Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Lun 25 Avr - 23:10
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
( tenue ) Da Som avait déjà été envoyé une ou deux fois à l'hôpital pour cause d'empoisonnement. Elle s'était même faite encerclée une fois dans la rue. En soi, la vie d'une célébrité n'avait rien d'une partie de plaisir ! Pas lorsque l'on s'appelait Hwang Da Som. Avec le temps, elle espérait que toute cette haine s'estomperait, surtout à présent qu'elle faisait un break sur sa carrière d'actrice. Elle souhaitait montrer au monde qui elle était réellement, à travers la musique. A travers une image qui n'était pas faussé par les médias ou par les rôles qu'elle avait accumulé. Malheureusement ce jour-ci, la jeune femme comprit rapidement qu'elle n'allait pas passer un bon quart d'heure. Tout juste ressortie de l'amphithéâtre, Da Som était en train de bidouiller quelque chose sur son téléphone jusqu'à ce qu'une inconnue ne lui choure l'objet des mains. Très vite encerclée par deux autres jeunes filles, cette dernière lui adressa un regard qui s'annonçait mauvais. « Rends-moi ça ! » - « C'est promis. Mais la condition, c'est que tu nous suives. Tu veux bien ? ». Elle poussa un petit rire glauque lui donna très clairement la nausée, et fut contrainte d'avancer, poussée par l'une d'entre elles. Alors, on l'obligea également à se comporter le plus naturellement au monde pour ne pas éveiller les soupçons. De toute façon à cette heure-ci, plus personne ne restait dans le bâtiment, surtout pas après une journée d'études... On ne lui laissa pas d'autre choix que d'obtempérer. Surtout si elle souhaitait récupérer son téléphone. Par précaution, elle serra son sac d'études entre ses bras, ne souhaitant pas qu'elles se l'accaparèrent non plus. Elle aurait aimé croiser une connaissance en chemin, n'importe qui pouvant l'aider. Mais les deux autres veillant partiellement à la camoufler ne lui laissèrent pas la moindre chance de croiser le regard de quiconque. Alors, lorsqu'elles parvinrent à un endroit qu'elle devina tout sauf rassurant, la jeune femme retroussa le nez en signe de dégoût, saisissant qu'il s'agissait d'une chambre froide. Du tout au tout, son visage changea radicalement de couleur et elle eut un mal fou à déglutir. « Vous n'allez quand même pas... » - « Te jeter dedans ? » la coupa t-elle d'une voix mesquine.  « Tu nous prends pour des psychopathes ou quoi ? C'est toi qui vas t'y jeter toi-même... Parce que c'est toi la psychopathe, pas vrai ? » Et sur ses mots elle ouvrit la porte blindée, brandit son précieux téléphone dans les airs et le jeta à l'intérieur de la chambre froide. Les deux complices gloussèrent de plus belle et Da Som fut toisée avec un air qui appelait au défi. « Alors ? Tu vas le récupérer oui ou non ? » s'impatienta sa principale opposante, lassée de la voir plantée-là. Sûrement commençait-elle à avoir froid, alors elle fit signe aux deux suivantes d'intervenir, ces dernières la poussant dans un mouvement brusque à l'intérieur de la dite chambre...

Da Som retomba à quatre pattes sur le carrelage gelé qui lui procura une multitudes de frissons désagréables. Prise d'angoisse, elle se retourna rapidement vers la porte qui s'écrasa dans un bruit sourd, et les rirent du trio diabolique résonnèrent par-delà ces murs. « Hé revenez !! » Complètement en panique, la belle se jeta sur la porte démunie du moindre poignet pouvant la libérer. Prise au piège dans cette cage de glace, la jeune femme donna de grands coups contre la porte et appela à l'aide, en vain. Le froid prenant rapidement possession de ses membres dénudées de tout vêtement, elle regretta de s'être aussi légèrement vêtue ce jour-ci... Regretta d'avoir été si stupide... De n'avoir rien pu faire. Ses forces la perdant rapidement, la demoiselle se laissa glisser contre le mur et se recroquevilla de façon à maintenir le plus de chaleur possible. Frigorifiée comme jamais, ses prunelles retombèrent sur le téléphone qui avait été jeté à quelques mètres de là. Son unique roue de secours. Elle se releva dans un effort inespéré pour aller le récupérer, louant les anges qu'il n'ait pas été cassé. Du moins, rien de dramatique si ce n'était l'écran dans un piteux état. Il semblait toujours fonctionner... Mais pour ce qui était du réseau, ce n'était pas tout à fait ça.  « Oh non non non... Pas ça... » Désespérée, elle leva l'appareil aussi haut que possible et tenta d'appeler la première personne qui figurait sur la liste de son répertoire. Ahn Jayden. Il était le premier, puisque classé par ordre alphabétique. Mis à part ça, il avait été la première personne qui lui avait traversé l'esprit. « Jayden... » N'ayant que la force d'appuyer sur son nom pour envoyer un possible appel, la belle se sentit peu à peu perdre l'esprit. Elle n'allait pas tenir bien longtemps dans cet endroit... Elle finirait en hypothermie avant qu'un miracle ne daigne se produire...
 

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mar 26 Avr - 10:12
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
C’était une bonne journée. Jayden avait alterné entre cours, quelques révisions en russe, lecture de son tout nouveau livre sur l’espace, et encore des cours. Mais il s’en satisfaisait très bien parce qu’il avait beau beaucoup travailler, il arrivait quand même à s’amuser comme un petit fou. Il se passionnait pour ses leçons, écoutaient les professeurs avec une curiosité typiquement enfantine et complètement intéressée. Il finissait chaque journée avec un immense sourire – bon parfois un peu éteint, quand il était déçu, parce que ça lui arrivait. Mais pas ce jour-là. Ce jour-là il émergea de la salle en sifflotant, tout joyeux, pendant qu’un de ses amis lui parlait. Ils discutèrent un instant, quand brusquement le jeune homme y mit fin. Il dit au revoir rapidement et se précipita dans l’autre sens. Parce qu’il avait vu quelque chose qui éveillait bien plus son intention. Fallait pas lui en vouloir, au gumiho, il était juste comme un enfant, il se laissait déconcentrer beaucoup trop rapidement, c’était ni de la méchanceté, ni un manque d’intérêt. Et puis il avait ses raisons. Parce qu’il venait de voir Dasom. Et même si elle semblait être avec ses amies, il ne comptait pas se gêner – comme s’il s’était déjà gêné une seule fois dans sa vie, de toute manière. Et puis il avait envie de lui demander si elle était allée voir son cousin pour lui jouer sa mélodique, finalement. Et puis en vérité, il avait envie de lui parler tout court de toute manière. Depuis quand fallait-il une raison valable ? Depuis quand cherchait-il une raison valable, de base ? Il les perdit un instant, tourna en rond, comme un chien apeuré qui vient de perdre son maître, avant de voir lesdites amies repasser dans le couloir. Il voulut aller leur parler mais n’eut pas le temps et finalement s’engouffra dans l’endroit qu’elles venaient de quitter. Y avait pas grand-chose par là. Il se creusa la tête, se rappela qu’il y avait la chambre froide et rien d’autre, dans ses souvenirs. En tout cas y avait pas l’actrice ça c’était certain. Il resta un instant planté au milieu du couloir, se gratta la tête en signe d’interrogation. Peut-être qu’il avait rêvé ? Ou qu’elle était partie, qu’elle avait utilisé ses pouvoirs de sorcières pour se téléporter ? Mais quand même c’était bizarre ça pourquoi elle avait abandonné ses potes ? Jayden haussa les épaules et se détourna tout déçu, avant qu’une idée lumineuse ne débarqua dans son esprit. Il dégaina son téléphone avec une rapidité toute Lucky Lukiesque et rédigé un sms à base de « DASOM NOONA » ça c’était juste pour se moquer un peu gentiment « T’ES OUUUU J’T’AI VU A L’UNIVERSITE MAIS T’AS DISPARU COMME UN NINJA C’EST PAS COOL TU M’EVITES ? » Parce que quand même c’était un comble pourquoi elle était plus là ? C’était très choquant et décevant. Pourtant dans son océan de choc et de déception, il pensa à aller voir la chambre froide quand même. Parce qu’il y était jamais allé et qu’il était curieux d’un coup. Il toqua à la porte prudemment, on savait jamais, si ça se trouve un grizzli y avait élu domicile, ni vu ni connu. C’était peut-être pour ça que personne n’y allait jamais. « Y a quelqu’un ? » Oui pas bête la guêpe, il posait quand même la question, il assurait ses arrières. Et finalement il déverrouilla la porte, avant de l’entrouvrir, jetant un œil prudent à l’intérieur. Et il se figea immédiatement quand il vit une silhouette. C’était. C’était le grizzli ? Il poussa un cri avant de refermer la porte brusquement. Il posa une main sur son cœur affolé, tentant de se remettre de ses émotions. C’était quoi ça ? Il inspira, expira, et retenta l’expérience, rouvrant doucement et lentement la porte. Avant de se figer une nouvelle fois. Quand il réussit à reconnaître la silhouette. Il réfléchit pas plus, appuya sur ses mains, entra dans la chambre froide qui, effectivement, était bien froide, et se précipita vers Dasom. « Dada c’est toi ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Qu’est-ce que tu fais là ? » Il était paniqué un peu là, il parlait peut-être un peu trop vite, il savait même pas s’il était compréhensible. Elle paraissait frigorifiée en plus. Il passa un bras autour des épaules de la jeune femme sans penser un seul instant qu’il était en Corée et que c’était pas très bien vu en Corée. Il voulait juste la réchauffer.

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mar 26 Avr - 11:35
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
( tenue ) Le froid paralysait peu à peu tous ses membres. Cela s'était fait de manière assez fulgurante, mais elle avait tout de même les bras et les jambes à l'air libre. Il faisait une température avoisinant les 2°C et elle y avait été brusquement confrontée avec la peur n'arrangeant pas son état. Alors oui, Da Som savait très bien qu'elle ne tiendrait pas très longtemps. Elle ignorait si ces pestes comptaient réellement la laisser dans cet endroit ou si elles comptaient réellement la congeler sans la moindre état d'âme. Elles n'étaient sûrement pas des étudiantes. Ce genre de personnes ne reculaient devant rien pour ruiner la vie d'une personne. Rien n'arrêtait les fans sasaengs. Elles se faisaient justement passer pour des "fans" habituelles, à priori sans danger, mais c'était loin d'être le cas. Elles n'avaient probablement eu aucun mal à se faire passer pour des étudiantes. Alors Da Som s'efforça de rester éveiller, parce qu'il y avait toujours une infime chance que l'on vienne l'aider... que Jayden vienne l'aider... Il n'avait sûrement pas le profil type du super-héro, mais son visage d'imbécile fini avait été le premier à resurgir de ses songes. Alors elle tenta vainement de l'appeler, ne sachant pas si l'appel fonctionnait. Ne sachant pas s'il s'en rendrait compte d'ailleurs. Cela ne faisait pas si longtemps qu'ils se connaissaient et qu'ils discutaient tous les deux. Elle était même incapable de donner un nom à leur relation, mais quelle importance si elle finissait par crever dans cet endroit horrible ? Alors elle s'écroula à terre, tremblante de la tête aux pieds, sa peau se recouvrant d'ores et déjà d'une fine particule blanchâtre et gelée. Une légère brume s’échappait de ses lèvres, sa respiration de plus en plus saccadée... Elle crut alors entendre la porte s'ouvrir, mais de trop courte durée pour lui donner un véritable espoir, si bien qu'elle pensa avoir rêvé. Les paupières anormalement lourdes, la jeune actrice referma les yeux et cessa brusquement de lutter. Le sommeil semblant plus agréable qu'une quelconque lutte pour se maintenir en vie. C'est alors qu'elle sentit des mains chaudes, réconfortantes la soulever légèrement et la maintenir par les épaules. Elle reconnut une voix masculine... cette voix masculine. Da Som était prête à le parier, même si elle ne l'avait pas encore totalement enregistré dans son subconscient. C'était forcément lui. C'était Jayden. Alors la jeune femme ouvrit péniblement les yeux et reconnut ce visage enfantin qui paraissait nettement différent par rapport à la dernière fois ! Normal, puisqu'il l'avait retrouvé à moitié congelé dans la chambre froide !! Un soulagement immense la submergeant, elle ne trouva pas la force de parler, se raccrochant un peu plus près et dans les dernières forces qu'il lui restait au Gumiho qui regorgeait de chaleur. Tout ce qu'elle fut capable d'émettre, ce fut ce mot. « F.... froid... » Ne parvenant pas à articuler autre chose alors que sa tête les émotions se bousculaient ! Elle ne s'était jamais ressentie aussi heureuse qu'en cet instant. Parce qu'elle avait la nette impression qu'elle aurait pu mourir ce jour-là. Même si elle était loin d'être tactile en temps normal, elle s'accrocha à Jayden comme  si sa vie en dépendait, morte de froid, de peur, de crainte... Alors que ses nerfs la lâchait, elle se mit soudain à pleurer, mais sans aucune larme. Il n'en avait peut-être pas encore conscience, mais elle avait vécu le moment le plus terrifiant de toute sa vie ! Elle n'avait qu'une hâte ; ressortir de cet endroit. Pitié, il fallait vite qu'ils sortent d'ici...
 

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mar 26 Avr - 15:58
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
Elle était allongée par terre, prostrée, comme si elle était déjà morte. Et Jay il savait pas quoi faire, Jay il s’était jamais retrouvé dans une telle situation. Alors il avait couru, l’avait attrapé, avait tenté de la réchauffé, en passant un bras par-dessus ses épaules, en lui frottant les membres avec ses mains. Elle était pâle, trop pâle pour que ce soit normal, trop pâle pour que ce soit humain – mais après tout peut-être était-elle vraiment un grizzli. Elle parla, un mot, sorti difficilement. Alors il s’empressa de l’écouter, il commença à la tirer à l’extérieur, sans la lâcher. Les premiers pas furent difficiles. Les derniers aussi. Elle était pas très coopérative, mais il réussit tant bien que mal à la traîner à la porte, sur le pas de la porte. Il la serra dans ses bras, lui frotta le dos d’une main, tandis que de l’autre il refermait derrière eux, pour que l’air froid ne parvienne pas jusqu’à eux. Elle était habillée légèrement, bien trop légèrement, pas étonnant qu’elle ait failli mourir. Mais maintenant ils étaient sortis de la pièce, peut-être arriverait-elle à se réchauffer plus rapidement. A son plus grand malheur, il n’avait même pas de pull à lui prêter. Mais il pouvait peut-être aller chercher un café, s’il n’avait pas peur qu’elle lui claque entre les doigts – ou justement pas entre les doigts vu qu’il serait plus là – entre temps. L’urgence de la situation l’empêchait de réfléchir clairement – ce qui était habituel chez lui, il fallait l’avouer. Mais quand même. Si normalement il aurait intarissable sur la manière dont il tenait une fille contre lui, ce jour-là c’était à peine s’il en avait conscience. Parce que tout ce qu’il voulait, c’était qu’elle se réchauffe, qu’elle arrête de trembler, qu’elle arrête de mourir. IL s’éloigna un peu, attrapa les mains de la jeune femme, les frotta l’une conte l’autre. Il avait déjà vu ça faire dans un film alors ça devait forcément être efficace. Et puis il se rappelait vaguement que dans ce genre de cas, il fallait surtout se préoccuper des extrémités. Avoir chaud aux extrémités, c’était avoir chaud partout. « Ça va mieux ? Eh dis, réponds-moi, ça va mieux ? T’as plus froid ? Eh dis, Dada ? » Il parlait, extrêmement vite, voulait une réponse, mais ne l’attendait même pas, tellement il était stressé, tellement il était impatient, tellement il avait pas le temps de patienter. Il surveillait même pas ses paroles, osant lui donner ce sobriquet ridicule, qu’il n’avait jamais utilisé devant elle, se doutant d’avance qu’il allait souffrir, si elle découvrait que dans ses pensées, c’était ainsi qu’il la nommait. Sauf que là, l’inquiétude l’empêchait de faire attention, de prendre des pincettes. « Tu veux du café eh dis ? Une couverture ? Quoique ce soit ? Mais qu’est-ce que tu faisais là aussi, bien sûr qu’il fait froid dans une chambre froide ! » Malgré toute sa peur, il n’avait pas pu s’empêché d’ajouter cette dernière phrase, et en plus il se sentait grave intelligent de l’avoir dite, parce que c’était totalement vrai. Peut-être qu’elle avait voulu faire comme lui, visiter la chambre et qu’elle s’était enfermée elle-même ? Mais elle était pas si idiote quand même ? Elle était pas comme lui après tout, lui qui en aurait été tout à fait capable. Maintenant qu’il avait osé poser la question, il était pressé d’avoir la réponse aussi. C’était quand même un drôle de mystère. Il avait déjà oublié les filles qui s’étaient éclipsées un peu plus tôt, n’établissant pas le lien pourtant évident entre l’actrice et les trois inconnues.

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mar 26 Avr - 18:53
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
( tenue ) Da Som ne réalisait pas trop ce qu'il lui arrivait. Tout se déroulait de la même manière qu'un rêve éveillé. Elle savait pertinemment ce qu'elle devait faire, elle devait quitter la chambre froide et poser un pied devant l'autre. Oui sauf que son corps ne daignait réellement plus répondre de ses fonctions. Alors c'est Jayden qui fut contraint de la tirer jusque là, de travailler pour deux, de s'inquiéter pour deux. La jeune actrice elle, allait beaucoup mieux depuis qu'il était apparu. Cela ne se voyait pas physiquement parlant. Mais le mental en revanche, allait beaucoup mieux. Elle aurait aimé se montrer plus forte, vraiment, beaucoup moins faible face au gumiho. Mais aussi parce qu'il s'agissait de Jayden, la demoiselle savait qu'il ne la tiendrait jamais en rigueur. Vu les circonstances, cela n'aurait pas été malin de sa part ! Et pour le coup, le blondinet fit preuve de bon sens, utilisant son propre corps pour la réchauffer en grande partie, et réchauffer ses mains engourdies. Elle frissonna à chacun de ses gestes, non pas seulement parce qu'elle avait froid, mais parce que son corps répondait enfin à ses signaux d'alarmes. La chaleur corporelle du jeune homme lui étant plus que bénéfique, elle se sentit revivre chaque seconde un peu plus, un mince sourire s'étirant de ses lèvres, notamment lorsqu'elle entendit ce surnom débile et qui lui aurait normalement valut un coup derrière la tête, au moins ! A la place elle frissonna de plus belle, tenta de légers mouvements avec ses doigts et reposa sa tête contre l'épaule du gumiho. Il parlait si vite alors qu'elle était si lente... C'était frustrant. Elle pouvait presque sentir son cœur tellement il s'emballait pour deux ! Mais son attitude la fit tout de même sourire parce qu'il lui prouvait au moins, qu'il tenait un minimum à elle. Bien sûr, à moins d'être particulièrement cruel comme pouvaient l'être ces filles, il ne l'aurait sûrement pas laissé dans cette galère, même en étant de parfaits inconnus... Et enfin, lorsqu'elle fut en mesure de bouger et de se redresser malhabilement, ses pommettes nouvellement rosies par l'embarras prouvait que son sang circulait dorénavant comme il fallait de la tête jusqu'aux pieds. En tout cas, elle reprenait des couleurs, ce qui était plutôt bon signe. Alors elle s'éloigna un peu de Jayden pour mieux le regarder. « Je... veux bien une couverture... Un café... ou un cho..colat chaud...  » Oui en fait, elle voulait tout ce qui pouvait la réchauffer un tant soi peu ! Ses mains tâtèrent instinctivement le sol pour y rechercher son sac de cours et son téléphone... Sauf qu'ils avaient sans doute été oublié à l'intérieur de la chambre maudite. Alors elle paniqua un peu. « Mon sac ! ... est-ce que tu pourrais aller chercher mon sac... » Elle n'était pas matérialiste mais après tout, elle s'était aussi retrouvée dans cette galère à cause de ce fichu téléphone, alors elle n'espérait pas moins le récupérer. Un peu effrayée à la vue de cette porte qui ne s'ouvrait que de l'extérieur, Da Som baissa la tête lorsqu'elle attendit que Jayden ne lui rapporte ce qu'elle voulait. Aussitôt fait, elle leva les bras de façon à ce qu'il l'aide à se relever et grimaça un peu, à cause de la raideur dont elle fit preuve. Ca irait bientôt mieux mais pour le moment, elle était encore un peu sonnée... « Merci Jayden... Mais comment as-tu su... ? » Oui comment ? Il avait réussi à recevoir son appel ou n'était-ce qu'un simple hasard ? Tout était encore confus dans sa tête et tellement irréel. Elle avait encore du mal à croire qu'il se tenait en chair et en os sous ses yeux.
 

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mar 26 Avr - 21:18
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
Elle semblait aller mieux. En tout cas elle en avait l’air. Sa peau reprenait des couleurs. Et puis elle s’était éloigné ce qui était bon signe. Ca prouvait qu’elle reprenait petit-à-petit ses esprits étant donné qu’elle se gênait du contact. Il ne put s’empêcher de sourire légèrement, même si elle n’était tout de même pas complètement sortie d’affaire. Et d’ailleurs, elle demandait un café. Et une couverture. Le jeune homme, toujours aussi réactif que la première fois qu’ils s’étaient croisés, allait se précipiter plus loin dans le couloir, quand elle l’interrompit dans son mouvement, parlant d’un sac. Il hocha la tête, alla récupérer ledit objet, ainsi que le téléphone qui traînait, puis il fonça chercher le fameux café. Il ne s’embêta pas, passa juste à la machine à café, appuya sur le premier bouton qui lui passait par la main, paya, attendit, réfléchit, fronça les sourcils sous la concentration, récupéra le gobelet, rappuya sur un autre bouton, paya à nouveau, attendit encore une fois, attrapa le nouveau gobelet. Un dans chaque main il reprit la direction de la chambre froide et posa le tout par terre, le temps d’aider la jeune femme à se lever, avant de lui tendre ses boissons. « J’en ai pris deux j’savais pas quel goût tu préférais et puis comme ça, ça te réchauffera deux fois plus vite ! » Bon, il visait complètement à côté mais au moins il y mettait de la bonne volonté alors c’était pas trop facile de lui en vouloir. Et puis par contre il avait raison dans le sens où au moins, avec un gobelet dans chaque main, elle se les réchaufferait beaucoup plus vite. Bon ça il y avait pas du tout pensé. Mais au moins c’était vrai. Quand elle lui demanda comme il avait su, il se contenta de hausser les épaules. Il hésita pendant quelques secondes à broder un beau petit mensonge, inventer une fable pour se faire passer pour un super-héros. Sauf qu’il n’aimait pas mentir. Et pire, il savait pas mentir. Il mentait comme ses pieds. Même Fuuko arrivait parfois à le remarquer, alors que Fuuko elle était pas tout le temps très maline fallait bien l’avouer. Il opta donc pour la pure et simple vérité. « Bah j’savais pas en fait. » Un peu trop brutale en fait. Il aurait au moins pu se faire passer pour un devin. Nouveau haussement d’épaules. Il inspira un bon coup, se préparant à débiter son monologue. « En fait j’t’ai vue passer alors j’t’ai suivi comme un ninja, mais j’t’ai perdue de vue donc j’étais un peu déçu sauf que j’ai vu passer tes amies donc j’suis allé là d’où elles sortaient. D’ailleurs pourquoi elles sont pas restées avec toi ? C’est pas cool. Mais bref, donc j’suis arrivé ici mais t’étais pas là alors j’ai cru que t’avais fait un truc de super ninja ou que tu t’étais planquée pour m’éviter. » Ça c’était la première partir de l’histoire, et pas la moins glorieuse même si bien évidemment celle-là il comptait l’annoncer aussi. C’était ça la triste vie d’un Ahn Jayden, dire tout ce qu’on pensait, sans filtre et sans réfléchir avant. Sans s’imaginer que c’était peut-être pas très intelligent. « Et ensuite j’me suis dit que tant qu’à être là j’pouvais bien visiter la chambre froide en plus j’ai entendu des rumeurs comme quoi y avait un grizzli dedans alors j’avais un peu peur. » Mince il détruisait son image de virilité. Vite, noyer le poisson. « Mais c’est un autre type de grizzli que j’ai trouvé. » Petit clin d’œil. Haha il était drôle hein ? « Mais tout ce que tu peux retenir c’est que je suis ton héros ! » Et voilà, immense sourire du type tout fier de lui parce que oui, c’était vraiment un héros en plus. Peut-être qu’elle allait trop être admirative devant lui à partir de ce moment-là, qu’elle allait même lui demander un autographe, voire une photo dédicacée et chanter ses louanges. Pourquoi pas lui écrire une chanson même.
 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mar 26 Avr - 23:29
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
( tenue ) Ce qui était bien avec Jayden, c'était que l'on pouvait lui demander n'importe quoi, cela n'avait jamais l'air de le faire chier, il s'exécutait aussitôt. Quant elle pouvait mettre cinq minutes à rédiger un sms, lui était capable de lui répondre dans la foulée. Il était un sacré numéro, toujours à l'opposé de ce qu'elle pouvait montrer... Mais parce qu'il possédait toutes ses différences, Da Som l'aimait bien. Elle le supportait sans avoir à faire d'effort, sans chercher à le comprendre ou avoir à le raisonner. Alors il pouvait être incroyablement bête, complètement à côté de ses pompes et venir d'une autre planète. Tout cela n'avait pas d'importance parce qu'il était Jayden. Il était la première personne à n'avoir jamais changé d'attitude, même en sachant qu'elle était Hwang Da Som. Donc bien entendu, la demoiselle ne s'était pas attendue à ce qu'il revienne avec deux gobelets mais il lui prouva une fois de plus qu'il était très prévenant. Tout autant que la fois où il avait vidé le réfrigérateur afin qu'elle ne manque de rien ! « C'est gentil... Merci Jayden. » Elle allait finir par lui prouver qu'elle savait réellement dire merci. Mais ça c'était avant qu'elle ne se saisisse du dit gobelet qu'elle encercla entre ses mains, laissant le second pour le gumiho dans un malicieux : « Idiot. Un seul me suffira. » jugeant sa réaction avec attention. Elle lui sourit, avec douceur. Puis approcha le café de son visage pour en humer l'odeur. Celle-ci était chaude et apaisante. Elle se sentait déjà revivre par ce simple contact, prouvant que les petites choses simples de la vie étaient toujours les meilleures. « Le deuxième est pour toi. Je te le laisse. » La jeune femme s'était sentie à le préciser, sait-on jamais. Il pouvait résonner bizarrement après tout. Elle écouta donc ses explications. Une belle tirade qui ne manqua pas de lui décrocher quelques mimiques de son visage, autant par les termes employés que par les convictions du jeune bleu ! Il était vraiment incorrigible jusqu'à la moelle. Une telle innocence venant d'un jeune homme de son âge se faisait extrêmement rare de nos jours. Il était comme un enfant incapable de voir le mal là où il y en avait. C'en était presque déboussolant mais quelque part, la belle enviait cette dite innocente qu'elle n'avait jamais réellement connue... Tout compte fait, c'était lui le plus chanceux. « Hmm. » Elle soupira bruyamment et fit peut-être retomber sa bonne humeur, notamment lorsqu'il s'auto-proclama comme étant son héros. Sauf qu'elle ne pouvait pas le laisser dans l'ignorance... ou le déni. Alors elle se prononça après une petite gorgée de son café. « Jayden, ce n'était pas des amies... Ces filles m'ont jeté dedans... Elles m'ont obligé à les suivre. » Il allait sûrement se demander pourquoi et elle haussa les épaules sur cette pensée. Elle repensa derechef à cette histoire de grizzli qui lui arracha une grimace, voir même un sourire amusé. « Et si je suis un grizzli, alors rassure-moi, je suis la plus jolie des grizzli alors ! » Elle s'étonna presque de blaguer sur la chose. La belle pouffa d'un nouveau rire. « Non mais quelle idée... T'es vraiment bête. » ajouta Da Som avec légèreté. Elle prit le temps de vérifier que tout se trouvait bien à sa place à l'intérieur de son sac et poussa une grimace à la vue de l'énorme fissure prônant sur l'écran de son téléphone. Bon au moins, ça fonctionnait toujours. Alors elle se permit de reprendre là où elle s'était arrêtée avant que cette garce ne lui dérobe son téléphone. Elle n'eut qu'à appuyer sur le bouton "envoyé" et le téléphone de Jayden sonna presque aussitôt. « A la base, je voulais te demander ça... »
 

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Mer 27 Avr - 11:45
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
Le problème c’était que Jayden n’avait pas du tout anticipé qu’elle lui laisserait un gobelet. Parce qu’il aimait pas trop ça le café, Jayden. C’était trop amer pour lui. Il était resté au stade chocolat. Pourtant il voulut faire le bonhomme, trempa ses lèvres, retint une grimace, but une autre gorgée parce que quand même il avait une réputation à entretenir, et finalement l’écarta pour commencer à parler, racontant toute l’histoire presque d’une traite. Une fois lancé c’était dur de s’arrêter de toute manière, une réalité encore plus vraie concernant le jeune homme un peu trop bavard. Mais il avait néanmoins fini par s’interrompre, laissant à la miss un peu de temps pour réagir. Parce que quand même, il racontait pas ses déboires à un public passif lui. Fallait quand même qu’il se fasse acclamer. Mais bien sûr dès le début ça s’annonça plutôt compromis. Surtout quand elle adopta la voix sérieuse d’une adulte prête à dire une vérité. C’était la même voix que sa mère quand elle lui avait dévoilé que son poisson n’était en vérité par parti rejoindre Nemo, mais qu’il était bel et bien mort. Et elle en avait profité pour tuer la pauvre innocence de son fils. « Mais pourquoi elles auraient fait ça ? » demanda-t-il, sourcils froncés. Jayden il vivait un peu dans son monde de bisounours. Il faisait des bêtises, ça lui arrivait jamais, mais en aucun cas il ne le faisait pour blesser quiconque. Alors il avait un peu trop tendance à penser que tout le monde suivait ce même état d’esprit. Néanmoins il retrouva son sourire quand elle parla du grizzli. Au moins elle l’avait pas tapé. Parce que ça aurait pu être le cas même s’il n’y avait pas du tout pensé – mais fallait avouer qu’il ne pensait pas à grand-chose. « Ouiii, je pense que tous les grizzli mâles doivent te faire la cour ! » s’exclama-t-il avant de s‘arrêter une poignée de secondes, sourcils de nouveau froncés, à la recherche de quelque chose, qu’il ne tarda pas à trouver, et marmonna donc : « Dazzli ? » Peut-être qu’il méritait vraiment de se faire frapper là. Mais il se contenta de redresser le visage en souriant quand elle parla d’un message. Il sortit son téléphone pour lire le sms. Il sourit un peu plus après lecture et la regarda, tout content. « Tu veux voir Dobby ? C’est pas une excuse pour me voir ça ? » demanda-t-il, absolument très fier de lui. Avant de remarquer qu’il y avait un léger problème là-dedans. « Mais je suis là maintenant c’était pas la peine d’envoyer le message ! » Bah oui il pouvait pas lui manquer étant donné qu’il était là, juste en face d’elle. C’était quand même un peu logique non ? Et en plus il avait trouvé ça tout seule, preuve si on en avait besoin, qu’il pouvait être vraiment malin en vérité. Tout le monde le traitait de débiles mais il l’était pas tant que ça ! « Mais tu peux venir voir Dobby quand tu veux ! Il va super bien et même mieux que bien mais j’suis sûr il irait encore mieux si tu venais le voir. » De toute manière en vérité le petit hérisson allait tout le temps bien et il adorait avoir de la visite. Surtout que c’était une excuse pour lui de sortir de la ferme gumiho alors forcément qu’il aimait bien. Même si à la ferme il y avait Mamella et qu’il semblait l’adorer, cette vache. « T’es sûre que ça va mieux ? » prit-il quand même le temps de demander, histoire de s’en assurer. Il avait quand même pas totalement oublier la mésaventure qui venait de se produire et le fait qu’elle aurait pu mourir même si ce dernier point ne lui avait pas encore traversé la tête.
 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Jeu 28 Avr - 11:19
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
( tenue ) A chaque fois qu'il ouvrait la bouche pour sortir une ânerie, Da Som se disait qu'il était vraiment un cas. Qu'il venait d'une planète inconnue. Qu'il avait débarqué sur Terre sous forme humaine mais qu'il n'en était pas moins un drôle de spécimen ! Elle se disait naïvement qu'il ne pourrait pas faire pire la fois d'après... et ben si ! Tel l'idiot fini qu'il était, incapable de raisonner comme un adulte ou de penser un tant soi peu logiquement. C'était mignon, certes. Mais cruellement désespérant aussi. Et déroutant. Et... chiant. Et frustrant ! Enfin, c'était Jayden quoi. La belle ne savait pas si elle parviendrait à s'y habituer un jour... ce qui était pour le moins sur, c'est qu'elle ne s'ennuyait jamais avec lui ! « C'est pas bon ? » Bah quoi ? Elle n'était pas stupide après tout. La jeune femme avait bien remarqué cette petite hésitation lorsqu'il s'était saisi du gobelet. Il pouvait faire genre, il n'aimait pas ça c'était certain ! Mais elle le trouva néanmoins mignon dans son initiative, alors elle se contenta de le charrier. Peut-être qu'une infime partie en lui souhaitait révéler le mâle véritable qui sommeillait en lui ? Qui sait. On pouvait s'attendre à tout à ce stade, n'est-ce pas ? La vérité révélée au grand jour, Jayden posa cette question pourtant évidence, forçant la demoiselle à se taper le front d'un air désespéré. « Je suis Hwang Da Som, je te rappelle... Il y a beaucoup de personnes qui me déteste. » Tout comme il avait beaucoup de personnes qui l'adulait. Deux extrêmes qui faisaient partis intégrante de sa vie depuis presque toujours. Cet intérêt obsessionnel que l'on pouvait vouer à certaines idoles... elle était en plein dedans en bien comme en mal ! Aussi rapide qu'un battement de cils, le gumiho poursuivit sur la lancée "grizzli", lui arracha un éclat de rire incontrôlé notamment lorsqu'il évoqua les grizzli mâles. « T'es sérieux là ? » Il était carrément ouf dans sa tête, c'était pas possible ! Et elle pouffa d'un rire encore plus singulier au "Dazzli". Purée, c'était le surnom le plus ridicule qu'elle n'avait jamais entendue !! Il fallait s'appeler Jayden pour l'inventer ! Où est-ce qu'il allait chercher tout ça ? Reprenant son souffle, cette petite parenthèse humoristique eut pour effet bénéfique de lui apporter un semblant de chaleur dans tout son être. Elle ne sut pas réellement quoi répondre au gumiho. Pour une fois qu'il disait quelque chose de censé... alors oui, elle aurait pu lui poser cette question directement ! Sauf qu'à la base, si elle avait voulu lui envoyer un sms, c'était bien parce qu'elle n'osait pas le demander de vive voix, non ? « Yah ! Cherche pas à comprendre... Et c'est vraiment pour voir Dobby. Qu'est-ce que tu t'imagines ? » Elle avait pris un ton beaucoup plus autoritaire, presque pour s'en convaincre elle-même. Da Som passa une main sur son visage, haussa les épaules, mais ne releva pas le fait que ses doigts étaient encore bien gelés. Elle parvenait à bouger et à parler correctement donc de toute évidence, ça allait mieux ! « Je crois que oui... Alors c'est d'accord pour Dobby ? Est-ce que tu peux le sortir du dortoir ? » Non pas qu'elle avait peur de retourner là-bas - mais presque - après ce qu'il lui était arrivé, la belle ne tenait pas à s'afficher en public, pas encore à l'aise en présence d'une fraternité. Et puis elle tenait à faire un détour dans sa propre chambre pour enfiler un truc plus chaud, plus à l'aise. Alors, elle se dépêcha de finir son café dans un : « Allez cul sec ! » pour forcer le jeune homme à en faire de même, un petit sourire sadique en prime. C'était un coup à le dégoûter du café... mais bon, c'était facile après tout !  « Ca te dis qu'on se retrouve dans une petite demi-heure... avec Dobby ? » Précisons. Précisons !
 

 
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty Jeu 28 Avr - 20:45
Can't understand
I'll take the pain
JAYSOM Jayden & Dasom
Elle était vraiment pas tout le temps très gentille la Dasom. Ça c’était sûr. Mais comme Jay, à l’inverse, était un véritable petit ange – oui oui – il fit mine de rien et continua à parler parce que quand même, parler il aimait bien ça. Et en plus elle niait, elle niait mais lui il était sûr, au fond, qu’il avait raison. Et même si c’était pas le cas, il continuerait de le penser parce que c’était quand même bien mieux. Alors il se permit un dernier « oui, oui, pour Dobby, » léger comme un souffle de vent, en ajoutant même pour l’occasion un petit sifflotement d’innocence, histoire de bien montrer qu’il approuvait mais que c’était ironique. Au cas où elle comprenne pas trop bien vous voyez ? C’était d e la générosité, purement et simplement. Mais même s’il faisait le malin et qu’il plaisantait, au fond il oubliait pas qu’elle avait failli mourir, seulement quelques minutes auparavant. Et même si Jayden il était pas du genre à s’inquiéter facilement, parce que tout glissait sur lui comme de l’eau, mais pour cette fois, il était quand même un peu inquiet. Sauf que comme d’habitude, il se laissait facilement convaincre alors quand elle assura aller mieux, il la crut tout de suite. « Euh oui le sortir du dortoir je peux mais pour aller où ? » Léger froncement de sourcil. Elle voulait l’entraîner où ? Si ça se trouve elle voulait l’éloigner du dortoir pour pouvoir kidnapper le pauvre petit hérisson ! C’était impossible, l’animal ne survivrait pas une minute sans son père de toute manière. Il passerait le reste de sa vie à tenter de le retrouver. Et l’australien aussi. Néanmoins son froncement de sourcils ne fit que s’accentuer quand elle parla de… boire le café cul-sec ? Elle le faisait en plus. Waw, impressionnant. Elle tentait de le défier dans sa virilité, mais c’était un bonhomme et il allait lui montrer. Il inspira discrètement, posa le gobelet sur le bord de sa lèvre, le bascula pour avaler une gorgée, qu’il avala véritablement à contre cœur et ensuite il baissa le bras, en veillant à ce que l’intérieur du gobelet reste hors de vue de la jeune femme. « Aaah, c’était bon. » Il fanfaronnait un peu pour masquer son cuisant échec. Mais vraiment c’était pas bon. Il en venait même à se demander comment elle pouvait boire avec autant de facilité, elle. Il récupéra celui de Dasom, pour le poser sur son gobelet, ni vu ni connu, et alla le jeter dans la poubelle la plus proche, avant de revenir avec un grand sourire. Quelle ruse formidable, elle avait rien capter c’était sûr. « Qu’on se retrouve là ? » demanda-t-il, avant de finalement hocher la tête. « Ok, mais reste là hein, que je te trouve pas à nouveau dans la chambre froide en revenant ! » lâcha-t-il avant de disparaître. Il marcha jusqu’à la ferme des gumiho, d’où il extirpa son petit Dobby, en lui faisant milles caresses et bisous. Puis pas fou quand même, il fit un crochet par le dortoir, pour aller chercher une veste, dans la poche de laquelle il planqua le petit animal, et finalement revint à l’université, camouflant sans peine le fruit de son délit. Parce qu’il savait pas trop mais il était quand même persuadé que c’était pas trop légal de se promener dans l’enceinte de la fac avec un animal. Même un aussi adorable que Dobby. Il revint jusqu’à la chambre froide et sortit le hérisson de sa poche dans un geste triomphant. « Tadaaaaaaaaaam, la star est là, applaudissements s’il vous plaît ! » Il se sentait trop chaud, et il s’admirait limite, il était persuadé de faire un formidable agitateur de foules. C’était un métier d’avenir ça. S’il aimait pas autant les étoiles, il aurait pu sérieusement reconsidérer la question. Mais au pire il conservait ça dans un coin de sa tête comme une possible reconversion de métier parce que fallait pas mentir il avait du talent.
 
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !