Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
TW / harcèlement sexuel, violence) Les folies bergères (qintian) 4548db5f7f80e5abcf0ad638b6d80f18TW / harcèlement sexuel, violence) Les folies bergères (qintian) 9dc7bedfdf12dfd6c74d702c66013786TW / harcèlement sexuel, violence) Les folies bergères (qintian) D175719f956ae6e2c457ff3b7f53f9cd6d5f99f1TW / harcèlement sexuel, violence) Les folies bergères (qintian) Tumblr_pnlxoxGQIP1y4lp2jo7_250
-10%
Le deal à ne pas rater :
-370€ sur le nouveau PC portable gamer MSI GS66 Stealth 10UH-058FR
3330 € 3699 €
Voir le deal
anipassion.com

 :: Digital City :: Quartier Sud :: Nightclubs Road

TW / harcèlement sexuel, violence) Les folies bergères (qintian)

Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets
TW/ Harcèlement sexuel, violence, dubious consent (consentement douteux ?) surement tout au long du rp.

○ ○ ○
Quand avait été la dernière fois que Mingwei était sorti avec son âme-sœur ? Peut-être la veille, alors qu’ils se baladaient main dans la main entre les rues de la capitale du pays à parler de tout et de rien, mais surtout de rien. Il ne se souvenait plus quand exactement lui était venue l’idée de proposer d’aller dans un bar-club le lendemain (sûrement car il y allait lui-même de plus en plus, accompagné de Jinkyung), néanmoins il y allait. Ravi de savoir que son meilleur ami l’accompagnait, le sino-coréen ne tenait plus en place. Tel le gamin qu’il était parfois,  il sautillait sur place en attendant leur première consommations. Il avait tenu à habiller Qintian, pour le faire le plus en valeur, mais tout en le préservant des regards qui pourraient devenir un peu dangereux. Seulement, le chinois était beau, magnifique même. Et si cette soirée s’était déroulée quelques années plus tôt, le cuisinier aurait eu tout le mal du monde pour garder ses mains sur lui. « Tian tian, on s’amuse ! » Il passa son bras autour du coup du chinois et déposa un baiser sur sa joue. C’était un club connu pour accueillir la population LBGT alors ils n’avaient aucun soucis à se faire à se montrer aussi tactiles. « Tu bois quoi ? Je peux goûter ? » Vraiment un gamin, alors qu’il sirotait déjà sa propre boisson à la couleur bleue électrique bien étrange et au goût très sucré qui cachait tous les alcools mélangés dedans.

Le club était déjà bondé et le regard du sino-coréen passait déjà de personne en personne comme un prédateur qui repérait une proie. Un prédateur très peu menaçant cependant alors qu’il ne pensait à attaquer personne mais voulait quand même retrouver quelqu’un pour, peut-être, finir la nuit dans ses bras et sous ses draps. La seule règle était de ne pas laisser son meilleur ami tout seul. Il était hors de question que, lorsqu’il était seul avec un ami, il laisse tomber ce dit-ami pour un plan cul et encore moins lorsque cet ami s’appelait Wu Qintian. Les mains du cuisinier étaient accrochés au bras du chinois et ses yeux étaient plantés dans ceux de sa moitié. « Si jamais tu vois quelqu’un qui te plaît tu me le dis. » Il savait comment il fonctionnait, et n’allait le forcer en rien, ni se forcer lui-même. Ce n’était que le début de soirée après tout, ils avaient tout leur temps. « Finis ta boisson et je t’emmène danser beau gosse. » Souffla-t-il dans son oreille pour être sûr d’être entendu. Il finit rapidement la sienne et la posa sur le comptoir, non sans un clin d’œil vers le serveur qui était plutôt mignon. Bien musclé avec cet air dominant, tout ce que préférait le sino-coréen.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets
Tout de rouge vêtu, Qin Tian avait l’impression d’attirer un peu trop l’attention, il s'en fichait un peu. La seule qui importait était celle de son meilleur ami, et il savait l’avoir. La chaleur de Ming Wei qui se collait à lui en était la preuve, c’était rassurant aussi. Le chinois n’était pas un ermite, mais il était vrai qu’il préférait les bars tranquilles au bar-club. Les rares exceptions étaient les clubs qui organisaient des soirées cyberpunks dans lesquelles il aimait aller se perdre (bien qu’il restât en retrait et faisait parfois un peu tâche dans la foule lorsqu’il y allait seul, il essayait souvent d’y emmener sa moitié ou encore Maxine). Ce n’était pourtant pas à contre-cœur qu’il avait accepté la proposition de son âme sœur, bien au contraire, toute occasion de passer du temps avec lui était bonne. Les sourires excités de Ming Wei lui rappelaient ceux qu’un enfant pourrait avoir dans son parc d’attraction préféré. Sans le savoir, le médium affichait le même sourire, juste parce que savoir sa moitié heureuse lui suffisait à l’être aussi. Son sourire s’agrandit alors que son meilleur passa son bras autour de lui et embrassa sa joue. Pour réponse, Qin Tian vint déposer sa main sur la nuque du sino-coréen, jouant avec les petits cheveux qui s’y trouvaient. Leurs boissons en face d’eux, le chinois en pris une gorgée avant de faire glisser son verre vers son meilleur ami, sans jamais enlever sa main de sa nuque. « J’ai oublié le nom, c’est aux fruits rouges. » Et leur goût sucré masquait celui âpre du mélange d’alcool qui s’y trouvait. C’était presque drôle comme la couleur de son cocktail s’accordait à celle de sa tenue, il ne l’avait pas fait exprès. Il tendit le bras pour se saisir du verre de sa moitié, en prenant une gorgée pour s’en faire une idée. Il releva les sourcils, agréablement surpris de la découverte, remarquant quand même que le schéma restait le même, du sucre pour moins sentir l’alcool, ce qui pouvait rapidement s’avérer dangereux. « Bois doucement baobei, je veux qu’on danse ce soir et pas qu’on rampe ! » Heureusement, ils n’étaient pas des poids plumes, mais Qin Tian était loin d’être un surhomme.  

Toujours sa main posée dans le cou du sino-coréen, le médium suivit le mouvement de ses yeux, un sourire en coin vint soulever le coin de sa bouche. Il devinait plutôt bien ce que Ming Wei était en train de faire, il se demandait si lors de leur première rencontre, il avait attiré l’attention de sa moitié, si son regard s’était stoppé sur lui alors qu’il sondait la foule. « D’accord. » Bien qu’ils sussent tous les deux que ce ne serait pas le cas. « Ne t’empêche pas d’aller parler à quelqu’un qui te plaît par ce que je suis là. Mmh ? » Lui donnant un petit coup de tête affectueux, montrant que ce qu’il se passait dans la tête de son meilleur ami ne lui était pas inconnu. Il termina son verre pour le suivre, peut-être un peu trop vite, sentant une certaine chaleur surtout au niveau de son visage. Cela passerait rapidement. Ils prirent la direction de la piste, collant sa bouche à son oreille. « Tu pourrais inviter le barman à sa pause aussi... » Avec un sourire affectueux, parce même s’il pouvait faire preuve d’un certain égoïsme vis-à-vis de Ming Wei, n’aimant pas forcément l’idée de partager son attention, il se refusait à la monopoliser. Les corps autour d’eux se mouvaient au rythme de la musique, l’odeur de sueur et de parfums était prégnante. La solution de Qin Tian était de se tenir encore plus proche de son meilleur ami, leur légère différence de taille lui permettant de perdre son nez dans ses cheveux. Le médium n’était pas le meilleur danseur (il se moquait du regard des autres de toute façon), mais il savait ressentir, alors il se concentrait sur la musique et exprimait ce qu’il ressentait par les mouvements de son corps, il ignorait si c’était ainsi que les autres faisaient, mais c’était ainsi qu’il était. Et dans ses mouvements, il entraînait Ming Wei avec lui, les mains bien ancrées sur ses hanches.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets
Sans aucun doute, Qintian était le plus beau garçon de la boite où ils se trouvaient tous les deux. Mingwei savait qu’il n’était pas très objectif en pensant ainsi, cependant il se battrait contre quiconque osait le lui dire en face. Car pour lui, l’objectivité voulait que le chinois soit l’homme le plus beau et sexy de cette soirée. Le sino-coréen faisait les règles et personne ne pouvait se battre avec lui sur ce sujet. Posant la question sur la boisson que sirotait son meilleur ami, le cuisinier ne se retint pas d’aller bosser ses lèvres sur la paille pour goûter, à l’image de sa moitié qui fit la même chose avec sa propre boisson bleue. En effet, c’était sucré mais fruité, néanmoins, il ne laissait rien passer alors que ce n’était qu’un sourire béat qui s’affichait sur ses lèvres. Il gloussait déjà, signe que l’alcool lui montait bien trop rapidement à la tête. « Ne t’inquiète pas Tian Tian, on va danser ! » C’était ce qu’il disait, mais est-ce qu’il s’y tiendrait ? Il commençait à se connaître à force, surtout Qintian qui devait le connaître mieux que lui-même.

Le contact de son meilleur ami contre sa peau avait le don de lui faire garder un pied à terre. Il voulait totalement se poser contre le chinois et le câliner jusqu’à leur mort mais son regard ne pouvait s’empêcher de faire le tour de la salle. sa moitié le savait et, d’un sourire en coin, Mingwei lui lança un clin d’œil. « Mais Tian Tian, tu me connais. » Il faisait déjà la moue, non sans reprendre une autre gorgée de sa boisson. « Rester avec toi me suffit pour la vie. » Sur ces mots, il déposa un baiser sur la joue de sa moitié, non sans y laisser une trace de salive faite avec sa langue, l’alcool aidant. Il ricana encore alors qu’il finit cul-sec sa boisson. « Et toi non plus ne bois pas trop. Imagine je vais devoir être celui qui est responsable et te ramener chez maman. » Car s’ils finissaient complètement ivres, il était hors de question qu’ils rentrent aux dortoirs d’étudiants, mais ils iraient directement à l’appartement de la mère de Mingwei. Celui-ci, Toujours accroché, à son ami, il buvait ses paroles alors qu’un regard curieux se perdit en direction du barman en question. Il était clair que le jeune homme inconnu était mignon, et totalement aux goûts du sino-coréen. « Tu crois qu’il fait une pause ? » Demanda-t-il bêtement, avant de ricaner.

Qintian l’emmenait déjà danser et l’étudiant ne pouvait que se laisser faire. Surtout qu’il était entre les mains du chinois, il ne pouvait que lui faire confiance et c’était sur un rythme qui leur était propre qu’ils se mouvaient. Parfois Mingwei lançait un regard aguicheur, mais taquin, parfois il continuait de déposer des baisers sur ses joues. Les pas, les mouvements, s’enchaînaient jusqu’à ce que le sino-coréen se sentit fatigué. Il avait déjà chaud et la transpiration le dégoûtait presque. Lâchant quelque peu son âme-sœur (car il garda sa main dans la sienne), il se retourna et reparti vers le bar retrouver ce dit barman très mignon pour lui commander une autre boisson. Il n’hésita pas à insinuer qu’il pouvait lui-même se servir un autre verre pour les accompagner et que c’était Mingwei qui payait sa tournée. Le garçon ne se fit pas prier et sortit trois verres (car jamais il n’oublierait Qintian). Tout simple, ils ne s’agissaient là que de shots de tequila qui allaient forcément les faire grimacer mais après avoir trinqué, l’étudiant le but d’une traite. Il avait déjà beaucoup plus chaud et ne pouvait s’empêcher de sourire à l’homme de l’autre côté du bar mais ne lâchait pas la main du chinois pour autant. Se retournant brusquement et manquant de se cogner contre sa moitié, il se colla cependant tout contre celui-ci pour lui souffler dans l’oreille. « Tian tian, si tu veux t’amuser, tu me le dis, je te trouve quelqu’un. Ou reste avec moi, c’est bien aussi. Je ne t’abandonne pas si tu veux. Je t’aime. » Néanmoins, le barman semblait toujours solliciter l’attention de Mingwei et ce dernier ne pouvait l’ignorer trop longtemps.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets
Si Qin Tian était honnête avec lui, voir son meilleur ami être avec d’autres hommes après leur rupture avait été étrange pour lui. C’était sans doute à cause de sa vision de l’amour et de la sexualité, lui restait coincé, ne parvenant que trop rarement à connecter avec d’autres pour ressentir une quelconque attirance sexuelle et encore plus des sentiments. Son attachement à Ming Wei, la connexion entre eux deux étaient puissants, leur relation était autre aujourd’hui que celle de deux amants, mais elle restait indéniablement puissante. Alors au nom de ce qu’ils avaient été, voir Ming Wei partager une intimité physique avec d’autres avait réveillé quelque chose de particulier. Aujourd’hui, les choses s’étaient apaisées en lui, il savait que rien ne viendrait briser ce qu’ils étaient, ils étaient âme sœur, c’était au-dessus de tout. « Bien sûr qu’il a une pause, reste à savoir quand pour que tu en profites. » Plaisanter sur ce serveur était facile, et puis, il ne pouvait pas en vouloir à ce dernier d’avoir repéré Ming Wei, il était hypnotisant. Tout comme il était facile de danser avec lui, d’avoir cette proximité et tous ces gestes sans que cela ne promette un passage au motel (comme cela aurait été le cas au début de leur relation).

Mais ils n’étaient pas des surhommes, et même si Qin Tian voulait danser encore, profiter de toute l’affection que lui donnait son meilleur ami, ils durent se résigner à retourner au bar à cause de la chaleur et de la fatigue. Mais ce ne fût pas deux verres qui furent déposés devant eux, mais trois. Avec un sourire en coin, le chinois regarda son meilleur ami, la façon qu’il avait de parler et de séduire. Si le médium n’était pas déjà complètement mordu de son meilleur ami, à cet instant il l’aurait été, mais son objectivité pouvait être remise en cause il fallait bien l’avouer. Il ne doutait pas que si Ming Wei avait décidé que ce serveur rentrerait avec lui, ce serait en effet le cas. Son meilleur ami collé à lui, il l’écoutait avec attention, se collant encore plus pour l’entendre malgré le bruit environnant. Il lui sourit en fronçant le nez dans une petite moue. « Ton invitation est tentante mais je vais me débrouiller. » Il lui embrassa la joue, laissant ses lèvres quelques secondes sur sa peau. « Tu sais quoi ? J’ai besoin d’aller au petit coin. Je vais te laisser profiter un peu. » Il lui fît un clin d’œil avant de se tourner vers le barman. Qin Tian posa son regard sur lui, un regard qui aurait pu se vouloir menaçant mais il était en fait en train de sonder l’inconnu. Ne ressentant rien de particulier, il hocha la tête une fois, embrassa encore une fois Ming Wei et prit la direction des toilettes. Il n’avait pas vraiment envie de s’y rendre. Il y rentra simplement pour se laver les mains et déposer un peu d’eau fraîche dans sa nuque. Il prenait son temps, essuyant ses paumes avec minutie, mais il ne pouvait rallonger le moment éternellement. Il sortit des toilettes, mais ne souhaitant pas déranger son meilleur ami et être dans son chemin, il observa autour de lui, hésitant à aller danser. Il devait bien avouer que seul, ce n’était pas la même chose. Son ventre se serra dans une légère anxiété, ayant du mal à se sentir à sa place sans son âme sœur à ses côtés. Il sursauta presque lorsqu’il sentit un bras passer autour de ses épaules, reconnaissant immédiatement qu’il ne s’agissait pas de Ming Wei. Il se retrouva nez à nez avec un jeune homme, plutôt bien fait, il devait bien l’avouer. L’inconnu avait les joues rougies, sans doute par la chaleur et un peu l’alcool. Ils échangèrent quelques mots, bien que sur la réserve, Qin Tian restait une personne polie, et il voulait laisser un peu de temps à son meilleur ami pour parler avec le barman. Parlant avec son inconnu, le médium apprit comment il s’appelait, son métier, il lui proposa un verre aussi et c’est l’inconnu qui alla les chercher pour que Qin Tian reste un peu en retrait. Il se contenta d’une simple bière, quelque chose de pas trop fort mais qui lui permettrait d’accompagner l’inconnu. Ils continuèrent à discuter, l’homme se rapprochant de plus en plus au fil de la conversation. D’ordinaire, le médium aurait mis des limites, se serait reculé, lui aurait dit qu’il n’était pas intéressé. En soit, c’était vrai mais il y avait une partie de lui qui se disait, et si ? Il n’avait connu personne depuis Ming Wei, rien qui n’ait réveillé en lui envie ou désir, peut-être que s’il essayait ? Et si cela venait de lui et que quelque chose se décoince en lui en essayant ? Il se rendrait vite compte que l’adage c’est en forgeant qu’on devient forgeron ne fonctionnait pas pour des sujets aussi importants que l’intimité. Mais pour le coup, lorsque l’inconnu se rapprocha de lui, lui demanda ce qu’il faisait après, Qin Tian ne savait pas quoi répondre. Il le laissa faire, le laissa se rapprocher. Sans réellement savoir comment, le médium se retrouva entre le mur et cet homme avec très peu de distance entre eux. Le chinois laissait la conversation couler, de toute façon, ils ne faisaient que parler et boire, avec certes peu de distance entre eux, mais il y avait du bruit alors... Puis une des mains de l’inconnu se posa sur sa taille, et son cœur s’accéléra légèrement, ses mains devinrent moites, mais pas d’excitation. Il continua à discuter cependant, pensant à Ming Wei qui faisait ça avec une telle facilité. Mais les mains de l’inconnu (lorsque son verre fût vide et déposé au hasard d’un support) se firent plus insistantes, le tenant fermement par la taille, et les lèvres de cet homme se retrouvèrent dans son cou. Qin Tian réalisa que les joues rouges du type étaient sans doute plus liées à l’alcool qu’à la chaleur. Il était coincé dans cet obscurité relative, caché par le corps plus costaud de l’inconnu, il n’était plus question de se faire violence. Le contact de la peau de l’homme sur celle de son cou lui donnait la nausée, son cœur battait à une vitesse folle dans sa poitrine, et sa respiration se saccadait le lançant dans une crise d’angoisse déclenchée par cette intimité qu’il avait forcé sur lui et qu’il ne désirait pas. Il avait beau repousser l’inconnu, lui demander d'arrêter, il était plus fort et trop alcoolisé pour réaliser que ce que le chinois pouvait accepter en proximité avait été dépassé depuis un moment. Il pensa à Ming Wei, très fort, comme si penser à lui allait lui permettre de l’invoquer. S’il y avait des bras dans lesquels Qin Tian se sentait en sécurité, c’était ceux de son meilleur ami.


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets
Lorsqu’il s’agissait de flirter avec quelqu’un en particulier, Mingwei n’avait aucun mal. La gène ; Il ne connaissait pas, ou alors qu’à de très rares occasions. Il partait du principe que si la personne n’était pas intéressée, il pouvait simplement en faire un-e ami-e en tout honneur. Ses yeux étaient déjà accrochés au serveur de l’autre côté du bar et le sino-coréen pensait à comment il pouvait rapidement faire disparaître cet obstacle entre eux. Il répondit d’un sourire béat à son meilleur ami avant de l’emmener danser. L’étudiant se lâchait complètement, posé sur le rythme. Il était un bien piètre chanteur, mais lorsqu’il s’agissait de danser, il savait s'y faire. Il n’hésita pas à balader ses mains sur le corps fin du chinois alors que ses rires étaient couverts par la musique battante jusqu’à son cœur. Une fois l’ambiance légèrement calmée et les deux garçons battus par la fatigue, ils retournèrent au bar. Trois verres étaient proposés alors que Mingwei lançait déjà un clin d’œil au jeune homme qui travaillait. Si son attention était déjà accrochée par cette troisième personne, une partie ne lâchait pas Qintian. C’était comme un aimant, une obligation de porter au moins une partie de son attention sur sa moitié lorsqu’ils étaient à proximité. Il tenta alors de lui proposer de le faire rencontrer quelqu’un, mais Mingwei le connaissait par cœur. Il savait qu’ils vivaient leur sexualité différemment et ça ne les avait jamais dérangé lorsqu’ils étaient encore un couple. Mais, ils étaient venus à deux. Il était donc impensable pour le sino-coréen de laisser son meilleur ami tout seul simplement pour une nuit de plaisirs. Des nuits pareil, il pouvait en avoir par millier s’il le voulait alors que ce soir, il était à cette boite avec Qintian.

Il se laissa embrasser la joue, ses mains allant sur les hanches du chinois comme pour le rassurer et lui dire qu’il était là si jamais. Étrangement, le cuisinier avait un mauvais pressentiment. Il observa longuement le dos de son meilleur ami avant de se dire que c’était stupide. Il allait simplement aux toilettes, il reviendrait rapidement. Son attention totalement tournée vers le barman, Mingwei força ce mauvais pressentiment à se taire. Il se fit payer un autre verre et des plaisanteries s’en suivirent alors que le sino-coréen lançait toutes les insinuations possibles au fait qu’il était grandement intéressé par la personne. Il dut le rassurer cependant, en précisant que le Chinois n’était pas son petit-ami mais il ne put mentir quant à la nature de leur relation. Ça ne semblait pas déranger le serveur qui cherchait simplement la même chose que Mingwei, finir la soirée par une bonne nuit de plaisirs. Quelques minutes s’étaient déjà passée et trop pris dans sa conversation avec le jeune homme, l’étudiant ne fit pas attention à son meilleur ami qui était toujours absent. Il s’était même rapproché physiquement du barman, qui prenait sa pause alors que les premiers contacts se faisaient avec des jeux de mains sur leur corps et des baisers échangés. Cette danse entre leur deux corps étaient déjà presque indécente, même pour ce genre de lieux alors que Mingwei se laissait complètement faire entre les bras de cet inconnu.
Seulement, le pressentiment de plus tôt revint à la charge, mordant les intestins et l’estomac du sino-coréen qui se détacha légèrement de barman pour se retourner avec faire un tour de la salle du regard. Il repéra la pire des visions au loin, de l’autre côté des foules et sans un désolé, Mingwei traversa la boite le plus rapidement possible. Plus rien n’était clair dans sa tête alors que seul le prénom de sa moitié se répétait. Il ne voyait plus les gens qui dansaient, buvaient, seulement ces deux personnes dont une faisait du mal à ce qui lui était cher.

Beaucoup trop rapidement, le sino-coréen était arrivé à hauteur des deux hommes et dans l’élan de sa course, il donna un coup de coude contre la joue de l’inconnu. Il tira ensuite sur son col pour le détacher complètement de son meilleur ami et se glissa entre les deux comme pour créer une barrière protectrice autour de Qintian. Seulement, la colère transformée en rage, Mingwei avait perdu tous ses moyens. Il continua de donner des coups sur le visage de l’inconnu qu’il ne voyait même plus car il était perdu, trop loin dans sa frénésie. Il ne comprenait pas non plus qu’ils étaient tombés, l’étudiant assis sur le bassin de l’autre homme alors qu’il continuait d’enchaîner les coups contre son visage, créant plus de tâches rouges, bleues, jaunes. Du sang commençait à couler du nez de la personne mais le cuisinier était inarrêtable dans cet état. « Ose le toucher encore une fois pour voir. » Il ne remarquait pas le groupe qui s’était arrêté de danser autour d’eux, ni même la sécurité qui arrivait en courant. Il sentit cependant des bras l’attraper par les épaules et le tirer en arrière pour le séparer de l’inconnu qui était presque inconscient.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets
La soirée avait complètement basculé, Qin Tian se demandait comment un si bon moment pouvait aussi mal tourner. Peut-être était-ce de sa faute ? Il avait voulu tester quelque chose, tester ses limites, vivre quelques instants dans la peau de quelqu’un qu’il n’était pas. Mais le chinois ne savait pas faire semblant, il ne savait pas feindre le fait d’avoir envie ou le fait d’apprécier. C’était même tout l’inverse, son corps entier lui avait envoyé des signaux de détresse et de dégoût. Il n’était pas fait pour être touché sans aimer ou au moins sans ce petit quelque chose qui faisait naître l’envie au creux de son ventre. Alors il essaya de le dire, de se débattre. Mais il n’avait pas la force de Ming Wei. D’ailleurs, il pensa à son meilleur ami, ce dernier serait sans doute déçu de voir la soirée terminer ainsi, parce que le médium avait voulu essayer quelque chose. Se moquerait-il de le voir dans cet état pour quelques caresses et des baisers volés ? La panique qui remontait en lui en même temps que la bile le long de son œsophage lui faisait penser les pires bêtises, mais n’était-ce pas là le propre de l’angoisse, vous faire imaginer le pire ?

Ses moyens lui échappaient, à tel point qu’il ne parvenait plus à maîtriser la langue coréenne. Lorsqu’il demandait d’arrêter en repoussant l’inconnu c'était dans sa langue natale. Finalement, dans un mouvement brusque que son cerveau embrumé par la panique eut du mal à comprendre, il fût libéré de l’emprise sur lui. Néanmoins, sa respiration ne se calma pas pour autant, il ne parvenait pas à reprendre son souffle et finissait même par voir des points noirs devant les yeux. Pour se stabiliser, Qin Tian se laissa glisser au sol, les genoux repliés contre lui. Il entendait un vacarme fou, des cris, des râles et des bruits d’impacts qui finirent par devenir humides. Ses cheveux de base attachés, étaient complètement décoiffés, tombant autour de son visage et couvrant une partie de son visage. Au-dessus de tout ce bruit, comme le chant de la sirène, il reconnut la voix de son meilleur ami. Il restait paniqué, mais la voix de son âme sœur, aussi enragée soit-elle, lui permit de se centrer quelques instants. « Wei-ge ! Baobei ! » Appela-t-il alors que des jambes se trouvaient devant lui, l’empêchant de voir complètement la scène. À quatre pattes, il avança, poussant les mollets et tibias devant lui pour arriver à la scène de bagarre.

Qin Tian détestait la violence, les conflits, pourtant, en cet instant, il était comme anesthésié, trop fatigué par ce qu’il vivait et ressentait à tous les niveaux. Il se laissa retomber, assis à regarder l’inconnu dont le charmant visage était maintenant ensanglanté. Il posa son regard sur son meilleur ami, son ancre. Et si la réaction, que certains auraient qualifié de normale, aurait été d’avoir peur et de le fuir, le chinois n’eut qu’une seule envie : se blottir dans ses bras. La sécurité arriva, rapidement, Qin Tian se sentit soulevé par les aisselles, de ce qu’il voyait de sa vision brouillée, Ming Wei et l’inconnu étaient aussi attrapés par les vigiles, son meilleur ami était en train de se débattre. Le médium, refusant que davantage d’inconnus ne le touchent repoussa le vigile de ses faibles forces, le sommant dans sa langue natale de le lâcher. Il n’arriva pas à se libérer de cette nouvelle emprise mais parvint à se tirer jusqu’à Ming Wei auquel il s’accrocha tout de suite. La main enroulée dans son haut, il se tira vers lui ou l’attira à lui ou peut-être un peu des deux. « Sors nous d’ici línghúnbànlǚ. Sors-moi d’ici, s'il te plait. » Il se détestait d’être aussi fragile, mais sa voix était tremblante, il n’y pouvait rien et son souffle toujours aussi court, il n’y pouvait rien non plus. À deux doigts de fondre en larmes à cause de toute cette situation, sa deuxième main vint se refermer sur son haut bien que l'on continuait de les bousculer. « Je suis désolé... »


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets
Mingwei n’était pas un garçon agressif. Du moins pas selon sa définition de l’agressivité. Certes, il avait eu cette période dans sa vie où il enchaînait les combats sur un ring, dans les règles de l’art mais ce n’était jamais de la violence gratuite. Il redevenait le sino-coréen que tout le monde connaissait celui qui souriait peu importait le moment et voyait toujours le positif dans toutes les situations de la vie. Il avait écouté sa mère, puis sa moitié et avait cessé alors toute cette violence, quitte à trouver une autre manière d’extérioriser cette énergie qu’il stockait étrangement en lui, sans moyen de s’en débarrasser. Cette autre manière lui était encore inconnue et il commençait à en payer le prix par ces moments où ils ne pouvaient plus se contrôler. Néanmoins, il existait d’autres situations pendant lesquelles le cuisinier n’était plus maître de lui-même et ces dernières se résumaient à lorsque son meilleur ami ou sa mère, ou encore son entourage le plus proche, étaient blessés. Il y avait des choses dans la vie que le sino-coréen ne pouvait que très difficilement pardonner. Alors, lorsqu’il vit ses mains baladeuses, ces mains sales appartenant à un inconnu total, il avait vrillé. Personne ne pouvait toucher ainsi sa moitié et continuer alors qu’il était clair sur le visage de Qintian que celui-ci n’appréciait pas cette proximité. C’était impensable pour Mingwei qui n’avait pas perdu une seule seconde et s’était jeté sur l’inconnu pour le rouer de coups. Les poings partaient, ne s’arrêtaient jamais et le sang coulait. Ce n’était bien évidemment pas celui du sino-coréen qui menait cette danse macabre. Il fut rapidement arrêté cependant, par la sécurité de la boite de nuit. Tiré de cette transe alors que la voix de sa moitié lui parvenait enfin aux oreilles. Elle était salvatrice, et réchauffait le cœur ténébreux de Mingwei qui avait été aveuglé par la colère. Ce n’était pas du tout le bon moment pour se perdre dans sa folie, pas alors que Qintian avait besoin de lui. Le cuisinier se força alors à se sortir de cette transe dangereuse et il se débattait pour s’extirper des prises des agents de sécurité pour rejoindre son âme-sœur.

C’était douloureux de le voir ainsi. Le visage de Qintian devait toujours montrer un sourire, de la joie et de la positivité. Il était ce soleil auquel s’accrochait Mingwei pour vivre et survivre. Il était son ancre mais si celle-ci s’effondrait, le sino-coréen en faisait de même. Ravalant difficilement sa salive malgré la situation, il devait être fort. C’était tellement naturel alors qu’il sentait la prise de sa moitié sur ses vêtements. Ses bras, enfin libérés sans qu'il ne sache comment exactement, s’enroulèrent aussitôt autour du corps fin du chinois. « Ça va aller, je suis là. Concentre-toi sur ma voix, je suis là pour toi Tian Tian. » Ils étaient bousculés mais le monde n’existait déjà plus autour d’eux. Ce n’était que Wu Qintian et Choi Mingwei, seuls dans cette bulle qui leur était propre, personne d’autre n’existait.
Il n’était pas sûr de comment il avait réussi son coup, mais les deux garçons étaient sortis de la boite de nuit. Tout était encore chamboulé dans leur tête alors que le sino-coréen avait fini par prendre le chinois dans ses bras, un moment entre le centre de la boite et la sortie. Comme si Qintian continuerait de se blesser s’il touchait le sol. « Tian tian, baobei, on est sortis. » L’ambiance était tout à coup différente et de la musique battante et beaucoup trop forte, c’était les rires des gens qui profitaient eux aussi d’une soirée alcoolisée et paradoxalement le calme de la nuit qui les accueillaient.

Le cuisinier ne lâchait toujours pas sa moitié, peu importait les regards curieux qu’ils recevaient. Il continuait son chemin jusqu’à arriver dans une petite ruelle, discrète et à l’abri des regards. Enfin, il déposa un genou à terre avant de poser avec toute la délicatesse du monde son meilleur ami au sol. Le contact ne se brisait pas pour autant alors que les mains encore ensanglantées du sino-coréen ne lâchaient pas Qintian. « Tian tian, regarde-moi. C’est fini, tout va bien, je suis là. » Néanmoins, la culpabilité était présente. Il s’en voulait d’avoir laissé une telle situation se produire, d’avoir été trop obnubilé par le serveur pour ignorer son mauvais pressentiment. « Je suis désolé, je suis arrivé en retard. » Tout avec cette même délicatesse, cette même tendresse, il posa ses mains (bien qu’avec une légère hésitation alors il ne désirait pas souiller son meilleur ami avec la saleté de ses mains) et s’approcha de lui pour déposer un baiser sur ses lèvres.


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Wu Qin Tian
Wu Qin Tian
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets
Qin Tian savait sa réaction démesurée. Lorsqu’il aurait assez d’espace émotionnel, il se sentirait même coupable d’avoir réagi de la sorte à cet évènement. Il fallait cependant le comprendre, depuis Ming Wei, personne n’avait eu de gestes aussi intimes avec lui, il leur accordait une grande importance. Son cœur n’était pas vraiment détaché de son corps, s’il était tactile avec ses ami.e.s et les gens à qui il tenait, les gestes qui sous-entendaient une certaine intimité étaient particulier à ses yeux. Peut-être parce qu’à cause de sa spiritualité il leur accordait un grand pouvoir, une sorte de transfert d’énergie, une connexion... Alors oui il avait voulu essayer, oui il était sorti de sa zone de confort, avait permis cette rapide connexion avec une personne qui ne l’attirait pas, avec qui il n’avait pas envie de créer de lien particulier et autant dire qu’il ne s’était pas attendu à une réaction aussi vive et épidermique venant de lui-même. Oui, il finirait par se sentir coupable et même honteux, mais dans l’instant, il ne ressentait que dégoût et panique, comme si l’inconnu avait forcé son énergie sur lui et que celle du médium réagissait avec une violence démesurée, le faisant sombrer dans le cycle vicieux de l’angoisse.

Dans l’état de nerfs qu’il était, Qin Tian avait du mal à comprendre le déroulement des événements autour d’eux. La seule chose concrète était la présence de son meilleur ami pour laquelle il s’était débattu jusqu’à pouvoir s’accrocher à lui. Comme un baume sur la plaie d’un enfant, les bras de Ming Wei autour de lui l’apaisèrent, sa respiration restait haletante, il était toujours angoissé, mais il était ancré dans les bras de sa moitié, une sensation sur laquelle il plaçait tout son attention. Il se laissa entraîner, entendant des voix autour d’eux, sentant des déplacements, des mouvements, mais il ne faisait rien, le visage au creux du cou du sino-coréen. Finalement, ses pieds quittèrent le sol, il s’accrocha d’autant plus à Ming Wei, comprenant que son meilleur ami l’emportait loin du bar. Il inspirait son odeur, la chaleur de sa peau chassant la terrible sensation qu’il avait ressentie lorsque cet inconnu l’avait touché.

En tout honnêteté, il n’avait pas vécu les choses comme une agression, ce n’était pas ça qui le mettait dans cet état. C’était davantage ce que le fait d’être touché par une personne qu’il ne désirait pas qui le dérangeait. Certains parvenaient à se convaincre qu’ils aimaient ça, sans doute en se concentrant davantage sur leurs propres sensations de plaisir que sur la personne avec qui il partageait ce moment. Mais justement, pour Qin Tian les choses étaient différentes, il vivait l’intimité physique et la sexualité comme un mélange d’énergie, un partage. Appelez-le « fleur bleue » si vous le souhaitiez, mais sans un minimum d’entente, de complicité et de ce petit truc qui l’amenait à désirer quelqu’un, il ne se sentait pas de vivre un tel moment. Alors c’était peut-être à cause de son don, mais il avait la sensation que cet inconnu avait entaché son énergie, ébranlé quelque chose en lui. C’était ce sentiment qui le mettait dans un tel état d’angoisse, cette intrusion en lui. L’air frais de l’extérieur vint caresser ses cheveux, Qin Tian eut l’impression de respirer un peu mieux. Il hocha la tête aux paroles de son meilleur ami sans pour autant sortir le visage de son cou et sans toucher le sol.  

Finalement, le bruit s’estompa davantage, ne resta que son cœur qui battait jusque dans ses oreilles. Toujours accroché à sa moitié, il toucha la terre ferme. Sortant le visage du cou, il se sentit coupable de voir le regard inquiet de son meilleur ami. Qin Tian se sentait ridicule et faible. Cette culpabilité se décupla en l’entendant s’excuser. Le médium fît « non » de la tête, ce n’était pas à Ming Wei de s’excuser. Les mains fermement accrochées autour du cou du sino-coréen, il lui rendit son baiser, collant son front à celui de Ming Wei. C’était comme si l’énergie de sa moitié purifiait la sienne, l’apaisait, le calmait... « Non, c’est moi, c’est de ma faute. » Il ferma les yeux, respirant profondément, essayant de calmer le rythme effréné de son cœur. « Je... Je voulais voir... Essayer... » Ses larmes coulèrent de nouveau, repensant à la sensation des lèvres de cet homme contre sa peau, la nausée serrant son ventre. « Mais quand il m’a embrassé... C’était » Il grimaça, frissonnant de dégoût en repensant à cette bouche humide contre la sienne et à cette langue qui avait caressé la sienne. « Et puis, il a embrassé mon cou... » Il laissa échapper une respiration fragile, essuyant maladroitement ses larmes de sa main qui tremblait visiblement. « Je sais pas pourquoi j’ai fait ça... » Il parla tout bas, s’accrochant de nouveau à Ming Wei, posant son front sur son épaule, essayant de respirer calmement en prenant de profondes inspirations. « Je suis désolé... »  


original minds are not distinguished by being the first to see a new thing, but instead by seeing the old, the familiar thing that is over-looked as something new, worth being seen ☉ ☾ ⊕ ☿ ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ ✰
Choi Ming Wei
Choi Ming Wei
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Mes petits secrets
C’était une vision rare. Rare mais tellement affreuse pour le sino-coréen. Il était là, complètement impuissant face à la détresse de son meilleur ami, sa moitié, son âme-sœur. Il aurait voulu l’aider, être là pour lui plutôt que de succomber à ses désirs et écouter son hyper-sexualité. Il aurait voulu empêcher cette catastrophe pour à tout jamais le mettre dans une bulle de protection. C’était horrible d’être au second plan, un simple spectateur qui, même s’il crierait, ne se ferait entendre. C’était comme s’il avait perdu sa voix dans un de ces nombreux cauchemars. Ce qui était fait était fait et dans leur monde, Mingwei n’avait aucun don, rien qui lui permettrait d’effacer cette situation, cette horreur pour la personne qui lui était la plus chère. Il ne pouvait remonter dans le temps et dire que rien ne s’était passé. En revanche, il pouvait être là pour lui, au moment présent, au moment où Qintian avait le plus besoin d’être rassuré. Il le portait dans ses bras, serrant très fort pour, non seulement être certain de ne pas le lâcher, mais aussi pour le rassurer. Se coller tout contre lui pour partager son aura, lui dire spirituellement qu’il était . Quelle torture était-ce de l’entendre à la respiration haletante, sentir cette panique grimpante qui venait du plus profond de ses entrailles et qui n’attendait que d’exploser.

Même posé au sol, loin de l’endroit maudit, il ne le lâchait pas. Le contact n’était jamais brisé comme si, cette simple action pourrait tout finir. L’apocalypse par le vide, l’absence de toucher. Le chaos. C’était un déséquilibre dont il était certain, qui se créerait. Il lui parlait, le rassurait et s’excuser. Il avait été aveugle, faible et complètement idiot. Cependant, il ne se laissait pas non plus complètement abattra par ces pensées de plus en plus noir alors qu’il se força à garder la tête hors de l’eau pour l’homme de sa vie. Il était là pour lui et il ne le lâcherait plus jamais. Des baisers étaient échangés, front contre front, ils s’enfermaient tous deux dans cette bulle, ce cocon qui leur était propre lorsqu’ils n’étaient que tous les deux. Cette intimité qu’ils partageait et qui allait bien au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Il avait envie de lui dire qu’il n’avait pas à s’excuser. Que cet homme ne méritait pas ses larmes mais comment oserait-il ? Il lui dirait qu’il était idiot, mais pas ce soir, pas alors que le chinois était dans un pareil état. Ce n’était pas le moment, alors il restait à ses côtés, si proche de lui. Il n’arrivait pas à cacher son inquiétude cependant mais tentait de sourire pour ramener de l’assurance.

Mingwei était un garçon qui fonctionnait à l’instinct et si toutes les cellules de son corps lui disait de rester aux côtés de son ami, une partie lui donnait l’envie de retourner dans cette boite de nuit et finir le travail qu’il avait commencé sur la personne. Il n’était pas un meurtrier et avait été assez traumatisé l’autre soir avec les étudiants, cependant, pour Qintian, pour le bonheur de sa moitié, il était prêt à tout. « Arrête de t’excuser. » Son ton était doux, timide presque. Mais la dernière chose qu’il voulait était de brusquer son ami. Face aux mots du chinois, le cuisinier n’hésita pas une seule seconde et redéposa ses lèvres sur celles tremblantes de son ami. Il ne forçait rien, mais d’un coup de langue demandait le passage comme pour purifier les parties touchées. D’abord la langue, puis il passa au cou, laissant ses mains se balader toujours dans le respect. Il ne voulait plus que Qintian pense à cet homme, il voulait continuer de le câliner, le rassurer et le cajoler afin qu’il ne pense qu’à lui.
Lorsqu’il eut fini ce nettoyage, cette purification, il reprit sa place de départ : front contre front. « Tu ne pouvais pas savoir. » Certains disaient tant que l’on essayait pas, il était difficile de savoir et Mingwei y croyait. Seulement, il ne voulait pas que ça se passe à ce prix pour son ami. « Ce n’est pas ta faute, il a abusé de toi. » Il souhaitait au moins lui faire comprendre où était le problème. Que le chinois n’était pas défaillant car il n’avait pas réussi à se laisser toucher par un inconnu.

Un silence se plaça entre eux, loin d’être gênant. Mingwei respirait fort pour tenter de forcer son ami à caler sa respiration à la sienne, qu’il se calme alors que du bout des doigts, le sino-coréen venait tendrement essuyer ses larmes. « Qintian ? » Il était hésitant, peu désireux de faire remonter les récents souvenirs. « Est-ce que tu te sens seul ? » Une partie de lui cherchait à comprendre pourquoi il s’était infligé ça. Pourquoi il n’était pas simplement revenu le retrouver et lui parler. Sans aucun hésitation, il aurait laissé tomber le barman pour continuer la soirée avec sa moitié. « Tu sais que je suis là pour toi. Je serai toujours là pour toi. »


  

☾ UNDER THE BRIGHT MOON ☽
A breeze caresses the heart. Someone watches the snow, gazing into days long gone. fools that came before, asking again for the departed people. Black and white, praise and blame, what is it all worth? ○○○ 
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Au soleil, s'exposer un peu plus au soleil~
L’été n’est pas encore là mais il approche à grands pas ! Cela se ressent avec les températures qui augmentent et le soleil présent toute la journée. Et qu’est-ce que ça fait du bien ! On profite alors des belles terrasses pour siroter un petit cocktail (ou deux, mais attention à l’abus de l’alcool. Il n’y a pas que le soleil qui tape sur la tête mouahahah) et voir ses amis. Les vacances approchent et les étudiants trépignent d’impatience. Mais avant ça, il faut s’occuper des élections des présidents de chaque fraternité. Eh oui, maintenant, il vous faut trouver vos représentants ! Alors, qui osera se lancer ? (≧▽≦)
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum