88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute ☆  Mar 29 Mar - 21:38

Ce n'est pas douloureux. Ce n'est qu'un rappel à la réalité. La gifle aurait résonné s'il n'y avait pas tant de boucan dans le club. Tes yeux sont clos, ton visage a à peine bougé lors de l'impact. Tu inspire profondément. Pourquoi elle te repousse, pourquoi ? Tu as tant essayé d'être bon vivant et agréable pour ces retrouvailles hasardeuse. Tu as fait ton mieux pour rester l'homme que tu es supposé être. Mais cette gifle. Elle réveille la bête que tu tentes en vain de faire taire. Elle te résiste, te nargue... Et voilà qu'elle réveille le monstre.

Lin Yao.

Tu avais pourtant promis de ne pas faire de bavure. De passer et partir aussitôt. Ta voix paraît sereine, mais pourtant tu est en train de bouillir à l’intérieur. Tu l'intime de se taire en l'appelant par son prénom. Tais toi. N'en dis pas plus. La pute de personne ? C'est justement pour ça que tu voulais tellement te l'approprier, depuis que t'étais jeune tu voulais qu'elle soit tienne. Peut-être avais-tu été jaloux de Three, de son bonheur avec cette salope, parce que toi, trop obnubilé par leur idylle et votre trio amical, tu n'avais jamais su faire plaisir à Syu comme tu le voulais. Tu voulais tout, tu la voulais elle, parce qu'à l'époque, elle te tirait vers le fond - vous vous tiriez mutuellement vers le fond.

Tes yeux s'ouvrent lentement. On pourrait croire que tu vas partir, car tu as un geste de recul, seulement, tu viens de voir que votre distance est bien plus intime que tu ne l'imaginais. Elle s'est rapprochée, encore, elle te nargue. Lin n'a pas peur de toi ? Tu aimerais lui faire peur, lui faire comprendre que tu n'es pas un gentil garçon, qu'il ne faut pas jouer avec toi comme elle le fait. Tu veux qu'elle sache que tu peux la briser, encore... Et tu sais que, quoique tu fasses, elle ne sera jamais tienne, et pourtant tu t'accroches à cette idée en la fixant. Tu la désire tellement à cet instant, en voyant qu'elle tente d'être forte, qu'elle te résiste encore... Qu'elle ne t'appartient pas tout simplement...

Tes bras se lèves, saisissent la jeune femme par la gorge pour la rapprocher de toi brutalement et sceller vos lèvres. Une main sur sa joue tente d'immobiliser son visage avec ta poigne de fer. Tu cherches, cette sensation qui pourrais soulager ce besoin de la désirer à ce point, mais tout ce que tu récoltes à ce moment prévis, c'est de la colère qui continue de s'accumuler. Tes yeux se sont de nouveau fermés. Tu cherches tes réponses, sans les trouver. Au final, ce baiser forcé n'a peut-être duré, mais tu l'écarte brutalement de toi, la repoussant même, libérant ton étreinte.

Pfff.

Tu soupires et d'un geste insultant tu essuies tes lèvres avec ton avant bras, comme dégoutté par le goût qu'elle pu laisser sur ta peau. Tes yeux roulent avec dédains, puis tu ajuste ta capuche sur ta tête.

Dire que j'ai passé 4 ans en prison à cause d'une pétasse. Incroyable.



SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute ☆  Ven 13 Mai - 12:05







Livraison de dernière minute
Jeung Jae & Lin Yao

Mon prénom prononcé par ses lèvres résonnait comme un avertissement … non, comme une menace. Son attitude avait changé suite à ma gifle. Je n’aurais sans doute pas du avoir ce geste sur sa personne, mais il m’avait fait tant de mal, même des années plus tard, je n’étais pas parvenue à lui pardonner. Ses yeux me hantaient toujours et ses mains étaient devenues ma hantise. Je voulais fuir, mais le mur me retenait. Je regrettais déjà mon geste. Je n’aurais pas dû. Personne n’était là pour me sauver cette fois. Et Bom Chan qui n’arrivait pas. Si un jour, il avait pu avoir ma confiance, mo affection et mon amitié. Aujourd’hui, il n’évoquait que peur chez moi. Même si j’avais pu être attiré par lui autrefois, et même si le temps l’avait laissé bel homme, le peur gagnait sur tout le reste. J’ai peur de lui tout simplement, mais j’essaye de ne pas lui montrer. Je ne veux pas qu’il gagne et pourtant, tout mon être hurle de le fuir. Mes jambes tremblotent, et refusent de bouger. Super.

Et je vis ses bras se lever. Et je vis sa main avancée vers moi. Mais il était déjà trop tard. Il était plus rapide que moi. Ses doigts se refermèrent sur ma gorge me tirant vers lui. Instinctivement, mes mains agrippèrent son poignet alors qu’il resserrait sa prise. Je déglutis péniblement. Et avant même que je comprenne ce qu’il se passe, ses lèvres emprisonnèrent les miennes sans douceur, forçant le passage alors que je me débattais dans son emprise, telle une aiguille essayant de se libérer sans succès. Il était bien plus fort que moi. Je n’étais qu’un poids plume face à lui. Mes yeux s’écarquillent alors que je tentais de le repousser. Puis, d’un coup, je me sentis partir en arrière. Il m’avait lâché et dans l’élan, mes talons avaient failli me faire tomber. Je me rattrapais de justesse au mur d’une main, mes longs cheveux me tombant sur le visage. Je dégageais des mèches de ma main libre, relevant mon visage vers cette homme qui hantait mon présent et mon passé, le fusillant du regard comme une biche blessée. Ca aurait du être une soirée géniale. Ma première soirée en boite depuis des lustres. Mais à la place, je rencontrais mon pire cauchemar. Comment oserais-je sortir seule dans les rues de Séoul en le sachant en liberté, prêt à me bondir dessus à n’importe quel moment ? Que cherchait-il au juste ? A m’humilier ? Il voulait montrer à quel point je le dégoutais en essuyant ses lèvres de manière si insultante ? un part de moi le craignait, et pourtant, une autre était choquée qu’il puisse remettre en doute mes qualités de femme, même si j’en avais déjà si peu, et surtout si peu confiance en moi. « A cause d’une pétasse que t’a violé. » grinçais-je entre mes dents soudainement, un rage nouvelle brillant dans mes yeux. Une envie de lui résister. Une envie de lui montrer que j’avais changé. Qu’avais-je à perdre de toute manière ? Personne n’était la pour me défendre, et il m’avait déjà pris ce qu’il voulait de moi il y a des années de cela. Il ne pouvait pas me faire pire. Je ne pouvais pas tomber plus bas qu’à cette époque. Et ce n’était pas Jae qui me trouverait dans ce genre d’endroit. J’avais réussi à lui cacher que je l’avais trompé avec son frère, inconsciemment, mais ca comptait tout de même. J’arriverais à lui cacher une rencontre dans un endroit sombre des bas-fonds de la ville aussi. Je me redressais pour me donner un peu de contenance, remettant mes cheveux en place. « Tu n’as pas changé. Tu es toujours ce bon à rien qui ne sait que s’exprimer par la violence que tu étais. »



© CPROJECT FOR STW.


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute ☆  Mar 7 Juin - 18:38

Regarde la se pavaner devant toi, comme la catin qui fait le trottoir en bas de chez Louis. Serre les dents en l'observant faire la belle et tenter de garder un minimum de forme. Ta capuche a beau faire de l'ombre a ton visage, tu as pourtant l'impression d'exposer ta colère  à tout le monde. tu déglutis, tentant de ravaler ton coup de chaud. Tu penses à Min Ri, tentant de garder ton sang froid. Tu as réussi avec ton ex petite amie, rien ne t'empêche de réussir face à cette... fille. Pourquoi diable t'es tu autant raccroché à ce souvenir d'elle, de votre passé, de vous trois. Jamais le temps ne rattrapera cette époque. Peut-être est-ce mieux ainsi, tu as réussi a apprendre de tes erreurs ?  Tu es pourtant blessé au fond de toi. Le jeune Jae au fond de toi, celui qui aimait ses amis plus que tout, tu as l'impression de l'entendre sangloter au fond de ton cœur. Cette déception te dégoûte, si bien que tu veux juste tourner les talons, comme avec Min Ri.

Laisse ça derrière, de toute façon tu as voulu changer les choses, non ? Si ça a dégénéré, c'est à cause de Lin Yao, car elle est incapable de te pardonner. Comme si elle se souvenait de cet instant, sous l'effet des drogues. Comme si elle ne l'avait jamais voulu. Comme si elle n'avait pas pu oublier ce fâcheux incident. Comme si elle avait été la seule victime de ce drame. Tu as perdu 4 ans de ta vie pour une bêtise qui au final n'en valait pas la peine. Ton meilleur ami est mort, comme tout ton cercle d'ami après l'événement. Tes projets de futur avec Syu ont volé en éclat, et tu as dû grandir seul, dans un monde sombre et particulier.  A cause d'une pétasse que t'as violé.

Regarde la, se pavaner, cracher son poison. Quoique tu fasses, Lin Yao piquera toujours là ou tu t'y attendra le moins, parce que tu baisses toujours la garde avec elle. Tu te laisse animer par les sentiments plutôt que par la raison, si bien que sa dernière réflexion te fait réagir au quart de tour malgré tes envies de partir. Toi, violent ? C'est quoi la violence pour cette fille au final ? Casser la gueule des connards qui parlaient mal d'elle quand elle était avec Three ? Et puis bon à rien ? Elle dit ça pour la capuche ? Parce que là, maintenant, t'es pas de la classe sociale de madame, la petite pute personnelle d'un Lee qui se croit tout permis ? Et puis, pourquoi pas des deux ? C'est pas ce fameux Bom Chan, le frère du fiancé, qui t'avait cassé la gueule quand t'étais défoncé.

C'en est trop pour toi. Tu voulais juste la revoir. Prendre de ses nouvelles. Pas te rappeler des choses qui te contrarie au point de te rendre fou. Rendre fou au point que tu attrapes son bras pour la tirer vers la première porte que tu trouves sur ta droite, probablement des sanitaires. Te soucier de madame, de ce qu'elle veut ? Au diable. Le peu de personnes présente semble se précipiter vers la sortie lorsque la porte claque contre le mur, laissant le brouhaha s'engouffrer dans la pièce le temps d'un instant. Ne fais pas comme si j'étais le seul fautif dans cette histoire Lin Yao. Sans la lâcher, tu l'attires vers le fond de la salle, la collant contre un mur, l'empêchant de partir par la force. D'un mouvement de tête, tu retires ta capuche pour qu'elle voit bien ton visage sous la lumière tamisée. Que ta tête hante de nouveau ses pensées, pendant longtemps, en espérant qu'elle ait de nouveau "peur". C'est toi qui a toujours fait le tapin, pas moi. C'est toi qui la jouait pucelle endiablée devant nous. Et crois pas que ton Bom Chan viendra t'aider cette fois. Pas comme la dernière fois.  Tu saisis le haut de sa robe, au niveau de l'épaule, entre tes doigts, et d'un mouvement précis, tu fais craquer le tissus, comme si tu déchirais sa tenue. Tu crois impressionner qui, Lin Yao, à jouer la grande fille ? Cette fois, tu tires un peu plus, abîmant bien plus la belle robe qu'elle avait mis pour sortir. Tu lâches ensuite sa jolie robe pour passer, malgré sa volonté, ta main dans ses cheveu pour la décoiffer. Un peu. Rien qu'un peu. Tu te pavane dans un univers pour plaire à ce bon a rien de Lee Jae Hyuk. T'as oublié d'ou tu venais ? Cette fois, c'est d'un bon coup que tu lui arrache littéralement la robe de l'épaule, tentant de l'obliger à camoufler sa peau nue.  Ton visage n'est pas si près qu'on pourrait le croire, tu gardes tes distances malgré ta poigne de fer sur son bras enchaîné. Et tu oses me dire que j'ai pas changé ? Alors moi, j'ai essayé d'évoluer en acceptant qui j'étais, pas en cachant au monde mon visage. Ne la laisse pas parler. Ne la touche pas plus. Ne la frappe pas. Contrôle ta colère. Malgré ta voix qui tremble, contrôle toi, montre lui que tu vaux mieux que ça. Montre lui que tu es quelqu'un de mieux. Espèce de pouffiasse prétentieuse. Un murmure, que tu t'adresses cette fois comme pour définir cette fille que tu appréciais autre fois. Ton emprise se relâche. T'as réussi à ne pas aller plus loin. Tu soupires. ne me pas la charrue avant les bœufs. Le monde que tu fréquentes de fait péter plus haut que ton cul. tu vaux pas mieux que moi. J'ai la conscience tranquille. On peut pas en dire autant que toi. Elle a forcément des tords. Lin Yao est loin d'être blanche comme neige. Elle ne l'a jamais été malgré tout.



SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute ☆  Aujourd'hui à 6:47


Revenir en haut Aller en bas

Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Un petit contre temps de dernière minute [Pv Yumiko][Fini]
» Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute
» Un imprévu de dernière minute [Eléa]
» Délai de livraison ...
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Digital City :: Zone Sud :: XS Night Club-