88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 1


PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5688-kwon-min-soo-more-beautiful-than-an-angel-worse-than-evil http://www.shaketheworld.net/t5651-kwon-min-soo-i-know-you-want- http://www.shaketheworld.net/t5753-kwon-min-soo


please, forgive me {2kwon} ☆  Mer 20 Avr - 19:15


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

J’ouvre difficilement les yeux. Il me faut d’ailleurs deux bonnes minutes pour les ouvrir correctement. La lumière, pourtant pas très forte, m’agresse et j’ai l’impression d’avoir dormi non-stop pendant des jours et des jours. Je ne connais pas l’endroit où je suis mais vu la blancheur des murs et les souvenirs qui me reviennent petit à petit, je suppose que je suis à l’hôpital. Ou au paradis, peut-être… Quoique non. Je ne pense pas. Je suis bien vivant. Je m’en suis sortis… Le mal de crâne insupportable, que je ressens et que ce bip incessant que j’entends n’aide en rien à faire disparaître, est là pour me le prouver. Sans compter cette douleur à l’épaule… Je tourne d’ailleurs doucement la tête vers cette dernière, que l'on m'a bandé, et me remémore pratiquement tout. Le feu, la fumée et Min Ah que j’ai laissé entre les mains de l’ambulancier… Je me rappelle de ce pistolet que le pyromane pointait vers Su Nah et de la détonation lorsqu’il a tiré. Je me souviens aussi de cette douleur atroce que j’ai ressenti dans l’épaule sur le coup et de tout ce sang qui coulait. Mon sang… Je laisse échapper un soupir et ma respiration se transforme en buée contre les parois du masque à oxygène. Je ferme ensuite les yeux, en avalant avec difficulté ma salive, mais finis toutefois par les ré-ouvrir quand je sens quelque chose me serrer doucement la main, avant de laisser échapper un « Min Ah… » dans un murmure, lorsque je vois cette dernière, endormie, à mes côtés. Mais rien que le fait de prononcer ce seul mot me brûle la gorge et me fait légèrement tousser.


vous voulez que je vous parle de moi ? mais je n’ai rien à dire. et même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. la confiance est un mensonge. personne ne connaît jamais personne#satansuprême


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7435p20-kwon-min-ah-not-stand-here-on-my-own http://www.shaketheworld.net/t7415-kwon-min-ah-sorry-i-can-t-be- http://www.shaketheworld.net/t7430-kwon-min-ah#259929


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Mer 20 Avr - 23:56


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

Quand elle s'était réveillée la vieille, une effroyable douleur l'avait cloué au lit. Apeurée, blessée, fatiguée... et isolée. Oh oui, terriblement seule. Puisqu'elle l'était et même si son oncle et sa tante étaient dans sa chambre, ce n'était pas pareil. Parce qui lui, lui il n'était pas là. Et ce fût les premiers mots qu'elle prononça. Le prénom de son frère, de celui qui l'avait laissé sur ce brancard. Là même où elle avait eut ces nausées et sa confusion. L'ambulancier avait fini par laisser tomber sa cheville pour l'examiner, lui posant des questions. Mais elle s'était montrée confuse, sa mémoire lui avait joué des tours et une perte de conscience s'en était suivie. Durant six longs minutes, avant qu'elle n'ouvre les yeux, plus épuisée que jamais, ne réagissant plus aux paroles de l'homme avec qui son frère l'avait laissé. Si nous aurions pu mettre cet état végétatif sur le compte de cette promesse brisée, le verdict avait été tout autre ; une commotion cérébrale. Pourtant, elle ne se souvenait pas avoir reçu un coup à la tête. Hors, qu'importait, on l'avait directement conduite à l’hôpital où elle avait dormi durant deux jours. Avant d'ouvrir les yeux, entres les murs blancs et face à ses "parents". Néanmoins, cela n'était que des détails, puisqu'il n'y avait qu'une seule chose qui hantait sa panique. Où était son jumeau. Ses seconds mots, cette question, à laquelle elle craignait la réponse, et bon dieu. Son cœur avait cessé de battre, quand on lui apprenait qu'il était lui aussi à l’hôpital, en soins intensifs suite à une blessure par balle. Elle avait hurlé, pleuré, encore une fois. Exigeant de le voir et ils avaient fini par capituler, elle ne leur avait pas laisser le choix, de toute évidence, elle y serait aller avec ou sans leur consentement. Ils avaient néanmoins accepté qu'à une seule et unique condition, qu'elle garde la perfusion. Ce qu'elle avait conclu, non sans râler. À la vue de Min Soo endormi dans son lit, des bip sonores incessants, le tournis lui avait repris et sa mère avait demandé aux gens présents de sortir, depuis, elle avait monopolisé la pièce. Et plus personne, hormis le cadre médical n'était entré. Elle estimait que la personne qui l'avait appeler était responsable de son état et tant qu'elle ne saurait pas de qui il s'agissait ; personne ne rentrerait. Une détermination qu'elle n'avait pas lâché, sauf quand elle s'endormait, toujours fatiguée. Sa main ne quittait jamais la sienne et les médecins n'avaient pas réussit à la sortir de cette chambre. C'est ainsi qu'elle fût la première à entendre ce toussotement qui la fit sursauter et se réveillant/levant en vitesse, la tête lui tourna. Qu'importait. « Min Soo ! Je suis là, je suis là, tu m'entends ? Hyung... » les larmes coulèrent à nouveau silencieusement sur ses joues. Et elle défiait intérieurement quiconque d'entrer. Prête à fracasser la première personne qui oserait franchir cette porte. Elle serra davantage sa main, se pencha vers lui. Elle voulait être sûr, avant d'appeler le médecin et dans un sens, elle ne voulait même pas qu'il vienne. Parce qu'elle désirait un temps de répit, pour eux. Puisqu'elle savait qu'une fois qu'il serait bien mieux, qu'elle serait moins inquiète... elle lui en voudrait pour avoir rompu sa promesse.


I want it all you don't know how lovely you are i had to find you, tell you I need you tell you I set you apart tell me you love me

#VENTEUR #INSTABLE
( amour de ma vie, ma chaerie bébé, tmtc )

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5688-kwon-min-soo-more-beautiful-than-an-angel-worse-than-evil http://www.shaketheworld.net/t5651-kwon-min-soo-i-know-you-want- http://www.shaketheworld.net/t5753-kwon-min-soo


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Sam 23 Avr - 16:32


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

Je suis soulagé. Soulagé de la voir et de la savoir ici, entre de bonnes mains – bien que la connaissant, je sais que cela n’a certainement pas dû être de tout repos pour les médecins – Je suis soulagé de voir qu’elle semble aller bien. Tout du moins physiquement parlant. Enfin… Il y a ce bandage autour de sa tête qui me dérange mais vu la vitesse à laquelle elle réagit lorsqu’elle m’entend tousser, j’ose espérer que ce n’est pas super grave. Je prie pour que ça ne le soit pas… Toutefois, quand je vois des larmes dévaler lentement le long de ses joues, je me sens désolé. Désolé d’avoir l’air si misérable et affaibli devant elle. Désolé de lui avoir causer autant d’inquiétude. Et, surtout, désolé de l’avoir abandonné. Je sais que je lui ai promis de revenir, que je lui ai dit que je ne la laisserai pas seule… Alors, oui, je suis désolé parce que j’ai merdé. Je me suis promis de veiller sur elle. Je leur ai promis, à eux aussi, que je veillerai sur ma petite sœur. Et c’est pourtant elle, aujourd’hui, qui se retrouve à veiller sur moi parce que j’ai eu la bonne idée de me prendre une balle dans l’épaule. Pathétique… Je la regarde alors et laisse échapper dans un souffle : « Je t’entends très bien, Min Ah… » Je l’entends même très très très bien. Je ne sais pas si c’est elle qui parle fort ou si ce sont mes oreilles qui sont devenues hypersensibles mais un faible sourire un brin taquin prend possession de mon visage et je finis alors par ajouter : « Mais ne crie pas comme ça, s’il te plait, j’ai super mal à la tête… » Un silence s’installe cependant entre nous et, une nouvelle fois, le bruit incessant de ce bip résonne dans la chambre. Putain, j’ai juste envie d’arracher toutes ces électrodes et perfusions, tellement c’est agaçant. Mais, au lieu de ça, je me contente de briser ce silence un peu trop pesant : « Ça fait longtemps que je suis là ? » Je m’accorde ensuite une très courte pause, pour finalement poursuivre : « Et toi ? Tu vas bien ? » Dis-moi que c’est le cas, s’il te plait, Minnie…


vous voulez que je vous parle de moi ? mais je n’ai rien à dire. et même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. la confiance est un mensonge. personne ne connaît jamais personne#satansuprême


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7435p20-kwon-min-ah-not-stand-here-on-my-own http://www.shaketheworld.net/t7415-kwon-min-ah-sorry-i-can-t-be- http://www.shaketheworld.net/t7430-kwon-min-ah#259929


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Dim 1 Mai - 3:52


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

C'est douloureux. Affreusement. Elle a mal, plus encore qu'il y a quelques heures. Elle souffre, de le voir ainsi, d'être à nouveau confronté à cette peur. Celle de le perdre, celle qu'elle a ressenti, quand on lui a apprit ce qui lui était arrivé, où il était et dans quel état il l'était. Ça fait mal, un mal de chien, de dormir et se réveiller pour connaître l'effroyable vérité ; le coup qui aurait pu lui coûter la vie. Et elle ne serait pas tranquille tant qu'elle ne connaîtrait pas la bonne version de l'histoire. La main dans la sienne, elle s'efforce de ne pas lui briser les doigts avec sa petite force - faible par rapport à la sienne, il va sans dire - mais ne peut s'empêcher d'éprouver cette peine immense malgré son sourire. Un sourire qui lui donne envie de le claquer, d'hurler, cette fois, faisant exprès de se faire entendre. Comment peut-il seulement essayer de plaisanter après la frayeur inexcusable qu'il lui a fait. Après l'horrible sentiment auquel il la confronté. Elle a vraiment envie de le frapper. Alors elle préfère se mordre la lèvre et fixer ses cheveux bruns. Fuir, par tous les moyens, son regard. Parce qu'elle n'est pas prête pour affronter l'étincelle de ses prunelles. « Depuis l'incendie, je ne me suis réveillée qu'hier matin alors je ne sais pas exactement ce qui s'est vraiment passé pour toi pendant que j'étais hospitalisée et tat... maman ne veut me dire. » en réalité elle sait très bien pourquoi ; elle serait encore plus dévastée qu'elle ne l'était en connaissant les détails de cette blessure par balle, de son arrivée aux urgences. Elle le savait, si elle apprenait la vérité, elle ne pourrait jamais le lui pardonner. S'entêtant à ne pas le regarder, elle avait néanmoins fini par relever les yeux vers lui, pour répondre à sa dernière question. Un sourire qu'elle voulait léger, mais il n'était pas dupe et la connaissait plus que n'importe qui, il ne croirait jamais un seul de ses mensonges. « Je vais bien. » elle n'a fait que dormir, précise-t-elle dans un murmure, mettant intentionnellement sous silence sa commotion cérébrale et l'état de sa cheville. Ne parlant pas non plus de la blessure béante et saignante que vivait dans son cœur de petite sœur. « ...tu veux que j'appelle le médecin ? Il va sûrement vouloir faire un petit bilan. Il vaudrait mieux que je sorte... »  c'est ce qu'il fallait, c'est vrai, pourtant, la tête à nouveau baissée, elle ne pouvait s'empêcher de renifler et pleurer silencieusement, refusant de sortir ou lâcher cette main. Cette peur terrifiante au ventre qu'il puisse partir à nouveau.


I want it all you don't know how lovely you are i had to find you, tell you I need you tell you I set you apart tell me you love me

#VENTEUR #INSTABLE
( amour de ma vie, ma chaerie bébé, tmtc )

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5688-kwon-min-soo-more-beautiful-than-an-angel-worse-than-evil http://www.shaketheworld.net/t5651-kwon-min-soo-i-know-you-want- http://www.shaketheworld.net/t5753-kwon-min-soo


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Mar 24 Mai - 14:36


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

Je ne devrais pas plaisanter. Surtout pas aujourd’hui. Surtout pas maintenant… Et surtout pas devant Min Ah. Parce que je sais qu’elle est à fleur de peau. Je sais et je sens qu’elle est prête à exploser à tout moment. Mais je ne peux pas m’en empêcher… Je suis comme ça. Je n’aime pas montrer que j’ai peur et j’aime encore moins montrer que je suis faible. Je ne veux pas que ma petite sœur ait une telle image de moi… Alors, je plaisante. Parce que ça m’aide à penser à autre chose, à oublier que je n’ai pas été à la hauteur. Parce que ça me fait passer pour plus fort que je ne le suis vraiment. Et parce que je préférerais voir un sourire se dessiner sur son visage plutôt que ces quelques larmes qui dévalent le long de ses joues. Toutefois, en vain. Et ça me peine de la voir comme ça… Ça me fait mal et ça me rappelle trop de mauvais souvenirs. Des souvenirs dont je me serais bien passé et des souvenirs que j’aurais préféré ne jamais faire revivre à Min Ah. Parce que je suis certain qu’elle y pense, elle aussi… Et le fait qu’elle cherche systématiquement à fuir mon regard ne fait que me le confirmer. Cependant, je m’abstiens de tout commentaire et me contente, dans un premier temps, de laisser échapper un faible « Hm… » peu convaincu, quand elle m’assure qu’elle va bien. Parce que je ne peux quand même pas m’empêcher de me dire que ce bandage, bah il est pas là pour rien… Et puis sa cheville… Elle était blessée à la cheville lorsque je l’ai laissé entre les mains de l’ambulancier. M’apprêtant donc à la questionner à ce propos, je suis toutefois coupé dans mon élan quand elle me demande si je souhaite qu’elle appelle le médecin. Mais ses gestes la trahissent et, quand je sens l’emprise de ma sœur se faire un peu plus forte sur ma main, je finis par m’exclamer dans un murmure « Le bilan attendra encore un peu… » avant de lui adresser un faible sourire. Je tourne ensuite la tête vers la table de chevet sur laquelle j’arrive à apercevoir une petite télécommande, certainement celle qui permet de redresser le dossier du lit, et finis par lui demander en lui indiquant cette dernière d’un faible mouvement de la tête : « Aide moi juste à redresser un peu le lit, s’il te plait… » Je réprime ensuite une grimace, lorsque je sens la douleur dans mon épaule s’accentuer, et reporte finalement mon regard sur ma sœur qui demeure toujours aussi silencieuse. « Papa et maman sont partis travailler ? » Oui, j’essaye de meubler la conversation comme je peux. Parce que je n’aime pas ce silence. Alors si pour le briser il faut que je pose des questions dont je me fous toutefois de la réponse, je le fais… « Quelqu’un est venu me voir pendant que j’étais… inconscient ? »


vous voulez que je vous parle de moi ? mais je n’ai rien à dire. et même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. la confiance est un mensonge. personne ne connaît jamais personne#satansuprême


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7435p20-kwon-min-ah-not-stand-here-on-my-own http://www.shaketheworld.net/t7415-kwon-min-ah-sorry-i-can-t-be- http://www.shaketheworld.net/t7430-kwon-min-ah#259929


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Jeu 2 Juin - 14:48


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

C'est triste à dire, mais Min Ah lui en veut. Elle sait, néanmoins, que ce sentiment qui la blesse n'est là que par crainte et qu'elle doit tout faire pour s'en débarrasser le plus vite possible, afin de ne pas abîmer le magnifique lien qu'ils possèdent. Pourtant, son regard ne cesse de fuir celui qu'elle aime tant, plus que tout les autres. Elle ne parvient pas, même avec sa meilleure volonté à le regarder droit dans les yeux. Honteuse d'éprouver de la rancœur alors qu'il a probablement sauvé quelqu'un, hors, c'est plus fort qu'elle, elle ne supporte pas que sa promesse soit passée après une autre personne. Ce qui explique, dans un sens, qu'elle n'ait laissé rentré personne. C'est idiot dit de cette manière, mais la gumiho craint beaucoup trop de chose, à l'heure actuelle. Elle est soulagée de l'entendre reporter le rendez-vous avec le médecin, même si elle ne voudrait pas que cette attente apporte un nouveau problème à son frère déjà mal en point. « Ok... » sa voix est tellement bloquée dans sa gorge qu'elle semble en étouffer et ne se montre pas aussi bavarde qu'elle l'est d'ordinaire. Elle voudrait faire semblant, afin de ne pas l'inquiéter, mais elle n'y parvient pas. Pas encore. Alors qu'elle s'apprête à refuser qu'il ne bouge, elle finit par soupirer et attraper la télécommande afin que le lit se redresse légèrement, juste un peu. « J'crois... enfin maman essaye de négocier un retour à la maison. Quitte à t'installer une véritable réplique de cette chambre chez nous. » dire maman ou même papa, sans parler du chez nous semble étrange pour la demoiselle mais elle fait cet effort pour son jumeau. Comme elle l'a toujours fait et comme elle le fera toujours. Quitte a emporter seule, ce secret dans la tombe. Elle sent ses épaules se détendent légèrement, voulant pleinement profiter du réveil de son frère et pourtant... sa dernière question à le don très efficace de la refroidir et la stresser davantage. Retirant sa main rapidement de la sienne, elle relève les yeux vers lui et essuie rapidement ses larmes. Hors de question qu'elle se laisse aller. « J'en sais rien et je m'en fou. Parce que l'une d'entre elle est celle qui t'a foutu dans ce lit d’hôpital putain. » elle ne savait pas qui et ça la rendait dingue, mais le pire dans tout ça, dans l'instant, c'est qu'elle était là, avec lui et qu'il s’intéressait à d'autres personnes. Elle avait horreur de ce sentiment qui pesait sur son cœur. Reposant ses fesses sur sa chaise - sa cheville lui faisait mal à rester debout, sa tête se posa contre le lit inconfortable de la pièce blanche, de sorte à ce que son regard soit à l'opposer du sien et qu'elle ne lui offre que son crâne comme interlocuteur. Elle ne voulait pas qu'il voit son visage, sa peur et sa peine. « J'voulais pas que tu partes Min Soo... pourquoi t'es pas resté avec moi ? Pourquoi je me réveille et j'apprends que t'es ici, endormi et que tu as failli mourir ? Pas toi... s'il te plait, quand on les a perdu eux, j'ai pu m'en sortir grâce à toi, mais si tu pars, je vais devenir quoi sans toi... » elle savait, comme il le savait, qu'elle ne s'en remettrait pas.


I want it all you don't know how lovely you are i had to find you, tell you I need you tell you I set you apart tell me you love me

#VENTEUR #INSTABLE
( amour de ma vie, ma chaerie bébé, tmtc )

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t5688-kwon-min-soo-more-beautiful-than-an-angel-worse-than-evil http://www.shaketheworld.net/t5651-kwon-min-soo-i-know-you-want- http://www.shaketheworld.net/t5753-kwon-min-soo


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Lun 4 Juil - 23:13


please, forgive me
kwon min ah & kwon min soo

Je ne sais pas combien de temps cette blessure va me clouer au lit mais autant vous dire que je redoute ce que le médecin va m’annoncer. Faut dire que rester coucher pendant des jours et des jours, ce n’est vraiment pas mon truc… Du coup, ça m’arrange bien de faire retarder le moment où le médecin apprendra que je me suis finalement réveillé. Sans compter que je n’ai pas forcément envie que Min Ah soit contrainte de quitter ma chambre et je peux sentir qu’elle n’en a pas envie, également. De toute façon, quelques minutes de plus ou de moins ne changeront pas grand-chose, j’en suis certain. Je demande donc à ma jumelle de m’aider à redresser légèrement le lit, puis, cela fait, je tente de faire la conversation. Et autant vous dire que ce n’est pas chose aisée. « Ça m’étonnerait qu’ils acceptent de me laisser rentrer à la maison. En tout cas, pas tout de suite… » Et, pour tout vous dire, je crois que ça m’arrange un peu. Non pas que je sois content d’être à l’hôpital. Loin de là… Mais, à la maison, je sais d’avance que j’aurais tout le monde sur le dos et ce n’est pas forcément ce que je veux. Je n’aime pas que l’on s’apitoie sur mon sort. Je déteste ça. Alors, certes, ici aussi, j’aurais pas mal de personnes après moi. Les médecins, les infirmières… Mais ce n’est pas la même chose dans le sens où c’est leur boulot. Ils sont là pour ça. Pour me remettre sur pied. Et je ne veux pas que les personnes autour de moi s’arrêtent de vivre « juste » parce que je suis cloué dans un lit et qu’il faut prendre soin de moi. Chose que ma tante ferait certainement, si les médecins décidaient de la laisser m’embarquer à la maison… Mais passons. Laissant échapper un faible soupir, je finis par changer de sujet. Toutefois, et à en juger la réaction de ma sœur lorsque celle-ci retire sa main de la mienne, d’un geste rapide, je devine que ma question ne lui plait pas des masses. Et ses paroles ne font d’ailleurs que me le confirmer… Lâchant alors un faible « Min Ah, s’il te plait… », dans un murmure, je ne trouve finalement d’autre moyen que de détourner le regard et celui-ci vient alors se perdre sur le drap blanc qui me recouvre. Je l’écoute cependant d’une oreille plus qu’attentive et lorsqu’elle reprend la parole, même si elle ne me le dit pas directement, je n’ai aucun mal à comprendre qu’elle m’en veut. A quel point ? Je n’en sais rien. Mais elle m’en veut. « Je suis désolé, Min Ah… Je ne pensais pas que ça se terminerait comme ça… » C’est tellement con de dire ça. Bien sûr que je ne pensais pas que ça se terminerait comme ça. Qui souhaiterait se prendre une putain de balle dans l’épaule, sérieux ? Mais en même temps, je sais que quoique je dise, ça n’effacera en rien le fait que j’ai manqué à ma promesse et que j’ai bien failli l’abandonner, moi aussi. Pourtant, je n’arrive pas à regretter mon choix de l’avoir laissé entre les mains de cet ambulancier pour entrer dans ce bâtiment. Je ne peux pas le regretter alors qu’en agissant de cette manière, j’ai aidé deux personnes à s’en sortir… C’est impossible. Reportant donc mon attention sur ma jeune sœur, alors que celle-ci, la tête posée sur le lit, s’obstine à ne pas vouloir me regarder et se contente de me montrer son crâne, je ferme les yeux un bref instant, le temps de prendre une légère inspiration, et, quelque peu hésitant, je viens caresser doucement ses cheveux. « Tu sais très bien que t’abandonner est la dernière chose au monde que je souhaiterais. Je sais que j’ai merdé, j’en suis conscient… Je sais que je t’ai promis que je serais toujours là, que je ne partirais jamais… M-Mais… T’aurais fait quoi à ma place ? Je ne pouvais quand même pas la laisser… » Je laisse ma phrase en suspens, cette idée étant pire qu’ignoble pour le coup. Laisser quelqu’un, qui vous appelle à l’aide, crever… Qui serait capable d’une telle chose, si ce n’est la pire ordure qui puisse exister sur cette planète ?


vous voulez que je vous parle de moi ? mais je n’ai rien à dire. et même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. la confiance est un mensonge. personne ne connaît jamais personne#satansuprême


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: please, forgive me {2kwon} ☆  Aujourd'hui à 11:39


Revenir en haut Aller en bas

please, forgive me {2kwon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» please, please forgive me, cléa.
» LILY-ROSE ► never forget. never forgive.
» Please, forgive me ♣ Ambre
» World Bank won't forgive Haiti debt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Digital City :: Zone Sud :: Hôpital-