Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Ahn Yibo • Little nightmare, big angel

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 21:46

Ahn Yibo
little angel stuck in a nightmare
Nom : Ahn depuis son adoption il y a quelques mois, il ne connaît pas son nom de naissance. Prénom(s) : Yibo 一博 qui signifie littéralement "une richesse", à son arrivée en Corée il a refusé de le changer puisqu'il se dit que c'est peut-être l'unique lien entre lui et ses parents Surnom(s) : Yibébé à cause de son apparence, Yibambi pour ses grands yeux Âge : 22 ans Date et lieu de naissance : le 14 novembre 1995, quelque part au milieu de Sichuan, dans la Chine centrale Origines : chinois par déduction Nationalité : Il a obtenu la nationalité coréenne et l'asile politique peu après son arrivée Cursus universitaire : Son absence totale le diplôme l'empêche de suivre de vrais cours, mais il étudie malgré tout dans une LEA chinois en cours adaptés Métier : Mannequin chez YGK+, enfin un métier où son absence d'éducation n'est pas un frein Orientation sexuelle :  L'amour est quelque chose de trop abstrait pour lui, et si on lui demande il dira qu'il aime tout le monde Classe sociale : Modeste voire riche, il vit convenablement. Tu veux t'investir dans une fraternité ? pyopyopyos forever♡
IDENTITY CARD
Il parait que...
Est né et a grandi en Chine dans une usine avec Sungjoo » Adopté quelques mois après son arrivée en Corée » Parle très mal coréen » C'est pire à l'écrit » Et il a un léger zozotement » Ne connaît rien de la vie "normale" » Se comporte comme un enfant » Amoureux des chiens » A peur des orages et éclats de voix » Est très (trop) innocent » Ne connaît rien aux sentiments amoureux » N'en connaît pas plus sur sa sexualité, même s'il se sent mieux avec les hommes » Très maladroit » N'a jamais été scolarisé avant cette année » Pleure facilement » Ne comprend pas les sous-entendus » Est très câlin » Vegan, il refuse même de poser pour une marque qui veut lui faire porter des fourrures » Il a une assez mauvaise vue, et préfère porter des lunettes plutôt que les lentilles que son manager lui impose pourtant » Très peu sportif, il est au régime constant pour maintenir son poids » Grand fan de girlgroups » Possède un doudou et doit toujours l'avoir pour dormir » Est rarement encore réveillé au delà de 23h » Du coup, c'est un lève tôt » Incapable de boire du café, il se contente de chocolat chaud » Quand il avait 12 ans, un tremblement de terre de magnitude 7.9 a frappé la région du Sichuan où il vivait, il est traumatisé depuis »
Dis nous qui tu es !
Le trait de caractère qui le définit le mieux et qu'il a forgé depuis tout petit est bien sur son aptitude à suivre des ordres. Le garçon est totalement obéissant et fera tout ce qu'on lui dit de faire sans broncher. Il ne cherchera pas à savoir si c'est bien ou mal, ne discutera pas et obéira instantanément ce qui fait de lui une personne très facilement influençable. Il n'est pas bien difficile de détecter ce trait de caractère et de fait, beaucoup profitent de son obéissance à toute épreuve pour se servir de lui comme larbin. Ainsi donc, Yibo est un suiveur. Seul, il ne survit pas. Il a toujours vécu sous les ordres de quelqu'un, dans l'ombre d'un meneur et aujourd'hui encore il en a besoin. Prendre des décisions de son plein gré est également quelque chose de très difficile pour lui, un peu comme un enfant qui aurait constamment besoin de l'aide de ses parents. Il est dépendant. Une forme d'autorité, une figure de leader, de quoi que ce soit qui lui permette de ne pas être seul.

De plus, le jeune homme est quelqu'un de très protecteur. Son passé l'a poussé à voir ses camarades souffrir et il a toujours détesté ça. De fait, il fera toujours en sorte que ses proches soient en sécurité et les protégera contre toute potentielle menace. Pas matérialiste cependant, il n'éprouve ce sentiment qu'envers son entourage. En revanche, il n'est pas du tout courageux. C'est même plutôt un trouillard, qui s'enfuit au moindre danger, pleure un peu trop facilement, et ne supporte pas la violence ou les éclats de voix.

Cet enfant est aussi quelqu'un de jovial. Bien que la plupart du temps il soit silencieux et calme, lorsqu'il est avec ses amis, il se transforme en véritable petite boule d'énergie, un petit soleil à lui seul. Le reste du temps il est plus effacé, discret et préfère observer silencieusement le monde plutôt que de se mêler à la foule. Yibo n'est pas quelqu'un qui aime se faire remarquer ou avoir les regards braqués sur lui, dans la vie de tous les jours c'est un garçon tout à fait normal.
clumsoo
Je vous aime moyennement, bande de pouilleux :russe:

Si ton personnage est inventé, remplis ce petit code :
Code:
<taken>kim wooseok - wooshin</taken> ⇝ [url=profil]ahn yibo[/url]

.




It's my life...
crash crash burn
Yibo, 5 ans.

Cinq ans c'est l'âge où on apprend à lire, l'âge où les petites mains trop lisses s'accrochent aux doigts des parents sur la route pour aller au parc. C'est le moment où les familles se promènent ensemble, achètent des glaces pourquoi pas. C'est ce qu'on apprend dans les livres, à la télévision, c'est le déroulement normal des choses dans une partie du monde.
Et puis il y a l'autre moitié, celle dans laquelle Yibo vit.
Cinq ans c'est l'âge où on va à l'école, dans la province de Sichuan, c'est l'âge où on travaille. Parce qu'en Chine, tout se vend, tout s'achète, et le môme n'a jamais su contre quoi il avait été échangé. De l'argent peut-être, ou une voiture pas trop rouillée. C'était si précipité qu'il n'a pas eu le temps d'emballer ses souvenirs pour les amener avec lui, et aujourd'hui il ne lui reste plus rien de sa vie d'avant, gamin incapable de revoir le visage de ses parents dans sa tête, de pouvoir souffler leurs noms oubliés. Il ne se souvient que de ces autres enfants, éloignés comme lui de leurs familles, utilisés comme main d'oeuvre. Yibo on lui a appris à ne pas poser de question, à obéir simplement, à faire le travail sans jamais compter les heures, sans réclamer de salaire -ils ne lui ont pas appris ce mot de toute façon-.


Yibo, 12 ans.

Douze ans c'est l'âge des jeux vidéos, des parties de baskets jouées entre deux cours, des premières amourettes pourquoi pas. C'est à peu près l'âge où on développe une personnalité qui nous est propre, un début de conscience et assez de connaissances pour différencier le bien du mal, le oui du non.
Dans les usines peuplées d'ouvriers aux yeux juvéniles, il n'y a rien de tout ça.
C'est à peine s'ils réfléchissent, se contentent d'agir selon les ordres de leur contremaître, se lèvent avant le soleil, se couchent après lui aussi. L'opale de leurs peaux est ternie par la poussière qui emmêle leurs cheveux, assèche leurs mains. Les plus téméraires commencent à se poser des questions, se demandent pourquoi leurs responsables sont si propres, pourquoi leurs ventres sont arrondis et leurs vêtements si épais. Certains osent même leur tenir tête parfois, comme ce garçon, comme Xiao. Yibo se tait, sage.


Yibo, 16 ans.

Et puis c'est l'âge des sorties, de la première cigarette, des premiers verres d'alcool. C'est les prémices d'une indépendance à venir, la transition entre l'enfance et l'âge adulte. C'est l'ère des connaissances, des découvertes plus complexes, des premières fois.
Entre deux paquets livrés loin de la police, il n'y a que le cycle qui continue encore et encore.
Il est assez grand Yibo, assez sous contrôle pour pouvoir sortir de l'entrepôt où s'entassent les gamins avec qui il a grandi, et les nouveaux arrivés depuis. Alors il suit Xiao, ce garçon de qui il ne s'éloigne jamais, ce gamin un peu plus jeune que lui et pourtant bien plus fort et courageux, ce garçon qui a pris Yibo sous son aile, le protège et le défend. Ils découvrent la ville -pas les beaux quartiers-, et elles fleurissent les questions quand ils voient ces gens qui ont leur âge se promener librement, les sacs chargés de livres, les poches déformées par le rond des pièces de monnaie. Et ils voudraient être comme eux, apprennent énormément lorsqu'ils les observent, trainent des pieds lorsqu'il faut rentrer -mais pas trop, on leur a appris à être ponctuels s'ils veulent manger-.


Yibo, 18 ans.

Dix-huit ans c'est l'âge de la liberté, où on se pense adulte mais que l'on raisonne comme des enfants. C'est l'âge où on pense que le monde nous appartient, qu'il est là à nos pieds. C'est l'époque de l'avarice, là où on court après tout.
Et quand on est en fugue, on court pour sa vie.
Parce qu'il veut se libérer Yibo, fuir loin de ses contremaîtres, loin de ce travail forcé, de ces contraintes, de ces ordres, ces menaces, cette terreur. Loin des coups qui font écho dans l'entrepôt où il a passé trop d'années dès qu'un gamin désobéit. Il n'a pas souvent été frappé Yibo, seulement quelques rares fois quand il rentrait trop tard, occupé à chercher de l'aide en ville, à récolter les informations qui le sauvent aujourd'hui. On lui a dit que la Chine ne fera rien pour lui, qu'il doit trouver l'ambassade de Corée pour sortir du système. Et puis Xiao l'a convaincu de s'enfuir avec lui, d'aller loin là où ils seront libres. Alors ses pas martèlent le sol, son souffle erratique forme de petits nuages dans le froid de la soirée et il ne freine jamais, comme si la peur le propulsait vers l'avant.

Yibo, 19 ans.

C'est l'âge de l'Université, l'indépendance pour certains. L'âge où l'alcool n'est plus tabou et dilate les pupilles rieuses tous les soirs. Dix-neuf ans c'est presque être adulte, c'est déjà être grand.
Mais Yibo ne s'est jamais senti aussi enfant.
Il vient d'arriver dans ce nouveau pays qui lui est trop inconnu, n'a pour uniques compagnons cette angoisse constante et Xiao qui a changé de nom pour s'appeler Sungjoo. Yibo lui a gardé son prénom, après tout il ne connait ni son nom de famille, ni sa date de naissance, ni l'hôpital où il est né, alors ce prénom est tout ce qui le rattache à sa famille biologique, il doit s'y accrocher. L'asile politique leur a été accordée. Et on leur explique beaucoup de choses, et le flot continu d'informations nouvelle lui donne mal à la tête. On lui dit qu'il va devoir apprendre la langue coréenne, la lire, l'écrire, connaître la culture, découvrir la technologie plus avancée du pays, les moeurs, l'alimentation, l'école.


Yibo, 21 ans.

C'est l'âge adulte, majeur. L'âge où certains quittent leur familles pour s'installer seuls, l'âge où on joue moins avec l'amour -ou peut-être l'inverse-.
Et Yibo vit à contre sens.
Parce qu'il a les bases suffisantes en coréen pour pouvoir comprendre et se faire comprendre, qu'il a intégré la Yonsei dans des cours adaptés à son rythme et son retard, gamin-adulte scolarité pour la première fois de sa vie. Parce qu'il découvre le travail rémunéré, devient mannequin sans trop savoir comment, mais on lui dit que c'est bien, qu'avec son absence de diplômes il n'aurait pas pu faire grand chose de toute façon. Et il découvre les gens, l'amour au sens large du terme, celui amical, affectueux. Elle est toujours présente cette peur, mais se fait submerger par le reste. Il a du mal à apprendre Yibo, et souvent dépassé par les événements. Il ne progresse que très peu, vit encore avec ses traumatismes, ses peurs, reste autant qu'il peut collé à Sungjoo.

Il lui en reste des choses à apprendre, à retenir, à découvrir. Mais c'est pas grave, rien ne presse, en attendant il peut sourire, rire, vivre. Être libre, être heureux, être lui.


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 21:50
bienvenue :shy:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 21:55
Je suis amoureux.
On se marie toi et moi ? :cute:

Trêve de connerie, bienvenue au bercail joli monsieur. Tes rumeurs sont fortement intéressantes, attends-toi à me voir débarquer sur ta fiche de liens plus tard pourunedemandeenmariage. Bon courage pour ta fiche :heart:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 21:56
tiens, toi aussi t'es fab une deuxième fois, wsh, c'est pas bien, c'est vraiment mal, vraiment pas bien du tout :oo: :shy: un pyromane, viens on fait équipe, entre pyro on va bien s'entendre. :hum: re du coup, dc trop fab, ce perso promet des merveilles j'ai hâte de lire la suite de ta fiche. :han:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 22:05
TOOOOOOOOOOOI ! 
Encore un perso turbulent ? T'y es abonnée ma parole :y:
Je t'ai reconnu à ton code de signa, et Moe m'a bien confirmé :cute: Tu finiras jamais dans mon lit sous n'importe laquelle de tes formes, c'est finiiiiiiiiiiiiiiiii :cry: Mais bon, il a l'air cool, je l'accepte, je suis résolue ! XD De grosses rumeurs dis-moi, il me tarde de lire la suite, fighting! ♥️

Love youuuuu :heart:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 22:09
il est trop beau ce mec :shy:
graou. :y:
re :heart:
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 22:10
Welcome back petit chaton :heart:
Bon courage pour cette fiche !


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Park Jin Hyun
Park Jin Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 22:11


- ❇️ -
this is real love

You know I'd fall apart without you. I don't know how you do what you do, cause everything that don't make sense about me makes sense when I'm with you. When I wrap you up, when I kiss your lips, I wanna make you feel wanted. And I wanna call you mine, wanna hold your hand forever and never let you forget it.
Lee Su Ah
Lee Su Ah
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 22:14
t'es sex.
oulalala, et ce choix de vava **
MAIS C'EST TOO SAD. TROLOLO. C'EST LE BORDEL.


My heart that shakes and deepens. Love is locked in the sea a dazzling feeling. The night of the Han River walking together, I heard your sweet voice laugther and said: i will forever and ever cherish our blooming days, babe.
hush - primary
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty Dim 10 Mai - 22:25
Aejung bby, merci d'avoir joué le jeu, je t'aime :mdr:

Nat', ouh je t'attendrais alors :y: j'espère que la bague sera belle 8D

Ensuite je précise que je voulais passer incognito et jouer la newbie quelques jours mais vous m'avez tous grillée ici comme sur la cb, je suis scandalisée :oo:

Jaemiette, oh oui c'est pas bien ? je dois faire quoi pour me faire pardonner ? :y::y: et puis #TeamPyro :hot: merci babe ♥️♥️

Leeya, TOI OMG tu me connais depuis trop longtemps je peux rien te cacher :mdr: et oui, t'en a vu défiler des sales gosses xDDD et je te dis que même avec un kiki, un jour je finirais sous tes draps, parole de Soo ! Love you tooooooooo :heart:

Ninalaplusbelle, graou, jotaime :y:

Chaton, JH et Gr1 de boté, mes pyos d'amour merci keur keur sur vos fesses ♥️ ET SORRY POUR LE TROLL je sais que vous vous attendiez à une femelle :mdr:


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ahn Yibo • Little nightmare, big angel Empty
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !