sombre
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €


Self denial (Yura & Ka Eul)

Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo, pronom(s) : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 50
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Self denial (Yura & Ka Eul) | Mar 2 Aoû - 14:58
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— On est début juillet. Cela fait une semaine que Ka Eul a vu une partie de son passé ressurgir ou plutôt… Une connaissance de son passé. Plus qu’une connaissance même… Ha Neul était une amie qui lui était chère. Ils ont passé des heures et des heures ensemble au lycée. D’abord avec la bande de Jung Ho, qui était le petit-ami d’Ha Neul à l’époque, puis de plus en plus souvent seul… En toute amitié, il ne s’était jamais rien passé entre eux, mais il est vrai que Ka Eul n’a pas tardé à nourrir des sentiments pour la jeune femme. Si vous voulez tout savoir, il n’y a eu qu’un baiser brièvement échangé, à l’initiative de Ka Eul, un peu avant la fin du lycée. Ha Neul l’avait appelé en soirée, elle avait soi-disant besoin de parler et d’avoir de la compagnie. Au fond de lui, Ka Eul savait qu’elle voulait fuir Jung Ho. Son ex était violent et toxique. À ce jour, le plus grand regret du jeune homme, c’est de n’avoir rien fait pour la sortir de cette relation. Pire, il l’a abandonné en coupant les ponts quelques mois avant la fin du lycée. Il s’était violemment disputé et presque battu avec Jung Ho, à cause de cette suspicion de violence conjugale. En réalité, Ka Eul ne sait même pas pourquoi il a traîné avec cette bande au lycée. Il était souvent en retrait, mais il n’empêche qu’il a cautionné et approuvé par le silence leur comportement loin d’être exemplaire. Les erreurs de jeunesses…

Il ne pensait pas revoir Ha Neul un jour. Il était soulagé et en même temps, elle semblait si différente. Évidemment, Ha Neul est une femme maintenant. Les années lycées sont révolues, mais il n’y avait pas que cela… La vie n’a pas l’air d’avoir été clémente avec elle. Est-ce qu’elle est toujours en couple avec Jung Ho ? Est-ce que sa violence et sa toxicité l’ont brisé ? L’autre soir, Ka Eul a raccompagné Ha Neul jusqu’à chez elle. La tension était palpable. Ha Neul avait l’air de lui en vouloir d’avoir disparu du jour au lendemain après le lycée et il peut la comprendre… Encore dans ses pensées, il se prépare à sortir. Yura voulait le voir, du moins elle lui a proposé de se retrouver dans un café parce que cela fait longtemps qu’ils ne se sont pas vus. Ce qui est vrai, mais Ka Eul ne serait pas étonné que Yura ait compris que quelque chose le tracassait. Pour certains, c’est bizarre de rester en bons termes avec son ex. Ka Eul n’a pas eu beaucoup d’histoires sérieuses dans sa vie et il n’a pas gardé contact avec chacune des filles qu’il a fréquenté, mais avec Yura c’est différent… Ils s’entendent très bien, il y a une sorte de complicité entre eux, qui a survécu malgré leur rupture. Ka Eul a sincèrement aimé Yura, il a décidé de quitter l’armée pour la rejoindre et passer le concours d’officier de police. C’était un amour jeune et naïf, alors que Ka Eul ne voulait pas envisager qu’il pensait toujours à Ha Neul.

Ka Eul vérifie que les chiens ont toujours à boire avant de partir. Ils auront leur ration de nourriture quand il rentrera et il ira les sortir aussi, pour leur deuxième balade quotidienne. En voiture, il n’en a pas pour longtemps à rejoindre le café où il doit retrouver Yura. Il va encore certainement arriver avant elle, mais il ne le prend jamais mal, cela fait partie de leur routine, si on peut dire. Installé à une table pour deux personnes, près de la climatisation, qui fait un bien fou l’été, il envoie un rapide message à Yura pour lui dire qu’il est arrivé et qu’il s’est déjà posé à l’intérieur. Quelques minutes plus tard, il la voit débarquer avec des sacs plein les bras, un enseigne de sport apparemment. Il y a des choses qui ne changeront jamais.

- Salut Yura !


@Bang Yura
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Lun 15 Aoû - 15:05
Citer EditerSupprimer







  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— Les doigts occupés, agrippés aux lanières de tes sacs, preuves de tes achats du jour, tu marchais tranquillement, observant vitrines et visages dans un air presque désintéressé. Une faible esquisse planait sur ta bouche cependant, et ton regard pétillait. Cela faisait longtemps que tu n'avais plus fait les magasins. Du moins, plus ainsi. Aussi sereinement et calmement. T'avais pris ton temps, arpentant chaque rayon avec lenteur, détaillant les tissus qui pourraient te plaire, observant les couleurs que tu préférais avant de finalement te décider. Tu pris même le temps d'aller essayer, de te tourner dans les cabines pour espérer mieux voir. Ca faisait un bien fou – mais tu faisais pas ça souvent. T'avais une limite. Pas que tu n'aimais pas faire du shopping mais tu préférais aller faire du sport, à choisir. Piétiner était encore plus douloureux pour tes jambes qu'aller courir. Passer des heures à attendre pour payer un maillot de bain était plus épuisant que nager pendant de longues minutes sans s'arrêter. T'avais pas l'habitude. Mais aujourd'hui, tu t'étais prise le temps – surtout parce que tu n'avais pas voulu loupé ces bonnes affaires incroyables dont on t'avait parlé. Bonnes affaires que tu avais donc faites. Ce fut le pas léger que tu avançais à présent, le sourire un peu plus appuyé, haussant le coin de tes lèvres. Un regard sur ta montre et tu pressas le pas, ne souhaitant pas non plus perdre trop de temps à prendre ton temps. Ce serait ridicule. Ka Eul venait d'arriver, en plus. Tu ne voulais pas le faire attendre – ce que tu précisas dans le message que tu envoyas en retour, promettant de faire au plus vite, t'étais pas loin.

Entrant dans la bâtisse, ton regard balaya rapidement la salle, l'esquisse contentée soulevant tes pommettes. Tes pupilles croisèrent celles de Ka Eul et tu t'avanças vers lui. « Salut champion », lâchas-tu, le sourire mutin et le regard pétillant, t'installant et déposant tes achats dans un souffle. « Comment tu vas ? », lui demandas-tu, t'installant confortablement. Tu levas un peu le visage dans un souffle contenté pour apprécier la climatisation. Ca faisait du bien. Tu restas muette quelques secondes avant de te pencher, récupérant un sac. « Je me suis trouvée un nouveau maillot de bain. Mais le plus important, c'est ça », tu ouvris le sac pour lui montrer l'intérieur. « Des nouvelles tenues pour le sport. Le tissu est super agréable et souple. Pour courir ça va être parfait », pour danser aussi. Tu fis rapidement défiler tes trouvailles, comme dans une mauvaise pub un peu trop surjouée. Tu mimas un air satisfait, montrant ton maillot de bain. « Je suis contente », soupiras-tu, le sourire satisfait. Tu redevins silencieuse alors, les pupilles scrutant son visage. Chaque trait, chaque pli, chaque forme. Le sourire sur tes lèvres devint un peu plus léger alors que tu basculais un peu la tête sur le côté, continuait ton observation. « Je vais me prendre une limonade fraîche. Et toi ? », l'interrogeas-tu, les prunelles ne le quittant pas. Et il te connaissait, Ka Eul. Il devait alors déjà avoir deviner la question qui allait venir : « Qu'est-ce qui se passe ? Quelque chose te tracasse », et si t'avais présenté aussi rapidement tes achats, c'était pour ça. Pour te concentrer sur le plus important et surtout pour faire en sorte qu'il ne change pas de sujet. Au cas où.


@Lim Ka Eul

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo, pronom(s) : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 50
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Jeu 25 Aoû - 13:21
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— Pour certains, garder contact avec ses exs a quelque chose de bizarre. Dans certains cas, Ka Eul serait d’accord avec cela. Il n’a plus de contact avec la majorité des femmes qu’il a pu fréquenter. Bien que plus adepte des relations longues, il n’a pas eu beaucoup d’aventure sans lendemain et donc il n’a pas eu tant de femmes que cela dans sa vie non plus. Il y a toutefois une exception à cela : Yura. Ils ont formé un couple pendant quelques mois lorsqu’ils étaient plus jeune. C’est même pour rejoindre Yura que Ka Eul a décidé de quitter l’armée et tenter le concours d’officier de police. Du moins, il avait cette ambition depuis longtemps, mais il ne s’était pas encore décidé à franchir le pas. Rencontrer Yura n’a fait que précipiter une décision qu’il aurait prise dans tous les cas. La vie à fait qu’ils ne sont finalement pas restés ensemble, il pensait encore un peu trop à Ha Neul, mais Ka Eul ne regrette pas pour autant. Yura est devenue une très bonne amie. Yura est l’une des seules à connaître autant de détail sur cet amour d’adolescent, son premier amour. La jeune femme ne tarde pas à le rejoindre au coffee shop, les bras chargés de sacs.

- Je vais bien, il répond sans trop s’étendre sur le sujet. Et toi ? J’espère que tu n’as pas fait du shopping parce que quelque chose ne va pas.

Yura a l’air d’aller bien. Il la connaît à force, même s’ils ne sont pas restés en couple très longtemps, ils sont amis depuis quelques années maintenant. De proches amis, Ka Eul pense souvent à Yura quand quelque chose ne va pas, et vice-versa. Même si sa fierté l’empêche souvent de parler de ce qui ne va pas, avec Yura il réussit plus facilement à la mettre de côté. Les achats de Yura ne le surprenne pas. Elle est aussi sportive que lui et après tout, elle est danseuse de métier.

- Ton job de professeur de danse se passe toujours aussi bien ?

Elle a ce poste depuis un bon moment maintenant, mais il demande tout de même des nouvelles, parce qu’il y pensait sur le moment et aussi parce que ça évite de parler d’autre chose.

- Un café noir.

La caféine, l’une des meilleures amies de Ka Eul. Il ne peut pas survivre un seul jour sans sa dose de café, noir de préférence, sans sucre ou alors, avec un tout petit peu de lait. Les réponses courtes et concises, il aime bien aussi, mais seulement quand il n’est pas dans son assiette, énervé ou fatigué, enfin, quand son humeur n’est pas au beau fixe en somme. La question qui suit ne le surprend pas non plus. S’il connaît Yura, à force elle le connaît aussi. Elle a déjà dû comprendre que quelque chose le tracassait après quelques SMS échangés. Un léger sourire se dessine sur les lèvres de Ka Eul. Il savait qu’il ne pourrait pas éviter le sujet avec Yura, il a certainement besoin d’en parler dans le fond.

- On peut dire ça… Tu te souviens d’Ha Neul ?

Même si Yura ne l’a jamais rencontré, elle a déjà entendu parler d’elle. Après tout, c’est en partie pour cela qu’ils ont rompu et Ka Eul lui a déjà parlé de son amour du lycée… Ce prénom lui dira forcément quelque chose.

- Je l’ai revu il y a quelques jours. Par hasard…

Il aurait aimé pouvoir dire que ça ne lui a pas fait grand-chose, mais revoir Ha Neul ne l’a définitivement pas laissé indifférent. Est-ce que ces sentiments qu’il pensait avoir oubliés sont toujours présents au fond de lui ? Ou est-ce simplement réminiscence du passé qui le trouble ?

@Bang Yura
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Mar 1 Nov - 15:54
Citer EditerSupprimer








  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— Tu avais adoré Ka Eul. Et tu l'adorais toujours. C'était étrange, quand tu y pensais. Souvent, on ne restait pas amis avec ses anciens compagnons. Mais Ka Eul était différent – votre lien l'était. Tu n'avais pas remis en question sa sincérité, à l'époque. Après tout il avait quitté l'armée pour toi, et en soit, c'était plutôt flatteur. Hors tu savais qu'il avait été honnête. Normal d'en douter en comprenant ce qu'il se passait dans ses pensées mais aujourd'hui tu n'avais plus aucune crainte. Et puis, c'était du passé. Du passé dont tu te souviendrais toujours avec le sourire. Cela restait de bons moments, et encore aujourd'hui, tu passais toujours d'agréables instants en sa compagnie. Ca ne changerait pas, tu supposais. « Je vais bien merci », tu souris doucement, l'observant quelque peu, les pupilles vagabondes. Tu te pinças les lèvres. « C'est pas mon genre. Quand ça va pas, je suis plutôt du genre à aller cogner un sac de sable ou à courir », tu lui offris une esquisse malicieuse, avant de rire discrètement. T'étais pas le genre à te consoler dans le shopping, loin de là. Quand rien n'allait, tu allais faire du sport. Le plus souvent, oui, tu allais faire de la boxe. Tu cognais dans un sac pour extérioriser tout ce qui brûlait ton organe. Tu criais ta frustration en silence, face à ce sac. Et personne n'était là pour t'arrêter ou te demander des explications. Il n'y avait que toi, le silence, et le sac. « Yup, toujours », tu souris, contentée. Tu aimais ton travail, et tu l'appréciais de plus en plus au fil des jours. Tu aimais partager ta passion. Tu passas commande, retenant le commentaire sur le trop plein de caféine. Ce n'était pas bon. Mais t'étais pas sa mère et pour le moment tu avais plus important à demander. Cette question qui tournait en boucle dans tes pensées. Tu le connaissais, tu avais deviné que quelque chose le perturbait et il était hors de question qu'il tente de changer de sujet. C'était pour ça que tu avais déballé la liste de tous tes achats, pour qu'il ne revienne pas dessus. Le regard sur lui, intéressée, tu patientas, avant de hocher le visage de haut en bas, avec douceur. « Je me souviens, oui » – impossible pour toi d'oublier. Tu avais entendu parler de la jeune femme. De ce premier amour qu'il ne pouvait effacer de sa mémoire. Tu pourrais en vouloir à la jeune femme ou même encore à Ka Eul mais ce n'était pas le cas. Vous aviez longuement parlé de tout ça, et heureusement. « Ah oui ? Par hasard ? », tu plissas un peu les yeux, le sourire mutin, le sous-entendu pendu aux lèvres. Tu plissas le nez, amusée. « Ca t'a fait quoi de la revoir ? », lui demandas-tu doucement, te calant confortablement sur ta chaise, tes pupilles étudiant encore une fois son visage. « Vous avez pu parler ? Ou c'était quelque chose de vite fait ? », tu espérais pour lui qu'il ait pu lui parler un peu plus que cinq petites minutes. « Elle va bien ? », et tu remercias le serveur pour vos commandes, sirotant quelques gorgées de ta boisson dans un souffle contenté. Ca faisait du bien. « Tu comptes la revoir ? Et lui dire tout ce que tu as sur le cœur ? », il n'allait pas taire tout ça à jamais... Si ??

@Lim Ka Eul

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo, pronom(s) : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 50
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Ven 25 Nov - 19:36
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— Ha Neul… Il a eu du mal à l’oublier, c’est le moins que l’on puisse dire. Cela n’a jamais réellement été le cas pour être honnête. Même s’il essayait d’aller de l’avant, de vivre sa vie, les souvenirs restaient tapis dans un coin. Pourtant, il n’a jamais manqué de sincérité avec Yura. Il l’a réellement apprécié. Il n’aurait pas décidé de quitter l’armée pour passer plus souvent du temps avec elle si ce n’était pas le cas. Ses souvenirs et son premier amour ont juste été plus fort. Quand ses sentiments qu’il peinait à laisser de côté ont commencé à prendre trop de place, il en a parlé avec Yura. C’était important pour lui d’être transparent avec la jeune femme. Il aurait juste pu rompre en trouvant un prétexte bidon, certes. Cependant, il avait aussi besoin de se confier. Il a tout gardé pour lui bien trop longtemps. Yura a été une oreille attentive pour Ka Eul. Depuis le début, ils sont sur la même longueur d’onde sur beaucoup de sujets. C’est certainement pour cela qu’ils sont restés aussi proches. Il n’y a plus aucune ambiguïté entre eux, c’est du passé, mais il est content de la compter parmi ses proches malgré tout. Yura est authentique, elle a du caractère et étonnamment, ça a toujours été facile de lui parler.

- C’est vrai, je m’inquiéterai la prochaine fois que tu iras faire du sport, il rétorque avec un léger rire.

Ka Eul ne sait pas exactement si Yu Ra lui a proposé de sortir juste pour rattraper le temps perdu ou si elle a compris au travers de ses messages qu’il était préoccupé dernièrement. Si c’est le cas, fidèle à lui-même, il laissera la jeune femme se manifester en premier. Il préfère se contenter d’une question bateau sur son nouveau travail, plutôt qu’aborder un sujet qui implique d’à nouveau convoqué les fantômes du passé. La question qu’il redoutait ne tarde pas à tomber, juste après qu’un serveur soit venu prendre leur commande.

Bien sûr que Yu Ra se souvient d’Ha Neul, quelle question. Les deux jeunes femmes ne se sont jamais rencontrées, du moins, pas par le biais de Ka Eul, mais elle en a souvent entendu parler. Ils en ont beaucoup parlé après que l’ex-militaire lui ait avoué ce qu’il avait sur le coeur. Cet amour impossible à oublier…

- Oui, par hasard. Huck avait encore fugué. Je suis allé le chercher avec Max et en rentrant, je l’ai croisé. Elle était avec un type louche qui avait l’air de l’importuner. Je ne l’ai pas reconnu sur le coup, c’est après…

Ce que ça lui a fait de la revoir ?

- Bizarre ? On ne s’était pas vu depuis le lycée… Je n’avais même pas pris le temps de lui dire au revoir à l’époque. Je me suis souvent demandé ce qu’elle était devenue… Elle est toujours aussi belle. Elle s’est teint les cheveux en blond, ça lui va bien.

Ka Eul se perd dans ses pensées. Il repense à cette soirée. Il faisait nuit, seule la lumière des lampadaires de la rue éclairait les alentours. Ha Neul était comme une apparition fantomatique. Une âme de son passé qui ressurgissait. Ce qualificatif lui vient aussi à l’esprit à cause de son teint livide. Elle n’avait pas l’air d’aller bien ce soir-là et pas seulement parce qu’un type venait de la bousculer. Ses cernes marquées témoignais d’un mal plus ancien. Au départ, il a eu peur que Jung Ho en soit toujours la cause. Il a été soulagé de comprendre que ce n’était pas le cas, même s’il se doute bien que l’ombre de son ex-petit-ami abusif plane toujours sur la vie de la jeune femme. Quand Ka Eul pensait à elle, il espérait qu’Ha Neul vivait heureuse… La revoir lui a fait comprendre que ce n’était peut-être pas le cas. Elle a l’air encore plus fracassée par la vie que lors de leurs années lycée.

- Parler… C’est un bien grand mot. Elle n’était pas ouverte à la discussion, je crois qu’elle m’en veut et elle a raison…

Yu Ra connaît les grandes lignes de l’histoire. Au lycée, Ka Eul avait le béguin pour Ha Neul, mais n’a jamais voulu l’avouer. Un soir ils se sont embrassés, quand le jeune homme s’est réveillé, elle n’était plus là. Peu de temps après, une dispute a éclaté entre Ka Eul et Jung Ho, le petit-ami d’Ha Neul à l’époque. Il lui a fallut cet électrochoc pour réaliser que ce n’était pas les fréquentations qu’il voulait avoir. Il a coupé les ponts avec toute sa bande d’amis, mais aussi avec Ha Neul. Il avait bien trop peur d’attirer les foudres de Jung Ho vers la jeune femme s’il continuait de la voir. Il le soupçonnait déjà d’être violent envers elle. Il n’aurait cependant pas dû la laisser livrée à elle-même avec un petit-ami abusif. Il avait à peine 17-18 ans, il était jeune, il ne savait pas quoi faire, la fuite était l’option la plus facile, la plus lâche aussi, même s’il espérait ainsi protéger un minimum Ha Neul puisqu’elle ne passerait plus une minute avec lui.

- Elle va bien…

C’est un mensonge. Du moins, il suppose, ils n’ont pas beaucoup échangé à ce sujet. Toutefois, il veut protéger la vie privée d’Ha Neul et il n’en sait lui-même pas plus sur le sujet.

- J’aimerais bien, mais je n’ai pas son numéro. Je sais juste dans quel dortoir elle réside, mais je ne veux pas y aller si elle ne veut pas me voir, j’aurais bien trop l’impression d’être un stalker. Si je sais où elle habite, c’est parce que je l’ai raccompagné l’autre jour. Pour m’assure qu’elle rentre saine et sauve.

Et aussi parce qu’elle avait un peu bu, mais là encore, il ne dit rien. Il a confiance en Yu Ra, c’est juste qu’inconsciemment, il veut protéger Ha Neul.

@Bang Yura

________________________________

I'm falling in love with you
“Fall into me and I'll catch you, darlin. We'll dance in the street like nobody's watching. It's just you and me and the song on repeat in my head. I'm drunk on your voice high on the moment. I'd fall for you twice if that's what you wanted. I'd give you my life from now till forever.” (c) Drake.
Contenu sponsorisé
 
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas