sombre


    :: Défouloir :: 2022

set me free in the velvety sky ((sun ho))

Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Sam 25 Sep - 12:52
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Tu ne connaissais pas le visage de l'artiste que tu appréciais tant. C'était un peu déstabilisant, parfois, de simplement se dire que tu suivais une voix et non un visage. Et en même temps, tu trouvais que c'était là toute la puissance de cet artiste. Sa voix. On ne retenait que ça. C'était pour cela que l'on s'intéressait à tel ou tel chanteur pas vrai ? Pour leurs voix. Pour les émotions. Celles que l'on ressentait, celles que l'on voulait ne faire ressentir. C'était pour ça que tu t'étais laissée ensorcelée par la sienne, les sentiments naissaient à chaque parole qu'il chantait, le rythme accompagnant. L'harmonie était toujours merveilleuse. Magique, même. Tu ne connaissais pas son visage mais tu connaissais sa voix et c'était tout ce qui importait pour toi. C'était elle la plus importante, le personnage central de ce respect que tu avais pour ce chanteur. Pas que tu n'en aurais pas autrement mais c'était elle qui t'avait attiré. Elle qui t'attirait toujours. C'était elle qui te consolait, te réconfortait. C'était elle qui te faisait du bien, même si tu finissais par pleurer. Tu t'étais amusée à l'imaginer, Hwanin. Mais pas de là à en faire une obsession. Pas de là à en réfléchir trop souvent. Trop longtemps. Tu appréciais les choses ainsi. Et tu les acceptais, aussi. Si c'était son choix de ne pas se montrer, qu'il en soit ainsi. « O-Oui bien sûr », susurras-tu doucement, les joues rosies, te sentant un peu bête, haussant un peu les épaules avant de détourner le regard.

Parler de son caractère revenait à le décrire physiquement. Tu n'en savais rien. Tu l'avais bien sûr imaginer ainsi ou comme ça mais rien ne valait celui qu'il était vraiment. De toute façon, tu n'en saurais jamais rien – et tu voulais pas nourrir d'idées stupides de te dire qu'il était doux et patient alors qu'il pouvait être le contraire. Tu te doutais bien que tu n'allais jamais le rencontrer pour te faire une idée mais au moins, supposas-tu, tu ne seras pas déçue. Tu clignas un peu des paupières, observant Sun Ho. « C'est vrai », dis-tu simplement, le sourire fin. Toi aussi tu portais un masque, dans le fond. Toi non plus tu te montrais pas vraiment. Tu montrais que ce tu voulais. On croyait que ce que l'on voyait. « Faire des bêtises ? Comme quoi ? », demandas-tu, curieuse. « C'est possible oui », tu ris quelque peu. « On ne saura jamais de toute façon », admis-tu dans un mouvement d'épaules, l'esquisse fine. « On a tendance à croire qu'il porte un masque par timidité mais c'est vrai que ça peut être un choix, aussi », comme toi. T'avais fait le choix d'en porter un. Tu bougeas un peu le visage, les lèvres pincées, songeuse. « Je peux comprendre », susurras-tu finalement.

Tu secouas vivement le visage, agitant faiblement la main. « Je ne me permettrai pas », avec le sandwich. Puis de toute façon tu te nourrissais presque que de bonbons ou choses de ce genres. Donc on te verrait pas avec un sandwich ici. « Tu es sûr ? », tu lui lanças un regard, attrapant un autre bonbon, délaissant le papier dans ton sac alors que tu mastiquais joyeusement. « Vraiment besoin de sucre », te justifias-tu, le regard pétillant, le sourire large. « C'est nul », soufflas-tu, les sourcils un peu froncés, l'air bougon. « C'est mieux avec les images », pour les personnes comme toi qui avaient la flemme, oui, c'était mieux. « Tu lis beaucoup toi ? », tu désignas un livre. « Des romans ou ce genre de choses », tu basculas le visage sur le côté, la curiosité dans le regard. « Tu lis des mangas ? Ou des bandes dessinées ? », pourrais-tu te trouver une autre passion en commun avec Sun Ho ? Tu lui passas enfin le livre, en attrapant directement un autre pour le lui donner. Ta main libre alla fouiller dans ton sac, en sortant un autre bonbon. « J'adore les mangas, et les bandes dessinées. Les Marvel surtout », déclaras-tu, le nouveau bonbon en bouche. « Je préfère les livres où il y a beaucoup d'images », au cas où il avait pas compris – mais il avait clairement dû comprendre depuis le début.
vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Kwon Sun Ho
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©heavenstars + mibbeum
Messages : 255
Âge : 34
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Mer 6 Oct - 10:57
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Sun Ho n’était nullement vexé des propos de la jeune fille ; il en était même plus amusé qu’autre chose parce que c’était drôle de l’entendre l’imaginer quand il connaissait déjà toute la vérité. Puis, l’homme qu’Eun Ha concevait était cette star qui avait disparu des projecteurs depuis plusieurs années, il avait forcément changé depuis le temps. Au moins, elle n’avait pas essayé de dire que Hwanin était plus charmant ou plus beau que lui, elle avait trouvé une bonne façon pour esquiver la question et en un sens, c’était adorable de sa part. Et à son tour, le jeune homme avait exprimé son avis sur le sujet, principalement sur le caractère de la star qu’il était, sans trop en dire non plus. C’était vrai qu’il avait choisi, au départ, le masque pour se protéger et pour protéger ses proches, aussi par timidité puis peut-être également par manque de confiance en lui, hors au bout du compte, il y avait sérieusement pris goût. Au fur et à mesure qu’il grandissait, sa timidité s’était dissipée, il était devenu beaucoup plus sociable, beaucoup plus abordable, hors ça ne l’avait pas empêché de garder ce masque qu’il avait toujours porté. Parce que cela faisait partie de son concept, parce que c’était sa marque de fabrique et que sa notoriété, il la devait également à cet aspect mystérieux qu’il dégageait, à cette aura majestueux qu’il jouait à chaque fois qu’il montait sur scène, mais aussi parce qu’il appréciait avoir sa liberté. Non, il était loin d’être une personne timide et certainement que s’il révélait la vérité à sa vis-à-vis, celle-ci ne le croirait pas du premier coup. Ce qu’il pouvait comprendre, lui-même ne se croirait pas à sa place vu comment il usait de fausses notes à chaque fois qu’il chantait.

« Je ne sais pas. Juste s’amuser de rien sans se prendre la tête. » Avait alors ajouté Sun Ho en haussant les épaules, un sourire au bord des lèvres. Il n’avait pas relevé qu’elle ne le saurait jamais puisque la vie pouvait parfois se montrait très surprenante toutefois il s’était contenté de lui répondre d’une douce esquisse. « Oui puis il a pu commencer par timidité et après apprécier ce côté mystérieux. Vu qu’il a débuté jeune, c’est une possibilité. » Et c’était tout simplement la vérité. En silence, si le garçon remarquait les différentes expressions que l’étudiante arborait, il n’en disait rien à chaque fois, les notant dans un coin de son esprit et songeant au fait que si un jour elle éprouvait le besoin de vider son sac, elle le ferait d’elle-même ; son rôle n’était pas de la forcer.

Il se doutait qu’elle ne se permettrait pas d’amener un sandwich toutefois c’était également son rôle de préciser chacune des règles. « Certain. Je ne suis pas un très grand fan de sucre. » Du moins, il en mangeait dans le domaine du raisonnable et faisait très attention à tout ce qu’il prenait. Ceci dit cela ne l’empêchait pas de sourire en la voyant se régaler avec les bonbons qu’elle avalait. « Je lis de tout. Mais je préfère les romans fantastiques. » Ou tout ce qui parlait de légendes ou d’histoire ; il lisait réellement de tous les genres cependant ces derniers étaient ses favoris. La remerciant, il prenait les livres qu’elle lui tendait pour les ranger à leur place, vérifiant bien chaque couverture avant de les disposer sur les étagères. « Donc je suppose que tu n’aimes pas trop lire alors si tu préfères ceux avec les images. » Ce qu’il pouvait totalement comprendre même si le concernant, ce n’était pas ce qu’il préférait. Les Marvel, il avait tendance à se contenter des films plutôt que les bandes dessinées et il adorait. « Mais j’adore les films par contre, je les ai tous vus ! » Et dés qu’un sortait, il ne résistait jamais à aller les voir. « Tu préfères lequel ? » Sa curiosité le piquait, il appréciait cette conversation qu’il partageait tandis qu’il effectuait ses tâches en même temps.

vmicorum.

________________________________

Feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive


:mdr: :
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Jeu 7 Oct - 11:37
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
C'était le charme du chanteur. Le charisme de l'artiste. Le talent dans la voix ; le cœur. C'était la beauté de la scène, des costumes, de la prestation. Tu avais adoré chaque performance. Chaque chanson. Tu étais attachée à certaines pour les paroles, d'autres la mélodie. Et d'autres encore pour la simple et bonne raison qu'elles t'apaisaient. Elles te réconfortaient, réchauffaient ton organe, le faisant battre un peu moins douloureusement. Il y avait des chansons que tu écoutais pour ton frère. Des paroles qui te faisaient penser à lui. Des paroles qu'il avait appréciées et que tu appréciais juste pour cette raison. Juste parce qu'il avait aimé. Des paroles que tu écoutais en pensant à lui. En le revoyant sourire. En l'entendant rire. Des paroles qui te berçaient. Qui te faisaient du mal – en te faisant du bien. Tu ne pourrais probablement jamais assez remercier Hwanin. Pour ce réconfort qu'il avait apporté, qu'il apportait et qu'il apporterait encore. Ses chansons restaient un peu ton trésor, tes berceuses. Sa voix ton repos. Tu aurais voulu qu'il continue, l'entendre encore dans de nouvelles paroles, sa voix se mêlant à la mélodie. Mais tu n'étais pas mécontente de son choix, non plus. Tu pouvais comprendre. Et si c'était mieux pour lui, c'était mieux pour toi.
Ca ne t'empêchait pas d'apprécier toutes ses chansons aujourd'hui encore.

Clignant doucement des paupières, tu basculas un peu le visage, les lèvres finement poussées en avant, songeuse. Tes prunelles se levèrent un instant, le vide t'offrant réflexions et imagination. « C'est peut-être pour ça qu'il aimait les masques ? », que tu suggéras après quelques secondes, tes pupilles retrouvant le visage de Sun Ho, une fine esquisse aux lèvres. Peut-être avait-il eu l'idée des masques parce qu'il était encore un grand enfant ? Plus que par timidité. Au final tu n'en savais rien. « Oui c'est vrai », tu hochas doucement le visage, les lèvres pincées, n'ayant pas toujours envisagé cette possibilité. Tu y avais réfléchi, oui, mais le plus important était surtout que tu appréciais les musiques. Le mystère ne faisait que rendre l'artiste que plus intriguant encore. « Tu as beaucoup réfléchi à tout ça », susurras-tu lentement, un léger rire dans la voix, les pommettes rebondies témoignant de ton amusement bien que ton regard était le miroir de la tristesse noyant ton cœur tard le soir, quand tu te retrouvais seule.

« Oh », fis-tu, un peu déçue, les épaules basses mais appréciant tout de même la sucrerie dans ta bouche. Tu savais que ce n'était pas forcément bon pour la santé mais tu ne pouvais pas t'en passer. T'avais jamais pu, honnêtement. « C'est lequel ton préféré ? », demandas-tu. « J'aime bien le fantastique aussi. Enfin... en film », avouas-tu quelque peu honteusement. Tu trouvais les romans trop longs. Trop de textes pas assez d'images. Tu te contentais plus facilement devant un film de deux heures. Tu te plongeais mieux dans l'action. Un rire discret dans la gorge, tu mimas un air innocent. « Tu supposes bien », lui confias-tu, tes joues rosies. « Ca va beaucoup plus vite avec les images. Je m'ennuie moins », c'était surtout que t'avais la flemme de lire des pages entières de mots. Tu trouvais cela beaucoup plus intéressant avec les dessins. Comme si l'histoire prenait réellement vie. Tes yeux s'écarquillèrent un peu, la surprise mais aussi l'excitation qu'il connaisse. Un sourire vint directement se poser sur ta bouche. « Je les aime tous », avouas-tu doucement, une petite moue au visage. « Mais... à choisir sans doute le premier Avengers ? J'aime beaucoup Loki aussi alors... », tu haussas les épaules dans un autre rire. « Et Black Panther. J'adore Black Panther. Doctor Strange aussi », fis-tu après réflexion. « Et toi ? Tu préfères lequel ? », tu lui retournas la question, les iris sur lui, curieuse. « Tu préfères quel genre de films d'ailleurs ? Les fantastiques aussi ? », tu penchas faiblement le visage sur le côté. « Ca fait longtemps que je ne l'ai plus regardé. Le premier Avengers. Je regarde surtout netflix parce que c'est plus simple », t'avais surtout trop la flemme de mettre tout en place pour regarder le film. Surtout que t'y pensais quand tu étais bien installée. « Tu regardes netflix ? »
vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Kwon Sun Ho
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©heavenstars + mibbeum
Messages : 255
Âge : 34
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Sam 6 Nov - 15:13
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Les masques lui avaient permis de protéger son identité au départ, plus qu’être fanatique du thème, il avait aimé l’anonymat que son costume lui portait. Hors, c’était vrai aussi que le déguisement ne l’avait pas déplu et qu’il prenait plaisir à enfiler chaque nouvelle tenue qu’on lui donnait, principalement parce que les vêtements n’avaient rien de ridicule. Ils étaient tous majestueux, très classe, et dégageaient un charme que le jeune homme n’était pas capable de décrire ; assurément qu’à l’époque, il n’aurait jamais porté quelque chose qui pouvait attirer plus de rires que d’intérêt, un détail qui était bien différent désormais. Parce qu’il estimait ne pas avoir le temps de se plaindre pour des futilités, que la vie valait la peine d’être vécu et que plutôt que rechigner, c’était plus important de profiter tant qu’on en avait encore l’opportunité. Il s’agissait d’une réflexion qu’il n’avait pas autrefois mais que l’expérience lui avait appris et s’il était déjà quelqu’un de sympathique, qui aimait s’amuser et passer du bon temps entre amis, ce trait de sa personnalité s’était largement développé depuis qu’il avait manqué d’y laisser sa vie. « Oui, peut-être. On ne sait jamais ce qu’il se passe dans la tête de quelqu’un après tout. » Lui-même ignorait ce qui se cachait derrière les sourires de Eun Ha ni ce qu’elle songeait tous les jours, il ne savait pas pour ses proches non plus et bien que certains se confiaient, c’était difficile de deviner s’ils disaient toute la vérité ou en cachaient une partie. C’était pareil pour lui, personne n’était en mesure de savoir ce qu’il pensait réellement et quel genre de personne il était vraiment ; la preuve était que l’étudiante n’avait aucune idée que Sun Ho était en réalité cet artiste dont elle a toujours été fan. « C’est parce que je suis d’un naturel curieux, je me pose beaucoup de questions. » A son tour, le garçon avait rigolé doucement alors qu’en vérité, ce n’était pas qu’il y avait réfléchi, juste qu’il savait qui était Hwanin.

Eun Ah avait un côté adorablement mignon et la petite moue qu’elle avait affichée lorsqu’il avait déclaré ne pas être trop fervent du sucre avait fait sourire le bibliothécaire. C’était son devoir de faire attention pour sa santé et il s’était habitué à ne plus grignoter n’importe quoi, bien que cela pouvait sembler triste pour certains, le concernant cela lui convenait sans problème. « Mon roman préféré ? » C’était une excellente question, il y avait tellement de livres que Sun Ho aimait. « Probablement le seigneur des anneaux même si ce n’est pas très original mais j’ai toujours adoré l’univers. Après, j’apprécie beaucoup les livres de Tolkien en général. » Toutefois, il n’était pas compliqué, il était une personne très facile à séduire. « Oui, en film ça passe bien aussi. » Lui ne pouvait pas dire ce qu’il préférait, il aimait les deux et ce, même si le film ne correspondait pas tout le temps à l’univers du roman. Par contre non, il n’était pas un adepte des bandes dessinés et à ce propos, il avait une large préférence pour les films. Le pourquoi le sujet avait tourné sur les Marvel et qu’ils en parlaient avec enthousiasme. « Les Iron Man, puis probablement les Avengers aussi. J’adore Loki également d’ailleurs donc j’y ajouterais peut-être Thor aussi. » Comment ça il n’arrivait pas à se décider sur un seul film ? Ce n’était pas de sa faute si les Marvel avaient des univers tellement vastes qu’il lui était compliqué de se satisfaire que d’un seul. « Je n’ai pas vraiment de genre de films préféré. J’aime tout ce qui fait du sens. » Et c’était la raison pour laquelle il n’était pas fan des films d’horreur, non pas parce que ça lui faisait peur, mais parce qu’il y avait rarement une véritable histoire. Sun Ho n’avait pas résisté à sourire de plus bel aux propos de la demoiselle alors que la conversation continuait d’être toujours aussi passionnée. « Bien sûr que je regarde Netflix. Je regarde de tout puis c’est vrai que c’est pratique en plus. Les DVDs ne servent plus à grand-chose maintenant. » Les joies de la nouvelle technologie dirait-on.

vmicorum.

________________________________

Feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive


:mdr: :
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Mer 10 Nov - 11:19
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Libérant un léger son, ton regard capta rapidement le sien avant de se baisser, tes lèvres se pinçant avec difficulté, tes doigts se pressant délicatement entre eux. Non, on ne savait pas ce qu'il se passait dans la tête de quelqu'un – mais tu aimerais. Tu aurais aimé. Tu aurais voulu comprendre. Tu aurais voulu savoir. Tu aurais aimé être dans la tête de ton frère, savoir ce qu'il se passait là-dedans et soigner tout ce qui n'allait pas. Tu aurais voulu panser ses plaies, ses blessures les plus profondes et les guérir. Tu aurais voulu être dans sa tête, et comprendre, pour pouvoir agir. Au lieu de rester spectatrice. Au lieu de rester immobile. Au lieu de ne rien faire. Ca te bouffait, cette culpabilité que tu ressentais à chaque fois que tu pensais à lui. A ce pardon que tu semblais chercher dans vos souvenirs partagés, ou ses excuses que tu susurrais à son visage souriant sur une photo. Ou encore ces explications que tu suppliais d'avoir, seule dans ta chambre, ta peluche entre les bras. Tu aurais voulu savoir. Tu aurais voulu comprendre. Tu le connaissais, ton frère. Tu l'avais toujours dit.
Et aujourd'hui tu te rendais compte que tu ne l'avais peut-être jamais aussi bien connu que ça. « J'ai cru comprendre », soufflas-tu, redressant le visage, retrouvant un fin sourire aux lèvres alors que ton regard revenait lentement vers le bibliothécaire. Tu penchas un peu la frimousse, l'esquisse toujours présente, mimant un petit air amusé. « Ca reste normal de se poser des questions. C'est la nature humaine », articulas-tu lentement, haussant un peu les épaules.

Hochant la tête, tu gardas le regard vers lui, écoutant attentivement sa réponse, le sourire toujours là. Toujours présent. « Les films sont cool », t'avais jamais ouvert un livre de la saga. Trop long, pas assez d'images. « Il a un univers particulier, ça fait son charme », optas-tu dans un mouvement d'épaules, l'esquisse fine, compréhensive, douce. Tu agitas vivement le visage, satisfaite. En film ça passait encore mieux non ? Tout dépendait des gens, encore une fois. Chaque avis serait différent si tu demandais à dix personnes. Tu te mis à rire discrètement, masquant l'amusement de ta paume. « Tous en gros », dis-tu, amusée, le rire vibrant dans la voix. « Mais je comprends, ils sont vraiment géniaux. Chaque personnage a quelque chose qui le rend attachant », certains plus que d'autres. Mais encore une fois – tout dépendait des personnes. Là aussi tu aurais des réponses différentes si tu demandais aux mêmes dix personnes que pour l'autre question. Les raisons pour apprécier tel ou tel personnage varierait. « Tout ce qui fait sens ? », tu penchas un peu le visage, perplexe. Quels films ne faisaient pas sens ? T'en avais plusieurs en tête. Plusieurs que tu avais regardés sans en comprendre une seule minute – et encore moins la fin. « Hm je comprends », ça donnait l'impression de perdre son temps finalement, si le film n'avait pas de sens. Tu plissas un peu le nez, le sourire discret, mimant un air à moitié amusé, à moitié désolé. « C'est vrai », soufflas-tu. « Ca a tellement évolué en si peu de temps », dis-tu. Tu avais à peine connu les cassettes. « Peut-être qu'on aurait plus de dvd, un jour ? Ou même de bluray. Tout sera sur une petite puce électronique », car chaque objet devenait de plus en plus compact. De plus en plus minuscule. « La personne qui a inventé Netflix a trouvé le bon filon. Ca doit rapporter gros ce genre de sites. Fallait y penser », ton index vint tapoter ta tempe, un rire ronronnant dans la gorge. « Le temps passe si vite... », soufflas-tu finalement, les doigts glissant sur quelques livres à tes côtés. On ne le voyait plus filer, le temps. Il devenait si indistinct, le temps. Encore plus que quelqu'un n'était plus là. Un long soupir vint mordre tes lèvres, tes épaules s'abaissant sous une tristesse soudaine et profonde. Il te manquait tellement, ton frère. Tu jetas un regard vers Sun Ho, clignant un peu des paupières, lui offrant un sourire. « Tu trouves pas ? Que le temps passe trop vite ? »
vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Kwon Sun Ho
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©heavenstars + mibbeum
Messages : 255
Âge : 34
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Ven 12 Nov - 8:13
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
C’était fou comment de simples mots pouvaient jouer, en un instant, sur le moral de quelqu’un. Si Sun Ho avait su ce qu’il se tramait dans la tête de la jeune fille, certainement qu’il aurait formulé sa phrase autrement ou peut-être même qu’il n’aurait pas déclaré ce qu’il avait rétorqué. On ne pouvait pas se reprocher quelque chose qu’une personne refusait ouvertement de nous montrer, qu’elle préférait délibérément nous cacher, par protection, par honte ou bien encore par fierté. Il avait dit cela en toute innocence parce que, à ses yeux, c’était vrai, on ne savait jamais complètement ce que pensait un individu et ce, peu importait à quel point on essayait. Certains n’avaient pas de filtre et on lisait comme eux comme des livres ouverts toutefois ce genre de personne était rare, très rare. Et lui s’était retrouvé en cet instant quelque peu décontenancé devant l’expression qu’Eun Ah avait soudainement affichée, un fin sourire, réconfortant et compatissant était alors naturellement venu peindre ses lèvres. Parce qu’il n’avait pas envie qu’elle se sente mal pour dieu ne savait quelle raison, parce qu’il souhaitait lui faire comprendre qu’il était là et qu’il la soutenait, qu’elle n’avait pas à s’en faire non plus. Mais la conversation continuait et lui, il avouait sa soit-disant curiosité qu’il n’avait jamais eu en vérité, seulement il ne pouvait pas lui révéler soudainement qu’il était cette célébrité dont l’étudiante parlait. « Et oui, qui ne s’en poserait pas, hm ? » Le concept de Hwanin voulait ça ; cette part de mystère faisait partie du personnage et c’était le but au bout du compte que tout le monde en vienne à s’interroger à son sujet, lui inventant des tas d’identités.

L’éclat sur ses lèvres s’était fait plus amusé en l’écoutant, si jamais il n’avait toujours pas compris que Eun Ah n’était pas une fanatique des longs romans et préférait les films, il le comprenait un peu plus désormais. « Oui, je pense que c’est ce qui joue beaucoup… L’univers. » Il adorait les mondes créaient de toute pièce et il admirait l’imagination de ces gens-là parce que pour sûr qu’il fallait en avoir énormément pour inventer de tels lieux, de tels personnages et de telles histoires. « Tous en gros. » Avait répété Sun Ho en rigolant doucement à son tour. La jeune fille avait tout compris, il était particulièrement compliqué de choisir un seul personnage favori dans l’univers de Marvel, ils avaient tous leur particularité qui faisaient leur charme. « C’est ça. On a tous envie d’en savoir un peu plus sur chacun d’entre eux. » Et à chaque fois qu’il en apprenait, il estimait n’en avoir jamais assez. « Oui, parce que parfois il y a certaines histoires, ça n’apporte pas grand-chose. C’est pour ça que je n’aime pas trop les films d’horreur, je trouve qu’ils sont juste là pour faire peur plus que pour donner du sens, et j’ai du mal à me mettre à la place des personnages donc j’aime moins. » Il ne comprenait pas l’intérêt de ce type de film si ce n’était pour effrayer le public et lui, ce n’était pas ce qu’il recherchait lorsqu’il regardait quelque chose. « J’avoue que parfois j’ai du mal à réaliser comment tout à changer en si peu de temps. » Pourtant oui, il avait Netflix et avait abandonné cassettes et DVDS, il y avait un moment déjà parce qu’il favorisait le côté pratique, et même si cela le rendait nostalgique parfois, ce n’était pas comme si agir différent empêcherait l’évolution technologique. « Cela risque d’arriver. On aura peut-être même plus de puce ou quoi que ce soit et tout se fera sur des plateformes comme Netflix. » C’était compliqué de concevoir comment serait l’avenir puisque assurément que, non, vingt ans en arrière il n’avait jamais imaginé qu’ils en seraient là à présent. Et c’en était incroyable en réalité.


Riant de nouveau, Sun Ho ne pouvait qu’acquiescer les paroles de l’étudiante ; celui qui avait inventé Netflix devait être plus que riche à présent et c’était à se demander où il en avait trouvé l’idée d’ailleurs. Alors qu’il rangeait, il n’avait pas détaché son regard la jeune fille, souriant sincèrement quand elle souriait et souriant un plus de compassion quand elle paraissait soudainement se perdre dans ses réflexions. « Je trouve aussi. Qu’il passe vite, le temps. » Lui avait-il répliqué avec douceur, se déplaçant légèrement sur le côté pour placer les autres livres à leur endroit adéquat. « Parfois je le trouve long. Parfois, je ne vois pas les jours passer. » Plus spécialement depuis qu’il était de nouveau sur pied, il avait l’impression que le temps défilait à une allure folle.


vmicorum.

________________________________

Feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive


:mdr: :
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Mer 8 Déc - 16:55
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Tu n'aurais pas pensé que le sujet deviendrait aussi sérieux. Pour toi, du moins. Savoir comment les autres penser, ce qu'ils pensaient – tu ne pouvais pas le deviner, même en pratiquant ce métier dont tu rêvais tant. Mais tu pouvais tenter d'aider. De comprendre comment l'esprit face au tien fonctionnait. Comprendre ce qui le faisait tourner, arrêter – redémarrer. Tu pouvais tenter de comprendre les mécanismes, les mots ou les gestes qui lui feraient perdre raison, à cet esprit. Tu voulais tenter de prévenir les pensées sombres. Les pensées noires, celles qui bouffaient. Qui assommaient – qui noyaient. Tu voulais aider, saisir, soigner et pourquoi pas guérir. Tu aurais voulu être capable de le faire pour Eun Hyuk. Tu n'avais pu. Voulais-tu alors le faire pour les autres pour te rattraper ? Peut-être bien. Comme pour purifier ton âme de ce péché atroce. Celui d'avoir laissé tomber ton frère. De l'avoir abandonné. De ne pas avoir su voir les signes alors qu'ils étaient là – mais quels étaient-ils réellement, ces signes ? Quand tu fouillais dans tes souvenirs tu ne voyais que ton sourire et ça faisait mal. Mal à en crever de te dire qu'il était faux ou forcé. Mal à en crever de te dire qu'il souffrait en souriant.
Un peu comme toi, maintenant.
Tu bougeas quelque peu le visage, le sourire fin, le regard encore un peu perdu, les pupilles vissées sur le visage de Sun Ho, la bouche scellée. Qui ne se poserait pas tant de questions, après tout, hein ?

« Je comprends, son univers est vraiment intéressant et bien tracé », dis-tu doucement dans une esquisse discrète, le visage faiblement penché. Enfin tu supposais que cela ressortait encore mieux dans les livres que dans les films mais... non, tu ne comptais pas lire les livres. Tu préférais voir et revoir les films. Tu voulais des images. Un léger rire dans la gorge, tu baissas un peu le visage, masquant ton amusement de tes phalanges comme si tu craignais déranger quelqu'un en riant trop fort. « Oui ! Il y a tellement de choses qu'on voudrait connaître », tu secouas le visage, enthousiaste. « Oh je vois », soufflas-tu lentement. « Je ne regarde pas trop de films d'horreur mais c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment de fond à l'histoire. Juste un type, une machette et plein de sang », tu fis la grimace, un frisson terrifié sur la peau. Pas très vendeur. « Puis les personnages sont pas vraiment là pour être attachants », enfin tu supposais. Dans ce genre de films surtout. On ne cherchait pas la sympathie du public. « Oui », soufflas-tu, dépassée mais émerveillée. C'était hallucinant, comme tout changeait. Partait. Disparaissait. « Oh tu penses ? », tu levas les sourcils, curieuse. « Quoi que ce serait possible. Tout le monde est collé à son écran », tu te pinças les lèvres, songeuse. « Mais il y aura toujours des gens qui aimeront avoir le film physiquement. En tenant le dvd ou le bluray par exemple. Surtout pour leurs films favoris », cependant si cela changeait vraiment ces gens-là n'auraient pas leur mot à dire de toute façon. Tu l'observas faire, un peu coupable d'être à côté sans aider, sans travailler, tes doigts jouant entre eux, attrapant un livre pour le lui donner et restant immobiles dans le vide. « Bien trop vite », soupiras-tu. Excédée ? Triste ? Tu savais pas. « Je pense que ça dépend des périodes. En hiver les journées sont plus longues », tu haussas les épaules, incertaine. « Ca doit dépendre de comment les gens se sentent, aussi ? Et ce qu'on fait », tes doigts glissèrent sur les couvertures des livres non loin de toi. « Ca doit dépendre des choses auxquelles on pense, des personnes auxquelles on se rattache. Si elles sont loin, le temps est long », et le temps était long sans Eun Hyuk. Sans Yoo Na. Sans vous. « La fatigue joue aussi », ajoutas-tu doucement, ton regard remontant vers le sien, un léger sourire se posant sur ta bouche. « C'est pour ça que je mange des bonbons », confias-tu dans une esquisse malicieuse, le regard presque insouciant. « Parce que j'ai besoin de sucre. Le sucre, ça réveille. Donc ça éloigne la fatigue... cqfd », cqfd rien du tout.
vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Kwon Sun Ho
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©heavenstars + mibbeum
Messages : 255
Âge : 34
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Lun 13 Déc - 21:57
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Sun Ho ne pouvait qu’être en accord avec les dires de l’étudiante ; c’était que l’univers du film était si bien recherché, logique et tellement intéressant. Souvent, lui se plaisait à s’imaginer vivre dans un tel monde, et ça le fascinait. Toujours. Cela valait également pour les Marvel tous ces personnages qu’on désirait connaître tant leur histoire apportait leurs lots d’intérêt. Vraiment, le jeune homme respectait toutes ces personnes qui étaient en mesure d’inventer de tels mondes, il fallait beaucoup d’imagination pour en arriver là et ce n’était malheureusement pas donner à tout le monde. « Tu as tout dit. C’est juste le plaisir de voir du sang ou de faire peur, et je ne comprends pas. » Les films d’horreurs étaient un sujet qui le troublait, qui le perturbait, parce que peu importait le nombre de fois où il avait essayé, Sun Ho n’avait jamais réussi à y trouver de l’intérêt. Il n’y avait aucune histoire, aucune profondeur dans les personnages, et ce n’était jamais une source d’inspiration. « Hum. » Avait-il acquiescé dans un hochement de tête, lui pensait que tout finirait par disparaître lentement, comme cela avait pu être le cas pour les cassettes vidéos, pour les cassettes musicales et tout le reste. Certes, probablement que les grands collectionneurs en gardaient encore et que plus tard, dans un avenir lointain, tous ces objets rares pourraient être vendus à un prix exorbitant, néanmoins peu à peu, les nouvelles technologies prendraient place sur le monde. Lui n’était pas contre cette idée si c’était plus pratique cependant s’adapter n’était pas toujours une tâche facile ; s’il y avait bien quelque chose avec lequel il aurait du mal, c’était de devoir lire les livres électroniquement… Il appréciait tellement toucher les pages et les tourner lorsqu’il lisait, puis les écrans n’étaient pas réellement bons pour les yeux, voire même pour la santé tout court. Et surtout en ce qui le concernait lui, il était obligé de faire attention avec ce genre de choses. « Oui, mais je pense que ces gens là feront partie de la minorité. Je suppose que très peu sont ceux qui ont encore des lecteurs DVDs, même les ordinateurs portables n’ont pratiquement plus de lecteurs. » L’évolution, c’était fascinant autant qu’effrayant. Réellement.

Le temps. Une drôle de notion, le temps. Et cela variait en fonction des individus, en fonction de l’expérience reçue, de notre entourage, de comment on occupait nos journées puis tant d’autres choses.  La remerciant en silence pour les livres qu’Eun Ha lui tendait, le bibliothécaire continuait de ranger tout en l’écoutant, tout en discutant. « Oui, il y a beaucoup de choses à prendre en compte. Certaines journées paraissent plus longues que d’autres. Quand tu es heureux, le temps passe vite. Et quand rien ne va, tu le trouves incroyablement long. Ne pas se prendre la tête est parfois bien mieux. » Le sourire aux lèvres à ses paroles, Sun Ho donnait l’impression d’être trop positif, de ne voir que le bon côté, et de ne pas connaître la difficulté et d’une certaine façon, c’était peut-être le cas. Oui, il avait eu son lot de souffrances cependant au lieu de s’en formaliser, il préférait avancer et ne songer qu’au positif. Des problèmes, il n’en avait plus et il estimait que tous ceux qu’il pouvait avoir étaient minimes, et à chaque problème, il y avait des solutions. « C’est dans ta tête ça que le sucre réveille. » N’avait-il pas résisté à déclarer dans un rire franc. « Ce n’est surtout pas bon pour la santé. » Enfin, de trop en manger, ce n’était pas un petit bonbon qui allait la tuer. « Mais si tu aimes ça et que tu fais attention, c’est tout ce qui compte. » Complètement.  

vmicorum.

________________________________

Feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive


:mdr: :
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Mer 16 Fév - 23:06
Citer EditerSupprimer


@Kwon Sun Ho
Le nez retroussé tu secouas vivement le visage, l'air dégoûté, la grimace froissant ton visage alors que tu agitais les mains. Tu ne comprenais pas non plus comment l'on pouvait prendre du plaisir en regardant ce genre de choses. Du sang pour du sang, rien de plus, rien de moins. Aucun scénario, juste des lignes balancés sur le papier, les yeux fermés. Les personnages n'étaient pas plus très futés, leurs décisions parfois trop... stupides. Et illogiques. Tu ne comprenais pas et tu ne voulais pas comprendre. Pas tout de suite. Peut-être qu'un jour tu te pencheras sur la question, car ça pouvait être intéressant, en vrai, de tenter de savoir pourquoi certaines personnes appréciaient regarder ce genre-là. Tu ne jugeais pas en soit, ce n'était pas ton truc, tout simplement. Tu te pinças doucement les lèvres, l'observant, imaginant un monde où tout se passait numériquement. C'était déjà un peu le cas en soit mais tu avais du mal à tout imaginer ainsi. A ne plus avoir les dvd en mains. Mais ça allait venir, tu supposais. Et tu devais bien avouer que les plateformes légales étaient une bonne idée. La qualité de l'image était bonne et ça évitait de passer par des sites étranges. Ou d'acheter le dvd pour être déçue du film. Clignant des paupières, tu levas un peu les yeux, songeuse face à sa réplique, susurrant un petit « C'est vrai tiens ». T'y avais pas pensé mais il était vrai que la plupart des ordinateurs portables n'avaient pas de lecteurs. Il fallait les acheter séparément. Sur certains ordinateurs de bureau, aussi, tu en avais déjà vu. « Les dvd deviendront un jour une mine d'or. Ils seront rares, difficiles à se procurer et certains vont en profiter pour les revendre au prix de deux reins », tu fis un peu la moue, boudeuse contre ces gens qui y songeaient. Mais tu le voyais déjà avec les produits que Hwanin que tu cherchais à te procurer.

Un léger rire dans la gorge, tu hochas un peu le visage. « C'est bien mieux, oui. Mais encore faut-il arriver à le faire », articulas-tu lentement, le sourire présent aux lèvres mais triste, coupable, perdu. Ne pas penser, ne pas réfléchir et simplement avancer. C'était facile, c'était beau – difficile à prendre en compte, à mettre en place. « Mais c'est pas drôle sinon, si le temps passe trop vite quand on suit un cours qu'on aime pas trop », tu fronças le nez comme une gamine mécontente avant de rire. « On peut rien y faire cela dit. C'est comme ça », tu haussas les épaules, bien fataliste. Ou plutôt réaliste. Tu ne pouvais rien changer pour que le temps passe différemment. Tu ne le contrôlais pas. Personne ne le contrôlait. Gonflant un peu les joues, tu le fixas, comme une môme boudeuse avant de mimer un air innocent, le sourire fin. « Peut-être », confias-tu. « Mais ça fonctionne, c'est le plus important non ? », tu ris discrètement, ta main masquant ta bouche. « Mais j'en abuse pas. Promis ! Je reste sage », tu essayais du moins. Un sourire satisfait étira tes lèvres et tu levas le pouce dans une frimousse complice et satisfaite. « C'est quoi ton petit péché mignon ? Comme moi, ce sont les bonbons. Toi c'est quoi ? », l'interrogeas-tu, levant un regard plein de curiosité vers lui. « Ca peut être une boisson aussi », tu hochas un peu le visage, le sourire fin. « Ou même une habitude. J'ai déjà entendu certains dire que leur péché mignon était de dormir », et tu te mis à rire doucement, le nez retroussé, baissant un peu le visage. « Pour moi ce sont clairement les bonbons. Et les origami sans doute. J'en fais dès que je peux », lui avouas-tu lentement, le regard pétillant et l'esquisse tendre aux lèvres.
vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Kwon Sun Ho
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Kwon Sun Ho
Pseudo, pronom(s) : Lauly/elle
Célébrité : Lee Seung Gi
Crédits : ©heavenstars + mibbeum
Messages : 255
Âge : 34
 http://www.shaketheworld.net/t25359-sun-ho-let-s-live-like-we-rehttp://www.shaketheworld.net/t25407-kwon-sun-hohttp://www.shaketheworld.net/t25124-lauly-seon-hae-jin#998046
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | Mar 12 Avr - 15:09
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Les nouvelles technologies prenaient une tout autre place dans le monde actuel, c’était incroyable. Eux n’avaient pas d’autres choix que d’être témoin de cette évolution et c’était vrai que ça avait un côté fascinant, mais un côté terrifiant également. Que seraient-ils dans vingt ans ? Sun Ho préférait ne pas y songer hors, pour sûr que non, vingt ans en arrière, il n’avait jamais pensé à toutes ces nouvelles choses. Et il serait certainement encore plus surpris à l’avenir de découvrir ce que l’être-humain était capable d’inventer. « Oui, ça je t’avoue que c’est quelque chose que je n’ai jamais compris. Sous prétexte que c’est devenu rare, pourquoi vendre si cher. » Certes, en vérité, il connaissait parfaitement la réponse néanmoins il trouvait cela dommage. C’était pareil pour ses disques, il avait été étonné de constater à quel point certains les avaient mis en vente à un prix exorbitant ; le besoin d’argent pouvait se comprendre cependant si on souhaitait faire plaisir à quelqu’un de fan, ranger ses armoires et se débarrasser de choses qui nous servaient plus, n’avaient-ils pas été heureux le jour où ils avaient acheté ce CD à un forfait raisonnable ? Dommage, oui, en effet.

La conversation variant sur un sujet plus sérieux, le bibliothécaire n’avait pas réfléchi, échappant réellement ce qu’il pensait, sans songer que cela n’était pas forcément le cas de tout le monde et que pour certains, de tels mots pouvaient s’avérer blessants. Il ne connaissait rien de l’histoire de Eun Ah ni de ce masque qu’elle portait et s’il lisait parfois cette mélancolie dans ses sourires, il ne le relevait jamais à haute voix. « Tu n’y arrives pas toi ? » L’avait alors interrogé le garçon, curieux mais sérieux également. Il ignorait les bonnes tactiques pour arrêter de se prendre la tête ; le concernant, il avait fallu qu’il tombe malade pour s’apercevoir que la vie était beaucoup trop courte et que se perdre dans des longues réflexions ne l’aideraient pas forcément à vivre plus longtemps. Il n’avait plus envie de se soucier de ce que les gens disaient, il voulait juste profiter pendant qu’on lui laissait encore le temps. Et si on lui demandait son avis sur le sujet, il répèterait exactement le fruit de ses pensées, peu importait les obstacles qui s’immisçaient au travers de notre existence, on était déjà bien chanceux d’être vivant. « C’est ça, je pense qu’on n’a pas trop le choix puis au pire, il faut s’occuper autrement. » Que faisait-il lui, à l’époque, quand un cours ne l’enchantait guère ? Probablement qu’il écrivait des paroles sur un papier, écoutant la leçon du jour seulement d’une oreille parce que cette dernière ne lui apportait rien d’intéressant. Même s’il avait étudié à la faculté, la musique était réellement ce qui le faisait le plus vibrer autrefois.

« Du moment que tu n’en abuses pas, alors oui, c’est le plus important. » Lorsque la santé entrait en compte, Sun Ho ne pouvait s’empêcher d’avoir ce petit côté moralisateur ; parce que si lui avait fait plus attention auparavant, s’il n’avait pas mangé tout et n’importe quoi, s’il n’avait pas surestimé les capacités de son propre corps, peut-être que sa santé ne l’aurait pas lâché aussi drastiquement. Hors, il n’avait aucune envie d’effrayer la jeune fille et c’était le pourquoi, il persistait toujours à lui sourire avec douceur aux paroles qu’il rétorquait. « Mon pêché mignon ? » Arborant une mine qui réfléchissait, son doigt sous son menton, le jeune homme y méditait alors que la demoiselle lui expliquait que ça pouvait être tout et n’importe quoi. « Chanter ? J’adore chanter ~ » Ce qui n’était pas un mensonge lorsqu’on connaissait ses véritables talents toutefois Eun Ah les ignorait, elle pensait qu’il chantait horriblement mal, à s’arracher les cordes vocales, et c’était bien la raison pour laquelle il avait employé ce ton taquin. « Ben quoi ? Tu as dit que ça comptait. » A son tour, Sun Ho avait rigolé avant d’ajouter aussitôt un « Mais sinon peut-être les glaces ? » Il avait toujours raffolé de ça, ce n’était jamais trop lourd, jamais trop sucré et même s’il en mangeait moins à présent, il se permettait tout de même quelques écarts parfois. Et autant dire, c’était toujours mieux que les bonbons, mais l’origami, c’était une activité plutôt mignonne, elle collait bien à Eun Ha d’ailleurs.

vmicorum.

________________________________

Feel like I can take the world. Throw the weight up on my shoulders 'cause I won't even feel the burn. Don't be afraid to dive, be afraid that you didn't try. These moments remind us why we're here, we're so alive


:mdr: :
Contenu sponsorisé
 
Re: set me free in the velvety sky ((sun ho)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas