sombre
Le Deal du moment : -35%
Climatiseur électrique mobile – TECTRO ...
Voir le deal
114 €


    :: Le reste du monde :: Séoul

Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun

Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @me / Signa : @Astra
Messages : 177
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-ra#1021352http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Sam 18 Déc - 12:14
Citer EditerSupprimer

Ils disaient comprendre, ils disaient savoir ce que tu vivais, mais aucun ne le savait. Ils disaient des mots qui ne pensaient profitaient de toi. Et c'est cette enfant désabusée qui avait monté toute cette armure. Cette même enfant au bord d'un précipice qui avait fait de toi la femme que tu étais, tentant de devenir adulte dans un corps qui venait peu à peu lui faire défaut. Cette même enfant qui, têtue, venait se rendre dans des lieux impensable, jouer avec des pinceaux des couleurs sans y voir son travail. Se perdant dans des textures plus que dans un réel dessin, de réelles formes. Ton acolyte de la journée venait à s'intéresser à toi, ta présence, ta condition et tu pouvais avouer que ses questions te dérangeaient autant qu'elles t'amusaient. Mais malgré ce jeu pourtant parfaitement maitriser tu laissais un bout de réponse l'éclairer. " S'en est une que si tu en ressors avec l'esprit libéré non? J'attends donc la fin. " Même si tu sentais tes muscles se détendre, une sorte d'envie au ventre, une légère frustration titillant ton être. Allais tu en sortir plus énervée, plus détendue ? Tes mains continuant leur travail acharné mais si hasardeux tu répondais simplement, le souffle plus sincère que réfléchi. Pourtant tu n'avouais rien, tu ne voulais rien avouer. Quitte à avoir la question. C'était bine plus drôle que de donner cette réponse sur un plateau, attirant peine et pitié. Il était hors de question que tu sentes son regard désolé sur ta personne. Préférant le perdre, le questionner. Il n'était pas plus bavard, pas plus prêt de te donner ce que tu voulais. "C'est déjà plus que la moyenne.  " Apprendre réellement, en connaître les codes, s'intéresser. Tant de domaines que tu ignorais.

La peinture se mélangeant créant de nouvelles couleurs sur la toile tu en venais aux doigts, à la sensation même de ce fluide étrange. Comment résistait il au temps. Comment apportait il bien être et apaisement ? Comment communiquait il avec les autres ? Quand toi tu peinais à ce que le monde entier te comprenne. Peut être que rien ne se voyait, ou alors peut être parlait il de lui même. Tu n'avais pas la technique et oubliais même les mots de ton ami du jour pour revenir sur ta toile, frottant légèrement ton nez, lui donnant une couleur bleue involontaire. Sa voix t'interrompant tu levais le regard sur lui, le pinceau levé. Un léger sursaut, à peine perceptible d'un rapprochement qui n'aurait été attendu. Une chaleur qui emprisonnait ta main, traçant un trait plus doux. Pouvait on comprendre l'intention des gens avec un coup de pinceau ? Depuis que tu avais commencé la frustration, la rage, la tristesse guidaient ta main. Toutefois ce dernier trait fut plus léger, bienveillant, rassurant. Bien sûr tu ne l'avouerais pas, mimant l'offusque certaine de proposer un professeur et sous entendre que tu t'étais trompée. Il se détachait pour reprendre sa place, loin de toi, loin de cet instant spécial qui venait de secouer ton être. Il te laissait, là idiote. "Ah oui ? Comment peux tu savoir ? Est ce que tu sais ce que je viens voir ? Ce que je veux soigner?  " Toi même tu ignorais pourquoi cet enfant en toi avait tant voulu prendre part à cet atelier, se prouver qu'il pouvait le faire, se prouver que tout était possible. Mais avant même que tu n'aies pu réellement réfléchir à cette question il crachait enfin le morceau, faisait relever tes lippes dans un sourire amusé mais sincère. "Ahhh enfin tu as les couilles de le dire.  " Ton rire léger venait quitter la commissure de lèvres bien trop honnêtes, froides et sèches. " En quoi l'art est visuel? Le peintre ne fait ça que pour le résultat ? Que pour cette belle image à regarder ? Ou le peintre aime le procéder ? Mélanger les couleurs, trouver quoi peindre, exprimer ses émotions ? La musique est pareille. Pourquoi faire une musique si personne n'aime la jouer ? Le procédé est plus important que le résultat. " Et tu étais partiellement têtue à croire que ta vie ne serait touché aucunement par ta cécité. Pauvre idiote que tu étais. " Ah... tu veux être mon professeur ? J'ai réfléchi et j'aime bien l'idée. Aide moi. Monsieur technique. " Un tout autre ton, un autre engouement qui te fit te pencher vers lui. Tu faisais mine de le fixer, attendant une réponse concrète. Un refus, était exclu


" "
@Byeol Jong Hyun

AVENGEDINCHAINS

________________________________

Sweet Chaos
Byeol Jong Hyun
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Byeol Jong Hyun
Pseudo, pronom(s) : Bibbi // Je
Célébrité : Lee Do Hyun
Crédits : Faireweather
Messages : 48
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24299p10-byeol-jong-hyun-empty-canhttp://www.shaketheworld.net/t24309-byeol-jong-hyun#987618http://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Mar 11 Jan - 20:30
Citer EditerSupprimer
La conversation tournait en rond, mais jamais les véritables raisons n’étaient dévoilées. C’était un petit jeu étrange, à peine drôle et terriblement frustrant. Un pas en avant, puis cinq en arrière… j’oscillais sur le fil duquel je ne voulais pas tomber en tentant par des moyens détournés d’obtenir plus que quelques phrases balancées et ainsi combler une discussion bien maigre. Un petit jeu ridicule, après tout était important qu’elle apprenne la raison qui m’avait poussé à rejoindre ce groupe hétéroclite d’âmes qui cherchaient en vain une façon de se sentir vivant ? Et avais-je seulement un intérêt à découvrir la sienne ? Des allusions, des sous-entendus, quelques perches tendues et nous en étions pour autant toujours au même point : celui de nous juger sans ne rien savoir de l’autre. Jusqu’à ce que l’impatience me force à lâcher ce qui me brûlait les lèvres. La curiosité poussée à son paroxysme tant sa présence était absurde. « Les couilles ?! » hoquetais-je. Je le savais, j’avais conscience qu’en mettant les pieds dans le plat, j’allais réveiller le dragon somnolent qu’elle ne se cachait pas d’être. Le sourire cynique fuyait ses pulpeuses pour ne me gratifier que d’une moue déterminée et bien plus froide avant de m’assommer d’une leçon que je méritais sans doute. Sidéré, j’étais incapable de répondre quoi que ce soit, sa vision de l’art si éloignée de la mienne et qui pourtant trouvait un véritable écho en moi. Et une fois encore, mes lèvres s’entrechoquaient en quête d’une réponse à lui asséner… en vain. Je me trouvais idiot devant la force et la puissance qui se dégageait de la femme fine et frêle qui me faisait face. J’avais beau la surplomber, l’avantage physique ne m’étais d’aucun secours, il ne l’avait jamais été d’ailleurs…

« Quoi ? Moi ? Aider ? » parvins-je à bégayer. Mes yeux coulèrent vers le portrait qui manquait de quelques finitions avant de lui accorder à nouveau mon attention. Si une fraction de seconde plus tôt je pouvais sentir l’air vibrer tout autour d’elle, son aura avait radicalement changée et elle m’offrait désormais un sourire taquin. Elle est folle… il faut que tu sortes de là Jong Hyun… Dans quoi m’étais-je plongé… C’est désespéré que j’appelais du regard le professeur du jour, le fixant avec insistance jusqu’à ce qu’il daigne enfin venir à mon niveau. « J’ai fini… » lâchais-je subitement. « Je vais devoir y aller. Merci pour le cours. » Je n’attendis pas davantage et déposais les armes non sans un dernier regard vers ma partenaire de quelques heures. « Je vous souhaite de trouver votre professeur. » Le sentiment qu’il me fallait fuir se faisait pressant, oppressant, il me soufflait à l’oreille qu’une seule minute de plus à son côté promettait de me mettre dans une situation bien plus délicate. À grandes enjambées, je quittais le bâtiment aussi rapidement que je le pouvais et ce fut une fois dehors que je m’accordais un instant. J’expirais la frustration, l’incompréhension, l’envie et la désillusion d’avoir pu presque toucher du doigt l’inspiration qui paraissait s’être de nouveau envolée. Était-ce elle ? Je secouais la tête afin de la vider de cette pensée absurde, et j’entreprenais de reprendre mon chemin d’un pas plus lent, sans même faire attention au son menaçant des talons qui claquaient dans mon dos.


@Jung Ae Ra

AVENGEDINCHAINS

________________________________

lost soul
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @me / Signa : @Astra
Messages : 177
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-ra#1021352http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Dim 30 Jan - 20:06
Citer EditerSupprimer

Un jeu qui t'amusait, autant qu'il t'agaçait. Peut être prenais tu trop de plaisir à faire tourner quelqu'un en rond, mais détestais tu cette même manière qu'on avait de te perdre. Les réponses, tu les voulais claires et précises. Tu voulais savoir ce qui le poussait ici, lui qui semblait s'y connaître. Mais tu n'aurais aucune réponse. Il avait au moins le mérite d'être aussi têtu que toi. Poussant toujours plus loin tu semblais prendre un malin plaisir à avancer, d'un pas certain mais léger, pour pousser ton antagoniste au bord d'un gouffre, ce même gouffre qui lui fit enfin échapper la vérité. Plus de sous entendu, une réelle question, que tu pouvais comprendre mais à laquelle tu aimais répondre. C'était simple, c'était presque philosophique, mais ça n'avait pas le mérite d'être totalement vrai. La sincérité te guidait, excepté quand elle pouvait te blesser. Venais tu de le choquer? Sûrement, ton langage cru n'avait jamais été chaleureusement reçu. Pourtant il était des plus honnête. Laissant alors de côté le fond, le vrai fond de ta pensée. Celle qui refusait de perdre cette dernière image. Celle qui refusait de voir s'envoler la lumière aussi faible était elle. "Ton silence me donne raison. " Savoir se battre sur un champ de guerre, par les mots les plus tranchants, voilà un talent qui sauva ta vie.

" Quoi? Aider te semble improbable? T'es du genre à voler les pinceaux des maternelles? Oui aider. HELP " Essayais tu sans grand résultat. Il n'avait jamais aidé quelqu'un? Toi non plus cela dit. Donner une leçon oui, aider pas réellement. Etait il comme toi ? Alors il devait pouvoir te clouer le bec, chose qu'il n'arrivait pas à ce moment. Dommage pour lui, tu étais aussi sournoise qu'un chat jouant avec sa proie, à la différence que tu n'avais jamais voulu détruire les gens. Les mains encore prises par ton tableau tu ne te doutais pas de sa venue. A ce prof du jour, qui ne t'aidait pas vraiment. Non tu avais besoin de quelqu'un comme lui. Lui qui te fuyait, laissant ton sourire s'agrandir, l'esprit clair et déterminé. " Je l'ai déjà trouvé" Que tu soufflais pour toi même, ignorant la demande du professeur qui ne comprenait rien. Pas même ton tableau mais qui semblait aimer vos résultats tout en vous réprimandant de cette liberté prise. " Je veux les deux. Je passerai dans la semaine. Merci. " Précisais tu alors que tu te levais également prenant tes affaires, ignorant alors tes mains remplies de peinture. La sensation oubliée, focalisée encore une fois sur ton but. Et la souris quitta le bâtiment, courant pour échapper au chat. Celui ci même qui approchait avec une démarche féline et assurer, laissant ses griffes claquer le sol. Seuls tes talons résonnaient dans le bâtiment, permettant la trace même de ta marche. Une marche qui se retrouvait le suivre, l'oreille tendue, les sens en alerte. Trouvé. Les lippes étirées tu t'approchais oubliant les dangers des alentours, l'inconnu qui t'attendait. Il était encore hors de question que tu te prennes une canne. " Professeur. On commence par quoi ?" Peut être sursauterait il? Soupirait il ? Dans tous les cas il ne pouvait partir, il ne pouvait plus échapper à ton emprise. Une main tendue, colorée à outrance, qui se serrait devant lui. " A moi. " Ton prof. Ta rédemption, peut être la sienne également. " Ne penses pas que c'est ma vue qui va m'empêcher de te retrouver. " Se serait bien mal te connaître. Et te provoquer.

" "
@Byeol Jong Hyun

AVENGEDINCHAINS

________________________________

Sweet Chaos
Byeol Jong Hyun
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Byeol Jong Hyun
Pseudo, pronom(s) : Bibbi // Je
Célébrité : Lee Do Hyun
Crédits : Faireweather
Messages : 48
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24299p10-byeol-jong-hyun-empty-canhttp://www.shaketheworld.net/t24309-byeol-jong-hyun#987618http://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Mer 6 Avr - 22:39
Citer EditerSupprimer
La fuite… sans une once de remords, je fuyais. Loin de cette tornade, de cet ouragan qui menaçait de m’emporter. Je ne pus reprendre mon souffle qu’une fois les portes du bâtiment passées, laissant derrière moi la frustration d’une conversation sans logique, et une rencontre hasardeuse. Noyé par l’air glacé, j’expirais l’air qui me brûlait la gorge et à chaque pas qui m’éloignait de cet atelier, j’espérais ne plus jamais avoir à croiser la route d’un tel phénomène, ressassant à chaque battement les raisons de cet échange. Je ne pouvais en vouloir à personne d’autre que moi-même d’avoir si bêtement voulu renouer avec un art qui ne voulait visiblement plus de moi… mais alors que je me fustigeais en silence, je ne pouvais oublier les traits si délicats peints en quelques coups de pinceaux sur la toile inerte. L’inspiration m’avait-elle réellement abandonnée ? Comment avais-je pu réaliser cette esquisse en quelques gestes alors que d’ordinaire je maquillais le blanc immaculé de toutes les couleurs possible sans ne jamais parvenir à en réaliser une toile ?

À mesure que je réfléchissais, je ralentissais. Perdu dans des pensées fugaces, suffisamment pour ne pas faire attention au claquement de talon qui résonnait dans mon dos. Bien trop pour comprendre la menace de ce son cadencé qui annonçait un mauvais présage, jusqu’à ce que sa voix ne retentisse de nouveau dans mes oreilles pour me faire sursauter. Mon cœur loupa un battement de cette nouvelle frayeur alors que face à moi se trouvait ma nouvelle Némésis. « Wow… que… quoi ? » Une paume écrasée sur la poitrine dans le vain espoir de calmer le muscle battant déraillé par la frayeur, mes perles s’agitaient elles aussi. Instinctivement, je reculais d’un pas, peut-être pour me préparer une nouvelle fois à fuir ? Après tout, elle ne pourrait pas me suivre indéfiniment… non ? Mais étonnamment, je restais figé sur place. « Me retrouver ? Mais… » Une promesse qui sonnait comme une menace. « Pourquoi ? » lâchais-je. Réfléchir, analyser, observer n’avait jamais été mon fort, au contraire, je me laissais porter par des émotions, des sensations, des ressentis pour mettre en couleur ce que je voyais du monde, et ce moment ne faisait pas exception. Planté devant elle, incrédule, perdu quant à sa détermination sans faille, je restais interdit sans en saisir le sens. « C’est une blague ? » Je déglutissais avec peine, retrouvant un semblant de courage pour enfin rétorquer. « Wouah… je… c’est… » Je fis courir mes onyx sur les lieux environnants en quête d’une réponse, ou même d’un simple indice… en vain. « Vous… » Le souffle coupé, l’esprit embrouillé. « Vous êtes une stalkeuse c’est ça ? » La rhétorique d’une question qui ne faisait que m’acheter un peu de temps avant de finalement réussir à reprendre possession de mon corps figé. « Faut-il que j’appelle la police ? » Bouges Jong Hyun… fuis maintenant ! Si dans la salle elle était parvenue à déclencher l’intérêt et l’inspiration, à cet instant elle ne provoquait que l’incompréhension et l’envie irrépressible de prendre mes jambes à mon cou. « Je… Bon courage pour la suite ! » Et sans plus tarder, j’implorais chaque parcelle de mon corps de courir et de sauter dans le premier bus qui passait. Priant pour ne plus croiser de nouveau sa route, et fuir… tout simplement.


@Jung Ae Ra

AVENGEDINCHAINS

________________________________

lost soul
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @me / Signa : @Astra
Messages : 177
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-ra#1021352http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Lun 18 Avr - 21:19
Citer EditerSupprimer
Il avait été là puis avait disparu. C'était une sensation étrange que le vide d'une personne. Rare était ceux qui l'expérimentait aussi souvent que toi, car chaque départ était un ouragan. La sensation que tu éprouvais n'était pas toujours aussi glaçante ou prenante, mais tu la ressentais. Quand d'autres voyaient les gens partir, c'était le froid qui t'indiquait qu'il n'était plus là. Hors de question de le laisser s'échapper sans avoir un moyen de le contacter. C'était ton professeur après tout, capable de te demander ce qu'une aveugle faisait là, capable donc de t'enseigner. Comme un chat traquant sa proie tu avançais, sûre et certaine de le rattraper. Même si tes pas claquaient le sol, te rendant presque trop bruyante, même si tu ne pouvais le voir ou savoir ce qu'il faisait, ta détermination, elle seul te guidait et faisait de tes lèvres un tableau de sourire lorsque tu réussissais. Pas besoin des autres, seul tes instincts fonctionnaient.

Ainsi tu le rattrapais, surement pris de court par ta détermination fulgurante qui rendait alors la fuite presque impossible. Il te sous-estimait comme tous ceux qui croisaient ton chemin te prenant pour une infirme. Ceux qui te connaissaient riraient sûrement. Han Jae plaindrait le pauvre petit qui peinait à te brusquer, à t'égarer. Sa réaction apportait presque un rire à ta gorge, tandis que tu avais formulé clairement ton envie, du moins ce qu'il allait se passer, pour lui, pour toi, dans un consensus un peu moins commun que ce qu'il ne devrait. "Surpris.. ils le sont tous. Oh un aveugle qui marche.. oh mais elle est déterminée pour une infirme.. Oublie tout ce que tu sais des handicapés je n'en suis pas. Et je suis bien plus débrouillarde que toi. " Simple esquisse de ce qu'il t'avait laissé voir. Simple intuition quand il ne faisait que fuir. Rares ceux qui t'évitaient, rares ceux que tu suivais. " Tu n'as pas écouté? Sois mon professeur, apprends moi, guide moi. Tu connais la peinture, et je ne la vois pas. Un bon duo non? " Autrement que de ressentir chaque trait, marqué sur tes mains, tes bras et même tes joues, autrement que lui buttant sur une toile blanche sans savoir quoi y dessiner, travailler ensemble, pour toi surtout. "Je ne blague jamais. " Tiens c'était bien vrai. Toi et l'humour.. Il lui manquait la parole, les mots, n'articulant que des soupires, des mots sans sens, un effet que tu semblais souvent faire, portant le sourire plus grand encore en attendant. Tes mains se rejoignaient derrière ton dos, attendant son verdict, un pas s'approchant. Il allait craquer, il finirait par craquer. Il allait ravaler sa fierté et te .. traiter de stalkeuse? " Pardon? " Depuis quand tu t'abaissais à ce niveau? Pire depuis quand te prenait on pour ce genre de personne qui s'abaissait à ça? "Je t'en prie appelles les.. on va bien rire. " Parce qu'il y avait des mensonges que tu pouvais formuler, des manipulations qui pouvaient être faites. Mais comme précédemment il prenait la fuite te forçant à accélérer le pas jusqu'à tomber. " Ah... ah... merde.. " Les sourcils froncés, la douleur s'y lisant tandis que tu posais une main sur ta cheville qui allait probablement gonfler dans quelques heures, tu te plaignais, sans pour autant trop crier, tu avais une fierté. Il n'allait pas t'oublier, s'éloigner et te laisser comme ça pas vrai? " Ah ça fait un mal de chien.. " Tentant de te redresser tu retombais sur des fesses peu habituées, apportant un autre spot de douleur. Ce n'est qu'en l'ayant plus proche de toi, profitant d'un moment de pitié, que tu t'accrochas à sa jambe. Peut être que tu n'étais pas une stalkeuse mais une folle, ça oui. " Je lâcherai pas !" Et tu pouvais même mordre si besoin.


" "
@Byeol Jong Hyun

AVENGEDINCHAINS

________________________________

Sweet Chaos
Byeol Jong Hyun
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Byeol Jong Hyun
Pseudo, pronom(s) : Bibbi // Je
Célébrité : Lee Do Hyun
Crédits : Faireweather
Messages : 48
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24299p10-byeol-jong-hyun-empty-canhttp://www.shaketheworld.net/t24309-byeol-jong-hyun#987618http://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Dim 1 Mai - 21:47
Citer EditerSupprimer
Prendre mes jambes à mon cou et fuir… c’était sans doute la seule chose dans laquelle j’excellais depuis un temps. Baisser les bras et abandonner comme un lâche… presque sans regret… Mais si d’ordinaire rien ne semblait pouvoir me stopper dans les échappatoires que je me créais, cette fois ci je rencontrais un obstacle dont il était bien plus difficile de me défaire. La peur s’insinua dans mes veines alors que je posais une nouvelle fois mes yeux sur la furie de l’atelier. Un surnom qui lui allait comme un gant, pensais-je. Puis à la peur succéda l’effroi, la panique de se sentir ainsi pris au piège, de ne pas savoir comment réagir, d’être désemparé à tel point que plus aucun de mes muscles ne paraissait répondre à l’appel de mon cerveau agité. Figé, paralysé par la surprise et la terreur, même les mots n’avaient aucun sens, aucune phrase construite ne franchissait l’ourlet de chair qui ne filtrait désormais plus qu’une respiration saccadée. « Duo ?? » soufflais-je. Mais de quoi parlait-elle ? Comment ? Par quel moyen ? Que voulait-elle apprendre sans n’y rien voir ? Et qui étais-je pour lui enseigner les rudiments d’un art qui m’avait pourtant fermé ses portes avant même d’en avoir touché du bout du doigt le Graal du diplôme si longtemps convoité ? Les questions se bousculaient, l’incompréhension me lacérait, cette situation si étrange dont je ne saisissais rien. Et puis une nouvelle fois… fuir. Prendre mes jambes à mon cou et tenter de m’élancer vers le bus qui venait de se stopper à l’arrêt le plus proche. Quelle ligne ? Quelle direction ? Peu importait temps que je pouvais m’éloigner de cette furie…

Mais le destin s’acharna contre moi… Une chute dont je fus à nouveau témoin, des gémissements de douleurs et les regards des quelques passants rivés sur moi, celui qui avait échangé quelques mots avec elle la seconde précédente. Le poids du jugement que je pouvais lire dans chacune des perles sombres dardées sur moi. L’hésitation me cloua sur place, et du coin de l’œil je vis le bus m’abandonner à son tour. Le monde me sembla soudain froid et hostile, à tel point que je fus pris d’un élan de compassion et m’approchais pour aider celle que je m’évertuais pourtant à fuir. « Est-ce que ça v… » Les mots s’étranglèrent dans ma gorge, car au moment où je me penchais pour lui venir en aide, ses bras s’enroulèrent autour de ma jambe en une prise ferme et solide. Plus aucun son ne filtrait mes pulpeuses, juste la sidération de m’être fait avoir… une nouvelle fois. Un état de choc qui me fit perdre l’équilibre ma furie toujours soudée à mon mollet. Je me sentais bête, tellement ridicule que mon esprit semblait être vidé de toute substance et de toute pensée. Là, au beau milieu de la rue, le derrière sur le bitume et la jambe coincée dans les bras d’une folle… Un tableau grotesque, presque comique si on omettait l’acharnement proche du harcèlement.

Je levais vers les passants un regard implorant, en quête d’une aide que personne ne daignait m’accorder. Un nouvel abandon… Seul au milieu de l’indifférence et face à l’unique personne qui me portait un intérêt tordu… je capitulais. « À quoi ça vous servira ? Je ne suis pas professeur, je ne suis même pas diplômé… que voulez-vous que je vous apprenne ? » Un accord soufflé à demi-mot juste pour qu’enfin je puisse reprendre ma liberté, en espérant qu’elle décide à son tour de battre en retraite.



@Jung Ae Ra

AVENGEDINCHAINS

________________________________

lost soul
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @me / Signa : @Astra
Messages : 177
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-ra#1021352http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | Ven 13 Mai - 17:34
Citer EditerSupprimer
Quelle était la probabilité de te voir lui courir après? Il était si facile de tourner son dos à celui qui semblait plus faible, oubliant qu'on ne le connaissait pas réellement. La détermination dans des prunelles qui ne voyaient plus, voilées maintenant pour détourner ta vision du monde. Le sentir, apprendre à l'aimer avec tout le reste. C'était plus qu'une mission mais une question de survie. Il te fallait l'apprécier autrement que les autres, te cramponner à ce que tu aimais. La fuite n'était pas option et tu comptais embarquer ce lâche avec toi. SI la furie te représentait tu le voyais comme la pauvre brebis à peine consciente de sa propre existence. Manque de pot tu finissais toujours par avoir ce que tu voulais. " Duo. Toi moi. Un plus un. " Manquait il de vocabulaire? La question n'était pas dure et ne demandait pas à réfléchir tant la réponse était déjà prononcée dans ton crâne, avec ou sans son accord. Peut être était il en train de chercher comment t'apprendre? Non il fuyait. Hors de question que tu laisses cette opportunité passée. Il avait ça dans le sang. Tu sentais à chaque battement, à chaque mot qu'il t'avait prononcé qu'il se préoccupait de l'art comme d'une technique sacrée. Peut être la profanais tu en ne pouvant l'apprécier de tes yeux, mais tu continuais à croire qu'il la profanais en s'enfuyant. En cherchant des excuses, des techniques pour en faire. L'art c'était l'expression, pas montrer ses talents au monde comme un sac de luxe. L'art n'était pas prétentieux, il était guérisseur.

La ruse, elle, était source de divergence, mais arrivait toujours à tes fins. Décidant donc de mettre en faute ce pauvre peintre innocent, le faire culpabiliser pour une chute dont il n'était pas responsable, ignorant même que les passants feraient partis de ton plan. Son retour fut rapide, tout comme la prise que tes bras exerçaient sur sa jambe. Il ne t'échapperait plus. Il resterait avec toi, tel était le sort qui venait de s'abattre tristement sur lui. Le faisant basculer à ton niveau, à présent sur le sol chaud réchauffé par les quelques rayons. Aviez vous besoin d'un dessin pour comprendre l'absurde de cette scène? Même toi tu t'en rendais compte, et pourtant. Rien ne te faisait lâcher, rien pas même la haine la plus profonde que tu avais côtoyé. Pas même la déception que tu avais pu croiser, saluer plusieurs fois.

Quelques minutes c'est ce qui lui fallut pour reprendre ses esprits et élever sa voix pour enfin te répondre. La force sur sa jambe s'amoindrissait alors restant tout de même présente, comme un rappel de cette personne dérangeante que tu étais. " Je ne cherche pas à devenir le prochain Picasso. Je veux juste sentir. Je veux faire de l'art pour faire de l'art. Je veux dire quelque chose à travers ce moyen et tu vois, tu connais la peinture. " Ne connaissant pas son parcours tu n'ignorais pourtant pas ses remarques. "Dis moi.. quel est ton lien avec la peinture? " Comme s'il s'agissait d'une personne tu voulais comprendre ce qu'elle lui apportait. Ce qu'il en faisait. Pourquoi ce cours? " Alors... on est d'accord que tu vas m'aider? " De toute façon, il n'avait pas grand choix, la jambe littéralement tenue. "Je te rémunèrerai ! Tout travail mérite salaire. Tu m'apprends à lâcher toute mes émotions sur une toile, je te paie. " Plus loin encore pratique la peinture t'éloignerait de la vérité, la seule qui te terrifiait.

" "
@Byeol Jong Hyun

AVENGEDINCHAINS

________________________________

Sweet Chaos
Contenu sponsorisé
 
Re: Beauty comes with the heart Ft. Jong Hyun | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas