88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
⎜ ♡♥♡♥♡ VA CHECK LES NEWS BAE ICI ♡♥♡♥♡ ⎜♡♥♡♥♡ N’HÉSITEZ PAS A REJOINDRE LES NEUGDAE, DIRECTEMENT ACCESSIBLE SANS BIZUTAGE ET SANS PROPAGANDE POUR LES NOUVEAUX INSCRITS♡♥♡♥♡ ⎜

Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t4733-moon-ji-hoon-a-man-chooses-a- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away


Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Sam 22 Aoû - 20:26

Moon Ji Hoon
YOU ARE MY FAVOURITE MEDICINE

   
   
   

#CHARISMATIQUE
#NARCISSIQUE
#SURDOUÉ
#PERVERS (un peu)
#AMBITIEUX
#INTUITIF
#MANIPULATEUR
#COURAGEUX
#PERFECTIONNISTE
#FERME
“ Me, myself & I :

NOM : Moon PRÉNOM : Ji Hoon ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 22 ans, né le 08 Novembre 1992 ORIGINES : Coréen pur souche  NATIONALITÉ : Russo-Coréen, juste parce qu'il est né en Russie LOLILOL CLASSE SOCIALE : Modeste, à la limite du riche grâce à la bourse militaire héritée de feu papa... ORIENTATION SEXUELLE : Dieu a créé la femme et c'est un putain de cadeau CURSUS UNIVERSITAIRE : Huitième année en LLCE Chinois-Japonais MÉTIER : Il donne des cours particuliers en langues étrangères Code du règlement : Je suis un thug, je ne le mets pas :y:
TU VEUX T'INVESTIR ? : Vous avez le king des pyobeom  devant vous :emo:

“ Rumour has it :
surdoué, il aurait sauté deux classes dans son enfance (V, en primaire et au collège) + il tiendrait un journal où il listerait toutes les filles qu'il aurait mis au lit (F, il y a des limites tout de même) + il aurait l'oreille absolue (V, et ça lui donne des migraines atroces avec cette hypersensibilité auditive) + il aurait couché avec tellement de filles qu'il en aurait mis plusieurs enceintes (F, mieux vaut prévenir que guérir chère capote) + il dormirait nu, en permanence (V, les pyjamas le dérangent) + il aurait reçu des avances de la part d'une professeur au lycée (F, mais ce n'est pas passé loin) + il vivrait avec deux serpents, en plus de son chat (V, Méphisto et Tibérius sont les stars de son GNS) + son père l'aurait forcé à s'engager à l'armée (F, bien au contraire, ce dernier lui a toujours dit de faire ce qu'il aimait) + il serait polyglotte (V, bonjour la gymnastique cérébrale) + il serait violent sous l'emprise de l'alcool (F, c'est plus de l'alcool triste qu'il a) + il aurait une peur bleue des clowns (V, la faute aux films d'horreurs regardés trop jeune) + il serait strip-teaseur pour arrondir ses fins de mois (F, il n'a pas forcément besoin de travailler pour payer ses études) + il saurait jouer du violon depuis tout petit (V, ça lui a empêché d'être hyperactif enfant) + son pêché mignon serait de briser les couples (F, il ne s'intéresse pas aux histoires de couple) + il porterait des lunettes de lecture (V, il passe énormément de temps la tête dans les papiers et ça fatigue ses yeux) + il aurait le sommeil léger (F, il ronfle même) + il aurait fait une overdose (V, une surconsommation d'anti-dépresseurs qui lui a valu un séjour à l'hôpital pour un lavage d'estomac) + il serait accro au shopping (F, oh come on, il est clairement viril de A à Z) + il ne saurait pas quoi faire après ses études (V, malgré son parcours exemplaire, il ne sait pas dans quelle voie professionnelle s'engager) + il aurait fait partie d'un orchestre dans une paroisse (F, il a fait le conservatoire et c'est déjà bien)

“ Caractère : Ji Hoon possède une forte personnalité, ce qui lui confère de l'ascendant sur autrui. Il se montre actif, énergique, dynamique et courageux, et son tempérament est passionné. Adaptable et malléable en apparence, il saura faire valoir ses droits et ses idées avec douceur, certes, mais aussi avec une pointe de machiavélisme et, le cas échéant, de fermeté : une main de fer dans un gant de velours... Il a de multiples projets, de grandes idées, encore faut-il qu'il soit capable de les mettre en application. L'action est cependant son exutoire, car sa grande nervosité ne le met pas totalement à l'abri de crises émotionnelles. Si l'intensité du moment présent lui semble trop forte, il pourra vivre une octave au-dessous: il subira alors davantage son destin et restera dans un rôle de second rang, mais cela lui permettra de mener sa vie plus confortablement, sur un rythme moins trépidant. Pourtant, en règle générale, il est stimulé par la difficulté. Son sens de la justice est très aiguisé, et il a des réactions violentes devant toute iniquité. Ce qui est humain ne lui est point étranger et il possède souvent un idéal fraternitaire qui le fait s'intéresser à autrui ou adhérer à des groupes et à des associations à but social ou politique. C'est aussi un homme intuitif bien qu'il préfère afficher son esprit logique... Il peut osciller entre une possessivité absolue et un certain altruisme.
Enfant, Ji Hoon était volontaire, bon élève car travailleur, actif. Parfois très perfectionniste, voire maniaque, dans un domaine particulier, il s'avérait paradoxalement indiscipliné dans un autre. Les activités de groupe étaient à favoriser et permettaient de développer son sens de la solidarité. Il pouvait aussi y avoir chez lui une alternance assez déconcertante de suractivité et de laisser-aller.

Il est très attaché à sa famille et fera beaucoup d'efforts pour conserver une bonne harmonie avec ses proches. Ji Hoon est un adepte de la paix même s'il lui arrive parfois de déclarer la guerre. Il a souvent un sens esthétique développé qui le fait s'intéresser à l'art ou aux celles choses. Il recherchera le confort d'un nid douillet. En amour, il est souvent difficile car il cherche la perfection. Aussi, à cause de ses intransigeances, risque-t-il de passer à côté du bonheur sans le voir. Dirigiste et pointilleux, imbu de grands principes, il n'est pas toujours facile et risque de rompre un peu vite en pensant toujours trouver la perle rare. Mais existe-t-elle ?

“ Once upon a time : Victor Hugo avait dit un jour qu'on passait une moitié de sa vie à attendre ceux qu'on aimera et l'autre moitié à quitter ceux qu'on aime. Je n'avais jamais pensé que ceci puisse être aussi vrai, maintenant que j'avais vécu ce trou béant dans la poitrine, et que j'avais vu la flamme de passion s'éteindre dans les yeux de ma pauvre mère. Je me souviendrais toujours de ses larmes qui coulaient sur son visage impassible. De ses lèvres pincées. Oui, elle n'avait jamais été aussi belle qu'en ce jour. Mais c'était ça la vie, au final. On naissait, on vivait, et après on mourait. De toute façon, c'était toujours les mauvaises personnes qui nous quittaient le plus tôt. Même si je m'y étais préparé, depuis le temps, je n'aurais jamais pensé me retrouver orphelin d'un père à mes vingt-deux ans. C'était injuste. Il était un soldat. Il avait fait la guerre. Il avait servi sa patrie. Il était allé à l'autre bout du monde pour son pays. Mais la vie est une chienne, et le cancer un fléau. Je l'avais appris à mes dépens. Et plus jamais je n'aurai la conscience tranquille.

Nous étions une famille banale. Sans histoire. Mes parents s'étaient rencontrés en Russie alors qu'ils étaient tous les deux en mission de collaboration militaire. Le coup de foudre le plus improbable du monde, vous me direz. Ils s'étaient mariés jeunes, et sous la neige, de manière peu conventionnelle. Personne pour les juger, personne pour les remettre en question. Ils vivaient de leur amour et de leur métier. Et c'était tout ce qui comptait. Et puis quelques années plus tard, j'étais arrivé pour bousculer leur quotidien. En plein Moscou, je m'étais vu octroyé la double-nationalité et pourtant, je ne vécus que quelques années en Russie. Je crois même qu'aujourd'hui, je n'ai aucun souvenir de mon enfance là-bas. Et ma soeur Sae Ra encore moins. Tout le monde était revenu en Corée assez vite. Mes parents avaient fait passer le bien-être de leurs enfants avant leur mission de longue durée. C'était plus un rapatriement dont ils avaient fait l'objet. Mais cela ne les avait pas empêchés de continuer à travailler à l'armée. Avec le temps, la routine s'était installée et la vie suivait son cours.

Je le reconnais, je n'avais pas été un enfant facile. Au début, tout le monde croyait que j'étais hyperactif et que j'avais besoin de bouger constamment. Mais ma mère était une vraie magicienne, et elle me connaissait sur le bout des doigts. Selon elle, la manière douce était le meilleur frein à l'hyperactivité. Ma mère était une sainte. Elle me fit apprendre le violon et ce fut une réelle illumination dans ma vie. Progressivement, je m'assagis, et je devins plus délicat dans mes mouvements et mes paroles. Je serai toujours reconnaissant envers ma mère pour avoir su lire à travers mes lignes. Surtout que je n'étais pas un démon en soi. Très appliqué en cours, je développai rapidement un caractère surdoué et mes parents n'eurent d'autre choix que de me faire sauter une classe. Mais plus je progressais, et plus tout devenait facile pour moi. Je comprenais aisément la mécanique de la vie, les rudiments des arts et des sciences. Je sautai une autre classe au collège. J'étais intelligent, peut-être trop intelligent pour les autres. Peut-être était-ce dû à un QI trop élevé, je n'en savais trop rien. Mais il y avait une chose que je savais: la nature m'avait offert un mental en acier, et tout son lot de défauts avec.

Quand je regarde la tombe fleurie de mon père aujourd'hui, je me dis que j'aurais pu être un autre fils pour lui. Avait-il été fier de moi ? Il me l'avait souvent dit, mais j'avais toujours décelé une pointe de déception chez lui. Je ne savais pas pourquoi, et ça me frustrait d'autant plus que je ne le saurais jamais désormais. J'avais envie de déchirer toutes les couronnes de fleurs sur son cercueil. Mais je restai stoïque, le visage fermé et encore plus sombre que d'ordinaire. Aurait-il voulu que je sois moins imbu de moi-même, et plus ouvert à la critique ? Aurait-il voulu que je me moque de l'image que je renvoyais, et que je me concentre plus sur les gens dans le besoin ? Je serrai les poings. J'avais envie de hurler maintenant. Je le détestais de m'avoir laissé avec toutes ces questions dans ma tête. Mais ça, c'était probablement le pire cadeau que la nature m'avait fait: j'avais du mal à penser aux autres. Tout devait graviter autour de moi. Bien sûr, j'étais capable de générosité, sinon je ne ferais pas de tutorat à l'université. Mais j'étais égoïste sur bien d'autres points, et je savais que je n'étais pas apprécié de la plupart des gens qui m'entouraient. Mais comme qui disait, mieux valait être seul que mal accompagné. Mais je ne pouvais pas me plaindre. J'avais des amis tout de même. De la famille et même de l'amour partout où je passais. Il fallait croire que même avec le caractère le plus imbuvable de l'université, je pouvais vivre heureux et amoureux. La nature était bien et mal faite à la fois.

Je savais que j'avais été aveugle pendant sept ans, sentimentalement parlant. J'étais quelqu'un qui n'arrivait pas à me décider sur mes histoires de coeur, d'où ma réputation de véritable coureur de jupons. Les gens extrapolaient même la chose en n'arrêtant pas de répéter que je me serais tapé toutes les filles de l'université. Voici tout ce que je pouvais répondre à ça: mensonge. Et d'autant plus mensonge que certains curieux s'amusaient même à dire que je serais devenu président des pyobeom en passant sous le bureau. Mais ils ne savaient pas ce que c'était que le travail acharné. J'avais peut-être des facilités, mais il fallait avouer que j'étais un vrai bourreau du travail. Presque jamais je ne quittais mes bouquins, et je jouissais de peu de loisirs. Je compensais ce manque, outre par le violon, par le sexe. D'où ma réputation de chaud lapin. Mais je pouvais les comprendre d'être jaloux du succès dont je bénéficiais. Comme je le disais plus haut, la nature m'avait bien trop gâté et pourri à la fois, et avec le temps j'avais appris à vivre avec mes atouts et mes faiblesses. Et puis, on ne pouvait pas tout avoir dans la vie. Pour ma part, je me contentais de mon physique et de mon intelligence, tout en supportant mon narcissisme et mon zèle exorbitant. Voilà pourquoi on pouvait m'appeler roi, et pas que des pyobeom: je savais comment me diriger, une chose que très peu de gens pouvaient faire. J'étais un roi. Et je marcherais sur les visages de tous mes ennemis pour le revendiquer.

S'il y avait bien une chose que mon père m'avait légué à sa mort récente, c'était la fierté. Peu importait ce qu'on était, on ne pourrait jamais le changer. Mais il fallait tourner ces défauts en atouts. Alors oui, j'avais conscience d'être le pire connard du campus, mais j'en étais fier. Les critiques ne m'atteignaient pas. J'étais beaucoup plus fort que je ne le laissais transparaître. Et tout le monde s'en mordrait les doigts, tôt ou tard. Alors finalement, ce cercueil, je n'avais plus envie de l'abîmer. Il n'y avait plus personne au cimetière. Juste mon père et moi. Je n'avais jamais eu l'occasion de le remercier. Je pouvais me permettre de le dire maintenant.
Merci. Merci père.
Merci d'avoir fait de moi le roi de moi-même. Le capitaine de mon âme. Et l'empereur des opprimés.

Tragie
THE SILENCE WILL FALL WHEN THE QUESTION IS ASKED
Je suis beau :hansa: :hansa: :hansa: :hansa:


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Sam 22 Aoû - 20:40

tu recommences ? :O

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t4733-moon-ji-hoon-a-man-chooses-a- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Sam 22 Aoû - 20:43

Ouais, je suis un thug :hansa:
Nan plus sérieusement Ji Hoon a beaucoup évolué depuis mon inscription donc ouais, j'améliore la fiche :mdr: :cute:


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Sam 22 Aoû - 21:08

GENRE COMME ÇA OKLM :oo:

#TMPT :russe:

Revenir en haut Aller en bas

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Dim 23 Aoû - 3:19

PUTAIN MAIS QU'EST CE QUE TU VIENS ENCORE NOUS FOUTRE TA TETE DE BG ICI TWA ??? DÉGAGE ! :oo: /me kick le cul de JiHoon le sale BG :russe:

Bon courage pour la réécriture de ton histoire ma couille :shy: je la lierai avec beeeaaauucoup de soin, promis :y: et NAN C'PAS JUSTE POUR MATER LES GIFS AU PASSAGE EUKÉ ? :oo: )


:heart:

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Dim 23 Aoû - 16:25


Reeeeeee cousin :y: :hum: :heart:



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1656-armani-reeva-we-must-be-killers http://www.shaketheworld.net/t1616-armani-reeva-people-like-me-a http://www.shaketheworld.net/


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Dim 23 Aoû - 16:45

Citation :
Code du règlement : Je suis un thug, je ne le mets pas
je t'aime tellement :mdr: MEME SI T'ES DEGOLAS ! :oo:
bon courage pour la refonte :han:


Some people are born with tornados in their lives, but constellations in their eyes. Other people are born with stars at their feet, but their souls are lost at sea.

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t4733-moon-ji-hoon-a-man-chooses-a- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Dim 23 Aoû - 18:41

J'vous aime les copains.
Nan mais genre gros comme ma teub. Et n'allez pas croire qu'elle est petite, mon kokoro est immense u_u


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t169-park-in-su-i-though-you-was-ba http://www.shaketheworld.net/


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Dim 23 Aoû - 20:29

THUG :oo: :hansa:



I HATE U I HATE THAT I LOVE YOU. FEELING USED, BUT I STILL MISSING YOU. IT HURTS ME EVERYTIME A THINK OF YOU. EVERYTIME I REALISE THAT I NEED YOU. I HATE THAT I CAN'T PUT NOBODY ELSE ABOVE YOU.
EN DETENTION. JUGE COUPABLE, SA PEINE EST DE 10 ANS.
EN OCTOBRE CA FERA 6 MOIS.

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t3979-kang-han-soo#171433 http://www.shaketheworld.net/t3962-kang-han-soo-manners-maketh-m http://www.shaketheworld.net/t3976p10-kang-han-soo#426541


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Dim 23 Aoû - 22:35

BIIIIBIIIII


| On en revenait au même point de départ. Nous contre le monde. On était pareil pour ça. On avait nos faiblesses en carapace et la force au plus profond de nous. C'était le contraire de ceux qui étaient fort en extérieur et faible à l'intérieur. C'était d'ailleurs eux qu'on détruisait le plus facilement. Et c'était peut-être pour ca aussi que nous on résistait. Parce que même si personne croyait en nous. Moi je croyais lui et lui en moi. Et finalement ça me suffisait. |

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys. ☆  Aujourd'hui à 17:10


Revenir en haut Aller en bas

Moon Ji Hoon ✎ A man chooses, a slave obeys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Moon Ji Hoon ✎ Here we go, come with me.
» Moon Ji Hoon ✎ Rebirth.
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Examen d'entrée :: Identification Information – Présentations :: Rescapés du Suneung-