Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
/!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Original/!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640/!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28/!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
Le Deal du moment : -55%
GETGO Set 6 boules de pétanque acier ...
Voir le deal
17.99 €

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Hongdae :: Résidences :: Appartement de Shin Joo Ah & Ahn Tae Yung
Aller à la page : 1, 2  Suivant

/!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\

Ahn Tae Yung
Ahn Tae Yung
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

/! A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /! /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Sam 20 Mar - 20:03

A simple evening... I guess.

(soundtrack)

Depuis combien de temps est-ce que t'es là au juste ? Depuis combien de temps tu restes planté là, sans bouger, dans cette petite ruelle bien mal éclairée ?  La cigarette que t'avais dans le bec était terminée depuis un moment, les dernières ondulations de fumée, ce sont échappées depuis longtemps... Alors quoi ? T'as bugué ? T'as subitement découvert le sens de la vie, et ça t'a tellement choqué que t'as tout oublié juste après ? Non, sans déconner... C'est quoi cette tête que tu fais aussi ? T'es si pâle, si livide que tu ressembles à un véritable maccabé fraichement refroidie, qu'une mort tellement fulgurante aurait emporté, que son visage serait resté marqué... Bon, aller, finit de jouer. Qu'est-ce qui t'avais choqué au point que tu en deviennes une telle loque humaine, à peine sortis du boulot, hein ? Et bien en fait... C'est compliqué a expliqué. Toutes les émotions qui te traversent, à l'heure actuelle... Elles sont tellement différentes, tellement contradictoires, qu'indubitablement ton cerveau avait complètement grillé. Si on veut réellement comprendre ce qu'il t'étais arrivé et qui t'avais collé dans un état pareil, il fallait remonter quelques minutes auparavant. Non, plutôt quelques heures en fait.

À ce moment-là, tu étais en pause. Il devait être aux environs de 22h30, et cela faisait déjà deux heures que tu étais planté la, derrière ton bar, servant les clients tout en n'en profitant pour draguer tout ce qui te passait sous les yeux, d'à peu près à ton goût. Une soirée tout à fait banale qui s'annonçait en somme. Seulement voilà. Alors même que tu fumais ta clope, tout sourire, en jouant avec ton téléphone, checkant ton Instagram tel un bon gros narcissique... Tu reçus un appel. Rien que de voir le nom qui s'affichait à l'écran... Ton sourire disparut instantanément.  Le nom sur l'écran... Il disait " maman". Soupirant un instant, tu n'avais pas hésité une seconde à décrocher... Et rien qu'à son timbre de voix, tu savais que quelque chose avait encore dû arriver. Échangeant d'abord des banalités, tentant tant bien que mal de la faire parler, tu finis par soupirer, et indubitablement... T'énerver. " Maman... Pourquoi tu ne me le dis pas clairement ? Pourquoi tu cherches encore à protéger cet enfoiré malgré tout ce qu'il nous a fait ?! Arrête... Ça suffit maintenant. Dit le clairement. Il t'a encore frappée. J'arrive à l'entendre dans ta voix, tu ne peux rien me cacher...  Je vais venir et enfin lui collé la raclée qu'il mérite !" Tu l'entends s'affoler à l'autre bout du fil. " Pas question! Tae yung, je t'interdis formellement de t'approcher de cette maison! S'il te vois, il est capable de te tuer... Et je refuse catégoriquement de laisser ce monstre lever la main sur toi une fois de plus. Je préfère encaisser, je l'ai toujours fait. Arrête de t'inquiéter pour moi maintenant, vas travailler. Tu passera le bonjour à la petite Joo Ah, d'accord ? À plus tard mon chéri. " Et sur ce, elle raccrocha, sans te laisser la moindre chance de rétorquer quoi que ce soit, te laissant juste là, comme ça, bugué, figé, incapable de bouger... Encore une fois, elle a subi, et toi, tu es la, impuissant, et cela te tuais. Que faire contre lui, quand la personne concernée par la violence refuse de se laisser aider ?.. Cela te foutais dans un état de rage que tu ne pouvais pas contrôler, tellement que tu te perdis totalement dans tes pensées... Et c'est comme ça, après ce fameux appel qu'on t'a trouvé.

Lui parler t'avais tellement perturbé que t'en avais totalement oublier l'heure. C'est une collègue qui avait fini pas sortir, inquiète de ne pas te voir repointé le bout de ton nez. Elle t'avais sorti de ta torpeur, et t'étais retourné rapidement à l'intérieur, t'excusant pour la connerie dont tu avais fait preuve en te laissant ainsi happé par les pensées sombres qui t'habitaient. L'esprit ailleurs, le reste de la soirée te parut durer une éternité... Et finalement, lorsque l'heure de quitter arriva, tu t'étais enfuis, plus que soulagé, rentrant rapidement chez toi en n'ayant qu'une envie : aller te coucher et ainsi tenter de te calmer.

Il est aux environs d'une heure du matin, lorsque tu entres enfin dans l'appartement. Persuadé que ta meilleure amie est endormie, tu avances à l'intérieur, sans faire trop de bruit, te dirigeant directement vers la salle de bain, pensant qu'une douche t'aiderais aussi à adoucir tes idées. Quittant tes vêtements et restant alors sous l'eau longtemps, bien trop longtemps au point que ta peau ne commence à friper, tu enfiles juste un boxer, et tu te diriges vers ta chambre. Refermant la porte derrière toi, tu te glisses ensuite dans ton lit, et tu te poses correctement, tentant alors directement de dormir, pour effacer cette envie irrésistible de te bouger, et d'aller refaire le portrait de cet être indésirable qui t'avais engendré. Les yeux clos, tu te tournes et retournes dans ton lit, une heure durant, le sommeil refusant totalement de t'emporter. Soupirant bruyamment, tu finis par te redresser, agacé, tu choppes ton téléphone, posé sur ta table de nuit, et tu commences à trainer dessus, histoire de passé le temps, te préparant à passé une autre de ces nuits blanches auxquelles tu étais habitué... Quelques minutes, seulement, après avoir commencé, t'es tellement absorbé par ton truc que tu n'entends pas le bruit de ta poignée de portes qui est actionnée. Aveuglé par la lumière de ton cellulaire, tu ne vois pas non plus cette petite tête blonde qui s'avance devant toi, avec une nuisette bien trop sexy pour sa propre sécurité. Le seul moment ou enfin, tu la vois, c'est quand sa tête est posée sur ton torse musclé et dénudé, t'arrachant un petit mouvement de surprise. " Mais... Qu'est-ce que tu fous là bébé ? T'as vu l'heure ? " Tu grimaces légèrement, et tu embrasses finalement son front, posant ton téléphone, et l'enlaçant immédiatement, machinalement. " Pardon, j'ai dû te réveiller... Je suis vraiment pas discret. " Enlevant une mèche de devant ses yeux, tu la regardes un instant, devinant ses traits que tu connaissais par cœur, malgré l'obscurité. Sa présence à tes côtés t'apaisa de manière instantanée... Peut-être que c'est juste cela qu'il te fallait.    





Maybe I should open my eyes... Face my real feelings for you... You're not just a friend anymore, from a while now...
Shin Joo Ah
Shin Joo Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Sam 20 Mar - 21:45

A simple evening... I guess.

(soundtrack)

Je m’étirais longuement, très longuement après cette journée de tournage intensive. Aujourd’hui, j’avais enregistrée pas moins de trois vidéos, et il fallait pas croire, c’était vraiment du boulot ! Et être explosé devant toutes ses lumières artificielles toute la journée ça donne quand même un coup au moral. Au final, je n’avais même pas vu la lumière du jour, ou si peu ce matin avant de m’enfermer dans la pièce de l’appartement qui me servait de studio de tournage pour mes vidéos, ainsi que de bureau pour travailler. Autant dire que c’est là que je passais un nombre incalculable d’heures, mais il fallait au moins ça pour suivre une bonne cadence, et ne pas me retrouver à la ramasse. J’avais habituée ma communauté à sortir du contenue régulier, et à côté de ça je tournais toujours une vidéos supplémentaire de secours au cas où j’ai un soucis qui m’empêche de tourner, ou alors que je veux tout simplement prendre un peu de vacance pour décompresser. D’ailleurs, c’est ce que je comptais faire bientôt. Je sentais que je commençais à saturer un peu en ce moment. J’aimais ce que je faisais, il n’y avait pas de doute là-dessus, mais je travaillais sur un nouveau projet en parallèle qui finissait de prendre le reste de mon temps libre. Autant dire qu’une fois que ce projet serait achevé, j’allais prendre une voir deux semaines de vacances bien méritée loin de tout ça ! Pas d’ordinateur, pas de téléphone, des vacances loin de tout, coupé de tout. Peut-être ferais-je un voyage au bord de la mer pour me détendre et voir autre chose que l’intérieur des murs de mon appartement. Ca pourrait être sympa si Tae Yung pouvait prendre des jours à son boulot pour venir avec moi.. Après tout, j’avoue avoir du mal à m’imaginer partir seule sans lui. Nous vivions ensemble, nous partagions tous, alors ça me ferait vraiment très bizarre, même trop bizarre qu’il ne soit pas près de moi pendant une semaine entière… Non enfaite plus j’y réfléchissais plus je me disais que ce n’était pas possible. Je me mettais donc un point d’honneur à lui en toucher un mot dès que je le croiserais… Ce qui n’arriverais sûrement pas avant demain matin vu qu’il travaillait ce soir, et que vu mon rythme un peu soutenu en ce moment, j’ai du mal à attendre qu’il rentre le soir. Il m’arrive de le faire, parfois, lorsque la journée n’a pas été trop chargée et que celle du lendemain ne l’ai pas non plus… Mais soyons honnête, en ce moment c’est un peu plus complexe à gérer.

Je m’étais levée et j’avais pris un café histoire de me réveiller un peu. Si ma journée de travail étit terminée, il y avait toujours mon entraînement pour les nouvelles vidéos que j’étais entrain de préparer. Dix-neuf heure venait de sonner, il fallait que je grignote un truc en vitesse avant d’enchaîner. En effet, à vingt-et-une heure, j’avais un cour de danse particulier pour bosser les chorégraphies que je devraient exécuter pour un enregistrement futur. Nouveau défi que je m’étais lancée. Il faut dire que je n’avais ps spécialement eu de nouveau challenge en ce moment. Tout se déroulait bien, même très bien.. Mais j’avais peur de définitivement me lasser moi-même en plus de ma communauté si je n’arrivais pas un minimum à fournir du contenue inattendu, sortant des sentiers battus. De plus, cela me permettais de me dépenser un peu, et j’en avais cruellement besoin. J’aimais beaucoup faire du sport, et dans mon quotidien j’essayais toujours de trouver un moment pour en faire, et grâce au cours de danses, c’était choses faites ! Après avoir traînée un peu, je m’étais donc rendus à ce fameux cours particulier où je m’étais déchaînée pendant pas moins de deux heures. Autant dire que, lorsque je fus rentrée, j’avais les batteries à zéro ! J’avais pris un bon bain pendant une bonne demi-heure pour détendre tous mes muscles, durement sollicité par tous ses entraînements ; Il était minuit passé lorsque je regagnais mon lit pour sombrer dans les bras de morphée au bout de… Aller, cinq minutes top chrono grosso modo ! Et pendant deux heures, j’avais dormis d’un sommeil réparateur.. Mais il y eu ce moment, ce magnifique moment où le bruit de la porte d’entrée me réveillais subitement…

Malheureusement pour moi, j’avais un sommeil léger, même très léger. Sûrement dû à toutes ses années de souffrances étant enfant, à toujours craindre pour ma sécurité. Toujours aux aguets, à me demander si mon bourreau entrerait dans ma chambre cette nuit ou non. Et même encore aujourd’hui plusieurs années après, il y avait des choses qui ne changeaient pas. Je soupirais légèrement en regardant l’heure du mon téléphone. Sans vraiment réfléchir, je me tournais pour essayer de me rendormir. Mais comme si le sommeil avait décidé de me fuir, je me retrouvais à ne plus pouvoir lui mettre la main dessus. Je pris alors mon téléphone afin de regarder les derniers commentaire laisser sur ma vidéo sortie aujourd’hui. Et je me perdis là-dedans pendant un bon moment. Après un certains temps, je repris connexion avec la réalité, il s’était déjà passé un certains temps depuis que j’avais été happé par mon écran. Il fallait que je me rende à l’évidence, je n’étais pas prête de réussir à m’endormir. Peut-être que si je buvais une tisane, cela me permettrais de me détendre et de trouver le sommeil plus facilement ? Prête à tenter ce plan, je me levais de mon lit et sortie de la chambre. Tranquillement, je traversais le couloir, passant devant la chambre de mon meilleur ami. N’y prêtant pas attention sur le moment, je continuais ma route… Avant de revenir sur mes pas et d’entrée dans cette dernière. Pourquoi subitement ? Parce que c’est lui qui m’avais réveillée et qu’il devait assumer maintenant que j’arrivais plus à dormir, il n’y avait pas de raison que je sois la seule après tout ! Est-ce que c’est aussi qu’il me manquais ? Peut-être un peu aussi. En tout cas, je pouvais constater que lui non plus ne dormait pas, ce qui tombait bien pour le coup. Lentement, sans faire de bruit, je m’étais faufilée dans sa chambre, terminant mon ascension directement dans son lit. Me calant contre son torse nu, je me sentais presque instantanément revivre à ce simple contact. De son côté il avait l’air surpris de me trouver là. Il faut dire qu’il avait l’air si absorbé par son téléphone.. Et que je savais être discrète quand je le voulais, du coup ça ne m’étonnais pas qu’il ne m’ait pas remarqué plus tôt. Ses mot me firent légèrement sourire, surtout à son appellation. Mon coeur commençait déjà à tambouriner un peu plus fort dans ma poitrine. Et alors qu’il m’embrassait sur le front en me prenant dans ses bras, je me rendais compte que j’étais entrain de vivre le meilleur moment de ma journée. Je me laissais donc faire, pas du tout partisane de le repousser, même si j’avais envie de l’embêter un peu. « C’est vrai, tu es pire qu’un éléphant quand tu rentres .. Tu as de la chance que je ne suis pas du genre à être de mauvaise humeur quand on me réveille ! » Je me serrais un peu plus contre lui, laissant la chaleur de son corps m’envelopper complètement comme une douce barrière protectrice contre le reste du monde. Je venais ensuite déposer un baiser au coin de ses lèvres innocemment avant de lui demander : « Et toi alors, pourquoi tu ne dors pas encore ? Ton travail ne t’as pas assez fatigué ce soir ? » Tout en lui parlant, je ne me détachais pas spécialement de lui, ne l’ayant pas vu de la journée, j’avais besoin, un besoin irrépressible de le sentir près de moi. 



Ahn Tae Yung
Ahn Tae Yung
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

ller /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Dim 21 Mar - 11:26

A simple evening... I guess.

(soundtrack)



" Un éléphant... Carrément... T'es dur hein. Tu insultes ma magnificence là. " Outch. Aller. Qui c'est qui pointe le bout de son nez? Mais oui, bien sûr, c'est le Mr Tae Yung narcissique ! Ça faisait un moment qu'on ne l'avait pas vu celui-là, tiens... Non, je déconne, ça doit faire quoi, 5 minutes maximum en fait, à tout casser. Pourquoi cela ? Parce que juste avant qu'elle n'entre dans ta chambre et ne vienne se blottir contre toi, ce qui absorbait autant ton attention sur ton téléphone au point que tu ne la vois même pas arrivée, c'était ton Instagram. Ton foutu Instagram où, dixit, ton endroit préférer de l'univers ou chaque jour, des centaines de personnes venaient commenter tes dernières photos, en bavant littéralement devant toi, quasiment prêtes à se jeter à tes pieds pour ne serait-ce qu'une seconde d'attention de ta part. Chaque jour, on gonflait ton égo. On te disait à quel point tu étais sexy, à quel point la nature t'avais gâté et même, parfois, que tu devrais songer à te lancer dans une carrière de mannequin, parce que ton potentiel était beaucoup trop élevé pour se contenter d'une "célébrité" virtuelle. On ne comptait bien sur plus les commentaires féminins dans le lot, en fait, c'était même quasiment la totalité de ce que t'avais tous les jours. Ils s'enchaînaient, tout comme les dm, et toi ? Plus ça allait, plus tes chevilles gonflaient. Son petit bisou au coin de tes lèvres ne te choqua pas plus que cela, simplement parce que tu étais trop habitué à ce genre de gestes bien trop familier. Votre situation avait décidément bien évolué... " Je suis bien trop sexy pour que tu me traites d'éléphant... Je n’accepte pas ça, bébé. Je vais devoir prendre des mesures. " Un regard faussement vexé sur ton visage bien trop doux pour que ce soit la réalité, tu t'approches et tu lui mords la lèvre inférieure, carrément. Tel un abruti sans cervelle, tu te flingues avec ton propre geste, mais ça question te permis de regagner un peu de lucidité. " Si si, il m'a fatigué... Le seul problème, c'est que ce con de sommeil refuse de ce pointé. " Tu dis, tandis que ton regard change un instant, repensant à ce qu'il s'était passé auparavant. Chassant immédiatement ces pensées, tu soupires légèrement. " Toi, tu devrais retourner te coucher... Je sais que t'as encore dû te tuer à la tâche aujourd'hui. Faut te reposer, sinon tes traits seront tous tirés... " Une de tes mains vient se poser sur une de ses joues, et tu lui tires légèrement, comme les vieilles font à leurs petits-enfants. " Ça serait dommage qu'un si joli visage se retrouve à ce point ruiné... Tu ne crois pas ? " Un sourire étrange commence à étirer tes lèvres, et avec une lenteur assumée, tu l'attrapes, la faisant grimper sur toi. Pourquoi est-ce que tu t'amuses à faire ça ? Sur le moment, tu n'en sais rien... Probablement l'envie d'être au plus près d'elle après une journée entière sans la voir, d'avoir une dose de réconfort, pour oublier cette envie de foncer tête baissé qui ne t'avais pas quitté... " A moins que... " Tu poses machinalement tes mains sur ses cuisses dénudées, que tu te mets à lascivement caresser, avant de te pincer la lèvre inférieure, ce sourire étrange ne t'ayant pas quitté. " Tu m'aimes tellement que tu ne puisses pas dormir si je ne suis pas à tes côtés ?... " Situation tendancieuse bonsoir. À quoi tu joues là au juste ? Tu cherches à ce que ça dégénère ? C'est donc de ça dont tu parlais, quand tu disais avoir besoin d'une dose de "réconfort" ? Sans déconner... Le pire, c'est que t'aurais même pas honte de l'assumer.





Maybe I should open my eyes... Face my real feelings for you... You're not just a friend anymore, from a while now...
Shin Joo Ah
Shin Joo Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Dim 21 Mar - 14:48

A simple evening... I guess.

(soundtrack)

Mes lèvres s’étirent en un sourire alors que je l’entend s’offusquer de l’appellation dont je l’avais gratifiée. Il faut dire que monsieur se croit sûrement beaucoup plus sexy que ne l’est un éléphant.. Bon en soit il n’a peut-être pas tout à fait tort sur ce point-là. « Tu sauras monsieur que les éléphants sont très intelligents ! » Dis-je en le taquinant un peu. Mais je n’avais pas la sensation que mon argument fasse beaucoup d’effet étant donné qu’il décidait que je méritais une punition pour ce que j’avais osé dire… Punition qui, n’en était pas réellement une soyons honnête cinq minutes. Elle était même plutôt agréable je dirais.. Oui j’aime bien quand il me mordille la lèvre comme ça, est-ce que c’est mal ? Suis-je un monstre ? Non je ne crois pas ! Mais le fait est que ça ne devrait pas tant me plaire, surtout venant de lui. Je sais que nous étions dans une phase un peu étrange, une phase où nous ne cherchions pas plus loin que le bout de notre nez, à simplement profiter de nos échanges sans jamais nous poser réellement de questions sur notre comportement. Et ça nous suffisait. Mais le fait est que j’avais pris goût à tout ça bien malgré moi. Ses marques d’affections, ses surnoms, ses baisers et autres gestes plus poussés… Tout ça, je savais que maintenant je n’arriverais sûrement plus à m’en passer. Mais je faisais en sorte de balayer cette réflexion loin, très loin dans mon cerveau. Ma question sur son travail le coupe finalement dans son assaut.. Et entre nous ce n’est peut-être pas plus mal. « Il faut croire qu’il a décidé d’esquiver notre appartement, parce qu’il a pas voulu se repointer chez moi non plus ! » Eh non, sinon biensur je ne serais pas là en ce moment. Mine de rien, ce n’était pas très agréable de tourner et tourner des heures dans son lit sans arriver à trouver le sommeil. Mais étant donné que nous étions dans le même cas au même moment, cela était un peu plus réconfortant. Je ne peux m’empêcher de râler alors qu’il me tire la joue comme si j’étais une gamine. Je lui tape alors légèrement l’épaule. « Hey c’est toi qui va les tirer mes traits avec tes bêtises ! » Décidément, face à lui j’avais parfois la sensation de n‘être qu’une poupée dont il peut faire ce qu’il veut. Il faut dire qu’avec mon mini gabarit, il n’est pas aisé de se défendre contre monsieur muscle en personne. Finalement, avant que je ne m’en rende vraiment compte, je me retrouvais positionnée sur lui, postée ici par ses soins. Et je ne fais rien pour l’en empêcher, je n’ai pas spécialement envie de le faire en soit. Je n’avais pas envie de le quitter pour ce soir, pas encore.. Ou pas du tout enfaite. Ses mains venant se poser sur mes cuisses me donnèrent de léger frissons.. Et je me disais que tout ceci commençait mal. Même dans l’obscurité relative de la chambre, je pouvais sentir son regard sur moi. « Exactement mon chéri, je galère à dormir toute seule sans toi ! N’as-tu pas honte de m’avoir rendue accro à toi à ce point-là ? » Eh vas y rajoutes-en une couche ma petite Joo Ah, entre dans son jeu tendancieux avec ses petits surnoms et ses petites allusions que font pensé à tout sauf à un échange entre deux amis. Mais j’y peux rien, en réalité ce genre de choses sort tout seul sans que je n’ai le temps de vraiment y penser. Et après coup je me dis tant pis, je m’en fiche, ce n’était pas comme si il relèverait quoi que ce soit vu sa propre manière de se comporter avec moi. Je venais passer mes bras autour de son cou, laissant mon corps se coller contre le sien. « Mais tu as sûrement raison, je devrais aller me reposer.. » Lentement, une de mes mains venait remonter jusqu’à sa nuque que je venais caresser doucement avec un léger sourire. « Seulement, pour l’instant j’ai l’impression que c’est toi qui n’est pas prêt à me laisser retourner dans mon lit.. » Je ne sais pas pourquoi je ne me suis pas simplement dégagée de son emprise pour retourner dans ma chambre immédiatement. Ca aurai été le plus intelligent à faire… Mais en sa présence, j’ai souvent l’impression d’avoir les neurones déconnectés. 


Ahn Tae Yung
Ahn Tae Yung
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Dim 21 Mar - 15:42

A simple evening... I guess.

(soundtrack)



" Mais... Tu insinues donc que je suis aussi intelligent que je ne suis beau ? Ohlala bébé... Fais gaffe, je vais me faire des idées te concernant. " Un large sourire se place sur tes lèvres, alors que ton visage est toujours semi-caché par l'obscurité ambiante. Faire l'idiot, tout prendre à la rigolade... C'était presque inné chez toi, en fait. Parfois, on pouvait même ce dire que ta connerie dépassait l'entendement, au point même qu'elle ne vienne t'aveugler, et ne te fasse dire des choses que possiblement, tu pourrais regretter juste après. Heureusement pour toi, ton tempérament de gros je-m'en-foutiste aidait à ce que ces situations n'arrivent presque jamais. Te pinçant simplement les lèvres, tu passes ensuite ta langue dessus, pour les humidifier, reprenant la parole juste après. " Si tu es amoureuse de moi, ça va tout compliquer... En es-tu consciente ? Je comprends que tu soit envoutée par ma beauté... Mais il fait résister. " En parlant de paroles que tu pourrais regretter... Est-ce que à tout hasard tu le faisais exprès ??? Sérieusement, c'était quoi ça ? C'est quoi ces affirmations bidons, alors que vous étiez déjà dans une situation si compliquée que tu refusais juste d'en parler... Il faut croire que tu ne réfléchis vraiment jamais avant d'ouvrir ta grande bouche. Tandis que tu t'amusais à mordiller sa lèvre inférieure, avec une certaine sensualité, il faut l'avouer, elle te coupe dans ton élan, ramenant les contrariétés sur le devant de la scène. " Ma pauvre puce va... Tu es prête à pardonner à ton éléphant de meilleur ami, s'il te fait des bisous et des câlins au point que tu ne puisses plus respirer ?  " Une moue stupide sur le visage, visage qu'elle n'était toujours pas en mesure de voir d'ailleurs, tu avais finalement décidé de lui tirer la joue, comme quand vous étiez gosses et que tu voulais l'embêter. Tu continues ce petit manège jusqu'à ce qu'elle ne se mettes à râler, t'arrachant un rire sincère, te ramenant en arrière, à une époque ou l'insouciance était tellement agréable. " Mais non voyons... T'es belle. Tu le seras toujours, même avec les traits fatigués. Et ça, tu le sais... " Un nouveau sourire étirant tes lèvres, tu décides finalement qu'il était temps pour elle de venir se poser carrément sûr toi, ressentant un besoin indescriptible de la sentir au plus près de toi. Comme d'habitude, elle n'opposa aucune résistance. En même temps, il lui aurait été bien difficile de faire quoi que ce soit face à toi et à ta carrure. Tes mains posées sur ses cuisses, tu venais sans réellement t'en rendre compte d'encore une fois, enclencher un petit jeu dangereux. Après que son petit surnom t'ai provoqué une sensation que tu tentas d'oublier immédiatement, tu la laisses venir se coller encore plus à toi. " Mais j'ai honte de rien moi... Tu devrais le savoir maintenant. Surtout pas de ce genre de chose en fait. J'aime savoir que je te suis aussi indispensable, mon bébé..." Allons-y, continuons encore un peu plus de nous enfoncer dans les méandres de la connerie. Tu ne devais décidément pas avoir conscience de ce que tu disais ou faisais ce soir. Tu lui parlais totalement comme si tu étais son petit ami, et ce n'était pas d'aujourd'hui. Tu devais probablement être le seul con à ne pas s'en être réellement rendu compte, c'est tout. Un large sourire amusé se plaça sur tes lèvres, tandis qu'elle se remit à parler tout en caressant ta nuque, ce qui eut pour effet de te faire totalement frissonner. Un léger rire s'échappe de tes lèvres, lèvres que tu approches ensuite des siennes, les effleurant, doucement. Une de tes mains vient ensuite se posée sur une de ses joues. " Et bien... " Ton regard est planté dans le sien. Avec la proximité, tu arrives à distinguer son visage sans problèmes, tes yeux étant bien habitués à l'obscurité. " J'ai pas très envie de te laisser partir, non, en effet... " Ton pouce vient caresser sa lèvre inférieure. " Je suis en train de penser que... Puisque le sommeil semble avoir décidé de nous abandonner... On va devoir s'occuper...  " Si elle pouvait clairement voir tes yeux, à ce moment précis, elle y distinguerait sûrement cette foutue flamme, flamme qui brûlait comme une acharnée, et qui s'était comme manifestée du jour au lendemain, te rendant incapable de résister à cette demoiselle que pourtant, tu connaissais depuis des années. " Est-ce que... Tu as réellement envie de retourner te coucher... ? " Tu demandes, d'un faux air innocent, tandis que tes mains vont se poser sur l'arrière de ses cuisses, remontant jusqu'à ses fesses, pour s'y poser simplement, en remontant au passage ce vêtement beaucoup trop aguicheur qu'elle portait. Comme une attraction irrésistible, comme si tu étais dans un état second, happé par cette envie du moment, qui était apparue en un instant... Tu viens poser tes lèvres sur les siennes, l'embrassant directement avec une passion non dissimulée, simplement parce que tu ne pouvais pas résister. Envoyant ta langue jouer avec la sienne, tu laisses ton impulsivité, encore une fois guidé tes émotions... Et voilà comment transformer une nuit sans sommeil en un total déchaînement de passion incontroler... Qui de base, n'aurait jamais dût arrivé..





Maybe I should open my eyes... Face my real feelings for you... You're not just a friend anymore, from a while now...
Shin Joo Ah
Shin Joo Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Lun 22 Mar - 22:27

A simple evening... I guess.

(soundtrack)

« Ne prends pas trop la grosse tête non plus ! Ce serait dommage que tu puisse plus passer les portes ! » Lui dis-je en riant légèrement. Et voilà on ose insinuer que monsieur est beau mais également intelligent et c’est la fin des haricots. En même temps, avec son narcissisme à tout épreuve le contraire m’aurais grandement étonné tiens. Par contre, je devais bien avoué que ses mots me firent tiquer légèrement. Je lui répondais donc de façon légèrement sarcastique : « Moi ? Amoureuse de toi ? Je t’en pris ! La fille qui tombe amoureuse de son meilleur ami franchement c’est cliché tu trouve pas ? » Haha la blague, vraiment Joo Ah des fois t’en a des bonnes ! C’est pas comme si de base t’étais une fille clichée au possible, attaché à son romantisme et tout le tintouin ! J’étais juste entrain de réagir parce qu’au fond, tout au fond je savais que cette informations… Était probablement vraie. Il était hors de question pour moi de me l’avouer, c’était sûrement pour ça que je me défendais avec autant d’ardeur sans même chercher à comprendre. Parce que pour le coup, on aurait put croire que je prenais sa blague un peu au premier degrés.. Mais c’était bel et bien ce qui se passait en fait. Et alors qu’il me mordillais la lèvre inférieur je l’avais coupé dans son action, il faut dire que je pense que le petit coup du « t’es amoureuse de moi » m’avais un peu perturbé même si en soit c’est complètement débile et que ça n’a aucun sens, mais vraiment aucun. Malheureusement, il y avait des sujets comme ça le concernant auxquelles j’étais sensible, sans ne pouvoir rien y faire. C’était instinctif, je sentais ce besoin de me protéger… Mais me protéger de quoi ? Aller savoir… Des fois j’ai un mal fou à me comprendre moi-même. « Si tu finis par me tuer ça risque d’être compliqué pour moi de te pardonner t’es au courant quand même ? » Lui dis-je pour l’embêter, essayant de chasser comme je le pouvais les penser qui avaient envahie bien malgré moi mon cerveau. Je finis par râler alors qu’il s’amusait à me pincer la joue, chose un peu, voir beaucoup désagréable me rappelant les petites veilles dans les séries télé. Puis comme j’ai des joues rondes de bébés.. Ce genre de trucs se fait facilement sur mon visage. « Non je ne le savais pas, mais ravie d’apprendre que tu ne me trouvera pas repoussante si ça arrivait. » Un léger sourire s’affichait sur mon visage. Soyons honnête, j’aimais quand il avait de telles paroles à mon égard. Rapidement, je m’étais retrouvée sur lui, ses mains sur mes cuisses.. Et je me souvenais avec violence à quel point me pouvais aimer sentir ses mains se poser sur ma peau.. Et rien qu’en y pensant j’avais envie de me gifler mentalement. Le pire, c’est que j’entrais dans son jeu au lieu d’en sortir tant qu’il en était encore temps pour potentiellement sauver les meubles… « Depuis toutes ses années, aurais-tu encore le moindre doute sur le fait de m’être indispensable ? » Mon corps collé contre le sien, je savais que mes paroles allaient encore au-delà de ce qu’elle devrait. Il m’était indispensable depuis toujours, mais les choses avaient tellement évolué.. Que je ne savais même plus les limites dans lesquels il l’était devenu. Et il fallait se rendre à l’évidence, j’avais parfois réellement du mal à dormir lorsqu’il n’était pas près de moi.. Parce que j’avais pris cette mauvaise habitude. Depuis que nos relations avaient évolués, grimper d’un cran dans l’intimité, il y avait des périodes où je dormais plus souvent avec lui que seule. Alors forcément… C’est une chose à laquelle je m’étais inévitablement habituée. De plus, dormir dans ses bras… Il n’y avais rien de plus agréable. Et comme pour l’embêter, je venais lui dire que ‘était sûrement lui qui avait du mal à me laisser partir, alors que la raison me criait de l’abandonner maintenant pour retourner dormir… Ses lèvres venant effleurer les miennes font rater à mon coeur un battement. Rapidement, je sens l’envie en moi de l’embrasser monter en flèche, envie que je tente malgré tout de réfréner pour le moment. Mais sa manière de jouer avec moi.. Je pouvais sentir que les choses allaient finir indubitablement par déraper. Il avait cette façon de parler, de me toucher.. Ca ne trompait pas. Et comme hypnotisée par ses gestes, je me laissais simplement faire alors que ses lèvres vinrent prendre possession des miennes les unissant pour un baiser passionnés. Ses mains remonter jusqu’à mes fesses ne firent que réveiller mon désir qui se tapissait au fond de moi à l’affût du moindre geste pour l’animer.. Et avec lui ça partait toujours très rapidement. Je prolongeais son baiser, laissant ma langue rencontrer la sienne, lui montrant à quel point elle lui avait manqué. Je me collais complètement contre lui, un soupir de bien être s’échappant légèrement de mes lèvres alors que je me sentais tout simplement… Bien en cet instant, là, avec lui, dans une situation qui, pourtant, ne devrait pas exister. Mais comme si j’avais un dernier élan de conscience, je rompais notre échange, ne m’éloignant pas de lui pour autant, nos lèvres toujours si proches que je pouvais encore sentir son souffle. « Non je n’ai pas envie de retourner me coucher…. Mais on pourrait peut-être occupé notre temps de façon amusante... » Je venais ensuite poser mes lèvres sur les siennes en un baiser bref, avant de sourire, bien consciente que j’étais entrain de le frustrer avec ma taquinerie. « On pourrait faire une partie de Go stop ou encore de Yunnori… Qu’en penses-tu mon chéri ? » Eh voilà, en plus j’en rajoutais une couche avec ce surnom qui sortait tellement facilement que s’en était déconcertant.


Ahn Tae Yung
Ahn Tae Yung
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Mar 23 Mar - 0:59

A simple evening... I guess.



Maybe I should open my eyes... Face my real feelings for you... You're not just a friend anymore, from a while now...
Shin Joo Ah
Shin Joo Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Mer 24 Mar - 1:15

A simple evening... I guess.

Ahn Tae Yung
Ahn Tae Yung
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Mer 24 Mar - 22:19

A simple evening... I guess.



Maybe I should open my eyes... Face my real feelings for you... You're not just a friend anymore, from a while now...
Shin Joo Ah
Shin Joo Ah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty Jeu 25 Mar - 0:27

A simple evening... I guess.

Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ /!\ A simple evening... I guess. ft. baby Joo Ah ♥ /!\ Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum