88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 1


PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6214-jung-so-hee-little-flower http://www.shaketheworld.net/t6190-jung-so-hee-brother-hold-my-h http://www.shaketheworld.net/t6213-jung-so-hee#225175


JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Mer 13 Avr - 23:24



Journal de bord du futur
Kesseussé: Des moments randoms de la vie future du Sosusson, dans un ordre aléatoire, sans forcément de suite ou de pdv différents :y:




CODE BY KRISTEN





   
14 JUIN 2017

   

J'ai la gorge serrée et les tripes à l'envers. Je crois même que si je me lève je vais me casser la gueule parce que mes jambes refuseront de me porter, alors je laisse mes fesses posées sur le rebord de la baignoire avec mes mains sur les genoux pour leur interdire de trembler sans grand succès. J'ai besoin d'un grand verre d'eau, ou de crier, ou de courir, de l'air frais, une douche brûlante. J'en sais rien en fait. Mais j'ai besoin de quelque chose. Depuis combien de temps je suis comme ça ? L'aiguille de l'horloge au mur a presque fini de faire le tour du cadrant, à moins que ce soit la deuxième fois ? j'en ai foutrement aucune idée, je crois bien que j'ai même oublié mon nom, la date, l'endroit où je suis et toutes les choses du genre, et le pire c'est que ça me fait même pas flipper. J'ai l'impression d'être un caillou, y'a plus rien dans ma tête. Tiens à quoi elle ressemble ma tête d'ailleurs ? J'en ai une déjà ? Putain mais j'ai pas le souvenir d'avoir pris de la drogue ce matin pourtant, pourtant pour être dans cet état ça devait être de la bonne, du genre à t'assommer un troupeau de mammouth. Oh, faudrait que j'aille voir des mammouths un jour, mais j'sais pas où. En Australie à tous les coups, à côté d'un élevage à tirex , près du lac du Loch Ness. Wait, Nessy est pas en Italie normalement ? Boarf, la géographie c'est franchement pas la priorité pour le moment. Merde, est-ce que j'ai sorti le gâteau du four tout à l'heure ? En fait, j'crois pas que j'ai fait un gâteau. J'sais plus. AÏE PUTAIN. Pourquoi ma main elle m'a giflée toute seule ? EH OH C'EST MOI QUI TE DONNE DU SANG ET QUI TE MET DE LA CREME HYDRATANTE TOUS LES JOURS SOIS PLUS GENTILLE AVEC MOI, INGRATE. Ouais j'crois que cette fois-ci j'ai compris, je suis dans le déni, je me trouve des problèmes inexistants pour repousser le vrai souci loin loin loin au fond de ma caboche. Le truc, c'est que c'est un peu comme un atchoum de coincé, il chatouille et tu peux pas faire comme si il était pas là, parce que tu sais qu'à un moment il va finir par revenir et que tu risques de te péter le nez si t'éternues trop près d'une table. Du coup faut l'éradiquer avant qu'il ait le temps de faire ça. Ok cool, ça va aller, j'peux le faire. AAAAAAAAAAAAAH AU SECOURS J'PEUX PAAAAAS. Ta gueule, respire et ça va aller. Allez ma vieille, mets tes chaussures et sors de cet appart et n'oublie pas tes clés bouffonne. Voilà, championne. Je monte vite en voiture et j'essaye de bien rester attentive à la route et PUTAIN C'EST PAS FACILE QUAND T'AS LA CERVELLE EMBROUILLÉE mais c'est franchement pas le moment de me chopper une amende pour feu rouge grillé ou mamie écrasée alors je fais gaffe quand même avant de me garer un peu n'importe comment (en fait, je me suis carrément garée à la perpendiculaire des lignes délimitant les places mais eh osef, t'as rien vu) et là bordel je m'embrasse mentalement de pas avoir mis par réflexe des talons dans le feu de l'action sinon je me serais cassé trois dents sur le bitume tellement mes jambes elles tremblent en mode dubstep, alors je marche ultra vite et entre dans le bâtiment pour aller machinalement jusqu'à l'une des salles de danse que je connais bien. Comme la thug que je suis, j'entre sans frapper, j'attrape mon homme par le bras sans vraiment me préoccuper du fait qu'il était en pleine choré qu'il montrait à ses élèves et le tire jusque dans le couloir en laissant les danseurs en plan. Bon. et maintenant ? PUTAIN MAIS T'AURAIS PAS PU RÉFLÉCHIR À CE QUE T'ALLAIS LUI DIRE ESPECE DE HOBBIT IMBERBE ? J'en ai marre de moi, genre vraiment. Et je sens que mes doigts sont un peu trop agrippés à son poignet alors je le relâche sans oser le regarder. « Euh..» Woaw, superbe qualité d'oratrice,  y'a rien à redire là dessus. Finalement je reprend sa main même si elle est pleine de transpiration et que c'est un peu dégueu, et après quelques secondes (trois décennies) d'hésitation, je la pose sur mon ventre et ô miracle, avec le courage d'une warrior je réussis à le regarder dans les yeux. « Chung, tu vas être papa. »

© CPROJECT FOR STW.


Ma main dans la tienne.

❝ T'es idiot, mais sur toi c'est mignon ❞ #sosusson

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t3630-nam-chung-su http://www.shaketheworld.net/t3486-nam-chung-su-ton-regard-de-br http://www.shaketheworld.net/t3599p10-nam-chung-su


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Jeu 14 Avr - 12:46

4 MARS 2028

   

Je m'ennuie. Mais alors d'une puissance assez monstrueuse. Mon costard me gratte, j'ai chaud et en plus j'ai une envie de lâche une perle du feu de dieu. Mais j'ai promis à IlSu que je me tiendrai bien alors je ferme ma gueule. Ca va faire 10 ans qu'on a ouvert notre école de danse tous les deux et pourtant, à chaque fois que je le vois négocier avec des investisseurs, il me fait flipper. Il les embobine comme un dingue, ça parle sous, quotas, élèves, opportunités, bref plein de trucs qui me passent grave au dessus du citron. J'ai trop envie de sortir mon téléphone pour envoyer un SMS cochon a Sohee ou une image con Kwan Sun mais si Ilsu me crame il va me foutre direct au pilori. Quand ça demande mon avis quelque part, je hoche la tête en prenant un air hyper inspiré alors que j'ai rien écouté. J'ai hâte que ça se termine putain. Je commence à m'affaler sur mon siège, j'ai mal au cul, j'ai envie de bouger, en plus j'ai une super bonne idée de choré pour le prochain examen de danse et j'ai pas de quoi noter. Putain fait chier. Pourquoi il me met jamais un petit stylo avec un p'tit papier quand on négocie ? On est associés pourtant ! Bon, ok, je branle rien niveau administratif mais la seule fois où j'ai essayé il m'a fait toute une scène, soi-disant qu'un partenariat avec une boite de film porno ça faisait une mauvaise pub et blablabla... Je suis sûr que nos élèves ils auraient kiffé en plus. Du coup maintenant, je m'en mêle plus et tout le monde est content. Enfin sauf moi parce que je me fais toujours aussi chier.

A la seconde où nos nouveaux partenaires se lèvent et nous tendent la mains pour sceller le contrat (j'adore ce mot, sceller. Sceller sceller sceller sceller sceller...), je me jette limite sur eux pour leur serrer la pince et me barrer illico presto en balançant à Ilsu au passage « Désolé vieux, j'ai un cours à donner là tout de suite, on se voit ce soir ! » Je sors de la salle, je pète discretos et je file à l'étage inférieur, là où se trouvent tous les studios de danse. En chemin, je retire ma cravate et commence à me désaper sans trop m'inquiéter de passer pour un exhibitionniste (de toute façon on est à la moitié de l'année, les élèves ont l'habitude maintenant j'pense de me voir à moitié à poil dans les couloirs) de façon à être prêt à enfiler mon jogging et mon t-shirt en arrivant au vestiaire. Quand je suis enfin à l'aise dans mes fringues de danse, je pousse une porte pas loin de moi et entre dans la salle où je doit donner mon cours et où mes élèves m'attendent déjà en s'étirant. Tout content de retrouver enfin mon élément à moi, je tape dans mes mains et gueule « Allez les potos, mettez vous en ligne, on va commencer ! Et Doo Hyun, sort ton bermuda de ton cul sinon tout le monde va cramer que t'as un string ! » Mes élèves se marrent, moi aussi. J'adore mon boulot.


Il est déjà 20 heures quand je rentre à la maison et je suis mort de chez mort. J'ai qu'une envie, c'est retrouver ma femme, mes filles et mon plumard. Je me gare devant la boutique de fleuriste de Sohee et courre jusqu'à l'entrée de notre maison juste à côté, trop pressé de revoir mes princesses. Quand j'ouvre la porte, je hurle en souriant : « DEVINEZ QUI C'EEEEEST ! » Des bruits de pas sonnent au dessus de ma tête et je sautille sur place en entendant des petits « Papaaaaaaaaa ! » se rapprocher de moi. Finalement, la première petite fusée arrive avec ses deux couettes sur la tête et ses traces de feutre sur la bouille. Je me mets à genoux et la réceptionne dans mes bras en la faisant tourner dans les airs, juste pour la faire rire parce que j'adore son petit rire de bébé de 4 ans. Mon deuxième bébé de 8 ans arrive et je la serre contre moi aussi fort que sa sœur en leur demandant à toutes les deux « Vous avez passé des bonnes journées mes amours ? » Elles me disent oui avec leurs petites voix qui me donnent envie de les bouffer tellement je les aime. Dire que ces petits machins trop mignons et trop parfaits viennent de Sohee et moi. Quand elles terminent de me décrire ce qu'elles ont mangé au goûté, je leur fais à chacune un bisous sur le front et les repose par terre pour aller dans la cuisine. Sur la table de la salle à manger, la plus grande de 10 ans fait ses devoirs. Je lui ébouriffe les cheveux et la regarde avec toute la fierté suprême du papa qui sait que sa petiote deviendra une grande avocate ou une chirurgienne ou n'importe quoi, t'façon même si elle finit éboueuse je serai fière d'elle. J'pense qu'elle sera fleuriste comme sa maman, vu le temps qu'elle passe avec elle dans la boutique. Les deux autres mini moi, je vais en faire des danseuses, ça c'est clair par contre. En sentant l'odeur de bouffe qui flotte dans la maison, je vais vite rejoindre ma femme à moi : elle épluche des patates au dessus de l'évier et je me jette sur elle pour la serrer très fort contre moi : « Tu m'as encore manqué aujourd'hui. J'voulais t'envoyer des messages cochons mais comme on était en réunion avec IlSu, j'avais peur qu'il me massacre. Ça a l'air bon ce que tu prépares ! » Je pique un bout de patate crue, mais comme c'est dégueu la patate crue je recrache direct dans ma main ce qui fait rire mes deux bébés derrière moi qui me suivent comme des canetons. « Je suis sûr ça sera encore meilleur chaud hein les filles ? Venez, on va aider maman en mettant la table ! » Et là tout d'un coup, elles se taillent. Ouais, le coup de mettre la table c'est marrant mais ça marche jamais. C'est p'têtre pas mes filles pour rien. Du coup j'en profite pour faire un vrai bisous à ma Sohee et je lui dis : « J'crois que j'ai enfin trouvé où on allait passer nos 10 ans de mariage : à Hawai ! J'ai un élève qui m'en a parlé pendant la pause tout à l'heure et ça a l'air vraiment trop top. Ouais bon je sais qu'on a encore 1 an avant de fêter nos 10 ans de mariage mais comme je passe toutes mes journées avec Ilsu j'crois il me contamine avec sa maniaquerie chelou... J'reviens, je vais aux chiottes ! » Je fais un dernier bisous sur ses lèvres toutes douces et me dirigent vers les toilettes en sifflotant l'air de Pandi Panda. Arrivé dans le couloir, je m'arrête deux secondes pour regarder une photo accrochée au mur : toute ma petite famille au complet, les 4 femmes de ma vie autour de moi. Mon p'tit harem. J'crois qu'au final Bouddha il me kiffe bien pour m'avoir filé tout ça. Parce que des mecs plus heureux que moi, j'en connais pas des masses. En fait j'crois même que c'est pas possible.

© CPROJECT FOR STW.


Solo en tu boca, yo quiero acabar todos esos besos que te quiero dar a mí no me importa que duermas con el porque se que sueñas con poderme ver, si te vas, yo también me voy mi Amor bailamos hasta la diez hasta que duelan los pies
#SOSUSSON
 

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6214-jung-so-hee-little-flower http://www.shaketheworld.net/t6190-jung-so-hee-brother-hold-my-h http://www.shaketheworld.net/t6213-jung-so-hee#225175


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Lun 23 Mai - 15:28

14 FEVRIER 2018

   

Je sais pas trop comment on a atterri là. En fait non, je sais surtout carrément pas comment il a pu encore récupérer les clés de ce parc privé, celui où on avait fait du camping pour la première fois au tout début mais bon, je me pose plus vraiment de questions à force. Tout ce que je sais c'est que ptn c'est clairement la meilleure saint valentin de tout l'univers parce que c'est notre version à nous. On est bien là, dans la serre qui ressemble un peu à celle du Président Snow dans Hunger Games. Il fait trop froid dehors alors on s'est installés là, avec un bon gros plaid tout chaud et de la pizza et des marshmallows aussi, et puis le Chunguie il a ramené un drap blanc aussi pour projeter le dernier film d'Avengers et franchement, même dans les films de Hollywood y'a pas de truc aussi parfait et romantique. C'est trop banal le restaurant chic, et puis tout est parfait comme ça parce que je peux être tout contre lui et le serrer fort comme si c'était mon doudou (et c'est un peu le cas en fait) et puis y'a sa main toute douce qui caresse mon énorme bide même que parfois le bébé il lui met des kicks tellement fort qu'on voit même la forme de ses petits orteils contre ma peau. Il reste encore deux semaines et je sais même pas si j'ai hâte ou si c'est l'inverse. D'un côté je veux le voir notre mini-nous, et puis aussi ne plus être réduite à l'état de larve molle, mais de l'autre j'ai trop trop peur, on sait jamais ce qui peut arriver et puis.. voilà quoi, ça fait flipper merde ! Mais là j'y pense pas parce que je suis trop bien, tellement que je ronronne presque. Enfin jusqu'à ce que je commence un peu à avoir mal au bide, mais le doc il a dit que c'était normal, c'est des minis contractions mais ça passe vite alors j'essaye de pas y penser parce que bah, ça va s'en aller pas vrai ? Faut croire que non. Au fil des minutes la douleur elle devient de plus en plus forte et je commence à respirer un peu chelou, je sais pas si c'est parce que je flippe ou pour autre chose. J'essaye de me redresser un peu et puis.... omg. NON MAIS C'EST PAS POSSIBLE. J'attrape la main de mon homme tellement fort que je suis sure que j'aurais pu lui péter trois phalanges, et puis je le fixe avec le regard de la panique intense. « J'crois que.. » Non mais non c'est trop tôt putain je suis pas ready aaaaaaaaaah. « Le bébé.. Chunguie le bébé il est aussi impatient que toi ! » Ouais en gros, il arrive. Là, maintenant, tout de suite.  

© CPROJECT FOR STW.


Ma main dans la tienne.

❝ T'es idiot, mais sur toi c'est mignon ❞ #sosusson

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t3630-nam-chung-su http://www.shaketheworld.net/t3486-nam-chung-su-ton-regard-de-br http://www.shaketheworld.net/t3599p10-nam-chung-su


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Sam 18 Juin - 19:37

6 AOUT 2065

   

« Papy papy papyyyyyy ! »
A moitié endormi dans mon rocking-chair, j'ouvre les yeux avec difficulté et tombe sur des petites têtes qui me regardent avec excitation. Après une nano-seconde à me demander où je suis et si je sens pas trop mauvais de la bouche (après mes siestes, je ne me l'explique pas mais j'ai une haleine de poney et même moi ça me gêne), je souris à mes deux petits enfants en leur demandant d'une voix un peu rouée de grand père de 69 ans : « Oui mes pioupioux ? » « Comment tu l'as rencontrée mamie ? » Mon sourire s'élargit tandis que je m'installe un peu plus confortablement dans mon fauteuil pour disposer Hani et Minhee sur chacun de mes genoux. J'adore raconter cette histoire, et la conter à mes filles, puis à mes petites filles, c'est probablement la plus belle opportunité que Bouddha ait mis sur mon chemin. Je me racle la gorge et commence en serrant mes minis moi dans mes bras : « C'était il y a 50 ans, j'étais un jeune et fougueux chevalier qui traversait le monde sur mon poney magique, Yibobo... » « Yibobo comme grand papy Yibo ? » me demande Hani. « Oui ma piou, à l'époque grand papy Yibo était encore un poney magique qui faisait caca des paillettes, c'est qu'après qu'il est devenu humain, mais ça c'est une autre histoire. Je disais donc que j'étais un jeune, fougueux et invincible chevalier qui parcourait le monde quand soudain, un jour, alors que j'allais défier un cow boy maléfique du nom de Jamy Bande qui retenait en captivité tonton Ilsu, j'ai entendu un cri venant d'une petite ruelle sinistre et malodorante. » « Ça veut dire quoi malodorante ? » « Ça veut de qui pue mon bébé, comme la bouche de papy après sa sieste. Donc, n'écoutant que mon cœur de jeune, fougueux, invincible et indomptable chevalier, j'ai couru en direction du cri et là... » Je fronce les sourcils, regarde tour à tour mes deux chéries suspendues à mes lèvres... et fermes les yeux en lâchant un long ronflement. Tout de suite, je sens des petits poings me tabasser le poitrail accompagnés de « PAPYYYYYYYYYYY CONTINUUUUUUUUE » J'ouvre alors brusquement les paupières et m'exclame : « ET C'EST ALORS que je me suis retrouvé face à une tour immense qui grimpait très haut, trèèèèèèèèès très haut dans le ciel ! Et à son sommet, à la fenêtre, il y avait une princesse qui appelait à l'aide. »  « La princesse, c'était mamie ? » « Évidemment ! Et puis attention, c'était pas une petite princesse à deux balles hein ! Mamie So, c'était de la princesse de compèt', tous les princes ils se battaient pour pouvoir l'épouser, encore pire que vous deux quand vous vous bagarrez pour manger les derniers Munster Munch ! Et moi, quand j'ai vu votre mamie à la fenêtre, plus jolie que la plus jolie des fleurs, j'ai su qu'il fallait absolument que je la sauve. Parce que y'avait des méchants trolls qui essayaient de la rejoindre en haut de la tour pour la kidnapper et qui envoyaient des flèches en feu par la fenêtre pour la forcer à sortir ! Alors moi, j'ai pris ma grosse épée de jeune, fougueux, invincible, indomptable et courageux chevalier et j'ai défoncé tous les trolls qui étaient dans le secteur. Ensuite, j'ai grimpé sur la tour pendant très longtemps pour arriver tout en haut et aider la princesse à s'échapper avant que tout ne parte en fumée. Et à la seconde où elle a été en face de moi et qu'elle m'a sourit, dès l'instant où elle a attrapé ma main pour que je l'aide à partir de la tour, je suis tombé fou amoureux d'elle. On est descendus de la tour, il y avait toute une foule qui nous a acclamé en hurlant des hourras partout très fort ! Je me suis dit que c'était le moment parfait pour dire à la princesse que j'étais raide dingue d'elle, que je voulais qu'on se marie, qu'on se fasse des bisous d'amoureux et qu'on ait des bébés ensemble. Alors je me suis tourné vers elle, je l'ai regardé droit dans les yeux et c'est à ce moment.... qu'une bûche est tombée sur ma tête et m'a assommée. Ça c'était pas très héroïque et ça foutait un peu la honte, mais quand je me suis réveillé, un peu plus tard, la princesse était là. Et cette fois, j'ai pas attendu qu'autre chose me tombe sur la tête : je lui ai dit que j'étais amoureux d'elle, puis je l'ai embrassée. » Je souris à mes deux petites filles qui semblent attendre un mot de la fin un peu plus chouette et reprends : « Et c'est ainsi qu'on se maria, qu'on eut beaucoup d'enfants et qu'on vécut heureux jusqu'à la fin des temps ! » « Elle est trop bien ton histoire papy » me dit MinHee en se blottissant un peu plus contre moi. « Je sais. » je réponds simplement en embrassant le sommet du crâne de mes deux princesses qui commencent à piquer du nez. « Je sais. »

*

Je referme doucement la porte de la chambre dans laquelle dorment mes deux petits anges et descends l'escalier pour rejoindre l'atelier en appelant : « Ma Doudoune, t'es là ? » J'ai ma confirmation en voyant ma Sohee qui peint quelque chose sur une toile posée devant elle. Je m'approche et dépose un baiser sur sa joue en passant mes doigts dans ses cheveux qui sont désormais striés de mèches argentées. Elle est belle ma Sohee. Et tous les jours, elle l'est un peu plus, même si on vieillit. « J'ai raconté notre rencontre aux petites tout à l'heure. Si elles te demandent, tu as été attaquée par des trolles qui ont failli te transformer en kebab pour te sortir de ta tour. » J'ai raconté cette histoire des centaines de fois. A chaque fois, la version est différente. Parfois, ce sont des trolles, d'autres fois ce sont des tortues ninjas lobotomisées. Parfois Jamy Bande est un cow boy, parfois c'est un pirate unijambiste. Mais la vraie version, la plus belle, celle qu'on a vécu, je ne la raconte pas. Parce qu'elle n'appartient qu'à ma Sohee et moi. 

© CPROJECT FOR STW.


Solo en tu boca, yo quiero acabar todos esos besos que te quiero dar a mí no me importa que duermas con el porque se que sueñas con poderme ver, si te vas, yo también me voy mi Amor bailamos hasta la diez hasta que duelan los pies
#SOSUSSON
 

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6214-jung-so-hee-little-flower http://www.shaketheworld.net/t6190-jung-so-hee-brother-hold-my-h http://www.shaketheworld.net/t6213-jung-so-hee#225175


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Ven 15 Juil - 22:26

12 janvier 2030

   

Je soupire une énième fois face à l'entêtement de mes filles. Pour ça au mois c'est clair elles tiennent de leur père, tout comme leur capacité à être constamment hyper-actives. Sauf qu'aujourd'hui mon Chunguie il travaille alors forcément il n'est pas là pour jouer avec elles et ainsi les occuper, du coup je me retrouve avec trois petits démons qui m'attaquent à coups de regards de chatons pendant que Anna, la plus jeune s'accroche à ma jambe si fort que j'ai peur pour la survie de mon jean. Non vraiment, quand elles ont une idée en tête il est impossible de les pousser à renoncer, à ce niveau là c'est même plus de l'obstination c'est encore au-dessus ! J'ai tout essayé pourtant : mettre leur film préféré, leur proposer d'aller faire une bonhomme de neige dans le jardin, j'ai même fait des crêpes mais rien à faire : elles continuent de me supplier. La seule chose qu'elles veulent c'est aller se promener à l'animalerie. Sauf que je sais très bien que si j'accepte on ne va pas rentrer les mains vides, et avoir trois enfants plus un Chung Su à gérer c'est déjà beaucoup (et bien assez bruyant aussi, si en plus on rajoute un oiseau qui chante toute la journée ou un hamster qui fait grincer sa roue mal huilée la nuit, ça va pas trop trop le faire). Et c'est quand Deiji, la plus grande, annonce qu'elle demandera à son père ce soir que je comprend qu'elles ont gagné, c'est fini. Parce que mon chéri il a jamais su leur dire non, il suffit qu'elles le regardent avec un grand sourire pour qui accède à toutes leurs demandes, un vrai papa poule qui gâte trop ses bébés ! Et si je les laisse y aller avec lui, je peux être sûre qu'ils vont revenir avec une dizaine d'animaux au minimum. Alors je soupire encore et accepte de les amener à la fameuse animalerie, ce qui les fait sauter de partout comme des petites puces. « Mais je vous préviens, c'est un poisson ou rien du tout compris ? » non parce que bon, elles seraient capables de réclamer un poney. « Oui mamaaaaaan ! » L'accord étant fait, on embarque pour rapidement se retrouver au magasin ou des dizaines d'animaux de compagnie différences sont à vendre, et je laisse les deux plus grandes gambader au milieu des cages pendant que Anna reste dans mes bras. Il ne leur faut même pas cinq minutes pour revenir en courant pour m'attraper la main et me guider vers le poisson qu'elles veulent.
--------------------
Je sors mes clés et ouvre la porte, les filles se précipitent à l'intérieur de la maison pour aller voir leur père qui est déjà rentré, probablement affalé sur le canapé. Je suis leurs petites voix pour rejoindre ma famille à moi non sans galérer à cause du gros truc que je porte, et une fois dans la pièce je le dépose au sol et le laisse courir partout. Le chiot labrador de sept kilos. Je lève la tête vers mon amoureux, désespérée et lui explique simplement : « Je leur ai dit qu'elles pouvaient prendre un poisson... elles ont appelé le chien Poisson. »

© CPROJECT FOR STW.


Ma main dans la tienne.

❝ T'es idiot, mais sur toi c'est mignon ❞ #sosusson

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t3630-nam-chung-su http://www.shaketheworld.net/t3486-nam-chung-su-ton-regard-de-br http://www.shaketheworld.net/t3599p10-nam-chung-su


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Jeu 4 Aoû - 5:55

1 MAI 2019

   

« Tu te sens comment fils ? » « Comme un type qui va avoir une coulante le jour de son mariage. » Mon père garde son air sérieux en continuant de nouer mon nœud papillon. Je pourrai croire qu'il sait ce qu'il fait si ça faisait pas déjà 10 minutes qu'il recommençait en jetant des coups d’œil pas super discrets sur son portable dans la poche de son smoking pour mater le tuto ''COMMENT FAIRE UN BEAU NŒUD PAPILLON'' qu'il a lancé au bout de son 6ème essai. Mais je suis trop stressé pour dire quelque chose alors je me contente de faire tourner la chevalière que j'ai autour du pouce en essayent de pas me foutre en PLS sous la coiffeuse tellement j'angoisse. « C'est normal ça, j'étais pareil quand j'ai épousé ta mère. Le tout, c'est de pas relâcher tes sphincters avant la fin de la cérémonie. Après tu fais ce que tu veux, de toute façon tu lui auras passé la bague au doigt, en principe elle pourra pas s'enfuir. Alors on fait un nœud en passant ça là et ça là... » « T'es sûr qu'elle va pas m'abandonner devant l'autel comme dans les films ? Et si y'a un autre mec mieux que moi qui interrompt la cérémonie ? Et si elle veut pas rester avec moi jusqu'à la fin de sa vie ? » J'ai le cœur qui fait des claquettes, je pensais pas que ce serait autant l'angoisse de se marier, c'est encore pire que quand Deiji est née (et pourtant là aussi j'ai cru que j'allais faire dans mon benne). Mon père se stoppe dans sa grande quête de faisage de nœud papillon et pose ses deux mains sur mes épaules : « Bah si elle veut plus, elle divorcera. » Je suis pas sûr d'être franchement rassuré. « Mais ça n'arrivera pas, parce que tu es un homme Nam, que tu es beau, que tu as un QI euh.. relativement dans la normal et que tu lui as déjà mis une fois un polichinelle dans le tiroir. Mais plus important fiston, Sohee est une fille bien, une fille qui restera avec toi parce qu'elle est amoureuse de toi, autant que toi tu l'aimes. Je sais que tu as peur et c'est normal, parce que les grandes décisions, les grands engagements impliquent beaucoup de changements et de sacrifices. Mais celui que tu as décidé de prendre en demandant à Sohee de t'épouser, je peux t'assurer que tu ne le regretteras jamais. De toute façon, depuis le début vous ressemblez à une couple de mariés Sohee et toi alors je m'en fais pas du tout. Quoiqu'il en soit, le plus important à retenir de tout ça, c'est que tu ne dois pas te chier dessus. Déjà parce que c'est pas propre, mais aussi parce que j'ai parié avec Hakkun que tu resterais au sec jusqu'à la fin. Je compte sur toi. CHERIIIIIIE ! VIENS FAIRE LE NOEUD PAPILLON DE TON FILS, IL EST TROP NERVEUX ET CA ME DECONCENTRE ! »

**

Allez vieux, tu respires, tu pètes un coup et tu... NAN TU PETES PAS UNE COUP TU PETES PAS UN COUP ! Ho la vache, j'ai les mains super moites, c'est vraiment dégueu... Est ce qu'on demande au marié à un moment de prendre les mains de la mariée ? Si elle touche ça, c'est clair que Sohee elle voudra plus m'épouser, c'est vraiment super crade ! Nan faut pas que je pense à ça, déjà que mon père m'a fait flipper tout à l'heure avec son histoire de froc que je dois garder au sec.. Je prends une grande inspiration en jetant un coup d’œil en direction de mes garçons d'honneur, Ilsu, Yibo, Taz et Hakkun, tout beaux dans leurs costards. Et moi, est ce que je suis assez beau ? Ma mère m'a dit que oui mais c'est le boulot d'une maman de dire que son fils est beau alors je sais pas trop si je peux m'y fier. Allez vieux respire... respire... La musique démarre et je me tourne en direction de l'entrée de la petite chapelle dont les portes viennent de s'ouvrir. Et là, je la vois : ma Sohee, la mère de mon bébé, l'amour de ma vie, ma fiancée, ma future femme. Je pourrai en chialer tellement ce moment est merveilleux. Elle est magnifique dans sa robe blanche de mariée, absolument parfaite, resplendissante. Je ne vois qu'elle et je suis sûr que c'est pareil pour tout le reste de l'assemblée parce que de toute ma vie, je suis sûr de ne jamais avoir vu une fille aussi rayonnante. Je souris comme un con, sans la lâcher une seule seconde du regard alors qu'elle s'avance vers moi. Et à l'instant où on se retrouve face à face, je sais que j'ai plus à avoir peur. J'écrase une petite larme ninja avec ma paume et dis « T'es splendide, absolument... wow j'en perds mes mots... » Et comme j'ai pas les mots, bah je l'attrape par les hanches pour la rapprocher de moi et je plaque mes lèvres sur les siennes de la façon la plus amoureuse de l'histoire de l'humanité. Je m'en fous que ce soit pas maintenant normalement que le marié embrasse la mariée, c'est mon mariage et je fais ce que je veux. Quand je la lâche enfin, je me tourne vers le mec qui doit nous marier et lui dis : « C'est bon, vous pouvez commencer ! »

© CPROJECT FOR STW.


Solo en tu boca, yo quiero acabar todos esos besos que te quiero dar a mí no me importa que duermas con el porque se que sueñas con poderme ver, si te vas, yo también me voy mi Amor bailamos hasta la diez hasta que duelan los pies
#SOSUSSON
 

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6214-jung-so-hee-little-flower http://www.shaketheworld.net/t6190-jung-so-hee-brother-hold-my-h http://www.shaketheworld.net/t6213-jung-so-hee#225175


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Mar 30 Aoû - 14:42

16 NOVEMBRE 2016

   

Le jour vient de se lever, mais on pourrait croire que c'est pas le cas. Le ciel est recouvert de cotons gris, et une fine pluie s'en échappe pour pétiller contre la fenêtre. Je reste appuyée contre cette dernière emmitouflée dans un gros pull en laine, une tasse d'un café trop bouillant entre mes mains. L'automne s'efface pour laisser place à l'hiver et son froid que j'apprécie tant. Il fait chaud pourtant ici, et le contraste avec la température extérieure crée un cercle de buée sur la vitre. Il y a peu de monde dehors, et tous sont armés de parapluies, ou seulement de capuches pour les moins prévoyants. Leurs têtes mécaniquement rentrées entre leurs épaules, comme si cela suffirait à les protéger. Ils maudissent probablement le ciel -au sens littéral du terme-, mais moi j'aime cette pluie. Elle est apaisante, elle fait scintiller les feuilles d'arbres étonnement vertes pour la saison, elle crée une mélodie en s'abattant sur les toits en tuiles mal isolés. Typiquement le genre de décor dont je ne pourrais jamais me lasser, parfaitement la vision d'un monde bien, d'un monde beau. Je fait cependant volte face pour observer alors quelque chose d'encore plus magnifique, et plus parfait. Chungsu allongé sur notre lit, le ventre contre le matelas, une main pendant dans le vide, et la couverture le protégeant de l'air frais seulement jusqu'à la moitié de son dos dénudé. Il a toujours été un soleil, il a toujours rayonné et quand il dort comme ça, il est comme le crépuscule : doux et apaisant, pas encore brûlant mais dont les rayons orangés laissent supposer la chaleur. Et je me désintéresse de l'extérieur, des cliquetis de la pluie, des filets de lumières qui tentent de percer une brèche au milieu des nuages. Je porte mon café à mes lèvres, le termine lentement avant de poser la tasse désormais vide sur la table de chevet, en veillant à ce que la porcelaine de claque pas contre le bois, de peur de le réveiller. Puis je m'accroupis au bord du lit, croisant mes bras sur le matelas, le menton appuyé sur le dos de ma main. J'observe la façon qu'ont ses cheveux de retomber sur son visage assoupi, et ceux en épi à l'arrière qui semblent vouloir s'envoler. J'analyse sa respiration régulière, son souffle qui s'échappe de ses lèvres entre-ouvertes -une habitude chez lui-. Mes doigts se décident à arpenter la peau hâlée de son bras, remontent doucement vers sa joue pour la caresser, éloigner ses mèches aux reflets de miel de ses longs cils qui s'agitent un peu, puis clignent une fois, et une seconde. Et mon regard croise le sien, je me perd une petite éternité dans ses orbes noisettes, souris légèrement et glisse mes doigts entre les siens. « Salut. »

© CPROJECT FOR STW.


Ma main dans la tienne.

❝ T'es idiot, mais sur toi c'est mignon ❞ #sosusson

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥ ☆  Aujourd'hui à 19:29


Revenir en haut Aller en bas

JOURNAL DE BORD DU FUTUR • #SOSUSSON ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Le code du parfait journal de bord
» Modèle de journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Espace temps :: Retour vers le futur-