sombre
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €


we were just 2 kids ((yuri))

Im Han Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Im Han Jae
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : do kyungsoo (exo)
Crédits : peachesnsprite ((ava)) & mellon-collie-codes ((sign))
Messages : 423
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24559-im-han-jae-soft-boy-syndromehttp://www.shaketheworld.net/t24572p10-im-han-jae#1027171http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#991103
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Jeu 24 Fév - 17:30
Citer EditerSupprimer
Tu supposais que ça ne servait à rien de continuer ce débat. Il ne trouverait jamais de fin, jamais de conclusion, chacun restant posé sur ses positions. Bien évidemment cela ne voulait pas dire que tu admettais avoir tort – tu avais raison. Clairement. Sur toute la ligne. T'étais pas toujours très têtu mais là, tu l'étais. Car on parlait d'un sujet qui te touchait énormément, à savoir la campagne. Et tu ne voulais pas protéger que la nature, tu voulais aussi protéger les personnes qui s'y trouvaient – ou qui avaient été. Entendre que tous les campagnards étaient ridicules ou égoïstes, ou parfois idiots, c'était s'attaquer à tes grand-parents. Tu ne le prenais même pas pour toi. Tu savais que t'étais sans doute un peu bizarre, pas normal. On te l'avait assez dit. Et bien que ce débat soit là tu espérais que Yuri ne sous-entende pas de telles choses. Ou pas directement ni totalement. « Bien », dis-tu simplement, soufflant simplement dans un léger mouvement du visage. Ce n'était pas grand chose mais c'était déjà ça, un point sur lequel ils avaient pu se mettre d'accord. Ca te semblait tout de même important de trouver un point où vos avis convergeaient. Même s'ils divergeaient clairement sur tout le reste. Quand t'y repensais, c'était vraiment ridicule d'avoir mis votre amitié de côté pour... ça. A quoi bon, finalement ? La société restait la société. La campagne la campagne, et à part perdre de l'énergie, tu faisais pas grand chose, finalement. A part perdre ton souffle, aussi. Tu eus une fine esquisse satisfaite quand elle ne trouva rien à redire. Cela voulait bien dire que tu avais raison, non ? Au moins sur ce point – et probablement sur tous les autres mais tu n'allais pas abuser pour le moment. Tu restais un peu perplexe sur la matière qu'elle enseignait, clignant quelque peu des paupières avant de la fixer, la visage totalement fermé. « Ha ha », soufflas-tu. Peut-être que oui, la pollution n'aidait pas. « Il n'y a pas que mes oreilles que ça a bouché », maugréas-tu dans une petite frimousse boudeuse, plissant le nez. « Je sais », déclaras-tu dans un petit sourire. Tu t'entraînais à devenir drôle – ça fonctionnait pas hyper bien mais tu essayais, au moins. Tu hochas quelque peu le visage, les sourcils froncés, te demandant tout de même comment elle en était arrivée à enseigner le chant. Et pourquoi enseigner, d'ailleurs ? « Tant mieux », soulignas-tu. Car ça restait important pour toi d'aimer le métier qu'on faisait. « Intimidés... », tu penchas le visage sur le côté, les prunelles la scrutant. « Par qui ? », demandas-tu, crédule. Tu la désignas de l'index dans une question muette, les sourcils levés, l'air dépassé. Un peu. Tes yeux s'écarquillèrent ensuite à ses mots. « Actrice ?? », demandas-tu, stupéfait. « Je regarde pas la télé », pensas-tu à expliquer. « Je savais pas », ça se voyait à ta réaction mais tu pensais qu'il était préférable de le préciser. « Depuis combien de temps ? », tu fronças les sourcils, confus. « … t'as pas payé les élèves pour me faire croire que t'es connue au moins ? », tu doutais. Un peu. Tu pensais pas qu'elle irait jusque là mais tu devais poser la question. Elle se payait pas ta tête non plus, hein ? Tu ouvris un peu la bouche, cherchant tes mots, levant le regard vers le haut, songeur. « Pourquoi tu enseignes le chant, alors et pas l'art du spectacle ? », la questionnas-tu, intrigué, les prunelles glissant sur elle. « Tu ne chantes plus ? Tu n'es plus idole ? », t'avais du mal à saisir le concept entier de la chose, vraiment. « Ca te plaît ? », t'étais drôlement intéressé de savoir si elle se sentait bien dans ce qu'elle faisait. Encore une fois, ça te paraissait important, et même si ce débat vous avait éloigné, tu pensais toujours à son bien être. Tu ne lui souhaitais pas le pire. Pas à elle. « … tu me racontes pas des histoires hein ? », l'interrogeas-tu doucement, les sourcils levés, l'air crédule et quelque peu paumé. T'y connaissais rien aux stars, aux idoles, aux acteurs... déjà à l'époque mais encore plus maintenant. C'était pas contre elle, vraiment. Juste un manque de curiosité de ta part sur ce monde-là.

@Moon Yuri

________________________________

precious and fragile things need special handling.
Moon Yuri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Moon Yuri
Pseudo, pronom(s) : Cass (she/her)
Célébrité : Park Kyungri
Crédits : kerushirei ❤️
Messages : 669
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t26509-blue-moonhttp://www.shaketheworld.net/t24219-moon-yu-ri#985840http://www.shaketheworld.net/t25748-cass#1007576
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Dim 27 Fév - 12:56
Citer EditerSupprimer
Peu à peu, Yuri retrouvait son tempérament taquin qu’elle avait toujours eu avec Han Jae, à l’époque où ils avaient été encore amis, avant ce scandale qui avait amené ce débat stérile. Ils avaient été amis et c’était soutenus dans les moments les plus difficiles, ayant chacun souffert de leur scolarité pour diverses raisons, et ils avaient fini par devenir leur propre bourreau pour une raison ridicule. C’était fréquent de ne pas avoir le même avis, et encore heureux, c’était ce qui rendait les relations humaines plus belles, mais ils avaient fait le choix de ne plus se parler parce que leurs avis divergeaient. Pourtant, la vie leur offrait une nouvelle opportunité pour se faire pardonner leurs erreurs. Yuri fit une grimace, lui faisant comprendre que sa tentative d’être drôle ne marchait pas du tout. Les quiproquos semblaient s’enchaîner entre eux, comme s’ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde, illustrant à la perfection par leur personne la différence entre la ville et la campagne. Ça captait moins vite d’un côté, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir, même si elle était un peu triste qu’une personne de sa génération ne sache même pas qui elle était. Les jeunes, elle pouvait comprendre, mais ils avaient presque le même âge. D’un autre côté, ce n'était pas si étonnant, Yuri n'avait plus rien de la jeune fille ronde qu'elle avait été avant. “Par... Moi ?” fit-elle en s’indiquant de son index à son tour, doutant un peu d’elle-même. Était-ce parce qu’il l'avait connu différente qu'il doutait autant ? L’actrice ne dégageait plus les mêmes impressions qu’auparavant. Elle manqua l’occasion de préciser qu’elle n'était pas étonnée qu'il ne regarde pas la télé, n’étant sûrement pas une chose qu’il avait dû faire fréquemment avec son enfance à la campagne, à son sens, et bien que la remarque lui brûlait les lèvres, elle jugea inutile de remettre de l’huile sur le feu. Pas après qu’Han Jae se soit préoccupé de son bien-être en tant que professeur, ce qui l’avait touché. “Euuuuh...” Yuri fit mine de réfléchir, parce qu’après toutes ces années, elle ne se souvenait plus très bien quand elle avait commencé à faire quoi. Même si en soit, elle avait commencé à tourner à la télévision depuis qu’elle portait des couches, mais s'était bien vite arrêtée. “Je suis chanteuse depuis 2010 mais j’ai toujours joué dans des dramas de temps en temps. Surtout en ce moment." Surtout depuis que son groupe c’était séparé après dix ans. Elle regarda autour d’eux, se rendant compte pour la première fois que les regards étaient un peu trop posés sur elle. Elle aimait ça, Yuri, elle n’y avait jamais fait attention. Mais peut-être que dans le milieu scolaire c'était plus flagrant. "Nooon, pourquoi j’aurais fait ça, je ne savais même pas que tu travaillais là.” Elle n’était pas immature à ce point, quand même. La question de Han Jae lui fit ouvrir la bouche pour répondre, avant de la refermer, ne sachant quoi répondre. C’était vrai ça, Yuri, tu aimais plus que tout jouer la comédie et tu enseignais la musique, pourquoi ? En fait, elle ne savait pas. Peut-être parce qu’elle avait chanté pendant des années. Peut-être parce qu'elle avait davantage envie d'aider des futurs chanteurs, dont elle savait le chemin plus tumultueux qu'aux acteurs pour connaître le succès. “J’ai envie de les aider à devenir chanteurs, si c’est leur souhait. C'est plus difficile.” fit-elle alors que son regard glissait sur les élèves autour d'eux. Elle avait tellement ce besoin d'aider. “Ca m’arrive de chanter de noveau, parce que j'ai envie de faire plaisir à mes fans." Yuri écoutait beaucoup ce qu'ils avaient à lui dire pour s'améliorer. “J’aime bien pouvoir leur apporter mes connaissances. Mais j'ai envie de faire encore plus." L’idée d'avoir sa propre agence trottait de plus en plus dans sa tête, et si elle avait les moyens financiers, c'était surtout ne pas savoir comment s'y prendre qui l'arrêtait. La question d’Han Jae lui décrocha un sourire, et elle posa ses mains sur ses épaules, son regard se posant sur ses iris. ”Est-ce que je t’ai déjà menti, Han Jae ?” Le mensonge était vraiment la dernière chose qu’on pouvait lui reprocher, Yuri étant presque blessante tant elle était honnête.
Im Han Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Im Han Jae
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : do kyungsoo (exo)
Crédits : peachesnsprite ((ava)) & mellon-collie-codes ((sign))
Messages : 423
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24559-im-han-jae-soft-boy-syndromehttp://www.shaketheworld.net/t24572p10-im-han-jae#1027171http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#991103
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Sam 9 Avr - 0:32
Citer EditerSupprimer
Elle avait été ta première amie, Yuri. Ta première vraie amie, tu pouvais le dire. Votre amitié était simple mais agréable – ce débat avait bêtement tout gâché et c'était puéril, vraiment, surtout pour toi. Il y avait cependant des sujets qui te tenaient à cœur. Sans doute un peu trop. Tout comme elle. Et puis ça semblait vous ressembler tout ça, finalement. Tout c'était totalement à l'opposé de vous-mêmes. Des discours décousus, voilà ce que tu allais retenir. Ses paroles n'avaient aucun sens – moins en moins de sens au fil de la conversation si tu étais tout à fait honnête. Tu clignas des paupières à sa réponse, penaud, observant un instant les alentours pour la fixant, les sourcils levés. Une question muette aux lèvres tu semblais attendre qu'elle te réponde sans que tu ne demandes. Pourquoi les élèves étaient-ils intimidés par Yuri ? Si elle était professeure, tu pouvais comprendre. Quelque part. Pas que tu ne la trouvais pas intimidante, elle dégageait quelque chose d'élégant, Yuri. Ou peut-être était-ce parce que tu la connaissais depuis longtemps maintenant qu'être analysé par ses prunelles ne te perturbait pas tant que ça ? Tu ne comprenais pas, et clairement, ça devait se voir vu la mine que tu affichais. « Depuis 2010.. », soufflas-tu dans un mouvement du visage. T'avais été où, en 2010, toi déjà ? Ca remontait si loin que les souvenirs semblaient perturbés à présent. « T'as toujours joué dans des dramas », repris-tu, comme si le dire te ferait mieux comprendre la chose – mieux visualiser la chose. Un faible souffle aux lèvres tu haussas les épaules. Tu ne regardais pas la télé, comme tu l'avais dit, donc ce n'était pas vraiment étonnant que ça ne te dise rien. Tu plissas un peu les yeux, la fixant soigneusement, détaillant son expression. « Je sais pas, les gens ont des idées bizarres parfois donc... je serais pas vraiment étonné », admis-tu doucement dans un bref mouvement d'épaules. Même si ça ne ressemblait pas à Yuri, les gens avaient parfois tendance à en faire trop. « Je ne travaille pas ici », la repris-tu lentement. « C'est plus difficile que de devenir acteur ? », la questionnas-tu, les sourcils levés. « Tant de générosité », commentas-tu dans une esquisse malicieuse, mais douce, la frimousse détendue. « De faire plus ? En faisant quoi ? », que tu t'intéressas à ses envies, ses idées. Tu clignas des paupières, tes prunelles dans les siennes, analysant simplement. « Non », dis-tu. « Quoi que tu mens clairement quand tu dis avoir raison », soulignas-tu par rapport à votre débat sans méchanceté dans la voix, le sourire même amusé et taquin. « Je savais pas tout ça », tu fronças les sourcils, fixant le vide. « J'écoute pas beaucoup de musique non plus », c'était partiellement vrai. Tu n'écoutais que les mêmes artistes, surtout, et t'allais pas inspecter les nouveaux horizons parfois proposés. « Je rattrape à peine mon retard dans les films », chuchotas-tu, passant tes phalanges sur tes joues, un peu gêné. T'avais encore beaucoup de choses à voir. « Je vais rajouter tes dramas à la liste. Et juger si tu es bonne actrice ou non », dis-tu, le sourire fin, taquin. Comme tu l'avais été à l'époque. Ca faisait du bien en un sens, de retrouver cette légèreté après ce débat épineux – que tu avais gagné, bien évidemment. « Je comprends rien à tout ça », admis-tu sans l'admettre parce que c'était clair comme de l'eau de roche depuis le début. Ca aussi, elle devait le savoir. « Je travaille pour un label mais je n'y comprends vraiment rien à la mode musicale et toutes ces choses. Je ne connais même pas les artistes qu'on peut croiser », confias-tu, pas réellement perturbé, haussant simplement les épaules. « C'est chouette de voir que tu as réussi en tout cas. Je suis content pour toi », soulignas-tu doucement. Yuri n'était pas quelqu'un à qui tu ne souhaitais pas le bonheur, au contraire. Votre seul sujet controversé était ce débat puéril. « Tu comptes faire quoi ensuite alors ? Continuer les cours ici ? », tu levas un peu le regard, le sourire fin. Rien que l'idée d'enseigner te laissait rêveur. « Tu pourrais ouvrir une école de chant ? », proposas-tu bêtement. « Pour mieux... aider. Je crois. Peut-être ? Je ne sais pas. Je comprends pas grand chose », oui tu l'avais déjà dit. « Quelles sont tes meilleurs dramas ? Selon toi », demandas-tu, sortant ton téléphone – galérant à trouver le bloc notes, avant de finalement lui tendre l'objet. « Tu peux me les noter ? », demandas-tu, crédule, le regard levé vers elle.
@Moon Yuri

________________________________

precious and fragile things need special handling.
Contenu sponsorisé
 
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas