sombre
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal


Need a psy Ft. Eun Ha

Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @crimson Legacy / Signa : @Astra
Messages : 207
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-rahttp://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Need a psy Ft. Eun Ha | Mer 22 Sep - 13:48
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha

Il n'était pas rare qu'entre deux conférences ou classes tu te balades un peu dans la Yonsei. Toujours ton café à la main, toujours avec cet air un peu plus noble que nécessaire, toujours un peu perdue mais la tête haute, la confiance régnant tandis que tu ignorais où tu allais. Avec les années tu avais appris à reconnaitre sans réellement voir, à demander ton chemin comme si tout cela n'était rien ,à te pencher ou te rapprocher pour voir ne serait ce un mot. Parfois ton sourire se dessinait à la lecture d'un signe, d'une image, d'un mot. Ce qui arrivait de loin en moins, la vue te demandant d'être clémente avec une maladie qu'elle ne contrôlait pas. Toi même tu perdais patience et soufflait comme une âme en peine. Toujours la tête haute, le caractère bien trempé et la mine exécrable.
On aurait pu te plaindre, si tu étais une fille qui pleurait sur son sort, qui ne cherchait pas à être au dessus. Si tu subissais ta maladie au lieu de tenter de la combattre. Si tu avais perdu ton tempérament, si tu te laissais marcher dessus. Mais la société était telle que les personnes restant fortes, restant la tête haute n'étaient pas considérées comme diminuées ou en situation difficile. Il fallait pleurer pour faire parti de ce cercle incroyablement pitoyable. Du moins, c'était ton interprétation. Tu ne demandais aucune aide, aucune pitié de toute façon. Tu préférais les gens comme Eui Geon qui appuyait sur ta maladie, ceux qui se sentaient bête après ton annonce des plus surprenante. Plutôt que ceux qui prenaient cet air désolé, et tentaient de te caresser dans le sens du poil. Etais tu fais de sucre ? Tu serais déjà morte à ce moment même.

Et c'est avec des pensées aussi joyeuses que tu rencontrais cette jeune femme. Sûrement jolie n'est ce pas ? Tu avais l'impression que le monde entier était beau ou moche selon ton envie. Mais elle allait pourvoir t'aider. " Excuses moi, il est quelle heure ? " Tu étais polie, une grande première, mais tu avais besoin de savoir te situer dans le temps. De savoir ce que tu pouvais ou ne pouvait pas faire avant ton prochain cours.

" "

vmicorum.

________________________________

Sweet Chaos
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Ven 1 Oct - 23:49
Citer EditerSupprimer


@Jung Ae Ra
Aujourd'hui était une journée comme tu ne les aimais pas. Une journée banale, en somme. Plus ou moins. Tu l'avais senti à ton réveil, que tout allait être long et difficile. Que tout allait te sembler être une épreuve insurmontable. Tu l'avais senti trembler, ton sourire, alors que tu te préparais ce matin, concentrée sur ta chevelure alors que tes prunelles étudiaient le reflet dans le miroir. Sans sourire, ton propre reflet te faisait presque peur. Comme un jouet cassé, usé par le temps, la vie. Comme un livre délaissé, les pages jaunies, ternes. Comme un corps sans âme qui n'arrivait plus à ressentir convenablement les choses. Tu réprimas un bruit plaintif, soufflant bruyamment pour te donner du courage, appliquant ce masque que tu portais si bien en même temps que tu appliquais cette eau fraîche sur ton visage pâle, froid. Mais tu le sentais parfois faiblir, ton sourire. Alors tu disais que tu étais fatiguée pour n'inquiéter personne plus que de raison. Tu haussais les épaules, l'ombre d'une esquisse présente et riais aussi fort que tu le pouvais. Parce qu'on se concentrait surtout sur l'apparence. Et en apparence, t'allais pas trop mal. T'étais pas aussi pâle que ce matin, ton regard pétillant et ton sourire était là, un peu penché parfois mais bien présent. Tu parlais, tu riais. Comme d'habitude.
Mais aujourd'hui plus que hier, tu avais hâte que la journée se termine. Hâte de retourner dans ton lit, sous les couettes. Hâte de dormir, ne pas penser, oublier.
Pour recommencer.

Une vois te sortit de tes songes, te faisant sursauter, un léger son surpris t'échappant alors que tu te tournais vers la femme qui venait de te parler. Tu rougis quelque peu, gênée d'avoir été ainsi effrayée. Tu te raclas la gorge, baissant le regard vers ton poignet. « Il est bientôt quinze heures », lui répondis-tu doucement, replaçant une esquisse sur ta bouche. Tu l'observas longuement ensuite, peut-être trop. « Vous êtes une nouvelle professeure ? », la questionnas-tu, un peu curieuse mais surtout émerveillée par sa beauté et l'aura charismatique qu'elle dégageait. « J'aime beaucoup votre tenue », susurras-tu, inspectant la dite tenue avant de baisser le regard vers la tienne. Un jean, des basket et un grand pull. T'irais pas au défilé comme ça, c'était certain.

vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @crimson Legacy / Signa : @Astra
Messages : 207
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-rahttp://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Mar 19 Oct - 23:17
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha

La vie était une sacrée menteuse, une sacrée arnaqueuse aussi. Tu avais travaillé d'arrache pied depuis toute petite pour des gens qui se disaient de ton côté, de ta famille. Un mot qui semblait si familier pour les uns et les autres, mais qui te semblait si lointain, ou si peu important. Les gens avaient deux choix; entendre que la famille n'existait pas. Ou qu'elle n'était qu'un amas de personne attendant de se nourrir sur l'autre en prétextant être de sa famille. Que ne donnons nous pas pour la famille ? Ta mère avait répété des mots pleins de sens et pourtant horribles à ton oreille. La famille c'est se sacrifier pour le bien du plus grand nombre. La famille était une notion négative que tu ne voulais même pas apprendre. Et pourtant quand tu parlais, quand tu regardais Ha rang, Han Jae , cette définition était erronée. Elle semblait plus trafiquer qu'autre chose. Ta mère mentant comme elle respirait, jouant avec toi comme une poupée de chiffon qu'on aurait pu brisé. Et elle l'aurait fait, dès qu'elle le pouvait. Mais une pomme ne tombe jamais loin du pommier et tu avais appris de la meilleure; couper l'herbe sous le pied, frapper fort, blesser. Tu étais douée pour cela.

Un son surpris échappa à la demoiselle. Tu venais de l'effrayer ? Tu avais été pourtant polie. La politesse faisait peur ? Tu remettais toute ta vie en jeu à ce moment précis tentant de calculer ce que tu devais faire maintenant. " Ah thank you. " Tu avais encore un peu de temps. une autre gorgée de café, du moins la dernière goutte et tu soupirais te trouvant dénuée de boisson. " Moi ? Ah .. non .. mais je ne viens pas autant que les professeurs permanent. Et toi ? Une nouvelle élève ? " Tu tentais un regard à son encontre mais seule les couleurs éparses eurent le privilège d'atteindre ton cerveau. " Merci beaucoup. Elle est bien ? Pas de faute de gout ? " Demandais tu en baissant ta tête à la recherche de défaut. Une vraie peur chaque matin, heureusement que tu connaissais ta garde robe, les tissus mais surtout que tu distinguais encore légèrement les couleurs. "Je me demande toujours si je fais une erreur le matin. " Pourquoi raconter ta vie maintenant ? Etais tu devenue nostalgique ? Ou bien te sentais tu seule ? " Je t'ai effrayé ? " Revins tu dessus. Ca aurait pu passer inaperçu, mais non, tu devais savoir quel avait été ton tord.

" "

vmicorum.

________________________________

Sweet Chaos
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Mer 10 Nov - 13:44
Citer EditerSupprimer


@Jung Ae Ra
Tu te posais souvent des questions. Tu te demandais tout un tas de choses, chaque interrogation en entraînant une autre et encore une autre et encore une. Une suite sans fin. Une suite que tu ne pouvais pas gérer. Trop de pensées t'inondaient soudainement et tu perdais pieds. Tu perdais tout. La raison, la logique, tu ne suivais que les idées que ton cœur faisait pulser dans ton sang. Que ce monde qu'il te faisait ressentir. Ce creux, ce trou, qu'il voulait combler – mais que rien ni personne ne pourra boucher. Il allait rester là, comme un tatouage sur ton âme. Tu te posais souvent des questions. T'imaginais souvent un présent où il était encore là. Tu te demandais bien ce que vous feriez, où vous seriez. Tu te demandais bien si votre lien serait toujours le même ou si la vie vous aurez séparés. Mais tu voulais croire en vous. Croire en vous trois. Vous auriez fait un trio de choc, en ville, vous pavanant d'une rue à l'autre, bordés par le rire.
Aujourd'hui quand tu riais, ta gorge te semblait sèche. Vide.

« Je vous en prie », répondis-tu doucement, en balançant poliment le visage, l'ombre d'une esquisse aux lèvres alors que tu l'observais. Peut-être un peu trop. Tu étais sans doute trop curieuse, aussi. « Oh je pensais », soufflas-tu, clignant des paupières dans une petite moue surprise. « Moi ? Nouvelle ? Non », tu ris discrètement en secouant le visage, agitant brièvement la main. « Ca fait huit ans que je suis ici », que tu déclaras comme si tu étalais fièrement ton cv. « Il y a beaucoup de monde en soit... ce n'est pas étonnant de ne vous avoir jamais croisée », admis-tu dans un rire gêné. Tu ne connaissais pas tous les professeurs de l'établissement. Encore moins les élèves. « Aucune faute de goût », tu souris doucement, admirant ses vêtements, les pommettes rosies, ne pouvant t'empêcher de comparer sa tenue à la tienne. « La mienne par contre... », marmonnas-tu en baissant le regard sur les tissus qui couvraient ton corps, une petite moue au visage. « Une erreur ? », tu penchas le visage. « Non non, votre tenue est parfaite », lui assuras-tu dans un petit mouvement de tête énergique. « Pardon ? », tu clignas des paupières, un peu perplexe par la question. « Ah », lâchas-tu, riant à nouveau, bruit cassé à tes propres oreilles. « J'étais perdue dans mes pensées alors je ne faisais pas trop attention à ce qu'il y avait autour de moi », expliquas-tu dans un mouvement d'épaules, les pupilles allant et venant. « Vous êtes une professeure remplaçante alors ? », cherchas-tu à savoir, à comprendre. « Vous vous rendiez quelque part ? », tu te pinças les lèvres, le nez retroussé. « Je pose beaucoup de questions, désolée. Mais je peux vous accompagner si vous voulez ? », c'était toujours agréable, la compagnie, non ? « Vous semblez déjà connaître votre chemin par ici cela dit... », peut-être qu'elle n'avait pas besoin que tu l'accompagnes, finalement.

vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @crimson Legacy / Signa : @Astra
Messages : 207
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-rahttp://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Dim 14 Nov - 12:24
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Le passé ressasser ne semblait mener nul part, alors tu le prenais comme une pièce de toi, pensant que ton coeur se sentait en paix en oubliant l'enfant blessé qui n'avait pu ressentir la chaleur d'une mère, la protection d'un père. Tu oubliais à quel point il était vital de reconnaître ce besoin, grandissant dans l'ignorance de l'amour. C'était facile. De manipuler, de devenir égocentrique, il était facile de ne penser qu'à soit, mais la peur venait lorsque tu regardais les autres, lorsque ton coeur faiblissait. Rarement certes, mais il l'avait fait, Han Jae, Ha Rang. Tu voulais les avoir près de toi tout en les éloignant. Il était trop tard, pour les repousser, paniquant à l'idée qu'ils puissent partir, lorsqu'ils avaient réussi à gagner cette place spéciale dans ton coeur. Hautaine, froide, le monde pouvait te qualifier comme il le souhaitait tant que ces gens restaient près de toi rien n'était impossible. Même si les ténèbres te recouvrait, même si la fierté ne pouvait t'empêcher d'avouer que tu peinais à dormir, que l'angoisse régnait. Un tourment sans fin qu'un inconnu ne pouvait voir.
Pas même en regardant dans tes yeux pâles et vides. Ils n'avaient pas été aussi inexpressif, mais ils étaient mieux ainsi, ne montrant pas la haine, la fatigue, la froideur que tu avais accumulé toute ta vie. finalement le passé vous définissait et restait ce manteau avec lequel vous vous protégiez.

La jeune femme avait une voix apaisante ,tu pouvais bien trouver quelques minutes pour l'écouter de nouveau. Même si elle se trompait à ton compte, ce n'était pas si grave. Tu connaissais les environs, même très bien, tu avais juste un handicap, une sorte de carte avec un obstacle pour arriver à destination. "Oh.. C'est long. " Avouais tu presque trop honnêtement. Elle semblait bien jeune, te trompais tu ? Une voix n'avait pas d'âge. " Quelles études ? Médecine ? " Y avait il réellement un autre cursus avec tant d'années demandées ? Tu doutais, même si tu ne connaissais pas tout. " Hm... Et puis ton cursus ne te demande pas de marketing n'est ce pas ? "De plus le tien n'était même pas obligatoire. Tu l'appelais l'épice dans le plat fade. Tu donnais des plus à ceux qui voulaient réussir, et même si tu étais loin du professeur aimant, tous tes élèves augmentaient leur moyenne ou au moins leur culture. Mais pour le moment il te fallait confirmer que ta tenue était bonne. Ce qui te fit sourire doucement soulagée. Tu avais encore bien fait Ae Ra. Une tape sur ta propre épaule, fière. "La tienne? Pourquoi ? Qu'as tu mis ? " Avait elle oser le survêtement complet ? Tee shirt blanc, pantalon et veste assorties Adidas. Elle n'oserait pas si ? Ton regard se posais sur elle sans pour autant distinguer les traits particulier des tissus. " Merci. " Les compliments te suffisaient pour sourire, pour profiter de cette victoire, aussi petite fut elle." Ah donc ce n'est pas moi. " Soulagée tu comprenais que l'erreur ne venait pas de toi. "Je suis professeure intervenante, j'ai un autre job à côté. " Expliquais tu. La conversation sonnait naturelle, il était rare que la personne ne s'énerve pas après quelques échanges. Aussi lorsqu'elle te proposa te t'accompagner tu ne pus dire non, pensant également à cet effort éviter avec un guide. Ta main se tendant alors devant elle tu restais tout à fait sérieuse. " Ton bras. Je veux bien un accompagnant. " Sans avouer que sans Han Jae tu te sentais vulnérable malgré ton menton bien haut. " Je dois allée dans l'amphithéâtre 4 " Prenant alors son bras tu prenais la marche comme si de rien n'était, ignorant les salutations d'élèves te connaissant, pour la simple et bonne raison que tu ne les voyais pas. " Huit ans c'est long quand même. " Repris tu. " Ah sais tu où je peux reprendre du café ? Ou de l'eau ? " Le choix de raison ou du coeur ? Ton mug fini tu te sentais vide, tandis que tes pas résonnaient dans les couloirs.

" "

vmicorum.

________________________________

Sweet Chaos
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Mer 8 Déc - 17:28
Citer EditerSupprimer


@Jung Ae Ra
Un léger rire dans la gorge, tu bougeas un peu le visage. Oui c'était long, huit ans. C'était long et en même temps tout était passé si vite. C'était long et en même temps... si lent. Trop lent. Tellement lent. Comme si tout était sur pause depuis qu'il était parti. T'avais l'impression qu'il était parti hier, Eun Hyuk. Que c'était hier que tu comprenais qu'il était triste, ton frère. Et que t'avais rien fait pour l'aider. Ca faisait donc si longtemps ? Si longtemps que vous viviez sans lui ? Si longtemps que tu portais ces remords ? Cette culpabilité de ne pas l'avoir sauvé ? De ne pas avoir sauvé ta famille ? Ca faisait si longtemps que tu t'étais donnée cette mission grotesque de tous les libérer ? Si longtemps que tu avais fauté, raté. Si longtemps... Tu secouas le visage de gauche à droite, les lèvres finement penchées, le nez un brin plissé. « Non. Enfin en quelque sorte, oui, ça reste de la médecine, quelque part », tu bougeas un peu les épaules dans un petit air amusé. « Psychologie », annonças-tu doucement, l'esquisse fine, le rêve plein les prunelles. Il te restait un an. Un an avant de finir. Peut-être deux, tout dépendait comment tu allais réussir cette année ou la suivante. Tout dépendait si tu choisissais de continuer aussi, encore ou pas. Mais peut-être allais-tu tenter, dans un cabinet. Commencer à apprendre des autres, à apprendre sur le terrain. Tu voulais aider celles et ceux qui en avaient besoin. Tu voulais aider – te pardonner, peut-être, de ne pas avoir aidé ton frère. Mais le pourrais-tu ? Te pardonner. T'avais l'impression que non. Ou qu'il te faudrait du temps. Beaucoup de temps avant que tu puisses enfin souffler. « Pas vraiment non », tu ris encore une fois, discrètement les pommettes rebondies sous ton sourire alors que tu secouais le visage. T'avais l'impression de jouer aux devinettes, c'était amusant. Bien que la femme face à toi t'intriguait réellement. Elle dégageait un charisme écrasant, c'en était presque perturbant. Mais tu ne l'étais pas. Juste curieuse. Intimidée, aussi. Tu cligna des paupières dans un air penaud, baissant le regard vers ta tenue, la pointant lentement du doigt, les sourcils finement froncés, l'observant un peu mieux. « Un pull trop grand, un jean et des basket », te mis-tu à décrire lentement. « Je cherchais juste... à être à l'aise pour les cours », expliquas-tu hâtivement, les joues rosies. Elle avait rien demandé. « Non, ce n'est pas vous, ne vous en faîtes pas », tu souris doucement, lentement, secouant le visage. Un léger son de compréhension, tu bougeas le visage. « Je comprends mieux. Si en plus vous faîtes du marketing.. tout s'explique », c'était pas du tout ton domaine. Tu ris discrètement, masquant tes lèvres de tes doigts, comme si tu trouvais le tout hilarant. « Bien sûr, avec plaisir », offris-tu directement, observant curieusement sa main pour finalement replonger sur son visage. Avait-elle des soucis de vue ? Tu n'osais pas réellement demandé, ce serait mal poli. « Je vais vous y conduire », dis-tu poliment, la laissant prendre ton bras dans un sourire large, commençant à avancer, tes pupilles allant et venant entre elles et les étudiant.e.s sur votre route. Tu te penchas un peu pour observer son visage, curieuse, mais le silence toujours présent contre les lèvres. « Oui c'est long », tu haussas les épaules. « Mais ça passe. Ca passe vite même », soufflas-tu. « Du café ou de l'eau ? », répétas-tu, les sourcils haussés, jetant ton regard dans les alentours. « On peut passer par la cafétéria ? », proposas-tu. « Ca fait un tout petit détour mais c'est rapide ! Sinon il y a des fontaines à eux si vous préférez », tapotant doucement sa main pour lui faire comprendre de bien s'accrocher, tu bifurquas dans un autre couloir, avançant tranquillement. « Vous allez donner un cours ensuite ? », lui demandas-tu. « Vous aimez ? Donner des cours », t'étais bien curieuse, Eun Ha. « Est-ce que je pourrais y assister ? Même si je ne suis pas inscrite », la questionnas-tu, levant le regard vers elle.

vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @crimson Legacy / Signa : @Astra
Messages : 207
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-rahttp://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Ven 17 Déc - 22:38
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Huit ans c'était extrêmement long. Et court à la fois. Pendant ces quelques années tu avais tout lâché. Tu avais laissé tomber tout ce qui te faisait. Tout ce que ta vie avait été. Après avoir crier à l'aide tu avais fini par abonner. Par comprendre que personne ne viendrait te sortir de là, et si tu voulais t'en sortir toi seule pouvait y arriver. Ces années avaient été tellement plus rapides que les huit précédentes, semblant durer une éternité sous cette pression, sous leurs ordre incessants. Maintenant ta respiration semblait aller bien mieux ta poitrine ne venant aucunement se serrer, sauf le soir, quand tes cauchemars revenaient, prenant soin de te rappeler ton funeste destin. "Quelque part? " Ce n'était pas très clair. Médecine ou pas médecine. Il n'y avait pas d'entre deux. "Ah oh.. médecine de la tête je vois... "On t'avait conseillé d'aller voir de ces gens à qui on parlait. Chose que tu n'avais jamais compris, tu allais bien, tu n'avais pas envie de parler au pire tu parlerais à quelqu'un dans la rue. "Que fais un psy alors ? " Dans le genre des questions étranges et random, on pouvait te décerner un prix tandis que tu avais au moins la décence de t'intéresser, de chercher réellement quel était le métier, peu prometteur de " une personne a qui on parle". En attendant tu imaginais simplement, et pas forcément de la meilleure des façons, te laissant perplexe. " C'est bien ce que je pensais." La raison même de votre ignorance sur l'existence de l'autre. Dans ton cas, même au premier rang tu ne l'aurais pas reconnu. La jeune femme dégageait une douceur qui aurait pu t'envelopper, ne cherchant plus à attaquer mais simplement à rester là, à l'écouter. "Oh ce n'est pas si mal que ça si ? tout dépend du style que tu cherches, pour étudier il vaut mieux être confortable. "Tu aurais aimé connaître les bancs de la fac plus tôt, vêtue d'un jogging, un sourire aux lèvres d'avoir trouver une voie, même une fausse, une temporaire. "Tu fais bien.. ah bon j'ai eu peur. " Peur ou juste étonnée. Là n'était pas réellement la question. " Effectivement et je ne me souviens d'aucun élève. " Des noms, peut être, à force de les répéter pour corriger des erreurs, mais pas de visage, jamais, comme une page blanche ton cerveau n'imprimait rien, ne pouvant rien voir, se contentant de quelques images du passé qui s'effaçaient lentement. Le ton de la jeune femme te surpris, positivement enjoué elle te permettait même de prendre son bras avec une gaité de coeur qui t'étonnait. Bon nombre de personne t'avait rejeté, engueulé, et tu en étais habituée, jouant avec les nerfs sans relâche. Mais cette jeune femme dégageait de la bonté, qui, même pour toi, venait adoucir le plus féroce des félins. Ne saluant aucune personne qui ne prononçait pas ton nom tu ne faisais qu'avancer tranquillement, le visage rivé vers l'horizon, sans pouvoir le distinguer. "Hm.. Le temps est spécial n'est ce pas ? Plus on déteste le moment plus il passe lentement.. Quelle vie sadique. " Ta vision du monde n'était pas si belle. Tu le savais. Tes paroles ne reflétant que tes pensées les plus sincères. " eau. " Déclarais tu sûre de toi. La question était là, mais ton cerveau refusait de la comprendre, ouvrant les lèvres pour en demander la différence tu senti sa main sur la tienne, ces quelques tapes rassurantes, ce geste si différent. Mais geste qui annonçait un pas imprévisible te surprenant un peu. "Je fais cours oui.. dans quelques minutes, une bonne quinzaines je pense. " Et si les questions n'avaient jamais été ton fort tu te surprenais ) y répondre, tranquillement. " Hm.. je ne sais pas.. Je détestais que ma mère me fasse ces sermons, mais je suis devenue pareille avec mes élèves. Cependant je les vois progresser, j'imagine que c'est la bonne chose. " Même si le passé t'avait appris que les progrès n'étaient pas synonyme de bonheur. "Bien sûr. De toute façon je ne sais pas qui y assiste. Je ne retiens pas les gens.. et s'ils sont silencieux... alors je ne dis rien. " Tu les voyais pas, ça allait être dur de contrôler qui était là, qui n'était pas là. Tu faisais appelle à la jugeote des gens. Toute personne assistant à ton cours sans y être inscrit avait de grand chance d'être intéressé. C'était déjà plus que quatre-vingt pour-cent de tes élèves. "Ah quel est ton prénom? " L'aurais tu déjà oublié ? Tes pas continuaient de te mener vers... ta destination tu espérais.

" "

vmicorum.

________________________________

Sweet Chaos
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Jeu 17 Fév - 20:44
Citer EditerSupprimer


@Jung Ae Ra
« Il comprend l'autre et tente de trouver les meilleures solutions pour l'aider », tu récitais un peu ce qu'on t'avait dit aux débuts de tes études. Ce n'était pas faux cela dit, ça restait la vérité. « Mais surtout il écoute », ajoutas-tu doucement. Car c'était important de trouver une oreille attentive. Certaines personnes n'avaient besoin que de ça. Que d'être écoutées. C'était difficile, en ce moment, de pouvoir murmurer à la bonne oreille. Et tu voulais devenir cette bonne oreille pour quelqu'un. Ecouter, être attentive, attentionnée et trouver des solutions. Aider. Soigner. Sauver ? Tu voulais sauver celles et ceux qui souffraient en silence comme ton frère. Tu voulais surtout t'occuper des enfants, des adolescents. L'adolescence était l'âge où tout débutait pas vrai ? Autant prendre le souci à la source et le régler tout de suite : les adultes n'étaient que des adolescents qui avaient vécu un traumatisme, restant longtemps incompris, encore vivant des difficultés psychologiques plus ou moins importantes et douloureuses. Tu voulais aider, sauver – pour te pardonner de ne pas su voir et aider ton frère. « Ceci explique cela », annonças-tu joyeusement, le ton enjoué et le sourire aux lèvres. « Vu comme ça... oui », marmonnas-tu dans un air bougon, tes prunelles détaillant ta tenue, les pointes de tes chaussures venant se rencontrer. « Je ressemble juste à un sac à patates à côté de vous », admis-tu, boudeuse, gênée aussi. Tu faisais pâle figure lorsque tu te tenais à côté d'elle. Peut-être aussi parce qu'elle dégageait un charisme que tu n'avais pas, et qu'elle imposait le respect. Tu secouas le visage dans une esquisse, comme pour répéter en silence qu'elle n'avait pas besoin de s'en faire. « Ah bon ? », demandas-tu, le visage finement penché, clignant des paupières. Elle ne se souvenait d'aucun élève ? En même temps elle devait en voir tellement que ça devait être délicat de se rappeler de tout le monde. « C'est parce qu'on ne prend pas de plaisir. Dans le fond c'est logique que le temps passe plus vite avec des personnes que l'on apprécie ou quand on fait quelque chose que l'on aime », tu te pinças un peu les lèvres, songeuse, avant de faiblement soupirer et de lever les épaules. « C'est comme ça cependant, on peut rien y faire », râlas-tu posément dans une petite grimace boudeuse. Tu levas le pouce. De l'eau... mais de l'eau de la cafétéria ou de l'eau de la fontaine à eau ? Tu lui lanças un regard perplexe, et paumé, bien que tu continuais d'avancer. La cafétéria, c'était bien. Elle allait pouvoir s'asseoir un peu. Un petit « Ah » quitta tes lèvres. Peut-être pas s'asseoir si elle allait bientôt donner cours. « On aura juste le temps de s'arrêter un peu pour boire. Je vous ramène à votre salle ensuite, c'est promis », confias-tu comme si tu l'avais obligée à te suivre, un rire léger contre les lèvres. « Elle vous faisait quel genre de sermons ? », la questionnas-tu doucement, tes doigts serrant doucement son bras pour lui annoncer que tu allais tourner. « Les voir progresser est le plus important, je pense. Ca prouve que vous êtes une bonne professeure, et que les sermons sont utiles », confias-tu, le nez retroussé. « Je viendrai vous voir alors », déclaras-tu, hochant vivement le visage, plutôt excitée à cette idée. Même si tu n'allais rien comprendre, ça pouvait être intéressant. Et distrayant aussi. T'étais surtout curieuse de voir à quoi elle ressemblait quand elle donnait des cours. « Vous ne savez pas ? », demandas-tu, confuse. « Oh pardon j'ai totalement oublié », articulas-tu, les phalanges contre la bouche, surprise. « Seo Eun Ha, enchantée », et tu te courbas poliment face à elle, lâchant son bras quelques secondes pour venir le reprendre, les pommettes rosies. « Désolée, je pensais l'avoir fait », susurras-tu doucement, la moue coupable. « Et voilà », annonças-tu après d'autres pas et un silence satisfaisant. « On est arrivées à la cafétéria. Ne vous faîtes pas, ça ira vite pour retourner à votre salle tout à l'heure. Je ferai en sorte que vous n'arriviez pas en retard », tu levas le poing dans un « fighting » muet pour toi-même, les sourcils finement fronças. Ta mission était posée, ne te restait plus qu'à l'accomplir. « Je vais vous chercher un verre d'eau », la prévins-tu, le sourire toujours là. « Vous pouvez vous asseoir ici en attendant », tu indiquas une chaise de la main, avant de ramener la chaise vers elle, laissant le dossier frôler son bras. « Je reviens vite », tu souris, encore, et partis rapidement chercher son verre d'eau, revenant le plus vite possible devant elle pour lui tendre. « Tenez »

vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( She ))
Célébrité : SeoYe Ji
Crédits : avatar : @crimson Legacy / Signa : @Astra
Messages : 207
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318p10-jung-ae-rahttp://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Mer 23 Fév - 22:51
Citer EditerSupprimer


@Seo Eun Ha
Comprendre, solution. Des choses que tu avais abandonné depuis des années. Même face à ce dénommer psychiatre qui t'avait rapidement donné des médicaments pour oublier. Conseillant de pardonner. Un pouffement te prit. " J'espère que tu seras meilleure. " Meilleure que tous ces charlatans qui ne comprenaient rien. Ecouter, ce n'était pas un peu de l'arnaque? Payer pour être écoutée? TU avais Han Jae qui le faisait gratuitement. Et jamais il ne t'interrompait. Mais peut être qu'elle cherchait autre chose. Tu voulais croire qu'elle savait ce qu'elle faisait, et au vu de sa voix la malice n'avait pas encore empoisonner son être, son sang semblant plus pur que le tien. Le jugement était rapide mais tu avais développé cette défense, cette vision des gens, dans leur voix. Pas toujours très vraie, mais là. Ainsi vous parliez d'habit, de peur que tu n'aies fait n'importe quoi avant de partir de chez toi, mais elle te rassurait." Se comparer aux autres.. c'est mauvais pour la santé, madame psychologue. " Ton petit doigt te disait qu'elle était adorable. Tu imaginais sans mal un visage doux, souriant. Dommage que tu ne puisses la voir. SI tu étais bien habillée tu ne pouvais te souvenir des autres, triste vie n'est ce pas ? "Triste hein? Je retiens certains noms, mais je suis incapable de les reconnaître. "Avouais tu. Bien qu'aucun de tes élèves n'aient de précision sur le pourquoi tu comment, tu doutais qu'ils avaient remarqué ta cécité. Tout comme la jeune femme devait avoir quelques indices. Autant que sur ta vision plutôt noire de la vie. " Hm... la vie est juste sadique. La perception, c'est n'est pas une question de volonté. CQFD quelqu'un se plait à nous faire chier et faire languir le mauvais. " Langage peu soutenu, presque vulgaire tu n'"étais pourtant pas dans le tord. C'était quand même hallucinant. Mais tu pouvais t'insurger autant de fois que tu voulais tout ça ne changerait pas. Son bras te guidant, elle avait donc compris. Son parfum chatouillant tes narines tu souriais doucement. " Ne t'en fais pas j'ai l'habitude, si j'arrive en retard ce n'est pas très grave. " Parcourir le bâtiment était long, fatigant mais tu y arrivais. Demandant de l'aide tu avais voulu de la rapidité, un peu de pause. Une pause que tu perdais en parlant de cette marâtre, perdant ton sourire le regard droit vers l'horizon, le corps suivant celui de Eun Ha. "" Ta tête droite. Ae Ra le buste en avant. " Sermons, ordres, remontrances, punitions.. on peut tout mélanger. Elle me sermonnait toujours que je ne travaillais pas assez, que je n'y mettais pas du mien. Trop grosse, trop déconcentrée, trop étourdie, pas assez entrainée. " Répétition après répétition, sentant chaque muscle de ton corps, perdant encore et encore la vue alors qu'elle te voilait ton monde, tu aurais préféré mourir à cet instant. Mais aujourd'hui ton sourire triomphait. " Quand ils sont constructifs.. ils sont bons. Parfait passe donc et annonces toi au bureau. " Pour ne pas passer inaperçue dans une salle de cours noire. Et elle comprenait, tu le savais désormais, souriant doucement."Des excuses ? Pourquoi? " Etait elle la raison de ton handicap? Bien que tu comprenais le fond. "Eun Ha. Enchantée. Ne t'en fais pas j'ai peut être oublié. " Non ça ne se disait pas, mais ce ne serait pas toi si tu n'étais pas transparente.Comme cette jeune femme qui semblait respirer la bonté. Touts ces gestes pour t'emmener ici, ses attentions pour que tu puisses te reposer que tu ne te sentes pas perdue. Tu détestais cela, autrement qu'à ce moment. Aucun jugement, simplement l'aide. Tu la prenais hochant la tête tout en t'asseyant. " Merci. " Venant chercher le verre dans un inclinent logique tu finis par l'attraper et boire quelques gorgées. " Ce n'est pas parce que je vois rien que je ne peux rien faire. Oublier que je ne puisse pas voir mes élèves ce n'est pas grave. " Tu préférais cela que Eui Geon qui avait bien trop compris ton problème. " Je suis habituée à ne rien faire. Je faisais même du sport les yeux fermés. " Riant doucement tu glissais une nouvelle fois. "Eun Ha. Tu as de la famille? Tu l'aimes? " Peut être que c'était ça, l'âme d'un psychologue. " Je hais la conception même de famille. " C'était clair, tu avais clairement besoin d'un psy.

" "

vmicorum.

________________________________

Sweet Chaos
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonlight ((ava)) & Magma. ((sign))
Messages : 167
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p10-seo-eun-ha#1030157http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | Dim 10 Avr - 18:48
Citer EditerSupprimer


@Jung Ae Ra
Tu la scrutas un instant, te demandant bien de qui elle parlait. Sans doute meilleure de manière générale ? « Je vais tout faire pour. Je souhaite surtout me concentrer sur les enfants et les adolescents », pour pouvoir les aider, les guider, les conseiller. Tu clignas des paupières avant de rire doucement. « Je ne fais qu'annoncer les faits », opinas-tu, l'index levé, l'air certain et assuré, avant de rire une nouvelle fois derrière tes doigts. « Cela développe vos autres sens cependant », émis-tu doucement, songeuse. Enfin tu supposais. Elle devait avoir un ouïe plus aux aguets que le tien. Une sensibilité aux odeurs sans doute plus forte ? Un toucher plus développé, une façon bien à elle de différencier les textures. Même si cela devait être perturbant de ne pas reconnaître les visages. Tu l'observais, des questions contre les lèvres, les sourcils froncés dans une frimousse soucieuse, te demandant bien quels maux la frappaient. « Qui se plaît à nous embêter ? », demandas-tu, les yeux vers cet être supérieur. « Je ne crois pas vraiment qu'il y ait un dieu qui s'amuse à nous tourmenter. Ca nous paraît juste plus simple de dire que quelqu'un nous met des bâtons dans les roues », que de s'avouer qu'on les mettait là nous-mêmes, sans le vouloir ou qu'une autre personne le faisait. L'Homme détruisait toujours tout. « Est-ce vraiment la vie qui est sadique ? N'est-ce pas plutôt les personnes que l'on rencontre qui la font devenir ainsi ? », soulevas-tu comme question, les prunelles vers elle, intriguée mais aussi un peu triste. « Je ne vais pas vous mettre en retard », tu levas le poing pour toi-même dans un « fighting » muet, promettant de tout faire pour qu'elle soit à l'heure. Le regard vers elle, tu l'écoutais, observant son expression, les changements de sa voix, de ton, de posture. « Je suppose que la façon de le dire n'était pas bonne. Surtout à un âge où on se construit. Mais cela fait de vous quelqu'un d'unique aujourd'hui. Vous avez l'air brillante, et puissante. Et même plus que ça encore. Je ne dis pas qu'elle a bien fait, qu'elle a dit les bonnes choses », tu n'approuvais pas ce genre de commentaires. Tu ne savais pas comment l'on devait élever un enfant mais... sans doute pas comme ça. « Evidemment », quand c'était constructif, tout était bon. « D'accord, je le ferai », tu secouas vivement le visage, le sourire large, déjà curieuse de pouvoir t'y rendre. « Parce que j'ai oublié de me présenter », tu fis la moue. « C'est pas un souci », admis-tu avant de la faire s'asseoir pour lui chercher son verre d'eau. « Je suis plutôt d'avis de dire que vous êtes capable d'encore bien plus de choses », tu secouas un peu le visage, les sourcils froncés. « Vous pratiquiez quel sport ? », la questionnas-tu, curieuse, avant de perdre soudainement la voix. De te murer dans un mutisme presque lourd. A croire que tu avais disparu. Que tu avais fui. « J'ai de la famille. Je les aime beaucoup », répondis-tu enfin, le sourire bien trop triste – mais bien soulagée qu'elle ne puisse en voir les contours, finalement. Tu pris place, inspirant doucement. « Pourquoi ? », demandas-tu. « Pourquoi haïr le concept de famille ? », que tu l'interrogeas lentement, les prunelles rivées sur elle. « Qu'est-ce que vous détestez vraiment ? Dans le concept, le mot, la forme », penchant un peu la frimousse, tu l'observais, gardant la voix calme bien que ton cœur se serrait en songeant à ta famille. Celle que t'avais perdue. Plus rien n'était pareil depuis la disparition d'Eun Hyuk. « Que voudriez-vous changer dans ce concept pour qu'il soit parfait ? », lui demandas-tu encore. « Qui a brisé ce concept pour vous ? »

vmicorum.

________________________________



ஃ Days, gone by, Come back as the morning light. A colourless demise rises and the only shelter I used to know, is gone lost out of sight.
Contenu sponsorisé
 
Re: Need a psy Ft. Eun Ha | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas