sombre
-53%
Le deal à ne pas rater :
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps et cheveux – 750 ml
21 € 45 €
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul

Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun

Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy // Joueur: She
Célébrité : Seo yea Ji
Crédits : avatar : @Suture / Signa : @Astra
Messages : 147
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318-jung-ae-ra#987768http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Sam 18 Déc - 12:14
Citer EditerSupprimer

Ils disaient comprendre, ils disaient savoir ce que tu vivais, mais aucun ne le savait. Ils disaient des mots qui ne pensaient profitaient de toi. Et c'est cette enfant désabusée qui avait monté toute cette armure. Cette même enfant au bord d'un précipice qui avait fait de toi la femme que tu étais, tentant de devenir adulte dans un corps qui venait peu à peu lui faire défaut. Cette même enfant qui, têtue, venait se rendre dans des lieux impensable, jouer avec des pinceaux des couleurs sans y voir son travail. Se perdant dans des textures plus que dans un réel dessin, de réelles formes. Ton acolyte de la journée venait à s'intéresser à toi, ta présence, ta condition et tu pouvais avouer que ses questions te dérangeaient autant qu'elles t'amusaient. Mais malgré ce jeu pourtant parfaitement maitriser tu laissais un bout de réponse l'éclairer. " S'en est une que si tu en ressors avec l'esprit libéré non? J'attends donc la fin. " Même si tu sentais tes muscles se détendre, une sorte d'envie au ventre, une légère frustration titillant ton être. Allais tu en sortir plus énervée, plus détendue ? Tes mains continuant leur travail acharné mais si hasardeux tu répondais simplement, le souffle plus sincère que réfléchi. Pourtant tu n'avouais rien, tu ne voulais rien avouer. Quitte à avoir la question. C'était bine plus drôle que de donner cette réponse sur un plateau, attirant peine et pitié. Il était hors de question que tu sentes son regard désolé sur ta personne. Préférant le perdre, le questionner. Il n'était pas plus bavard, pas plus prêt de te donner ce que tu voulais. "C'est déjà plus que la moyenne.  " Apprendre réellement, en connaître les codes, s'intéresser. Tant de domaines que tu ignorais.

La peinture se mélangeant créant de nouvelles couleurs sur la toile tu en venais aux doigts, à la sensation même de ce fluide étrange. Comment résistait il au temps. Comment apportait il bien être et apaisement ? Comment communiquait il avec les autres ? Quand toi tu peinais à ce que le monde entier te comprenne. Peut être que rien ne se voyait, ou alors peut être parlait il de lui même. Tu n'avais pas la technique et oubliais même les mots de ton ami du jour pour revenir sur ta toile, frottant légèrement ton nez, lui donnant une couleur bleue involontaire. Sa voix t'interrompant tu levais le regard sur lui, le pinceau levé. Un léger sursaut, à peine perceptible d'un rapprochement qui n'aurait été attendu. Une chaleur qui emprisonnait ta main, traçant un trait plus doux. Pouvait on comprendre l'intention des gens avec un coup de pinceau ? Depuis que tu avais commencé la frustration, la rage, la tristesse guidaient ta main. Toutefois ce dernier trait fut plus léger, bienveillant, rassurant. Bien sûr tu ne l'avouerais pas, mimant l'offusque certaine de proposer un professeur et sous entendre que tu t'étais trompée. Il se détachait pour reprendre sa place, loin de toi, loin de cet instant spécial qui venait de secouer ton être. Il te laissait, là idiote. "Ah oui ? Comment peux tu savoir ? Est ce que tu sais ce que je viens voir ? Ce que je veux soigner?  " Toi même tu ignorais pourquoi cet enfant en toi avait tant voulu prendre part à cet atelier, se prouver qu'il pouvait le faire, se prouver que tout était possible. Mais avant même que tu n'aies pu réellement réfléchir à cette question il crachait enfin le morceau, faisait relever tes lippes dans un sourire amusé mais sincère. "Ahhh enfin tu as les couilles de le dire.  " Ton rire léger venait quitter la commissure de lèvres bien trop honnêtes, froides et sèches. " En quoi l'art est visuel? Le peintre ne fait ça que pour le résultat ? Que pour cette belle image à regarder ? Ou le peintre aime le procéder ? Mélanger les couleurs, trouver quoi peindre, exprimer ses émotions ? La musique est pareille. Pourquoi faire une musique si personne n'aime la jouer ? Le procédé est plus important que le résultat. " Et tu étais partiellement têtue à croire que ta vie ne serait touché aucunement par ta cécité. Pauvre idiote que tu étais. " Ah... tu veux être mon professeur ? J'ai réfléchi et j'aime bien l'idée. Aide moi. Monsieur technique. " Un tout autre ton, un autre engouement qui te fit te pencher vers lui. Tu faisais mine de le fixer, attendant une réponse concrète. Un refus, était exclu


" "
@Byeol Jong Hyun

AVENGEDINCHAINS

________________________________

Sweet Chaos
Byeol Jong Hyun
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Byeol Jong Hyun
Pseudo, pronom(s) : Bibbi // Je
Célébrité : Lee Do Hyun
Crédits : Faireweather
Messages : 41
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24299p10-byeol-jong-hyun-empty-canhttp://www.shaketheworld.net/t24309-byeol-jong-hyun#987618http://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Mar 11 Jan - 20:30
Citer EditerSupprimer
La conversation tournait en rond, mais jamais les véritables raisons n’étaient dévoilées. C’était un petit jeu étrange, à peine drôle et terriblement frustrant. Un pas en avant, puis cinq en arrière… j’oscillais sur le fil duquel je ne voulais pas tomber en tentant par des moyens détournés d’obtenir plus que quelques phrases balancées et ainsi combler une discussion bien maigre. Un petit jeu ridicule, après tout était important qu’elle apprenne la raison qui m’avait poussé à rejoindre ce groupe hétéroclite d’âmes qui cherchaient en vain une façon de se sentir vivant ? Et avais-je seulement un intérêt à découvrir la sienne ? Des allusions, des sous-entendus, quelques perches tendues et nous en étions pour autant toujours au même point : celui de nous juger sans ne rien savoir de l’autre. Jusqu’à ce que l’impatience me force à lâcher ce qui me brûlait les lèvres. La curiosité poussée à son paroxysme tant sa présence était absurde. « Les couilles ?! » hoquetais-je. Je le savais, j’avais conscience qu’en mettant les pieds dans le plat, j’allais réveiller le dragon somnolent qu’elle ne se cachait pas d’être. Le sourire cynique fuyait ses pulpeuses pour ne me gratifier que d’une moue déterminée et bien plus froide avant de m’assommer d’une leçon que je méritais sans doute. Sidéré, j’étais incapable de répondre quoi que ce soit, sa vision de l’art si éloignée de la mienne et qui pourtant trouvait un véritable écho en moi. Et une fois encore, mes lèvres s’entrechoquaient en quête d’une réponse à lui asséner… en vain. Je me trouvais idiot devant la force et la puissance qui se dégageait de la femme fine et frêle qui me faisait face. J’avais beau la surplomber, l’avantage physique ne m’étais d’aucun secours, il ne l’avait jamais été d’ailleurs…

« Quoi ? Moi ? Aider ? » parvins-je à bégayer. Mes yeux coulèrent vers le portrait qui manquait de quelques finitions avant de lui accorder à nouveau mon attention. Si une fraction de seconde plus tôt je pouvais sentir l’air vibrer tout autour d’elle, son aura avait radicalement changée et elle m’offrait désormais un sourire taquin. Elle est folle… il faut que tu sortes de là Jong Hyun… Dans quoi m’étais-je plongé… C’est désespéré que j’appelais du regard le professeur du jour, le fixant avec insistance jusqu’à ce qu’il daigne enfin venir à mon niveau. « J’ai fini… » lâchais-je subitement. « Je vais devoir y aller. Merci pour le cours. » Je n’attendis pas davantage et déposais les armes non sans un dernier regard vers ma partenaire de quelques heures. « Je vous souhaite de trouver votre professeur. » Le sentiment qu’il me fallait fuir se faisait pressant, oppressant, il me soufflait à l’oreille qu’une seule minute de plus à son côté promettait de me mettre dans une situation bien plus délicate. À grandes enjambées, je quittais le bâtiment aussi rapidement que je le pouvais et ce fut une fois dehors que je m’accordais un instant. J’expirais la frustration, l’incompréhension, l’envie et la désillusion d’avoir pu presque toucher du doigt l’inspiration qui paraissait s’être de nouveau envolée. Était-ce elle ? Je secouais la tête afin de la vider de cette pensée absurde, et j’entreprenais de reprendre mon chemin d’un pas plus lent, sans même faire attention au son menaçant des talons qui claquaient dans mon dos.


@Jung Ae Ra

AVENGEDINCHAINS

________________________________

lost soul
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas