sombre
-33%
Le deal à ne pas rater :
Philips EP2220/10 Machine Espresso automatique avec mousseur à lait
269.99 € 399.99 €
Voir le deal


set me free in the velvety sky ((sun ho))

Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonaetics ((ava))
Messages : 37
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Dim 12 Sep - 13:34
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Entrant doucement dans la bibliothèque, tes doigts tapotaient timidement l'objet que tu tenais, ton regard allant et venant sur les différentes silhouettes que tu croisais. Tu saluas les autres employés que tu croisais, une esquisse fine aux lèvres, tes yeux courant déjà pour essayer de trouver la personne que tu cherchais. Tu avais hâte de lui montrer ce que tu avais dégoté. C'était pas rien, en plus. Tes pupilles dévalèrent inconsciemment vers le carré que tu tenais : un album que tu avais longtemps cherché. Tu avais eu du mal à le trouver. Plus que tu ne l'aurais cru. Et au final, tu supposais que c'était logique. Ils s'étaient vendus si vite à l'époque. Ca avait été un véritable carton et tu comprenais partout.
Tu trouvais qu'il manquait, Hwanin. Tu trouvais que la scène musicale aurait bien besoin de lui. Ou bien était-ce toi qui avait besoin de lui ? Sans doute un peu des deux. Eun Hyuk et toi avez été directement conquis par cet artiste. Vous aviez suivi le plus de lives possible, acheté le plus d'albums possible. Malheureusement certains vous avez échappés et tu les cherchais encore aujourd'hui. Sauf celui que tu avais entre les mains, bien évidemment. Tu avais mis du temps mais tu l'avais. Et t'avais hâte de pouvoir rentrer et l'écouter. Hâte de pouvoir fermer les yeux et te laisser bercer par cette voix qui t'apportait autant de douceur qu'elle t'en enlevait. Si tu pleurais parfois en l'écoutant, tu ne voyais pas là une mauvaise chose. Au contraire. Ca te faisait du bien, de pleurer. De pleurer en l'écoutant, de pleurer en te concentrant sur les paroles, le ton de sa voix. De pleurer en repensant à ton frère, à vous, à tout ce que t'avais perdu. C'était comme si prélasser sur un grand nuage de coton, s'enrober de douceur chaude. C'en était tellement apaisant pour l'âme, que t'en pleurais.

« Sun Ho », dis-tu lentement en l'apercevant, le sourire grandissant. Tu agitas timidement la main pour lui faire signe, cachant discrètement l'album derrière toi alors que tu avançais vers lui. « Tu vas bien ? », demandas-tu en arrivant à sa hauteur, le visage levé vers lui. « Tu devineras jamais ce que j'ai trouvé », déclaras-tu ensuite, l'esquisse malicieuse et le regard pétillant alors que tu trépignais presque sur place comme une gamine fière d'avoir trouvé son cadeau d'anniversaire en avance. « Tada ! », fis-tu, un peu trop bruyamment, rougissant en tendant fièrement l'album devant toi. « J'ai trouvé une pépite. La pépite », enfin une parmi tant d'autres mais tu savais qu'il te comprenait. Lui aussi était fan de cet artiste. « Je pensais jamais le trouver », susurras-tu lentement, le regard sur l'album, le sourire un peu plus triste à présent, le regard un peu plus humide. Ton frère aurait adoré.

vmicorum.

________________________________

Tears shed for another person
are not a sign of weakness
They are a sign of a pure heart
Kwon Sun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©Lauly ©skatevibetm coloring + mibbeum
Messages : 41
Âge : 33
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Lun 13 Sep - 10:24
Citer EditerSupprimer


@"Seo Eun Ah"
Cela faisait quelques mois à présent que Sun Ho travaillait au sein de la bibliothèque de la Yonsei et il avait naturellement commencé à prendre ses marques également. S’il y avait encore et toujours des nouvelles têtes qui apparaissaient, il y avait certains habitués, des étudiants qui venaient régulièrement et qu’il avait fini par reconnaître. Parfois, il se plaisait à échanger avec quelques-uns, à les écouter, à rigoler avec eux et même à les conseiller lorsqu’il le pouvait. Ce métier le changeait de ce qu’il avait l’habitude de faire par le passé néanmoins sa santé ne lui permettait malheureusement pas toute cette pression obtenue quand il était chanteur. Peut-être le pourrait-il cependant il avait conscience mieux que personne ô combien c’était compliqué et risqué. Il avait survécu et vaincu sa maladie cependant cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait plus aucun danger puis qu’il ne devait pas faire attention non plus. Sa santé, il l’avait négligée pour sa passion, pour ses fans, et aujourd’hui encore, le jeune homme ne se pardonnait pas cet écart. A aucun moment il ne souhaitait prendre le risque de voir tout ça recommencer, il n’était pas certain d’en survivre cette fois-ci. Puis, en toute franchise, Sun Ho s’estimait déjà chanceux d’être en vie donc son passé, il le regardait avec nostalgie et acceptait joyeusement ce présent qui se dessinait sous ses yeux. Travailler dans une bibliothèque le changeait, oui, hors il y avait de nombreux points positifs et cela ne lui déplaisait pas. Ils passaient beaucoup de bons moments ici et cela lui permettait d’exercer dans le calme, ce qu’il avait besoin de temps en temps malgré son tempérament jovial.

Occupé à ranger des livres, il était perdu dans ses pensées lorsqu’une voix appelant son prénom l’obligea à en sortir. Un tendre sourire avait étiré ses lèvres en reconnaissant la jeune fille et il n’avait pas attendu pour la saluer à son tour. « Je vais bien et toi ? » L’esquisse présente sur le visage de sa vis-à-vis lui laissait croire que, aujourd’hui, plus qu’un autre jour, elle semblait être en forme. Eun Ha était une étudiante à la faculté et si dans les premiers temps, ils n’avaient parlé que pour des formalités, c’était après s’être rencontrés dans un magasin de disque qu’ils s’étaient véritablement liés. Sur le moment, le garçon n’avait pas su réellement comment réagir, la demoiselle l’ayant pris pour un fan car il tenait son premier disque entre les mains et qu’il avait clamé connaître l’artiste. Cela avait un petit côté amusant évidemment hors sur le coup, c’était vrai que Sun Ho avait été pris de court. Non, il ne s’aimait pas au point d’être fan de sa propre personne bien qu’il était fier de ses capacités… Hors, plus que ça, cela lui avait sincèrement fait plaisir de constater que même après toutes ces années, il avait encore quelques fans fidèles. C’était incroyable. Vraiment. « Mais je suppose que tu vas me le dire. » Son esquisse s’était faite plus taquine alors qu’il attendait la révélation et ses lèvres s’étaient arrondies dans un petit « o », faussement impressionné de l’album qu’elle lui montrait. C’était mal de mentir, de jouer la comédie de cette manière, cependant il n’était pas assez proche de cette demoiselle pour oser lui avouer un tel secret. « C’est super ça ! Tu l’as acheté où ? » Sun Ho avait bien remarqué le changement d’expression sur son visage toutefois, volontairement, il avait choisi de ne pas soulever. « Il y en a d’autres que tu aimerais avoir ? » Il était l’artiste original donc peut-être que ce qu’elle n’avait pas, lui les avait et pouvait les lui donner. Il avait tellement d’exemplaires qu’il n’utilisait pas forcément puis si cela rendait heureux quelqu’un, ça lui ferait plaisir à son tour.  


vmicorum.

________________________________

Must be something in the water, feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonaetics ((ava))
Messages : 37
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Lun 13 Sep - 17:19
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Tu te demandais quelques fois si ta vie serait différente si Eun Hyuk était toujours là. S'il était toujours à tes côtés pour parler de tout, de rien. Pour t'écouter rire ou te voir sourire. Est-ce que l'entente entre vous serait toujours la même ? T'étais pas idiote au point de te dire que tout roulerait sans aucun souci. Parfois, les frères et les sœurs se disputaient, se séparaient. Pendant quelques mois, années. Peut-être que vous n'auriez pas été différents, même si tu préférais dire que non. Que vous étiez uniques en votre genre. Que votre complicité était si grande que rien ni personne ne pouvait se mettre en travers. Pourtant c'était faux. Tout comme ton sourire. Tu ne pouvais pas affirmer quelque chose d'aussi mensonger que ça alors que des inconnu.e.s avaient réussi à dresser des murs entre lui et vous. Alors qu'ils et elles avaient réussi à l'isoler dans un monde où personne ne l'écoutait, ne le comprenait. C'était tout ce que tu aurais demandé cependant. De l'écouter. C'était tout ce que tu avais demandé. De l'entendre. Tu aurais voulu être son soutien comme il avait été le tien. Tu aurais voulu être la bouée qui allait lui faire garder la tête hors de l'eau. Mais il avait coulé depuis longtemps. Il s'était noyé depuis longtemps. Il avait opté pour la solution la plus simple à ses yeux mais la plus dure pour vous.
Il était en paix, ton frère. Il vivait heureux et c'était tout ce que tu lui souhaitais.
Mais vous, vous aviez mal. Si mal. Et toi, t'étais seule. Si seule.

« Je vais bien merci », répondis-tu lentement, dans une esquisse discrète. Tu allais toujours bien, Eun Ha. Tu ne disais jamais non, même quand ça n'allait pas. Tu ne disais pas quand tu avais mal, quand c'était trop douloureux à supporter. Tu ne disais pas que tu pleurais, le soir, parce qu'il te manquait trop. Parce que cette vision que t'avais de lui te hantait. Parce que les regrets t'empêchaient de dormir paisiblement. T'allais toujours bien en apparence. Tu disais toujours oui. Jamais non. Tu gardais toujours le sourire. Qui pourrait se douter, alors, que tu n'allais pas bien ? Que c'était une fournaise dans ton cœur, que les remords s'y accrochaient. Et ils étaient lourds. Les regrets, les remords, le deuil. Ils étaient si lourds. « Tu supposes bien », affirmas-tu en dodelinant de la tête, le sourire malicieux alors que tu lui montrais fièrement ta dernière trouvaille. « Sur internet. Je l'ai reçu aujourd'hui », impossible de trouver un tel trésor ailleurs que sur le net. Tu avais cherché, pourtant. Vous aviez cherché. Tu clignas un peu des paupières, comme sortie trop brusquement de tes pensées, penchant le visage d'un côté puis de l'autre, l'air paumée. « Oh euh... », tu te raclas un peu la gorge, gênée. « Son quatrième album. Le repackage. Tu sais, l'édition limitée toute jolie », tu parlais à un fan donc il savait. « On a la version normale. On était devant le magasin dès l'ouverture pour pouvoir l'acheter. On avait tellement peur de pas en avoir. Finalement on a reçu à en avoir un chacun mais impossible de mettre la main sur l'édition limitée », tu fronças un peu le nez aux différents souvenirs qui te passaient par la tête, amusée mais aussi déçue. « On a fait une bonne dizaine de magasins avant de s'avouer vaincus », confias-tu dans un rire discret. Avant de te rendre compte que tu parlais pour deux depuis le début : ton frère et toi. Tes phalanges vinrent serrer l'album, les jointures blanchissant quelque peu. Contraste flagrant avec tes joues rougies. Tu te raclas la gorge, gênée, tentant un sourire. « Je pense pas pouvoir la trouver un jour », tu haussas un peu les épaules. « Certains la vendent sur internet mais... », tu te pinças les lèvres, embarrassée, baissant quelque peu les prunelles. « C'est un peu trop cher pour moi... », susurras-tu, boudeuse, avant de redresser les iris vers lui. « Tu l'as celui-ci ? », tu désignas l'album entre tes mains. « Et l'édition limitée ? Tu avais réussi à l'avoir ? », demandas-tu, un brin rêveuse.
vmicorum.

________________________________

Tears shed for another person
are not a sign of weakness
They are a sign of a pure heart
Kwon Sun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©Lauly ©skatevibetm coloring + mibbeum
Messages : 41
Âge : 33
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Mar 14 Sep - 8:53
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Un sourire pouvait cacher tellement de choses, Sun Ho le savait néanmoins il ne relevait jamais ; parce que qu’il n’avait pas envie de forcer la personne en face à parler de ses problèmes si elle ne le souhaitait pas vraiment. Il préférait ne pas changer, se montrer patient, puis continuer d’être présent jusqu’au jour où l’autre serait prêt à lâcher tout ce qu’il ou elle avait sur le cœur. Après tout, lui aussi était comme ça. Bien qu’il ne mentait pas lorsqu’il souriait, il avait déjà eu son lot de souffrance qui lui rongeait l’âme, il avait ses périodes où il se sentait plus maussade que d’autres, toutefois il faisait toujours en sorte à ce que cela n’affecte pas son entourage. Car ce n’était jamais rien de grave et parce qu’il avait tendance à toujours essayer de trouver du positif dans son malheur, hors non, Sun Ho n’était pas de ceux qui s’arrêtaient à l’esquisse d’une personne et s’en contenter pour la juger. On ne savait pas ce qu’une esquisse pouvait cacher et c’était mal, très mal, de prétendre connaître quelqu’un lorsqu’on ignorait tout. Toutefois, le garçon était malgré tout satisfait d’entendre la jeune fille déclarer aller bien et il avait souri également à ce bel éclat qu’elle lui avait adressé.

Quel genre de surprise Eun Ha allait-elle lui avouer cette fois ? Et le bibliothécaire n’eut pas besoin d’attendre trop longtemps puisque l’étudiante ne s’était pas faite prier pour révéler son disque qu’elle avait, apparemment, trouvé sur le web. Lui était devenu un véritable professionnel dans la comédie depuis toutes ces années, contraint à faire semblant pour garder son identité cachée, donc cela avait été naturel de mimer l’étonnement en découvrant le CD. La jeune fille l’avait surpris le jour où elle l’avait réellement abordé pour la première fois néanmoins c’était parce qu’elle l’avait pris de cours, à présent, c’était différent. « C’est génial du coup, on trouve vraiment tout sur internet ! » Même si parfois lorsqu’il voyait le prix, il en était le premier à halluciner. Si jamais un jour il avait de nouveau besoin d’argent, il n’aurait sûrement qu’à revendre tout ce qui appartenait à Hwanin et il deviendrait riche de plus bel. Le sourire aux lèvres, il écoutait ce que sa vis-à-vis avait besoin et il le notait dans un coin de son esprit, acquiesçant d’un hochement de tête pour dire qu’il voyait. Evidemment qu’il voyait de quoi elle parlait, cela aurait été surprenant alors qu’il était le chanteur de chaque disque et qu’il avait même glissé certaines idées dans le style de ses albums et spectacles. « On ? » Oui, ça avait été plus fort que lui de poser la question après que la jeune femme eut terminé ses explications. C’était la première fois qu’il l’entendait parler pour deux donc il était quelque peu étonné, un brin curieux également. Hors, en observant sa réaction, Sun Ho avait trouvé plus judicieux de ne pas insister et ses traits s’étaient étirés dans un sourire plus doux, plus compatissant aussi. « Oui je l’ai celui là. Par contre l’édition limitée, malheureusement non. » Menteur. Encore plus avec l’expression déçue qu’il affichait alors qu’il avait tous ses disques. « C’est dur d’obtenir ce genre de choses mais qui sait, peut-être qu’en fouinant bien sur le net, on finira par la trouver ? » En vérité, il allait assurément lui donner une des siennes seulement à ce sujet, Eun Ha n’avait pas besoin de savoir.

vmicorum.

________________________________

Must be something in the water, feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonaetics ((ava))
Messages : 37
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Hier à 15:46
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
T'étais-tu toujours cachée derrière un sourire ? Avais-tu toujours masquer tes vraies émotions, le coin des lèvres tendrement levé ? Oui et non. Oui, car c'était humain, tu supposais. Que de vouloir masquer ses peines avec un sourire. Que de vouloir faire croire que tout allait bien – sourire dans le miroir pour se convaincre que tout allait bien. Pour oublier ses peurs, ses douleurs. Pour voir la vie du bon côté et ne pas totalement se laisser aller. C'était humain, tu supposais, que de ne pas tout vouloir partager. Que de vouloir garder un jardin secret, un sentier que personne ne viendrait frôler. C'était humain, tu supposais, que de tout réunir sous un sourire et de tout faire disparaître comme par magie. Les grandes peines comme les petites. Et non, car à une époque, tu avais relevé les choses qui n'allaient pas. Les petites, bien sûr. Tu les avais décrites une à une, rouspétant doucement, les sourcils finement froncés et la moue déçue. Ton frère avait écouté. Ta sœur aussi. Tu partageais tes petites peines comme tout le monde le faisait, sans trop aller dans les détails parfois. Après la disparition de ton frère, tu avais cru bien faire. Montrer que tu pouvais encore sourire pour affirmer que rien n'était fini, que tout était encore à faire et défaire pour reconstruire. Mais t'avais pas réussi. T'avais voulu te montrer forte, t'avais voulu les rendre plus forts. Mais t'avais pas réussi. T'avais lamentablement échoué et encore aujourd'hui, ça te pinçait le cœur de voir qu'on avait pas compris ce que tu cherchais à faire.

« On trouve de tout », confirmas-tu dans un rire discret ainsi qu'une petite grimace parce que oui, vraiment, on trouvait de tout sur internet. Et pas forcément que de belles choses. T'avais vu passer des annonces inattendues et aussi des prix à en faire décoller le plafond. Tu avais longuement cherché avant de tomber sur une annonce digne de ce nom, et honnête. La personne ne souhaitait ruiner personne. Mais juste faire plaisir. T'avais eu de la chance car beaucoup de monde avait été intéressé. T'étais fière de pouvoir montrer ta trouvaille à Sun Ho. « On ? Oh », bafouillas-tu, les joues affreusement rouges, le regard un peu perdu. « Mon... mon frère et moi », expliquas-tu lentement, l'esquisse discrète, amère, triste. Le regard vers l'objet entre tes doigts, les traits de ton visage s'étirant dans un air peiné. Avant de disparaître aussi vite qu'il était venu, le masque retombant sur ta frimousse, un sourire large dessinant ta bouche. « Oh », fis-tu, déçue, les épaules basses. « C'est bien une édition limitée, elle porte pas son nom pour rien », tentas-tu dans un rire, le nez plissé. « Peut-être », tu te pinças les lèvres, songeuse. « Il faudrait que je fouine encore un peu », confias-tu dans une moue gênée. T'avais déjà fouiné partout cela dit... « Je trouve ça dingue que les gens l'adorent toujours autant », tu redressas le regard vers lui, l'étincelle dans les pupilles. « Positivement dingue », repris-tu. « Personne n'a l'air de vouloir se séparer de ses albums. Ca montre à quel point il a marqué l'esprit des gens. Et la musique aussi », tu rebaissas tes prunelles vers l'album, l'observant un instant avant de sourire, dodelinant de la tête, contentée. « Tu as besoin d'aide ? », tu désignas des livres d'un signe de tête. Si déjà t'étais là, à l'embêter, autant l'aider.
vmicorum.

________________________________

Tears shed for another person
are not a sign of weakness
They are a sign of a pure heart

Kwon Sun Ho est in love de ce message

Kwon Sun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©Lauly ©skatevibetm coloring + mibbeum
Messages : 41
Âge : 33
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Hier à 16:58
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
S’il n’avait pas relevé, Sun Ho avait bien remarqué ce changement d’expression sur le visage d’illusion. Celui-ci avait été éphémère, il n’avait duré que quelques secondes mais ça avait été suffisant pour le jeune homme de voir cette lueur étrange et triste dans le regard de l’étudiante. La raison pour laquelle il n’avait pas insisté sur le sujet et s’était contenté d’assimiler l’information qu’elle venait de lui donner. Non, bien sûr que non, il n’était pas en mesure de deviner quel genre de maux la hantaient et pourquoi elle semblait si nostalgique en mentionnant son frère dans la conversation. Il y avait tellement de possibilités qu’il avait préféré ne pas s’en formaliser, se disant que cela ne le concernait et que si jamais Eun Ha souhaitait en parler, elle le ferait d’elle-même sans qu’il n’ait besoin d’insister. Alors, à la place, le garçon lui avait arboré un tendre sourire, prouvant par la même occasion qu’il l’avait écoutée et qu’il notait tout ce qu’elle lui rétorquait. Parler de la musique, des différents disques qu’ils avaient paraissait être une meilleure idée et lui songeait déjà à quels albums lui donnait la prochaine fois qu’ils se verraient. S’il ne souhaitait pas se débarrasser de toute sa collection, merveilleux souvenirs d’un passé qu’il avait adoré comme une preuve que cette époque n’avait pas été un rêve mais bel et bien la réalité, il en avait en double et peut-être même que s’il demandait, il parviendrait à s’en procurer d’autres. Des détails que la jeune fille n’avait pas besoin de connaître cependant si cela pouvait la réconforter, lui faire plaisir et étirer un fabuleux sourire au coin de ses lèvres, alors il ferait de son mieux. « Je suis d'accord, ce n’est jamais facile de les acheter. » Surtout lorsque le nombre de disques était extrêmement limité. Mais Eun Ha n’avait pas à s’inquiéter, Sun Ho était un très bon fouiner. Ou pas du tout. Il était principalement un très bon menteur. « Oui puis on ne sait jamais, quelqu’un a pu la mettre en vente depuis. » Certes, il comprenait que si le prix était exorbitant, cela devenait vite compliqué de l’acheter et il ne saisissait même pas l’intérêt de faire du profit avec de tels produits. Hors, c’était ainsi que cela fonctionnait malheureusement, il fallait l’accepter.

Ecouter les paroles de l’étudiante le flattait énormément et il ne pouvait qu’en sourire intérieurement, touché par ce qu’elle disait, les compliments qu’elle lui faisait indirectement. Lui-même était surpris quand il entendait encore ses musiques passées à la radio puis les commentaires qui étaient fait à son égard. Il n’aurait jamais imaginé que même après toutes ces années, on puisse autant lui susciter de l’intérêt. « C’est vrai. C’est fascinant. » Il ne mentait pas, cela l’étonnait réellement, toujours un peu plus à chaque fois, de constater l’attention que les gens continuaient de lui portaient aujourd’hui. « Tu ne t’es jamais demandée à quoi il ressemblait ? » Sun Ho, franchement… Et bien quoi ? Lui aussi était curieux, il avait envie de savoir. Puis, ça avait un petit côté amusant également. « Non, ça va ne t’inquiète pas. Puis je ne suis pas certain que tu parviennes à atteindre les étagères. » Taquin, oui, il l’était totalement hors personne ne pouvait le contredire, leur différence de taille était quand même quelque peu flagrante.

vmicorum.

________________________________

Must be something in the water, feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonaetics ((ava))
Messages : 37
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Hier à 20:08
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Ca te faisait plaisir, autant que ça te paraissait bizarre, de parler de ce chanteur tant apprécié avec quelqu'un d'autre que ton frère. Ca te faisait de la peine de parler de Eun Hyuk ainsi, de manière indirecte, comme s'il n'était plus qu'un fantôme habitant sur ton épaule. Dans ton cœur. C'était étrange, comme sensation. Nostalgique, aussi, d'échanger sur cet artiste qui vous avait fait rêver autrefois. Qui te faisait toujours rêver – mais d'une manière différente aujourd'hui. Les paroles avaient un autre goût, les chansons une autre mélodie. Chaque mot prenait un sens nouveau. Chaque sous-entendu se dessinait autrement. L'écouter était un repos pour l'esprit mais aussi pour le cœur, qui s'apaisait de doux souvenirs qui défilaient au rythme de la chanson qui passait. Tu pensais toujours à Eun Hyuk en l'écoutant. Toujours à lui quand tu trouvais un album que vous n'aviez pas eu la chance d'avoir acheté à sa sortie. Ou que vous n'aviez pas ou plus trouvé par la suite. Tu lui racontais tout ça, à ton frère. Tu te confiais, le soir, les musiques passant en fond sonore alors que tu regardais le ciel, que t'appelais ton frère et que tu articulais toutes tes aventures. Ou quand tu tenais cette peluche entre tes mains, et que tu parlais. Encore et encore – et t'étais reconnaissance envers Sun Ho de ne pas poser plus de questions. « Non pas du tout », tu secouas quelque peu le visage pour appuyer tes paroles. C'était vraiment compliqué de tout trouver, et à un prix raisonnable, surtout. Tu ne comprenais pas cette envie de littéralement ruiner les fans. Gardant un instant le regard vers lui, tu te pinças les lèvres, dodelinant de la tête. « C'est possible », après tout, tu ne vérifiais pas tous les jours... Peut-être que tu devrais.

« Hmm », fis-tu simplement, le sourire léger. « Il a marqué toute une génération. Et même celle d'après », et celle d'après encore, peut-être bien. Il existait des artistes ainsi. Inoubliables. Penchant un peu le visage à sa question, tu émis un autre son avant de répondre. « Bien sûr que je me suis demandée. Toi aussi non ? », tu ris quelque peu. Tout le monde avait dû se poser la question. « Je suis sûre qu'il était beau garçon », confia-tu, l'esquisse malicieuse, les pommettes finement rosies. « Qu'il est toujours, d'ailleurs », tu fronças un peu les sourcils, comme incertaine de cette affirmation. « Mais pas besoin de voir son visage, finalement. Sa voix suffisait. Elle suffit toujours », puis si t'écoutais de la musique, c'était pas pour la tête du chanteur. Mais bien sa voix. « Je me suis surtout toujours demandée comment il était... ? Son caractère, je veux dire », impossible de vraiment te faire une idée, la chanteur apparaissant peu dans les émissions. Mais ça lui donnait un côté mystérieux. Ton sourire disparut quelque peu, ton regard se levant vers lui alors que tu fronçais sévèrement les sourcils. « C'est pas cool », commentas-tu, la moue boudeuse. Tu plissas le nez, amusée tout malgré tout, laissant ton épaule le cogner doucement. « Non mais sérieusement » repris-tu, « Tu as besoin d'aide ? », redemandas-tu, clignant quelque peu des paupières. « Je t'ai dérangé pendant que tu travaillais, donc la moindre des choses c'est de t'aider. Je peux te passer les livres », proposas-tu avec le sourire, l'envie d'aider, de bien faire, de faire plaisir, pétillant dans tes pupilles.
vmicorum.

________________________________

Tears shed for another person
are not a sign of weakness
They are a sign of a pure heart

Kwon Sun Ho est in love de ce message

Kwon Sun Ho
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©Lauly ©skatevibetm coloring + mibbeum
Messages : 41
Âge : 33
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Hier à 21:14
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Probablement que s’il était à la place de Eun Ha, Sun Ho aurait aussi apprécié qu’on ne soulève pas des sujets qu’il n’abordait pas de lui-même ou éviter. Chaque personne avait ses secrets, cette part de mystère qu’elle ne souhaitait pas forcément dévoiler, parce que ça ne regardait qu’elle, parce qu’il s’agissait de quelque chose de douloureux, parce qu’elle-même ignorait quoi en penser et avait besoin de faire le point… C’était donc normal, selon lui, de ne pas dépasser les limites puis de respecter les désirs de celui ou celle qu’on avait en face. Et non, ce n’était pas car on souriait à longueur de temps, que la vie nous a toujours souri ou que la journée n’a pas été difficile. Dans le fond, c’était la vérité, si on observait ce garçon, qui pouvait deviner qu’il avait dû sacrifier ses rêves pour le bien de sa santé et qu’il avait frôlé la mort quelques années en arrière. Sun Ho ne le mentionnait jamais, non pas parce qu’il ne voulait pas en parler ou parce qu’il s’agissait d’une période douloureuse de son existence mais parce qu’il ne souhaitait pas se plaindre, il ne souhaitait pas se morfondre sur son sort et il ne souhaitait pas vivre dans le passé non plus. Maintenant qu’il allait mieux, il profitait à fond et tant pis si la réalité finissait par le rattraper, au moins il aurait vécu sans rien avoir à regretter. Hors, si chacune de ses esquisses étaient sincères, s’il était heureux et chanceux de pouvoir se tenir debout à présent, cela ne signifiait pas pour autant qu’il n’avait pas ses craintes et ses doutes. Et il en valait de même pour sa vis-à-vis qui avait arboré un sourire plus triste, plein de mélancolie, signe que Eun Ha également en avait sûrement lourd sur le cœur. Elle avait sa part d’ombre et non, ce n’était pas parce qu’elle rayonnait tout le temps qu’elle était heureuse. Le bibliothécaire y avait déjà songé auparavant, il le pensait encore maintenant et c’était d’ailleurs la raison pour laquelle il ne se fiait jamais à l’apparence, il ne la jugeait pas non plus. Hors, il ne demandait rien, il ne forçait pas la main et un jour viendrait où la jeune fille viendrait se confier d’elle-même. C’était sa façon de faire avec son entourage, il ne savait pas si c’était correcte ou non cependant c’était sa manière de la respecter, oui.

Parler de Hwanin, continuer sur le sujet qu’elle-même avait lancé, était mieux et il ne cessait de lui sourire alors qu’il s’enfonçait dans son mensonge. Qui pouvait-il ? Il ne s’imaginait pas lui révéler un secret aussi important en sachant qu’il ne la connaissait que depuis quelques mois. Et non, ce n’était pas parce que le courant passait bien entre eux qu’il se le permettrait. Il avait si bien préservé son identité pendant des années, il refusait de prendre le risque juste car il avait rencontré une fan. « Comme quoi, il avait du talent. » Certes, il l’avait toujours mais c’était une façon de parler vu que cela faisait longtemps que le chanteur avait lâché son micro et abandonné la scène. « Bien sûr » Ou pas. Il le savait déjà. Par contre, est-ce qu’il était beau ? A la déclaration de l’étudiante, Sun Ho avait légèrement penché son visage sur le canapé. Il avait conscience qu’il n’était pas désagréable à regarder hors de là à se considérer beau, peut-être pas. Disons qu’il avait son charme. « Si tu devais le comparer à moi, tu le verrais comment ? » Ca, c’était mesquin. Très mesquin. Et ça le faisait rire intérieurement, autant que ça le touchait quand il entendait la suite de ses paroles. Il faisait le malin en cet instant néanmoins il était heureux de constater ô combien Eun Ha paraissait s’émouvoir devant ses musiques. Voir de ses propres yeux l’effet qu’il pouvait faire sur quelqu’un, c’était étrange, mais ça avait aussi ce petit côté apaisant. Il avait toujours voulu apporter du plaisir, du réconfort, au travers de ses mélodies et c’était ce qu’il apercevait dans le regard de sa vis-à-vis lorsqu’elle en parlait. « Oui puis je pense que c’était son objectif, qu’on ne s’attarde pas sur son physique. » Même si ses représentations, elles, étaient majestueuses hors c’était vrai qu’il préférait qu’on se concentre sur sa voix ; il ne voulait pas que son apparence devienne un produit de vente, il voulait qu’on l’apprécie pour ses chansons, pas pour le reste. « Ah ? Et tu l’imagines comment ? » Il l’entendait déjà conter son total opposé et il ne pouvait pas lui en vouloir. A sa place, d’un point de vue extérieur, il aurait certainement pensé la même chose.

Lorsque Eun Ha lui avait proposé son aide, le jeune homme n’avait pu s’empêcher de la charrier sur sa taille ; il n’avait rien contre le fait qu’elle soit petite, cela lui donnait même un aspect mignon toutefois il n’avait pas résisté à la taquiner. « Tu ne me déranges pas. » L’avait-il rassuré d’un doux sourire, il rangeait en même temps qu’il lui parlait, il n’y avait rien de très compliqué dans ses tâches. « Mais oui si ça te fait plaisir, tu peux me passer les livres. » Il ne savait pas si cela lui ferait gagner plus de temps cependant si cela pouvait lui changer les idées et la rendait heureuse de l’aider, il n’allait pas lui refuser.

vmicorum.

________________________________

Must be something in the water, feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive
Contenu sponsorisé
 
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas