Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2  Suivant

SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:46


TIME TO BRING THE ACTION :
SHARK ATTACK


00h00 > 02h00
WONSUNGI
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:47
Arriver sur son petit velo avec une remorque, c'était la classe non ? Dommage que personne n'ait été là pour nous voir tous débouler à bicycleeetteuh ~ ♪ Le deux roues, c'était carrément trop swag et en plus c'était discret, et ça pour l'opération Shark Attack, c'était pile poil ce qu'il nous fallait. Mes freins grincèrent un peu quand je m'arrêtai devant le dortoir des singes et descendant de mon char d'assaut, je pris soin de mettre la béquille avant de me retourner pour voir tout le monde. Tout était prévu au poil de cul près. Je récupérai ma part de matos dans la remorque, vérifiant que j'avais tout le reste dans mes poches et autour de ma ceinture avant de relever la tête. Posant mon récipient de poisson par terre, je sortis de ma poche un bandeau tout troué et le nouai autour de mes yeux pour pouvoir attaquer en tant que Raphaël la tortue ; cela ne cachait pourtant rien de mon identité. Je désignai quelques personnes pour leur montrer l'entrée principale et fis signe aux autres de me suivre pour passer par derrière, histoire de vérifier que la voie était libre. On démarrait ce soir avec les Wonsungi ..
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:50

Il était à pied malgré le matos qui se trimbalait : pied de biche, peinture, et bien d'autres. Heureusement que ses petits bras soutenaient bien tout ça faudrait pas que tout ce merdier se mette à péter par terre. Là, y aurait de quoi avoir les balls.  
Marchant le cœur léger, Jil Sub sifflotait entre deux bouffées de nicotine.  Il avait cette nonchalance habituelle, limite je m'en foutiste qui lui donnait cet air complètement hs la plupart du temps. M'enfin vous vous doutez bien qu'il sait parfaitement ce qu'il fait.  
Toute la petite bande avait rendez-vous devant l'entrée du dortoir histoire de tous rentrer au même moment. Quand môsieur Roh arriva, il jeta d'abord sa cigarette pour engouffrer dans sa bouche un chewing gum à la menthe qu'il proposa aux quelques énergumènes présents.  Posant l'équipement par terre il attendit patiemment quoi faire avant de hocher la tête vers... l'espère de tortue-humain-déchet qu'était son ami. Suite à cela il avança avec quelques compagnons vers la porte d'entrée avant de sortir quelques bidules de ses sacs. «  Y a quelqu'un qui tient particulièrement à s'y coller où j'envois ? »
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:52
On était partis pour une nuit de folie. La nuit ou les verts allaient enfin se révéler et montrer qui était le gang. Eux. Les requins ? Eux. Ils allaient montrer qui était enfin le chef. Il suivait Jilsub vers la porte de la fraternité, avec un air conquérant. Ils allaient entrer en terrain ennemi, et son envie d'en découdre ne faisait qu'augmenter. Il avait un grand sourire vainqueur quand il entendit Jilsub demander s'il tenait a enfoncer la porte ou s'il pouvait envoyer. Jun soupirait, avant de prendre le pied de biche. Et le voilà qui jouait au barbare en forçant la porte de la résidence, tordant le montant puis en jouant de l'épaule dans la porte, qu'elle s'ouvrit après plusieurs minutes dans un craquement sinistre. Il soupirait, avant de reprendre son sac et de sortir une bombe de peinture. Il entrait prudemment dans le hall, et en voyant la caméra, il fit la première chose qui lui passait par l'esprit. Il montrait son postérieur, avant de se retourner, de faire un geste élégant de la main et de jouer de la bombe sur la caméra. Puis il se tournait vers les autres, avant de commencer a faire ce qui lui passait par la tête comme bêtises. Adios l’emblème des jaunes, le singe venait de se faire bouffer par les requins. Ou c'était tout comme. L'emblême jaune de la fraternité venait d'être recouvert de vert. Mais ce n'était que le début. Sur le canapé, a l'aide d'un marqueur, il écrit « Sango run the world » puis il s'amusait a dessiner sur le mobilier des petits requins, et des émos divers et variés. Avant de se dire qu'il ferait peut être mieux d'aller voir ailleurs ce qui s'y passait. Puis il se décidait a rentrer dans une chambre au hasard. Chambre une. Une seule fille. Il cacha le sourire victorieux, avant de coller des araignées en plastiques assez réalistes a côté de son oreiller, sur la table de chevet et par terre. A ses voisins, il posa des réveils, qui allaient imiter le bruit de l'alarme a incendie plusieurs heures après leur départ. La vie allait être belle au réveil. Puis il se dirigeait vers la chambre deux. Il s'agissait d'un mec et de plusieurs filles. Il s'amusa a prendre des sous vêtements des unes pour les coller sous le lit de l'autre,  et vice versa. Puis il badigeonna les armoires et commodes de peinture en bombe verte, et dessina sur les murs. La devise des sango, « be wild ; be free ; be sango » C'était fait. Il avait laissé la bombonne appuyée causant des marques vertes sur son passage, avant d'entrer dans une chambre. La chambre 4. Des bellâtres, tout ce qui lui fallait. Et sans se démonter, il sortit sa bombe verte, et commença a colorer les cheveux de tous les occupants. Inégal, pas spécialement homogène, mais c'était vert. L'oreiller avait prit cher, mais il n'en avait cure. Sa mission était achevée. Et le voilà qui retournait tranquillement vers son vélo, pour se diriger vers la seconde attaque.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:54
 L’heure tant  attendu était enfin arrivé, la Shark Attack, aussi dite opération Océan, pouvait débuter pour son plus grand plaisir. Depuis le temps qu’elle attendait ça, en contraste total avec sa nature gentille, elle allait pouvoir dégradé un lieu pour le rendre à l’image des Sango, il valait mieux ça que tabasser quelqu’un. Son âme d’artiste s’en voyait réjouis d’avance, elle était dans sa petite voiture électrique louée pour l’occasion, on n’est jamais trop prudent. Une fois garé, elle sortit tout son petit bazar et elle se dirigea vers l’entrée ou elle aperçut ses compagnons, leur lançant un beau et grand sourire. Paquet de PQ vert trouvé par hasard sous le bras, petit requins en plastique dans un sachet, son appareil photo reflex autours du cou, elle était prête. Elle se lança à l’assaut du dortoir des singes,  prête à travailler dans la plus grande discrétion. Pour commencer, Sun Joo déroulera le PQ afin d’en enrouler partout, canapé, frigo, porte, fenêtre, mur, tout y passait. Un petit air de fête dans un océan vert. Une fois terminé, elle se dirigea vers les lavabos pour les ouvrir afin de les remplir, déversant ses petits requins dedans afin de marquer son passage. Attendre que l’eau coule était long et bruyant, la peur mêlé à l’excitation tambourinait dans sa poitrine. Cela lui parut interminable et lorsqu’enfin elle eut terminé sa tâche, elle retourna dans le hall en soupirant de soulagement. Elle retira son appareil pour le poser sur une table, elle sortit son ordinateur portable, ainsi qu’un câble pour le brancher à la caméra de surveillance du hall. Elle n’était pas du tout une hackeuse professionnel, ni un génie de l’informatique, mais elle avait des amis assez doué pour élaborer des programmes qui demandait simplement à être activé. On ne peut pas dire que la défense du système des caméras du dortoir soit d’un très haut niveau et le programme n’eut aucune mal à faire son travail, piratant les caméras et récupérant les vidéos à l’intérieur. Elle n’était pas resté à rien faire, attendant que ça charge, elle avait récupéré son appareil et elle s’était empressé de se la jouer photographe en prenant en photo les œuvres de ses camarades ainsi que les siennes, un bon petit souvenir qui serait bientôt rendu publique. Une fois terminé, elle récupéra son pc et son câble afin de décamper au plus vite, les Wonsungi allaient apprécier la petite surprise.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:55
Malgré le bandeau rouge sur mes yeux, je ressemblais plus à Bob le Bricoleur qu'à Raphaël avec tous les trucs que je me trimbalais à la ceinture mais de toute façon, personne n'était censé nous voir. Et puis l'un dans l'autre, on allait effectivement bricoler quelques petits trucs sympa dans ce dortoir de singes, alors ce n'était pas très dérangeant. Ne perdant pas un instant, je montai à l'étage pour trouver la chambre 2 et avec plus de discrétion que jamais, j'ouvris la porte, laissant mes yeux s'habituer un petit temps pour y voir clair. Que du beau monde là-dedans : Takuya et Momo eux-mêmes. Un grand sourire de gamin excité étira mes lèvres et me dirigeant d'abord vers les deux que je ne connaissais pas, je récupérai le marqueur à ma ceinture et me fis un plaisir de leur dessiner à l'une un bouc, à l'autre une belle moustache. Soft et pas original, mais ça faisait toujours son petit effet. Le résultat allait être un peu hasardeux par contre dans le noir. Je n'avais pourtant pas de temps à perdre et me tournai pour sortir mon portable et enregistrer Momo en train de ronfler comme un sonneur. Voilà un super scoop pour son blog : il ne devait pas être trop dur de trouver quelqu'un qui puisse piquer ses pass pour le blog qu'elle tenait et poster ainsi ce merveilleux son capturé. Je rangeai mon portable et reportai finalement toute mon attention sur Takuya. Voilà la véritable raison de ma venue. Ne perdant plus une seconde, je m'approchai de lui et récupérai le gros scotch à ma ceinture : la véritable mission commençait là. Aussi rapide que la lumière parce que je savais que je n'avais pas le droit à l'erreur, je lui collai la bouche pour le bâillonner et l’empêcher de crier. Il se réveilla et je profitai de son état encore endormi pour le maîtriser : glissant mes doigts dans son nez pour tirer sur ses narines, je le sortit du lit et bloquai ses bras, le délogeant de son lit pour le tirer avec moi  jusqu'au couloir. Fiou, on n'avait réveillé personne. J'étais peut-être pas très grand mais ça aidait d'avoir des gros bras ! Le tirant au sol comme le cake bouseux qu'il était, je descendis les escaliers et vis de l'eau par terre. « Paaarfait ! » Ne m'attardant pas plus, je sortis, toujours accompagné d'un Takuya en caleçon qui n'avait pas l'air très content d'être ici, retrouvant mes acolytes dehors. « Mission accomplie. A vous de jouer les cocos ! » Prochaine étape : faire du président des macaques un saucisson.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:56
Mes bras me font souffrir et je peste toutes les deux secondes, me plaignant à Aidan que mes muscles vont bientôt lâcher. En même temps voilà 10 minutes que l'on tirait comme deux chameaux cette cage qui pesait bien lourd malgré sa petite taille. Assez grande tout de même pour y laisser entrer un homme, recroquevillé sur lui-même. Penser à ça me redonnait le sourire et le courage de la tirer encore un peu. La fraternité wonsungi se dessinait au loin et c'était comme un havre de paix recherché depuis longtemps. La sueur perlait sur mon front, j'avais pourtant hâte que notre plan soit mis à exécution, juste pour rigoler un grand coup. Takuya après ça allait de toute évidence nous étriper mais tant pis. Je pouvais déjà imaginer sa tête mal réveillée, olala le pied. On arrive finalement devant l'entrée des dortoirs jaune et je lâchais la cage, m'étirant en de grands gestes avant de m'affaler contre les barreaux en soupirant. Lessivé est faible comme mot pour me décrire actuellement, pourtant mon sourire mauvais ne me quitte pas. Dylan arrive bien vite et je sautille sur place en le voyant débarquer avec un Takuku mal fringué et capturé comme un pokémon. «  Pikachu a perdu sa crédibilité à ce que je vois ! » Je m'approche des deux, claquant des petites tapes sur les joues du président des wonsungi, un air faussement triste. «  T'as pas trop froid Takuku j'espère ? Non parce que la haut il fera encore plus frais ! Quoi que c'est bon pour la peau ! » J'attrapais le prisonnier du soir à l'aide de mon super Aidan et le tire vers la cage aux reflets vert, maintenant ses bras dans son dos fortement pour qu'il ne se débatte pas. J'avoue que j'en profite un peu, le bousculant faiblement pour qu'il avance plus rapidement et riant près de son oreilles juste pour l’enrager un peu plus. Appuyant sur sa tête, on le poussait à l’intérieur, entre les barreaux, accroupis, un vrai singe en cage désormais ! «  Je t'en pris Dan', enferme le, la joie te reviens. »
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:56
Un pas après l’autre, je tirais comme un forcené depuis de bien longues minutes la cage qui allait être l’exploit de notre grandeur naissante. Accompagné de Dewei dont j’écoutais que d’une seule oreille les plaintes, nous étions impatients de jouir de notre pouvoir, de notre plan diabolique qui allait bientôt être mis à exécution. Je marchais dos au chemin que nous parcourions pour mieux tirer la cage, les alentours me prévenaient que quelques mètres nous séparaient de la fraternité et déjà, je sentais la satisfaction m’envahir. Chacun de mes membres endoloris, je m’efforçais pourtant d’avancer jusqu’à notre président pour enfin lâcher la boîte de ferraille que nous nous trimbalions. Je remis mes cheveux en arrière avant de doucement rire face au spectacle qui se présentait sous mes yeux. Un Takuya mal réveillé et malmené, c’était beau à voir. Nous étions trois paires de gros bras pour le maintenir alors qu’il essayait tant bien que mal de se débattre. En effet, à trois têtes, c’était plus simple. Et quand bien même je n’affectionnais pas la violence, je me rassurais en me disant que les seuls maux que nous lui faisions subir étaient le froid et l’humiliation. Qui a parlé de violence, mh? Attrapant ses bras et le forçant à marcher, nous le poussions jusque la cage qui avait valu la sueur de nos fronts pour l’installer à l’intérieur. Ce n’était pas de tout repos mais sans attendre plus longtemps, je claquai la porte de la cellule pour la refermer sous les yeux, que je distinguais malgré la pénombre remplis de haine, de Takuya. Je lui offris mon plus beau sourire, venant m’appuyer sur l’épaule de mon cadet « J’espère que tu passeras du bon temps en vivant de la même façon que tes camarades dont on protège l’espèce au zoo de la ville. » Un signe de la main pour lui dire au revoir et nous attendions que notre président finisse l’œuvre d’art.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 18:59
Ce beau bazar était enfin défoncé et Jil Sub fit ses premiers pas dans le dortoir jaune. Ca sentait le macaque à plein nez et il allait pas tarder à transformer la jungle en un bel océan.  Se trimballant silencieusement son bronx, il commença d'abord par balancer de l'eau dégueulasse sur les murs. Du poisson et des coquillages avaient bien mariné dedans ca allait être sympa à enlever comme odeur. Et puis c'est wonderbar c'est du papier peint les enfants !
Ouais et vu qu'il y en avait beaucoup il se permit d'innonder le sol avec ( voilà pourquoi il avait demandé à tout le monde de mettre aux pieds des chaussures bonnes à jeter. )  Comme c'était beau.  L'odeur était juste immonde, et y avait quand même pas mal de flotte sur le sol.  Il imaginait déjà les wonsungis se réveiller avec la gerbe.
Bon bah vu qu'on fait pas les choses à moitié, et qu'il fallait tout de même que ça reste réaliste, il sortit de son bac quelques divines créatures de la mer pour les éparpiller un peu partout sur son chemin. Du poisson, des poulpes, des saint jacques, une raie aussi, et puis des algues pour que le tableau trouve un peu de verdure.  On vous dira pas la gueule qu'a tiré le poissonier quand il a entendu la commande. Enfin, l'addition restait salé. ( mer, salé, t'as compris ? )
Voilà une bonne chose de faite.  Il entendit quelques collègues lui adresser des jurons mais il haussa les épaules. « On s'était mis d'accord pour que ça pue bien la mort non ? » Il sourit puis repartit à ses petites affaires en sortant cette fois-ci une sucette pour la grignoter.   Trainant des pieds, enfin les faisant barboter dans la merdasse plutôt, le sango entreprit d'aller faire un peu de plomberie. Bah oui vous croyez que c'était pour quoi la caisse à outils, pour le fun ?  Sa dernière tâche consistait à démonter la tuyotterie des toilettes et des douches pour que ça déborde et que la chasse soit inutilisable.  
Ce qu'il fit silencieusement, sans prendre non plus trop de temps. Qui aurait que môsieur Roh était doué dans ce genre de choses ? MALIN LE LYNX.
Vu qu'il lui restait quelques pitits poissons dans ses boîtes il les déposa tranquille dans le trou des chiottes et repartit sur la pointes des pieds en laissant des petits «  flic floc » derrière lui.

Jil Sub se balladait en silence jusqu'à croiser trois loubards plus communément appelés Dylan, Aidan et Dewei. Il donna une petite tappe sur les fesses rebondies de ce dernier puis observa l'homme en cage qui se touvait devant lui. « On a attrapé big foot ? » demanda-t-il au président en arquant un sourcil. Il regarda le monsieur ligoté puis hocha la tête. «  C'est dommage il est beau garçon. » Dépassant de ses poches, il envoya quand même ses quelques bananes pour le fun alors que ses compagnons d'aventures se fendaient la poire en essayant de pas mettre le dawa.  L'étudiant porta un regarda triste vers les fruits jaunes qui ne seront même pas mangées puis s'adressa en chuchotant à Dylan.  «  J'vais y aller sinon je sens que je vais vomir, l'odeur est vraiment dégueulasse... oh et oubliez pas de balancer vos pompes en sortant sinon vous allez le regretter. » Il donna une tape au vert puis s'en alla du dortoir en récuperant tout le matos sur son passage.
Ah et il rentra chez lui en chaussettes, inutile de le preciser.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty Sam 7 Mar - 19:01
Ça reniflait le poisson mort jusqu'ici et je retins un haut le cœur. J'étais plutôt content que ça ne schlingue pas comme ça dans notre dortoir à nous, même si je sentais que l'odeur allait rester sur mes mains pendant des jours et des jours. Bah, ça valait le coup de toute façon. Dédé et Nadia avaient assuré et j'étais plutôt content d'avoir eu à me charger du kidnapping de Takuya plutôt que de porter la cage jusqu'ici. Je rapportai mon attention sur lui et m'agenouillai tout en observant le chef des singes se faire ligoter. « Belle prise les gars ! » J'adressai un grand sourire à Takuya-le-saucisson, lui soufflant un bisou qui sentait la vieille poiscaille. Jilsub arriva à ce moment là et je me redressai pour frétiller des sourcils en désignant la chose que venaient de mettre en cage les deux loustics. « Il est beau comme ça hein ? Ouais beau garçon si tu veux mon avis, faudrait qu'il se remplume un peu par contre .. » Et Messire Jilsub le magnifique lui jeta des bananes  juste à ce moment là, me rendant tout chose. « Tu penses à tout ! » J'attrapai une banane et me rapprochai de la cage pour lui donner quelques coups avec mon arme improvisée « Tiens, ça c’est de la part de Jina mon gros ! T'as été un vilain macaque, t'entends ? Et laisse-moi te dire que ton alliance, tu peux te la mettre au cul ! Enfin, vu que je suis sympa je vais t'aider à le faire ! » Je lâchai la banane en sale état sur lui et fouillai dans mes poches pour en sortir une bague cheap que j'avais eu au supermarché moyennant une petite pièce. Je tirai sur son caleçon et laissai tomber la soi-disant alliance entre ses fesses avant de faire claquer le calecif. « Voiiilà, on est presque bon là ! » Je prends le chewing gum que je mastique depuis le début et lui en jette des petits morceaux dans les cheveux. « Pas de cacahuètes, faudra te contenter de ça! » Et là, on était bon. Il n'y avait plus qu'à le hisser et pour ça, la corde qu'on avait ramenée et attachée à la cage, on la jeta par dessus une branche et tous ensemble, on tira dessus pour soulever le petite macaque qui pesait plus lourd qu'on ne le pensait. On fixa la corde soigneusement histoire qu'il se balance jusqu'à ce que ses congénères le trouvent. « Dédé, à toi l'honneur pour le rituel avant qu'on foute le camp d'ici ! »
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
SHARK ATTACK ► ET TA MERE EN STRING DE GUERRE Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !