Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Viens vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Ouverture des Gumiho
C'est portes ouvertes chez les Gumiho.
N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites !
Ils sont attendus
pour le meilleur et pour le pire #bokzo Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100pour le meilleur et pour le pire #bokzo Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100pour le meilleur et pour le pire #bokzo Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100pour le meilleur et pour le pire #bokzo Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

pour le meilleur et pour le pire #bokzo

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

pour le meilleur et pour le pire #bokzo pour le meilleur et pour le pire #bokzo Empty Mer 11 Mar - 20:56
Vous savez quoi, aujourd'hui je n'ai même pas pris la peine de me coiffer pour aller en cours. Ni même de m'habiller d'ailleurs, et puis y'avait aucun règlement contre le fait d'aller à la fac en pyjama. En même temps quitte à dormir en cours, autant le faire confortablement. J'avais au moins fais l'effort de mettre des baskets. Cette journée avait été interminable, vous croyez que c'est possible d'aller se plaindre au principal ? Je ne sais pas si c'était une bonne idée. De toute façon je m'en fiche complètement, ma vie n'a plus aucun sens depuis que je n'étais plus avec Sunmi. Je n'ai plus la moindre intention d'essayer de plaire à quiconque. Terminé. À partir d'aujourd'hui, je prends ma vie en main et je vais me concentrer à mort dans mes études pour devenir intelligent et avoir un super boulot et tout ça. OH NON SUNMI ÉTAIT JUSTE DERRIÈRE MOI !! Mon réflexe a été de me plaquer contre le mur en me retournant. Je ne l'avais pas revu depuis qu'elle avait mis un terme à notre relation (par sms, une honte si vous voulez mon avis) mais en même temps cela ne faisait que depuis hier. Outre le fait de ne plus lui parler, c'était également une vraie galère pour moi concernant l'université. Étant donné que de nous deux c'était elle qui avait les jambes les plus longues et qu'elle était derrière moi, j'étais limite obligé de trottiner pour garder la distance. J'ai fini par me cacher dans un casier en attendant d'être sûr que la voie était libre et je suis rentré au dortoir. Là bas j'ai aperçu King Kong. Elle a un énorme suçon dans le cou. Je l'ai jugé du regard. Non mais le truc était gigantesque ! Avec quoi elle s'était bécoté au juste ? Le bœuf ?

Dans ma chambre. Je ne sais pas comment, mais Angus avait réussi à s'échapper de son dortoir. Ce monstre m'étonnera toujours. J'ai essayé de le câliner mais la bête m'a stoppé net avec un grand coup de patte sur le nez et quelques crachats. Je ne sais pas pourquoi, mais il n'y avait que les soutifs de Kaly qui arrivaient à le calmer. Je lui en ai lancé un sur l'oreiller de Hyojin qu'il s'est mis à déchiqueter (l'oreiller, pas le soutien-gorge) et ensuite il a ronronné comme un tracteur en posant sa tête contre un de ses bonnets. En observant Angus, j'me suis rendu compte qu'il me ressemblait pas mal en fait ; ce n'était qu'un petit être abandonné par ses parents au physique atypique, qui domptait tous ses colocataires malgré sa petite taille. Et encore, je trouvais qu'il s'en sortait mieux que moi, est-ce que ça voulait dire que mon chat était plus doué que moi ? D'ailleurs à l'heure où je vous parle, le chat-crobate avait grimpé sur ma table de nuit comme s'il croyait qu'il faisait parti d'un cirque. Un chat normal aurait tout simplement sauté, mais lui a préféré prendre son élan pour bondir au dessus de la loutre, utiliser la piscine gonflable comme tremplin, s'accrocher à la lampe du plafond avec sa queue et atterrir comme un prince sur le meuble... Je crois qu'il y a un truc de cassé dans ce chat.  « Héééééé touche pas à ça !! » Angus jouait avec la bague que j'avais acheté pour faire ma demande en mariage. J'ai dû aller chercher un morceau de saucisse pour le faire descendre de là sans y laisser mes bras, et j'ai fourré la bague dans ma poche. J'avais oublié à quel point ça craint, d'être célibataire. Je ne sais même plus ce qu'on est censés faire ; je n'ai plus l'habitude de ce style de vie... J'avais besoin de l'avis d'un expert.

 «  Renzo. Renzo. Renzo.» Je frappais à sa porte à la Sheldon en attendant que môsieur l'italien se bouge pour m'ouvrir. J'étais sûr qu'il était là, de toute manière il n'y avait que trois endroits possibles où il pouvait se trouver ; sa chambre, son labo, et en prison.   « J'ai besoin de ton aide. Et j'me suis dit que t'étais le gars idéal pour moi ! Tu m'as déjà sauvé la vie une fois, tu pourrais le faire une deuxième fois ???  » J'ai déboulé dans sa chambre pour m'allonger à plat ventre sur son lit, la gueule littéralement écrasée dans son oreiller, style, no shame, puis j'ai marmonné un   « Thmm emmh msmm plmmmm hmmmm emmmm hmmmmm jmmmfmmmmet meemmmmmm !!! » en cognant du poing contre son matelas. Je pense que si j'avais été témoin de cette scène, j'aurais trouvé ça cruellement désespérant, mais sachant que c'était moi, ça tirait plus dans le style dramatique héroïque. Je trouve. J'ai fini par me relever en pleurnichant   « JE SUIS TOUT SEUL MAINTENAAAAAAAAAAAAAAAANT !! :(( »
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: pour le meilleur et pour le pire #bokzo pour le meilleur et pour le pire #bokzo Empty Mer 11 Mar - 23:11
« Pute. » C'est leur façon de se saluer, avec une tripotée d'insultes vulgaires qui veulent toujours dire autre chose. « Comment tu oses ? Connard. » Un coup de coude envoyé à Reeva, il reçoit un joli regard meurtrier d'une blonde passablement agacée. « Ta race ! » Il la voit attraper le couteau près de son assiette, un simple geste mécanique d'une Reeva en colère. « C'est la tienne, enfoiré ! » Le couteau commence à prendre un virage dangereux ; dans les mains d'une psychopathe pareille, ça n'étonne même plus Renzo. « Pute ! T'as vu comment t'es habillée ? Je porte plus de vêtements que t… » Un bruit sonore l'interrompt et il baisse la tête. C'est Papa Armani qui a cogné la table pour demander le silence. Tous les Armanis sont réunis pour le dîner – autant dire que la table est bien chargée. « Ça c'est un bon garçon ! Prenez exemple sur Renzo, les autres. »  Père donne même une tape dans le dos de Renzo pour marquer le compliment. C'est qu'il a appris ses leçons : baisser la tête par respect lui rapporte beaucoup de points auprès de Père. Reeva se penche à l'oreille du nord-coréen et murmure « lèche-cul », en reposant tranquillement le couteau. Mais comme il n'a pas aimé l'insulte – pire que celles qu'elle lui sert tous les jours – il réagit de façon complètement puérile : en tirant sur la longue tresse de Reeva. Celle-ci riposte en le menaçant avec le couteau sous la gorge et de l'autre main en le repoussant le plus loin possible mais erreur ; plus elle le repousse, plus il tire sur ses cheveux. Il est comme une glu dont on arrive pas à se débarrasser. Père s'est pris la tête dans les bras, Raï et Nina se font un pari sur lequel lâchera en premier. Et Jin Ah, la belle-mère… Eh bien, elle continue de manger comme si de rien n'était. « Lâche-moi ! » Beugle Reeva en se débattant du mieux qu'elle peut. « Non, t'es moche. » Répond Renzo en attrapant une plus grosse mèche de cheveux. Et puis soudainement, la blonde change de tactique : elle repose son couteau et arrête tout mouvement brusque. Mais ce qui dérange dans son comportement c'est qu'elle… pose sa tête sur les genoux de Renzo. De façon tellement tendancieuse qui plus est. Et devant toute la famille. Père Armani se racle la gorge, un sourcil arqué. Renzo lève les mains en l'air, pris au dépourvu. S'il avait pu, il serait devenu tout rouge mais son visage ne change pas de couleur. « Euh… J'ai rien fait. Je crois qu'elle est cassée. Youhouh, Reeva ? Tu dors ? » De son index, il touche son épaule mais aucune réaction. Le problème c'est que les parents affichent un air scandalisé, tandis que les gosses – principalement Rivael – se bidonnent en se cachant les visages. « Bon, euh… J'ai du boulot. Au revoir. » Brusquement, le nord-coréen se lève et fait même tomber une Reeva hilare ; tant pis, il n'a pas compris la blague, il ne comprend jamais les femmes, il ne comprend jamais rien. Alors il va la laisser nettoyer ce qu'elle a provoqué ; il manquerait plus qu'on l'accuse d'avoir des idées mal-placées !

Son seul refuge, c'est le dortoir. La chambre qu'il partage avec sa sœur ingrate et deux autres renards – que des femmes, la vie est définitivement injuste. En survêtement devant un jeu-vidéo, il est contraint de lâcher sa quête en cours pour tendre l'oreille. « Renzo. Renzo. Renzo. » Leçon n°2 : ne jamais laisser un Bokal derrière la porte trop longtemps, au risque de déclencher un boucan. Bougon, il traîne ses pieds jusqu'à la porte et l'ouvre à moitié. Mais à peine se prépare-t-il à lui demander ce qu'il veut que Bokal investit déjà sa chambre. Renzo cogne son front contre la porte mais referme celle-ci, parce qu'il est déjà dans la merde de toute façon. Protester contre un Bokal, c'est une mauvaise idée, parole de Renzo. « J'ai besoin de ton aide. Et j'me suis dit que t'étais le gars idéal pour moi ! Tu m'as déjà sauvé la vie une fois, tu pourrais le faire une deuxième fois ??? » Renzo ne répond rien mais grince des dents : l'énergumène s'est installée sur son lit. Et il y a des plis. Alors que Renzo avait passé la matinée à faire son lit impeccablement, sans aucun pli. Maintenant, tout est fichu ; rien n'est plus pareil, son lit est complètement défait. Son côté maniaque lui donnerait presque envie de pleurer mais en tant qu'homme respectable, il ne fait rien. Alors Renzo s'installe également sur son lit – plus précisément sur un Bokal. Les jambes placées sur son dos, il croise les bras. « Mmh, je t'écoute. » Bok ne semble même pas avoir remarqué que le nord-coréen s'est installé sur lui, tant il est occupé à pleurnicher sur son sort – mais ça intrigue Renzo, tout de même. « JE SUIS TOUT SEUL MAINTENAAAAAAAAAAAAAAAANT !! :(( » Sérieusement ? Il voulait demander des conseils à un constipé de la vie qui ne comprend rien à rien ? La seule chose qu'il arrive à articuler est : « Doux chaton, adorable chaton, petite-boule de poils… Gentil chaton, tendre chaton, dors, dors, dors. » En guise de réconfort, en tapotant même le dos de Bokal. « Ça va mieux ? » Parce qu'il est vraiment persuadé que sa chanson est appropriée et surtout capable de tout guérir… « Ah, je peux aussi jouer les espions pour toi, j'ai prévu de boire du thé avec elle au spa. » En continuant à tapoter le dos de Bokal, Renzo jette un coup d’œil dans sa chambre à la recherche d'un quelconque soutien. « Tu veux picoler ? » La picole est sans doute plus efficace que sa chanson pour enfants…
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: pour le meilleur et pour le pire #bokzo pour le meilleur et pour le pire #bokzo Empty Jeu 16 Avr - 0:24
Doux chaton, adorable chaton, petite-boule de poils… Gentil chaton, tendre chaton, dors, dors, dors. » Me suis calmé. Ça va mieux ? »   « Tu peux recommencer ? ... Depuis le début ? » Je n'aurais jamais cru que Renzo était aussi doué pour pousser la cantonade. L'homme me gratifie d'une tape sur l'épaule tout en m'offrant ses services de pupute espionne.  « Tu ferais ça ? Et si tu pouvais également faire en sorte qu'aucun autre mec pose les yeux sur elle, ça m'arrangerait mon vieux » Si on m'avait dit qu'un jour j'aurais l'occasion de me bourrer la gueule avec Renzo ! J'ai pas vraiment pris la peine de lui répondre explicitement, j'me suis juste relevé d'un coup en hurlant que j'allais me changer. Rappelez-vous, j'étais toujours en pyjama. C'est dans ce genre de situation que j'aurais adoré avoir Cordula à mes côtés. Je me demande si un jour, quand je serais devenu riche et célèbre, j'pourrais faire appel à un professionnel. Bien évidemment je ne m'adresserais jamais à celui qui travaille pour Elton John. Pas folle la guêpe. Décision finale ; j'ai juste remis les mêmes fringues que je portais hier. Dans le style totale classe et décontracture on pouvait pas faire mieux. Sait-on jamais sur qui je pouvais tomber, qui sait, si ça se trouve je rentrerais au dortoir marié. Je sautillais devant la porte de Renzo jusqu'à ce que monsieur se décide à sortir pour me rejoindre, j'ai balancé un dernier bout de saucisse à Angus pour la route et nous sommes partis.  « Je suis tout émoustillé mon vieux si tu savais !!! » Au bar. L'endroit était plein à craquer. Une fois dans la place, je ne savais pas trop comment procéder, devais-je aller draguer tout de suite ? Possible que ce ne soit pas très indiqué. J'ai fais à Renzo :  « Au fait, on est bien d'accord que c'est toi qui invite ? » Ensuite je l'ai tiré jusqu'au comptoir, et on s'est assit. Dieu que ces tabourets étaient d'un inconfort outrageux ! J'ai essayé de me plaindre à la barmaid, mais elle a fait celle qui s'en battait le globe oculaire avec une patte de gnou. Dans quel monde vit-on ? Si vous voulez mon avis, je n'en ai aucune idée. La gueuse n'en avait que faire de ma propre personne ; j'espère qu'elle ne s'imaginait pas que j'étais en train d'essayer de la draguer !  « Heu excusez-moi ? Je suis làààà ! Oui ! J'vous parle à vous ! Enfin non pas à vous, mais celle qui se cache derrière les deux kilos de fond de teint oui ! » Serais-je cruel ? Non... précis, simplement. Elle avait l'air vexé. Si ça se trouve je fais parti de ces personnes qui ressentent pas les choses normalement, style Lady Gaga.  « J'te préviens que je tiens pas beaucoup l'alcool, j'ai un organisme plus petit que la moyenne ! Mais vas-y commande c'que tu veux ! Faut que j'aille au qg de la tartine. » En me levant du tabouret, j'ai failli me casser la margoulette tellement il faisait noir. C'est le genre d'endroit où il valait mieux être chauve-souris, ou pour ceux qui veulent rester réalistes ; batman. En traversant le bar, j'me suis mis à danser en mode accéléré sur une musique toute lente, juste pour la marrade, puis direction les goguenards pour une petite retouche coiffure. En m'observant dans la glace, j'ai pensé à Sunmi en me disant qu'il y avait sûrement plein d'autres filles tout autant sexy (… bon d'accord, c'est pas possible, un peu moins alors) qui tueraient pour ce physique atypique ! J'ai fini par rejoindre Renzo, toujours collé au bar. J'me demande si j'lui ai manqué.  « Je t'ai manqué ? » lui demandais-je. Sublimo avait commandé de la vodka, pas très inspiré si vous voulez mon avis mais côté efficacité je ne pouvais rien dire. J'ai pris un shoot (j'crois que c'est comme ça qu'on dit ) mais en essayant de trinquer avec Renzo j'ai renversé la moitié du truc sur lui. Je lui ai fais mon plus beau sourire de glandu ;  « Oups hehehehehe, je crois que rien que l'odeur de l'alcool me rend pompette ! »
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: pour le meilleur et pour le pire #bokzo pour le meilleur et pour le pire #bokzo Empty Jeu 16 Avr - 1:11
« Marché conclu. » Avec un serrage de mains des plus virils, Renzo lance également un regard intense pour marquer leur accord – il a obtenu son diplôme de serreur de mains. Il espère ne pas échouer à la tâche que son président lui confie. Après tout, être le bodyguard d'une dulcinée pareille, ce n'est pas une chose aisée… Mais il y arrivera, parole d'Armani. Changés et prêts tous les deux, ils ont quitté leur dortoir pour rejoindre le bar afin d'oublier leurs peines et surtout, les femmes ingrates de leurs vies – Reeva est une pute. Même si le nord-coréen a eu du mal à contenir un Bokal surexcité sur le chemin, il est plutôt satisfait de picoler avec lui ; le Bokal étant un spécimen étrange, il s'entend plutôt bien avec une chose telle que Renzo. « Évidemment que c'est moi qui invite. J'ai piqué la carte de Reeva, on peut même t'acheter un bateau si tu veux. » Dit-il avec un sourire sardonique en s'imaginant la tête qu'elle ferait en voyant le trou énorme dans son compte bancaire – enfin, pas si énorme que ça, étant donné que le trafic de meth rapporte beaucoup… Beaucoup d'argent sale. La petite remarque de Bokal arrache un petit rire au nord-coréen, il se sent obligé de lui donner une tape dans sa main, c'était bien envoyé. Il le laisse partir aux toilettes pour se refaire une beauté tandis qu'il reste seul, en compagnie d'une serveuse furieuse qui l'incendie du regard. « Bah, il a raison. J'ai du mal à différencier vos yeux de votre bouche. On va prendre de la vodka. » Malgré les regards assassins qu'elle continue de lui lancer, elle prépare tout de même les verres qu'elle aligne devant lui. Son côté maniaque ressort alors il replace les verres symétriquement du plus rempli au moins rempli. « Je t'ai manqué ? » Un grognement en guise de réponse, il a envie de lui mettre une droite pour avoir sorti une connerie pareille mais il est vite arrêté par… Merde. De la vodka sur son smoking, de la vodka sur son smoking, alerte ! « Pourquoi tant de haine… » Gémit-il un instant avant d'attraper deux verres et les enfiler cul-sec. « Toi, boire. » Et puis zut, il boit un troisième aussi, pour le deuil de son costume hors de prix – Armani, évidemment. « Je te préviens, il m'en faut beaucoup plus pour que je sois bourré. » Ou pas, c'est qu'il aime bien se la raconter sur sa tolérance à l'alcool.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: pour le meilleur et pour le pire #bokzo pour le meilleur et pour le pire #bokzo Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !