sombre
-12%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Manette Switch Pro
52.99 € 59.95 €
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul :: Hongdae

after party ((sun ho))

Bang Yura
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : Hirai Momo (Twice)
Crédits : moonaetics (ava)
Messages : 244
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997044http://www.shaketheworld.net/t25101-bang-yura#997539http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
after party ((sun ho)) | Lun 6 Sep - 10:33
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
T'avais pas réellement peur du ridicule. Il ne tuait pas, après tout. Il pouvait gêner, blesser parfois, mais il ne tuait pas. Il pouvait rendre plus fort même, si on le souhaitait. Tout était une question de volonté, et tu comprenais aussi les gens qui ne souhaitaient pas franchir la limite. Les personnes qui n'arrivaient pas à dépasser leur timidité ou leur blocage quelconque pour réaliser telle ou telle chose. Tu comprenais. Toujours. Tu savais aussi que ça ne servait à rien de forcer – c'était ainsi qu'on traumatisait indirectement les autres en plus. Tes parents – les Kim – n'avaient jamais eu besoin de te forcer pour enfiler un déguisement. T'adorais te pavaner dans la maison dans ton costume nouvellement créé par madame Kim. Un costume sur lequel elle avait passé des heures, des jours, à réaliser. Du temps qu'elle avait perdu pour toi. Pour te faire plaisir. Pour te rendre heureuse. Et toi, tu adorais porter ses créations. Les premières n'étaient pas des plus remarquables, une simple citrouille ou une sorcière plutôt banale. Progressivement, elle fut capable de créer de ses propres mains des tenues de plus en plus poussées, te laissant toujours admirative. Tu avais aimé la voir faire, petite. T'asseyant à ses côtés pour la regarder faire danser le tissu comme elle le souhaitait. En grandissant tu avais arrêté de le faire, t'asseyant à ses côtés pour la regarder faire de moins en moins fréquemment. Mais t'adorais toujours autant porter tout ce qu'elle te faisait. Puis tu avais arrêté d'en porter.
A tes quatorze ans.

Un peu comme si ton arrivée ici avait détruit cette partie toi. Enfiler un costume était devenu ironique pour toi, qui semblait en avoir un collé à la peau depuis des années. Un costume dont tu ne pouvais te défaire. Tu parvins à y reprendre goût, arborant des costumes basiques quand tu participais à des soirées costumées pour finalement t'orienter vers des vêtements plus recherchés. « Je sais pas toi... », commenças-tu, te pinçant un peu les lèvres pour faire une pause. « Mais j'ai l'impression que les gens adorent nos costumes », articulas-tu malicieusement, le sourire large, le nez plissé comme une gamine fière d'avoir réussi sa bêtise. « Cette couleur te va à ravir. Je sais plus si je te l'ai déjà dit », tu levas le pouce, riant discrètement. « Elle était pas mal, cette fête », repris-tu après quelques secondes de silence. « Mais Tic et Tac commençaient à me courir sur le haricot », dis-tu, les sourcils froncés. Et encore, tu restais polie.

vmicorum.

________________________________

Sweet lies, sweet lies, sweet lies
The sweetest lie in the world baby
the truth hurts more than the lie

Kwon Sun Ho est in love de ce message

Kwon Sun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©Lauly ©skatevibetm coloring + mibbeum
Messages : 41
Âge : 33
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: after party ((sun ho)) | Sam 11 Sep - 15:50
Citer EditerSupprimer


@Bang Yura
Le ridicule ne tuait pas. Sun Ho semblait suivre ce dicton à la lettre, après tout ce dernier ne l’avait pas tué jusqu’à présent et pourtant des choses ridicules, il en avait assurément fait plus d’une. Certes, il avait malgré tout ses propres limites néanmoins autant dire que celles-ci restaient tout de même minimes. Il n’avait pas peur d’avoir l’air stupide du moment que lui s’amusait ou éprouvait un quelconque plaisir. Il avait porté trop d’attention à ce que disaient les autres par le passé, il s’était souvent trop pris la tête de ce qu’on pouvait en penser plutôt que profiter à cent pourcents. Si lui aimait, pourquoi devait-il se priver sous prétexte qu’on risquait de le critiquer ou le rabaisser ? Il ne vivait pas pour le bien des autres, il vivait pour lui-même et ça n’avait donc plus aucune importance si les gens le trouvaient ridicules. Lui se contenterait de songer qu’ils n’étaient pas ouverts d’esprit ou qu’ils ne s’étaient simplement pas levés du bon pied le matin même ; peut-être aussi que si on se permettait de le juger, il répondrait avec le sourire et les remballerait gentiment au lieu de se laisser influencer. Il n’avait plus de temps à perdre pour s’inquiéter de ce que les autres pensaient, il avait envie de faire ce qu’il aimait sans aucune retenu, il avait envie de s’écouter et il motiverait tout le monde à faire de même.

Pour ce soir, c’était exactement pareil, il se fichait bien de tous ces regards posés sur sa camarade et lui à cause des tenues qu’ils portaient. Sans même avoir besoin d’observer les passants, il pouvait facilement deviner leurs sourires amusés ou entendre leurs rires car, non, cela n’avait rien de commun de voir un homme et une femme se promenaient déguisés à cette heure de la nuit. Et on ne parlait même pas des costumes qu’ils avaient volontairement choisi de porter. Ce n’était même pas étonnant que les gens en rigolent, Yura et lui en étaient les premiers à le faire. « Je crois aussi. C’est qu’on les a bien choisis ! » Et au vu de l’expression qu’il affichait, Sun Ho en était fier. C’était fini pour lui de se formaliser du regard des autres puis si ces derniers en riaient, cela signifiait que la situation les amusait non ? N’était-ce pas ce qui comptait ? Au moins, ils avaient ajouté un peu de joie dans leur nuit fade. « Tu me l’as déjà dit mais je suis d’accord avec toi. Je pense que je devrais porter de l’orange plus souvent ! » Du moment qu’il ne finissait pas véritablement en prison, ça lui importait peu d’avoir l’apparence d’un criminel. « Tout comme tu ferais une très bonne brigadière ! » L’agent de police avec le criminel, ils n’avaient visiblement pas trouvé mieux… Pas surprenant que les gens les regardaient bizarrement. « C’est vrai que c’était cool ! Ouais, je les trouvais vachement pot de colle mais bon est-ce qu’on parle de Goldorak ? » Même leur conversation paraissait être à des années lumières d’une discussion normale « J’ai cru qu’il n’allait jamais s’arrêter de boire. » Hors, oui, voir Goldorak bourré, c’était un sacré spectacle.


vmicorum.

________________________________

Must be something in the water, feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive
Bang Yura
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : Hirai Momo (Twice)
Crédits : moonaetics (ava)
Messages : 244
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997044http://www.shaketheworld.net/t25101-bang-yura#997539http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: after party ((sun ho)) | Mer 15 Sep - 19:56
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Il était vrai qu'il y aurait des personnes que tu regretterais ne pas connaître si ta vie n'avait pas bougé. Si t'étais pas partie dans un autre coin du pays comme tu l'avais fait à tes quatorze ans. Si t'étais restée Kim Jinhee au lieu de devenir Bang Yura. Si tu t'étais pas perdue en chemin, en train de chercher ta route, ta famille, tes racines. T'avais des parents que t'avais du mal à considérer comme tels. Et d'autres que la société avait du mal à voir comme de vrais parents. C'était compliqué, de savoir où tu étais, de savoir où tu te situais. Souvent tu te perdais entre qui tu étais, qui tu devrais être et qui tu voulais être. Ton seul but était d'être heureuse et de ne pas te poser toutes ces questions mais la vie était bien compliquée et les bâtons qu'on te mettait dans les pieds étaient bien trop fréquents. Il était vrai qu'il y aurait des personnes que tu aurais été triste de ne pas connaître – mais tu ne l'aurais pas su. T'en aurais pas eu conscience. Juste que maintenant tu l'avais, conscience, et que ça te faisait presque bizarre de te dire que tu n'aurais connu aucune de ces personnes fantastiques si t'avais pas bougé.
Tu te serais pas promenée déguisée dans la rue avec n'importe qui, surtout. Il n'y avait que Sun Ho pour gambader avec toi dans vos costumes pour la soirée.

« On les choisit toujours bien », déclaras-tu dans un mouvement d'épaules, faisant un peu virevolter ta chevelure dans un geste fier avant de rire. Vos costumes étaient géniaux, tout comme la soirée avait été belle et drôle. T'en avais rien à faire, d'être déguisée. T'étais déjà quelqu'un d'autre le reste de la journée, et étrangement, tu te retrouvais à être plus toi-même en portant un costume. « Je le redirai encore », articulas-tu en l'observant, le regard pétillant, amusé. « Je pense aussi. Tu devrais même t'habiller comme ça plus souvent. Tu lancerai une mode », pas certain que tout le monde l'apprécierait, cette mode. « Oh merci », la main sur le cœur, tu te courbas poliment pour le remercier, un rire aux lèvres. « Tu crois que j'ai loupé mon métier ? », t'aurais dû surveiller les gens en prison et pas les élèves en cours ? Tu fis la moue, songeuse, hochant un peu le visage. « Je pense qu'il continue encore, il buvait quand on est partis », tu haussas les épaules dans une grimace. « D'ailleurs je crois que Cruella en pinçait pas mal pour Winnie », ajoutas-tu, la frimousse malicieuse. Une conversation sans queue ni tête, vraiment. Tu soufflas un peu, observant les alentours. « Tu veux manger un truc ? Ou boire un truc ? », pas d'alcool pour toi de toute façon. « Je t'invite », ajoutas-tu comme pour tenter de le convaincre. « Et après je te ramène en prison », tu lui offris un clin d’œil, amusée, voulant agiter les menottes à la ceinture de ton costume mais lâchant un son outré quand tu remarquas qu'elles n'y étaient pas. « J'y crois pas ! Captain America a piqué mes menottes !! »

vmicorum.

________________________________

Sweet lies, sweet lies, sweet lies
The sweetest lie in the world baby
the truth hurts more than the lie
Contenu sponsorisé
 
Re: after party ((sun ho)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas