167 497 points
15 membres
68 258 points
16 membres
185 414 points♛
16 membres
48 171 points
11 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
fall in love with people » niha ☆  Lun 16 Fév - 16:06

i don't fall in love with men or women, i fall in love with people.


Se réveiller avec la chaleur d'un corps, le coeur contre l'oreille, la sensation de bien être simple et pur. Un rayon de soleil qui caresse doucement la joue, et que, avec douceur, on finis par resserrer légèrement l'étreinte sur le torse qu'on a à portée de main. C'est ce genre de matin que nina adore. Embrassant avec douceur la peau à portée de ses lèvres, elle remonta avec douceur jusque dans le cou de son amoureux, ou elle cala sa tête, remontant sa main gauche dans les cheveux blond d'in ha, jouant avec d'un geste lent. La couette recouvrait à moitié leur corps, et nina tira doucement dessus pour les recouvrir, avant d'embrasser à nouveau la peau de du jeune homme endormis. après quelques minutes toute plus délicieuses les unes que les autres, elle se résolu à ouvrir les yeux, s'étirer et se redresser dans le lit, s'asseyant en tailleur. Il était tôt, et ils avaient cours tout les deux un peu plus tard que la moyenne, ce qui laissa tout le loisirs à la californienne d'apprécier le matin, comme elle l'aimait. elle était de ceux qui se couchent tard et se lèvent tôt. Sachant son amant sur à tirer du sommeil, elle l'enjamba, embrassant ses lèvres du bout des siennes avant de se lever et de s'étirer une nouvelle fois, regardant par la fenêtre de la chambre, soupirant doucement. Ses yeux cherchèrent un quelque chose à se mettre, ce qui était le débardeur d'Inha. Elle l'enfila et sortis de la chambre sans faire de bruit, laissant sa main glisser le long de la rambarde jusqu'à descendre les escaliers et se diriger vers la cuisine. La blonde (actuellement blonde, en tout cas) alluma la bouilloire pour se faire chauffer un thé puis le lait pour son amoureux et retourna au salon pour allumer la chaîne hi-fi, baissant le son pour que ce ne soit pas trop fort. Elle laissa le cd tourner en bruit de fond et se dirigea vers a grande baie vitrée qu'elle adorait tant et pris le temps d'observer la ville.
ayant pris ses marques dans l'appartement, elle retourna à la cuisine pour se servir un bol de céréales sans lait, qu'elle adorait grignoter, et pris aussi quelques fruits de saisons qu'elle posa dans une assiette, le tout sur un plateau. Son thé prêt et le chocolat chaud parfaitement préparé (avec une touche de cannelle) d'in ha également, elle monta le plateau dans la chambre. Le posant sur le sol, elle se glissa sur le lit, grimpant sur le in ha encore tout endormis, elle l'attaqua à coup de bisous pour le réveillé, espérant que l'odeur du chocolat chaud le motiverait un peu. grignotant sa peau du bout de ses doigts et de ses lèvres, elle glissa sur son ventre en murmurant entre chaque baiser faut se réveiller. C'est l'heure. De. Se. Lever. Puis il fait beau. Puis ton chocolat est prêt avant de rire doucement, se redressant pour observer son visage, les cheveux lui tombant autour du visage.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life
Re: fall in love with people » niha ☆  Lun 16 Fév - 20:26


Fall in love with people
Nina & In Ha




Un souffle. Une respiration si familière blottie contre moi. Je ne bougeai pas, je profitai du silence et de sa chaleur entremêlée à la mienne. J'aurais voulu ne jamais quitter cette sensation, cet instant. Une légère lumière traversait la chambre, chatouillant nos paupières à moitié endormies. Elle pouvait toujours tenter de me réveiller, même avec les fenêtres grandes ouvertes et le bruit de la ville, je dormais comme une marmotte, au grand dam de celle entre mes bras, qui se levait à l'aube. Nina aimait les premiers rayons du soleil, s'en imprégnant comme une fleur au printemps. Je l'appréciais aussi l'astre jaune, mais je préférais le boire sur elle, me délecter des rayons qui illuminaient sa chevelure blonde, qui rendaient ses lèvres plus rougies, et sa peau aussi chaude qu'un fruit sur un arbre en plein été. Un frisson, une sensation de froid, mais aussi l'effet dû à sa bouche se baladant sur mon torse. Je la laissai faire, mon esprit avait encore un pied dans les songes, et puis pourquoi lutterai-je contre elle ? Elle faisait ce qu'elle voulait. A cet instant, je lui appartenais. Je la sentis finalement se lever, une partie de moi me quittait, je lâcha un soupir, résolu. Un baiser à nouveau, j'entrouvris un oeil admirant le chat gracieux qu'elle était en s'étirant, avant de le refermer. Si elle était un chat, j'étais certainement un chien, et pourtant on était en parfaite harmonie. Je me retourna sur le flanc, les rayons m'éclairant un peu plus, je voulais profiter jusqu'au bout de la nuit qui avait déjà disparu. Trop tard In Ha ! Je m'enfonçais un peu plus dans les draps, le parfum féminin embaumait le côté droit, et comme un manque, je m'y lova. Une musique au loin animait doucement le salon, du jazz, un chanteur italien, Peter Cincotti. Enivrant piano. Je me demandais souvent en écoutant ce genre de musique, pourquoi je n'avais pas choisi de faire du jazz ? C'était si... fascinant, ensorcelant. Je me disais que je ne serais jamais capable de faire ça. Je bascula à nouveau sur le dos, m'étirant à mon tour, sans pour autant réouvrir les yeux. J'écoutais la musique, les bruits de Nina dont je pouvais deviner chacun des déplacements. Elle devait bader les baies vitrées, soit se lover sur le canapé, les jambes repliées sur elle-même, soit elle devait le bouder, préférant les coussins que j'avais installé pour elle, devant les fenêtres donnant sur la ville. J'hésitais, je n'osais parier sur l'une ou sur l'autre.

Le coin de ma bouche s'étira, elle arrivait, j'entendais la résonance de ses pieds nus qui, même légers, n'arrivaient jamais à être discrets sur l'escalier en fer. Elle ramena avec elle des odeurs, toutes plus différentes que les autres, alléchantes. Cannelle, j'aimais la cannelle. Revoilà les baisers, la chaleur tant aimée et je ne bougeai toujours pas d'un poil, comme si je voulais faire croire que je dormais encore. « Faut se réveiller. C'est l'heure. De. Se. Lever. Puis il fait beau. Puis ton chocolat est prêt. » Le coin de ma bouche me trahissait, alors que mes mains remontèrent enfin lentement vers elle, se posant dans son dos et ses reins. Je lâcha un nouveau soupir, un large sourire, alors que je me retournai sur le côté, embarquant doucement la blonde avec moi dans mon mouvement. Mon étreinte se referma un peu plus sur elle. Mes lèvres se posèrent en silence sur ses cheveux, puis son front, avant d'atteindre une paupière qui se referma à mon contact. Mon visage contre le sien, tout simplement, de longues minutes, comme si pendant la nuit, et la veille, je n'en avais pas eu assez. « Je suis réveillé... bientôt. » murmurai-je. Si on pouvait m'accorder une heure, ça serait bien oui. La jeune femme bascula sur le dos, et appuyé sur mes bras, je me redressa en position assise. Je l'observa d'un oeil, le moins paresseux et peu convaincu par l'envie de sortir, mais toujours avec ce sourire, j'enlaçai sa taille et posa ma tête sur son ventre. « Merci pour le chocolat.. » disais-je simplement. Je souleva olentement son haut, embrassant quelques secondes sa peau, contournant son nombril pour la chatouiller, avant de recouvrir le tout. « Hmm.. J'aime que tu portes mes fringues, mais tu n'as plus la même odeur après, ça me trouble. » Il fallait que je creuse sous ses inutiles bout de tissus pour la savourer à nouveau.  
  

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: fall in love with people » niha ☆  Mer 18 Fév - 16:55

i don't fall in love with men or women, i fall in love with people.


Le jazz amenait une douceur exquise à l'appartement, et la lumière du jour, les rayons du soleil dans le salon, puis dans la chambre rendait nina heureuse. Un rien était beau, alors pourquoi chercher toujours le bout du monde ? Son bonheur à elle, s’appelait inha. Et son bonheur s'éveillait alors qu'enfin ses doigts glissent sur le dos cambrée de la californienne. Son sourire la fit rire, et le mouvement sur le côté qui la fit rencontrer à nouveau les draps encore chaud de leur nuit. Elle en profita pour glisser ses deux mains dans les cheveux du coréen, une jambe entre les deux siennes, elle apprécia à sa juste valeur les attention douce que lui portait son amant. Ses yeux rivés sur les courbes de son visage, sur sa mâchoire, ses lèvres, ses yeux, son nez, Nina se délectait du spectacle qu'offrait un visage dans son cœur. Les délices de l'amour. Les lèvres de la belle se posèrent avec douceur sur le bout du nez de son amant avant de rire doucement. bientôt lâcha t-elle avec une pointe de sarcasme, avant de rajouter un mmhh, mhh qui en voulait dire long sur ce qu'elle croyait. Elle se lova un un peu plus contre lui avant de reculer et remonter une jambe pliée, laissant sa main retomber lorsque Inha se redresse. Il était tellement mignon, au réveil. Si fatigué et pourtant bientôt réveillé. Ses doigts jouèrent avec douceur sur la peau dénudé, dans le creux de son dos, alors qu'il se recouchait pour poser sa tête sur le ventre de sa belle. Elle sourit et remonta sa main dans son dos, le caressant du bout des doigts en dessinant quelques arabesques. La blonde ferma les yeux lorsque les lèvres de son amoureux commencèrent à jouer avec sa peau. il va refroidir murmura t-elle en se laissant aller avec plaisir aux délices qu'apportait inah sur son corps. Puis son rire résonna à nouveau. j'aimerais bien que tu portes ms fringues aussi. Tu sais, pas ceux que je met tout les jours que je te pique, ceux qui font vraiment... fille. lâcha t-elle en laissant glisser ses mains sur la peau dénudé de son compagnon. Elle rouvrit les yeux et lui offrit un sourire espiègle, avant de se redresser et de le tirer dans son mouvement. Elle s'approcha un peu plus près, et fit un peu de gym pour pouvoir se glisser contre lui, sur ses genoux. Elle adorait pouvoir se lover tout contre lui et en même temps le regarder un peu d'au dessus. Après tout, c'était bien les seuls moment ou sa tête dépassait celle de son compagnon. Glissant ses bras autour de son cou, elle appuya sa tête contre celle d'Inha, resserrant ses jambes autour de sa taille, refermant les yeux, bougeant doucement son corps de droite à gauche, se laissant entraîner par le piano envoûtant du jazz. Elle profita de cet instant quelques deux minutes avant de se détacher doucement, liant ses doigts autour de la nuque de son amoureux, et venant capturer ses lèvres, avant de le regarder avec un grand sourire. Finalement, elle se laissa glisser sur le côté gauche, côté du lit ou le plateau était posé par terre, et glissa à côté d'in ha. Sa façon de se mouvoir pouvait facilement se comparé à un chat. Flemmarde, elle ne prenait pas le temps de s'enlever complètement, ou de finir un mouvement pour attraper l'objet de ses désirs. Couchée à plat ventre légèrement au travers du lit, elle attrapa le bol avec les céréales et en grignota une, reposant sa tête sur le matelas.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life
Re: fall in love with people » niha ☆  Jeu 19 Fév - 15:04


Fall in love with people
Nina & In Ha




My love. I've given all my soul.
Pourquoi n'y ai-je pas pensé plutôt ? Me réveiller avec du jazz. En l'écoutant se déverser avec élégance dans l'appartement, je regrettais soudainement mon erreur. Moi le difficile, la marmotte ambulante, le paresseux du lit, le délaissé de la nuit, lentement mes doigts trouvèrent avec facilité le rythme lent de la mélodie, qu'ils commençaient à connaître par coeur à force de l'entendre, cet américain au nom aux consonances si italiennes. Nina, tu me connaissais si bien, si naturellement, tu avais remis le bon CD, la musique parfaite sans en chercher une autre. C'était tout ce qu'il me fallait. Il ne manquait plus qu'elle, car mon humeur grognon, passagère, était aussi dû à son éloignement. Elle était revenue entre mes bras, mais madame, comment voulez-vous que je me lève si vous me tentez avec votre chaleur si enivrante ? Torture divine bien entendu, je vous en prie, ne vous gênez pas pour moi. Je voulais laisser mes lèvres se balader un peu plus, remonter un peu plus, en avoir un peu plus, comme si je n'en avais pas eu assez cette nuit. J'admirais les frissons que je lui procurais, puis son rire, cristallin, douce mélodie à mon oreille. Où devais-je encore la toucher ? Que devais-je dire d'autre pour encore l'entendre ? Ses mains dans mon dos, si j'étais un chat, j'en aurais presque ronronné. Mais j'ai dit que j'étais un chien, alors je m'y tiens ! « J'aimerais bien que tu portes mes fringues aussi. Tu sais, pas ceux que je mets tous les jours que je te pique, ceux qui font vraiment... fille. » J'arquai un sourcil, toujours couché sur son ventre, avant de lâcher un petit rire à mon tour. « Et si tu tombes amoureuse de moi en femme après.. hm ? Une deuxième fois. Mais je ne pense pas que cela vaille le coup d'oeil si tu veux mon avis ! » Étrangement, les femmes étaient plus belles en portant des habits d'hommes que l'inverse. Si je portais un de ses petits hauts, une robe, une jupe, ou rien qu'un soutien-gorge, à mon avis, ça serait plus comique qu'autre chose sur moi. La voir se balader avec ma chemise sur le dos, ses jambes dénudées passant sans cesse devant moi, comment résister ? Jolies aguicheuses. Non, les femmes étaient décidément mieux, elles avaient ce pouvoir d'être irrésistible avec peu de choses, une splendide assurance. Si elle me trouvait attirant habillé en femme, j'en serais étonné mais plutôt flatté. Comme elle avec sa féminité, ma virilité ressortirait sans peine. Je l'avais senti se relever, m'entraînant avec elle, et je me laissai faire, sans broncher, mon énergie n'étant pas encore au maximum de ses capacités. Où allait-elle aller ? pensais-je, en la voyant s'asseoir sur moi, entourant mes hanches de ses jambes élancées. Je penchai la tête sur le côté, souriant avec douceur quand son front rencontra le mien. « Mmm.. » Une simple exclamation silencieuse de bien-être. J'étais bien, si bien.. Je ne voulais plus bouger, ni qu'elle m'échappe. Mes mains se posèrent sur ses reins, tapotant sa peau en rythme, les touches noires et blanches se mélangeant dans ma tête. Je n'avais jamais fait de piano, mais Nina en aurait fait un de magnifique. Elle se balançait de droite à gauche entre mes bras, envoûtée elle aussi. « On devrait se réveiller comme ça tous les matins.. » Mes paroles fûrent agréablement étouffés par un nouveau baiser. Je la sentais s'éloigner, m'offrant un sourire dont elle avait le secret. « Mais sans que tu ne sois obligée de me quitter.. » murmurai-je entre ses lèvres, avant de les recapturer avec envie. Je n'aimais pas perdre sa chaleur, me contenter du parfum qu'elle laissait derrière elle était une délicieuse torture. Elle se laissa glisser sur le côté, s’intéressant à la nourriture qui la distrayait de sa bonne odeur. Allongée à moitié sur moi, je posa mes lèvres sur le tissu qui la couvrait, au creux de son dos. Je me penchai un peu plus, traçant un chemin jusqu'à ses omoplates qui étaient elles dénudées, pour mon plus grand plaisir. Je la surplombais légèrement, embrassant son épaule droite entre deux ou trois mèches de cheveux qui me chatouillaient. Puis, au fur et à mesure, me penchant davantage, je me laissai tomber sur le ventre moi aussi, dégageant mes jambes qui étaient sous elle. Remarquant que son attention était ailleurs, mes lèvres continuèrent leur parcours sur son bras droit, papillonnant sur sa peau claire, avant d'intercepter quelques céréales qu'elle avait entre ses doigts. « Mmmmm.. Mais c'est bon ça. ça devrait être plus de ce côté-là, ça serait mieux ! » lançai-je, un sourire amusé, déplaçant le bol de plus en plus à droite, de sorte qu'elle ne puisse plus l'atteindre. En gros, je me le réservais juste pour la taquiner ! Avant qu'elle ne réagisse, d'un mouvement rapide, je posais deux pieds à terre et me leva, attrapant un boxer dans les placards qui nous faisaient face. Je la surveillais du coin de l'oeil, et une fois couvert un minimum, je marcha lentement vers le bol, imitant sa démarche féline comme si j'allais attaquer, avant de finalement attraper les céréales. Un air espiègle passa sur mon visage, avant de monter à nouveau sur le lit, en grignotant un peu ce que j'avais entre les mains, lançant des « Mmmm c'est bon ! » à tue-tête, avant de m'asseoir, le dos calé contre le mur. Une jambe pliée, une jambe tendue, j'observais Nina. ça y est, j'étais presque entièrement réveillé.   
  

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: fall in love with people » niha ☆  Jeu 19 Fév - 22:44

fell in love in a beautiful way


La voix tranquille et le piano langoureux en fond les berçaient dans une espèce d'extase bien à eux, que leur corps retranscrivaient en des salves d'appels sensuels l'un à l'autre. Comme une mélodie, leur amour s'écrivaient jour après jour, sans se soucier de quoi que se soit, juste avec simplicité.  « Et si tu tombes amoureuse de moi en femme après.. hm ? Une deuxième fois. Mais je ne pense pas que cela vaille le coup d'oeil si tu veux mon avis ! » Nina ne pu s'empêcher de rire, contractant son ventre sous les baisers délicats de son amant. « Tu me ferais complètement craquer, c'est sur. » La californienne étaient de ceux qui adoraient dire : Je ne tombe pas amoureuse d'un homme ou d'une femme, je tombe amoureuse de la personne, de son cœur et de son âme. Si elle ne croyait pas totalement aux âmes-sœurs, elle pensait dur comme fer que sa vie n'était orchestré que par le hasard et le destin. Alors nina se laissa aller contre son amoureux, le plaisir de ses lèvres et de ses caresses, le plaisir de ses doigts dans son dos, de ses yeux, de son sourire, de ses lèvres. « On devrait se réveiller comme ça tous les matins.. » La belle sourit doucement, jouant délicatement avec les cheveux de son amant, elle lui lança néanmoins un regard malicieux. « Pour ça mon amour, il faut que tu te lèves plus tôt tout les matins. » Glissée sur le ventre, la blonde soupire doucement, le bonheur simple parcourant son corps à coup de baisers d'amour tracée dans son dos. Facilement déconcentrée par quelque chose, que se soit nourriture, film, musique, paysage, Nina ne faisait plus attention a Inha qui se rapprochait trop près de sa nourriture, nourriture qui disparut d'entre ses doigts, ce qui eu pour réaction de lui échapper un « héé » surprit, tournant la tête vers l'intéressé. Elle fit la moue, sa main suivant le bol avec quelques secondes de retard, sans pouvoir l'atteindre. Elle gémit, chouinant « maaais... » Mais inha avait la fâcheuse tendance à pouvoir accaparer très facilement son intention, bien qu'elle laissa retomber sa tête sur son bras, suivant des yeux le corps si finement dessiné de son amant. La courbure de son dos, la ligne de ses fesses, ses jambes musclées. Nina le dévorait des yeux, mais quand il se retourna et que la lueur de malice que la belle intercepta dans les yeux de son mâle, elle se redressa, prête à attaquer le bol. Mais encore une fois, Inha fut plus rapide qu'elle, ce qui la fit éclater de rire. « sans cœur ! » lâcha t-elle en faisant la moue, la nouvelle tentative pour piquer le bol encore râtée, elle abandonna finalement, son rire crystalin passant encore une fois ses lèvres. Elle se laissa retomber sur le ventre et rampa jusqu'au bord du lit, de façon à pouvoir attraper sa tasse de thé, et souffler dessus. Comme son amoureux était à l'autre bout du lit, elle esquissa un sourire de malice et lança « mhhh, trop bon ce chocolat chaud préparé avec amour, avec tout ce qu'il faut dedans. Mhhh, trop trop bon... » avant de finir son geste par un bruit de boisson aspirée entre ses lèvres, rien d'autre que sa propre boisson. Elle reposa sa tasse et attrapa une petite grappe de raisin avant de se redresser et faire volte face pour regarder inha. Rien que sa vue, son visage, son sourire réchauffait le cœur de Nina, soufflait sur son cœur comme un ouragan, et fichait un sourire sur ses lèvres. Elle s'approcha de lui en marchant sur ses genoux, et vint passer une jambe entre celle de son compagnon, son bras droit venant s'appuyer sur le matelas, à côté de son corps. Elle ficha son regard dans celui du blond et s'approcha de ses lèvres pour les lui voler. Doucement, amoureusement, simplement. Elle se détacha de lui et rouvrit les yeux, la lueur de malice toujours fichée dans les yeux. Elle releva son autre main avec le raisin, détacha un grain d'un geste expert et le glissa entre les lèvres de son amoureux, avant de l'embrasser chastement et de se reculer, pour finalement poser sa tête sur le ventre du coréen. « ahhh » fit-elle en ouvrant la bouche, réclamant par la son du si faiblement abandonné : ses céréales. because i love you more than you think i do, and i love you.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life
Re: fall in love with people » niha ☆  Jeu 26 Fév - 16:20


Fall in love with people
Nina & In Ha




Nina était du genre à vouloir gambader au premier rayon de soleil de la journée. Parfois, j'éprouvais la même chose, et je la suivais, sans m'en rendre compte, pourchassant la lumière qu'elle était à travers les rues de Séoul. Lié à elle par le destin, attiré. Je me laissai guider, sans broncher, étant sûr et certain de ne jamais m'ennuyer avec elle. Tout ce qu'elle faisait, tout ce qu'elle me proposait, tout ce qu'elle était en réalité... me plaisait. Oui, l'amour est aveugle, c'était bel et bien la vérité ! Mais parfois, je ne voulais pas courir après le rayon de soleil, je voulais empêcher Nina d'y courir après. La flemmardise reprenait le dessus de temps en temps. Je voulais jalousement la garder entre mes bras, pour moi seul, la protégeant dans notre cocon de couvertures, mêlant nos deux chaleurs à tout jamais. Aujourd'hui, vous vous en doutiez, c'était plutôt la seconde option qui me dominait et encore, j'avais mis un pied hors du lit, ce qui était un miracle ! Mais à peine vingt secondes, cela ne comptait pas. C'était seulement pour la titiller un peu, lui piquer sa nourriture pour qu'elle se focalise à nouveau sur moi, sur le lit moelleux, en oubliant l'heure qui passait... Je me rallongea sur le lit, le dos calé contre le mur, le bol entre mes mains. La jeune femme attrapa l'une des tasses posées sur le plateau, je la regardais s'étirer, voir carrément ramper pour l'attraper, ce qui m'amusa. On aurait dit une petite chenille, c'était comique ! Une chenille dans notre cocon douillé, oh quelle image. Tout d'un coup, j'écarquilla légèrement les yeux en la voyant parler de mon chocolat chaud. Quoi quoi quoi, elle allait le boire ? Une gorgée ok, mais pas tout ! Je fronça les sourcils, avant de me rendre compte qu'elle n'avait pas pris ma tasse, mais bel et bien celle de son thé. Je lâcha un petit rire, fallait toujours que je me fasse avoir hein... « Tss... » Même pas vrai d'abord, je l'avais vu depuis le début que c'était pas la bonne tasse ! Je fis une moue, avant de la sentir approcher. Je la laissa s'installer à sa guise sur moi, avalant une nouvelle céréale que je fis craquer entre mes dents devant elle, avec un petit sourire qui voulait clairement dire "Viens les chercher si tu les veux !". Le parfum familier se penchait doucement vers moi, son regard rencontrant le mien, puis ses lèvres. Agréable. Je ne voulais pas qu'elle s'arrête. Si, arrête, arrête de m'embrasser... ou sinon, j'étais bien capable de tout envoyer valser dans le vide et de te bondir dessus sans pouvoir te débarrasser de moi ! Je devenais bien trop gourmand d'elle, j'allais finir par en être de plus en plus dépendant. Hmm... N'était-ce pas déjà le cas ? Et maintenant, elle me nourrissait, quelle ironie ! Je croqua le raisin qu'elle avait mis dans ma bouche, alors qu'elle s'allongeait contre moi. « Pas mauvais ! » C'était le genre de fruits que je pouvais manger sans pouvoir m'arrêter, un peu comme les tomates cerises. Un délice. J'avança quelques céréales près de sa bouche grande ouverte, avant de me raviser et de les mettre dans la mienne. Je me mis à rire, avant de lui faire le coup une deuxième fois, pour finalement lui accorder quelques douceurs sucrées comme récompense. Elle était mignonne. Je posa le bol contre ma taille à droite, le long du rebord du lit pour avoir mes deux mains libres. L'une nous nourrissait, l'autre se baladait dans les cheveux blonds de Nina, capturant des mèches que je m'empêchais d'entortiller, même si j'étais toujours tenté. Trop tard, en voilà une qui entoura mon index. Au moment où je m'apprêtais à lui donner à nouveau un céréale, je fis retomber ses cheveux sur son visage pour qu'elle ne voit plus rien, ce qui la fît refermer la bouche ! « Oh et bein alors, tu n'en veux plus ? Tant pis, ça en fera plus pour moi ! » Tricheur, mais fier de l'être. Je riais de plus belle, me faisant pardonner en lui ôtant tout cela des yeux. Ah je me sentais bien ici. Pourquoi devions-nous sortir déjà... Les cours ? Quelle idée. Heureusement que ma conscience était en acier, sinon je sécherais souvent. Je lâcha un soupir d'aise, caressant du bout des doigts son cou, sa clavicule... « ça fait longtemps qu'on a pas passé une journée ici, seuls, sans aucune communication avec l'extérieur... » Un jour, on avait passé une semaine entière sans sortir, c'était les vacances, on en avait profité à notre manière. Musique, films, silence, dormir, parler de tout et de rien, cuisiner ce qui nous faisait envie, des bains à trois heures du matin, et même une bataille d'oreiller ! Et je l'avais coursé dans tout l'appartement aussi, mais je ne sais plus pourquoi. Je savais juste qu'on avait fini couché sur le tapis devant le canapé, à reprendre notre souffle, à rire bêtement, mais c'était juste ça le bonheur, non ? Je fis lentement glisser la bretelle sur son épaule, elle était sur le chemin de mes petites caresses, la gênante. « Aujourd'hui, toi et moi... Tous les deux... Hmm ? » Je souriais tout doucement, murmurant ma phrase comme une petite supplication mignonne, ma main gauche effleurant malicieusement la peau douce de son bras. « J'ai envie qu'on reste ensemble.. » rajoutai-je tout simplement. J'en avais envie, voilà je l'avais dit. Il y avait des jours comme ça où je me surprenais à ne pas vouloir la laisser partir, où j'avais envie de balancer mes repets, mes cours, mes devoirs envers mon père et juste rester là, avec elle, m'abreuver d'elle et oublier le manque qu'elle avait laissé derrière elle pendant le peu de temps où nous nous étions séparé. Je soupira. J'étais bien trop amoureux, c'était indéniable.

    
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: fall in love with people » niha ☆  Mar 31 Mar - 0:50

fell in love in a beautiful way


Nina aimait Inha d'un amour sans limite. Un amour pur, simple, d'une affection sans nom. Nina, nina elle vivait que pour Inha dans ces moments la. La musique, les quelques notes, le parfums doux de la cannelle mélangé à celui plus doux de leur lessive. Nina elle, elle l'aime si fort son amoureux, que son sourire la rend dingue, que ses lèvres sont le meilleur des goûter, que son corps est le plus bon des pêchés. Elle lui souriait lorsqu'il croqua dans le raisin et après s'être installée et quémander ses céréales, Nina rouvrit les yeux pour voir la main d'Inha approcher avec une céréales, puis repartir vers la bouche de son bien-aimé, ce qui la fit couiner de frustration, bougeant ses jambes en remontant une main sur la cuisse du blond. Les doigts de la belle caressaient avec douceur la peau pâle et le pan de tissus sur sa cuisse alors qu'elle avait refermée les yeux pour mieux apprécier le goût des céréales et les caresses douce de la main d'Inha dans ses cheveux. Cheveux qui lui retombèrent dans la figure, ce qui la fit marmonner à nouveau. «  hééé. » Mais finalement le rire de la blonde rejoins celui plus malicieux de son amoureux, et elle tourne la tête pour laisser plus d'espace dans son cou. Ses yeux se refermèrent et elle reprit ses arabesques sur la peau du coréen tout en soupirant d'aise sous les caresses. « mhhhh.. » répondit-elle simplement, une petite voix alors qu'elle frissonnait quand sa bretelle quittait son épaule. « tu vas pas regretter demain de pas être allé en cours aujourd'hui ? Tu m'as dis que t'avais un truc important aujourd'hui non ? » Murmura t-elle sans grande conviction, refusant simplement de quitter ses bras. Elle bougea malgré tout après un temps, se tournant sur le ventre, ses cheveux tombant en cascade sur son épaule droite. Elle remonta contre son amoureux en parsemant la peau de son ventre de baisers, puis son torse et enfin son cou, avant de se redresser un peu, prendre le bol pour le poser sur le rebord de la fenêtre. Nina glissa sa jambe droite par dessus celles d'Inha pour être à califourchon sur lui et se laissa glisser à nouveau contre lui, ses mains venant de part et d'autre de son crâne se mêler à ses cheveux. Elle en profita pour l'embrasser à nouveau, chuchotant contre ses lèvres « je t'aime. » spontanée, nina n'attendait jamais de réponses à ses déclarations, et lui disait souvent à quel point elle l'aimait. Pour elle, les sentiments étaient importants et il fallait les partager. Elle sourit tout contre ses lèvres et le dévorait du regard. Son inha, la tout contre elle, rien que pour elle. La belle vint embrasser la commissure de ses lèvres, sa mâchoire pour finir son parcours dans son cou avant de poser sa tête tout contre lui, son souffle étant assez près pour se faire sentir sur la peau du blond. Et elle ferme les yeux Nina, elle profite juste, elle laisse une main vagabonder dans la nuque de son amoureux, elle laisse ses yeux se refermer et elle soupire doucement. « tu sais que c'pas moi qui vais te forcer à aller en cours... c'est le contraire d'habitude. » dit-elle en rigolant doucement.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life
Re: fall in love with people » niha ☆  Sam 4 Avr - 15:49


Fall in love with people
Nina & In Ha




Je me sentais bien, comme une matinée de printemps. Vous savez, ce genre de matinée où vous vous réveillez, le soleil dans les yeux qui vous réchauffe doucement la peau de ses rayons encore légers, vous ouvrez les fenêtres et la fraîcheur agréable vous envahit. Ça sent bon, ça sent les fleurs, le temps vous rend de bonne humeur, et tout ce que vous avez envie de faire, est de rester là, assis au soleil et de profiter, en silence, avec extase. Nina était mon printemps. Elle était mon printemps en permanence. Sa chaleur, sa présence me faisait littéralement flotter. J'avais envie de faire tout et n'importe quoi, à ses moindres besoins je sauterais en l'air pour elle, lui décrochant la lune si il le fallait. J'étais simple, rien n'était compliqué. Tout était clair, doux, agréable, comme une simple balade que l'on jouait en boucle, en couple. Elle me rendait gourmand, terriblement gourmand de sa chaleur, de ses mots, de sa voix, de ses gestes qui me rendaient tout bonnement faible et amoureux. J'étais faiblement amoureux, et j'aimais être faible de cette façon. Laissez-nous en profiter encore, hurlaient nos mains. La mienne éloignait une bretelle de son épaule, l'autre dans ses mèches de cheveux, quant aux siennes, elles se perdaient sur ma peau en de milliers de petites étincelles électriques, me faisant frisonner imperceptiblement. Quelle magicienne.. Comment faisait-elle ? Je me demandais parfois si je lui faisais autant d'effets. « Rien n'est plus important que toi. » murmurai-je simplement, complètement hypnotisé par le bien-être que je ressentais, et davantage encore quand elle se redressa contre moi. J'aimais la façon dont ses cheveux retombaient sauvagement sur un seul côté de son visage, sa bouche parcourant ma peau, je lâchai un soupir, ou était-ce un grognement d'aise ? Si simple, elle pouvait faire ce qu'elle voulait de moi.. Se mettant à califourchon sur moi, je l'observai venir à moi, je n'attendais que ça. Je me délecta de ses lèvres qu'elle m'offrait à nouveau, mes mains remontaient dans son dos, creusant la cambrure de ses reins que je rêvais encore et toujours de parcourir de baisers. Les plus beaux mots d'amour se mélangèrent à nos sourires, réchauffant un peu plus mon coeur d'un battement plus fort. Je les entendais souvent, et pourtant, je semblais toujours surpris, comme si c'était ma première fois. Les papillons me troublaient, son regard aussi, mes mains glissant sur ses hanches alors qu'elle continuait son chemin le long de mon cou, pour finalement se lover à nouveau contre moi. Un besoin, d'un geste affectueux, je passa mes bras autour d'elle, l'enlaçant. Mes gestes voulaient dire tant de choses, j'espérais qu'elle les interprétait au mieux, les mots sont parfois si longs à sortir, si timides. Mon rire se mêla au sien en entendant sa réponse. Une joie simple. C'est vrai que malgré les heures que je faisais, j'étais celui qui l'incitait à ne louper aucun cours généralement. Comment arrivai-je à faire ça d'habitude ? Comment pouvais-je faire ça ? Je la força avec douceur à se redresser, je quitta le mur pour me coller contre elle, mes mains glissant dans son dos avec possession. « Alors, tu es entièrement à moi pour la journée ! Oui, toute entière... » affirmai-je, un sourire malicieux aux lèvres en embrassant les siennes plus chastement. J'avais l'impression que cela faisait un siècle que je n'avais pas passé une journée entière avec Nina, sans appel ennuyant, sans potes qui passaient, sans aucun dérangement. Notre bulle, loin du monde qui voulait égoïstement nous séparer. Je dévorai son regard, mon front se colla au sien en silence. « Je t'aime aussi. » avais-je susurré, comme un secret dont elle était la seule à avoir la clé. « Je t'aime toute entière... De la pointe de tes cheveux, aux bouts de tes orteils ! » lui assurai-je, avec un petit rire. J'attrapai un grain de raisin, surpris qu'elle ne les est pas encore tous mangé, l'emmenant jusqu'à sa bouche. « Qu'est-ce que tu veux faire ? Tu as une envie pour aujourd'hui ? » Je fis rouler le fruit sur ses lèvres, avant qu'il ne finisse par disparaître, laissant une perle d'eau glisser dans son cou. Distrait, toujours distrait. De la pointe de ma langue, je suivais le petit chemin mouillé que la goutte laissait derrière elle, continuant le long de sa gorge, la penchant légèrement en arrière en sentant la gourmandise me tentait encore avec sa peau. Ma course se terminait au creux de sa poitrine, alors que j’entrouvrais d'un doigt son débardeur, amusé. « Veux-tu aller quelque part.. ? Je te suivrais.. » rajoutai-je, mon souffle chaud frôlant l'une de ses rondeurs. Un mot de toi, un seul, je céderais tout. Je te céderais tout. Je suis si faible, pardonne ma faiblesse face à l'amour. Face à l'amour que je te porte, mon ange.

    
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: fall in love with people » niha ☆  Dim 3 Mai - 11:22

fell in love in a beautiful way

Nina est tombée amoureuse du jour au lendemain. Un sourire à suffit à voler son cœur, un regard à lier son âme puis le destin à fait le reste. Nina est tombée amoureuse si vite, si fort, que certains auraient pu en avoir peur, de cet amour, mais Nina elle, elle voulait juste passer son temps avec son amoureux. Comme aujourd’hui, comme cette nuit et toutes les nuits. Nina ne voulait pas quitter cet homme qui encore aujourd’hui et comme tout les jours à venir réchauffe son cœur et détruis son ventre à coup de papillons d’amour. Les caresses laissent des marques d’amour sur son corps qui ne s’effaceront jamais, comme ses paroles, comme ses regards envers elle. Nina flotte dans une bulle qui ne devrait jamais exploser, qui devrait juste continuer à les faire s’aimer. S’aimer à l’infini. La belle frissonne sous les paroles et les caresses de son amant, frissonne quand il la serre contre lui, frissonne quand leur regard se croisent. Quand ses bras l’enlacent, nina ne peut se retenir de sourire, ses doigts à elle venant chatouiller la nuque de son amant. Parfois, elle avait l’impression qu’à n’importe quel moment, on pouvait lui arracher son bonheur, le lui prendre et l’écraser en tout petit morceaux, et dans ces moments là c’est gestes étaient encore plus puissants que d’habitude. Elle s’accrochait à Inha comme si la mort allait les séparer, comme si le monde lui-même leur jetait un mauvais sort. Mais bien vite elle finissait par se calmer à nouveau, sourire, aimer simplement, ne pas penser au futur. Comme dans un rêve, Nina aimait croire que rien ne les séparerait, qu’ils pourront s’aimer à jamais. Quand inha bouge, nina suit ses mouvement et bouge ses jambes de façon à pouvoir les serrer autour des hanches de son amant, ses bras autour de son cou. A ses paroles, Nina ne peut s’empêcher de rire légèrement, profitant de ce baiser. Ses yeux se perdirent dans le regard si amoureux, si profond d’Inha. Parfois elle semblait y plonger. Les deux petits mots perdus entre leurs lèvres sont la plus belle des mélodies aux oreilles de Nina. Elle le regarde si amoureusement, ils sont si fusionnels, ils ne font presque plus qu’un. Nina et Inha, c’est comme… comme l’océan et le ciel, ils se confondent et pourtant ils sont si différents. « Je sais pas…qu’est ce qu’on pourrait bien faire… » Dit-elle sans trop ouvrir la bouche, laissant Inha jouer avec un grain de raisin. Elle ne pouvait s’empêcher de rire un peu, bien que les sensations se multiplient vite en un océan de bien-être et de tensions sexuelles quand les lèvres de son amoureux parcourent son cou, sa peau, sa clavicule et le doux et sensuel chemin vers sa poitrine. Nina joue le jeu et se penche avec plaisir en arrière après avoir avaler le grain, laissant glisser ses doigts sur les épaules puis les bras d’Inha. Son souffle un peu plus fort et sa voix moins prononcée lui répondit entre envie et rire. « mh… Et si on allait au lac ? Tu sais la ou on était déjà allé quand on est partis sans but précis ? » Les yeux fermées, Nina s’offrait complètement à son amant et se languissait déjà de ses doigts sur sa peau ou de son souffle contre elle. Un léger sourire en coin se ficha sur ses lèvres alors qu’elle se redressa, accentuant ses gestes en version sensuelle (tout pour faire de l’effet à son amoureux), laissant glisser ses doigts sur son torse, son visage si près du siens que leur souffle se mélangent… « ou alors… » Laissa t’elle tomber en venant embrasser les lèvres d’Inha, puis sa joue, jusqu’à son oreille ou elle murmura « on reste là et on fait l’amour. Puis on mange, tu joues de la guitare, on refait l’amour, on re-mange… » Nina recula à nouveau le visage en rigolant avec douceur, plongeant son regard dans celui d’inha. Si amoureux.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life
Re: fall in love with people » niha ☆  Dim 3 Mai - 23:22


Fall in love with people
Nina & In Ha




Je ne savais pas dessiner, du moins pas aussi bien que je l'aurais voulu. Mais j'avais tant de fois regardé cette femme, je l'avais tant de fois détaillé, déshabillé, touché de mes mains avec attention, avec délice... Parcourir cette peau claire, je pouvais aisément vous l'esquisser dans mon esprit, vous l'esquisser avec tout l'amour que je lui portais, tous ses petits détails chez elle qui peut-être ne l'avaient jamais intrigué, mais qui me restaient sans cesse en mémoire. Me rendant un peu plus, chaque jour, encore et toujours, amoureux. Pas une seule fois je m'étais senti pathétique d'aimer autant Nina. J'aimais avoir le coeur ratatiné quand elle me filait entre les doigts, et encore plus cette sensation quand je l'attrapais et que sa chaleur m'enivrait, tout comme ce parfum de femme qui me hantait pendant des heures. Des fois, comme tout à l'heure, je rentrais dans mon appart et je plongeais dans mon lit pour sentir son odeur resté dans les draps. Mes potes disaient que j'étais dingue, pas faux, je le reconnaissais. C'était la première fois que je ressentais cela pour quelqu'un, c'était certainement pour ça que j'étais si dépendant. Agréable dépendance. Si on s'écoutait parfois, on ne se détacherait jamais. Pourtant, l'éloignement renforçait aussi le couple, le besoin de l'autre, le manque, c'était aussi la part qu'il fallait prendre en compte. Mes doigts peignaient ses reins, l'agacement de ne pas sentir sa peau se faisait sentir, mais mes lèvres s'occupaient de ce point en se baladant le long de sa gorge. Pas d'éloignement aujourd'hui, on était d'accord, hmm ? Du coin de l'oeil, je l'observais sourire, continuant à me lover contre elle. Ma langue suivait le tracer de l'eau qui coulait vers sa poitrine, mes mains la resserrant un peu plus comme si j'avais peur qu'elle ne s'éloigne, qu'elle ne s'en aille... Juste un peu plus, attends juste un peu plus... Je pensais pareil avec mon réveil le matin ! Laisse-moi encore en profiter... De quoi avais-je peur ? Du lendemain ? Peut-être, de la vie si courte, si courte qu'on ne s'en rend compte que quand il est trop tard. Je voulais qu'on en profite autant que l'on pouvait, de ces moments agréables à deux, si simples, si délicieux. Nous en souvenir pour toujours, sans regrets. Il va falloir me frapper pour que je te relâche mon ange maintenant ! Je lui laissais le choix, c'était notre petite journée, et je savais qu'elle aurait de bonnes idées, quelque soit ce qu'elle me proposerait. Sauf si c'était escalader une colline, là non, pas vraiment envie. J'avais l'impression d'être un chat, un chat se frottant, réclamant des caresses ou en donnant à sa guise d'un petit coup de tête. A coup de baisers pour ma part. Douceur, chaleur, encore... J'entrouvris son débardeur, déposant mes lèvres dans le creux de ses rondeurs. Le lac ? « Pourquoi pas.. Il fait beau, on pourra tremper nos pieds.. » Si on en avait le courage, car nous n'étions pas encore en été, mais les températures grimpaient déjà énormément. Surtout à cet instant. Je me souvenais de cette balade qui nous avait emmené dans une vallée isolée, et au creux de celle-ci, ce lac splendide et personne d'autre à l'horizon, juste nous et la nature. Je me redressa, laissant la jeune femme se courber sensuellement, sa gorge si merveilleusement dégagée. Je fixa d'un air distrait sa bouche entrouverte et le sourire en coin qui l'avait quitté alors que ses doigts enflammaient mon torse. La bouche continuait à parler, je l'écoutais, la mienne s'étira en entendant ces deux petits mots « Ou alors… » La manière dont elle l'avait prononcé, la manière dont elle posait ses lèvres sur les miennes, puis sur ma peau... Un soupir m'échappa, si faible. Le murmure à mon oreille me fît frissonner comme jamais. « On reste là et on fait l’amour. Puis on mange, tu joues de la guitare, on refait l’amour, on re-mange… » Entendez-vous ce stupide coeur qui vient de rater un battement ? Presque avec autant de plaisir que pour son "je t'aime" que j'aimais tant entendre. A chacun de ses mots qui se rajoutaient dans sa phrase, mon corps se tendait, impatient, excité par le simple son de sa voix. Son regard se plongea dans le mien, avec que mon sourire s'étira à son tour en écho à son petit rire cristallin. « Hmm... La seconde proposition me tente davantage... En plus, je suis faible car je ne suis pas encore debout, tu le sais... et aucune volonté à cet instant... » Je frôlai ses lèvres des miennes, nos regards se cherchant alors que mes doigts passèrent sous son tee-shirt, se baladant sur ses hanches dont j'épousa les courbes avant de les monter vers le haut, le long de sa taille puis de ses côtes, emmenant avec moi avec lenteur le bout de tissu qui la couvrait. Je le releva jusqu'à sa poitrine, l'incitant d'un sourire à les lever. Je me rapprocha un peu plus alors qu'elle levait ses bras, embrassant ses lèvres avec douceur, puis avec plus d'envie... Je passa le haut au-dessus de sa tête, faisant retomber ses cheveux en cascade sur ses épaules. « On a déjà un peu mangé, oublions cette étape. L'étape une sera plus longue comme cela... » Je me mis à rire à mon tour, avant de recapturer ses lèvres, passant à ma guise mes mains dans son dos, sur cette peau qui m'avait manqué. Je l'embrassai, je l'embrassai encore et encore, soupirant dans la chaleur de notre étreinte... Je la déposa sur les draps, me penchant au-dessus d'elle comme incapable de m'en séparer une seule seconde. Et pourtant, je prenais le temps de me reculer un instant pour l'admirer, nue devant moi, plongeant à nouveau dans cette bulle intense, ce cocon magique dont je ne voulais jamais me détacher. Les baisers rougissaient nos lèvres, j'en peigna cette couleur dans son cou, sur ses seins, sur son ventre, dans le creux de ses reins, partout... partout... Je me souvenais juste qu'après tout ça, mon chocolat chaud était froid, que le soleil illuminait toujours le salon et que le parfum de Nina ne m'avait pas quitté de toute la journée...
 


    
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: fall in love with people » niha ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

fall in love with people » niha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» fall in love with people » niha
» [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.
» Run, Jump, Fly fly away, Slide between planets, Sit on the moon, Fall in love with a star, Slide, Fall down on the eath, Die far from your love ♣ Confession du Colibri ♣ 29/03
» And they think we fall in love but that's not it, just want to get some + Baby
» (M) JESSE LEE SOFFER - don't fall in love because everything that falls gets broken.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Défouloir :: Boîte à souvenirs :: Rp clos ou abandonnés-