Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2  Suivant

lee noam || Ублюдок.

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches archivées
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Ven 10 Juil - 20:04
lee noam
CARTE D'IDENTITÉ

DATE + ÂGE : 17 juillet ; 21 ans.
NATIONALITÉ : coréano-russe.
ORIENTATION + STATUT : d'son point de vue, il est 100% hétéro car les tarlouzes c'est dégueulasse et il est libre comme l'air, un grand célibâtard, m'voyez.
CLASSE SOCIALE : il s'débrouille plutôt bien dans son p'tit studio jamais rangé.
ÉTUDES/MÉTIER : étant donné qu'il a laissé tomber ses études, il a pas mal galéré, mais y'a un garage qui lui a donné sa chance pour être mécano.
CODE DU RÈGLEMENT : code ok ! ♥️
TU VEUX T'INVESTIR ? : nope, le cassos étudie pas, vous pouvez lui jeter des pierres.  :hansa:

rumour has it
il paraît que c'est un homophobe, pff, vraiment aucun respect ce mec. (v) + eh, tu sais que sa mère, elle s'prostitue ? Ceci explique cela, c'est un fils de pute. (f) + il aurait foutu une femme enceinte et l'aurait plaqué en apprenant la nouvelle, tu t'rends compte ? (f) +  + Non mais c'est forcément un alcoolique ce mec, pour être aussi grossier, en plus c'est un ruskov, il est habitué à la vodka. (f) + son père lui frappait dessus, ça s'fait pas. (v) + il a couché avec plusieurs clientes lui, non ? ça s'voit qu'il drague, tss. (v) + il a coupé ses cheveux longs car son père trouvait que ça faisait trop homo. (v) + il faisait des combats de rues pour gagner de l'argent, askip. (v)

#BORNÉ #ÉNERGIQUE #CASSE-COU #TRAVAILLEUR #PERFECTIONNISTE
#IMPULSIF #MÉFIANT #TAQUIN #SALE CON #SARCASTIQUE

caractère
Le patient présente des symptômes différents permettant d’affirmer qu’il est concrètement atteint d’un mal encore indéterminé. Ces symptômes découverts au fur et à mesure de son existence ne peuvent pas annoncer une maladie déjà connue.

Le patient révèle plusieurs masques cependant contrairement à la masse, il en possède plus et surtout certains très paradoxaux ; une sorte de misogyne amoureux. De plus l’individu présente une vélocité dans sa capacité à comprendre, il peut assimiler un comportement, y déceler les failles et en tirer profit cependant le patient porte l’utilité de cette compréhension non pas sur son entourage mais sur la totalité de son environnement ; réfléchir le divertit  et pourtant, Noam a la fâcheuse habitude de vouloir paraître beaucoup moins intelligent qu'il ne l'est. Il a ajouté qu'il s'agit de son propre bouclier.

Le troisième symptôme observé provient d’un désintéressement quasi total pour les futilités sociales, il ne parvient pas à discerner l’utilité de toutes ces légèretés provoquées par les relations sociales, par exemple il importe pas ou très peu d’intérêt pour le salut matinal, Noam m'a donc avoué qu'il n'arrivait pas à garder de relations saines, trop violent ou grossier pour la plupart des gens. Par ailleurs, le patient présente un facteur d’ennui omniprésent, il s’ennuie vite et souvent (probablement lié aux symptômes deux et trois.), le monde l’emmerde, il est persuadé que tout son environnement est en général sans intérêt, ce qui entraîne un enchaînement d'activités toutes différentes et ce côté grossier.

Tous ces symptômes réunis ensemble provoquent chez le patient une  réflexion omniprésente qui l’étouffe, il manque d’air ; ironie de la fumette et de son agressivité. Cette réflexion solitaire engendre une frustration quasi perpétuelle qui est principalement conditionnée par le désir. Le patient désire mais autrui n’est pas capable de le satisfaire. Cette réflexion engendre une anticipation sur chaque événement possible qui malheureusement n’est pas dans l’attente de ses espérances : frustration.

À ce jour, aucune solution n’a été réellement trouvé cependant le patient a trouvé des remèdes qui stabilisent et masquent sa peine. Suite à une discussion, le patient m’a expliqué que pour “contrôler” sa réflexion, celui-ci voilait sa lucidité par différents divertissements considérables (sport, bricolage, et sexe ; petit paradoxe, il m’a dit que les femmes lui tombent dans la main, cependant, il n'a aucunement envie de rester le lendemain, le sérieux ne l'intéresse pas.) Cependant, ces remèdes sont soit dépendants d’un facteur financier soit d’un facteur social (facteur qui peut provoquer une frustration chez le patient ; cercle vicieux.)

Je remarque chez le patient un blocage en ce qui concerne le côté paternel de sa famille, Noam ne dit pas "papa" ou "mon père", il campe sur sa position à dire "mon géniteur" pour l'éloigner au possible de lui. Un lien n'est pas envisageable. Nous rajouterons que Noam a souvent de bonnes intentions, cependant, sa maladresse ne lui permet pas d'exploiter tout le partage qu'il a à offrir, il pourrait être un bon leader, je vois bien que le patient a ce désir de diriger, qu'il aime se sentir puissant mais qu'il n'en a pas l'occasion : nouvelle frustration qui le rend têtu et n'accepte que très peu l'autorité.
Pour conclure, le patient a besoin de faire le vide, il est nécessaire pour lui de trouver la solution.

One upon a time
Мир слишком шумно, но ваше молчание мое единственное прибежище. × Ses yeux se posent sur les touches usées du vieux piano désaccordé. Il a huit ans, les cheveux bruns en bataille, le regard blessé. Dans un souffle, dans ces yeux méprisants, le noyant sous une haine, il a ouvert sa poitrine, pour broyer son cœur dans un mouvement brutal et puissant. D'une simple parole, il l'avait brisé, anéanti. Il a tellement honte de lui. Qui voudrait d'un tel monstre ? D'une bizarrerie comme Noam ? D'un fils horrible, comme il a dit. Ses doigts glissent sur les touches, un son désagréable en sort, crissant sous ses tympans. Laissé à l'abandon au fond d'une aile en ruine de cette maison qui expire ses derniers élans dans le froid de Moscou. Le son est ignoble, dérangeant, comme une quinte de toux d'un vieillard à l'agonie.  Il fait rendre l'âme sous ses doigts maudits d'enfant non désiré. On le hait comme ce stupide piano écaillé, abîmé par le temps, réduit à rien. On le laisse au fond d'un placard, on le cache. « Tu m'as donné un monstre. Un chien de la casse, une tarlouze, juste bon à se faire prendre dans une ruelle. Un bon à rien. », crache-t-il à sa mère, hurle-t-il encore à ses oreilles. « Un putain de monstre. », il se stoppe, le souffle coupé, quelque chose est tombé, là, juste là, entre son cœur et ses poumons, le broyant en deux, le faisant plier. Un cri s'échappe. Quelque chose s'est brisé en lui. Quelque chose qui n'est pas clair, qui n'a pas de fond. Éclatée, écartée, balayée, son innocence se fracture.

Son père est comme tous les autres. Pas pire, pas meilleur, il le juge, le jauge, cale dans son cœur les germes d'un mal être. La tête dans les mains, le regard incrusté dans le sol pourri, il contemple sa propre déchéance, la cruelle et terrible vérité : son père ne l'aime pas. Pas du tout. Il est juste un foutu mauvais investissement pour lui, trop efféminé paraît-il, trop "gay". Est-ce si horrible de voir un fils vouloir rendre fier son père ? Non. C'était la faute à ces gens, à ces saloperies de tarlouzes. Il se vengera de s'être fait privé d'une enfance joyeuse. Il se vengera. Il prouvera à son père qu'il est différent.

Un monstre n'a pas de cœur, n'est pas adapté. Noam a été taillé dans le contrôle que souhaite son père, sous les coups de ceinture ou les poings pour sa différence, c'était un futur artiste. Elle n'a rien fait, sa stupide mère. Elle n'a rien fait avec sa foutue faiblesse. Sa langue claque, agacé. Les coups appellent à l'ordre, les coups forcent au contrôle. C'est comme un chien, il faut de l'autorité, il faut le dresser, et quand la confiance n'existe plus, il est est agressif. Il restera agressif et méfiant. Ouais, Noam c'est un chien qu'on a abandonné et qui s'est débrouillé seul pour survivre par la suite, toujours dans l'obsession de plaire à son géniteur, allant jusqu'à partir en Corée du Sud pour le retrouver. Bien que celui-ci a déménagé à plusieurs reprises pour couper totalement le contact avec sa famille et surtout son fils.

Son arrivée en Corée n'a pas été glorieuse, à vivre dans un studio miteux et en travaillant également le soir pour pouvoir payer le loyer et manger.  Il est bien entendu que l’argent n’empêchera, pour l’instant, personne de penser et de rêver ; liberté absolu. Mais l’argent est un nerf d’agissement. On dit que l’argent ne fait pas le bonheur, c’est vrai mais pas tout à fait, je dirai plutôt qu’il y contribue. Un homme riche ne sera pas forcement heureux, cependant il aura statistiquement plus de capacité de le devenir par ses possibilités de liberté qui se débloque à lui grâce à son argent. Alors l'envie de gagner plus a été subtilement inséré dans l'esprit de notre grand Noam.

Donnez aux du rapide, de l’agressif, du brutal et vous pourrez observer une foule en délire, hochant la tête à se détruire les cervicales, agitant les bras à briser un roc et à vouloir parier. Frappez l'individu en face de vous, mettez le à terre jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se relever et là seulement, vous pouvez profiter de l'argent que vous avez gagné de vos poings. C'est la vie de notre cher coréano-russe, la nuit. Mécano borné et impulsif la journée, impliqué dans plusieurs streetfights la soirée. Noam a la "chance" d'avoir regardé son père, ex-boxeur en train de s'entraîner lorsqu'il était petit, il connait donc facilement les techniques pour mettre quelqu'un au sol et malgré tout, certaines cicatrices ou hématomes restent présents sur son corps de grande perche, pourtant, c'est pas le cliché de l'idiot violent notre Noam, il est bien plus malin qu'il n'est paraît, mais un chien abandonné ne donne pas sa confiance si facilement, si on s'approche, il grogne.



geusaexxi
Salut salut, moi j'pense pas qu'on me connaisse, j'suis inconnue au bataillon, par contre je m'incruste sans gêne dans votre joli chez-vous parce qu'il a l'air cool et tout et tout. Sinon j'ai bientôt 18 ans et promis, j'serai sage ici.  :y: Puis le fofo est muy guapo muchacho fajitas burritos ! Et nan, j'ai pas de DC, j'suis une petite noob ici.




POUR UN PERSONNAGE INVENTÉ :
PARK CHANYEOL (CHANYEOL, EXO) ✎ lee noam

Code:
[url=http://www.shaketheworld.net/u451][b]▲[/b][/url]▼ <taken>PARK CHANYEOL (CHANYEOL, EXO)</taken> ✎ lee noam



MADE BY LIGHTLESS.TCHI
Jung Baek Ho
Jung Baek Ho
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Ven 10 Juil - 20:30
Bienvenue parmi nous **
Ca te dit de fonder un club 100% girafes ? :shy:
Hâte de découvrir ton perso :heart:


A disgusting system, it’s like pyramid. Easy bait, swallowed up like a minnow. Fade out, fade out yo. Open your eyes wide. There’s a deeply rooted rule. Trample on it and break it. All in, always (oh yeah). ©️ okinnel.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Ven 10 Juil - 20:36
Bonsoir toué, t'es bô :shy:

Welcome here et bonne chance pour ta fiche, les géants au pouvoir maggle ! :heart:


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Ven 10 Juil - 22:31
Bienvenue, confrère russe :perv:
Bon courage pour le reste de ta fiche !


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Ven 10 Juil - 23:25
BORDELOU MAIS C'EST QUE T'ES JOOOORRRR TROP BO TWAH :hot: :bave: sex
En tout cas la bienvenue parmi nous, en espérant que tu te plaises bien dans notre sanctuaire & pis bah hâte de lire ce que tu vas faire du beau Chanyeol heiiiin :plz:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Ven 10 Juil - 23:29
Coucou, toi :hum:
(il est trop chou ce dumbo)
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Sam 11 Juil - 2:01
    hwan baek ; salut salut.  :perv:
    merciiii. ah ouais on fait une secte des grands bgs ?

    yibo ; EOEOEOEOEOEO.
    merci merci, noamlegéant président !

    ji hoon ; Привет frère ruskov. :mafia:

    kong mee ; AU VIOL, S.O.S.
    Merci merci miss, j'vais essayer de pas te décevoir tékaté, même si c'est un p'tit con. #proud #ok

    sun mi ; hola bella muchacha señorita muy guapa. :hum:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Sam 11 Juil - 2:37
coucou toi :plz: bienvenue parmi nous :cute: J'espere que tu te plairas ici :cute:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Sam 11 Juil - 12:01
bienvenueeee, on t'accueille à bras ouverts chez les citizens :tn:
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty Sam 11 Juil - 12:51
Les mots me manquent mais... Bienvenue :cute:
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
lee noam || Ублюдок. Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !