88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
⎜ ♡♥♡♥♡ VA CHECK LES NEWS BAE ICI ♡♥♡♥♡ ⎜♡♥♡♥♡ N’HÉSITEZ PAS A REJOINDRE LES NEUGDAE, DIRECTEMENT ACCESSIBLE SANS BIZUTAGE ET SANS PROPAGANDE POUR LES NOUVEAUX INSCRITS♡♥♡♥♡ ⎜

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t4358-ise-moeko-space-cadet http://www.shaketheworld.net/t4328-ise-moeko-black-is-the-new-bl http://www.shaketheworld.net/t891p20-ise-moeko#297797


ise moeko † black is the new black ☆  Mer 15 Juil - 23:41


ise moeko
live fast die young

FRANCHE
(★★★★★)
SNOB
(★★★★✰)
EXCENTRIQUE
(★✰✰✰✰)
AMBITIEUSE
(★★★✰✰)
PEUREUSE
(★★★★✰)
PROVOCATRICE
(★★★★★)
NAÏVE
(★★★✰✰)
LUNATIQUE
(★★✰✰✰)
AIMANTE
(★★★✰✰)
PERDUE
(★★★★★)
nom : ise. prénom : moeko. âge : 23. date et lieu de naissance : tokyo, quatre mai '92 origines : japonaise. nationalité : japonaise. cursus universitaire : dernière année, master de journalisme métier : égérie de vogue korea. orientation sexuelle : homosexuelle. classe sociale : $$$$. code du règlement : isok tu veux t'investir ? scorpio

Rumour has it...
dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + dis-nous un peu quels bruits courent au sujet de ton personnage + ...
Survole l'avatar, petit coquin.
character
durant son adolescence, moeko était accroc aux percings, en a eu plus de douze en même temps. elle garde les trous dans sa peau, elle à donc le nez troué à deux endroits, les traces des implants sur son poignet, et l'oreille droite trouée de huit trous. aujourd'hui, elle ne conserve que le piercing au téton droit et l'implant dans la nuque + elle à deux tatouages, sur les côtes : l'un est une pâquerette, l'autre un irrésistible qui s'accorde avec celui de cho su nah + la japonaise à longtemps eu les cheveux très long, jusqu'à entrer à la fac + elle n'est que très peu pudique et ce n'est donc pas rare de la voir peu habillée quand vous faites partie de son entourage, ou si vous le subissez en étant sa colocataire + elle à une réputation à double tranchant, elle fascine mais elle dégoute les gens + elle ne ment jamais, et dit absolument tout ce qu'elle pense, au risque de se faire des ennemis, elle s'en contre fou. Elle juge le mensonge comme de la lâcheté + elle est fille unique et fille de riches, donc habituée à recevoir tout ce qu'elle veux, quand elle le veux + malgré le fait qu'elle ai grandis avec une cuillière en argent dans la bouche, elle s'est tournée très tôt vers l'underground, qui la fait vibrer + moeko adore se mettre en danger mais n'as pas beaucoup de courage donc flippe sa race + sa couleur préférée est le noir + elle ne mange quasiment pas de viande, mais ne se proclame pas vegan pour autant + elle se remet beaucoup en question, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Elle à l'air de ne jamais reculer parce qu'elle ne montre qu'à très peu de personnes ses doutes + elle est très aimante envers son cercle d'amis proches, ce n'est absolument pas le genre à jouer les fausses amies avec les gens qu'elle aime + elle est très câline, et provocatrice. Moeko à besoin de savoir qu'elle plait, et d'être aimée + même si elle prend cher, elle ne recule jamais + elle est lesbienne et l'assume totalement ; la vue d'un homme nu ne la rebute pas car elle aime les observer, et parfois faire l'amour avec eux, mais c'est purement physique, elle est incapable d'aimer un homme de sentiments amoureux.




Pourquoi l'univers passe t-il son temps à jouer comme dans une comédie romantique, à faire des galipettes, des jolies phrases, à faire des comme si et être comme tout le monde en se mentant à sois-même, en mentant à l'univers ? c'est ce que j'aimerais comprendre, j'aimerais savoir pourquoi les gens se vexent si facilement lorsqu'ils entendent la vérité. Cette douloureuse vérité qui leur fait prendre conscience qu'ils ne sont que des copier-coller de leur voisins. Et moi, moi qui dit toujours la vérité, incapable de mentir, ni à moi, ni aux autres, je blesse et je suis détestée pour cette honnêteté radicale, pour cette franchise destructrice. Oh, moeko qui ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, comme d'habitude. c'est dérangeant. quelle garce. Les bruits sont partout, les rumeurs très présentes, et la popularité va de paire avec le regard des gens. Dangereuse car trop tactile, car trop réelle, car jamais dans le mensonge, dérangeante par sa présence, son air provocateur et sûr d'elle. S'assumer deviens presque un art éphémère dans ce monde robotisé mais moi, j'nage à contre sens, allant vers le bas quand tout le monde veux aller vers le haut. J'aime le danger, j'aime la sensation de vie dans mes veines, dans mon corps, dans mon coeur. J'aime être aimée (qui n'aime pas ça?), j'aime être regardée. J'aime qu'on reconnaisse mon talent et mes idées. oh oui je snob, oh oui, j'ai tendance à m'entourer de beaucoup de monde, parce que j'aime connaître tout le monde. Mais peu sont ceux qui me connaissent réellement, qui prennent le temps de passer outre mon regard pimbêche et qui se penchent réellement sur mon coeur et mes pensées.

je suis cultivée, je suis aimante, je suis douce, quand on me laisse le temps d'accepter. J'ai trop souffert de l'amour facile, j'ai trop été traînée de coeur en coeur pour ne pas avoir gardé des séquelles. J'ai trop perdu de gens pour pouvoir m'accrocher facilement, mais derrière la carapace de l'enfant unique et blindée, y'as bien trop de guimauve la dedans. prête à décrocher la lune pour mes amis, veiller trois nuits d'affilé pour l'observer dormir et se rétablir, être celle qui réconforte et qui écoute sans ciller. complètement excentrique et assumée, je suis aussi celle qui gueule en riant, celle qui danse sans se soucier du regard des gens, celle qui sera là à provoquer le diable si c'était dans l'idée pour se sentir un peu vivre. Mais aussi celle qui flippe sa race juste après avoir dit oui, qui à le sang qui boue et l'adrénaline dans tout le corps à devoir faire des trucs insensés. Beaucoup de facettes. Souvent, les gens ne voient pas la même moeko.
This is my story
one last time


STAY CLOSE, STAY GOLD, DON'T HURT YOUSELF WITH PEOPLE, BE A GOOD GIRL


j'ai pas connu la galère, j'ai pas connu la misère, j'ai vu mes parents travailler activement, dans une ville qui bouge tout le temps. J'ai vu défilé les belles robes de maman, les beaux costumes de papa. J'ai connu les gentilles dames qui devaient s'occuper de moi jusqu'à ce que je soit assez grande, et sage, pour accompagner mes parents aux galas, aux diners mondains, à tout ce genre de jolies choses parer de dorures. Et j'étais fière, d'être la fille unique de la famille Ise. Et je suis fière d'être leur fille qui à été si parfaite, qui l'est toujours d'une certaine manière. Une manière moins bourgeoise, moins parfaite tel le veux la société dans laquelle j'ai grandit. J'ai appris à jouer du violon, du piano, et j'ai eu des cours de coutures, de dessin. Je sais servir le thé, je connait les poèmes des grands artistes japonais. J'étais si calme avant de rencontrer les rues, l'odeur du macadam mouiller, la sensation de renouveau. J'étais parfaite, j'étais comme on voulait que je sois. douce, aimante, sincère (peut-être un peu trop, c'est embarrassant), cultivée et qui plus est, très jolie. Ma mère était tellement fière de moi. Et je danse aussi, gracieuse, comme un cygne, je m'envole vers les planches de l'opera. Mon avenir est tracé bien droit, clair comme de l'eau de roche. Fille de sera mon plus grand métier, la danse sera ma plus grande passion. Et un jour je me marierais à un gentleman, un homme de pouvoir un peu trop pressé pour n'aimer que moi. Et j'aurais garder certains amis du passé, qui seraient devenus mes confidents, mes piliers, la norme de mon monde, les limites de ma liberté.



LIVE LIKE TODAY IS THE LAST DAY


Sauf que je ne suis pas restée dans les normes, dans les rangs. Ma curiosité m'a poussé à visiter les quartiers dont ma mère ne prononçait pas le nom. J'ai rencontré du beau monde. tous parfait dans leur imperfections. J'ai rencontré ce garçon qui me plaisait tant car nous étions si spontanés, si aimants. Nous nous ressemblions alors que nous étions si différents. Comme des âmes soeurs, nous avons appris à nous connaître. Et j'ai visité son monde, ses rues, et j'ai rencontré sa famille, sa mère qui m'as prise dans ses bras avec tant de douceur que c'en était étouffant pour moi, moi qui ne connaissait que les caresse subtiles sur ma joue. Et j'ai rencontré son cousin, ses amis, qui sont devenus les miens. Petit à petit, au fur et à mesure que je grandissait, j'évoluais. au grand malheur de mes parents, pourtant si compréhensifs et aimants, je n'ai pas empruntés les chemins qu'ils voulaient. Et j'étais jeune, et encore sage mais tellement excitée de voir le monde, de découvrir un autre univers qui m'as été caché si longtemps. Il m'as fait découvrir qui je suis, il m'as montrer que je n'était pas obligée d'être une façade de bons sentiments. Et malgré tout ses efforts, j'ai quand même dû jouer un double-jeu car mes parents ne voyaient en lui qu'un poison qui abimait leur petite fille. Ils ont finis par accepter, petit à petit, que je me trouve, me transforme en celle que je voulait être. Joyeuse, aimante, curieuse, surement trop excessive pour mon propre bien, mais j'ai vécu. Et vivre vaut tout l'or du monde, toutes les belles paroles de mes parents.

Mais la vie elle, n'est pas toujours douce et je l'ai bien compris quand elle m'a arracher mon repère, mon âme soeur, mon autre univers. La mort, une épreuve à laquelle je n'étais pas prête, qui m'as anéantie. La mort, une épreuve que j'aurais aimé ne jamais connaître. J'avais 14 ans, j'étais jeune, en phase de découvrir une nouvelle vie, une nouvelle phase, et il m'a laissée seule parce qu'il s'est envolé. Trop vite, je me suis retrouvée seule. Parce que la danse n'y changeait rien, parce que les mots de mes parents ne me réconfortaient pas, j'ai fui, je me suis réfugiée dans ce qu'il me montrait : une vie ou tu peux simplement être toi-même, et personne ne fera attention.



FIND YOURSELF, YOU'RE NOT SO FAR AWAY


C'est comme ça que je suis passée du tokyo bourgeois, au tokyo underground, faisant des rencontres merveilleuses comme moins douces. C'est comme ça que la danse classique s'est transformée en danse contemporaine, que mes cheveux longs ont poussées, que je me suis fait tatouée la pâquerette sur les côtes. Et mes parents approuvaient silencieusement, ne voulant que mon bien. Payant mes caprices, acceptant mes changements. Et je me suis fait percé l'oreille, une fois, deux fois, puis quatre, cinq fois. Puis le nombril, et au fur et à mesure ça en est devenu addictif, et mon coeur était le seul moyen pour moi d'exprimer à quel point je voulait me trouver. Et je me suis chercher si longtemps, et je cherche encore, mais j'ai grandis, finalement. L'adolescence à continué comme ça, je me suis fait remarquée par une petite boite de photographes, qui m'ont demander de poser pour eux. De leurs photos est ressortis un contrat avec une bijouterie. Mon corps devenait l'oeuvre, la recherche de soi devenait un sujet dont tout le monde pouvait comprendre le sens en me regardant. C'était bien, doux, excitant, dangereux, et addictif. J'ai pas testé les conneries comme la drogue, juste une fois, un peu de marijuana. J'ai pas testé l'hero, la cocaïne, ou n'importe qu'elle autre moyen de s'échapper du vrai monde avec des pilules ou un peu de poudre. J'ai juste continuer à m'assumer, à trouver mon chemin, mes envies, mes amis.

Mes notes en cours suivaient sans trop de mal, mais ma présence dans le loft familial se faisait plus rare, je rentrait au petit matin, repartait à la nuit tombée. Manquait les cours parfois, parce que j'étais trop fatiguée. Mais la plupart du temps, ma vie semblait être un double jeu. bonjour papa, bonjour maman, oui je vais à l'école aujourd'hui, tout se passe bien. Puis dans la nuit, ma mère allumait la lampe à l'entrée, m'attendaient en se rongeant les ongles. Je sais, je rentre tard mais tout vas bien, je suis là. Ce que je ne dit as, c'est que j'étais assise dans la rue, sur mes hautes plateformes. ce que je ne dit pas, c'est que je passait mes nuits à rire et boire, je cherchais l'amour, le réconfort, je me cherchais moi. Et parfois, y'avait quelqu'un qui voulait bien m'emmener en dehors de la ville, assez loin pour que les étoiles réapparaissent, puis j'discutais avec lui, qu'il me manquait. J'lui racontais mes journées, mes soirées, je lui montrait mon nouveau piercing. J'vivait un peu avec lui, un peu sur terre. J'ai mis longtemps avant de pouvoir faire ça parce que c'était trop dur de plus l'avoir près de moi.



LOVE IS A WEAPON, FIGHT WITH IT


Mais comme si il m'avait entendu, il m'a envoyé un nouvel ange gardien. Un très joli ange gardien du nom de haejung. Une beauté à sa façon, une douceur, une nouvelle arme pour moi pour contrer les mauvais moments. Elle a pris ma main, doucement, elle m'a prise dans ses bras, elle à souffler quelques mots à mon oreille. Elle m'as fait enlever quelques piercings, elle à couper mes cheveux, mes longs cheveux. Elle à sourit et ce sourire m'as redonné le courage de poursuivre mes rêves, d'arrêter de stagner dans un très jolie monde que je pensait contrôler.

J'étais pas désespérée, le genre de gosse qu'on ramasse à la petite cuillère, mais j'avais mal d'être seule, de pas me trouver. Et pendant quatre ans, haejung à agis sur moi comme un médicament, comme une lumière. elle m'as pas pousser à être autre chose que moi-même. elle m'as aimée. Juste comme j'étais. Et j'ai acceptée de la suivre dans un autre pays, de vivre avec elle des nouvelles choses. Ma curiosité m'a poussée vers l'avant. Je suis venue étudier à suwon, deux ans. On était encore au lycée, on était jeune mais haejung avait déménagé et je voulais pas la quitter. Pas encore, on était pas prête toute les deux. Et j'ai la chance d'avoir des parents qui croient en moi, qui me soutiennent. Qui ont payé mon appartement, mes études. J'ai étudier alors plus sérieusement, j'ai trouver une voie qui me plait. Celle de la vérité pure, celle qui pousse tout le monde à se remettre en question, celle qui décrit nos secrets, nos hontes, nos amours.

Et j'étais excellente. Haejung arrêtait pas de me le dire. Mon passé m'a construit, mais le présent me pousse à avancer, toujours plus loin. alors je me suis surpassée pour pouvoir poursuivre mes rêves. Elle aussi, elle était très intelligente, très douée, et grâce à sa foi, à ses mains tenant les miennes, j'ai encore grandie. Avec fierté, j'ai montrer la lettre d'acceptation à yonsei à mes parents. Une fac prestigieuse, qu'est-ce qui les auraient rendus plus fiers que leur petite fille devenant grande? Avec haejung, nous sommes restés ensemble quatre ans. Ses études et les miennes se passaient à merveille. J'étais populaire sans l'être trop, parce que mon caractère et mon honnêteté rebutent certaines personnes. Mais je m'en foutait, j'avais haejung à mes côtés. Et quoi que disent le regard des gens, les jugements, nous étions fières. Et nos doigts entrelacés hurlaient au monde entier combien on s'aimait.

Mais j'ai jamais réussis à me contenter de ce que j'avais, alors, quand j'ai sentie que la flamme s'éteignait, j'ai carrément éteint le feu et après un dernier baiser, j'ai quittée ma sauveuse. Et j'ai marcher. Droite, fière, sûre de moi. La fac est une jungle ou tu doit te battre pour être quelqu'un. Je suis passée de personne à quelqu'un en peu de temps, j'ai gravis les échelon dans des mauvaises circonstances, et j'ai beaucoup souffert. La mort est venu me titiller à nouveau, la nature s'est jouée de nous, comme si on était que des pions. Les gens vous jugent sans savoir, et parfois, de temps en temps, on rechute, on perd cinq ans de travail et on retombe à ce que nous étions avant. Mais on finis toujours pas se relever. Toujours plus forte, toujours plus grande. Et regardez-moi, je tiens droite sur mes deux pieds. La vie n'arrivera jamais à me coucher.

Ce n'est pas parce que mes malheurs sont moins grands que les vôtres que je suis vide de sentiments ou de potentiel. Je suis moi, c'est déjà fabuleux que je m'en rende compte. Je suis là ou je suis grâce à ce qu'il m'est arrivée, grâce à ces gens étoiles qui m'ont soutenus. Mais je suis moi, et j'aimerais que tous trouvent le temps de se chercher.
.
About me
Je suis...

spleen ☽

amour tout doux parce que bon voilà je vous aime.







☽ you think you deserve that pain ☾


Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t663-lim-bo-bae-i-wanna-be-be-your-love#10310 http://www.shaketheworld.net/t603-lim-bo-bae-a-kind-of-goodb http://www.shaketheworld.net/


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Mer 15 Juil - 23:55

comment tu fais pour que ca parte en couille comme ça :y: mdr :heart:
Re :shy: :heart: :heart:


i'm not a paper doll


⋆ L'enfer c'est d'être loin de toi.

SHE IS A MESS. THAT KIND OF WRECK THAT YOU CAN SAVE.

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t4733-moon-ji-hoon-a-man-chooses-a- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Mer 15 Juil - 23:57

Ca y est c'est l'hécatombe tu refais Moeko la mise en page foire :mdr:
J'embrasse tout de toi, même ton âme :han:


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t4358-ise-moeko-space-cadet http://www.shaketheworld.net/t4328-ise-moeko-black-is-the-new-bl http://www.shaketheworld.net/t891p20-ise-moeko#297797


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 0:01

c'est ça le pouvoir. :emo:



☽ you think you deserve that pain ☾


Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 0:15

hate de voir ce que tu vas la refaire :plz:


Regarde toi, assise dans l'ombre
À la lueur de nos mensonges, les mains glacées jusqu'à l'ongle.
Regarde de toi à l'autre pôle, fermer les yeux sur ce qui nous ronge.
On a changé à la longue.
On a tenu la distance, on a souffert en silence.
L'enfer, c'est être loin de toi.

Revenir en haut Aller en bas

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 0:33

grave, hâte de voir la nouvelle moe moe :y: re, poulette :heart:

Revenir en haut Aller en bas

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 10:47

:plz:
une nouvelle moemoe!
tant que tu gardes la belle kiko... tout va bien :06: :06:

Revenir en haut Aller en bas

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 10:55

rebienvenue ♥

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 11:02

Reeeeeee ma belle :hum: :heart: :cute: :hug:
T'as bien fait de la relancer, ça te fera du bien, à toi comme à elle !

*caliiiiine sa présidente d'amour*
Fighting! :heart:



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1656-armani-reeva-we-must-be-killers http://www.shaketheworld.net/t1616-armani-reeva-people-like-me-a http://www.shaketheworld.net/


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Jeu 16 Juil - 15:12

ELISA JE T'AIIIIIME :han: voilà ça c'est fait, j'me sens mieux :han:
et puis l'icon que t'as foutu, her lips are like the galaxy's edge, ARTIC MONKEYYYYYYYYS :hot: :hot: :hot: :hot: :hot: :hot: :hot:
bon courage pour cette refonte de moe, qui sera parfaite, comme toujours :han:
viens bosser pour les armani !


Some people are born with tornados in their lives, but constellations in their eyes. Other people are born with stars at their feet, but their souls are lost at sea.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: ise moeko † black is the new black ☆  Aujourd'hui à 6:39


Revenir en haut Aller en bas

ise moeko † black is the new black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Jessica vs Tori Black
» BLACK IS THE NEW BLACK < SCORPIO TEAM
» Les Black Camel pénètrent dans cité des plaisirs!
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Examen d'entrée :: Identification Information – Présentations :: Rescapés du Suneung-