sombre
Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul

((life sucks))

Yi Dong Joo
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Yi Dong Joo
Pseudo, pronom(s) : Mrs Lucky (She/her)
Célébrité : Kim Hyun Jin (LOONA)
Crédits : @pandora (avatar)
Messages : 962
Âge : 19
 http://www.shaketheworld.net/t24677-yi-dong-joo-ft-kim-hyun-jin-http://www.shaketheworld.net/t24684-yi-dong-joohttp://www.shaketheworld.net/t25748-mrs-lucky-moon-yuri-yi-dong-joo-4
Re: ((life sucks)) | Sam 11 Déc - 19:58
Citer EditerSupprimer
“Quand on brûle la chandelle par les deux bouts, on la fait tenir par le voisin.” François Cavanna

outfit ☾☾ Un sourire satisfait naquit sur le visage de la jeune fille. Evidement qu'elle avait pensé à tout. Elle savait qu'elle pouvait compter sur Se Jun pour ses plans les plus machiavéliques, un esprit noircit par ses soins. Oh, Dong Joo n'avait pas besoin d'influence pour jouer les petites pestes, mais son voisin ne l'avait jamais fait pencher du bon côté de la balance, et c'était ça qu'elle aimait avec lui. Les bêtises sans aucune retenue. Alors elle ne culpabiliserait pas d'utiliser l'argent durement acquis par ce dernier, d'une façon pas des plus légales, mais suffisante, en attendant. C'était histoire de les lancer, pas vrai ? Dong Joo devait avouer ne pas avoir envie de voir les flics toquer à sa porte un jour, mais si elle ne les avait pas vu chez les Kang, ça serait un coup de malchance de les voir débarquer dans leur colocation du bonheur. « J'ai un bon professeur. » Ce qui était assez vrai. « Tu rêverais pas d'avoir ton appartement à toi où y a pas ton père pour te saouler ? On pourrait même mettre une piscine dans le salon. » C'était un peu l'argument de la dernière chance, parce qu'elle avait déjà abordé le côté financier. Elle pouvait même lui faire un PowerPoint avec les pour et les contre s'il voulait. Mais elle ne mentait pas pour autant, parce qu'avoir une piscine dans le salon, ça serait carrément génial. Elle n'était pas sûre que ça soit légal, mais si ce n'était pas mentionné sur le contrat de location, alors c'était bon pour elle. « On pourra même habiter au rez-de-chaussée, comme ça tu n'auras pas à monter trop haut à ma fenêtre. » proposa-t-elle en lui faisant les yeux doux, sachant pertinemment que de toute façon, par habitude, sa porte de chambre serait toujours ouverte.

Dong Joo avait écrasé sa cigarette contre le mur, l'ayant inévitablement gâché. Elle ne se sentait pas mieux pour autant et venait à se demander ce que Se Jun pouvait trouver à en consommer. Son haleine sentait maintenant la nicotine, et l'odeur de tabac froid était désagréable. Mais elle avait un peu l'impression d'avoir fait un truc de grand. Alors qu'elle s'emmitouflait dans la couette toujours marquée de l'odeur du garçon, elle s'était confiée sur sa socialisation à l'université. Dong Joo avait toujours eu un caractère spécial, sûrement forgé par le fait qu'elle était l'enfant du milieu et qu'elle avait peu de différence avec sa soeur, se comptant en quelques mois. Elle avait dû se faire sa place, imposer sa présence, et avait pris l'habitude de le faire à toutes les occasions. Elle ne faisait jamais ça en mal mais c'était sa façon d'être qui, de toute évidence, ne plaisait pas toujours. Dong Joo, on l'adorait ou on la détestait. « J'ai l'habitude de faire entrer des garçons par la grande porte, discrètement, mais si ça t'amuse, je veux bien. » Même si elle râlait à cause des intrusions de Se Jun, elle était toujours contente de le voir débarquer, heureuse de cette familiarité qu'il y avait entre eux et qu'il n'y ait aucun tabou. Alors si ce visage familier qui faisait partie de son quotidien depuis des années venait à faire son apparition dans le territoire inconnu qu'était l'université, elle ne dirait pas non. Enfin, si Se Jun décidait de s'inscrire à Yonsei, elle serait ravie pour lui, mais elle préférait ce petit cocon qu'ils s'étaient créés au final, tout ça dans le secret. « C'est une école prestigieuse mais c'est pas extraordinaire. Je veux dire, je te vois moins et j'ai même pas mon meilleur ami avec moi. » Dong Joo avait pourtant travaillé dur pour aller dans l'université de son frère, mais elle aurait été dans une autre, ça aurait été pareil. « En plus, mes cours sont trop nuls. » Dong Joo n'avait même pas su choisir le bon cursus. « Tu vas rester à l'autre bout de la pièce encore longtemps ? C'est pas parce que je vais à la fac que je vais te contaminer de connaissances, bien que ça ne te ferait pas de mal. » le taquina-t-elle.

Pando

________________________________



((life sucks))  - Page 2 U1uHLxeF_o
Kang Se Jun
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kang Se Jun
Pseudo, pronom(s) : Yû - elle
Célébrité : Choi Yeonjun - txt
Crédits : avatar (skatevibe)
Messages : 104
Âge : 20
 http://www.shaketheworld.net/t25484-kang-se-jun-now-i-m-sinking-http://www.shaketheworld.net/t25660-kang-se-junhttp://www.shaketheworld.net/t25587-yu-ft-kang-se-jun
Re: ((life sucks)) | Lun 3 Jan - 13:29
Citer EditerSupprimer
“Quand on brûle la chandelle par les deux bouts, on la fait tenir par le voisin.” François Cavanna

Evidemment, le compliment laissa sur les lèvres de Se Jun une glorieuse esquisse pleine d’orgueil. Ce n’était peut-être qu’une flatterie sans sincérité mais le garçon s’en contenta. « C’est vrai ça. » Encore une fois, il ne doutait pas que sa voisine avait les petites graines du mal en elle mais il se félicitait de les avoir si bien cultivées. Toutefois, si son plan était brillant de machiavélisme, il posait un réel problème à celui qu’elle tentait d’attirer dans sa coloc…
Ses traits perdirent de leur malice et il plongea de longues secondes dans une réflexion silencieuse. S’il avait éludé la question avec sa situation, la nouvelle était plus frontale… Et il fut bien obligé de se demander lui-même, si oui ou non il voulait partir.
Oui. Bien des fois, il l’avait pensé, craché à la gueule de son paternel. Il passait déjà la majorité de son temps dehors, fuyait à la moindre occasion par le balcon de sa voisine. Quelques heures plus tôt à peine, il cherchait à fuir par tous les moyens cette fête qu’il détestait tant… En fait, cette période était sûrement la plus propice pour donner une réponse positive à Dong Joo.
Mais… Non. Parce qu’il revenait toujours. Il aurait pourtant pu, fuguer et ne jamais revenir. Trouver un canapé à squatter - il ne manquait pas d’amis pour ça -, louer une chambre avec les sous qu’il s’était fait… mais même au terme de ses plus longues escapades, Se Jun finissait toujours par repasser la porte de chez lui. Toujours.
Pourquoi ? Il n’en était pas certain. Il n’y avait pas trop réfléchi et n’avait pas très envie de le faire… parce qu’il devrait sûrement penser à elle pour cela… « J’en sais rien. Peut-être. » Il détestait sa maison… autant qu’il s’y accrochait. « T’es sérieuse pour la piscine ? » Une esquisse en coin avait trahi son intérêt pour cet argument en or. « Ça serait marrant. » Et sacrément con. Bande de sales gosses.
Il ricana au sujet de cette histoire de fenêtre et de rez-de-chaussée. A croire que Se Jun faisait une allergie aux portes. Trop conventionnelles ! « Si y’a pas de balcon j’peux pas venir. » Absurde. Mais il avait ri. « La vraie question c’est surtout… lequel de nous deux finira par noyer l’autre dans la piscine en premier ? » Il avait souri à sa voisine et son caractère haut en couleur tout en sachant qu’elle supportait elle aussi les travers particuliers de son voisin. Depuis des années, ils avaient trouvé cet équilibre étrange qui leur convenait… mais H24 ? Difficile de savoir ce que ça donnerait. Se Jun n’avait jamais vécu avec personne d’autre que son père et, en dehors de leurs disputes fréquentes, il n’était pas capable de dire s’il était oui ou non facile à vivre. Quant à Dong Joo…

… elle lui offrait une partie de la réponse en se confessant sur ses relations délicates à l’université. Elle disait ne pas avoir d’amie… mais était-ce entièrement de sa faute ? Là encore, difficile pour Se Jun de se le figurer. Il avait presque toujours côtoyé Dong Joo dans le cadre très privé de leur chambre. Son caractère ne devait pas toujours jouer en sa faveur mais le garçon avait toujours pensé qu’elle savait y faire et qu’elle se plaisait à l’université. Il s’était visiblement trompé.
Quoique, de toute évidence, Dong Joo avait appris à s’occuper. Se Jun arqua un sourcil. Pas qu’il tenait particulièrement à connaître les détails de la vie privée de sa voisine… mais il avouait que cette “habitude” de faire entrer des garçons dans sa chambre lui fit une drôle d’impression. Probablement parce que, une dizaine d'années, il n’avait jamais vu un autre mec que lui dans sa chambre. Dong Joo avait visiblement trouvé d’autres cobayes à embrasser.
Il haussa les épaules, l’air indifférent : « Je suis sûr que c’est pas difficile à escalader. Et y’a aucun effet de surprise par la porte ! » Est-ce que ça lui ferait vraiment plaisir de le voir apparaître à sa fenêtre là-bas ? Est-ce qu’il lui manquait vraiment ? « » Elle avait en tout cas l’air bien seule et Se Jun éprouvait un peu de peine pour elle. « Eh bah… j’ai bien fait de pas pousser les études. Y’a l’air d’avoir une ambiance… dingue. » Son sarcasme n’était certainement pas la meilleure des consolations, mais c’était la seule qu’il avait à offrir. Ca et la promesse tacite qu’il viendrait bientôt la voir dans son dortoir, n’en déplaise au règlement. « Pourquoi t’as pris ça si t’aimes pas ? » Dans la vie, fallait pas se forcer ! En tout cas, c’était ce que certains disaient…

Quant aux bonnes manières à adopter avec les filles…. Se Jun considéra Dong Joo, d’abord avec un air interrogateur… puis amusé. Elle avait toujours les bons mots : « Oh non, c’est ton cafard que je veux pas attraper. » Et lui aussi. Il se fichait de paraitre idiot, il n’avait choisi la voie des études et n’avait jamais fait preuve d’une attitude très studieuse. Ca ne l’empêchait pas de se démerder ou de répondre aux attentes de sa voisine.
Il éteignit sa cigarette - qu’il n’avait entamé de moitié - la remit dans son paquet et rejoignit Dong Joo dans son lit. Il se laissa tomber à côté d’elle, par-dessus la couette. « Satisfaite ? » Il lui lança un regard. A présent, ils étaient plus proches, ce qui ne gênait pas Se Jun. C’était juste bizarre de sentir une autre présence dans son lit. « Tu comptes squatter là cette nuit ? Prends pas trop goût à mon lit, je veux pas que t’en fasses une habitude. » Le culot. Et ça le faisait rire. Mais, c’était aussi pour ça qu’elle était là non ? Parce que tous les deux, ils avaient ce truc… simple… sans prise de tête.
Pando

________________________________

I HAVE A VERY BAD ADDICTION....
TO CHUPA CHUPS

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas