Revenir en haut Aller en bas



 
Viens vite voir les nouveautés du mois !
Ce mois-ci c'est portes ouvertes chez les Gumiho ! N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites ! Et tout ça sans passer pas la case propagande, n'est-ce pas génial ?
Au mois de Septembre, souviens-toi de filer !

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quand le passé croise le présent - MinJae

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Lun 14 Mar - 23:46


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae

TENUE + Toi et moi. Trois mois de pure passion, de fougue et de sexe. Trois mois pendant lesquels nous avons passé notre temps à nous aimer, à nous déchirer, à nous haïr. Trois mois intenses qui prirent fins aussi brusquement qu’ils avaient commencé. J’encaissais tes crises de jalousie sans broncher, trouvant même cela attendrissant au début, quand elle n’était que de petites taquineries, des remarques boudeuses. Aujourd’hui, tu m’interdisais de voir qui je voulais, et de faire ce dont j’avais envie. J’étais quelqu’un qui aimait la liberté, qui aimait le danger. C’était sans doute en partie pour cela que tu étais tombé amoureux de moi, je suppose, non ? Et à présent, tu essayais de me briser les ailes, de me garder enfermée. Mais je n’étais pas une docile petite colombe. J’étais plutôt un aigle qui se défendait à coup de bec et de serres. Je n’avais encore rien dis jusqu’à présent, mais ta dernière réflexion était la goutte d’eau de trop. Tu m’interdisais de voir mon meilleur ami sous prétexte qu’il allait devenir mon amant. Je n’avais jamais caché le fait que nous avions couché ensemble plus d’une fois, mais jamais quand j’étais dans une relation. Je tenais beaucoup à lui, mais pas au point de le mettre au milieu d’une cause de rupture. Et pourtant, c’était ce qui était entrain de se passer. « C’est fini, Jae ! C’est fini tu m’entends ? » Je hurlais presque alors que j’avais l’impression de parler à un mur. Tu n’avais que faire de ce que je te disais. Tu me regardais avec tes yeux habituels qui me faisaient tant craquer, même quand j’étais en colère contre toi, mais pas aujourd’hui. Je tiendrais bon. Pour toi bien. Pour le bien. J’attrapais mes affaires que j’avais rassemblées sur ton lit, et m’apprêtais à partir avant que tu ne reviennes à nouveau à l’attaque…

Quand le passé croise le présent - MinJae D2

J’étais en larme. J’avais sillonnée la ville sans vraiment me rendre compte où mes pieds me portaient. Je m’en aperçus que quand je m’arrêtais devant une porte. Devant SA porte. Celle de Jeung Jae. Je fixais la porte en bois au travers de mes larmes avant d’essuyer le liquide amer coulant sur mes joues d’un revers de main et de renifler bruyamment. Si je m’étais rendu ici inconsciemment, c’était qu’il y avait une raison. Pas besoin de rebrousser chemin. J’espérais juste qu’il soit chez lui à une heure si tardive. Plus qu’à espérer… comme beaucoup de choses. Sans réfléchir, je me jetais sur la porte, me mettant à la tambourinant dans l’espoir d’une quelconque réponse. Espérons, tant qu’on y était, que ce ne sera pas les voisins qui me dégagent pour causes de tapage nocturne. Je n’avais vraiment pas besoin de cela. La malchance devait être avec moi, car je restais seule avec le silence. Apres plusieurs essais, je me résignais, et m’adossais à la porte. J’avais été bête. Sans doute était-il encore à son entrainement de boxe à cette heure-ci. Je connaissais ses horaires par cœur, même si ca faisaient plusieurs semaines que nous n’étions plus ensemble. Je me laissais glisser le long du montant blanc jusqu’à ce que mes fesses touchent le sol. Je ramenais mes pieds contre moi, les enrobant de mes bras. Mon front contre les genoux, à moitié cachée par mes cheveux me retombant devant le visage, je laissais couler mes larmes sans gêne, sans honte. Quel comble de revenir vers cette personne que, quelques mois plus tôt, j’avais quitté à cause de la même personne pour laquelle je revenais la voir…  

(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Mar 15 Mar - 18:16


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae



Si tu franchis cette porte, tu es morte. Si tu franchis cette porte, tu es morte. Pourquoi tu pars ? Pourquoi tu me fais ça ? J'ai beau rester de marbre devant toi, tu n'as pas l'air de saisir la situation. Ne prends pas ce sac, par pitié. Tu n'as pas le droit de me faire ça. Reste. Reste putain. Tu dis ça sous l'effet de la colère, je le sais. Tu dis ça parce que tu as probablement des tords et que tu refuses de les admettre. J'ai beau faire le fier devant toi maintenant, le sol se dérobe sous mes pieds et quand tu attrapes tes affaires pour t'en aller... C'est plus fort que moi.  Je suis pas un mec saint. Je suis pas doux. Je suis pas un type parfait. Je suis encore moins un type que tu largues sur un coup de tête.

Ton poignet se retrouve enfermé entre mes doigts. J'ai beau t'avoir appris à boxer, tu n'as jamais connu à ma pleine puissance : en voici un avant goût. Tu as peut-être mal sur le moment, parce que je serre un peu plus fort que d'habitude, voire trop fort, t'obligeant à lâcher ce sac. Pars pas. Ça sonne presque comme une menace, d'un ton monotone qui me caractérise tant. Tu n'as carrément pas intérêt de partir.
Quand le passé croise le présent - MinJae D2

Une bière à la main, les pieds sur la table basse. Un appartement qui paraîtrait pauvre pour beaucoup. La prison t'avait appris à vivre dans autre chose que le luxe (tout comme ton mode de vie de l'époque). Des paris sportifs sur des courses de canasson à la télé, tu es plus absorbé par des photos sur tinder qui défilent entre tes doigts qu'autre chose à ce moment précis. Au début, tu ne réalises pas vraiment qu'on vient de manquer de fracasser ta porte, car les voisins sont généralement bruyants ici. Mais après avoir entendu un bruit suspect de frottement, tu t'es décidé à lever ton fessier pour enfiler ta veste en cuir comme pour effrayer le malfrat. Une inspiration et voilà que la porte s'ouvre à la volée, prêt à prendre l'abrutit qui essai d'entrer en effraction dans ton appartement en flagrant délit.
Min ri. Mauvaise pioche. Qu'est ce que tu fais là ? tu n'es ni froid, ni surpris, particulièrement neutre en vu de la situation. Tu as toujours été naturellement introverti avec les gens qui te connaissaient mieux que les autres, et rien n'indique dans ton ton que tu es menaçant ou autre. Même si Min Ri t'a brisé le cœur, tu t'es fait une raison : enfin c'est ce que tu crois. T'es pas à l'entraînement ? Toi non plus d'ailleurs, mais bien fait de lui faire remarquer.

(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Mer 16 Mar - 14:26


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae

TENUE + Je n’avais aucun droit de lui faire ça. Comme il n’avait aucun droit de me traiter de la sorte. Pourtant, autant lui que moi, le faisions. Pourquoi ça faisait si mal ? Pourquoi devait-on en arriver là ? On s’aimait, non ? Alors pourquoi devons-nous nous quitter si vite ? Si soudainement ? J’avais pris cette décision. J’étais responsable. J’en avais confiance. Ca n’aurait pas dû se passer comme ça. Ca n’aurait pas dû être si douloureux. Ce n’était pas moi qui faisais cela d’habitude. Ce n’était pas moi qui quittais. On me quittait. Alors pourquoi je faisais cela ? Parce que ma liberté était une priorité sur tout le reste. C’était ce qui m’avait paru le plus logique sur le coup. C’était si clair avant que Jae ne soit là. Avant qu’il ne vienne pour me retenir. Ce regard. Si triste et si haineux à la fois. Je savais comme il était avant même d’accepter de sortir avec lui. Je le savais. Et je le fais pourtant. Sa main se serrant autour de mon poignet n’était pas aussi douloureuse que mon cœur à cet instant. Il pouvait bien serrer plus fort si ça lui faisait du bien. J’étais celle qui lui faisait du mal, celle qui était entrain de lui briser le cœur, et le mien par la même occasion. Celle qui nous brisait tous les deux pour notre bien. Le sac s’écroulait sur le sol. Je ne tentais même pas de le ramasser. J’étais hypnotisée par son regard, au travers de mes larmes. « Jae… je t’en prie… ne complique pas les choses… »


Accroupie devant la porte, je pleurais à chaudes larmes n’arrivant pas à m’arrêter. Elles coulaient seules sans même entendre mon avis sur le sujet. J’étais seule à attendre un homme qui ne rentrerait peut être pas de la nuit. Et puis, d’un coup, la porte contre laquelle mon dos reposait s’ouvrit et me fit perdre l’équilibre. Un léger couinement s’échappait d’entre mes lèvres alors que je tombais vers l’arrière, me retrouvant coucher sur le dos. Un visage familier apparut dans mon champ de vision : Jeung Jae. Il n’avait pas l’air plus surpris que cela de me voir là. D’un côté, tant mieux. Je mis un bras sur mes yeux pour éviter qu’il ne s’aperçoive que je pleurais et essayais d’essuyer discrètement le liquide salé qui coulait sur mes joues. « Je passais par là … je me suis dis que j’allais te dire bonjour.. » arrivais-je à articuler sans trembler. « Je ne suis pas vraiment d’humeur à m’entrainer… toi non plus tu n'y es pas...» Dis-je simplement sur un ton un peu amer. Je me redressais avant de lui faire face. J’avais séchée mes larmes, mais mes yeux devaient encore être rougis et ma peau encore humide. Il devait me connaitre assez pour démasquer la supercherie, mais je préférais croire que j’arrivais encore à faire bonne figure. Et puis, étais-je dans le droit de venir pleurer dans ses bras à cause d’un autre ?

(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Ven 18 Mar - 11:08


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae


Ne pas compliquer les choses. Comme si c'était dans ma nature de faire des choses compliquer. Nerveusement, je fronce les sourcils. Pourquoi tous les gens auxquels je tiens partent tous les uns après les autres ? Pas Min Ri, pas toi. Quand on part, on part sans regrets, sans larmes, on assume son choix. Et te voir pleurer comme ça, ça me fou en rogne. Compliquer les choses ? Ma voix commence à trembler. Ma poigne se resserre un peu plus. Je serre les dents, sentant le sang me monter à la tête. Voir rouge, là, maintenant, ça ne va pas m'aider, ça ne va pas m'aider du tout pour garder cette fille. Relâchant mon emprise sur son poignet rouge, j'en profite pour donner un violent coup de pied dans le sac que j'envoie valser contre le mur à côté d'elle sans me soucier de ce qui pourrait casser à l'intérieur. C'est à cause de lui ? Je vais le tuer. C'est ce type qui lui monte la tête. C'est ce type qui l'attire loin de moi. Il t'attend dehors ? Je vais le buter. Plus rien à perdre de toutes façon.
Quand le passé croise le présent - MinJae 160301112754329478
Passer te dire bonjour ? C'est la meilleur. tu affiches un rictus à sa remarque, mais le ravale aussitôt avant qu'elle ne puisse le voir. Tu tournes ta langue plusieurs fois dans ta bouche et murmure simplement : Dans ce cas bonjour. Ce n'est pas de l'amertume, mais plutôt un léger retour de flamme probablement. Passer saluer quelqu'un assis contre sa porte, à d'autres. L'excuse de l'entrainement ne te convient pas non plus, si bien qu'elle ne se relève pas assez vite à ton humble avis que tu agrippes son bras doucement pour la redresser et la fixer dans les yeux. Un soupire s'échappe d'entre tes lèvres. Tu pourrais tourner les talons, lui claquer la porte au nez. Ce serait bien fait pour elle... Mais plutôt que de faire ça, tu la tire à l’intérieur de ton appartement sans un mot pour refermer ta porte derrière vous.

J'avais des choses importantes à faire aujourd’hui, donc j'ai dit au coach que j'étais pas dispo en début de semaine. Dis-tu l'air de rien en t'éloignant de l'entrée pour t'engouffrer vers la salle pour tirer une bière de ton frigidaire et retourner t’asseoir sur ton canapé comme si tout était naturellement normal. Jambes sur la table basse, tu as récupérer ta bière entamée et tu tends l'autre au dessus de ta tête comme un imbécile à l'attention de la jeune visite improbable. Tu viens ou tu restes dans l'entrée à te lamenter sur ton sort ? Tu paraît particulièrement détaché mais intérieurement tu sais que cette situation ne va pas tourner à ton avantage. Tu es trop attaché à certaines valeurs... Et Min Ri les avait brisé il y a peu de temps.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Ven 18 Mar - 22:57


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae

TENUE + Des sentiments entremêlés et contradictoires se battaient à l’intérieur de moi. D’une part, je voulais arrêter cette destruction dans laquelle on s’était engagé avant qu’il ne soit trop tard. D’une autre part, je l’aimais. Je l’aimais tellement que ca me faisait plus mal de rester que de le quitter. On allait finir par se détruire, par se taper dessus. La violence ne me faisait pas peur et je savais me défendre comme une grande fille. J’avais appris à connaitre Jae. Je savais qu’il pouvait piquer des crises quand quelque chose le contrariait. Et même si il aurait levé la main sur moi, au fond, ce n’était pas vraiment ce qu’il voulait. Il n’avait pas un mauvais fond. Juste un enfant perdu dans le noir et qui cherchait sa lumière. Il avait juste un peu de mal avec les règles et à se contrôler. Je ne lui en voulais pas, même si lui pouvait me haïr après cela. Je sursautais d’ailleurs quand il lâchait sa prise sur mon poignet pour envoyer valser mon sac contre le mur d’un coup de pied. Merde. C’était entrain de partir en vrille. En même temps, j’aurais dû m’en douter. Où j’avais cru qu’une rupture pouvait bien se passer ? Ce n’était pas parce que ca c’était passé ainsi avec In Su, que ca le serait aussi avec Jae. D’ailleurs, en parlant du dit jeune homme, je relevais la tête au travers de mes yeux humides alors qu’il émettait des menaces contre ce il dont je reconnus la désignation, immédiatement. Je me frottais le poignet rougi sous sa poigne, réfléchissant à comment l’arrêter avant qu’il ne franchise la porte. « Arrêtes, honey ! » Je me jetais sur lui, enroulant mes bras autour de sa taille, collant mon frêle corps contre son dos, ma joue meurtrissant son omoplate. Je le serrais aussi fort que je le pus pour le stopper. « Arrêtes ! Il n’a rien avoir avec ca. Il n’est pas dehors. » J’avais bien conscience que le brun était capable de mettre ses menaces à exécution. Et je ne voulais pas qu’Insu soit blessé, même si il n’attendait pas dehors. Il n’était même pas au courant de ma décision. C’était entre moi et Jeung Jae. Il devait comprendre qu’il ne pouvait pas diriger ma vie à ce point …



Tout n’était que mensonge. Je n’étais pas là par le pur des hasards. Enfin si, peut etre un peu, mais il y avait une raison dont je n’avais pas encore conscience. Je ne pus m’empêcher d’avoir un léger sourire au coin des lèvres quand il me dit bonjour. Perspicace, mais ne pas poser les questions embarrassantes. Ca c’était une des qualités que j’avais toujours apprécié chez lui. Il m’aidait à me relever. Une aide que je ne repoussais pas, au contraire. J’entrais à sa suite dans l’appartement, restant planter là, attenant je ne sais quoi. Je jetais un coup d’œil aux alentours. Rien n’avait vraiment changé depuis mon départ. Ca faisait des semaines que je n’avais pas mis les pieds ici, et pourtant, je connaissais toujours ce logement par cœur. En même temps, j’y avais passé tant de temps lors de nos trois mois de couple. Si je ne passais pas mon temps h24 ici, c’était un miracle. La nostalgie me frappait au visage, et je restais sans bouger quelques minutes avant que Jae ne me ramène à l’ordre. Je trottinais jusqu’à lui, attrapant la bière qu’il me tentait. J’enlevais mes chaussures avec mes pieds et m’installais à ses côtés. Je ramenais mes jambes sous moi, comme j’avais toujours eu l’habitude de faire, et bus une longue gorgée du liquide ambré. Sans vraiment oser le regarder, je jouais avec ma bouteille, caressant l’étiquette du bout des doigts. « J’espère que je ne te derange pas … tu avais des choses à faire… » Murmurais-je, ailleurs, me souvenant soudain qu’il avait précisé ne pas avoir été à l’entrainement à cause de choses importantes à faire. Un nouvel ange passait entre nous, installant un lourd silence avant que je ne me décide à le rompre et à relever la tête vers le citizen. « Je sais que je n’ai pas le droit de te demander cela, mais… est-ce que je peux passer la nuit ici ? » J’avais besoin de prendre du recul. Je ne me sentais pas d’envie de rester seule à mon studio à broyer du noir, et encore moins me retrouver chez les cousins parks…


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Lun 21 Mar - 19:52


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae


Honey. Comment pouvait-on m'appeler ainsi alors qu'on voulait m'abandonner... Déjà que ce surnom était particulièrement canard. Mes oreilles sifflent sous ce surnom, je sens ces dernières rougir sous la colère qui monte un peu plus. Son étreinte n'est que pur danger pour elle, car même si elle parvient à m'arrêter avant que je ne franchisse la porte, mon bras la dégage brutalement, l'envoyant à terre. Pourquoi tu mens ? Pourquoi tu m'empêches d'y aller s'il n'est pas là ? Les doutes, encore des doutes, des mensonges et des putains de prétextes. Je ne sais pas ce qui me retient de lui en décoller une en la fixant comme ça, avec son air de chien malheureux qui mériterait une correction pour fuguer comme ça.

Et sans même m'en rendre compte, j'étais à quelques centimètres de son visage, accroupi, la tirant par les cheveux pour la rapprocher de ma figure. J'aurais pu lui cracher à la figure, la défigurer, mais non. J'ai préféré, sans savoir réellement comment, lui tirer sa chevelure que je complimentais toujours. Menteuse. Je ne cris pas, ma voix est froide, à la limite de la menace. Menteuse. Pour tout ce que tu as pût dire, ce n'était que des mensonges... Et ma poigne se resserre sur son capillaire, tout comme ma mâchoire, retenant ma main de lui en décoller une.
Quand le passé croise le présent - MinJae 160301112754329478
Des choses importantes à faire. En fait, la rencontre avec Syu t'avait légèrement foutu en rogne récemment, si bien que tu t'étais enfermé par chez toi. Chose importante à faire de regarder tinder en essayant d'oublier les doutes qui naissent en ce moment, entre Min Ri, Lin et Syu.... Chose importante que de préserver ta notoriété déjà bien amoché depuis l'incident des vestiaires. Au final, tu préfères boire ta bière plutôt que de répondre à sa phrase, ne trouvant pas l'intérêt de te justifier maintenant. La télé est une bonne excuse pour le moment, tout comme l'odeur de clope froide et les bières entassés aux pieds du canapé. Tu lui jettes un regard du coin de l’œil, pour voir si elle à l'air d'aller mieux - sans vraiment comprendre tu voulais encore t'en soucier après qu'elle t'ait largué, mais soit, avant de fixer ton écran l'air détaché comme à ton éternelle habitude.

Mh.   Sa question te laisse perplexe, d'ailleurs tu tournes la tête en sa direction. Dormir chez toi, vraiment ? Dans un sens, tu as l'impression qu'elle revient vers toi, mais dans l'autre, vu l'état dans lequel elle est arrivé, c'est probablement de la friendzone. Tu as beau essayer de tourner ta langue 7 fois dans ta bouche, tu ne parviens pas à éviter ta remarque. Pourquoi? T'as pas trouver meilleur hôtel que ce taudis ? Sans la quitter des yeux, tu souffles dans ta bouteille et délicatement, tu replaces une mèche de ses cheveux derrière son oreille. A voir, si t'arrives à me convaincre. Jae, dans ta splendeur, incapable de lui répondre par oui ou par non.... A elle de faire ses preuves ? t'attends principalement des réponses.



(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Mar 22 Mar - 0:43


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae

TENUE + 


Comment avais-je cru croire un seul instant que mon étreinte aurait pu l’arrêter d’une quelconque façon ? D’un mouvement puissant de son bras, je me fais éjecter vers l’arrière assez fort pour que je me retrouve les fesses sur le sol. Je me réceptionnais sur la paume de mes mains, grimaçant sous la douleur. Je relevais le visage vers lui, le fixant. « Pour la simple raison que je sais que si tu ne le trouves pas sur le pas de ta porte, tu iras le chercher, peu importe où il se trouve … » Je le connaissais assez pour savoir qu’il mettrait ses menaces à exécution si la colère est plus forte que sa raison. Je ne voulais pas qu’il blesse mon meilleur ami, mais je ne voulais surtout pas qu’il se blesse lui… qu’il puisse faire quelque chose qu’il regretterait par la suite… Un bête accident… Je ne cessais de le fixer alors qu’il se retrouvait à quelques centimètres de moi. Je pouvais sentir son souffle chaud sur ma peau. Son regard était empli de haine. Je déglutis péniblement, réalisant que j’étais dans une position délicate, mais surtout potentiellement dangereuse. Et ans que j’ai le temps de dire ouf, je sentis mon crane tiré violemment vers l’arrière, ses doigts s’entremêlant à mon cuir chevelu pour une prise plus ferme. Cette chevelure qu’il ne cessait de complimenter auparavant, il la maltraitait comme un vulgaire torchon à présent. Quelle ironie ! Menteuse disait-il. Pourtant, je ne mentais pas. Insu n’était pas là. Je n’aurais jamais pris ce risque. Je le connaissais trop bien pour ca, et je savais aussi qu’il ne ferait pas le poids contre un boxeur professionnel. Un gémissement de douleur m’échappait alors qu’il tirait encore plus fort vers l’arrière, me mettant dans une position peu confortable. Je passais une main derrière ma tête, me saisissant de son poignet pour le faire lâcher du leste, même si j’étais bien moins forte que lui. Et sans le quitter des yeux, car les baisser reviendrait à faire preuve de faiblesse, je tendis une main pour toucher sa joue du bout des doigts. Et d’une voix relativement calme vu la situation je déclarais. « C’est ce dernier souvenir que tu veux me laisser Jeung Jae ? Celui d’un homme violent ? » Un sourire triste releva un bref instant le coin de mes lèvres. « Si tu veux me frapper. Fais-le. Tu en crèves d’envie. Mais souviens-toi que jamais tu me feras avoir peur de toi. »


Si quelqu’un entrait à l’instant dans la pièce, sans doute aurait-il pensé que je regardais la télévision avec attention, alors qu’en vérité, je fixais un point au-delà, perdue au travers de mes pensées. Machinalement je portais la bière à mes lèvres. Parce qu’il fallait bien occuper mes mains dont je ne savais que faire. Et puis, le silence dont il faisait preuve ne m’étonnait que peu à vrai dire. Ca avait toujours été ainsi. Il ne parlait que le strict minimum, et seulement pour répondre à ce qui pouvait retenir son attention. J’avais osé lui demander de me loger le temps d’une nuit dans un élan d’audace. Je ne me sentais juste pas la force de me retrouver seule avec toutes mes mauvaises pensées. Et pour cette dernière, j’avais réussi à attirer son intérêt. Sa remarque aurait pu me blesser, mais ce n’était pas la cas. Il avait raison. « Dans un sens, je crois .. je crois que j’avais besoin de revenir ici … Un temps, ce taudis fut mon refuge… » Déclarais-je doucement. Un refuge que j’avais quitte de mon plein gré, mais on n’allait pas se voiler la face. Cet endroit me manquait. Il me manquait… Peut être ressentais-je ce sentiment plus fort parce que je me sentais trahis par l’homme à cause de qui je l’avais quitté. Ou simplement parce que j’avais besoin de bras dans lesquels me réfugier et qu’il était le premier à qui j’avais pensé… Dans tous les cas, j’étais ici, et pas ailleurs. Ca voulait bien signifier quelque chose, non ? Je relevais la tête pour le regarder en sentant sa main venir chercher une de mes mèches pour me la remettre derrière l’oreille. Je me sentais nostalgique. Il y avait si longtemps qu’il n’avait pas exprimé un geste doux envers moi. Je souris doucement avant de prendre sa main entre mes doigts et de la presser contre ma joue, ne cessait de l’observer alors qu’il me demandait de le convaincre si je voulais rester ici. Je déposais ma bière sur la table basse, avant de me rapprocher de lui. « Tu attends quoi de moi, exactement ? Qu’est ce que je peux faire pour te convaincre ? » Sincèrement, j’étais prête à tout. Je n’avais rien à perdre…



(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Mar 29 Mar - 22:27


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae


Je m'ouvre rarement. Je veux rarement faire confiance, parce que ces situations me déchirent. Me retrouver seul après m'être découvert, c'est insupportable. Et toi, tu me regardes dans le plus grand calme, comme si tout ça était normal. C'est pas normal de quitter les gens qu'on prétend aimer. Un homme violent ? Je répète ces mots, relâchant mon emprise sans m'en rendre réellement compte. Ces mots me font réfléchir. Bien sûr que je meurs d'envie de te battre à mort sur le bitume tellement tout ça me fait mal. Je déteste souffrir sans raison à cause des autres. J'ai tout fait pour que notre relation aboutisse à quelque chose, et toi, tu décides de tout détruire en un claquement de doigts. Mes réflexions sont si violente que lorsque je reprends la parole, ma voix tremble. Qu'est ce que tu sais de moi au final, Lee Min Ri ? Tu ne sais rien de moi, parce que je t'ai dit le minimum. Tu as aimé ma facette, ce professeur de boxe. Tu n'as pas aimé Jeung Jae. Je rapproche mon visage, murmurant  tel des menaces. La seule chose qui me retiens de ne pas t'éclater la gueule maintenant... Une inspiration, la libération. Si je sors aujourd'hui, maintenant, je vais éclater le premier que je vais croiser... Alors, le seul échappatoire que je trouve, c'est le sol, contre lequel mon poing s'abat une multitude de fois, pourfendant le bois. J'y retournerais pas. Pas pour toi. Sous l'effort, la douleur, je parviens tout de même à souffler ces paroles.
Quand le passé croise le présent - MinJae 160301112754329478
Tu ne sais pas trop comment agir au final. Tu es rancunier, certes, mais les événements récents t'ont un peu fait oublier les tracas avec Min Ri. Sa présence t'avait manqué, ça oui. La maison paraissait presque vide depuis qu'elle t'avait quitté, si bien que tu passais ton temps dehors. Aujourd'hui, c'était l'exception, comme quoi, encore une fois le hasard faisait bien les choses. Sa réflexion sur le refuge te fait néanmoins sourire, amèrement, mais tu n'en tiens pas rigueur. Tu places sa phrase dans un coin de ta tête, et peut-être qu'à un moment donné, si tout se barre à nouveau en couille, tu pourras lui renvoyer la donne. Donnant - donnant, c'est ça, l'échange.

Alors, maintenant qu'elle te demande ce que tu attends d'elle, en se rapprochant dangereusement de toi, tu replonges dans tes pensées. Qu'est-ce que tu veux, réellement ? A vrai dire, tu ne sais pas vraiment. Peut-être t'es tu fait une raison après qu'elle soit partie, mais tu n'as pas vraiment d'attente à son égard. Tu sais que mentionner In Su risquerait de t'agacer, mais en même temps tu veux savoir. Tu as besoin de savoir. Tu veux aussi savoir pourquoi elle était dans un état lamentable à l'instant, devant ta porte... Mais au final, tu préfères finir ta bière cul sec, devant son nez. Tu peux déjà te déshabiller et passer la soirée en sous vêtement à me servir. Ta bouteille vide se retrouve sous son nez. Peut-être que Min Ri n'a jamais connu ce côté osé et pervers, et pourtant tu l'as toujours eu en toi. Par exemple, là j'ai encore soif. Ton sourire provocant appuie tes dires. Tu es sérieux en lui demandant ça, c'est ça le pire. De ta main libre, tu viens jouer avec le col de son pull, qui ne laisse même pas apparaître la bretelle de son soutien gorge. L'idée te déçois, et pourtant... Pourtant tu ne soupires pas. Tu relèves les yeux. Mais si t'as un peu froid, tu peux d'abord commencer par m'expliquer la raison de ta venue. Parce que l'idée d'être un bouche trou ce soir ne t'enchante pas des masses.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Mar 5 Avr - 16:38


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae

TENUE + Je lui tenais tête, soutenant son regard, ravalant la peur qui aurait pu faire trembler mon corps si je ne l’aimais pas autant. Et même si il n’avait jamais porté la main sur moi auparavant, je savais qu’une part plus noire l’habitait. Bien qu’il ne me l’ait jamais réellement montré à part aujourd’hui, je n’étais pas dupe. J’avais bien remarqué qu’il se battait parfois avec lui-même, se faisait violence. Je pensais qu’un jour, il aurait pu me parler ouvertement de ce qu’il cachait au fond de lui. J’étais resté patiente, ne voulant pas le brusquer, mais cet incident était intervenu bien avant. Il avait voulu diriger ma vie et je mettais le ola avant que ca ne dérape d’avantage. Il n’était pas de mon avis. Il ne comprenait pas. Je comprenais. Un mal pour un bien. Un bien pour un mal. Je le fixais alors qu’il me demandait ce que je connaissais vraiment de lui. « Probablement que ce que tu as bien voulu me laisser voir… » Murmurais-je alors que ses doigts me faisaient mal. Il y avait sans doute beaucoup de chose que je ne savais pas sur cet homme, mais ca ne m’empêchait pas de l’aimer, même si je mettais fin à notre histoire. Ses menaces s’abattirent avec son souffle chaud sur mon visage. Je savais à quel point il pouvait être sérieux, de quoi il était capable. Ou je m’en doutais du moins. Je sursautais néanmoins quand son poing batela violemment le sol. je m’attendais à m’en recevoir une, pas à ce qu’il essaye encore de se contrôler. Et au fond, je me disais qu’il y avait encore une petite chance pour que l’irréparable ne se produise pas. Il dit ensuite une phrase que je ne compris pas. Il ne voulait pas retourner où ? où l’aurais-je forcé à repartir ? Je ne lui posais pas la question. Ce n’était ni le moment, ni l’endroit. Nos actes et nos pensées étaient à tout autre chose. . Pourtant, au travers ses mots, je ressentis une douleur qu’il n’avait encore jamais évoqué et qui me serrait le cœur. Je fis alors la seule chose dont j’étais capable. J’attrapais doucement sa tête et le forçais à poser son front contre mon épaule, l’enveloppant dans une étreinte rassurante et réconfortante. Et même si j’étais la seule fautive de sa colère à l’instant, je voulais effacer cette douleur si profonde dans on regard, car malgré tout ce qu’il pouvait penser, je l’aimais toujours …



J’aimerais rester ici. Si il m’y autorisait, car au fond, je n’avais pas mon mot à dire. Je n’avais pas le courage de me rendre à l’appartement d’In Su, non plus. Et ici, ca avait été comme ma deuxième maison tout un temps. C’était ici où j’avais envie de me trouver. J’avais conscience de l’avoir fait souffrir en ne pensant qu’à moi et à ma liberté, mais il me manquait. Je n’allais pas me mentir plus longtemps. Pourtant, je devais avouer que sa réponse me surprit. J’arquais un sourcil interrogateur tout en le fixant. Puis je finis par détourner les yeux en secouant la tête presque amusée. J’attrapais sa bouteille et lui tendis la mienne encore pleine. « Il y a d’autres manières, plus subtiles, si tu voulais me voir en sous-vêtement, tu ne crois pas ? » en temps normal, me trimbaler en sous vêtement ne m’aurait pas tant déranger que cela. Je vivais avec 2 frères, et il n’était pas rare que je passe d’une pièce à l’autre en sous-vêtement. J’étais loin d’être pudique, et Jeung Heun le savait. Et puis, ce n’était pas comme si il ne m’avait jamais vu nue. Sauf qu’à l’instant, je n’étais pas vraiment en condition pour jouer les soumisses effarouchées. Je détaillais ce sourire provocateur sur ses lèvres avec lequel j’avais tant joué il y a quelques mois. Un brin nostalgique. Je n’arrivais pourtant pas à déterminer si il était sérieux ou non avec cette demander, mais qui sait ? J’étais loin de connaitre tous les coins obscurs de l’âme du jeune homme. Seulement ce qu’il avait bien voulu me laisser voir du temps où nous étions ensemble. Je le laissais jouer avec le col de mon pull avant de me renfrogner dans le canapé. « Je…je ne sais pas exactement… » C’était la pure vérité. J’aurais pu aller n’importe où, mais c’était ici que je m’étais retrouvé. « Je sais juste que j’ai envie de plus penser à rien… » Quitte à faire une connerie que je pourrais bien regretter, je voulais ne plus réfléchir à ces sentiments qui vous détruisaient l’âme et l’esprit. « Je crois que j’avais juste envie de fuir la vérité…juste un peu, non plus penser a rien… »


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty Dim 8 Mai - 19:30


quand le passé croise le présent
MinJae
Appartement de Jeung Jae


Me retrouver sur cette épaule, c'est l’hôpital qui se fou de la charité. Où en sommes nous, pourquoi en sommes nous arrivés là ? M'as tu un jour réellement aimé, Lee Min Ri ? Ou ton cœur a t-il toujours balancé, comme je me doutais, entre In Su et moi ? Laisse ton cœur se guider vers le bonheur. Des mensonges, encore, toujours. Le bonheur ? L'idée m'arrache un petit gloussement cynique. Ça n'existe que pour les idiots.
Cette étreinte a beau durer une éternité, elle me donne également un drôle d'effet. J'ai l'impression d'être un insecte qu'on vient d'asperger d'insecticide. effet KissCool. Je voulais la retenir, mais maintenant, voilà que Lee Min Ri va être jetée à la porte.  Me voilà pire qu'une femme ménopausée, incapable de savoir ce que je veux réellement.  
D'un geste brutal, je m'échappe de ces bras qui se voulaient réconfortant. Je ne te donnerais pas cette joie que d'avoir l'impression de m'avoir encore dans la poche, même si ce sera probablement le cas dans les jours à venir. Les poings serrés, je sens la colère stagner au fond de mon cœur, alors je me relève, pour m'éloigner de toi. Tu es si jolie, je ne veux pas t'abîmer. Si tu franchis cette porte, c'est fini... et tu me connais je fais toujours ce que je dis. Ce n'est pas vraiment une menace, quoique... Je voudrais que tu partes. Que tu ne me fasses plus souffrir comme un idiot qui se noie dans les regrets à t'observer. Casse toi ! Ça gronde dans ma gorge, je retiens les mots qui pourraient s'ajouter à ce que je viens d'hurler dans mon appartement... Parce que je veux que tu restes. Que tu restes mienne. Lee Min Ri. Pourquoi ?
Quand le passé croise le présent - MinJae 160301112754329478
Des manières subtiles ? Toi ? tu laisses échapper un petit rire qui te ressemble bien. Dernièrement, si tu voulais voir une fille en sous vêtements tu lui retirais directement sa tenue de tes propres mains... Mais Min Ri avait tout de même un peu plus d'importance que ces filles avec qui tu pouvais passer des instants... Torrides. Car dans ces moments, la complicité était loin d'exister, tu étais toujours le monstre dominateur - et jamais deux fois avec la même fille. C'est peut-être ça qui avait développé ce petit aspect que Min Ri découvrait. Avec sa bouteille entre les doigts, de nouveau tu souffles d'un air plus que désinvolte et répond ; Après si tu veux rester et que tu ne veux pas retirer tes vêtements, je peux les arracher. C'est pas comme si j'en étais pas capable. Et voilà que tu reprends une longue gorgée. D'habitude tu prends le temps de siroter ta bière, sachant que tu as déjà bien consommé aujourd'hui... A croire que la présence de ton ex ne te laisse pas  si indifférent.
L'écouter. Drôle d'idée, c'est à te rendre mélancolique. Tu croyais qu'en te quittant, elle serait plus heureuse, mais apparemment non. Le nom d'In Su effleure ton esprit, si bien que tu le chasses d'un mouvement de main nerveux. Fuir la réalité, c'est pas forcément la meilleure des solutions. Te voilà à donner des conseils, toi qui est le pire des deux. Tu as toujours fuis tes responsabilités. Néanmoins, c'est pas de toi qu'il est question, alors pas la peine de t'agacer avec ces détails ce soir. Tu t'éclaircis la gorge, bouge ton derrière pour te lever du canapé et retourner au frigidaire chercher une bière - de nouveau pour Min Ri. Occupé à décapsuler la bouteille, tu reprends. Tu peux pas fuir indéfiniment. Ça te rattrape toujours. Le mieux c'est de l'affronter par toi même. Parles-tu en connaissance de cause ? Lin Yao, Syu. Ces deux là.... Rien que les noms t'arrachent un long soupir avant que tu rejoignes la jeune femme avec sa bière et la tienne. Te posant devant elle, bloquant la visibilité à la télévision, tu as l'impression d'être immense. Celle-ci, elle reste à toi.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Quand le passé croise le présent - MinJae Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !