sombre
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €


if karma doesn't hit you i will ((yo han))

Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : moonaetics ((ava)) & siren charms ((sign))
Messages : 859
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Dim 7 Nov - 12:16
Citer EditerSupprimer


@Choi Yo Han
« Non mais j'y crois pas ! », t'exclamas-tu, furieuse, le poing levé alors que tu te tournais, faisant face à un homme surpris de te voir soudainement d'aussi près et prêt à user de la violence pour te faire entendre. Les sourcils froncés, tu brandis un peu plus le poing alors qu'il se reculait, les mains levées, feintant l'innocence et la peur en te voyant aussi agacée. De l'index, il pointa l'homme à ses côtés, appuyant le mouvement d'un hochement de tête. Tu le fixas longuement, les yeux plissés, l'étudiant avant de passer tes prunelles vers l'autre type, le scrutant sans chercher à être discrète. Ton poing se baissa, le souffle soulagé du premier homme te faisant jeter un coup d’œil vers lui et il semblait se faire plus petit, désignant encore l'autre du doigt. Il articula même qu'il l'avait vu avant d'offrir un regard outré vers l'autre homme, les sourcils froncés. Tu gardas le regard vers lui un instant, le détournant directement vers le coupable. Le poing te démangeait, et tu le levas, l'arrêtant en l'air dans un souffle lourd, les jointures blanchissant alors que tu le serrais de plus en plus fort, le nez plissé comme un chiot enragé. « On sait pas garder ses mains dans ses poches uh ? », demandas-tu sans réellement demander. « Il veut que je lui apprenne le monsieur ? », proposas-tu dans un sourire mauvais. Tu agitas les doigts, les pressant contre tes paumes alors que tu inspirais fortement. « Quoi ?? Vous voulez ma photo ?! », questionnas-tu les quelques personnes que tu regardais en passant ou qui s'étaient arrêtées. « Ce type m'a mis la main aux fesses ! », et tu pointas l'accusé du doigt, ton regard tombant sur lui, la mine agacée se reposant sur ton visage. « T'as approximativement cinq secondes pour me convaincre de ne pas t'en coller une », lui dis-tu, agitant à nouveau les doigts. « Un... deux... », commenças-tu à compter, serrant fermement les phalanges contre ta paume, l'agacement sifflant contre tes lèvres.
vmicorum.

________________________________

- - sometimes the truth hurts more than lies
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Dim 7 Nov - 13:04
Citer EditerSupprimer


@Bang Yura
A chaque fois que Yohan venait en ville, il regrettait toujours d’y être venu. Non pas parce qu’il n’avait pas de chance et qu’il se retrouvait souvent dans de drôles de situations – quoi que peut-être un peu – mais parce qu’il détestait cette ambiance qui y régnait. Il n’avait pas vraiment le sens de l’orientation, en tout cas pas dans un lieu qui ne l’intéressait guère, et il finissait tout le temps par se retrouver là où il n’était pas censé être. Lorsqu’il s’était perdu au milieu de tout ce monde, le fermier avait soufflé, non pas sans lever les yeux au ciel, hors son calvaire ne s’était malheureusement pas arrêté là. Il était habitué à se perdre, plutôt que s’en formalisait, il se serait contenté de faire demi-tour puis de s’échapper dans une rue un peu moins bondée avant de demander son chemin au premier passant… Sauf que voilà, il avait fallu qu’il se trouve une nouvelle fois au mauvais endroit au mauvais moment. Non, il n’avait pas vu ce pervers mettre la main aux fesses de la jeune femme. Non, il n’était pas celui qui avait cherché à les lui ploter également. Il était juste ce garçon paumé qui n’avait rien demandé à personne et qu’on accusait soudainement injustement.

Sur le moment, Yohan n’avait pas compris pourquoi cette femme était prête à lui mettre son poing à la figure, l’obligeant à effectuer un vif pas en arrière, avant d’écarquiller les yeux à sa remarque. « Pardon ?? » Outré, bien sûr qu’il l’était et bien sûr qu’il savait garder ses mains dans ses poches. Pour qui est-ce qu’elle le prenait et pourquoi l’agressait-elle surtout ?! Il avait tout raté de la situation donc non, sur l’instant, il n’avait guère pu deviner ce qui était en train de se passer. Et c’était d’ailleurs car il ignorait tout de ce que sa vis-à-vis lui reprochait que le jeune homme avait arqué un sourcil en l’écoutant. Sa réponse, il l’eut finalement lorsqu’elle exclama publiquement ce geste pervers qu’il lui avait soi-disant fait. « Pardon ?? » Oui, encore. Comment était-il censé justifier alors que l’inconnue paraissait convaincue des faits. En plus, elle semblait aussi particulièrement déterminée à le cogner, pour un acte qu’il n’avait même pas commis. « Je ne vous ai pas mis la main aux fesses. » Il était froid, presque glacial, sec, et pour sûr que la lueur qui brillait dans ses iris n’allaient pas l’aider à plaider son innocence. Il aurait dû jouer le jeu, comme l’autre homme à côté, et se tourner en victime cependant ce n’était pas Yohan de se comporter ainsi. « Je n’ai pas que ça à faire de toucher la première fille qui passe. » Surtout qu’en vérité, déjà qu’en règle générale, il n’était pas une personne particulièrement tactile, il l’était encore moins avec des inconnus.

vmicorum.
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : moonaetics ((ava)) & siren charms ((sign))
Messages : 859
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Ven 19 Nov - 21:21
Citer EditerSupprimer


@Choi Yo Han
Le culot. Mais le culot !
Tu n'avais pas d'autres mots. Quel genre de type fallait-il être pour faire ça ? En plein jour et dans une rue aussi bondée ? Quel genre de type fallait-il être pour faire ça tout court, n'importe où et n'importe quand ? Où était le respect ? Envers toi mais aussi envers les autres. T'étais pas sûre que les mères élevaient leurs fils ainsi alors... pourquoi ? Comment ? Pourquoi tout basculait ? Pourquoi te parlait-on ainsi ? Agissait-on ainsi avec toi ? Ne savaient-ils pas regarder avec les yeux ? Apprécier avec les iris, la discrétion sur les doigts mais jamais sur quelqu'un ? Etait-ce impossible pour eux ? Tu commençais sérieusement à te poser la question. Tu commençais sérieusement à avoir envie de mener l'enquête pour découvrir tout ça et en même temps... en même temps non. T'avais pas envie. Ce n'était pas ton job de comprendre comment ils fonctionnaient mais plutôt ton job de leur faire comprendre que ce n'était pas ainsi que cela fonctionnait. Que ce n'était pas ainsi que l'on traitait quelqu'un. Que l'on traitait une femme. T'étais pas un bout de viande qu'on agitait, permettant à qui le voulait de tripoter. C'était immonde. Cette société était immonde et tu craignais pour les plus jeunes. Pour celles qui n'osaient pas faire entendre leurs voix. Qui subissaient dans le métro, la rue, à l'école ou au travail. Qui ne parvenaient pas à se faire entendre. Au contraire, toi, tu te faisais entendre au moins pour deux. Voire trois. « T'as bien entendu », maugréas-tu dans une grimace vers cet homme, le dégoût sur la frimousse. Tes pupilles brillaient de colère, d'injustice. Un souffle aux lèvres, tu secouas le visage, ne croyant pas un mot de ce qu'il racontait. « Bien sûr... », tu haussas à peine le sourcil, ne le croyant guère. Tu jetas un dernier regard vers l'autre homme qui confirmait d'un nouveau signe de tête. Tu grimaças face à la mauvaise foi, le soupir lourd aux lèvres. Pourquoi nier ? Pourquoi ne pas directement avouer ? « Une faute avouée est à moitié pardonnée » mais une faute niée était... était quoi ? T'en savais rien et tu t'en fichais. « Apparemment si », rétorquas-tu. « Puisque c'est ce que tu as fait », t'oubliais le discours poli avec les types de ce genre. Pas de respect pour ceux ou celles qui n'en avaient pas pour toi. T'étais moins que lui – il n'était pas plus que toi. Vous étiez au même point. Tu l'observas, les sourcils froncés, l'air irrité, les doigts se pressant contre tes phalanges pour se libérer avant de venir s'y presser à nouveau. Tu fulminais. Ca t'agaçait. Ca t'énervait. T'en avais assez. « Entre nous t'es pas très convaincant », lui avouas-tu lentement. « J'ai été généreuse, je t'ai laissé un peu plus de cinq secondes », tu souris. Doucement. Gentiment. « T'as rien fait alors, c'est ça ? T'es innocent ? J'ai un témoin qui dit le contraire pourtant... », tu levas un peu le menton, le toisant presque du regard, faisant craquer tes doigts sous les regards des personnes autour de vous.
vmicorum.

________________________________

- - sometimes the truth hurts more than lies
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Mer 1 Déc - 10:45
Citer EditerSupprimer


@Bang Yura
Dans quel genre de malchance était-il encore tombé ? Cette question ne cessait de ressasser dans sa tête alors qu’il observait son interlocutrice qui n’éprouvait, visiblement, aucun scrupule à l’accuser… Avait-il réellement la tête d’un pervers ? Si cette jeune fille désirait tout savoir, Yohan préférait largement son temps passé en compagnie des animaux de la ferme qu’une femme croisée dieu ne savait où. Elle ne l’intéressait guère et même si elle l’avait intéressé, il ne l’aurait jamais abordé de cette manière ; il était probablement le premier à détester ce genre d’attitude désobligeante donc, non, il n’était pas cette personne qu’elle certifiait être. La surprise s’était entendue dans ses mots au vu du nombre de fois où le fermier lui avait demandé de répéter, ne comprenant pas pourquoi on l’attaquait de cette façon quand il n’avait rien fait. Ce qu’il s’était d’ailleurs empressé de préciser sans que cela ne semble convaincre la demoiselle qui paraissait fermement décider à faire de lui le coupable. Et Yohan avait commencé à discerner un peu plus la situation en notant le comportement de l’autre homme qui se trouvait non loin de lui… Ce dernier était tout aussi louche à acquiescer ses actes alors qu’il n’en avait réellement commis aucun. Il aurait pu lui mettre la main aux fesses sans le faire exprès certes cependant à ce sujet, il s’en serait rendu compte, il n’était pas idiot non plus. « Pourquoi est-ce que j’avouerais quelque chose que je n’ai pas fait ? » C’était qu’elle était chiante en plus. Agacé, un soupir avait traversé sa bouche avant qu’il n’aille claquer sa langue contre son palet. Elle lui faisait perdre patience en plus, pourtant tout le monde savait à quel point le jeune homme l’était… Hors, l’injustice il haïssait cela et c’était ce dont il était victime en cet instant précis. Gardant son calme cependant, il ne s’était pas gêné d’ajouter qu’il n’avait pas que ça à faire de lui ploter les fesses seulement cette remarque n’était visiblement pas passée non plus.

S’il n’était pas convaincant, comment Yohan était-il censé lui prouver le contraire ? Cette fille lui semblait folle, prête à le cogner s’il effectuait un pas de travers néanmoins lui refusait de capituler lorsqu’il n’était même pas en tort. « Et ton témoin, qui te dit qu’il est fiable ? » Avait-il riposté avec froideur, ne se souciant plus de faire preuve de respect. Elle ne le respectait pas, pourquoi devrait-il faire pareil ? Sur ses paroles, le garçon n’avait pas hésité à juger l’autre individu de ses yeux sombres avant de reporter son regard sur sa vis-à-vis. « Continue d’accuser un innocent si ça peut te faire plaisir mais je ne m’excuserais pas d’un acte que je n’ai pas commis. » Hors de question. Et peu importait si tout dans son comportement semblait louche à cette demoiselle, il n’avait pas l’intention de lui mentir uniquement pour lui donner raison alors qu’elle avait tort.

vmicorum.
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : moonaetics ((ava)) & siren charms ((sign))
Messages : 859
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Dim 30 Jan - 14:24
Citer EditerSupprimer


@Choi Yo Han
Cette situation t'agaçait de plus en plus et tu ne comprenais pas. Tu ne comprenais pas pourquoi ça arrivait aussi souvent. Pourquoi ça te tombait toujours dessus. Tu ne comprenais pas ce qu'il se passait dans les têtes des autres pour se dire qu'ils pouvaient, qu'ils avaient le droit. On ne pouvait pas rejeter la faute sur ta tenue, elle était normale. Ou ce que tu avais dit, puisque tu avais été silencieuse jusque là – bavarde uniquement dans tes pensées. C'était de pire en pire, à croire que tu ne pouvais plus faire un pas sans que ça n'arrive. Répugnant. Ignoble. Ca t'agaçait. Ca t'irritait. Encore plus quand tu songeais à toutes ces femmes qui vivaient ça au quotidien mais qui n'osaient rien dire. Qui restaient muettes et gardaient tout pour elles. Quand tu pensais à ces femmes qui avaient peur des représailles. Tu parlais pour elles à chaque fois. Tu espérais que les mentalités changent un jour mais t'avais de gros doutes surtout quand tu voyais ce genre de comportements arriver en pleine rue, en pleine journée. « Pour le fun », dis-tu bêtement en haussant les épaules. « Pour passer le temps. S'occuper un peu. Faire un petit brin de bavardage tous les deux », il se foutait de ta gueule ou il se foutait de ta gueule ? Peut-être que toi aussi. Un peu au moins. Tu soufflas bruyamment en secouant le visage, blasée. Désespérée. Tu savais plus trop. Pourquoi ne pas simplement s'excuser, dire qu'il l'avait fait et repartir ? Pourquoi vouloir à tout prix se défendre ? Ca t'exaspérait. Vraiment. Ils avaient tous la même remarque. Ils n'avaient rien fait si tu les écoutais. Puis pourquoi avoueraient-ils avoir fait quelque chose alors qu'ils n'avaient rien fait ? « C'est dingue, vous répondez tous la même chose à chaque fois. Changez de disque un peu.. », à croire qu'ils s'étaient tous mis d'accord.

Haussant un peu le sourcil, tu tournas le regard vers ton témoin. « Pourquoi il mentirait ? », tu fronças un peu les sourcils, observant à nouveau l'autre homme. Etait-il triste et agacé que son camarade homme l'ait dénoncé ? La fierté était vraiment mince par ici non ? « Un innocent... », murmuras-tu dans un petit mouvement de la tête. « Le plus important c'est d'y croire », tu levas le pouce dans un sourire un brin trop forcé. « Du coup ça te dérangera pas de dire la même chose au poste ? Non ? Super, allons-y ! », et tu ne te fais pas prier pour attraper son oreille et la tirer, commençant un peu à avancer. « Il est hors de question que je laisse ça passer », déclaras-tu, furieuse. « Estime-toi heureux, d'habitude je fais moins de chichi », maugréas-tu dans une grimace. « Je discute rarement, d'habitude », tu relâchas son oreille, croisant les bras. Tu le jaugeas un instant du regard, lui faisant signe d'avancer. « Ne pense même pas à partir en courant. Je cours vite, t'arriveras pas à me semer », le prévins-tu doucement. « J'ai tenté la discussion. Ca n'a pas fonctionné... et cette fois j'ai pas envie de finir au poste parce qu'un type a laissé traîner ses pattes et que je me suis défendue », tu savais même pas pourquoi tu lui disais tout ça. Tu plissas un brin le nez en l'observant, grognant à peine. Ca t'agaçait. « Société pourrie », marmonnas-tu dans un soupir bruyant, lui attrapant le bras pour le faire avancer. « J'espère que t'as du temps devant toi, je compte pas laisser tomber »
vmicorum.

________________________________

- - sometimes the truth hurts more than lies
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Dim 20 Mar - 13:59
Citer EditerSupprimer


@Bang Yura
Cette fille avait un problème, c’était tout ce que Yohan notait. Il ne comprenait pas pourquoi elle souhaitait qu’il avoue quelque chose qu’il n’avait pas commis. Quelles que soient les raisons que sa vis-à-vis pouvait lui donner, il ne saisissait pas. Hors de question d’admettre un acte qu’il n’avait clairement pas fait ; il ne comptait même plus de quand datait la dernière fois où il avait touché une femme… Il était le premier à mettre des distances avec celles-ci, ce n’était donc pas pour ploter la première qui passait. Est-ce qu’il avait sérieusement la tête de ce genre d’individu ? Certes, sa tenue n’était pas la plus avantageuse mais quand même se faire accuser de pervers sans raison, cela ne faisait aucun sens. « Je ne vais pas t’avouer quelque chose que je n’ai pas fait. » Elle commençait franchement à l’agacer et pourtant tout le monde savait à quel point Yohan était patient. Si elle avait envie d’être têtue et bien qu’elle le soit, elle ne faisait que se ridiculiser un peu plus sans daigner s’en apercevoir. « Je me fiche de ce que raconte les autres mais de toute façon qu’est-ce que je peux obtenir d’une personne qui ne se remet pas en question puis ne se fie qu’à un seul point de vue. » Est-ce qu’on lui avait demandé son point de vue à lui avant de l’agresser ? Non. La jeune fille avait pris pour acquis ce que lui avait rétorqué le véritable criminel dans cette histoire et au lieu de l’accuser lui, elle accusait un innocent. « Peut-être parce que c’est lui le coupable ? » Elle en avait d’autres des questions aussi stupides ? Soupirer, le fermier n’avait pu que le faire, sincèrement blasé par la totalité de la situation. Et se faire tirer par l’oreille, il n’avait guère apprécié ce geste, l’obligeant à le lâcher rapidement en repoussant sèchement sa main. « Si tu veux aller au poste, on y va, mais ne me touche pas. » Il détestait ça. Et le ton froid, brusque, qu’il avait employé ne faisait que le justifier un peu plus.

Pas un seul instant, la demoiselle n’avait souhaité démordre et plutôt que lui répondre, Yohan s’était contenté de lever les yeux au ciel. Devait-il lui dire qu’il n’avait aucune intention de courir ? Il ne voulait pas se fatiguer inutilement… Déjà que marcher le saoulait alors courir, elle le surestimait probablement un peu trop. « Du temps, je n’en ai pas. » Pas pour ce genre de choses tout du moins. « Mais si c’est la seule solution pour te prouver que t’as tort, je n’ai pas trop le choix. » C’était vrai que la société était pourrie, il ne pouvait qu’appuyer ses propos cependant il n’était pas dans l’humeur de débattre de quoi que ce soit quand il était celui qui était accusé. Encore. Quoi qu’il se passe dans sa vie, ça avait toujours été lui le fautif… Parce qu’il était un brin différent des autres, parce que c’était plus facile de viser une cible fragile, parce qu’il avait sûrement juste la bonne tête à l’emploi. Et même si cette demoiselle l’avait accusé à cause d’un malentendu, non pas pour l’homme qu’il était, à ses yeux à lui, c’était exactement pareil.

vmicorum.
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : moonaetics ((ava)) & siren charms ((sign))
Messages : 859
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | Mer 13 Avr - 17:32
Citer EditerSupprimer


@Choi Yo Han
Levant le sourcil, tu le fixais d'un air perplexe. Tout bonnement logique comme phrase. T'allais pas avouer le crime du voisin. Mais même coupable, t'allais pas avouer non plus. Non ? C'était logique sans vraiment l'être, car tout un chacun était capable de prononcer ces mots, de dire qu'il n'avait rien fait et qu'il n'allait pas avouer quelque chose qu'il n'avait pas fait. T'avais pas de preuves, certes, mais lui non plus finalement. Une impasse. Et c'était frustrant de te retrouver dans ce genre de situations à chaque fois. Cette fois, ça semblait être différent, puisqu'on semblait pouvoir t'indiquer qui avait osé. D'habitude personne n'osait vraiment sourciller – d'habitude personne ne voyait rien, trop occupé avec ses propres soucis. Ce que tu pouvais comprendre, sans vraiment le faire. Il était trop facile de fermer les yeux et de hausser les épaules. Tout comme il était facile de dire être innocent. Tout le monde l'était. « C'est moi qui dois me remettre en question, là ? », demandas-tu, l'index vers toi, les sourcils haussés. « Sérieux ? Je fais rien, je me balade, je me fais toucher et c'est moi qui dois me remettre en question ? », tu clignas des yeux, libérant une sorte de son amusé – mais tu l'étais pas. « Tu te fies à combien de points de vue pour te faire une idée ? Tu suis pas ton instinct ? Ton point de vue sera forcément différent du mien. Tout comme il était quand on m'a touché. Est-ce qu'on m'a demandé mon avis avant ? », t'avais les bons arguments, pas forcément la bonne façon de les formuler. Tu retroussas un peu le nez, écartant les doigts pour venir les serrer contre ta paume. Non. Pas la violence. Pas cette fois. « Il a qu'à venir avec nous aussi », dis-tu en haussant les épaules, pointant le doigt dans une direction pour faire avancer l'autre. Autoritaire ? Oui, un peu. Tu bougeas encore une fois les épaules, lui indiquant le chemin, peu perturbée par son geste.

« Moi non plus », dis-tu simplement. T'avais pas de temps à perdre pour ça. Pour ces conneries. Pour faire respecter quelque chose que tu devrais déjà avoir. Mais t'étais là. « Nope », lâchas-tu, le pas léger. « Je préférerais ne pas le faire. Honnêtement », articulas-tu, jetant un regard vers lui. « Mais c'est toujours pareil. Toujours la même chose. Ca changera pas le monde, ce que je fais là, je le sais aussi », tu bougeas une nouvelle fois les épaules. « Tu peux pas savoir ce que c'est. D'être une femme dans le monde actuel. D'être une femme tout court », il ne pouvait pas comprendre. Sans doute. Peut-être qu'il pourrait essayer, un jour. C'était désagréable et délicat. Difficile, compliqué. Un combat qu'on pouvait presque décrire comme inutile mais un combat qui devait être mené. « De toute façon t'as pas vraiment besoin de t'en faire ou de râler, tu seras sans doute plus vite dehors que moi », et tu le savais. Ca ne t'empêchait pas de venir ici, d'ouvrir la porte du poste de police et de la lui tenir pour le faire entrer, ainsi que l'autre homme, avant d'entrer à ton tour. « On va limite me faire passer un test pour savoir si je mens ou pas », grommelas-tu, secouant le visage, te dirigeant vers l'accueil.
vmicorum.

________________________________

- - sometimes the truth hurts more than lies
Contenu sponsorisé
 
Re: if karma doesn't hit you i will ((yo han)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas