sombre
Le deal à ne pas rater :
Nike : 25% de remise immédiate sur tout le site dès 50€ ...
Voir le deal


Self denial (Yura & Ka Eul)

Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 103
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Self denial (Yura & Ka Eul) | Mar 2 Aoû - 14:58
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— On est début juillet. Cela fait une semaine que Ka Eul a vu une partie de son passé ressurgir ou plutôt… Une connaissance de son passé. Plus qu’une connaissance même… Ha Neul était une amie qui lui était chère. Ils ont passé des heures et des heures ensemble au lycée. D’abord avec la bande de Jung Ho, qui était le petit-ami d’Ha Neul à l’époque, puis de plus en plus souvent seul… En toute amitié, il ne s’était jamais rien passé entre eux, mais il est vrai que Ka Eul n’a pas tardé à nourrir des sentiments pour la jeune femme. Si vous voulez tout savoir, il n’y a eu qu’un baiser brièvement échangé, à l’initiative de Ka Eul, un peu avant la fin du lycée. Ha Neul l’avait appelé en soirée, elle avait soi-disant besoin de parler et d’avoir de la compagnie. Au fond de lui, Ka Eul savait qu’elle voulait fuir Jung Ho. Son ex était violent et toxique. À ce jour, le plus grand regret du jeune homme, c’est de n’avoir rien fait pour la sortir de cette relation. Pire, il l’a abandonné en coupant les ponts quelques mois avant la fin du lycée. Il s’était violemment disputé et presque battu avec Jung Ho, à cause de cette suspicion de violence conjugale. En réalité, Ka Eul ne sait même pas pourquoi il a traîné avec cette bande au lycée. Il était souvent en retrait, mais il n’empêche qu’il a cautionné et approuvé par le silence leur comportement loin d’être exemplaire. Les erreurs de jeunesses…

Il ne pensait pas revoir Ha Neul un jour. Il était soulagé et en même temps, elle semblait si différente. Évidemment, Ha Neul est une femme maintenant. Les années lycées sont révolues, mais il n’y avait pas que cela… La vie n’a pas l’air d’avoir été clémente avec elle. Est-ce qu’elle est toujours en couple avec Jung Ho ? Est-ce que sa violence et sa toxicité l’ont brisé ? L’autre soir, Ka Eul a raccompagné Ha Neul jusqu’à chez elle. La tension était palpable. Ha Neul avait l’air de lui en vouloir d’avoir disparu du jour au lendemain après le lycée et il peut la comprendre… Encore dans ses pensées, il se prépare à sortir. Yura voulait le voir, du moins elle lui a proposé de se retrouver dans un café parce que cela fait longtemps qu’ils ne se sont pas vus. Ce qui est vrai, mais Ka Eul ne serait pas étonné que Yura ait compris que quelque chose le tracassait. Pour certains, c’est bizarre de rester en bons termes avec son ex. Ka Eul n’a pas eu beaucoup d’histoires sérieuses dans sa vie et il n’a pas gardé contact avec chacune des filles qu’il a fréquenté, mais avec Yura c’est différent… Ils s’entendent très bien, il y a une sorte de complicité entre eux, qui a survécu malgré leur rupture. Ka Eul a sincèrement aimé Yura, il a décidé de quitter l’armée pour la rejoindre et passer le concours d’officier de police. C’était un amour jeune et naïf, alors que Ka Eul ne voulait pas envisager qu’il pensait toujours à Ha Neul.

Ka Eul vérifie que les chiens ont toujours à boire avant de partir. Ils auront leur ration de nourriture quand il rentrera et il ira les sortir aussi, pour leur deuxième balade quotidienne. En voiture, il n’en a pas pour longtemps à rejoindre le café où il doit retrouver Yura. Il va encore certainement arriver avant elle, mais il ne le prend jamais mal, cela fait partie de leur routine, si on peut dire. Installé à une table pour deux personnes, près de la climatisation, qui fait un bien fou l’été, il envoie un rapide message à Yura pour lui dire qu’il est arrivé et qu’il s’est déjà posé à l’intérieur. Quelques minutes plus tard, il la voit débarquer avec des sacs plein les bras, un enseigne de sport apparemment. Il y a des choses qui ne changeront jamais.

- Salut Yura !


@Bang Yura
Bang Yura
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Bang Yura
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ∽ twice
Crédits : nuitdhiverasa
Messages : 1317
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p20-bang-yura#1041862http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038786
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Lun 15 Aoû - 15:05
Citer EditerSupprimer







  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— Les doigts occupés, agrippés aux lanières de tes sacs, preuves de tes achats du jour, tu marchais tranquillement, observant vitrines et visages dans un air presque désintéressé. Une faible esquisse planait sur ta bouche cependant, et ton regard pétillait. Cela faisait longtemps que tu n'avais plus fait les magasins. Du moins, plus ainsi. Aussi sereinement et calmement. T'avais pris ton temps, arpentant chaque rayon avec lenteur, détaillant les tissus qui pourraient te plaire, observant les couleurs que tu préférais avant de finalement te décider. Tu pris même le temps d'aller essayer, de te tourner dans les cabines pour espérer mieux voir. Ca faisait un bien fou – mais tu faisais pas ça souvent. T'avais une limite. Pas que tu n'aimais pas faire du shopping mais tu préférais aller faire du sport, à choisir. Piétiner était encore plus douloureux pour tes jambes qu'aller courir. Passer des heures à attendre pour payer un maillot de bain était plus épuisant que nager pendant de longues minutes sans s'arrêter. T'avais pas l'habitude. Mais aujourd'hui, tu t'étais prise le temps – surtout parce que tu n'avais pas voulu loupé ces bonnes affaires incroyables dont on t'avait parlé. Bonnes affaires que tu avais donc faites. Ce fut le pas léger que tu avançais à présent, le sourire un peu plus appuyé, haussant le coin de tes lèvres. Un regard sur ta montre et tu pressas le pas, ne souhaitant pas non plus perdre trop de temps à prendre ton temps. Ce serait ridicule. Ka Eul venait d'arriver, en plus. Tu ne voulais pas le faire attendre – ce que tu précisas dans le message que tu envoyas en retour, promettant de faire au plus vite, t'étais pas loin.

Entrant dans la bâtisse, ton regard balaya rapidement la salle, l'esquisse contentée soulevant tes pommettes. Tes pupilles croisèrent celles de Ka Eul et tu t'avanças vers lui. « Salut champion », lâchas-tu, le sourire mutin et le regard pétillant, t'installant et déposant tes achats dans un souffle. « Comment tu vas ? », lui demandas-tu, t'installant confortablement. Tu levas un peu le visage dans un souffle contenté pour apprécier la climatisation. Ca faisait du bien. Tu restas muette quelques secondes avant de te pencher, récupérant un sac. « Je me suis trouvée un nouveau maillot de bain. Mais le plus important, c'est ça », tu ouvris le sac pour lui montrer l'intérieur. « Des nouvelles tenues pour le sport. Le tissu est super agréable et souple. Pour courir ça va être parfait », pour danser aussi. Tu fis rapidement défiler tes trouvailles, comme dans une mauvaise pub un peu trop surjouée. Tu mimas un air satisfait, montrant ton maillot de bain. « Je suis contente », soupiras-tu, le sourire satisfait. Tu redevins silencieuse alors, les pupilles scrutant son visage. Chaque trait, chaque pli, chaque forme. Le sourire sur tes lèvres devint un peu plus léger alors que tu basculais un peu la tête sur le côté, continuait ton observation. « Je vais me prendre une limonade fraîche. Et toi ? », l'interrogeas-tu, les prunelles ne le quittant pas. Et il te connaissait, Ka Eul. Il devait alors déjà avoir deviner la question qui allait venir : « Qu'est-ce qui se passe ? Quelque chose te tracasse », et si t'avais présenté aussi rapidement tes achats, c'était pour ça. Pour te concentrer sur le plus important et surtout pour faire en sorte qu'il ne change pas de sujet. Au cas où.


@Lim Ka Eul

________________________________

Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 103
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Jeu 25 Aoû - 13:21
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— Pour certains, garder contact avec ses exs a quelque chose de bizarre. Dans certains cas, Ka Eul serait d’accord avec cela. Il n’a plus de contact avec la majorité des femmes qu’il a pu fréquenter. Bien que plus adepte des relations longues, il n’a pas eu beaucoup d’aventure sans lendemain et donc il n’a pas eu tant de femmes que cela dans sa vie non plus. Il y a toutefois une exception à cela : Yura. Ils ont formé un couple pendant quelques mois lorsqu’ils étaient plus jeune. C’est même pour rejoindre Yura que Ka Eul a décidé de quitter l’armée et tenter le concours d’officier de police. Du moins, il avait cette ambition depuis longtemps, mais il ne s’était pas encore décidé à franchir le pas. Rencontrer Yura n’a fait que précipiter une décision qu’il aurait prise dans tous les cas. La vie à fait qu’ils ne sont finalement pas restés ensemble, il pensait encore un peu trop à Ha Neul, mais Ka Eul ne regrette pas pour autant. Yura est devenue une très bonne amie. Yura est l’une des seules à connaître autant de détail sur cet amour d’adolescent, son premier amour. La jeune femme ne tarde pas à le rejoindre au coffee shop, les bras chargés de sacs.

- Je vais bien, il répond sans trop s’étendre sur le sujet. Et toi ? J’espère que tu n’as pas fait du shopping parce que quelque chose ne va pas.

Yura a l’air d’aller bien. Il la connaît à force, même s’ils ne sont pas restés en couple très longtemps, ils sont amis depuis quelques années maintenant. De proches amis, Ka Eul pense souvent à Yura quand quelque chose ne va pas, et vice-versa. Même si sa fierté l’empêche souvent de parler de ce qui ne va pas, avec Yura il réussit plus facilement à la mettre de côté. Les achats de Yura ne le surprenne pas. Elle est aussi sportive que lui et après tout, elle est danseuse de métier.

- Ton job de professeur de danse se passe toujours aussi bien ?

Elle a ce poste depuis un bon moment maintenant, mais il demande tout de même des nouvelles, parce qu’il y pensait sur le moment et aussi parce que ça évite de parler d’autre chose.

- Un café noir.

La caféine, l’une des meilleures amies de Ka Eul. Il ne peut pas survivre un seul jour sans sa dose de café, noir de préférence, sans sucre ou alors, avec un tout petit peu de lait. Les réponses courtes et concises, il aime bien aussi, mais seulement quand il n’est pas dans son assiette, énervé ou fatigué, enfin, quand son humeur n’est pas au beau fixe en somme. La question qui suit ne le surprend pas non plus. S’il connaît Yura, à force elle le connaît aussi. Elle a déjà dû comprendre que quelque chose le tracassait après quelques SMS échangés. Un léger sourire se dessine sur les lèvres de Ka Eul. Il savait qu’il ne pourrait pas éviter le sujet avec Yura, il a certainement besoin d’en parler dans le fond.

- On peut dire ça… Tu te souviens d’Ha Neul ?

Même si Yura ne l’a jamais rencontré, elle a déjà entendu parler d’elle. Après tout, c’est en partie pour cela qu’ils ont rompu et Ka Eul lui a déjà parlé de son amour du lycée… Ce prénom lui dira forcément quelque chose.

- Je l’ai revu il y a quelques jours. Par hasard…

Il aurait aimé pouvoir dire que ça ne lui a pas fait grand-chose, mais revoir Ha Neul ne l’a définitivement pas laissé indifférent. Est-ce que ces sentiments qu’il pensait avoir oubliés sont toujours présents au fond de lui ? Ou est-ce simplement réminiscence du passé qui le trouble ?

@Bang Yura
Bang Yura
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Bang Yura
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ∽ twice
Crédits : nuitdhiverasa
Messages : 1317
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p20-bang-yura#1041862http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038786
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Mar 1 Nov - 15:54
Citer EditerSupprimer








  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— Tu avais adoré Ka Eul. Et tu l'adorais toujours. C'était étrange, quand tu y pensais. Souvent, on ne restait pas amis avec ses anciens compagnons. Mais Ka Eul était différent – votre lien l'était. Tu n'avais pas remis en question sa sincérité, à l'époque. Après tout il avait quitté l'armée pour toi, et en soit, c'était plutôt flatteur. Hors tu savais qu'il avait été honnête. Normal d'en douter en comprenant ce qu'il se passait dans ses pensées mais aujourd'hui tu n'avais plus aucune crainte. Et puis, c'était du passé. Du passé dont tu te souviendrais toujours avec le sourire. Cela restait de bons moments, et encore aujourd'hui, tu passais toujours d'agréables instants en sa compagnie. Ca ne changerait pas, tu supposais. « Je vais bien merci », tu souris doucement, l'observant quelque peu, les pupilles vagabondes. Tu te pinças les lèvres. « C'est pas mon genre. Quand ça va pas, je suis plutôt du genre à aller cogner un sac de sable ou à courir », tu lui offris une esquisse malicieuse, avant de rire discrètement. T'étais pas le genre à te consoler dans le shopping, loin de là. Quand rien n'allait, tu allais faire du sport. Le plus souvent, oui, tu allais faire de la boxe. Tu cognais dans un sac pour extérioriser tout ce qui brûlait ton organe. Tu criais ta frustration en silence, face à ce sac. Et personne n'était là pour t'arrêter ou te demander des explications. Il n'y avait que toi, le silence, et le sac. « Yup, toujours », tu souris, contentée. Tu aimais ton travail, et tu l'appréciais de plus en plus au fil des jours. Tu aimais partager ta passion. Tu passas commande, retenant le commentaire sur le trop plein de caféine. Ce n'était pas bon. Mais t'étais pas sa mère et pour le moment tu avais plus important à demander. Cette question qui tournait en boucle dans tes pensées. Tu le connaissais, tu avais deviné que quelque chose le perturbait et il était hors de question qu'il tente de changer de sujet. C'était pour ça que tu avais déballé la liste de tous tes achats, pour qu'il ne revienne pas dessus. Le regard sur lui, intéressée, tu patientas, avant de hocher le visage de haut en bas, avec douceur. « Je me souviens, oui » – impossible pour toi d'oublier. Tu avais entendu parler de la jeune femme. De ce premier amour qu'il ne pouvait effacer de sa mémoire. Tu pourrais en vouloir à la jeune femme ou même encore à Ka Eul mais ce n'était pas le cas. Vous aviez longuement parlé de tout ça, et heureusement. « Ah oui ? Par hasard ? », tu plissas un peu les yeux, le sourire mutin, le sous-entendu pendu aux lèvres. Tu plissas le nez, amusée. « Ca t'a fait quoi de la revoir ? », lui demandas-tu doucement, te calant confortablement sur ta chaise, tes pupilles étudiant encore une fois son visage. « Vous avez pu parler ? Ou c'était quelque chose de vite fait ? », tu espérais pour lui qu'il ait pu lui parler un peu plus que cinq petites minutes. « Elle va bien ? », et tu remercias le serveur pour vos commandes, sirotant quelques gorgées de ta boisson dans un souffle contenté. Ca faisait du bien. « Tu comptes la revoir ? Et lui dire tout ce que tu as sur le cœur ? », il n'allait pas taire tout ça à jamais... Si ??

@Lim Ka Eul

________________________________

Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 103
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Ven 25 Nov - 19:36
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— Ha Neul… Il a eu du mal à l’oublier, c’est le moins que l’on puisse dire. Cela n’a jamais réellement été le cas pour être honnête. Même s’il essayait d’aller de l’avant, de vivre sa vie, les souvenirs restaient tapis dans un coin. Pourtant, il n’a jamais manqué de sincérité avec Yura. Il l’a réellement apprécié. Il n’aurait pas décidé de quitter l’armée pour passer plus souvent du temps avec elle si ce n’était pas le cas. Ses souvenirs et son premier amour ont juste été plus fort. Quand ses sentiments qu’il peinait à laisser de côté ont commencé à prendre trop de place, il en a parlé avec Yura. C’était important pour lui d’être transparent avec la jeune femme. Il aurait juste pu rompre en trouvant un prétexte bidon, certes. Cependant, il avait aussi besoin de se confier. Il a tout gardé pour lui bien trop longtemps. Yura a été une oreille attentive pour Ka Eul. Depuis le début, ils sont sur la même longueur d’onde sur beaucoup de sujets. C’est certainement pour cela qu’ils sont restés aussi proches. Il n’y a plus aucune ambiguïté entre eux, c’est du passé, mais il est content de la compter parmi ses proches malgré tout. Yura est authentique, elle a du caractère et étonnamment, ça a toujours été facile de lui parler.

- C’est vrai, je m’inquiéterai la prochaine fois que tu iras faire du sport, il rétorque avec un léger rire.

Ka Eul ne sait pas exactement si Yu Ra lui a proposé de sortir juste pour rattraper le temps perdu ou si elle a compris au travers de ses messages qu’il était préoccupé dernièrement. Si c’est le cas, fidèle à lui-même, il laissera la jeune femme se manifester en premier. Il préfère se contenter d’une question bateau sur son nouveau travail, plutôt qu’aborder un sujet qui implique d’à nouveau convoqué les fantômes du passé. La question qu’il redoutait ne tarde pas à tomber, juste après qu’un serveur soit venu prendre leur commande.

Bien sûr que Yu Ra se souvient d’Ha Neul, quelle question. Les deux jeunes femmes ne se sont jamais rencontrées, du moins, pas par le biais de Ka Eul, mais elle en a souvent entendu parler. Ils en ont beaucoup parlé après que l’ex-militaire lui ait avoué ce qu’il avait sur le coeur. Cet amour impossible à oublier…

- Oui, par hasard. Huck avait encore fugué. Je suis allé le chercher avec Max et en rentrant, je l’ai croisé. Elle était avec un type louche qui avait l’air de l’importuner. Je ne l’ai pas reconnu sur le coup, c’est après…

Ce que ça lui a fait de la revoir ?

- Bizarre ? On ne s’était pas vu depuis le lycée… Je n’avais même pas pris le temps de lui dire au revoir à l’époque. Je me suis souvent demandé ce qu’elle était devenue… Elle est toujours aussi belle. Elle s’est teint les cheveux en blond, ça lui va bien.

Ka Eul se perd dans ses pensées. Il repense à cette soirée. Il faisait nuit, seule la lumière des lampadaires de la rue éclairait les alentours. Ha Neul était comme une apparition fantomatique. Une âme de son passé qui ressurgissait. Ce qualificatif lui vient aussi à l’esprit à cause de son teint livide. Elle n’avait pas l’air d’aller bien ce soir-là et pas seulement parce qu’un type venait de la bousculer. Ses cernes marquées témoignais d’un mal plus ancien. Au départ, il a eu peur que Jung Ho en soit toujours la cause. Il a été soulagé de comprendre que ce n’était pas le cas, même s’il se doute bien que l’ombre de son ex-petit-ami abusif plane toujours sur la vie de la jeune femme. Quand Ka Eul pensait à elle, il espérait qu’Ha Neul vivait heureuse… La revoir lui a fait comprendre que ce n’était peut-être pas le cas. Elle a l’air encore plus fracassée par la vie que lors de leurs années lycée.

- Parler… C’est un bien grand mot. Elle n’était pas ouverte à la discussion, je crois qu’elle m’en veut et elle a raison…

Yu Ra connaît les grandes lignes de l’histoire. Au lycée, Ka Eul avait le béguin pour Ha Neul, mais n’a jamais voulu l’avouer. Un soir ils se sont embrassés, quand le jeune homme s’est réveillé, elle n’était plus là. Peu de temps après, une dispute a éclaté entre Ka Eul et Jung Ho, le petit-ami d’Ha Neul à l’époque. Il lui a fallut cet électrochoc pour réaliser que ce n’était pas les fréquentations qu’il voulait avoir. Il a coupé les ponts avec toute sa bande d’amis, mais aussi avec Ha Neul. Il avait bien trop peur d’attirer les foudres de Jung Ho vers la jeune femme s’il continuait de la voir. Il le soupçonnait déjà d’être violent envers elle. Il n’aurait cependant pas dû la laisser livrée à elle-même avec un petit-ami abusif. Il avait à peine 17-18 ans, il était jeune, il ne savait pas quoi faire, la fuite était l’option la plus facile, la plus lâche aussi, même s’il espérait ainsi protéger un minimum Ha Neul puisqu’elle ne passerait plus une minute avec lui.

- Elle va bien…

C’est un mensonge. Du moins, il suppose, ils n’ont pas beaucoup échangé à ce sujet. Toutefois, il veut protéger la vie privée d’Ha Neul et il n’en sait lui-même pas plus sur le sujet.

- J’aimerais bien, mais je n’ai pas son numéro. Je sais juste dans quel dortoir elle réside, mais je ne veux pas y aller si elle ne veut pas me voir, j’aurais bien trop l’impression d’être un stalker. Si je sais où elle habite, c’est parce que je l’ai raccompagné l’autre jour. Pour m’assurer qu’elle rentre saine et sauve.

Et aussi parce qu’elle avait un peu bu, mais là encore, il ne dit rien. Il a confiance en Yu Ra, c’est juste qu’inconsciemment, il veut protéger Ha Neul.

@Bang Yura

________________________________

I'm falling in love with you
“Fall into me and I'll catch you, darlin. We'll dance in the street like nobody's watching. It's just you and me and the song on repeat in my head. I'm drunk on your voice high on the moment. I'd fall for you twice if that's what you wanted. I'd give you my life from now till forever.” (c) Drake.
Bang Yura
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Bang Yura
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ∽ twice
Crédits : nuitdhiverasa
Messages : 1317
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p20-bang-yura#1041862http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038786
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Sam 25 Fév - 21:12
Citer EditerSupprimer








  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— T'avais eu de la chance, tout de même, de tomber sur Ka Eul. Il avait été avenant avec toi mais surtout honnête. Quelque chose que tu ne pouvais oublier ou effacer. C'était important pour toi, l'honnêteté. Dans la société actuelle, cela semblait si rare. Un trésor égaré mais pourtant si important. Il n'avait pas menti, pas joué à être quelqu'un qu'il n'était pas, à avoir des sentiments qui n'étaient pas là comme tu pensais qu'ils l'étaient. Il avait été franc et tu lui en étais toujours reconnaissant. Tu ne lui parlerais pas ainsi aujourd'hui si ça avait été le contraire. Tu ne voudrais même plus le voir. Bien sûr t'avais été peinée. Bien sûr t'avais mis un peu de temps avant de revenir, et d'être comme toujours. Mais tu avais pu le faire.  « Eh... mais non, faut pas s'inquiéter pour moi », que tu dis, le rire léger vibrant dans la gorge alors que tu haussais les épaules. Tu te posais des questions, évidemment, comme tout le monde. Mais tu allais bien. Pas vrai ? Oui. T'avais des jours sans, des jours où tu hésitais, des jours où tu pensais toujours à « avant ». Tu pensais à tes parents, la famille que vous aviez formé et tu pensais à ta famille actuelle. Ca n'avait plus rien à voir. Mais tu allais bien. Bougeant le visage pour montrer que tu écoutais attentivement, tu libéras un faible son, les yeux faiblement plissés. « Un type louche. Tu l'as renvoyé chez lui le type louche j'espère », tu offris un léger sourire, sachant très bien qu'il n'aurait pas fermé les yeux en continuant sa route. Un sourire plus grand venant apparaître sur tes lèvres, tu l'observais, attendrie. « Les enfants grandissent si vite », commentas-tu, mimant d'être émue, essuyant une larme non existante sous ton œil. « T'en pinces encore sévère pour elle mais c'est mignon », que tu lui dis, taquine, plissant un peu le nez. « C'était le destin, de te mettre sur son chemin ce soir-là », soufflas-tu doucement, le voyant perdu dans ses pensées sans trop savoir vers quoi celles-ci s'orienter. « Vous en aurez encore l'occasion. Pas vrai ? », tu penchas le visage, peut-être trop curieuse mais le regard plein d'espoir et brillant. « Et vous pourrez vous expliquer. Tranquillement. Vous avez grandi et vous avez pris du recul, en quelque sorte », sur les choses, la vie. Sur toutes ces questions qui polluaient les esprits. Bougeant un peu la tête, tu gardas le silence. « Oh », fis-tu simplement, clignant des paupières. « Au dortoir ? Je peux trouver », t'étais détective privée maintenant ? « Mais ouais, ça ferait trop stalker. C'est pas super super pour des retrouvailles », tu ris brièvement, pour tenter de détendre la chose. « Vous allez vous recroiser, je suis sûre. Parfois la vie s'assure des choses de bien de drôles de façons », et t'étais sûre que ça allait fonctionner pour eux aussi pas vrai ? Qu'ils allaient se recroiser, et parler cette fois. Qu'ils allaient pouvoir s'expliquer, se comprendre et avancer. « Puis qui sait, peut-être que cette fois ce sera elle qui te tombera dessus par hasard », tu haussas un peu les épaules, l'esquisse toujours présente sur tes lèvres. Tu gardas le silence ensuite, appréciant simplement l'atmosphère, le regard voyageant autour de vous. « Tu me tiendras au courant, hein ? Oublie pas que je sais que tu mens donc... », le menaças-tu de l'index, les yeux plissés avant de rire. « Tu sais où elle travaille, par hasard ? »


@Lim Ka Eul

________________________________

Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 103
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Ven 7 Avr - 14:22
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
— La spontanéité de Yura, c’est un des traits de caractère de la jeune qui lui ont plu à l’époque. Au début de leur relation, Ka Eul était sincère. Avec du recul, ce n’était peut-être pas de l’amour, mais la jeune femme lui plaisait. Avec le temps, ses sentiments auraient pu évoluer… Il n’y avait qu’une ombre au tableau, un fantôme du passé, qui a toujours suivi le jeune homme : Ha Neul. Les années passant, il n’a jamais pu tourner la page. Inévitablement, Ka Eul pensait à elle. Même s’il l’oubliait pendant des mois, pensant à être passé à autre chose, un détail le rappelait toujours à son souvenir. Il a préféré être honnête avec Yura. C’est un de ses principes et il déteste devoir en déroger. Pour lui, la confiance passe par l’honnêteté, et sans confiance, rien ne se construit. S’il n’avait pas été aussi transparent avec Yura, elle aurait peut-être davantage mal pris le fait qu’il pense à une autre, ils n’en seraient pas là aujourd’hui… Toujours amis malgré leur relation passée, toujours proches et toujours complices.

- Bien sûr que si, je m’inquiète pour toi. Enfin, s’il y a raison de s’inquiéter, aujourd’hui ça n’a pas l’air d’être le cas et tant mieux.

Aujourd’hui, ils ne parlent plus de ce passé commun, mais Ka Eul a toujours de l’affection pour Yura. Il s’inquiéterait pour elle en tant qu’ami s’il remarquait quelque chose. Tout semble aller pour le mieux à cet instant et il ne peut que s’en réjouir. Actuellement… C’est plutôt lui qui a besoin de parler et qui de mieux placé que Yura, puisqu’elle est au courant de tout… Avec du recul, c’est un peu étrange de parler de la femme qu’il aime toujours avec une de ses anciennes petites-amies… Pour Ka Eul, c’est le dernier de ses soucis. Il sait que tout est clair entre Yura et lui. Il est surtout reconnaissant de pouvoir en parler à un proche. Il a beau se voiler la face et donner l’impression que tout va toujours bien, il reste humain, avec ses forces et ses faiblesses.

- Évidemment, tu me prends pour qui.

Il est déjà du genre à jouer les chevaliers servants pour la première âme en détresse qu’il croise, alors s’il s’agit d’Ha Neul… Il n’allait clairement pas la laisser en compagnie de cet ivrogne.

- Arrête on dirait Ma Ri…

Sa jeune sœur, d’une quinzaine d’année sa cadette. Il ne lui parle pas de ses déboires sentimentaux, mais elle adore taquiner son grand-frère adoré dès que l’occasion se présente. Malgré les années qui les séparent, ils s’entendent à merveille. Ka Eul adore sa petite-sœur et il est toujours là pour elle, pour la protéger, la conseiller… Un peu trop peut-être. Les garçons qui lui tourneront autour n’ont qu’à bien se tenir. Ou les filles… Tant que sa sœur est heureuse.

- Le destin a un sacré sens de l’ironie…

Le policier hausse les épaules. Il aimerait revoir Ha Neul. Il y pense tous les jours depuis ce fameux soir et ce n’est pas une exagération, mais il n’a pas le moindre moyen de la contacter…

- Je ne sais pas. Je te l’ai dis, je n’ai pas son numéro de téléphone. Je sais où elle habite, mais je ne veux pas y aller… J’aurais l’impression d’être un stalker. Je ne sais même pas si elle a envie de me revoir. Tu connais toute l’histoire, tu sais que je suis parti sans me retourner, que je l’ai laissée près de son copain violent, alors qu’on s’était embrassé… J’ai l’impression de l’avoir abandonnée. Et quand bien même tu la retrouves ? Qu’est-ce que tu ferais ?

Il lui demande sincèrement. Ka Eul est désespéré. Le hasard se moque de lui. Il remue le couteau dans la plaie. Il y quelques années, il aurait pu tirer Ha Neul d’une relation toxique… Ils auraient pu rester en contact. Maintenant qu’il la croise de nouveau, les astres semblent aligner pour que rien ne les rapproche. Ka Eul a laissé tomber Ha Neul et elle lui en veut. Le policier sourit.

- Je sais… Tu seras la première au courant si je la revois.

Il ne se fait pas d’illusion. Il aurait bien trop peur d’être déçu.

- Non… J’ai juste cru comprendre qu’elle travaillait dans un bar à proximité de l’endroit où elle s’est faite embêter par ce type. Je n’en sais pas plus… Il y a peu de chance que l’on se revoit en réalité. C’était déjà une drôle de coïncidence dans une ville aussi peuplée que Séoul.

Il soupire.

- Je crois qu’il vaut mieux que tu continues de me parler de ton après-midi shopping, ça plombera moins l’ambiance, il conclut en lui adressant un semblant de sourire.

Peu convaincant pour Yura qui prétend toujours savoir quand il ment et… Elle n’a pas tort.

@Bang Yura

________________________________

I'm falling in love with you
“Fall into me and I'll catch you, darlin. We'll dance in the street like nobody's watching. It's just you and me and the song on repeat in my head. I'm drunk on your voice high on the moment. I'd fall for you twice if that's what you wanted. I'd give you my life from now till forever.” (c) Drake.
Bang Yura
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Bang Yura
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ∽ twice
Crédits : nuitdhiverasa
Messages : 1317
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p20-bang-yura#1041862http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038786
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Ven 16 Juin - 15:49
Citer EditerSupprimer









  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— Tu appréciais Ka Eul, il t'avait beaucoup apporté et t'apportait beaucoup encore. Et tu préférais les choses telles qu'elles étaient aujourd'hui. La confiance était mutuelle et tu savais que tu pouvais te tourner vers lui. Il était une présence calme et rassurante, un pilier impossible à bouger et ça faisait du bien. Ca faisait du bien de savoir qu'il était là, qu'il ne bougerait pas. De savoir que tu pouvais compter sur lui tout comme il pouvait compter sur toi. « Pourquoi est-ce qu'il y aurait raison de s'inquiéter ? », parce que t'étais du genre grande gueule et que ça pouvait t'attirer des soucis, certes. C'était une raison, et une bonne. Mais tu n'avais pas de soucis dernièrement, heureusement et tu suivais ton petit train quotidien sans trop de soucis. « Si un jour t'entends à la télé qu'une femme a fait un meurtre dans les transports, là, tu auras de quoi t'inquiéter. Mais en attendant... », tu haussas les épaules, désinvolte, un sourire malicieux prenant place sur tes lèvres. Tu te croyais drôle, en plus. « Pour un fervent chevalier sans son cheval blanc », répondis-tu doucement, le sourire fin. T'étais contente qu'il puisse se confier à toi aussi librement. Ca te faisait plaisir et ça ne faisait que renforcer l'affection que tu avais pour lui. Cette amitié si spéciale que vous aviez ferait des jaloux, t'en étais certaine. On t'avait toujours dit qu'il était impossible de rester amie avec ses anciennes relations et pourtant, Ka Eul brisait les stéréotypes. Tout était clair entre vous, et l'amitié était bien posée depuis, et plus jamais franchie. Les paumes sur les joues, tu imitas un air pas franchement désolé, riant à ses mots. « J'aime bien te taquiner », t'avais pas besoin de le dire pour qu'il le sache, de toute façon. Il s'en doutait bien. C'était ta façon de lui montrer que tu l'adorais – et tu l'adorais beaucoup. « Le destin a souvent un humour plutôt merdique mais.. », tu grimaças un peu dans un faible mouvement d'épaules. Mais parfois, il s'avérait que ce n'était pas si mal. D'autres fois c'était catastrophique, évidemment.

Les lèvres finement pincées, tu écoutais, tu observais. Tu pouvais comprendre. « Je sais », offris-tu dans un chuchotement, t'accoudant un peu sur la table. « Mais je sais aussi que si tu fais rien, tu vas le regretter. C'est bête à dire mais le plus simple c'est de lui parler. Sans lui parler, tu peux pas savoir si elle t'en veut ou si au contraire, elle t'en a jamais voulu. Dans tous les cas, ce serait mieux de savoir et d'en parler. Pour toi mais aussi pour elle », dis-tu doucement, réfléchissant en même temps que tu parlais. Tu te pinças les lèvres à nouveau. Tu supposais que tout ça était plus facile à dire qu'à faire. « Je me doute que ça doit être compliqué d'aller vers elle mais si tu le fais pas, personne le fera pour toi et je sens que tu en as besoin », tu bougeas un peu les épaules dans une esquisse légère. « Merci et hésite pas à m'appeler si jamais tu paniques sur le moment et tu sais pas quoi. Je serais le petit ange sur ton épaule », affirmas-tu sans trop oser dire que tu serais mi-ange mi-démon mais ça, tu savais qu'il le savait déjà. Tu seras pas méchante juste franche pour le secouer, le faire bouger. « Comme tu l'as si bien dit tout à l'heure, le destin a un sacré sens de l'ironie », lui répondis-tu dans un sourire. T'étais persuadée qu'il allait la recroiser et tu pouvais pas expliquer pourquoi. « Je reste persuadée que parfois, quand deux âmes sont destinées à se croiser, elles se croiseront tout le temps, peu importe les choix que tu feras, chaque décision te ramènera vers elle », affirmas-tu dans un mouvement du visage, l'air sérieux et sage. « C'est peut-être naïf de ma part mais je suis sûre que tu vas la revoir. J'ai envie d'y croire », et t'avais envie de croire que toute cette histoire se finira bien. « Je vais plomber l'ambiance si je parle de ça. Surtout que j'en ai déjà parlé, j'ai plus rien à dire », tu croisas les bras dans un mouvement désinvolte de l'épaule, le regard fixé sur son visage. « Pas besoin de prétendre, je sais », soufflas-tu dans un petit sourire réconfortant. « Mais si tu ne veux pas en parler plus, j'insiste pas, je veux pas te forcer. Donc si tu préfères parler lingerie, on peut », tu ris quelque peu, le regard tout de même soucieux.


@Lim Ka Eul

________________________________

Lim Ka Eul
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Lim Ka Eul
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Ji Chang Wook (acteur).
Crédits : Morning Rain.
Messages : 103
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t26960-lim-ka-eul-i-can-t-love-you-http://www.shaketheworld.net/t26967-lim-ka-eulhttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han-kagiyama-kikunae#1013191
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Mer 19 Juil - 17:48
Citer EditerSupprimer



  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f66786f45512d5a537178535163773d3d2d3337363039323638382e313461356431333837663163653833333835353536363030313033362e676966
- Je ne sais pas, si ton caractère t’attires des problèmes par exemple, il répond en souriant.

Ka Eul a toujours apprécié la personnalité de Yura. Elle sait ce qu’elle veut et elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Bien entendu, ça ne plaît pas à tout le monde, surtout venant d’une femme. Ka Eul ne fait pas partie de cette team misogyne, bien au contraire. Il aime juste plaisanter du caractère explosif de son amie.

- Je suis agent de policier, pas avocat, si tu commets un crime, je ne pourrais pas grand-chose pour toi, il continue sur le même ton.

Un chevalier sans son cheval blanc, l’image le fait sourire. Il est déjà monté à cheval plusieurs fois, mais ce n’est pas une passion qu’il a gardé. C’était surtout pour faire plaisir à ses parents. Il ne prétend même pas savoir monter correctement, il n’a jamais pris de cours.

- Je sais et c’est réciproque.

Leur amitié est particulière Ka Eul en a conscience. Ça aurait pu ne pas fonctionner puisqu’ils ont d’abord formé un couple. On dit souvent qu’on ne peut pas rester ami avec ses exs, qu’il y aura toujours une ambiguïté. Ka Eul répondrait qu’il ne faut pas faire de généralité, mais il sait aussi très bien que toutes les relations ne finissent pas comme ça. Que cela reste probablement des exceptions. Et il ne parle pas d’entente cordiale avec un ex, que l’on peut croiser occasionnellement sans que cela nous dérange. Non, il parle d’une vraie amitié sincère et complice. Selon lui, c’est plutôt rare après une relation de couple et il peut le comprendre.

Si le destin pouvait éviter de lui faire des blagues ça lui conviendrait bien… Il ne s’attendait pas à revoir Ha Neul et si une partie de lui est ravie, l’autre… Se retrouve plongée dans des souvenirs et des sensations qu’il pensait avoir oublié. Même si en réalité, difficile d’oublier quand on est hyper-mnésique. Il se souvient de détails que bon nombre on déjà oublié. Parfois, quand il évoque un souvenir on le regarde surpris, l’air de dire « Tu te souviens vraiment de tout ça ? ».

Yura est la voix de la sagesse. Elle a raison, s’il ne lui en parle pas, il ne pourra jamais savoir et en même temps… A-t-il réellement envie de savoir ? Est-ce qu’il ne vaut mieux pas arrêter les frais ici avant que ses sentiments pour Ha Neul ne reviennent vraiment ?

- Honnêtement, je ne sais pas si c’est une bonne idée de reprendre contact… Me revoir n’a pas dû lui rappeler que des bons souvenirs. Je peux comprendre qu’elle se soit braquée… Et en même temps… Je m’inquiète pour elle. Je l’ai croisé non loin du bar où elle travaille, d’après ce qu’elle m’a dit. Elle avait l’air éméchée et un type louche voulait la raccompagner… J’ai peur qu’elle se soit attiré des problèmes… Et ce n’est pas le flic qui parle.

C’est l’ancien ami d’Haneul qui parle, celui qui était amoureux d’elle et qui aurait voulu la protéger de tout, mais qui a lamentablement échoué.

- On verra si on se croise de nouveau. Si c’est le cas, cela voudra dire que le destin s’acharne, car je n’ai aucun moyen de la contacter. Mon seul moyen d’espérer pouvoir la croiser c’est d’attendre en bas de chez elle, mais je ne tiens pas à passer pour ce que je ne suis pas, ni l’effrayer. J’ai envie d’y croire aussi et en même temps… Je me fais une raison. Si je ne la revois pas, c’est que les choses devaient se passer ainsi.

C’est plutôt étrange d’entendre Ka Eul parler de cette façon. Il n’est pas du genre à croire au destin, au hasard… Si on veut quelque chose, il faut le provoquer et agir pour, d’après lui. C’est en partie un résultat de l’éducation de son père qui n’est pas entièrement à jeter. Il l’a toujours encourager à agir pour obtenir ce qu’il voulait et ne pas attendre de manière passive que tout lui tomber dans les bras. Évidemment, son semblant de sourire n’a pas d’effet sur Yura. Elle le connaît trop bien. Elle sait quand il ment, ce qui ne rend pas la tâche aisée quand il veut éviter un sujet. Il soupire.

- Je ne sais pas quoi dire de plus… On s’est croisé par hasard, je ne sais si je la reverrais, je crois que mes sentiments pour elle ne se sont jamais vraiment estompés contrairement à ce que je pensais… Je suis partagé entre l’envie de la revoir et la tentative de me convaincre que c’est mieux si chacun fait sa vie de son côté...

@Bang Yura

________________________________

I'm falling in love with you
“Fall into me and I'll catch you, darlin. We'll dance in the street like nobody's watching. It's just you and me and the song on repeat in my head. I'm drunk on your voice high on the moment. I'd fall for you twice if that's what you wanted. I'd give you my life from now till forever.” (c) Drake.
Bang Yura
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Bang Yura
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ∽ twice
Crédits : nuitdhiverasa
Messages : 1317
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p20-bang-yura#1041862http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038786
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | Jeu 12 Oct - 14:47
Citer EditerSupprimer










  ˛ self denial
◟̆ (n.) the act of not taking or having something that you would like because you think it is good for you not to have it.
Self denial (Yura & Ka Eul) VZyr8Uh
— « Eh... mon caractère ne m'attire absolument aucun souci », les autres avaient un souci avec ton caractère, c'était pas pareil. Tu plissas un peu le nez, comme une gamine têtue avant de secouer le visage. Tu n'avais cependant vraiment aucun souci, qu'il ne s'inquiète pas pour toi. Pour le moment, du moins. Peut-être un jour te croisera-t-il au poste de police parce que tu avais volontairement essayé de briser les genoux de quelqu'un – peut-être. « Tu m'aiderais même pas ? », tu mimas un air outré, la paume sur le cœur. « Outrée, choquée, déçue. C'est le moment où tu me dis que j'ai pas à m'inquiéter, que tu feras tout ce que tu peux pour m'aider, que tu réunirais les preuves suffisantes pour prouver mon innocence et que tu vas me trouver le meilleur avocat », osas-tu rouspéter, le visage allant de gauche à droite.

La frimousse boudeuse vint laisser place à un sourire doux et tendre, le regard brillant. Ton amitié avec lui était précieuse. Un lien unique que tu ne voulais pas perdre. La confiance était posée et ne pourrait bouger à présent. Tu savais que tu pouvais tout lui dire, comme il pouvait tout te raconter. Tu étais heureuse d'avoir pu le garder dans ta vie surtout que vous vous entendiez mieux ainsi. Ca aurait été dommage de le perdre, car il était une personne formidable. Et tu étais reconnaissante qu'il te dise autant de choses, qu'il puisse se confier. Tu hochas doucement le visage, écoutant attentivement. « Si tu t'inquiètes, tu peux lui demander. C'est le plus simple à faire je pense », enfin tu supposais, tu ne savais pas trop au final. « Tu ne pourras pas changer le passé de toute façon, donc autant t'assurer de créer de meilleurs souvenirs, et autant être sûr qu'elle soit en sécurité, non ? », pas besoin de poser ses regrets sur le passé. C'était fait, il ne pouvait rien changer – mais il pouvait changer l'avenir, essayer d'en construire un meilleur, apprendre de ses erreurs. « Mais si tu la revois, ça veut dire que ça devait se passer ainsi, aussi. Et ça veut dire que le destin te met sur sa route pour que tu fasses bouger les choses. Il y aura une raison si tu la recroises », et pas simplement pour que le destin s'acharne sur les mauvais souvenirs. Enfin, tu supposais, encore une fois. Tu préférais voir le positif et le temps qu'elle ne lui interdise pas de venir la voir... tu supposais qu'il y avait encore un peu d'espoir non ? « Est-ce que tu veux vraiment ? Que chacun fasse sa vie de son côté ? », il n'avait pas réussi à l'oublier jusque là. « Parfois faut forcer le destin, aussi rude que ça puisse paraître. Tu t'inquiètes pour elle, tu veux son bonheur, sa sécurité. Et en même temps t'as peur de la croiser en quelque sorte. Sauf que tout ne peut pas se mettre en place si tu ne donnes pas un petit coup de main », tu haussas un peu les épaules, espérant que tes mots fassent sens. « Si tu la revois, essaie de forcer le destin dans ton sens, pour que les choses se passent bien pour elle. Essaie de revenir petit à petit dans sa vie. C'est sûr que débarquer en mode boulet de canon c'est pas conseillé. Mais petit à petit. Pour reconstruire ce que vous aviez mais en mieux. Vous pouvez apprendre de vos erreurs tous les deux et tu sais quoi faire pour que ce qu'il s'est passé ne se reproduise pas », il avait, selon toi, quasiment toutes les cartes en mains. Il pouvait construire un demain encore plus beau, plus sain pour elle. Il pouvait l'aider à y arriver, du moins. « Mais tu restes le seul qui décidera. Je peux pas le faire pour toi », tu pouvais pas le forcer non plus. « J'ai juste pas envie que tu aies des regrets, et que tu te dises que si t'avais su, ou si t'avais été là... Change tout ça, et sois là », tu lui offris un sourire encourageant.

@Lim Ka Eul

________________________________

Contenu sponsorisé
 
Re: Self denial (Yura & Ka Eul) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas