box de Pascal, Sol Ah laissait le border manger le bout de jambon qu’elle venait de lui offrir. Il avait fait quelques pas vers elle pour saisir la nourriture avant de repartir rapidement dans sa niche. Ce n’était pas encore gagné, loin de là même, mais il y avait de l’amélioration. Avant il ne serait jamais sorti de sa niche et se serait contenter de trembler dans le coin de celle-ci. En quelques semaines les tremblements avaient cessé, Pascal passait même la tête hors de la niche pour apercevoir cette humaine étrange. Sol ah n’était pas pressée, se calant au rythme du chien. Personne ne savait réellement ce qu’il avait vécu. Il avait été trouvé par une dame attaché à un arbre dans une forêt, à moitié mort. Il avait réussi à survivre, le corps avait guéri, mais pas son esprit. Pour le moment, Pascal voyait les êtres humains comme la pire des menaces et pourtant il ne montrait aucune agressivité. Préférant se soumettre que de se défendre. Cela rappelait de bien mauvais souvenirs à la jeune femme. Elle inspira un grand coup avant de se redresser. « Je te laisse pour ce soir on se revoit demain , je t’emmènerai même une surprise. » Un sourire se dessina sur son visage quand elle remarqua que le chien avait porté son attention sur elle. Ca aussi c’était une amélioration, car avant il regardait uniquement le fond de sa niche.

« Vraiment ? » Elle retrouva Pedro un peu plus loin, dans un parc de détente qui servait aux chiens du refuge. Le golden retriever lui sauta dessus comme s’il ne l’avait pas vu depuis des jours. En vérité, cela faisait à peine une demie heure…. «  Gros patapouf ! » dit-elle en se mettant à la hauteur du chien pour le câliner. « Allez on rentre! »
Sol an ne comptait pas ses heures au refuge, elle y allait tout les soirs après les cours, parfois le week-end aussi, mais moins régulièrement. Le week end était dédié aux matchs d’Eren et elle n’en ratait jamais un. Ce soir là, la nuit était fraîche, mais belle. « J’adore les étoiles. » Laissa t’elle échapper. « Tu imagines Pedro. Au même moment on est des milliers à contempler le même ciel, à voir la même chose. C’est si triste quand le ciel est voilé. » Pedro avançait en observant sa maîtresse, il ne la comprenait pas toujours, mais il aimait l’entendre parler. «  Ce soir, tu dors avec moi, on dira rien à Eren. » Son frère l’avait prévenu, il ne dormirait pas chez eux ce soir. Sol Ah détestait ça, elle n’arrivait jamais à dormir toute seule. Quand elle fermait les yeux, elle revenait des années en arrières. A l’époque ou elle était enfant et qu’elle tentait de dormir en entendant les cris de douleurs de sa mère. Elle arrivait encore à les entendre, mais elle n’en parlait pas. « J’ai envie de manger un Gimbap ! » La jeune femme avait l’estomac dans les talons. Rien que de penser à ce gros makis coréen la faisait saliver. Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas arriver le chien qui se mit à aboyer. Elle sursauta avant de se débattre avec sa laisse car Pedro tout heureux de rencontrer un ami, se lança dans une danse de la joie et entortilla sa maîtresse.

« Héhé ! Je suis pas tombée ! » déclara t’elle fièrement après avoir réussi à sortir de sa prison. « Qu’est-ce que tu as ? Tu es perdu ? » demanda t’elle incrédule au chien qui partit dans le sens opposé à vive allure. Elle observa la scène, interloquée, ne comprenant pas vraiment le comportement du canidé. Rapidement, voyant, qu’elle ne le suivait pas, il fit demi tour et recommença le même cinéma. Pedro bondissait comme un cabri dans l’espoir de lancer une partie de jeu, mais quelque chose clochait. « Pedro, je crois pas qu’il ait envie de jouer... » Pas vraiment sûre d’elle, mais déterminée à aider la bête à poils, elle s’élança en courant derrière lui, en priant qu’il ne l’amène pas trop loin car elle n’arriverait jamais à le suivre.

Elle s’arrêta essoufflée à l’angle d’un coin de rue, le chien avait disparu et elle respirait plus mal qu’un marathonien avec un iron man. Pedro, visiblement bien plus en forme que sa maîtresse la tira vers un petit renfoncement ou Sol Ah découvrit le fugueur.  « Tu es ... » Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que son regard abandonna le chien pour se poser sur un individu adossé contre un mur…. Pas besoin d’avoir fait l’école de médecine pour comprendre qu’il était dans un sale état. Ravalant sa salive et prenant son courage à deux mains, Sol Ah s’approcha de lui. « Monsieur ? Vous allez bien ? » En guise de réponse, elle reçoit rien d’autre qu’une sorte de râle. La jeune femme laisse échapper un juron, pourquoi faut-il toujours que ça tombe sur elle. Elle ne peut pas le laisser comme ça. Alors ravalant sa peur, elle comble les quelques mètres qui les sépare. « Vous vous appelez comment ? Est-ce que vous pouvez marcher ? » Pour le moment, elle ne savait pas vraiment ce qu’il avait, encore moins s’il elle pouvait l’aider… Elle fouilla dans son sac. « Merde, c’est vrai j’ai oublié mon téléphone dans la salle de musique... » Et oui Sol Ah ne serait pas Sol Ah sans un petit oubli. « Vous avez un téléphone ? Pour appeler les secours ? »

 
CODAGE PAR AMATIS

[/quote]
Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Mar 2 Mar - 19:10
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Ahn Sol Ah

A traverse le brouhaha qui règne dans ton esprit, des bruits extérieurs te parviennent. Notamment une voix douce, chantante et inquiète qui s'immisce en toi. Qui pourrait se faire du souci pour toi ? Quelle femme serait assez altruiste pour outre passer ton caractère de merde et ta carapace d'arrogance ? Ton cerveau passe en revenu la gente féminine que tu connais, mais même ta sœur ne lèverait pas le petit doigt pour toi...enfin c'est ce que tu penses. Tu tentes d'ouvrir les yeux cependant tu as l'impression que ton corps est lourd et amorphe. Pourtant tu sens la truffe de Rox contre ta joue, c'est pour lui que tu te fouettes mentalement, luttant contre l'obscurité qui t'envahit. La voix de la jeune femme reprend, tu ne comprends pas ce qu'elle dit et cela t'énerve. S'il y a quelques minutes, tu étais prêt à abandonner, à te laisser partir, à cet instant ton éducation revient au galop. Tes parents t'ont appris à toujours garder la tête haute, ne pas montrer tes faiblesses, ne pas baisser sa garder, toujours montrer une image forte et digne. C'est ce mécanisme qui te pousse à se débattre contre ton corps engourdi par la drogue et l'alcool.

Tu parviens d'ailleurs a entre ouvrir les yeux et a légèrement lever la tête pour essayer de distinguer celle qui te parle. Ta vue est encore flou et dans la noirceur de la nuit tu ne la vois pas bien, néanmoins sa silhouette se détache sur le tableau noir. Elle dégage une aura pure comme un ange tombé du ciel pour sauver ton âme. C'est une idée stupide, et pourtant celle-ci te réchauffe le cœur. Tu restes quelques instants ton regard sur elle, incapable de parler. Ce n'est pas faute d'essayer, mais tu as l'impression que ta bouche est pâteuse et ankylosé. Tu n'es pas certain que des mots soient sortis. Si c'est le cas, ils ne sont que le reflet de tes pensées embrouillées.

Est-ce......que...tu es....un ange...

Rox est venu se glisser sous ton bras, s'allongeant à moitié sur tes jambes entendu. Il gémit, encore soucieux malgré ta réaction. Tu l'as bien senti et cela t'a arraché un sourire, à moins que cela soit à cause de l'ange devant toi. Pourquoi est-ce que tu as l'impression qu'une douce chaleur t'envahit quand tu la regardes. C'est bête, ce fait tu ne le dois qu'à Rox. Tu te sens coupable d'être un si mauvais maître. Tu n'aurais pas dû partir en promenade avec Rox en pleine nuit et surtout, tu n'aurais pas dû avaler ton stocker de pilules dans l'espoir de quitter cette terre. Tu aurais dû penser à lui et pourtant encore une fois tu as été égoïste. Tu as eu envie de baisser les bras, contrairement à maintenant ou tu te forces à lever ce dernier en direction de la jeune femme. Tu veux savoir si tu ne rêves pas. Tu ne crois pas aux fantômes, ni à la magie. Ton esprit cartésien a toujours refusé d'admettre qu'il existe des choses inexplicables en ce monde, tout comme tu refuses que ton cœur se laisse influencer par des sentiments. En tant que médecin, tu sais que les émotions ne sont que des impulsions électrices, fruit d'une réaction chimique. C'est pour ça que tu essayes de contrôle tes émotions et tes sentiments. Seulement ce soir, tu n'es plus aux commandes et l'étincelle que tu as toujours étouffée vient de s'allumer lorsque tes doigts ont effleuré cet ange. Elle est bien réelle ? Tu ne rêves pas ? Les questions qui tournent dans ta tête sont différentes à présente, loin de la négativité précédente. Maintenant tout ce que tu te demandes c'est qu'est-ce qu'elle fait là, devant toi ? Il y a beaucoup d'âmes à sauver dans ce monde alors pourquoi toi ?

Tu es venu me sauver ? .... Je n'en vaux pas la peine....

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Ahn Sol Ah
Ahn Sol Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Mar 2 Mar - 20:05
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Im Azriel


Sol Ah faisait partie de ce petite groupe de personnes qui réussissait toujours à se trouver dans des situations plus folles les unes que les autres. Il y avait combien de chance pour qu’elle tombe sur cet homme ? Sûrement un pourcentage très infime. A croire qu’elle était faite pour venir en aide à ceux qui en avaient le plus besoin. Peut-être devrait-elle penser à changer de voie, arrêter la musique et devenir une sorte de super héroïne en collant. L’idée était tentante mais l’idée d’un costume criard la stoppa dans cette possibilité d’avenir. Non cela ne lui correspondait pas. Comme le dit si bien l’oncle de Spiderman, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et pour le coup, elle préférait éviter d’être celle par qui la survie d’un être humain dépendait. C’était bien trop stressant comme situation, voilà pourquoi malgré son amour pour son prochain, elle n’avait jamais voulu rejoindre la fac de médecine. Sol Ah savait qu’elle n’avait pas les épaules pour supporter le fait de ne pas pouvoir sauver tout le monde.

En tout cas, ce soir, elle pouvait peut-être sauver quelqu’un et c’était bien ça le plus important. Elle avait déjà vu ça… Cela lui rappelait certains amis de son frère, après une consommation un peu trop importante de drogues. Eren l’avait toujours tenu éloigné, mais elle en avait vu assez reconnaître les symptômes. Par chance son frère s’en était toujours tenu loin, ou du moins il n’avait jamais franchi la mauvaise ligne. Sol Ah y avait souvent réfléchi, elle ne comprenait pas pourquoi les gens en arrivaient là. Malgré toutes les difficultés de la vie, elle valait la peine d’être vécu. La présence du chien à côté de son maître en était la preuve. Qui s’occuperait de lui si celui qui était le centre de son monde venait à disparaître. Avec le temps, la jeune femme avait fini par comprendre que certaines personnes sont si tristes et si seules que plus rien ne les attire vers la lumière. Leur passé, leur présent, leur futur n’est que noirceur, alors comment croire que cela puisse changer ? Elle trouvait ça triste… Ce garçon n’avait pas sa chance, elle n’avait pas quelqu’un comme Eren dans sa vie. Quelqu’un qui vous maintient la tête hors de l’eau même dans vos pires moments. Pour ce soir, elle pouvait être une main tendue, celle qui vous attrape quand tout va mal, pour que vous vous souvenez que non, vous n’êtes pas si seul.

« Je vais m’occuper de lui, ne n’inquiète pas. » dit-elle en posant sa main sur le corps tremblant du chien. Elle espérait ne pas mentir, réussir à sauver la vie de cet homme, mais Sol Ah était terrifié. Elle pouvait toujours trouver un moyen d’appeler les pompiers, mais si elle le faisait, il risquait d’avoir de gros soucis… Elle pouvait aussi tenter de l’aider par ses propres moyens, mais ils étaient limités.

Alors qu’elle réfléchissait, son attention fut attirée par les paroles prononcées par cet inconnu. « Ecoute moi. » Elle lui attrapa le visage pour le forcer à la regarder dans les yeux, tentant d’établir un contact, pour qu’il reste avec elle. « On mérite tous d’être sauvé et toi aussi ! » Et ce n’était pas négociable. « Qu’est-ce que tu as pris ? » lui demanda t’elle tout en passant le bras de l’individu par dessus ses frères épaules. Ils ne pouvaient pas rester dans la rue. Elle pouvait toujours l’amener chez elle, son frère n’était pas là et le duplex n’était pas très loin... « On peut pas rester là ! » Elle passa rapidement les options dans sa tête, avant d’en trouver une qui lui semblait la plus adéquate, mais pas la plus intelligente. « Je dois partir, mais je reviens vite ! Attends moi là. » Vu son état, il n’irait pas bien loin de toute façon. Alors elle partie de nouveau en courant, direction la SPA. Elle rentra rapidement dans le bureau et emprunta les clés de la voiture avant de bondir dans cette dernière pour partir en direction du jeune homme. Sa directrice lui avait toujours dit qu’elle pouvait prendre la voiture en cas de nécessité et aujourd’hui, ça en était une…. Maintenant, elle n’avait plus qu’à espérer qu’il soit toujours là où elle l’avait laissé.

 
CODAGE PAR AMATIS

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Mar 2 Mar - 22:00
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Ahn Sol Ah

Lorsqu'elle t'attrape le visage, tu sens un frisson te parcourir. Elle est si près que tu vois enfin ses yeux et tu te plonges dedans. Tu as l'impression de connaitre ce regard, seulement tu ne sais pas d'où. D'ailleurs à cet instant tu n'en as rien à faire, tu ne te poses plus de questions. Etrangement tu te sens vide, mais pas ce vide abyssal que tu ressentais il y a quelques minutes. Non là c'est différent, c'est apaisant, comme si elle t'insuffle un peu de vie et le calme qui te manque. Tu ne saisis pas totalement ses paroles mais plutôt son intention bienveillante. Tu te laisses faire lorsqu'elle t'aide à te relever. C'est surement ce qui fait réagir ton cerveau à la question qu'elle t'a posée.

Des opiacés....

Ta voix est un murmure et pour cause, tu te sens mal. Tu sais exactement ce qui t'arrive, tu fais un début d'overdose. Ton cœur ralentit, ton esprit s'engourdit comme ton corps. Tu risques le comas si tu fermes les yeux, ou l'arrêt de ton cœur. Avoir bougé a réactivé un peu ton système sanguin, mais ce bienfait sera de courte durée. Heureusement sa voix est une ancre à laquelle tu te raccroches et tu te concentres sur celle-ci. Tu as compris à moitié ses mots, enfin tes oreilles les ont entendus mais ton cerveau n'a pas encore traité l'information. D'ailleurs quand elle s'éloigne, tu grognes en tendant la main vers elle. Tu paniques en la voyant disparaitre. Encore une qui t'abandonne, c'est ce que tu penses et tu finis par soupirer, résigné alors que des larmes ont perlés au coin de tes yeux. Heureusement Rox sent ta détresse et ne te quitte pas. Il te saute dessus, venant te réclamer des caresses.

T'es vraiment le seul qui compte Rox...Qu'est-ce que je ferais sans toi ?

Tu trembles en imaginant ta vie sans ton compagnon à quatre pattes. Cela fait six ans qu'il partage ton quotidien, enfin autant que possible. Il est loin d'avoir une belle vie, surtout lorsqu'il attend dans ta chambre au dortoir, ou quand il est accroché dans l'arrière cours chez tes parents. Ces derniers refusent qu'il soit libre dans le jardin, même quand tu es là. Ils ont beau avoir accepté ton caprice ils n'ont jamais rien fait pour le bien-être de l'animal. Tu passes tout ton temps libre avec lui, autant que faire se peut. Malheureusement il ne peut pas te suivre partout, ni dans les soirées mondaines auxquelles tu es obligé d'assistante, ni en boite lorsque tu vas noyer ton chagrin. Et malgré cette vie de chien, il est là, jappant en te léchant la main pour te réconforter.

Tu es appuyé contre le mur, sans cela Rox t'aurait surement fait tomber. Tu lèves légèrement la tête pour observer les alentours. Tu te demandes ou tu es, comment tu es arrivé là. Surtout tu te questionnes sur comment rentrer, jusqu'à ce que les paroles de cette jeune femme te reviennent en mémoire. Non, tu divagues, elle n'était pas réelle, elle n'était que le fruit de ton imagination. Un ange tombait du ciel, celui que tu attends depuis toujours. Tu clignes des yeux, oscillant entre l'envie qu'elle soit bien réelle et la triste réalité, tu as eu une hallucination. Tu n'es pas certain d'être capable de bouger, en vérité tu es sûr de ne pas y parvenir. Ton équilibre est inexistant, tu dois ta stabilité qu'au mur derrière toi. Tu as l'impression que si tu fermes les yeux tu vas flancher. Tu te sens d'ailleurs mal, un mélange de nausées et de léthargie.

C'est l'aboiement de Rox qui te fait réagir et relever la tête, qui s'était petit à petit abaissé. En revoyant cet ange, ton cœur bat un peu plus fort. Cette pulsion te donne une énergie éphémère et tu tentes quelques pas vers elle. Seulement ton état ne te permet pas de marcher et tu t'écroules sur elle. Tu aurais cru qu'elle disparaisse, comme dans un film ou le fantôme se dissipe au moins contact, mais non, elle est bien là sous toi. Tu sens sa chaleur et tu entends aussi un chien, surement pas content et dont l'instinct protecteur s'est réveillé.

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Ahn Sol Ah
Ahn Sol Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Mar 2 Mar - 22:22
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Im Azriel



La jeune femme ne connaissait pas beaucoup de choses, mais elle savait que les opiacés regroupaient certains médicaments comme la codéine. Des molécules qui prisent à haute dose pouvaient entraîner la mort. Rapidement, son cerveau se met en route, il est sûrement trop tard pour le faire vomir, vu son état, les médicaments ont déjà commencé à agir. La brune le sait, elle est inconsciente de ne pas appeler les pompiers. Rien ne lui dit qu’il a compris ses paroles, mais vu son état, il n’ira pas très loin. Elle a surtout peur de le retrouver étalé par terre, mort. Pour la première fois de sa vie, Sol Ah court sans s’arrêter et sans sentir son corps faiblir. C’est donc ça l’adrénaline qui vous fait vous surpasser. Dans son cas, c’est surtout la peur et l’inquiétude qui la pousse à puiser dans ses réserves. Bien consciente qu’au petit matin des courbatures lui rappelleront sa course folle, mais ça n’a franchement aucune importance. Ce qui compte, c’est qu’elle réussisse à le tirer de là. C’est la chose la plus importante pour le moment, pour le reste, elle verra après. Sol Ah n’est pas très fière d’elle, prendre la voiture de spa n’est sûrement pas la meilleure idée, mais c’est la seule qu’elle a trouvé.


Quand elle arrive, elle gare la voiture devant le garçon, l’éblouissant au passage. Mauvaise idée, car elle va aussi s’éblouir, mais Sol Ah est une très mauvaise conductrice, alors elle préférait éviter de faire un créneau ou une autre manœuvre. Elle va déjà devoir reculer sans rentrer dans quelqu’un, il ne faut pas trop lui en demander. « Me revoilà. » laisse t’elle échapper, soulagée de voir qu’il tient encore debout. Son état ne semble pas avoir empiré, c’est déjà une bonne chose.


« Mais comment c’est possible que tu sois si lourd ! » dit-elle alors qu’il s’écroule sur elle. Il n’a pas une très grosse corpulence. À tout casser, il doit peser 70 kilos ? Elle a l’impression de porter un poids mort. « La prochaine fois Pedro quand une mauvaise idée me passe par la tête, fait quelque chose ! » Ecoutant la voix de sa maîtresse, le golden penche la tête avant de japper, visiblement, il n’a pas vraiment compris ce qu’elle raconter, mais ça n’a pas trop d’importance tant qu’il monte dans la voiture. Car oui, comme tout bon chien et grand aventurier. Pedro aime la voiture, encore plus passer sa tête par la fenêtre pour avoir les oreilles dans le vent et la truffe rempli de bonnes odeurs.


Sol Ah bataille quelque temps avant de réussir à déposer l’homme dont elle ignore tout dans la voiture. « Pardon ! » Elle vient de lui cogner la tête contre le haut de la voiture, mais bon c’est un moindre mal, au moins il est rentré dans le véhicule. Elle manque aussi de lui coincer un pied dans la portière, mais le remarque avant de la claquer. « Ah Ah ! Rien n’est jamais impossible pour Ahn Sol Ah » déclare t’elle en voyant l’inconnu assis sur le siège passager. Rapidement, elle fait le tour de la voiture et prend place derrière le volant. « Si tu veux vomir, pitié fait le hors de ma voiture. » Pas sûr qu’il comprenne un traite mot de ce qu’elle lui raconte, mais rien n’empêche d’essayer.



« Je te jure que tu as intérêt à survire pour tout le mal que je suis donnée ! » Elle le laisse tomber sur le canapé du duplex, avant de s’écrouler par terre les jambes flageolantes. La brune n’a plus de pieds, plus de dos, plus de bras, plus de jambes, plus rien… Elle est lessivée, mais au moins, elle a réussi à l’amener dans son duplex. Cherchant dans ses dernières forces, elle se relève et part en direction de la cuisine avant de revenir avec plusieurs gélules noires. « Avale ça ! » Et sans vraiment lui demander l’autorisation elle lui fourre au fond de la bouche du charbon activé. « Tu as de la chance, Pedro est un aspirateur, il a failli s’empoisonner plusieurs fois, du coup j’ai toujours du charbon actif sur moi, c’est un anti poisson efficace ! » Elle n’avait plus qu’à espérer qu’il le soit assez pour venir en aide au jeune homme. « Est-ce que tu peux me donner ton nom ? » Elle sait bien qu’il doit avoir énormément du mal à comprendre ce qu’elle raconte, mais elle doit obligatoirement essayer de le tenir éveillé même si doit vouloir dire lui parler toute la nuit sans interruption.


 
CODAGE PAR AMATIS

[/quote]
Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Mar 2 Mar - 23:40
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Ahn Sol Ah

Cette fois tu la vois de près et tu ne peux pas rater la beauté qu'elle dégage. C'est surement pour ça que tu ne bouges pas, malgré cette position inconfortable pour elle et surement gênante. Tu es à des années-lumière de te rendre compte de la situation. Toi tout ce que tu vois, c'est elle, la lueur de bonté dans ses yeux et sa chaleur qui gagne ton cœur. A nouveau celui-ci réagit et c'est surement grâce aux battements qu'elle provoque chez toi que tu n'es pas encore tombé dans le comas. Quoi qu'il en soit, tu parviens à te dégager, enfin elle, parce que toi tout ce que tu peux faire c'est te rouler sur le côté et t'accrocher à elle lorsqu'elle entreprend de te lever. Tu mets de la bonne volonté, mais visiblement cela ne l'aide pas. Tu râles lorsqu'elle te cogne la tête, pourtant tu n'es pas capable de lui lancer un regard noir. A la place c'est un sourire qui s'installe sur ton visage en voyant son air désolé. Une fois installé, tu ne la lâches pas du regard. Tu comprends qu'elle est fière d'elle sans comprendre les mots. Tu es un peu comme un animal, écoutant son instinct, ce moi profond que tu as trop souvent caché derrière des masques. Ce soir l'alcool et la drogue ont balayé les faux semblants, il ne reste que toi...en piteuse état et criant d'honnêteté.

Je n'ai jamais vu un ange conduire....

Ton léger sourire ne t'a pas quitté. Tu as malgré tout détourné le regard pour chercher Rox des yeux. Heureusement il n'a pas envie de te quitter et a suivi son compagnon, avec qui le courant passe bien visiblement. C'est lorsque la voiture a démarré que tu as reporté ton attention sur la route. Pour une fois ses mots ont été clairs dans ta tête, tant et si bien que tu as eu envie de vomir. Tu as mis une main sur ta bouche, espérant parvenir à te retenir. Au cours du trajet tu as bénis la fenêtre ouverte qui t'a aidé à respirer un peu. Tu ne sais pas si le trajet a été long, mais le paysage a défiché beaucoup trop vite. Cela t'a même arraché une réflexion en cours de route.

Waou, attention ! C'est toi qui roule pas droit ou c'est la route qui zigzague ?

En arrivant, tu te dépêches d'ouvrir la portière. Ta tentative de sortir a échoué. Tu es lamentablement tombé au sol, mais ce n'est pas grave vu que tu t'es mis à vomir. C'est loin d'être glamour et à cet instant c'est le dernier de tes soucis. Oui tu as toujours l'impression que cette fille est irréelle. Elle a beau avoir mentionné son nom et prénom, tu n'as pas fait le rapprochement avec Eren. Une partie de ton cerveau a surement enregistré l'information, mais elle ne sera pas traité avant un moment. En réalité tu as du mal à te connecter à la réalité. Tu as l'impression d'être dans un rêve, ta vision est flou comme si tout était cotonneux et douillet. Il n'y a qu'elle qui rayonne dans ton champ de vision.

Tu ne sais pas comment elle a fait et pourtant tu t'es retrouvé sur un canapé moelleux qui t'a donné envie de dormir. C'est sa voix, encore une fois, qui attire ton attention. Tu la vois allongée par terre et cela te fait de la peine. C'est toi qui devrait à sa place et tu devrais la porter pour la mettre sur le canapé, étendre une couverture sur elle et la couvrir d'affection. C'est ce que tu as envie de faire, mais cette idée s'évapore comme elle, alors que tu tends la main vers elle, murmurant un faible.

Désolé…

Rox, de son côté, n'a pas quitté la pièce, mais il a l'air rassuré et s'intéresse maintenant de près à son compagnon avec qui le courant à l'air de passer. Est-ce qu'ils ont joué dans la voiture, c'est possible, tu es tellement à l'ouest que tu n'en sais rien. De toute façon, ton esprit est à nouveau sollicité lorsqu'elle revient. Tu avales ce qu'elle te donne, enfin ce qu'elle t'enfourne dans la bouche, elle ne te laisse pas le choix. Tu t'étouffes un peu, heureusement qu'elle a prévu de l'eau. Lorsque tu as reprit ton souffle, tu secoues un peu la tête pour essayer de te sortir la tête de la brume et répondre à ce que tu as compris.

Je m'appelle Azriel. Et toi ?

Tu reportes ton attention sur elle, te concentrant sur son visage. Ses traits te sont familiers sans que tu n'arrives à te souvenir qui elle te rappelle. Tu as l'impression de l'avoir déjà vu, mais ton cerveau ne fonctionne pas correctement. Ce dernier apporte plus de questions que de réponses, c'est d'ailleurs toutes seules qu'elles sortent.

Pourquoi est-ce que tu m'aides ? Tu es trop gentille, je pourrais être le pire des connards...c'est un peu le cas....Comment on appelle quelqu'un qui abandonne ses amis ? Même ma famille ne veut plus de moi...Qu'est-ce que je suis censé faire ?

 
CODAGE PAR AMATIS



« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Ahn Sol Ah
Ahn Sol Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Ven 5 Mar - 19:28
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Im Azriel



Le rire de Sol ha éclata dans l’habitacle de la voiture. Elle ne se moquait pas de lui, c’était juste que personne ne l’avait jamais comparé à un ange… «  Rien que ça. » Laissa t’elle échapper avant de rajouter d’un ton amusé. « Tu es certain de n’avoir pris que des opiacés et pas du LSD » En tout cas ce n’était pas désagréable à attendre. « C’est pas ce que dirait mon frère, mais j’apprécie le compliment. » La voiture ronronnait doucement et la jeune femme prit la route en direction du duplex. « Si tu continues à critiquer ma conduite, tu vas rentrer tout seule ! » râla t’elle tout en essayant de se concentrer pour rouler un peu plus droit. «  Pas facile de conduire droit en vérifiant que tu ne vomisses pas dans ma voiture. » En effet, elle ne faisait que jeter des coups d’œil dans l’espoir d’avoir le temps de s’arrêter s’il l’envie de vomir lui prenait. Par chance, il ne vomit qu’une fois arrivée sur la terre ferme. « Tu vomis à cause de ce que tu as pris ou de ma conduite ? » lui demanda-t’elle, tout en le redressant. « Allez il n’y a plus beaucoup à faire. » dit-elle pour l’encourage à continuer.

La fatigue commençait à envahir la jeune femme. Sol Ah était levée depuis 6 heures du matin et son corps la rappelait à l’ordre. Pour autant, la brune ne pouvait pas se coucher, pas encore du coup, elle devait prendre soin de son protégé du moment. Elle n’en revenait pas d’avoir réussi à l’amener jusqu’ici. L’idée de traîner un homme dans son appartement n’était pas la meilleure idée du siècle et elle préférait ne pas penser à la réaction de son frère s’il apprenait. Heureusement pour elle, il ne devait pas rentrer avant demain soir et ne le saurait donc jamais. Avec un peu de chance, il pourra repartir demain matin. La jeune femme n’a pas de grandes connaissances en médecine, mais elle sait que le charbon actif est parfois d’une grande aide. Elle n’a plus qu’à espérer que celui-ci fasse rapidement effet et soulage le garçon.

« Azriel ? » Son prénom le surprend, elle ne l’a jamais entendu avant. « C’est original, je ne le connaissais pas. Il signifie quelque chose ? » Toujours curieuse, la jeune fille ne perd pas le temps de poser une question pour en apprendre un peu plus sur le fameux Azriel. « Moi c’est Sol Ah, ça fait un peu plus coréen. » Plaisanta t’elle tout en tirant une chaise vers le canapé pour s’asseoir non loin de son protégé.

« Bha pour quelqu’un qui est en pleine overdose, tu en demandes des choses... » dit-elle d’une voix amusée. « Hmmm alors... » Elle prend le temps de réfléchir pour trouver les mots, avant de finir par briser une nouvelle fois le silence. « C’est simple, imagine, que je ne te vienne pas en aide et que tu meurs, d’une certaine manière, j’en serais responsable, peut-être même que je finirai en prison pour non assistance à personne en danger, j’étais donc obligée de t’aider. Pis en plus, si tu meurs, j’aurais ta mort sur la conscience, donc pour tout le mal que je me suis donnée, t’as intérêt à passer le cap ! » Bien sûr pour la première partie de son petit monologue, elle plaisantait. Sol Ah l’avait sauvé, parce que c’était la chose à faire. «  Pour être sérieuse, on m’a aidé quand j’en avais besoin, alors quand je peux, j’aide ceux qui en ont besoin. » Ce n’était pas plus compliqué que ça, en tout cas pas pour elle. « On n'abandonne pas ses amis… En tout cas, pas quand l’amitié est réelle. » L’amitié n’existait pas sans ça, c’était dans les moments difficiles qu’elle prenait vraiment tout son sens. « Les vrais amis demeurent à tes côtés, peut-être que tu ne les as tout simplement pas encore trouvé. » dit-elle tout en étirant ses muscles endoloris. Son visage perdit de son sourire quand elle comprit qu’il était en froid avec sa famille. Elle était bien placée pour le comprendre. « C’est triste... » Laissa t’elle échapper avant de rajouter. «  Je ne sais pas ce qui se passe avec ta famille, mais je sais que parfois, il est mieux de créer sa propre famille. On ne choisi pas ou l’on né, nous n’avons pas tous la même chance. Mais on est libre de notre destin et on devrait jamais laisser quelqu’un nous dire le contraire. » dit-elle d’une voix rassurante. «  Tu te sens un peu mieux ? » lui demanda t’elle en voyant qu’il commençait à avoir un langage plus clair.


 
CODAGE PAR AMATIS

Im Azriel
Im Azriel
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Sam 6 Mar - 21:16
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Ahn Sol Ah

Tu hausses légèrement les épaules lorsqu'elle mentionne d'autres drogues. Tu n'as rien pris d'hallucinogène, tu es certain qu'au fond c'est un ange caché dans le corps frêle d'une belle jeune femme. Bon l'alcool te fait surement divaguer. Au mot "frère", un frisson te parcourt et tu te renfermes un peu, refusant de penser à lui. C'est peut-être pour ça que tu critiques sa conduite. D'ailleurs à sa réflexion tu secoues doucement la tête, idée stupide puisque cela te donne juste un peu plus la nausée. Lorsqu'elle te demande si c'est sa conduite qui te donne envie de vomir, tu lui indiques par un pouce en l'air que tout va bien, enfin autant que faire se peut. Tu es soulagé lorsque la course s'arrête et pas uniquement parce que tu as vomi dès ta descente. Déjà que le sol semblait bouger sous tes pieds, en voiture c'était pire. Heureusement votre périple et son calvaire prend fin et vous arrivez sain et sauf. En effet c'est bien grâce à elle que tu es encore éveillé. Ce qu'elle t'a donné t'a surement aidé, mais c'est surtout la conversation engagé qui te garder l'esprit actif et les yeux ouverts. Tu ne l'as d'ailleurs pas quitté du regard. Tu luttes, pour elle, car elle t'a aidé, elle t'a trainé juste là, tu ne veux pas mourir ici, par maintenant, demain peut-être, mais pas ce soir.

Tu vois perçois sa surprise. C'est évident que ton prénom en surprend plus d'un en Corée du sud. Tu n'es pas étonné, ni même vexé lorsqu'elle se présente, plaisant sur la consonance plus coréenne de son prénom. Tu ne t'en rends pas compte mais un léger sourire s'étire sur tes lèvres.

Azriel n'est pas coréen. C'est parce que je suis Coréano-Américains. C'est le nom simplifié de l'ange de la mort Azraël dans certaines religions. Ça me va bien non ?

Tu n'es pas spécialement fier de ta double nationalité, elle doit le comprendre dans le ton neutre que tu emplois. En effet tu as passé presque dix ans en Amérique et tu n'en gardes pas de bons souvenirs. Ton intégration a été plus simple au pays du matin calme, bien que compliqué malgré tout. Au finalement tu n'es chez toi nulle part, ni en Amérique, ni ici. Cependant tu refuses de t'attarder sur ce problème, insignifiant comparé à d'autres, d'où ta pointe d'humour et ta reprise sur un autre sujet. Tu n'as toujours pas détaché ton regard d'elle, elle t'envoute et fait battre ton cœur, ce qui est plutôt bon signe. Tu n'es surement pas en état de réaliser ce que cela représente. Enfin si, ton cerveau sait qu'elle vient de te sauver la vie, seulement ta conscience n'est pas en mesure de recevoir cette information. C'est l'alcool qui parle et te délire la langue. Heureusement elle te répond et tu peux te concentrer sur elle.

Son explication sur son aide tu la comprends et pourtant elle te touche. Combien de personnes saurait passer à côté de toi sans s'en soucier ? Il n'est pas rare de voir des gens saouls dans la rue et pourtant peu s'en préoccupe. Il n'y a qu'un ange comme elle qui est assez généreuse pour sauver un inconnu. Tu acquisses d'un signe de tête à la fin de son monologue, ajoutant avec une voix reconnaissante et timide.

Merci de m'avoir sauvé, je te promets que je ne vais pas calquer là. Je ne veux pas que tu es des problèmes.

Tu écoutes attentivement la suite et celle-ci te fend le cœur. Au fond elle a raison, tu n'as jamais eu personne sur qui tu pouvais compter. Le monde dans lequel tu évolues est rempli de requin et ces derniers attendent simplement le bon moment pour te donner le coup de grace. Aussi chaque jour tu luttes pour éviter de montrer la moindre faiblesse. C'est triste oui et pourtant c'est ton quotidien, évolution dans un monde vil et sournois. Tu es même devenu le pire d'entre eux, le plus hypocrite et le plus mesquin alors qu'est-ce que cela fait de toi ? Un requin, une mauvaise personne ? Surement mais ce n'est pas réellement ta faute. Tu n'as fait que suivre les exemples que tu as eu et tu t'es adapté à ton environnement. Un mélange de peine et de rage t'envahit, alors que tu réponds sur un ton assez agressif.

On n'abandonne pas ses amis comme on abandonne sa famille, alors pourquoi ils m'ont abandonné ?! C'est eux qui ont commencé ?! Qu'est-ce que j'ai fait pour ? Rien ! C'est que je ne suis pas encore assez bien pour eux ?!

Tes poings se sont serrés alors que des larmes sont venues te piquer les yeux. Oui tu te tiens loin des gens que tu aimes, car ils t'ont blessé et tu ne leur fais plus confiance. C'est pour ça qu'aujourd'hui tu affiches un masque antipathique pour que les gens te fuient. Tu préfères être loin d'eux, n'attendant plus rien de personne, comme ça personne ne peut te décevoir. Seulement l'être humain est un animal grégaire et cette isolement forcée auquel tu t'astreins, ronge ton cœur, si bien qu'aujourd'hui tu te sens vide, vide de toute émotions hormis la colère et les regrets. Lorsqu'elle parle de choisir sa famille et d'être libre, tu secoues la tête. Cette fois ci le ton employé est défaitiste et rempli de tristesse. Les larmes que tu retiens ont d'ailleurs commencé à couler sur tes jours alors que tu t'es exprimé librement pour la première fois de ta vie.

Comment on se libère de ses chaines ? On n'est rien de plus que des animaux ? Est-ce que je peux faire si dès que je m'éloigne du droit chemin on tire sur la laisse pour me rappeler à l'ordre ? Est-ce qui va m'arriver si je suis plus le bon toutou obéissant hein ?! Est-ce qui se passe quand un chien se retourner contre son maitre ?! Rien de bon j'en suis sûr...Alors qu'est-ce que je dois faire ? Termines tu dans un murmure ton regard toujours plonger dans le sien, étant persuadé de parler à un ange qui a toutes les solutions.


 
CODAGE PAR AMATIS



« Je suis beaucoup moins sage que mon image. »
 
Ahn Sol Ah
Ahn Sol Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty Dim 7 Mar - 20:33
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Sol Ah + Azriel

▼▲▼
@Im Azriel

La jeune femme connaissait peu de choses de la vie, mais elle en connaissait assez pour savoir qu’il ne faut jamais tourner le regard face à une personne en difficulté. Elle savait que si elle en parlait à quelqu’un, il la prendrait sûrement pour une folle. Son frère lui passerait un joli savon s’il apprenait la vérité. Lui rappelant à quels points elle était idiote d’amener un inconnu chez eux, cela impliquait bien trop de risques et elle en était consciente. Le problème, c’est qu’elle n’arrivait pas à voir quelqu’un souffrir sans essayer d’intervenir. Elle ne pouvait pas sauver tout le monde, mais si au moins elle pouvait l’aider lui, alors peut-être que le monde tournerait un peu mieux. Et puis, il n’avait pas l’air si dangereux, juste perdu, alors si elle pouvait lui apporter du réconfort pour une soirée, pourquoi ne pas essayer.

De toute façon, il ne pouvait pas lui faire un grand mal dans son état. S’il devenait agressif, il suffisait qu’elle attrape un vase pour l’assommer et le tour serait joué. Hmm, enfin, si elle arrivait à viser, parce qu’elle était bien capable de se tomber le vase sur le pied. La brune n’était pas très douée pour se défendre, mais elle était sûre d’y arriver si la situation le demandait. En tout cas, elle l’espérait.

Pour le moment en tout cas, il était allongé et ne semblait pas être prêt de pouvoir se lever.

Sol Ah aurait très bien pu se contenter de le soigner, sans vraiment s’intéresser à lui, mais cela ne lui ressemblait pas, et puis elle adorait discuter de tout et de rien. Alors autant essayer de comprendre ce qui avait pu pousser ce garçon en arrivait là. Peut-être qu’en discutant, elle arriverait à l’aider ne serait ce qu’un petit peu.

« Hmmm d’accord, c’est pour ça que ça me disait quelque chose, je crois que j’ai lu un livre un jour avec un personnage qui s’appelait comme ça. » Impossible pour la brune de se souvenir du titre du livre, encore moins de l’histoire, pourtant elle avait une bonne mémoire, mais ne chercha pas plus loin. Une autre partie de la phrase de la jeune femme l’avait interpellé. « C’est drôle ça. » s’étonna t’elle. C’était même un sacré hasard qu’il partage la même nationalité. « Je suis aussi coréano americaine. Je ne me souviens plus trop des états unis, j’y allais quand je suis petite, mais je n’y ai pas mis les pieds depuis bien longtemps. » Elle préféra éviter de son père, cela lui rappelait bien trop de souvenirs. Pour elle, les Etats Unis représentaient une partie de sa vie qu’elle voulait oublier. « Oui, ça te va bien, je trouve ça joli comme prénom. » Elle pensa à cet ange, celui de la mort, elle ne connaissait pas grand-chose en religion, mais sa place ne devait pas être la plus appréciable, même si elle était sans nulle doute indispensable. « A la croisée des mondes ! » hurla t ‘elle en se rappelant du personnage. « Lord Asriel, le père de Lyra parle d’or, c’est pour ça que ça m’a dit quelque chose. » Cela ne disait peut-être rien à Azriel, mais la brunette aimait lire, surtout du fantasy et elle avait dévoré cette trilogie.

Malgré son visage radieux et sympathique, la jeune femme aime plaisanter, elle peut même parfois être rigolote. Bien évidemment, elle n’est pas sérieuse quand elle lui raconte la raison qui l’a poussé à le sauver. La vérité, c’est juste qu’elle a eu envie de l’aider, qu’elle a juste ressenti que c’était la bonne chose à faire sur le moment. « Non je t’interdis de mourir, tu n’as pas le droit, fais le pour moi. » Un large sourire se dessina sur son visage angélique tandis qu’elle l’observait avec une certaine tendresse dans le regard. Elle ne savait pas encore comment, mais elle voulait l’aider pour qu’il ne se retrouve plus jamais dans ce genre de situations.

Elle ne comprenait pas toute l’histoire, mais elle n’en avait pas besoin. Le plus important, elle l’avait compris… Pour une raison qu’elle ignorait, sa famille l’avait abandonné. Sol Ah sentit ses larmes commencer à se diriger vers ses yeux. Elle arriva tout juste à se retenir. Il n’avait sûrement pas besoin qu’elle se mette à pleurer. Oui, c’était triste, mais elle ne l’aiderait pas comme ça. Alors elle esquissa un sourire avant de faire attendre sa voix. « On n'abandonne pas les gens quand on les aime vraiment… Parfois, on ne naît pas dans la bonne famille. Nous n’avons pas toute cette chance. Je connais ça, ma famille a volé en éclats il y a longtemps. Mais j’ai eu de la chance. Nous, nous étions deux, c’est mon frère qui m’a sauvé, il a toujours été là. L’inverse est vrai aussi, si je suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui et je pense que s’il est là lui aussi, c’est un peu grâce à moi. Ce que je veux dire, c’est que parfois, il suffit d’une personne. On a pas besoin d’être aimé de tous, mais juste de quelques-uns, même une personne... » dit-elle, songeuse, en se souvenant de sa vie, de toutes ces difficultés qui l’avaient fait grandir et devenir celle qu’elle était aujourd’hui. La rue l’avait endurcie, mais d’une autre manière, elle l’avait aussi rendu plus compréhensive et plus ouverte.

«  Peut-être qu’on ne peut pas vraiment s’en débarrasser, on vit avec, ou peut-être qu’il suffit tout simplement de s’en détacher. La question est de savoir si ce n’est pas nous qui décidons de garder nos chaînes, par sécurité, ou par peur de l’inconnu. » C’est sûrement ce qui avait poussé sa mère a resté avec son père… Sol Ah ne lui en avait jamais voulu, elle n’avait juste pas eu la force de partir, elle n’en avait pas trouvé le courage. Malgré ses chaînes et la violence quotidienne, elle ne voulait pas briser leur famille, elle pensait sûrement que son père redeviendrait celui qu’elle avait aimé, mais rien ne se passa comme prévu. « Tu sais, parfois, je trouve que les animaux sont plus sensibles que les êtres humains. On est la seule espèce qui s’entre-tue sans de raisons valables…. On est idiots et autocentrés ... Mais pourtant, il y a des gens qui veulent changer ça. Tout n’est pas mauvais dans ce monde, il y en a de magnifiques, il faut juste apprendre à les voir et se battre pour elle. » Oui, elle était un peu trop optimiste, mais cela lui faisait du bien, c’était sa manière à elle d’évoluer dans ce monde. «  Tu n’as pas besoin d’être le toutou obéissant, ni de laisse. Tu es libre et si ta famille ne le comprend pas. Alors ils ne te méritent pas. On se fatigue à se faire aimer, mais avec certaines personnes ça ne sert à rien. Tu peux faire tous les efforts du monde, jamais tu ne seras assez bien. Alors tu comprends que le plus important c’est d’être toi même, qu’il faut t’entourer des bonnes personnes et s’éloigner de celles qui te fond du mal. Quand on aime quelqu’un on ne le fait pas souffrir. Je ne sais comment ta famille se comporte avec toi, mais je te vois, j’ai l’impression qu’ils sont plus nocifs. Ce n’est pas facile de briser les liens, mais parfois, c’est obligatoire. » Elle termina sa tirade avant de rajouter. « Je m’y connais bien en chien, jamais un chien ne se retourne contre son maître sans raison. La faute est toujours humaine, le chien lui n’est qu’une victime qui réagit comme il le peut, soit parce que c’est sa seule solution, soit parce qu’on ne lui a jamais appris que c’était interdit… » Aucun chien n’est mauvais… ce sont les maîtres qui le sont. «  Je suis certaine que tu es bon en quelque chose, on a tous notre petit truc. Par exemple je fais très bien les pancakes, je me débrouille assez bien en musique, et je suis la reine pour dévorer la nourriture que l’on met devant moi ! » dit-elle en plaisantant. « Toi visiblement t’es assez bon pour que ton chien vienne me chercher. Alors pour moi, ça veut dire qu’il doit bien y avoir certaines choses positives en toi ! Les chiens ne se trompent jamais. Je leur fais bien plus confiance qu’aux êtres humains pour ce genre de choses » plaisanta t’elle avant d’attraper un plaid papillon pour se glisser dedans. « D’ailleurs, il a mangé ce soir ? Je dois nourrir Pedro, je peux lui donner à manger en même temps si tu veux. »



 
CODAGE PAR AMATIS

[
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin (ft Sol Ah) Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum