88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7753-feng-lei-le-corps-exquis#266458 http://www.shaketheworld.net/t7713-feng-lei-dollhouse#265338 http://www.shaketheworld.net/t7769-feng-lei#267366


Re: could we remember ? ft. linyao ☆  Sam 15 Oct - 18:57

L’évocation de souvenirs douloureux n’était peut-être pas la meilleure façon de se retrouver. Surtout pour deux êtres qui n’avaient eu principalement que des rires et des cris dans leur jeune âge quand ils se retrouvaient tous les deux. Linyao avait comblé des après-midis entiers lorsque le garçon s’ennuyait et qu’il avait besoin d’une princesse à terrifier. Car, oui, si jadis il avait été le vilain crapaud et elle la blanche colombe aujourd’hui les rôles avaient évolué. Le jeune homme haussa légèrement les épaules en grimaçant d’un air désolé des épreuves qu’elle avait dû traverser pour au final se réveiller un matin de plus avec la gueule de bois. Boire était un problème en plus de tous ceux que semblaient déjà avoir la jeune femme et lei, malgré son silence pesant n’en pensait pas moins. Elle était simplement devenue une autre sorte de princesse désormais. Le chinois lui offrit un sourire et se permit même de venir s’allonger sur son lit plutôt douillé et surtout réchauffé de sa présence. L’odeur de Lin qui enivrait les draps n’avait pas changé en plus de cinq ans, et c’était fameux de constater que son rire était resté le même également. Il passa un bras sous ses cheveux noirs coupés plaqués par un gel, avant de se mettre à rire sous sa remarque finale. Oui il était devenu beau, oui il avait eu cette habitude de l’habiller de ses sous-vêtements. « - et encore tu n’as rien vu. Je ne suis plus le chinois maigrichon de mon adolescence. » il arqua un sourcil avant de finalement l’accueillir dans ses bras qui se serraient dans son costume bleu roi. « - si tu as besoin de changer d’air ou de simplement faire autre chose que boire à en devenir agressive le matin, appelle moi Linyao. Je refuse de te voir te détruire de cette manière maintenant que je t’ai enfin retrouvée. » oh ça non, il n’allait pas la lâcher de sitôt. Il glissa une main dans son dos avant de grogner « - qui aurait cru que tes seins prendraient toute cette place mh ? » plaisanta le garçon d’un air mauvais. Il passa ses bras sur les siens et attrapa finalement ses doigts, le nez dans ses cheveux et les yeux se baladant de parcelle de peau en parcelle de peau. « - moi qui pensais que tu resterais une enfant toute ta vie. J’aurai peut-être dû te draguer ou faire semblant d’être ton amoureux quand on était encore gamins. » ricana lei avant de soupirer d’aise. S’il avait un jour deviné retrouver son amie d’enfance de cette façon, il n’y aurait pas cru un seul instant, et cette pause dans sa vie sans détente lui faisait du bien. Le plus grand des biens parce que c’était elle.


나는 모두가 내가 생각 하는 완

벽한 신사 아니에요.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: could we remember ? ft. linyao ☆  Sam 15 Oct - 21:21

could we remember ?
- LinLei -  
Je jetais un coup d’œil amusée de voir Lei prendre ses aises sur mes draps tel un gros chat se dorant le flan au soleil. Je souris, me rappelant le bon vieux temps, quand nous étions encore enfant et insouciant. Le temps où on n’avait pas à penser au lendemain, et juste vivre paisiblement le moment présent. Ca avait bien changé, en quelque sorte. Je levais les yeux au ciel comme autrefois, le sourire aux bords des lèvres. Un compliment, et il ne se sentait plus. Je lui donnais une petite tape sur son ventre pour m’assurer de ce qu’il disait. « Et c’est maintenant que tu vas me dire que tu as des tablettes de chocolat à croquer ? » la taquinais-je sans vraiment trop y croire malgré sa carrure qui avait doublé de volume avec le temps, abandonnant effectivement le chinois maigrichon qu’il était. Je me réfugiais au creux des bras qu’il me tendait, m’y blottissant, m’enivrant de l’odeur de son aftershave. Il dit ensuite une remarque qui me fit tiquer. Je me relevais sur mon coude pour pouvoir le voir, penchant ma tête sur le côté. « Leilei, je crois que tu te m’éprends sur mon état … je ne bois pas. Je suis juste en pleine descente après avoir planée des heures entières. Si l’école m’a viré, ce n’est pas parce j’étais une ivrogne, mais parce que …. J’étais une droguée. » Lâchais-je soudainement, ne me rendant pas compte de la gravité de la situation. C’était devenu mon quotidien, et je ne prenais pas conscience à quel point mon cas était grave. Et le dire tout haut, c’était comme me mettre face à l’évidence que je me refusais d’accepter. Je reposais ma tête sur son torse comme si de rien était, reprenant doucement. « Je sais que dit ainsi, ca peut paraitre improbable et triste, mais quand on est dans le cas, ce n’est pas si terrible que cela. C’est ma vie à présent, c’est tout. » Concluais-je en passant une main sous sa chemise pour sentir la chaleur de sa peau glissée sous ma peau. « Ne me juge pas, stp … » chuchotais-je, essuyant une larme sur ma joue avant de rattraper mon sourire. « Mais je retiens la proposition. Je n’oublierais pas. » Apres tout, Lei avait toujours été là pour moi. Longtemps, j’avais espéré secrètement qu’il soit ma première fois. Apres tout, quand nous étions gosse, je ne connaissais pas beaucoup d’hommes. Il était le seul à prendre ainsi soin de moi, même si il l’aimait me faire rager. J’éclatais de rire, oubliant déjà ma tristesse alors qu’il appréciait ma poitrine. Je me redressais sur les genoux pour les faire bouger de gauche à droite, les observant balloter dans le tissu, et j’éclatais de rire. C’est vrai qu’ils avaient grandi. « Ils te plaisent ? » lâchais-je avec la plus grande spontanéité du monde avant de revenir me blottir contre lui, le laissant me cajoler. J’arquais un sourcil amusé. « Pourquoi faire semblant ? J’étais pas assez bien au gout de monsieur pour faire pour de vrai ? » M’exclamais-je avant de rouler sur le dos pour regarder le plafond, m’aventurant sur l’autre bord du lit.
electric bird.


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7753-feng-lei-le-corps-exquis#266458 http://www.shaketheworld.net/t7713-feng-lei-dollhouse#265338 http://www.shaketheworld.net/t7769-feng-lei#267366


Re: could we remember ? ft. linyao ☆  Sam 22 Oct - 17:48

C’était amusant de retrouver linyao. Peut-être qu’il aurait dû l’emmener avec elle quand il était parti. Il aurait pu tout aussi bien réussir dans son métier et ne pas échouer de la sorte dans son mariage. Il n’était pas bon de s’unir sur un coup de tête pour assurer pérennité à une entreprise. Le chinois avait bien vite déchanté, et cela ne faisait que deux mois qu’il était marié. Oh il affectionnait sa compagne, mais pas assez pour résister à aller voir ailleurs, ce que son épouse faisait certainement elle aussi d’ailleurs. Il regarda la chinoise, un sourire constamment posé sur les lèvres, l’écoutant déballer cette dépendance à la drogue. Comment l’asiatique pouvait la juger ? lui était devenu dépendant à l’argent. il passa simplement une main dans les cheveux de la belle pour toute réponse : il ne fallait pas qu’elle s’en fasse, lei n’était plus là pour la sermonner même si cela ne lui semblait pas être une tâche facile. Lin était une grande fille maintenant, elle se devait de découvrir elle-même ses faiblesses et ses limites. Lui, serait simplement là pour la faire se sentir mieux. Ses yeux se portèrent alors sur la poitrine généreuse de la jeune femme. Il n’aurait jamais pensé qu’elle deviendrait aussi jolie et aussi bien faite : visiblement, la nature les avait plutôt bien fournis tous les deux. Le chinois se mit à rire avant d’approcher une main vers les deux trésors, sans gêne apparente alors que la jeune femme se tourna sur le côté. Le garçon grimaça, et s’approcha d’elle, passant un bras autour de sa taille. « - bien sûr que si tu étais à mon goût, c’était pour cette raison que j’agissais sans cesse en contradiction avec toi. » il esquissa un sourire avant de se redresser. « - et pour en revenir aux tablettes de chocolat : ouais, c’est maintenant que je te dis que j’en ai à croquer. » à ses mots, l’homme réalisa sans vraiment y faire attention, qu’une nouvelle sorte de jeu apparaissait entre les deux jeunes adultes : ce n’était plus la partie remise des chamailleries ou de qui était le plus fort ou le plus résistant ? qui défilait le mieux ou jouait le mieux au ballon ? C’était un véritable jeu de séduction, de drague de pré-adolescents pourtant plus insistant et discret. Lei avait envie de plaire à la jeune femme qui se trouvait à côté de lui, il avait envie de susciter un certain désir, peut-être parce qu’à ce moment même il la voyait d’une manière toute aussi différente. L’homme d’affaire se rapprocha à nouveau de linyao, laissant balader ses yeux sur cette paire de longues jambes, ses hanches prononcées mais fines et il posa finalement un baiser sur l’épaule dénudé de sa consœur. « - allez. Fait pas la tête, t’es à mon goût maintenant, on peut rattraper le temps perdu quand tu veux. » lâcha lei dans un ricanement étouffé mais gras : le même rire qu’il avait quand il était gosse.


나는 모두가 내가 생각 하는 완

벽한 신사 아니에요.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: could we remember ? ft. linyao ☆  Ven 2 Déc - 2:23

could we remember ?
- LinLei -  
Mon air faussement boudeur, je me tournais, fuyant ce passé qui me rattrapait et qui semblait être un vieil amant voulant revenir au sein de ma vie actuelle. Tournant le dos à Lei, je cachais ce sourire qui étirait mes lèvres alors qu’il m’avouait que j’étais à son gout. Soyons sincère, même si c’était inapproprié, une femme aimait toujours se savoir désirer. Et entendre de sa bouche que je lui plaisais éveillait en moi en sentiment d’aise intense. J’en avais presque envie d’enjouer par ailleurs. Les jeux d’enfant d’autrefois qui se glissaient entre nous étaient dépassé, ils faisaient place à des jeux de grands touchant à l’interdit et au tabou. Je le sentais se redresser derrière moi, et ma curiosité piquée à vif, alors que ma fierté de femme était flattée, je me tournais doucement vers lui pour le regarder. Je frissonnais face a cette douceur qui m’était encore inconnue quand ses lèvres se posèrent sur ma peau nue pour un baiser chaste, telle une caresse. Je le fixais, tournant la tête sur le côté, un peu surprise. Était-il sérieux ? L’idée ne me déplaisait pas, bien que si mon copain actuel l’apprenne, il risquait de me tuer. A moins que je ne le faisais pour me procurer une dose pour lui en faire bénéficier. Il aurait été capable de me vendre au plus offrant pour sa drogue. Et j’étais tellement amoureuse et conne comme je le faisais sans bronchée. Sans m’en rendre compte, je cherchais à allumer Lei, comme un nouveau jeu auquel je m’essayais. Je laissais courir mes doigts sur ses tablettes de chocolat. « Comment peux-tu dire que je suis à ton gout sans même m’avoir essayé ? » sursurais-je avant d’éclater de rire à mon tour. J’étais devenue une douceur sucrée pouvant fondre doucement sous sa langue s’il le décidait. Je vins me coller à lui, papillonnant de mes grands cils de poupée de porcelaine.
electric bird.


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7753-feng-lei-le-corps-exquis#266458 http://www.shaketheworld.net/t7713-feng-lei-dollhouse#265338 http://www.shaketheworld.net/t7769-feng-lei#267366


Re: could we remember ? ft. linyao ☆  Dim 4 Déc - 11:47

Lei observait la jeune femme de cette figure détendue appréciant les réactions de son ancienne amie, et les devinant presque tant il la connaissait bien. Cependant, quelque chose avait changé en elle, entre les deux. Il fallait avouer que l’ambiance enfantine avait laissé place à une atmosphère beaucoup plus exotique et inconnue. Le chinois ne savait pas vraiment s’il se laisserait tenter, lui qui, il y a quelque temps de cela avait prononcé ses vœux de fidélité envers son épouse, s’était presque retrouvé désillusionné de suite. Il s’agissait d’un mariage d’arrangement et d’argent, plutôt que d’une union d’amour, et lei était tellement obsédé par son travail qu’il avait sacrifié un certain bonheur et un futur amoureux, au profit de son affaire florissante. Cependant, il s’était trouvé une nouvelle occupation, celle de s’occuper d’un pauvre gamin perdu pour qui il avait eu une certaine affection. Mais linyao éveillait en lui ses instincts de mâle dominant qu’il devait sans cesse enterrer pour laisser place à un simple homme d’un naturel autoritaire. Mais personne ne s’occupait de son appétit sexuel. D’autant plus qu’il n’avait jamais pensé à l’adultère avant, sujet peu tabou puisque son épouse semblait déjà à la recherche de nouveaux amants. Il glissa une main autour de la taille de la chinoise avant de hausser les épaules « - peut-être parce que j’ai trop de respect pour toi pour simplement t’essayer. » encore courtois dans sa jeunesse, lei n’appréciait guère le terme que son amie avait employé. Mais il n’en tint pas rigueur très longtemps, bien trop amusé du jeu de sa camarade, qu’il fit grimper sur lui avec facilité. Il était soudainement devenu plus tactile, peut-être parce qu’il se laissait pour la première guider par ses sens et non par sa raison, et ça lui faisait le plus grand bien. Il glissa ses mains sur les cuisses nues de la sublime sirène face à lui avant de l’inviter à aller plus loin. « - et si tu me prouvais que tu n’es plus cette gamine d’autrefois mh ? » il en avait déjà la preuve, mais lei désirait en voir plus.


나는 모두가 내가 생각 하는 완

벽한 신사 아니에요.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: could we remember ? ft. linyao ☆  Aujourd'hui à 11:37


Revenir en haut Aller en bas

could we remember ? ft. linyao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ⊱ ❝ you jump I jump, remember ? ❞
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Espace temps :: Le passé a sa place-