sombre
Le deal à ne pas rater :
Pokémon 25 ans : où acheter le coffret Mini Tin Célébrations ?
Voir le deal


wish we can go back to normal (myungjin)

Amane Yūko
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Amane Yūko
Pseudo, pronom(s) : illocence ☺ ; she/her
Célébrité : lee jueun (dia)
Crédits : avatar ; moonset
Messages : 210
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t24284-amane-yuko-smoke-and-asheshttp://www.shaketheworld.net/t24304-amane-yuko#1000964http://www.shaketheworld.net/t21720-illo-baby-bear-oo
wish we can go back to normal (myungjin) | Mer 28 Avr - 20:26
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Son regard se perd sur le ciel à travers la fenêtre de sa chambre de dortoir. Les nuages grisâtres ne laissent s’échapper aucun rayon de soleil, baignant le monde dans une lumière feutrée et délicate. Le vent semble souffler légèrement dans les feuilles des chênes qu’elle aime tant photographier ces derniers jours, celles-ci même qui commencent à jaunir, signe que l’automne s’est installé sur le pays. Yuko ne se fait même pas la remarque que l’été est passé bien vite cette année, sachant pertinemment pourquoi cette impression l’envahit ces derniers jours. Après tout, si la saison la plus chaude de l’année a filé trop vite pour elle, c’est principalement parce qu’elle a passé une importante partie des vacances d’été profondément endormie dans un lit d'hôpital. Assise sur le bord de son lit, elle contemple le paysage que lui offre la grande fenêtre de la chambre de longues minutes avant de laisser échapper un soupir. La jeune japonaise sait qu’elle ne doit pas passer une nouvelle fois la journée enfermée dans cette pièce, pourtant elle n’a aucune envie de sortir de ce cocon rassurant. Rien que l’idée de descendre se préparer une tisane dans la cuisine lui provoque des sueurs froides. Celle de croiser le regard de ses camarades, de ressentir toutes les questions qu’ils se posent et parfois toutes les précautions qu’ils prennent avec elle la rendent plus mal que nécessaire, ce qui rend le fait de sortir de sa chambre une véritable épreuve. Et cela fait un certain temps qu’elle repousse l’instant où elle aura plus le choix de le faire, tant qu’elle se demande si finalement quelqu’un ne le forcera pas à sortir d’ici avant qu'elle ne parvienne à prendre la décision de le faire d’elle-même. Après tout, plus elle y pense, moins l’idée d’affronter le monde extérieur lui plait. Ici, la solitude lui a fait une place et Yuko commence à s’y acclimater, cultivant de plus en plus sa volonté d’être seule. Le corps de la jeune femme se tend lorsque un petit claquement contre la porte en bois résonne. Il s’agit très certainement d’une de ses colocataires, l’étudiante n’a rien contre elles, au contraire, mais depuis son retour de l'hôpital, elle se sent mal à l’aise parmi elles. La porte s’ouvre et Yuko retient un nouveau soupir, elle ne fait même pas l’effort de tourner la tête pour saluer la personne qui vient de pénétrer dans la pièce. Elle espère juste que ce passage sera express et qu’elle pourra retrouver sa grande amie, la solitude, bientôt. Ce n’est malheureusement pas le cas, car elle reconnait son fiancé qui entre dans son champ de vision et pour qui, elle s'efforce de détacher les yeux du ciel gris. “Myungjin… Qu’est-ce que tu fais ici ?” elle demande, laissant un semblant de sourire se dessiner sur ses lèvres. Son fiancé est bien la seule personne pour qui elle trouve l’énergie de faire semblant de sourire. Malgré tout, Yuko sait parfaitement pourquoi le jeune homme est ici, et cela est loin de le réjouir.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Ko Myung Jin
❝ PRESIDENT ♤ CONSUL DE LA CULTURE
Ko Myung Jin
Pseudo, pronom(s) : Hellvia
Célébrité : Kim Jun Seo (WEi)
Messages : 725
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24193-ko-myung-jin-all-or-nothinghttp://www.shaketheworld.net/t24270-ko-myung-jin#986239http://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Mar 4 Mai - 22:42
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Myung Jin enfila son manteau avant de s’arrêter devant la porte d’entrée en entendant son prénom. Il cacha sa grimace et se retourna, stoïque face à sa mère. Qu’avait-elle encore à lui reprocher ? Apparemment, pas grand-chose. Pour une fois. Elle voulait juste qu’il revienne à 20 heures précis pour un repas familial. Bien évidemment, il n’avait pas le choix, et n’avait aucunement l’autorisation de refuser. Alors, il accepta, hochant doucement de la tête, sans un sourire. Il serait rentré. Elle n’avait pas à s’en faire. Il ne comprenait pas pourquoi elle tenait tant à sa présence. Sûrement pour le rabaisser, encore une fois. Pour lui dire qu’il ferait mieux de suivre l’exemple de son grand frère. Un soupir franchit ses lèvres une fois sorti, et le garçon se dirigea vers sa voiture. Malgré sa peur, l’étudiant avait passé son permis. Il se sentait plus rassuré au volant, parce que maître de ce qu’il faisait. Installé dans la voiture, il prit le temps de souffler, repensant aux mots de sa mère. Aucune critique. Aucune insulte. Ça allait forcément tomber ce soir. Mais il n’avait pas envie de penser à ça, non. Il chassa tout ça de sa tête et se concentra sur la mission qu’il s’était donné aujourd’hui : sortir Yuko de son dortoir. Depuis sa sortie de l’hôpital, Myung Jin avait remarqué le changement chez elle. Et ça lui faisait de la peine de la voir ainsi. Alors, il avait décidé de lui faire retrouver le sourire. Au moins pour aujourd’hui. Il prit alors la direction du dortoir de Yuko, se gara devant et descendit. L’étudiant ne prit pas le temps de la prévenir, préférant lui faire la surprise en débarquant à l’improviste. Il rentra, après qu’on lui eut ouvert, et rejoignit la chambre de sa fiancée. Il toqua doucement, ouvrit la porte et posa son regard sur la jeune femme. Si la voir ainsi l’attristait, il n’en perdit pas pour autant son sourire. Parce qu’il était content de la voir. Il s’avança, silencieux, rentrant dans son champ de vision, l’obligeant à le regarder. Ce qu’elle fit, enfin, se détachant du ciel gris et morne. Son sourire toujours éclatant aux lèvres, il lui tendit sa main. « On sort. » Dit-il. Elle savait très bien ce qu’il faisait ici, elle ne pouvait que s’en douter. Il garda sa main tendue vers elle, attendant qu’elle la lui prenne. Il savait qu’elle n’était pas enchantée, pas ravie du tout de ce qu’il s’apprêtait à faire. Elle pouvait peut-être faire semblant avec les autres mais pas avec lui. Il la connaissait que trop bien. « Tu n'as pas le droit de dire non. » Ajouta-t-il, plantant son regard dans le sien.
MADE BY @ICE AND FIRE.

________________________________

all or nothing
I’m taking out the hidden parts of me one by one. Alright, climbing up top where it used to be blocked. Following this light, go up.
Amane Yūko
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Amane Yūko
Pseudo, pronom(s) : illocence ☺ ; she/her
Célébrité : lee jueun (dia)
Crédits : avatar ; moonset
Messages : 210
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t24284-amane-yuko-smoke-and-asheshttp://www.shaketheworld.net/t24304-amane-yuko#1000964http://www.shaketheworld.net/t21720-illo-baby-bear-oo
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Sam 5 Juin - 11:38
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Les états d’âme à la dérive, perdus entre deux mers. Plus elle est seule, plus elle se sent apaisée mais plus elle est seule, plus son envie de solitude grandit. Un cercle vicieux dans lequel Yuko se complait plus que de raison. Tous les matins, elle attend avec une certaine impatience que la chambre se vide, ignorant les regards appuyés de ses camarades qui ne savent que faire pour elle. Tous les soirs, elle redoute leurs retours et les conversations animées qui se lèvent auxquelles elle ne participe que très peu. La solitude encore et encore qui panse ses peurs et ses doutes comme une vieille amie fidèle, mais toxique. Au fond, la japonaise sait très bien que cette situation n’est pas viable, que bientôt les efforts seraient nécessaires pour sortir la tête de l’eau, mais la force lui manque cruellement. La seule énergie qu’elle trouve encore lui sert à faire semblant d’aller bien devant Myungjin, celui autour duquel son monde tourne. Son fiancé, son meilleur ami, son âme-sœur, son futur et son ancre dans la tempête. Alors, lorsque celui-ci prend le temps de venir la voir, bien que dans un dortoir différent, elle se force à lui offrir un petit sourire. Yuko se doute bien de la raison pour laquelle il a fait le chemin jusqu’ici, et le jeune homme ne lui laisse pas le temps d’esquiver la demande. L’étudiante se mord la lèvre, détournant les yeux un instant. Ses doigts se resserrent sur les draps sur lesquels elle est assise. Un nouveau sourire s’installe sur ses lèvres avant qu’elle ne relève les pupilles vers son fiancé. « C’est vraiment gentil d’être venu me voir… Mais je n’ai pas vraiment envie de sortir. » elle explique calmement, espérant que le garçon n’insistera pas plus. Yuko préférerait rester discuter ici, dans l’ombre de ces nuages qui plongent la pièce dans une lumière tamisée. Mais c’est sans compter sur son cadet, qui insiste pour la sortir de son trou morose. « Myungjin, s’il te plait… Je suis bien ici. » elle soupire la voix presque suppliante. L’idée de mettre le nez dehors lui paraît si insupportable qu’elle sent son cœur s'accélérer pour une seule et unique raison ; la peur. La japonaise ne comprend pas pourquoi tout lui fait peur ainsi, pourquoi tout l’énerve, pourquoi un simple accident où elle ne garde aucune séquelles physiques a tant blessé son mental. Bien sûr, elle a des dizaines de mots médicaux en tête qui pourraient le définir, mais aucun ne la satisfait, elle. « On ne peut pas rester discuter dans la chambre, il doit y avoir du monde en bas… et dehors aussi. » insiste-t-elle, les yeux implorant Myungjin de ne pas la forcer à faire quoique ce soit d’autre que de broyer du noir.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Ko Myung Jin
❝ PRESIDENT ♤ CONSUL DE LA CULTURE
Ko Myung Jin
Pseudo, pronom(s) : Hellvia
Célébrité : Kim Jun Seo (WEi)
Messages : 725
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24193-ko-myung-jin-all-or-nothinghttp://www.shaketheworld.net/t24270-ko-myung-jin#986239http://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Dim 20 Juin - 16:57
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
L’état de Yuko inquiétait fortement Myung Jin. Depuis sa sortie de l’hôpital, elle préférait souvent être seule. Même sa présence semblait la déranger. Mais qu’importe, il ne ferait pas demi-tour, même si elle ne voulait pas sortir. Ils sortiraient. Elle n’allait pas rester à se morfondre dans sa chambre toute la journée. C’était sûrement ce qu’elle faisait tous les jours. Alors, pour une fois, l’étudiant allait changer son programme. Que ça lui plaise ou non. Pénétrant dans le dortoir de sa fiancée, le jeune homme trouva rapidement sa chambre. Il entra, silencieux, la découvrant installée sur son lit à regarder par la fenêtre. L’image qu’elle renvoyait lui serrait le cœur. Ça lui faisait de la peine et la Yuko pétillante et souriante lui manquait. Elle devait bien être là, quelque part, et Myung Jin allait la réveiller. Il s’avança jusqu’à elle, se plantant dans son champ de vision, l’obligeant à relever les yeux vers lui. Lui souriant, il lui indiqua ce qu’il faisait là, même si elle s’en doutait. L’étudiant en gestion lui tendit la main, lui affirmant qu’elle n’avait pas d’autres choix que d’accepter. Elle devait prendre l’air. Affronter l’extérieur, avec lui. Elle ne serait pas seule, jamais. Il baissa tout de même le bras, alors qu’elle évitait son regard. Son sourire était faux, Myung Jin le savait. Pour autant, il ne perdit pas le sien. « Je t’ai dit que tu ne pouvais pas refuser, Yuko. » Répliqua-t-il, ancrant son regard au sien. Il insisterait, et elle pouvait bien lui faire la tête par la suite, il ne changerait pas d’avis. « Non, tu n’es pas bien ici. Tu peux peut-être leurrer les autres mais pas moi. » Répondit-il, finissant par s’asseoir à côté de la jeune femme. Il la regarda longuement et, doucement, il attrapa sa main dans la sienne. Il la serra, délicatement, lui faisant comprendre qu’il serait là et qu’il ne comptait pas lâcher cette main. « Qu’est-ce que ça peut faire qu’il y ait du monde en bas et dehors ? » Demanda-t-il, son regard trouvant le sien. Sa main libre vint doucement dégager le visage de sa fiancée. Il lui adressa de nouveau un sourire tendre. « Tu ne peux pas rester enfermée indéfiniment, Yuko. Tu dois sortir. » Dit-il en se levant, n’ayant pas lâché la main de l’étudiante. « Allez, viens, on sort. » Et il tira doucement sur sa main, l’incitant à se lever et le suivre. Broyer du noir n’était pas dans ses projets. Et il comptait bien l’effacer de ceux de la jeune femme.
MADE BY @ICE AND FIRE.

________________________________

all or nothing
I’m taking out the hidden parts of me one by one. Alright, climbing up top where it used to be blocked. Following this light, go up.
Amane Yūko
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Amane Yūko
Pseudo, pronom(s) : illocence ☺ ; she/her
Célébrité : lee jueun (dia)
Crédits : avatar ; moonset
Messages : 210
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t24284-amane-yuko-smoke-and-asheshttp://www.shaketheworld.net/t24304-amane-yuko#1000964http://www.shaketheworld.net/t21720-illo-baby-bear-oo
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Mar 27 Juil - 14:22
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Ce n’était en aucun cas son attention d’inquiéter Myungjin ainsi, et devoir lui dire ‘non’ malgré tous les efforts que son fiancé faisait depuis sa sortie de l’hôpital lui brisait le cœur. Mais Yuko se sentait tout à fait incapable d’affronter l’extérieurs et toutes les peurs que cela réveillait au fond d’elle. La jeune étudiante trouvait un certain réconfort dans cette petite chambre, loin de toutes ses angoisses. Elle-même avait du mal à comprendre pour quelle raison elle se sentait ainsi alors elle n’attendait pas à ce que le garçon comprenne. « Myungjin… Je me sens en sécurité ici. » tenta-t-elle d’expliquer quand son fiancé lui souligna qu’il ne lui laissait pas le choix. Yuko se mordit la lèvre inférieure alors que Myungjin l’obligeait à soutenir son regard, à le regarder dans les yeux – chose qu’elle avait tant de mal à faire ces derniers temps. Bien sûr que son ami de toujours voyait clair dans son jeu, c’était sûrement la personne qui la connaissait le plus sur cette planète. Le matelas s’affaissa à ses côtés et un petit soupir lui échappa alors qu’elle laissa son fiancé prendre soin d’elle. La jeune japonaise profita de ses gestes doux quelques instants, espérant que l’idée de sortir se fasse bientôt oublier. En vain. « Pas en bas, pas dehors… Pas là où il y a du monde. » répondit-elle nerveusement sans quitter des yeux Myungjin. « Ils vont me regarder bizarrement puis ils vont me poser des questions… Et je vais – S’il te plait, je ne veux pas y aller. ». C’était la dernière fois dont elle avait besoin ces derniers temps, elle savait qu’elle allait paniquer et peut-être même s’énerver. Et contrôler sa rage n’était devenu impossible depuis son réveil. Elle se sentait incapable de surmonter cela, pourtant son ami lui imposait de sortir. Dieu savait combien Myungjin pouvait se montrer têtu quand il s’agissait du bien-être de ses proches. Yuko n’était pas convaincue que sortir ferait du bien à sa santé mais elle savait que le jeune homme ne lâcherait pas l’affaire. Alors elle finit par suivre le mouvement, se levant à la suite de l’étudiant. « D’accord… » soupira-t-elle une fois sur ses deux pieds. Elle jeta un nouveau regard vers l’extérieur, avant de lâcher la main de son fiancé. « Laisse-moi mettre mon sweat s’il te plait. » demanda-t-elle en se dirigeant vers la chaise de son bureau où était posé son grand sweat gris chiné à capuche. La jeune femme l’enfila se noyant dans ce pull beaucoup trop large pour elle, qui lui tombait presque aux genoux. Elle tourna de nouveau son attention vers Myungjin, la moue nerveuse. « On ne sort pas longtemps, hein ? Et on va juste se promener n’est-ce pas ? » interrogea-t-elle en rabattant sa capuche grise sur sa tête, avant de cacher ses longues mèches brunes sous le tissu. Yuko s’approcha de nouveau de l’étudiant pour s’accrocher à son haut – s’il fallait vraiment sortir lors il était hors de question de le lâcher.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Ko Myung Jin
❝ PRESIDENT ♤ CONSUL DE LA CULTURE
Ko Myung Jin
Pseudo, pronom(s) : Hellvia
Célébrité : Kim Jun Seo (WEi)
Messages : 725
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24193-ko-myung-jin-all-or-nothinghttp://www.shaketheworld.net/t24270-ko-myung-jin#986239http://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Jeu 19 Aoû - 14:27
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Myung Jin ne reconnaissait pas sa fiancée depuis qu’elle était sortie de son coma. Elle se renfermait sur elle-même, refusait de sortir, faisait des crises que jamais elle n’aurait fait auparavant. Il ne comprenait pas tout mais il faisait réellement de son mieux pour la soutenir et être constamment à ses côtés. Et aujourd’hui ne dérogeait pas à la règle. Il serait à ses côtés quand ils sortiraient. Il voyait bien que ça l’effrayait de sortir, d’affronter les gens mais Yuko n’était pas toute seule. Il était là, et le serait toujours. L’étudiant en gestion ne laissa pas le choix à la jeune femme mais finit par s’asseoir à ses côtés. Doucement, sa main trouva la sienne et la serra. Son regard trouva celui de l’étudiante et ne le lâcha plus. Il se pinça les lèvres devant la détresse de sa fiancée mais n’abdiqua pas. Ils sortiraient. Même si ce n’était pas longtemps. Elle devait respirer l’air frais, ne pas rester enfermer et broyer du noir. Ne pas rester seule, même si c’était sûrement ce qu’elle voulait à tout prix. « Personne ne te regardera bizarrement, ni te posera de questions, Yuko… » Souffla-t-il. « Ça ne sera que toi et moi. » Indiqua-t-il pour la rassurer. Il ne comptait pas l’emmener dans un endroit bondé ni la faire sortir avec d’autres personnes. Ce n’était qu’elle et lui. Que tous les deux. L’étudiant dégagea son visage, lui expliquant qu’elle ne pouvait pas rester ici indéfiniment, qu’elle devait sortir. Sur ces mots, le garçon se leva, sa main tenant toujours celle de son amie. Quand elle se leva à son tour, un sourire s’empara de ses lèvres mais celui-ci se fana quand les doigts de la jeune femme se détachèrent des siens. Moue aux lèvres, il la regarda avant de soupirer silencieusement. Elle n’avait pas besoin de son sweat, surtout qu’il était bien trop grand pour elle. Elle se cachait, encore une fois, et le jeune homme ne comprenait pas pourquoi. Il la regarda longuement sans rien dire, lui accordant bien ça. Il ne pouvait pas trop lui en demander. Il savait qu’elle fournissait un énorme effort en sortant pour lui. Il lui en demandait beaucoup, il en avait bien conscience alors, il se tut sur ce sweat beaucoup trop large et quand elle rabattit la capuche sur sa tête. Elle devait se sentir un peu plus rassurée et en sécurité. Même s’il ne voyait pas vraiment ce qui pouvait lui arriver en sa présence… Parce qu’il ne laisserait réellement personne lui faire du mal. « Oui, Yuko, on se promène juste un peu. » Souffla-t-il, n’ayant pas le cœur de l’accaparer plus longtemps. Pas qu’il ne le souhaitait pas, juste qu’il ne voulait pas qu’elle lui fasse la tête s’ils sortaient trop longtemps. Myung Jin lui adressa de nouveau un sourire, la laissant s’accrocher à lui. « Tu veux prendre ton appareil photo ? » Demanda-t-il avant qu’ils ne quittent la chambre et le dortoir. Il savait qu’elle aimait ça et passait son temps à le faire, ces derniers temps. Une séance photo improvisée la motiverait peut-être un peu plus que de sortir uniquement se promener avec lui. Quittant les lieux, Myung Jin retrouva l’air frais d’automne. Un regard vers Yuko, un sourire adressé à la jeune femme, ses doigts se posèrent sur les siens alors qu’elle se tenait à lui comme s’il allait s’échapper, se volatiliser. « Ça va aller. » Lui dit-il en la regardant, la sentant tendue à ses côtés.
MADE BY @ICE AND FIRE.

________________________________

all or nothing
I’m taking out the hidden parts of me one by one. Alright, climbing up top where it used to be blocked. Following this light, go up.
Amane Yūko
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Amane Yūko
Pseudo, pronom(s) : illocence ☺ ; she/her
Célébrité : lee jueun (dia)
Crédits : avatar ; moonset
Messages : 210
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t24284-amane-yuko-smoke-and-asheshttp://www.shaketheworld.net/t24304-amane-yuko#1000964http://www.shaketheworld.net/t21720-illo-baby-bear-oo
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Ven 20 Aoû - 12:02
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
La présence de son fiancé dans sa chambre était plus que rassurante pour elle, il était aujourd'hui l'une des rares personnes à qui elle pouvait confier sa vie sans y donner d'arrières pensées. Serrer ses doigts entre les siennes arrivait à ne pas imaginer le pire quand à cette sortie. Et même si Yuko savait que son anxiété sociale ne serait pas absente de cette promenade, elle pouvait compter sur Myungjin pour ne pas la laisser se retrouver dans des situations qui la mettraient au plus mal. « Que toi et moi. » répéta-t-elle lentement, cela sonnait comme une promesse que la jeune japonaise avait besoin d'entendre. Ses yeux regardèrent quelques instants le jeune homme avec un faible sourire, profitant de ses petites attentions, les seuls qu'elle était capable d'accepter. Puis elle souffla, un mix entre appréhension et soulagement, avant de finalement accepter de se lever. Lorsque sa main abandonna celle de son fiancé, elle ne remarqua pas la réaction du plus jeune ; trop focalisée par l'idée attirante de disparaître sous son sweat ou de disparaître tout court. Tout couverte de son pull gris chiné, elle revint vers son ami d'enfance dans l'idée de rester proche de celui qui l'aidait à elle un peu elle-même.  « Hm, je vais prendre mon jetable. J'aime bien l'effet nostalgique qu'il donne naturellement aux photos. » répondit-elle en attrapant la boîte en plastique sur son bureau, c'était quasiment le seul qu'elle utilisait ces derniers temps. Rien que le fait qu'il évoque ses précieux appareils photos était la preuve que Myungjin était le soutien qu'il lui fallait. Lui et personne d'autre. Lui qui la connaissait depuis toujours, lui qui la connaissait si bien. Lui qui ne l'abandonnerait jamais, peu importe qui elle deviendrait. Alors Yuko se laissa traîner hors de la chambre et bientôt hors du dortoir, s'accrochant presque désespérément à son ami. Sa prise était ferme et les caresses que lui offrait son fiancé n'y changeaient rien Alors l'étudiante baissa le visage, cherchant à devenir invisible sous sa large couche de tissu. Un léger hochement de tête en réponse aux encouragements de Myungjin, elle n'était pas convaincue que cela irait. « Tu sais, Myungjin… Je suis désolée. » reprit-elle après quelques secondes de silence alors qu'elle se rapprochait un peu plus du jeune homme pour se coller à lui. Ses doigts se serrèrent de nouveau autour du bras du garçon quand elle leva ses yeux désolés vers lui. « D'être comme ça, je veux dire. ». Au fond, Yuko savait que ce n'était pas réellement sa faute et qu'elle n'avait aucune raison de s'excuser, elle en avait longuement parlé avec son psychologue. Mais elle qui avait toujours été tout sauf un poids pour les autres, sauf peut-être ses parents, cela le mettait mal à l'aise de devenir si incapable depuis son accident. Incapable d'affronter le monde sauf Myungjin à ses côtés. « J'aimerai que ça passe ou que rien ne soit arrivé. ». Mais encore une fois, tout cela n'était pas de sa volonté ; il lui fallait du temps, plus de temps. Ou peut-être qu'elle avait changé pour de bon. Que l'enfant qu'elle était, était morte ce soir-là quand ses poumons s'étaient emplis de cette eau froide. Que les secours n'étaient pas arrivés à temps pour sauver cette partie d'elle, laissant cette coquille vide mais peureuse et colérique que Yuko détestait tant. « Mais c'est impossible, je n'y arrive pas. » murmura-t-elle en baissant les yeux vers le sol lorsque ceux-ci commencèrent à s'humidifier. La japonaise se trouvait pitoyable, elle se sentait pitoyable.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Ko Myung Jin
❝ PRESIDENT ♤ CONSUL DE LA CULTURE
Ko Myung Jin
Pseudo, pronom(s) : Hellvia
Célébrité : Kim Jun Seo (WEi)
Messages : 725
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24193-ko-myung-jin-all-or-nothinghttp://www.shaketheworld.net/t24270-ko-myung-jin#986239http://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Lun 30 Aoû - 16:00
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Myung Jin était déterminé à faire sortir Yuko de sa grotte. Elle s’y plaisait énormément, un peu trop au goût de l’étudiant en gestion. Elle ne pouvait pas y rester indéfinivement, ni y passer toute sa vie. Elle devait sortir, même si affronter le monde extérieur lui faisait peur. Mais elle n’était pas toute seule. Il était là, et le serait toujours. Le garçon tenta de la rassurer, lui indiquant que ça ne serait qu’elle et lui. Qu’eux deux, rien qu’eux deux. Personne d’autre. Myung Jin se leva finalement, suivie par la jeune femme. Un sourire orna ses lèvres mais rapidement, il se fana en voyant sa fiancée se cacher sous son sweat dix fois trop grand pour elle et rabattre sa capuche sur sa tête. Si elle pensait passer inaperçu comme ça, elle se trompait. On la regarderait sûrement d’autant plus… Mais Myung Jin ne fit aucune remarque, la laissant faire, car ça devait la rassurer. Elle devait se sentir un peu en sécurité et il ne voulait pas lui enlever ça, et encore moins lui demander cet effort de se montrer au monde. Elle en fournissait déjà un énorme en sortant alors il ne dit rien. Du moins, sur sa tenue. L’étudiant lui demanda si elle voulait prendre son appareil photo pour leur promenade, sachant à quel point elle aimait ça. L’idée de faire une sortie photographie était sûrement plus alléchante qu’une simple promenade. « Tu sais qu’il existe des filtres pour les objectifs d’appareils photos ? Tu en as déjà entendu parler ? » Demanda-t-il en lui adressant un sourire. « Tu as peut-être déjà testé cela dit… J’avais vu un article dessus il n’y a pas longtemps. J’ai pensé à toi en cliquant dessus. » Reprit-il avec un sourire sincère avant d’accueillir sa main sur son bras. Ils quittèrent la chambre puis le dortoir, l’air frais s’engouffrant dans leurs cheveux et frappant doucement leur visage. Ses doigts se posèrent sur ceux de sa fiancée, n’hésitant pas à les caresser pour la rassurer, lui faire comprendre qu’il était bel et bien là et que rien ne lui arriverait. Il ne le permettrait pas. Quelques mots qui se voulaient rassurants passèrent ses lèvres mais ça n’eut pas l’effet escompté. A la place de l’entendre lui affirmer que ça irait, elle s’excusa. « De quoi t’excuses-tu, Yuko ? » Demanda-t-il en fronçant les sourcils. Il ne comprenait vraiment pas. elle n’avait aucune raison de s’excuser… Qu’avait-elle fait pour qu’elle lui présente des excuses ? Myung Jin baissa les yeux vers elle, sentant ses doigts se serrer encore plus autour de son bras, et le corps de Yuko au plus près du sien. « Tu n’as pas à t’excuser de ça, Yuko. Ce n’est pas ta faute… » Répondit-il avant de s’arrêter de marcher. Il fit face à sa fiancée, plantant son regard dans le sien alors qu’elle continuait de parler. L’étudiant la laissa continuer et se pinça les lèvres en remarquant que ses yeux s’humidifiaient. Il détestait la voir pleurer, ça lui était insupportable. « Yuko… » Souffla-t-il doucement, l’appelant pour qu’elle relève la tête et le regarde. Mais il savait qu’elle ne le ferait pas, sûrement honteuse de pleurer devant lui. Myung Jin la ramena contre lui, l’enlaçant, l’entourant de ses bras comme pour la protéger. Mais il n’y arrivait pas. Quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise, rien ne changeait. La seule chose qu’il pouvait faire pour elle, et qu’il faisait, c’était être là. « Tu n’as vraiment pas à t’excuser ni à t’en vouloir pour ce qui t’est arrivé. Tu n’y es pour rien. »  Commença-t-il doucement. « Je sais que c’est difficile pour toi mais ça passera parce que tu es forte. » Dit-il, convaincu de ses mots. Mais il savait que ce n’était pas le cas de Yuko. « Tu es forte… Tu y arriveras. » Ajoutat-il avant de se reculer légèrement, ses mains allant chercher le visage de sa fiancée. Il releva son visage, juste assez pour pouvoir déposer ses lèvres contre son front. « Et je serais là pour t’aider. » Souffla-t-il, baissant les yeux pour la regarder et lui adresser un sourire sincère et rassurant.
MADE BY @ICE AND FIRE.

________________________________

all or nothing
I’m taking out the hidden parts of me one by one. Alright, climbing up top where it used to be blocked. Following this light, go up.
Amane Yūko
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Amane Yūko
Pseudo, pronom(s) : illocence ☺ ; she/her
Célébrité : lee jueun (dia)
Crédits : avatar ; moonset
Messages : 210
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t24284-amane-yuko-smoke-and-asheshttp://www.shaketheworld.net/t24304-amane-yuko#1000964http://www.shaketheworld.net/t21720-illo-baby-bear-oo
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Mer 8 Sep - 16:09
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
À la suggestion de son fiancé, l'aîné attrapa son appareil photo jetable avant d’expliquer la raison pour laquelle elle faisait son choix. Cet appareil en question était le choix aux vues de ses états d’âme du moment ; les photos à l’aspect nostalgique, éphémères, tristes, fragiles. Ses doigts se serrèrent légèrement autour de la petite boîte noire à ces pensées. Quand Myungjin reprit la parole, les pupilles de la japonaise quittèrent l’appareil pour se lever vers lui, un semblant de sourire sur le visage. « Oui… On a dû lire le même article, je pense. ». Cela lui faisait plaisir que le jeune homme pense à elle, ainsi. « J’aimerai bien tester à l’occasion… avant d’en acheter, je veux dire. » reprit-elle laissant ses derniers mots flottés dans les airs. Tout comme, elle était contente de constater que Myungjin essayait de lui imposer le moins de choses possibles ou au moins, pas toutes en même temps. Le plus jeune devait comprendre qu’elle se sentait plus à l’aise couverte, que sortir et se découvrir était encore un pas trop important pour elle. Yuko lui en était reconnaissante pour celle-là, pour essayer de le comprendre ainsi combien même ses actions et réactions étaient parfois incompréhensives, même pour elle. A peine la porte du dortoir franchie, la japonaise sortit le vent caresser ses joues, leur apportant un teint légèrement rosé. C’était agréable, mais désespérément effrayant, incompréhensiblement effrayant. C’était impossible pour elle d’agir normalement, de faire comme si tout allait bien, comme si cette promenade lui faisait du bien. Non, cette sortie ne lui faisait aucun bien, mais elle faisait l’effort pour Myungjin, uniquement pour lui. Au fond, Yuko était si navrée de lui imposer ses états d’âme sombres, tempétueux, qu’elle considérait qu’elle lui devait bien cela. Les excuses qui passèrent ses lèvres sortirent naturellement. Même si son fiancé ne comprenait pas pourquoi elle s’excusait, pour elle ses excuses avaient mille raisons d’exister. Bientôt, elle sentit le corps de son ami se positionner face au sien, la japonaise savait déjà ce que Myungjin allait lui dire, bien sûr qu’il allait lui dire qu’elle n’y était rien, bien sûr. Mais si au fond, c’était le cas ? Et si au fond, c’était son choix inconscient de réagir ainsi à ce traumatisme ? Et si tout était sa faute après tout ? Et si elle n’était pas aussi forte que Myungjin pouvait le penser ? Yuko laissa son fiancé la serrer contre lui, se plongeant à son tour dans cette étreinte rassurante. Un des seuls contacts qu’elle autorisait depuis des semaines maintenant, Myungjin et uniquement Myungjin. Ses paupières se fermèrent un instant alors qu’elle sentit les lèvres du garçon sur son front, sa peau frissonna en réponse à ce geste tendre. Un sourire illumina ses traits un instant sans pour autant que son visage se relève vers son cadet. « Je rends mes relations compliquées, amicales ou professionnelles, toutes mes relations. » commença-t-elle alors que son poing sur refermait doucement sur le pull du jeune homme. Yuko prit une grande inspiration avant de continuer. « Toi compris. » ajouta-t-elle, elle n'avait pas besoin que Myungjin lui dise pour le réaliser. Elle était différente, forcément les liens avec son fiancé venaient à être affecter à son plus grand regret. « Ne me dis pas non, ne me mens pas s’il te plait. Je sais que je suis difficile à supporter, et j’en suis désolée. ». Ses dents pincèrent violemment sa lèvre inférieure pour retenir les perles d’eau qui se formaient dans ses yeux, elle était assez pitoyable comme cela, elle ne souhaitait pas ajouter une crise de larmes en plus. Doucement, la jeune femme posa son front contre le torse de son ami, alors que ses doigts froissaient nerveusement la manche du garçon. « J’aimerais vraiment te croire Myungjin, vraiment, de tout mon cœur… Mais là tout de suite, j’ai l’impression que cela ne passera jamais… » souffla-t-elle avant de renifler pour la première fois ; puis sa première larme coula le long de sa peau pour venir mourir sur la poitrine de Myungjin. Sa voix tremblait, mais pour autant, son cœur était calme, étrangement calme pour la situation. Yuko se sentait juste fatiguée, fatiguée de tout, fatiguée d’elle-même. « Et je me déteste d’être ainsi, de penser ainsi. Je me déteste tellement… » expliqua-t-elle, libérant pour la première fois les pensées qui dévoraient son esprit depuis trop longtemps déjà, ces mots assassins qui mortifiait son cœur un peu plus chaque jour.
MADE BY @ICE AND FIRE.

Ko Myung Jin te surkiffe

Ko Myung Jin
❝ PRESIDENT ♤ CONSUL DE LA CULTURE
Ko Myung Jin
Pseudo, pronom(s) : Hellvia
Célébrité : Kim Jun Seo (WEi)
Messages : 725
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t24193-ko-myung-jin-all-or-nothinghttp://www.shaketheworld.net/t24270-ko-myung-jin#986239http://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | Sam 18 Sep - 17:46
Citer EditerSupprimer

L'avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n'a rien. l'ombre du passé.
W
ISH
WE CAN
GO BACK
TO NORMAL
Myung Jin ne fit aucune remarque sur le choix de sa fiancée. Qu’elle se couvre et se cache derrière son immense sweat si elle le souhaitait… Il ne pouvait pas lui en demander trop et rendre encore plus désagréable cette sortie. Il savait qu’elle fournissait un très gros effort pour le suivre dehors, qu’elle acceptait cette promenade parce que c’était lui alors, l’étudiant la laissa se cacher sous cette couche de tissu. Il sortit en sa compagnie, ses doigts caressant doucement les siens dans un geste qui se voulait rassurant. Il n’hésita pas à lui souffler quelques mots, lui disant que tout irait bien mais, à la place d’un hochement de tête, il eut des excuses. Ce n’était pas ce qu’il voulait. Il ne savait même pas pourquoi elle s’excusait. Qu’avait-elle fait ? Rien. Ce n’était pas sa faute, elle n’y était vraiment pour rien alors pourquoi s’obstinait-elle à penser le contraire ? Myung Jin ne comprenait pas, et ne le comprendrait sûrement jamais. Il ne voyait pas ce qu’elle se reprochait, ne comprenait pas pourquoi elle se le reprochait. Elle n’avait pas voulu tout ça, ne l’avait jamais souhaité alors pourquoi ? Pourquoi s’excusait-elle auprès de lui ? Le garçon soupira discrètement et se plaça face à Yuko, ne manquant pas de lui dire qu’elle n’y était pour rien, que ce n’était pas sa faute. Il serra sa fiancée contre lui, ses bras protecteurs l’entourant, lui faisant comprendre – du moins il l’espérait – que rien ne pourrait la toucher, tant qu’il était là. Il ne laisserait personne lui faire du mal. Il regrettait déjà bien assez de ne pas avoir été là, ce fameux jour… Mais elle était forte et elle se relèverait. Et bien évidemment qu’il serait là pour l’aider, la main toujours tendue vers elle pour la tirer vers le haut, refusant de la laisser tomber dans les ténèbres. Ses lèvres se posèrent doucement contre son front et ses bras se resserrent légèrement autour d’elle. Le garçon l’écouta, se mordant la lèvre inférieure quand elle commença à dire qu’elle rendait difficile leur relation. Oui, c’était difficile, il ne pouvait pas le nier. Mais ce n’était pas tous les jours comme ça. « Je ne te mentirais pas, Yuko. Je ne l’ai jamais fait et ça ne commencera pas aujourd’hui. » Répondit-il doucement. « Parfois, c’est… difficile, oui. » Souffla-t-il, fermant les yeux un court instant avant de regarder droit devant lui. Ses doigts trouvèrent la chevelure de Yuko et il caressa avec tendresse sa tête. Ce qui se passait était malheureux et ça l’attristait énormément que la jeune femme se sente ainsi. Il ne pouvait pas faire grand-chose pour elle, à part être là. Il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire de plus, pourtant, il avait grandement envie de faire plus. Mais que pouvait-il bien faire pour l’aider à s’en sortir ? Il n’en avait aucune idée et même s’il lui demandait, il se doutait que Yuko elle-même ne savait pas, ou ne voulait pas lui demander plus, parce qu’elle lui faisait déjà vivre, par moment, un sacré enfer. « Ce n’est pas grave si tu ne me crois pas, Yuko. Je peux y croire pour tous les deux. » Murmura-t-il, déposant un baiser sur le haut de son crâne. « Je t’assure que ça s’arrangera. » Ajouta-t-il. Et en l’entendant renifler, sentant une larme sur sa poitrine, son cœur se serra. Ses mots n’arrangèrent rien, ne soulagèrent pas son cœur. Le garçon la serra contre lui, comme si son étreinte pouvait tout effacer et créer un bouclier protecteur autour d’elle. « Tu n’as pas à te détester. » Dit-il, doux mais ferme. « Moi, je ne te déteste pas. Je ne t’en veux pas non plus. Parce que tu n’as rien fait de mal. Tu n’y es vraiment pour rien, Yuko. Tu ne l’as pas voulu et tu ne veux pas non plus de cette situation. » Ajouta-t-il. Il desserra son étreinte et ses mains vinrent prendre le visage de la jeune femme, l’obligeant à le lever vers lui. La voir pleurer lui brisait le cœur, il détestait réellement ça. C’était une vue qui lui était insupportable. Il ancra son regard inquiet, et désolé, dans celui, embué, de sa fiancée. « Tu sais que je t’aime, n’est-ce pas ? » Dit-il. Ce n’était pas de l’amour, elle le savait parfaitement. Ils n’y avaient jamais rien eu de plus entre eux que de l’amitié. « Dis moi ce que je peux faire pour t’aider, Yuko… » Demanda-t-il, ses doigts effaçant les perles salés qui coulaient de ses yeux.
MADE BY @ICE AND FIRE.

________________________________

all or nothing
I’m taking out the hidden parts of me one by one. Alright, climbing up top where it used to be blocked. Following this light, go up.

Amane Yūko te surkiffe

Contenu sponsorisé
 
Re: wish we can go back to normal (myungjin) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas