88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7098-nah-woori-feat-ahn-hye-jin-hwasa http://www.shaketheworld.net/t4587-nah-woori-feat-wha-sa http://www.shaketheworld.net/t4616-nah-woori


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Ven 29 Jan - 12:00

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Woori's outfit & YW's outfit | Woori n'était pas le genre de femmes qui avaient besoin d'entendre des compliments pour se sentir assurée de qui elle était. Elle savait qu'elle n'était pas une femme parfaite mais avait assez confiance en elle pour marcher la tête haute et assumer celle qu'elle était. Pour son rôle de mère, par contre, c'était différent. Elle savait qu'elle faisait de son mieux, qu'elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour offrir le meilleur à son petit garçon. Mais elle avait besoin d'entendre qu'elle faisait les choses bien, que son fils était heureux et équilibré malgré tout. Sans qu'elle ait besoin d'exprimer ce besoin, Min Guk semblait le comprendre, et il savait toujours à quel moment il devait la rassurer. Il avait toujours le timing parfait pour lui dire que Yoon Woo allait bien, qu'il était un enfant sain, qui aimait la vie. Et une fois encore, il lui montrait ce fabuleux don de dire ces mots dont elle avait inconsciemment besoin. Elle l'écouta lui dire qu'elle avait fait ce qu'elle avait à faire, et que Yoon Woo aussi petit soit-il finirait par comprendre pourquoi sa famille n'était pas comme les autres. Elle l'écouta alors qu'un sourire étirait ses lèvres, et que la main de son ami sur la sienne lui apportait un réel réconfort. Assise à côté de lui, elle se pencha pour appuyer sa tête sur son épaule, laissant échapper un rire alors qu'il proposait de mettre Min Soo en cellule. « Qu'est-ce que je ferais sans toi ? » Elle le disait en plaisantant, mais pas seulement. Ils avaient mutuellement besoin l'un de l'autre, pour se rassurer, se réconforter, lorsque leur situation de parent célibataire devenait trop lourde à porter.

Elle essayait de le croire lorsqu'il lui disait que la suite de leurs vies avec leurs enfants serait super. Elle y croyait elle aussi, mais des fois, l'angoisse des difficultés qu'ils auraient à surmonter était presque si forte qu'elle l'engloutissait entièrement. « Je sais, on y arrivera, on a toujours des gens autour pour nous aider... C'est juste angoissant de savoir que même si on essaie de faire de notre mieux, les choses n'iront pas toujours comme on le veut. On a donné la vie à ces enfants, enfin moi, toi t'as fait la partie la plus fun du taffe. » Elle le regarda espiègle, la tête encore sur son épaule, avant de reprendre ce qu'elle voulait dire réellement. « On leur a donné la vie, mais on ne la maîtrise pas leur vie... On le voudrait, mais en fait, on ne fait que suivre leur rythme, on improvise avec ce que ces petits bouts et la vie nous mettent sur la route. C'est excitant autant que c'est terrifiant... » Et pourtant, elle n'aurait troqué son rôle de mère pour rien au monde, même si elle aspirait parfois à s'en défaire et comme ils l'avaient dit juste avant, avoir à nouveau quatre ans.

Elle finit par se redresser pour s'asseoir correctement. Ses paroles avaient l'air de faire réfléchir Min Guk plus qu'elle ne l'aurait voulu. Mais c'est ça aussi qu'aimer Woori, ils pouvaient se parler de tout sans gêne, même des sujets les moins réjouissants. Elle lui offrit un sourire réconfortant. « Tu sais, j'essaie de me mettre souvent à sa place, et je suis pas certaine qu'elle n'ait pas voulu de lui, elle l'aurait mit à l'adoption sinon... Mais elle te l'a donné à toi, je pense qu'elle savait que tu t'en occuperais, que tu aimerais cet enfant, et elle avait raison. Je pense que pour te le donner comme ça, elle l'aimait, mais ne se sentait pas capable de faire ce que toi tu as fait... » Parce que la solution la plus simple pour laisser un enfant et ne plus avoir à s'en soucier, c'était le mettre à l'adoption. On ne vous demandait plus rien ensuite, et il n'y avait quasiment aucune chance que l'enfant puisse vous retrouver. « Tu pourras lui dire sans crainte que sa mère l'aimait ou l'aime, mais qu'elle ne peut pas s'occuper de lui, alors elle t'a laissé le faire, parce qu'elle savait que tu assurerais avec brio. » Et elle le pensait sincèrement. Min Guk s'était trouvé un travail, un beau petit chez lui, et il donnait tout ce qu'il fallait pour que son fils soit heureux.

Pour détendre l'atmosphère elle plaisanta sur le fait de se marier avec lui d'ici quelques années si jamais ils ne trouvaient pas chaussures à leurs pieds d'ici là. Ce qui sembla amusé son ami autant qu'elle. « Ah que veux tu c'est l'uniforme ça me fait craquer ! » Renchérit-elle dans la plaisanterie avant de voir leurs deux petits monstres débarquer avec des envies pressantes et une soif gargantuesque à les écouter. Min Guk les emmena aux toilettes alors que Woori versait le jus de fruit dans deux verres en plastique mettant une paille dans gobelet. Elle divisa aussi les cookies pour que les garçons en aient autant l'un que l'autre pour éviter toute petite dispute que cela pourrait créer. Elle les vit revenir, Min Yul s'assit en face d'elle alors que Yoon Woo vint réclamer à s'asseoir sur ses genoux, sans doute pour se faire pardonner la petite dispute avec l'autre enfant. Elle embrassa la petite tête brune de son fils alors que son copain se faisait rappeler à l'ordre. Elle sourit face aux yeux de chatons et la moue du petit garçon. « Tu t'es lavé les mains Min Yul en sortant des toilettes ? » Vu qu'il semblait réfléchir, elle prit ça pour un non et sortit des lingettes de son sac, elle essuya les mains de l'enfant et celles de Yoon Woo également. Elle lui tendit ensuite son gobelet de jus de fruit, attendant qu'il lui dise « merci » avant de le lâcher. Les enfants trop occupés à boire et manger elle se tourna vers Min Guk « Oh tu sais c'est pas encore acquis complètement chez Yoon Woo non plus, surtout qu'il aime jouer le petit chef et donner des ordres plutôt que demander... » Sans doute parce qu'il savait que sa mère était parfois facilement manipulable lorsqu'elle était trop fatiguée par sa journée. Comme pour illustrer ses propos elle demanda à son petit garçon : « Hein Yoon Woo c'est qui le chef ? » L'enfant se retourna en souriant et très sûr de lui « C'est moi ! » Woori lança un regard amusé mais quand même désespéré à Min Guk. Min Yul, la bouche pleine, décida de se faire entendre « Non c'est papa le chef, il a même un pistolet ! » Woori éclata de rire et se tourna vers lui. « Ah je comprends mieux comment tu te fait obéir tu le menaces ! » Et pendant ce temps, Yoon Woo et min Yul se disputaient « Nan c'est moi le chef! » et « Non c'est papa. » Comme un disque rayé.
electric bird.



I CAN GET USED TO THIS

You will think that I’m always strong but I’m a woman too, baby. I love you, I’m getting weaker (and it's bittersweet). I’m hungry for your love, I'm a woman too.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5565-do-min-guk-born-to-be-dumb http://www.shaketheworld.net/t5554-do-min-guk-never-put-a-sock-i http://www.shaketheworld.net/t5564p10-do-min-guk#339174


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Mar 9 Fév - 21:00

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Min Guk & Min Yul | « Ma pauvre, rien de bon ! », lui répondis-je sur le ton de la plaisanterie. A vrai dire, c'est plutôt moi qui devrait me poser la question. Qu'est-ce que j'aurais fais sans Woo Ri et ses précieux conseils ? Sans ses astuces dénichées je-ne-sais qui m'ont plus d'une fois sauvé la vie ? Sans ces moments passés tous les deux une fois nos enfants endormis, ces instants rares où on pouvait de nouveau se permettre d'agir comme les gens de nos âges, sans avoir à se soucier pour le futur de notre progéniture. Je chéris précieusement ces moments tant que j'ai encore le droit d'en profiter. Parce qu'on aura beau dire, le temps passe à une vitesse folle, emmenant dans son sillage l'innocence de nos fils. En tant que parents, le temps est le pire ennemi. Les commentaires déplacés, les regards en coin et les messes basses, ça, c'était quelque chose que je pouvais combattre. Le temps, non. Min Yul grandissait de jour en jour et je ne pouvais rien y faire. Si je pouvais le garder comme ça, encore petit, ayant toujours besoin de son papa, innocent, à l'abri du monde extérieur, ce serait tellement mieux. Mais ni Woo Ri ni moi n'avions le pouvoir d'arrêter les jours de passer.

Alors même si je ne laisse pas transparaître mon inquiétude à mon amie qui en a assez avec la sienne, je comprends parfaitement ce qu'elle ressent. Avant même qu'on ne s'en rende compte, nos fils auront 16 ans, connaîtront les folies de la jeunesse, les premiers amours, les premières déceptions, les attentes quant au futur et les incertitudes. Ils connaîtront ce que nous, nous avions vécu. Et c'est terrifiant. Est-ce que mes parents étaient aussi inquiets à l'époque ? Se posaient-il toutes les questions qui me gardaient éveillé la nuit ? Peut-être que j'aurais dû écouter un peu plus mes parents ... « Okay, je veux bien t'accorder , j'ai eu la partie la plus fun sur le moment ». Je ne rentrerais pas dans les détails de ce fameux moment, celui qui fut le jour de la conception de Min Yul, à savoir le jour de mon dix-septième anniversaire. Malgré tout ce que ça avait entraînait, je n'oublierais jamais cette journée.

« C'est ça être parents : être là en cas de besoin tout en leur laissant l'espace dont ils ont besoin pour grandir et s'épanouir. Enfin, quoiqu'ils en diront quand ils seront plus grands, ils resteront toujours nos gros bébés. Même à 20 ans, il n'échappera pas à sa douche de bisous matinale ! ». S'en suit d'un long rire lorsque j'imagine mon fils, me dépassant d'au moins une tête, me repousser alors que je l'attaque à coups de bisous. Ahlalala, pourquoi sont-ils obligés de grandir !

J'écoute attentivement les paroles de Woo Ri concernant Yeong Mi. C'est, après tout, que savais-je de ses réels sentiments concernant Min Yul ? Tout ce que j'avais eu, c'était des mots sur un papier. Que faisait-elle depuis cinq ans, à quoi pensait-elle, avec qui était-elle ? Je n'en savais rien et même si depuis tout ce temps, je tente de me persuader que c'est mieux ainsi, je n'en étais pas tout à fait sûr. « Je sais ... mais elle ne m'a rien dit. Comment tu veux que je sache tout ça ? Ce n'est pas parce qu'elle me laisse une lettre de quelques lignes que je serais capable de comprendre ces réels sentiments ? Je me doute bien qu'elle n'a pas fait parce qu'elle ne voulait pas lui, mais ... ». Je m'arrête pour chercher mes mots, la situation me dépasse. « Je ne comprends pas pourquoi elle s'est éloignée, pourquoi elle a voulu gérer ça toute seule. Je veux dire, on était ensemble depuis plus d'un an, je pensais qu'on avait construit quelque chose de réel... Faut croire que j'étais juste un gamin ». Alors que j'aurais pu me laisser abattre, les paroles de Woo Ri me redonnent confiance. « Merci d'être là Woo Ri. On forme un beau duo de parents célibataires non ? », lui dis-je avec un grand sourire. J'explose de nouveau de rire lorsqu'elle parle d'uniformes. « Pourquoi j'ai choisi ce métier à ton avis ? Le pouvoir de l'uniforme est indétrônable ! ». Même si je n'avais pas besoin de ça pour séduire les femmes, bien sûr que non !

Les garçons débarquent et c'est le moment de les emmener faire un petit tour aux toilettes. Les besoins faits, on retrouve tous les trois Woo Ri. Ce qui me console parfois quant à l'éducation de mon fils, c'est que Woo Ri rencontre les mêmes petits soucis. Enfin soucis, c'est un bien grand mot. On va plutôt parler de petits trucs qui sont encore en cours d'acquisition. Je crois qu'il faut j'arrête de le couver comme une poule ou il finira par devenir le plus ingrats des petits garçons. Mais bon, il n'a que cinq ans. « Ah oui, c'est toi le chef de la maison Yoon Woo ? ». Et voilà que nos petits partent dans un débat des plus engagés. « Tu vois, quand je te dis qu'on pourrait les confondre avec des hommes politiques ! ». Ma main trouve automatiquement la crinière de mon fils que je prends un malin plaisir à ébouriffer avec de dériver vers sa bouche que je ferme. « Min Yul-ah, pourquoi tu racontes des bêtises à Woo Ri ? Elle va croire que je te maltraite ! », rigolais-je en pinçant ses joues de bébé rebondies. Qu'on ne me dise pas que mon petit gars n'est pas le plus mignon du monde ! J'en profite pour recouvrir son visage d'un pluies de baisers tandis qu'il gesticule dans tous les sens pour se défaire de mon emprise. « Papaaaa arrêtes ! J'suis plus un bébé ! ». Je me retourne vers Woo Ri en haussant un sourcil : « Cinq ans et ça se prend déjà pour un homme ? ». Oh non pitié, laissez moi encore mon gros bébé.  « Regarde Yoon Woo, il laisse sa maman lui faire des câlins sans râler ! C'est pas pour autant que c'est un bébé. N'est-ce pas Yoon Woo ? », m'adressais-je au meilleur ami de mon fils. « Non, j'suis pas un bébé ! ».

« Et sinon, c'est quoi le programme pour la suite de tes vacances ? », demandais-je à mon amie, tout en jouant avec les cheveux de mon fils.
electric bird.


my little sunshine
You're the best thing that ever happened to me. There have been times when times were hard but always somehow I made it through cause for every moment that I've spent hurting, there was a moment that I've spent just loving you.(⚡) le chant des sirènes.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7098-nah-woori-feat-ahn-hye-jin-hwasa http://www.shaketheworld.net/t4587-nah-woori-feat-wha-sa http://www.shaketheworld.net/t4616-nah-woori


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Sam 13 Fév - 21:10

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Woori's outfit & YW's outfit | La jeune maman adorait passer ce genre de moments avec Min Guk. Même s'ils étaient parents célibataires et que leur situation était loin d'être la plus simple, lorsqu'ils étaient ensemble, tout semblait simple et normal. Ils plaisantaient, pas seulement sur leurs rôles de parents, mais sur tout. Tout comme ils parvenaient à avoir des discussions sérieuses. Comme lorsque Woori évoquait ses craintes et ses peurs quant à son rôle de maman et l'avenir de son petit garçon. Elle savait qu'elle avait raison, elle ne maîtriserait rien du futur de Yoon Woo, elle pouvait juste faire de son mieux, et lui ferait ses propres choix et la vie amènerait son lot de difficultés sans qu'elle ne puisse rien y faire... Elle préféra donc plaisanter quant à la naissance des enfants. Elle avait accouché, et Min Guk lui n'avait concrètement que planter la petite graine... Le fun pour les pères, la douleur pour les mères. Elle finit par sourire en imaginant son ami essayer d'embrasser un Min Yul de 18 ans, beau comme tout mais refusant les bisous de son père, trop vieux pour ça, trop cool pour ça. « Je crois que tu viens de résumer ce qu'est être parent non ? Toujours avoir peur, toujours les voir comme des bébés mais ne pas pouvoir les empêcher de grandir. J'espère que Yoon Woo acceptera de prendre sa pauvre mère dans ses bras lorsqu'il sera adulte. » Elle affichait une fausse expression dramatique. Elle ne laisserait pas le choix à son fils, elle aurait ses câlins, peu importe l'âge.

Elle préféra ne rien ajouter lorsqu'il parla de son ex petit ami. Elle comprenait bien que pour lui les actes de la jeune femme n'avait aucun sens, mais dans le fond, elle comprenait aussi la jeune femme. Elle aussi avait caché la vérité à Min Soo, tout comme à In Su. Maintenant, presque 4 ans après, elle était toujours dans cette situation où elle ignorait lequel de ces deux hommes étaient vraiment le père de son fils. La mère de Min Yul avait eut ses raisons sur le moment, elle pensait sans doute faire ce qui était pour le mieux, faire ce qu'il fallait pour protéger et le bébé et Min Guk... Un jour peut-être, si elle et lui se retrouvaient, ils pourraient en parler. Elle sourit chaleureusement, pensant sincèrement que dans tous les cas, il faisait tout ce qu'il fallait pour le moment. « On s'en sort plutôt pas mal malgré nos maladresse c'est vrai. Et au moins nos enfants peuvent dire que leur père ou leur mère est encore sacrément canon comparé aux autres enfants. » C'était une façon de dédramatiser leur jeunesse et leurs maladresses. « C'est pas juste, toi t'as l'uniforme et tout roule pour toi alors que moi je galère ! Je devrais me mettre à l'uniforme aussi peut-être ! » Elle qui était tellement anti-conformiste avec ses choix, sa façon de vivre et tout simplement son passé, elle se voyait bien mal en uniforme.

Les garçons interrompirent ce moment de confidences entrecoupés de taquineries. Après un passage aux toilettes, ce fut le moment de boire et de manger, avec quelques défauts de politesse de Min Yul. Pourtant, Woori n'était pas très choquée, Yoon Woo jouait souvent au petit chef avec elle. Il avait son caractère et ses caprices, la jeune femme entrait souvent en conflit avec lui. D'ailleurs, son fils se mit à jouer les petits chefs en assurant que le chef, c'était lui, se chamaillant gentiment avec Min Yul, au plus grand amusement de Min Guk et de la jeune maman. « Ton fils t'as vendu, je sais maintenant comment tu fais régner l'ordre à la maison, avec des armes, c'est moche. » Elle se moquait de lui alors que Min Yul semblait amusé d'avoir balancé une telle rumeur sur son pauvre père. Elle regarda le père et le fils avoir un moment de tendresse, et entendit une phrase qu'elle entendait elle aussi beaucoup. Yoon Woo râlait souvent, disant qu'il n'était plus un bébé mais un grand. A chaque fois le cœur de mère de Woori se serrait, il serait toujours son bébé, qu'il le veuille ou non, mais il est vrai qu'il avait grandit... « Mais tu seras toujours mon bébé ! » S'amusa-t-elle à lui rappeler alors qu'il fronçait le nez comme pour protester.

Elle releva les yeux vers son ami, réfléchissant un instant. « Prendre un peu de temps pour moi pour commencer. » Elle sentit malgré elle ses joues rougir alors qu'elle pensait aux quelques projets qu'elle avait pour elle et Noam. Elle préféra enchaîner rapidement. « Et évidemment me reposer, et m'occuper de mon petit monstre ! » Elle se leva et alla attraper son petit monstre en question, le couvrant de bisous alors qu'il protestait tout en éclatant de rire. Elle le relâcha et il se mit à courir, elle le rattrapa vite et le couvrit à nouveau de bisous sur le visage et le cou. Min Yul s'était levé, les suivant en riant. Elle se tourna vers lui. « A ton tour Min Yul ! » Et il éclata de rire, se mit à courir dans la direction opposée. Woori le suivit, le laissant la semer volontairement, faisant mine d'être un monstre ou un loup. Elle finit par l'attraper, le jetant un peu dans les airs avant de le couvrir de bisous à son tour, le faisant rire et hurler à la fois. Il se débattait avec force, elle finit par le reposer, se tournant vers Yoon Woo et aussi Min Yul tous les deux prêts à fuir au moindre geste. « Pourquoi j'ai commencé ce jeu moi ! » Se demanda-t-elle tout haut en riant. Parce qu'une fois lancés dans un jeu, il était compliqué de les arrêter ces deux là.
electric bird.



I CAN GET USED TO THIS

You will think that I’m always strong but I’m a woman too, baby. I love you, I’m getting weaker (and it's bittersweet). I’m hungry for your love, I'm a woman too.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5565-do-min-guk-born-to-be-dumb http://www.shaketheworld.net/t5554-do-min-guk-never-put-a-sock-i http://www.shaketheworld.net/t5564p10-do-min-guk#339174


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Ven 19 Fév - 19:03

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Min Guk & Min Yul | On ne se doute jamais à quel point être parent est difficile, jusqu'au jour où on le devient. Que cet enfant soit voulu ou imprévu, on n'est jamais réellement prêt à le devenir. Souvent, quand je regarde Min Yul, j'entends les paroles de ma mère : « Quand tu es né, même après avoir eu ta sœur, ton père et moi avons dû réapprendre à devenir parents. Certes, il y a des automatismes qui s'acquièrent avec le temps et l'expérience, mais on ne devient jamais de parfaits parents, même au bout du neuvième. On fait toujours des erreurs, les mêmes peurs nous envahissent, mais une chose est sûre, on ne cesse jamais d'aimer ses enfants ». Ma chère maman, est-ce que je lui manque, est-ce qu'elle pense toujours à moi, est-ce qu'elle me déteste ? Et mon père, a-t-il toujours cette rancœur envers moi ? Au final, je ne le saurai sûrement jamais. Je ne communique avec mes parents que par des lettres que j'envoie une fois par an, pour la nouvelle année. Au dos, une photo de leur petit-fils qui grandit et qui s'épanouit de jour en jour. Un jour peut-être, j'irai les voir, histoire qu'on discute et qu'ils aient l'occasion de voir Min Yul autrement qu'en photo. Mais je n'en ai jamais eu le courage pour le moment ...

J'écoute Woo Ri et une question me vient si rapidement à l'esprit que je ne me rends compte que je viens de la prononcer qu'au moment où le dernier mot raisonne : « Et toi tes parents, comment ils ont accueilli la nouvelle ? ». J'ai déjà dû lui poser la question des années auparavant, quand on se connaissait à peine, mais ça n'a jamais été réellement approfondi. Notamment à cause de moi, je refusais catégoriquement de parler de ma famille. Est-ce que j'avais honte de m'être enfui avec mon fils, sans rien dire à personne ? Oui, bien sûr. On ne m'avait juste pas laissé le choix. J'aurai aimé que les choses se passent autrement, mais ça, c'est seulement si j'avais été moins con. Enfin bref, on ne refera pas le passé ! Tout ce qui compte, c'est maintenant et maintenant, Min Yul est heureux. Tout comme Yoon Woo. « Ça, c'est sûr ! Même dans dix ans, on sera encore tout frais, les autres parents seront jaloux de nous ! Les mères au jardin d'enfants, elles pensent que je n'ai pas remarqué les petits regards qu'elles me lancent quand je viens chercher Min Yul, mais j'ai l'oeil ! ». Un puissant rire s'échappe de ma gorge aux propos de mon amie : « Arrête, comme si t'avais besoin de ça. Tu ne vas pas me dire qu'il n'y a aucun mec qui se retourne sur ton passage, je ne te croirai pas de toute façon. Puis, tu crois que je sais pas que tu vois quelqu'un en ce moment ? ». Un sourire mesquin se dessine sur mes lèvres tandis qu'une teinte rosée s'installe sur les joues de mon amie. C'est de bonne guerre !

Ça aussi les amours, c'est compliqué quand on a des enfants aussi jeunes. Mais ça ne veut pas dire que c'est impossible de rencontrer quelqu'un dans notre situation ! Je reste persuadé que Woo Ri trouvera l'homme de sa vie et même, bien avant moi. Je crois qu'il ne serait pas surprenant si même mon fils trouvait une femme avant moi. Je suis bien content qu'il n'ait que 4 ans pour le moment ! J'ai encore tout le temps devant moi pour le gâter, profiter de lui pour l'embêter. Après une pluie de baisers sur son visage potelé de bébé, je remis sa crinière en place du bout des doigts. Côté touffe de cheveux, je vois qu'il a hérité de moi ! Visiblement, Woo Ri et moi avions le même problème sur les petits garçons trop pressés de grandir.

Je regardai Woo Ri se lever subitement pour courir après un Yoon Woo euphorique, content de jouer un peu avec sa maman. Quoiqu'il en dise, il l'aime sa maman et parfois, c'est à se demander lequel des deux ne pouvait passer sa journée sans l'autre. Puis Min Yul décide de se lever pour courir à la rescousse de son copain poursuivi par une maman dino. Les voir ainsi, à jouer tous ensemble, si vous saviez, c'est la recette miracle du bonheur. Pour vivre des moments comme ça plus souvent, je donnerai n'importe quoi. Je me mis de nouveau à rire face à la mine dépitée de la jeune maman et les sourires malicieux de nos garçons. « Tu devais bien te douter qu'une fois qu'on commence, impossible de les arrêter ces deux-là ! ». Je fixais Woo Ri avec un grand sourire complice, lui signifiant mon entrée dans le jeu. J'avais l'impression d'être un quaterback, prêt à rejoindre son coéquipier sur le terrain et à marquer le point du match.

C'est alors que sans prévenir, je me lève d'un bond en poussant un hurlement guerrier qui eu le don de faire sursauter les deux monstres, éclatant de rire dans les secondes suivantes. M'approchant des jeux, j'enleva mes chaussures à la va-vite avant de courir après les garçons. Plus rapide (j'avoue, je triche un peu), je les attrapais par la taille, les soulevant tous les deux, fier de la prise que je venais de faire ! Me retournant vers Woo Ri, je lui dis : « Regarde ce qu'on va manger au dîner ! ». Bien sûr, les deux petits se débattirent et filèrent en courant plus loin. Même si je suis sportif, tenir la cadence avec ces piles électriques est parfois compliqué ! C'est avec lourdeur que je me laisse tomber sur le sol molletonné, invitant Woo Ri à me rejoindre. « Je suis vraiment pas pressé de les voir grandir ... ».
electric bird.


Spoiler:
 


my little sunshine
You're the best thing that ever happened to me. There have been times when times were hard but always somehow I made it through cause for every moment that I've spent hurting, there was a moment that I've spent just loving you.(⚡) le chant des sirènes.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7098-nah-woori-feat-ahn-hye-jin-hwasa http://www.shaketheworld.net/t4587-nah-woori-feat-wha-sa http://www.shaketheworld.net/t4616-nah-woori


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Mar 1 Mar - 17:33

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Woori's outfit & YW's outfit | C'était souvent que Min Guk et Woori parlaient des réactions des gens autour d'eux lorsqu'ils venaient avec leurs enfants ou lorsqu'ils avaient annoncé attendre ou avoir un enfant. Tout comme elle, Min Guk avait perdu pas mal d'amis. Woori ne comptait plus les amis, si on pouvait les appeler ainsi, qui s'étaient détournés d'elle quand elle était enfin sortie de son silence. Elle avait passé toute sa grossesse cachée, seule Kelea l'avait accompagné dans cette épreuve. Et quand enfin elle s'était dit que présenter Yoon Woo à ses amis de l'école de stylisme, elle s'était heurtée aux jugements et commentaires déplacés de la plupart de ses camarades. C'est après ça qu'elle avait décidé de quitter l'école, suite à certaines rumeurs, mais surtout de garder l'existence de son fils la plus secrète possible. Le jeune homme en face d'elle avait vécu des expériences similaires, à la différence qu'elle savait qu'elle pouvait compter sur le soutien de sa famille contrairement à lui. « Oh comme tu t'en doutes ils n'ont pas sauté de joie en apprenant que j'étais enceinte et surtout que j'avais été assez maline pour m'en rendre compte trop tard... Ils étaient déçus, ils voyaient mon avenir volé en éclat. Ensuite ils ont eut peur en me voyant passer ma grossesse complètement enfermée chez nous. Et finalement, ils ont été soulagé quand après mon accouchement je me suis reprise en main. Ils voient que je fais de mon mieux et il me soutiennent autant qu'ils peuvent en le gardant, en me trouvant des vêtements pas cher pour Yoon Woo... Et surtout ils l'adorent. C'est leur petit fils. » Elle eut un petit sourire, sachant parfaitement qu'entendre ces mots pourraient faire de la peine à Min Guk qui malheureusement ne vivait pas la même chose.

Il n'y avait qu'avec lui que Woori pouvait plaisanter des autres parents du jardin d'enfants. Parce que lui aussi vivait les mêmes regards et commentaires qu'elle. A savoir qu'ils étaient trop jeunes pour avoir des enfants, ou encore qu'à chaque bêtise de Min Yul ou Yoon Woo c'était parce qu'ils étaient mal élevés. Alors se moquer de leurs physiques et se vanter d'être bien plus jeunes et plus canons, c'était une revanche que seul Min Guk pouvait comprendre, et ils ne lésinaient pas sur les commentaires. « J'imagine bien ! Elles se permettent de juger la façon dont tu élèves ton fils, mais pour mater ton cul c'est pas les dernières ! » Elle aussi avait bien remarqué les œillades que certaines mères, et femmes mariées, lançaient à son ami. Elle rougit violemment lorsqu'il évoqua le fait qu'elle voyait quelqu'un. Elle lui avait à peine parlé de Noam, déjà parce qu'il était professeur à l'université et qu'elle doutait que Min Guk apprécie l'idée. Et ensuite parce que ce n'était pour le moment pas sérieux. Mais ils se connaissaient bien maintenant et le flair du policier ne l'avait pas trompé. Elle bafouilla une réponse peu convaincante avant de conclure par un pauvre : « Sans commentaire. » Mais la mine amusée de Min Guk lui promettait qu'il reviendrait à la charge sur ce sujet un peu plus tard.

Finalement se lever pour jouer avec les enfants lui permit d'échapper au regard inquisiteur de Min Guk. La bonne nouvelle c'est que du coup, elle évitait tout autre question du genre, mais la mauvaise nouvelle c'est qu'une fois que l'on commençait à jouer avec les deux monstres, ils ne voulaient plus s'arrêter. Ils étaient du genre à s'approcher et se remettre à courir comme pour demander silencieusement de leur courir après, ou réclamait tout simplement « encore une fois ! » ou « on recommence ! ». La pauvre Woori allait vite être à court d'énergie mais les petits, eux, pas du tout. Heureusement pour elle, Min Guk vint à sa rescousse et la rejoignit pour courir après les enfants et les attraper. « Mais on va se régaler avec un dîner pareil ! » Elle surenchérit le jeu en courant encore un peu après Min Yul et Yoon Woo qui criaient et riaient en même temps, avant de finir par s'asseoir lourdement sur le sol en matelas molletonné. Elle fut rapidement rejoint par Min Guk qui s'assit avec la même lourdeur, alors que les deux petits garçons jouaient à présent à courir avec d'autres enfants. Elle se tourna vers lui en souriant, presque déjà mélancolique. « J'ai pas hâte non plus... Mon bébé devient un petit garçon... Tu sais ce qui me montre qu'il grandit ? Il veut me protéger maintenant. Avant, c'était moi qui le protégeait, maintenant, il veut me protéger. » Et elle devait presque s'inquiéter parce que son fils s'annonçait comme un petit macho sur protecteur avec elle. « Au fait, tu as besoin d'aide pour préparer l'anniversaire de Min Yul ? » Elle était complètement opé pour passer une matinée entière à gonfler des ballons avant de les accrocher au mur. « Je peux m'occuper du gâteau ou ce genre de trucs si tu veux... » Bien qu'elle n'était pas la plus grande des cuisinières, elle maîtrisait bien les cookies et gâteaux au chocolat. « Je prévoirais une bouteille de vin ou un pack de bière pour les parents qui surveillent, à savoir nous. » Se mit-elle à rire doucement. Un after serait sans doute nécessaire après une après-midi aussi chargée.

Spoiler:
 
electric bird.



I CAN GET USED TO THIS

You will think that I’m always strong but I’m a woman too, baby. I love you, I’m getting weaker (and it's bittersweet). I’m hungry for your love, I'm a woman too.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5565-do-min-guk-born-to-be-dumb http://www.shaketheworld.net/t5554-do-min-guk-never-put-a-sock-i http://www.shaketheworld.net/t5564p10-do-min-guk#339174


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Ven 18 Mar - 20:12

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Min Guk & Min Yul | Parler avec Woo Ri a toujours pour vertu de me rassurer sur mon rôle de parent. Se raconter nos erreurs, nos crises, étaient un moyen pour nous de décompresser, de se dire que même si on n'est pas parfait, on fait de notre mieux, même si on voudrait faire tellement plus. Même si je l'enviais parfois. J'aurai aimé que ma famille ne me tourne pas le dos à l'annonce de ma paternité, mais aucun d'eux n'avait cherché à comprendre, chercher à me comprendre. J'étais devenu la honte de la famille. Mon père ne m'adressait plus un regard, ma mère plus un mot et ma sœur était bien trop heureuse d'avoir un « enfant » qui lui tombait dans les bras pour se soucier de moi. Alors même si j'avais ma part de responsabilités dans cette histoire, j'aurai espéré que ma famille ne m'abandonne pas. Alors oui, je suis parfois jaloux de Woo Ri. J'envie les histoires de Yoon Woo qu'il raconte à Min Yul en revenant d'un weekend chez ses grands parents. J'aimerai tellement que mes parents voient que j'ai changé et que ma décision était la meilleure pour Min Yul, qu'il ne manque de rien même si je le l'élève tout seul, qu'il est un petit garçon heureux et en bonne santé. J'aimerai qu'ils puissent le voir, mais je suppose qu'il me faudra un moment avant d'avoir le courage de prendre la voiture et de me rendre dans ma ville natale. Daegu, c'est pourtant pas loin. Quatre heures de voiture, c'est rien. A l'époque, ça me paraissait être le bout du monde. Qu'en a 18 ans et qu'on a jamais quitté son chez soi, un rien parait à des kilomètres. Je souris, attendri, par le portrait que dépeint Woo Ri de ses parents. Et puis une question me vient : « Tu crois que je fais une connerie en gardant Min Yul éloigné de ma famille ? ». J'ai besoin qu'elle soit sincère parce que personne ne le sera autant qu'elle même si je connais déjà la réponse. J'ai juste besoin de l'entendre de sa bouche à elle.

La sincérité a toujours été le mot clé de notre relation et c'est ce que j'apprécias le plus : se dire les choses franchement sans craindre le jugement de l'autre. Et pour les blagues pourries, on était pas les derniers. Surtout quand ça concernait les autres parents. Sous prétexte qu'on est plus jeune, on est des mauvais parents et ils se permettent de juger comme s'ils avaient tous les droits. Rien ne me dit que si j'avais eu Min Yul plus tard, j'aurai été un meilleur père. Au final, nos gamins sont heureux et ce ne sont pas les critiques de parents vieux jeu qui changeront ça. « La personne qui a dessiné ces uniformes devaient être une femme sinon, ça moulerait pas autant ! », lui dis-je en explosant de rire.
« Puis tu sais, je suis pas le seul qu'elles matent. Ça sent la jalousie à plein nez quand t'es dans le coin ! Et je parle pas de ça sent quand y a des papas dans le coin », lui dis-je avec un sourire complice. Je ne rebondis pas sur sa relation actuelle car je sais qu'elle m'en parlera qu'elle en ressentira le besoin. Le simple fait de la voir rougir ainsi me satisfait amplement. Et puis, devoir me lever pour aller courir après les garçons m'empêchaient de lui poser plus de questions. Si j'avais pu, j'aurai sûrement insister un peu plus, histoire de la taquiner comme elle l'avait fait avec moi !

Les voir ainsi s'amuser sans se fatiguer, c'était juste magique. Parce qu'au final, c'était notre récompense à Woo Ri et moi. Toutes ces années de galère pour assister à des moments comme celui-là, ça n'avait pas de prix. A les observer rire aux éclats ainsi, combien de parents qui nous ont toujours critiqué, s'avoueraient que l'âge n'est en rien un facteur handicapant pour élever des enfants, qu'ils étaient comme les leurs et pas différents. J'offre un sourire réconfortant à mon amie : « Il aura toujours besoin que sa maman le protège, ça changera jamais. Quand il fera un mauvais rêve, quand il se fera mal, quand il voudra partager des choses avec toi. Regarde, même nous une fois adulte, on a toujours besoin de nos parents ». Mais c'est vrai, le temps passe vite. Trop. Et quand Woo Ri me parle de l'anniversaire de Min Yul qui approche, j'ai du mal à réaliser qu'il va avoir 4 ans.

« Avec plaisir ! Un coup de main ne sera pas de refus. Même si Min Yul sera très content de faire son gâteau ! Il est plutôt doué pour ça, surtout pour manger tous les ingrédients ! Et la bouteille de vin ne sera pas de trop je pense ». J'avais déjà la confirmation que cinq de ses copains seraient présents. Plus lui et Yoon Woo, ça fait sept enfants. Je sais pas comment je vais survivre toute une aprèm avec sept enfants ... « Je crois qu'ils seront une dizaine. Va falloir que je trouve des activités pour les occuper ! T'as pas des petits idées sympas toi ? ».

electric bird.


my little sunshine
You're the best thing that ever happened to me. There have been times when times were hard but always somehow I made it through cause for every moment that I've spent hurting, there was a moment that I've spent just loving you.(⚡) le chant des sirènes.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7098-nah-woori-feat-ahn-hye-jin-hwasa http://www.shaketheworld.net/t4587-nah-woori-feat-wha-sa http://www.shaketheworld.net/t4616-nah-woori


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Mar 22 Mar - 23:51

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Woori's outfit & YW's outfit | Woori s'était toujours estimée chanceuse d'avoir eu le soutien de ses parents et de sa sœur lors de sa grossesse et après la naissance de son fils. Sa relation avec sa sœur, Aeri, avait changé, elles n'avaient plus la même complicité, la même fusion, comme si une rancœur était latente, mais malgré tout, l'aînée était là lorsque la benjamine en avait besoin. Elle savait que c'était une chance pour elle, mais surtout pour Yoon Woo. Les visites chez ses grands-parents ou sa tante lui apportait un autre équilibre, une autre source de stabilité, et un moyen de vivre des choses qu'il ne pourrait pas vivre avec elle. Il n'avait pas de père, du moins pour le moment, elle était heureuse de savoir que ce n'était pas que lui et elle seuls face au monde. La question de Min Guk lui semblait donc tout à fait justifiée, et elle y pensa un petit moment. « Je pense que lorsque tu es parti tu as eu raison. Il le fallait pour que tu deviennes père entièrement. » Comme elle lorsqu'elle avait décidé de quitter le foyer familial avec Yoon Woo. C'était leur façon à eux d'embrasser pleinement leur rôle de parent. « La connerie se serait pas de le garder éloigner quatre ans après ? » Sur le moment il avait la chose la plus juste selon la jeune femme, mais maintenant, de l'eau avait coulé sous les ponts, et il avait fait ses preuves en tant que père. « Si tu veux, je prendrais Min Yul et Yoon Woo chez mes parents un weekend, et tu iras voir tes parents. Reprendre le contact doucement, sans que ton fils puisse voir ou sentir les tensions s'il y en a encore. » Elle lui adressa un sourire chaleureux et rassurant. Quoiqu'il fasse, quelque soit sa décision, elle serait de tout cœur avec lui.

Leur amitié était telle à présent qu'ils pouvaient se permettre de plaisanter sur tout et rien, et parler de tout et de rien. Tout comme le fait de se complimenter de façon complètement décomplexée. Ils leur arrivaient souvent de se faire des compliments sur leurs physiques, sans que cela ne gêne l'autre ou ne cache des sous-entendus hasardeux. Elle se mit donc à rire d'un rire fort lorsqu'il parla de son uniforme, réponse qu'il faisait à son commentaire précédent. « Mais non c'est pas l'uniforme Min, assume ton arrière train flatteur! » Elle lui fit un clin d’œil continuant à rire alors qu'ils parlaient de la jalousie des autres mères et des regards que les pères pouvaient lui lancer. « Oh pitié la plupart sont des mecs tellement prit par leurs boulots qu'ils récupèrent leurs mômes le front encore trempé de sueur, je les trouve pour la majorité assez répugnant. » Et surtout le fait qu'ils se permettent de mater une jeune femme alors qu'ils récupéraient leurs enfants la dérangeait encore plus.

Et pour ensuite échapper aux questions de Min Guk sur sa relation, elle s'était mise à courir après les enfants, jouant avec eux, se régalant de leurs cris et de leurs éclats de rire. Les plus vites fatigués étaient en fait elle et Min Guk qui finirent par s'asseoir sur les matelas, pour continuer à parler comme ils savaient si bien le faire. Elle posa sa main sur celle de son ami en l'écoutant la rassurer, elle avait l'impression que son fils grandissait trop vite, qu'il devenait un petit homme un peu plus chaque jour qui passait, et qu'elle ne pouvait l'en empêcher. « Je sais... Mais il va aussi faire de plus en plus de choses sans avoir besoin de moi. Le voir grandir et s'épanouir est un bonheur et une malédiction. Parce qu'on ne peut pas arrêter le temps. » Constata-t-elle simplement. Son fils était probablement à la période où il était le plus adorable, ni un enfant entièrement, et plus un bébé. Et Min Yul était dans la même période, bien qu'un peu plus en avance vu que son anniversaire approchait à grand pas. Anniversaire auquel il était impensable que Woori ne participe pas, que cela soit dans la fête ou les préparatifs. « Tu comprends pas Min Guk, le meilleur dans la préparation d'un gâteau c'est d'en manger la pâte ! » Elle-même du haut de ses vingt trois ans adorait manger la pâte à cookies avant de l'avoir mis au four. Sa bonne humeur prit un grand coup en entendant le nombre d'enfants qu'il y aurait à la petite fête. « Dix ?! » Elle marqua une pause. « Okay je ramène deux bouteilles de vin. » Parce que ça ne serait pas de trop après une telle journée. Elle réfléchit ensuite aux activités à proposer aux enfants. « Mmmh... S'il ne faisait pas si froid je t'aurais bien proposer une chasse au trésor à l'extérieur. » Elle se mordit la lèvre. « Ou alors on réserve un coin ici ? On leur demande quelques tables pour les décorer et comme ça les enfants ont les jeux ici pour s'amuser ? » C'était drôle cette façon qu'elle avait de dire « on » et « nous » en parlant de ce projet. C'était la preuve qu'elle était entièrement investit dans l'anniversaire de Min Yul. Elle ne le voyait pas comme son fils, mais définitivement comme un neveux, un petit bout qu'elle adorait. « Je me chargerai de la déco si tu veux. On pourrait trouver un thème ! Si c'était Yoon Woo le thème ce serait les dinosaures. » Dit-elle en riant, son fils était obsédé par les dinosaures. « Tu as une idée de thème pour Min Yul ? » Woori parlait doucement, mais son excitation à préparer cette petite fête était visible.

electric bird.



I CAN GET USED TO THIS

You will think that I’m always strong but I’m a woman too, baby. I love you, I’m getting weaker (and it's bittersweet). I’m hungry for your love, I'm a woman too.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5565-do-min-guk-born-to-be-dumb http://www.shaketheworld.net/t5554-do-min-guk-never-put-a-sock-i http://www.shaketheworld.net/t5564p10-do-min-guk#339174


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Sam 23 Avr - 21:44

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Min Guk & Min Yul | La réponse ne changerait pas. Elle serait toujours là même. Certains avaient beau dire, pour me faire plaisir, que ce n'était pas une belle connerie de faire le mort depuis tout ce temps, de n'envoyer qu'une lettre par an pour dire que tout allait bien. Plus les années passent, plus j'me rends compte qu'il est temps d'enterrer la hache de guerre. Alors quand la réponse sort de la bouche de Woo Ri, est-ce que je m'y attendais ? Oui. Est-ce que je voulais vraiment l'entendre ? Non. Elle a raison, quatre ans, c'est long, même pour moi. Mais j'avais peur d'entendre tout ce que ma famille gardait depuis ce temps. Tous les reproches, les remarques exprimant la honte et le dégoût, j'ai peur de les entendre. Peur d'être renié par mon père, de ne plus trouver d'avoir dans le regard de ma mère et de subir la colère de ma sœur. Je reste persuadé que j'ai fait ce qu'il fallait, que c'était mieux pour Min Yul et moi. Et pourtant, rien que l'idée de les revoir me fait douter. « Merci Woo Ri. Si j'reviens pas, tu sauras c'qui m'est arrivé ! ». Je plaisante pour oublier le fait que je pourrai vraiment me faire frapper en allant là bas. Pas par mon père, il n'a jamais levé la main sur moi, pas même après avoir appris pour Min Yul. Un seul regard suffisait pour comprendre que vous l'aviez déçu ou que vous deviez courir au plus vite. Mais par ma sœur. Je lui avais pris sa chance d'être maman et je pense qu'à sa place, je l'aurai haïs. Mais j'aurai fini par lui pardonner. C'est ma sœur après tout. On s'est fait des crasses toute notre vie, alors c'est vrai, même si ça n'a rien à voir, j'espère qu'elle m'aura pardonner. Mais je m'excuserai jamais d'avoir voulu assumer mon rôle de père, d'avoir voulu donner à mon fils ce qu'il mérite. « J'avoue qu'j'ai un peu les pétoches d'y retourner. Ça va m'faire bizarre de retourner dans mon quartier après tout ce temps. Ils doivent tous penser que j'suis mort maintenant ». Et c'est pas forcément une mauvaise chose. C'est vrai que chez nous, c'était plutôt marche ou crève et tout fini toujours pas se savoir. C'est aussi ça, que je redoutais : qu'on fasse de ma venue un événement de grande ampleur. Et quand ils apprendraient que j'étais flic, j'étais bon pour la caillasse.

En parlant d'uniforme, si ce genre de remarques n'étaient pas, pour dire, habituelles entre nous, j'aurai sûrement piquer un fard. Enfin, ça ne m'en empêche pas. Alors j'la taquines pour faire oublier que j'ai l'air d'une tomate. « Dis donc, t'aurais pas des trucs à m'avouer là ? ». Allongé sur le côté, mon bras soutenant ma tête, je regarde Woo Ri en prenant la pose. « Tu m'as maté combien de fois avec mon uniforme pour savoir ça hein ? ». Non j'ai pas choisi d'être flic pour l'uniforme, c'est juste un plus qui a parfois du bon auprès de la gente féminine. Pas que j'en ai besoin en fait, j'ai pas vraiment le temps. Mais ça m'empêche pas de plaisanter là dessus. Puis j'aime bien taquiner Woo Ri.

« T'sais, j'ai vu comment le papa de la petite Eun Ji te regarde tous les matins ! Les maîtresses m'ont dit qu'elles l'avaient jamais vu aussi à l'heure depuis que Yoon Woo et sa fille étaient dans la même classe. Puis d'après ses costumes, il a l'air de bien gagner sa vie. Donc si jamais ça marche pas avec ton date secret pas secret, t'as toujours ta chance avec le padre ! », lui dis-je avec un clin d’œil avant de m'écrouler de rire sur le tapis. Ah la fleur de l'âge, c'est si bon d'en profiter ! Même si être parents jeunes causent plus de problèmes que de bonheur, j'étais bien content de pouvoir profiter de mon fils à mon âge. Puis comme ça, Min Yul pouvait se vanter d'avoir un papa encore beau et frais. Tout comme Yoon Woo d'ailleurs, je remarque bien le sourire qu'il a sur les lèvres quand ses autres copains regardent sa maman. Pas folle la guêpe ! C'est vrai qu'ils grandissent un peu trop vite. « Non, on peut pas stopper le temps. Mais on peut en profiter autant que possible et puis, on est jeunes, on a encore toute la vie devant nous et puis quoiqu'il arrive, on sera toujours là pour eux et eux pour nous. Crois moi, t'as encore le temps avant sa majorité ! ».

Dix-sept ans avant ses 21 ans. Même si ça fait beaucoup, c'est vrai que le temps passe vite. Et dans quelques jours, j'allais fêter les 4 ans de mon fils. Quand on devient père ou mère, fêter les anniversaires devient de plus en plus difficile. « Lui ce qu'il aime, ce sont les fraises. C'est pour ça que j'en achète toujours plus qu'il n'en faut sinon, j'aurai plus rien à mettre dans le gâteau ! Une fois, il a mangé la barquette entière quand j'avais le dos tourné. Pire qu'une femme enceinte j'te jure, j'ai un fils addict aux fraises. Tu me diras, c'est mieux que les bonbons ». Au moins, Min Yul aime les fruits, ça devrait me rassurer. Sauf que ça coûte cher. Ce gamin me ruinerait en fruits et en petites voitures.

La mine choquée de Woo Ri ne m'aide pas vraiment à me sentir mieux quand à la petite fête que je comptais organiser à la maison. Dix gamins courant et hurlant dans toute ma maison, ça faisait beaucoup. Mais bon, c'est que pour une journée, je pouvais bien survivre ! « J'crois que j'vais faire ça à la maison, ça sera plus pratique pour les parents de venir chercher leurs enfants, surtout qu'ils vivent dans le même quartier. Puis ici, pour surveiller dix gamins, ça va être un peu l'horreur. Déjà que deux, c'est dur à suivre, alors dix ». Je suis nos deux garnements du regard et j'dois dire que j'en ai presque le tournis à les voir courir dans tous les sens comme ça. Puis quand j'vois Min Yul s'étaler par terre après s'être pris les pieds dans un tapis, j'retiens ma respiration pendant deux secondes. Deux possibilités : il se met à pleurer et j'dois courir ou il se relève et retourne jouer. Comme prévu, c'est la deuxième option qui prime. On se met à rire avec Woo Ri, mais j'tiens quand même à ajouter à l'attention de mon fils : « Min Yul-ah, regarde où tu vas ! ». Puis à Woo Ri : « Le thème ? J'crois que j'vais recouvrir le sol et les murs de mon salon de tapis molletonnés ! ». Ca évitera les petits accidents de ce genre là. « Le thème de Min Yul sera sûrement les voitures. Ce serait mignon de voir tous les gamins déguisés en pilote de course non ? ».
electric bird.


my little sunshine
You're the best thing that ever happened to me. There have been times when times were hard but always somehow I made it through cause for every moment that I've spent hurting, there was a moment that I've spent just loving you.(⚡) le chant des sirènes.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7098-nah-woori-feat-ahn-hye-jin-hwasa http://www.shaketheworld.net/t4587-nah-woori-feat-wha-sa http://www.shaketheworld.net/t4616-nah-woori


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Dim 24 Avr - 22:44

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Woori's outfit & YW's outfit | Woori ne jugerait jamais Min Guk pour ses craintes et ses faiblesses. Au contraire, elle le comprenait, elle ne savait que trop bien que ce qui l'animait était le bien être de son fils et la crainte de prendre les bonnes décisions, pour lui, pour eux deux. Elle le comprenait parfaitement et essayait de le soutenir du mieux qu'elle pouvait. Elle lui adressa un sourire rassurant, posant sa main sur la sienne. « Je suis certaine que tout ira bien. Et promis si jamais tu ne reviens pas, je m'occuperais bien de Min Yul. » Elle essayait de dédramatiser la situation en faisant une pointe d'humour, mais elle était certaine qu'il était à présent assez mature pour discuter avec ses parents et leur prouver qu'il avait fait ce qu'il fallait. « C'est normal, je pense que ce qui serait bizarre c'est que tu n’ai pas peur d'y retourner justement. Et puis tu leur montreras que t'es revenu d'entre les morts et qu'en plus de ça, tu es un super papa. Ça leur fera les pieds. » Elle avait un visage déterminé et leva le poing dans un geste encourageant. Ce qu'il vivait n'était pas facile, mais elle était presque certaine qu'il serait soulagé d'avoir reprit le contact, que cela se passe bien ou non il aura la satisfaction d'avoir fait ce qu'il avait à faire. Il ne serait pas tenu responsable de la réaction de ses parents.

S'ils savaient se soutenir l'un l'autre, ils savaient aussi se taquiner lorsqu'il le fallait. Être trop sérieux, trop longtemps ne leur ressemblait pas. Leur complicité et leur amitié étaient nées de grands moments de franchise et de soutiens l'un envers l'autre, mais aussi de moments bien moins sérieux. Elle le regarda prendre la pose en éclatant de rire, les sourcils relevés dans une moue dubitative. « Yah ! » Elle lui frappa le bras qui soutenait sa tête pour le faire tomber. « Juste assez pour savoir. Quoi ? Me regarde pas comme ça. » Dit-elle en riant. « Je te connaissais pas au début. » Avoua-t-elle simplement en haussant les épaules. Ils étaient amis depuis assez longtemps pour que ce genre d'aveux les fassent plus rire qu'autre chose. Elle l'écouta parler du père de la petite Eun Ji en riant. Elle lui avait déjà parlé deux ou trois fois, il lui avait posé quelques questions, à savoir si elle était célibataire ou non. Ce à quoi elle avait répondu de façon évasive, la façon dont le papa de cette fillette la regardait la mettait mal à l'aise. Elle rougit à nouveau lorsqu'il évoqua la relation actuelle de la jeune femme, il n'allait pas laisser tranquille avec ça. « C'est un prof de la fac. » Finit-elle par lâcher de but en blanc. « Pas un de mes profs t'imagine pas qu'il m'oblige à sortir avec lui contre de bonnes notes. Mais c'est un professeur de l'université... C'est pour ça que j'ose pas en parler. » Elle s'attendait bien à ce que Min Guk n'aime pas trop cette révélation, elle prenait déjà beaucoup de risques en cachant Yoon Woo dans les dortoirs.

Mais sa plus grande crainte dans l'immédiat n'était pas sa vie amoureuse, mais voir son fils grandir trop vite. Elle était reconnaissante à Min Guk d'avoir les mots qu'il fallait, elle hocha la tête. C'est vrai, elle avait encore du temps devant elle. Elle n'allait pas se gâcher le moment présent en ayant peur de l'avenir. « Tu as raison. A avoir trop peur de le voir grandir trop vite je vais oublier d'en profiter. » Elle sourit. « Qu'est-ce que je ferais sans toi hein ? » Elle avait beau le dire sur le ton de la plaisanterie, elle le pensait vraiment. Elle ne serait pas la Woori actuelle si elle n'avait pas un ami comme lui pour être là dans les mauvais et les bons moments. En bon moment en vue, l'anniversaire de Min Yul était en tête de liste, la jeune femme était excitée d'avance d'y participer. « Je sais ! Yoon Woo et lui se disputent rarement, mais quand il s'agit de fraises ils se disputent souvent pour savoir qui mangera la dernière. » Elle pouffa en se souvenant des disputes qu'avait déjà eu les garçons. Elle avait fini par manger la dernière fraise pour les mettre d'accord. « Si tu fais ça chez toi il faudra ranger tout ce qui casse, sinon tu auras encore plus de nettoyage que ce que tu avais prévu. » Elle eut un petit rire, imaginant à peine l'ouragan qu'allait être tous ces enfants présents au même endroit au même moment. Tout en parlant, ils gardaient malgré tout un œil vigilant sur leurs enfants, ils eurent donc tout le loisir de voir Min Yul tomber. Woori grimaça avant de sourire en le voyant se relever comme si de rien n'était. Elle se demandait quand ils allaient en avoir marre de courir partout, jamais sans doute, jusqu'à ne plus avoir aucune énergie. « Des matelas il faudra au moins ça pour dix enfants oui. » Elle eut un rire, imaginant à peine le bazar que cela allait être. « Ah oui ça serait sympa ! On pourrait décorer la table comme une piste automobile, ça pourrait être drôle. » Elle imaginait déjà faire des assiettes des ronds points, et des coins de table des virages serrés. « Évidemment, le gagnant de la course sera Min Yul, c'est le birthday boy comme on dit ! Enfin je crois... » Oui, Woori continuait de suivre ses cours d'anglais avec assiduité mais elle était toujours loin d'utiliser les bonnes expressions au bon moment. Yoon Woo et Min Yul repassèrent devant eux en criant et en courant et la jeune maman poussa un soupir. « Je suis fatiguée rien qu'à les regarder. » Mais elle adorait entendre son fils rire comme il le faisait avec son meilleur copain.

electric bird.



I CAN GET USED TO THIS

You will think that I’m always strong but I’m a woman too, baby. I love you, I’m getting weaker (and it's bittersweet). I’m hungry for your love, I'm a woman too.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5565-do-min-guk-born-to-be-dumb http://www.shaketheworld.net/t5554-do-min-guk-never-put-a-sock-i http://www.shaketheworld.net/t5564p10-do-min-guk#339174


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Sam 14 Mai - 13:06

Sweets and Laughter
DO MIN GUK & DO MIN YUL & NAH WOORI & NAH YOON WOO


Min Guk & Min Yul | Quoiqu'il arrive, je sais que je pourrai toujours compter sur Woo Ri, que ce soit pour avoir des conseils ou me plaindre, ou pour garder Min Yul. C'est l'une de mes meilleures amies et sans elle, sans l'avoir rencontré il y a quatre ans, je sais pas c'que j'aurais fait. « Je sais que j'peux compter sur toi ! Mais on va espérer que j'revienne en un seul morceau hein ! Tu prévoiras la bière et les chips à mon retour ? ». J'crois qu'une bière ou deux (voire plus) me ferait pas de mal quand j'reverrai ma famille. Oui, ça risque pas d'être de tout repos mais Woo Ri avait raison, j'pouvais pas me cacher éternellement. Et puis à Daegu, y'avait pas que ma famille, y'avait aussi les anciens copains, y'avait Hyun Ki et Ae Cha à qui il faudra que j'explique tout ça, pourquoi j'me suis tiré sans rien leur dire. J'avais pleins de choses à rattraper. « Sûrement mais tu sais, d'où j'viens, la police est pas vraiment appréciée, c'est même plutôt le contraire. Au pire quand ça s'ébruitera, j'serai déjà parti ! ». C'est vrai que notre quartier est loin d'être le plus accueillant de la ville, on s'y retrouve vraiment quand on a pas le choix, qu'on gagne pas assez sa vie pour se payer une maison dans les beaux quartiers. Enfin, j'y avais quand même passé de bons moments, j'regrette pas mon enfance ni mon adolescence ! Si ç'avait pas été pour Min Yul, j'me demande même si j'en serai parti.

Mais j'préfère pas y penser parce que ma vie à Séoul, j'y tenais. Min Yul et moi, on y avait tout construit et c'était super. On avait nos habitudes, nos amis, notre petit cocon rien qu'à tous les deux. Et puis, j'crois que j'aurai jamais rencontré quelqu'un à taquiner comme j'le fais avec Woo Ri.Et puis elle non plus s'en prive pas ! J'me retrouve la tête au sol quand elle dégage mon bras après ma petite question qui n'attendait pas vraiment de réponses. Mais quand elle l'a fait, j'ai simplement explosé de rire à en faire tourner toutes les têtes des parents vers nous. Ils devaient nous prendre pour des ados qui surveillaient des gamins pour du babysitting. « Si tu veux que j'le porte plus souvent, t'as qu'à me le dire et j'ferai comme si j'avais pas vu tes yeux s'aventurer sur mon postérieur ! ». J'lui avouerai pas que moi aussi, quand on se connaissait pas, j'm'étais pas gêné pour regarder. Fallait être aveugle pour ne pas voir que Woo Ri est une belle femme. Comme le père de la petite Eun Ji. Le pauvre homme avait toujours pas compris qu'il avait aucune chance. Le genre de Woo Ri, c'était plutôt les profs de fac, vu ce qu'elle venait de m'avouer. « J'imagine rien tu sais, j'me dis juste que si tu sors avec lui, c'est pour les bonnes raisons, j'te juge pas. Je m’emmêlerait seulement s'il te fait du mal ou s'il se comporte mal avec Yoon Woo ». J'me relève et m'assieds en tailleur. « Il sait pour Yoon Woo ? ». Pour moi, Woo Ri, c'est en fait plus comme une soeur, quelqu'un que je protégerai quoiqu'il arrive. Et pareil pour Yoon Woo. Je les adore tous les deux et Min Yul aussi. J'laisserai rien leur arriver. Même si contre le temps, j'peux pas faire grand chose. On avait les mêmes préoccupations concernant nos enfants. « Je sais, je suis indispensable ! », dis-je en rejetant la tête en arrière. Mais elle l'était aussi pour moi.

Et c'est sur que j'aurai besoin d'elle pour l'anniversaire de Min Yul. Je sentais que les préparatifs allaient être ... mouvementés ! « M'en parle pas ! J'suis sûr que ces deux là plus tard, ils se disputeront jamais pour une fille, mais pour une frite ! ». Je regarde nos deux garçons rirent ensemble. Ils avaient le temps pour ça ! J'penserai juste à acheter plus de fraises que nécessaire. « T'en fais pas, j'referai la disposition du salon pour la journée en barricadant les portes et l'escalier ». Surtout que la maison ne m'appartient pas, Mme Kwon nous y loge gracieusement alors si j'lui détruis son salon, ça risque pas de lui plaire. « C'est sûr que des matelas ne seront pas de trop ! Surtout s'ils s'amusent à faire des courses et que y'en a un qui s'arrête pas et fonce dans le mur ! ». Mon dieu manquerait plus qu'on finisse l'anniversaire à l'hôpital ! « Il faudra que j'lui fasse un beau gâteau en forme de volant. Pas sûr que j'arrive à faire un gâteau en forme de voiture. Enfin, j'essaierai ! Ça pourrait le faire ! T'en penses quoi ? Tu m'aideras ? ». J'étais pas mauvais en pâtisserie, mais disons que j'ai jamais essayé de faire des trucs de haute voltige. Donc on sera pas trop de deux pour faire un gâteau !

A la remarque de Woo Ri, je suis les deux zigotos courir à travers le grand espace, se jetant dans la piscine à boules, puis fonçant sur les toboggans. C'est vrai qu'ils me donneraient presque le tournis. « Ça fait au moins deux heures qu'ils sont là, ils se fatiguent jamais ?! Y'a pas un coin sieste pour les parents ? ». C'est vrai que ça serait pas mal ça, un coin sieste !

electric bird.


my little sunshine
You're the best thing that ever happened to me. There have been times when times were hard but always somehow I made it through cause for every moment that I've spent hurting, there was a moment that I've spent just loving you.(⚡) le chant des sirènes.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul ☆  Aujourd'hui à 17:16


Revenir en haut Aller en bas

Sweet & Laugher feat. Do Min Guk & Min Yul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» I sure would like some sweet company... • Feat Lexa
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Défouloir :: Boîte à souvenirs :: Rp clos ou abandonnés-