88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 1


MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7689-lee-na-wei#264906 http://www.shaketheworld.net/t7578-lee-na-wei-i-am-the-architect http://www.shaketheworld.net/t7669-lee-na-wei#264599


Broken mind + Weicha ☆  Mar 26 Avr - 21:40


Broken mind


(UNKNOW) ▽ Scars. A cold reminder you once had a past you couldn't handle.
Tu te souviens du passé Ae ? Quand pour insuffler de l'air dans mes poumons c'était toi qui respirais ? Quand ta voix était trop faible et que je la devenais pour toi, ça te rappelle des trucs ? Pour moi aussi c'est comme un rêve ces souvenirs, des moments magnifier que j'arrive à peine à croire réels. Ça remonte pas vrai ? C'est à quel moment Ae que j'ai commencé à te décevoir ? A te faire oublier que j'ai toujours été le même malgré des choix maladroits ? Ça me manque nous, ça me manque toi.

Eleven years old.

J'ai le cœur qui bat à cent à l'heure, je suis à deux doigts de renoncer. Non, non j'y vais. Au pire elle m'dira non et je passerai à autre chose, c'est rien. J'prends une grande bouffée d'air et m'dirige d'un pas faussement assuré jusqu'à Naeyung. Quand elle me sent venir jusqu'à elle, la petite fille lève la tête dans ma direction puis la détourne très vite sur autre chose. J'sais pas si c'est bon signe ou pas mais maintenant que j'suis lancé j'renonce pas. « Hey. » Elle me répond pas, l'angoisse du rejet contracte tous mes muscles. Naeyung fait comme si je ne lui avais jamais adressé la parole, j'comprends alors j'me retire après avoir attendu une réponse, un regard, un semblant d'attention... Pendant un temps qui m'a paru durer une éternité, une éternité de supplice.

Je colle la paume de ma main contre mon front une fois seul avec moi-même en me traitant d'idiot jusqu'à ce que je réussisse à m'en convaincre, il me faut donc peu de temps pour y parvenir. J'vais dans les toilettes et serre mes mains sur le rebord de l'évier. Après un soupir j'fais grincer le robinet en l'activant. L'eau coule, j'y trempe mes doigts pour m'humidifier le visage. Ça fait mal, terriblement mal. C'est pour ça que j'vais jamais vers les gens, ils ne veulent jamais de moi. Sauf les amis d'Aecha mais ce sont les siens et par conséquent les miens par défaut, c'est un calcul malheureux.

J'me mords la lèvre en affrontant mon reflet, un sanglot coincé dans la gorge. J'déteste ce que je vois, tout dans ces traits est à détruire. J'ferme fort les yeux pour chasser mon image, pour la cacher, l'enfouir dans les ténèbres situé sous mes paupières. Il ne me plait pas ce visage, il est sévère, futile, enfantin, rien, vide, dénué de vie, cassé, abimé, méprisé, il n'a jamais vécu, il n'a jamais existé. Ce visage n'appartient à personne car je ne suis pas quelqu'un. Pour être quelqu'un il faut vivre et je n'ai pas la sensation d'être vivant. J'suis une présence parasite et le monde aime me le rappeler constamment, comme maintenant.

Ils se trouvent des excuses pour sévir, j'ai parlé à la mauvaise fille au mauvais moment et j'dois être puni. J'dois l'être aussi car j'suis moins fort qu'eux, moins impressionnant, que j'ai une gueule qui leur revient pas, que c'est pas le meilleur jour de la semaine, ni la meilleure heure et tout ça c'est ma faute. C'est ma faute aussi s'il pleut, qu'ils sont cons, qu'ils sont en échec scolaire, que j'suis pas capable de répliquer, du moins de façon efficace. J'suis un être défectueux et c'est pour ça qu'ils déchirent la manche de ma veste, que j'endure leur moquerie, que mon crâne me lance car ils me l'ont cogné trop fort contre le mur pour me maintenir à leur merci. « Putain, arrêtez ! » Personne n'écoute vu que je n'ai pas de voix, je ne suis qu'une ombre, une ombre ça ne parle pas. J'prends des coups à l'arrière des genoux, ça me fait tomber. On me frappe au visage, dans l'estomac. Ils s'amusent même à me trainer par terre jusqu'à ce je donne des coups de pied dans le vide. Ils m'enferment ensuite dans une cabine car ils savent que ça m'rend fou, j'supporte pas l'enfermement. Je frappe des poings, des coudes, de tout mon corps pour qu'ils se poussent pour me laisser sortir. « LAISSEZ-MOI, LAISSEZ-MOI, PUTAIN ! OUVREZ ! » Je chiale comme un gosse et je suis en droit de le faire vu que j'en suis un. Après dix minutes de lutte acharnée, je supplie comme un faible, j'essaie de marchander tout et n'importe quoi. J'ai l'impression que les murs se rapprochent, que le plafond est plus aussi haut qu'avant. J'ai tellement peur, j'suis tellement à cran, que ma vue se brouille et que tout devient noir. Ça dure moins d'une minute et c'est le temps qu'il a fallu pour que mes bourreaux se lassent et s'enfuient.

(…)

J'rentre en boitant jusqu'à la maison, maman est toujours sur son fauteuil. Hyun Ki est au travail et moi tout ce que je veux c'est voir Aecha. Une fois dans ma chambre, je me cache sous les draps et lui envoie un sms. « viens. » Elle comprendra.

Pendant ce temps j'attrape un cahier pour y dessiner ce que mon âme veut traduire. Je noircis le papier jusqu'à lui ôter toute sa clarté, puis j'le froisse et le déchire pour ne pas que Ae tombe dessus, parce qu'elle, elle sait décoder mes coups de crayon. Maintenant j'pense à elle, la feuille est sans surprise beaucoup moins soumise à ma colère. Il y'a du positif là-dedans, une innocence tachée par quelques traits distraits. Quand elle entre dans la pièce, j'sors de ma cachette pour lui tendre mon dessin. « J'ai perdu le livre que tu m'as prêté, c'était important. » Important que tu viennes et que tu crois à mon mensonge qui tient pas debout. « On va dehors ? »
(c) AMIANTE



come back but stay. ☾
My happy little pill take me away, dry my eyes, bring color to my skies. My sweet little pill tame my hunger lie within, numb my skin. « Nuo c'est mon bébé, Nawei c'est mon tout petit et le Nowei c'est ma vie. » By lila  

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6915-lee-ae-cha-coume-si-jou-n-existais-pas-elle-y-passe-a-coute-de-mouah http://www.shaketheworld.net/t6907-lee-ae-cha-aicha-aicha-ecoute http://www.shaketheworld.net/t6914-lee-ae-cha#243206


Re: Broken mind + Weicha ☆  Sam 7 Mai - 1:10


Broken mind


(UNKNOW) ▽ Scars. A cold reminder you once had a past you couldn't handle.
J'ai mal au ventre. La prof nous a demandé de faire un exercice, mais j'arrive pas à me concentrer, je sais pas pourquoi. Enfin j'ai peur de savoir pourquoi. Parce que quand je me sens comme ça, à chaque fois que je rentre, Nawei il a des bleus sur tout le corps et puis des coquards aussi. Il croit que je le vois pas quand il se change mais j'ai pas besoin d'être là pour le savoir, pour sentir à quel point ça fait mal quand il désinfecte, pour sentir à quel point ça fait mal quand la nuit il arrive pas à dormir parce que les traces de coups lui arrachent la peau dans n'importe quelle position. J'ai envie de demander à la prof si je peux pas sortir 5 minutes le temps d'aller aux toilettes, mais je sais qu'elle me laissera pas y aller. Elle en a rien foutre de ma vessie. Elle en a rien à foutre que la chaise de Nawei soit vide. Je regarde avec angoisse la place à côté de moi et me mords la lèvre jusqu'au sang pour pas cédez à la panique. OK Ae, calme toi. De toute façon pour le moment tu peux rien faire alors... alors...

La cloche sonne à peine que j'suis déjà à me ruer dans le couloir pour essayer de retrouver mon jumeau. Où il est ? Il va bien ? Il s'est passé quoi ? Pourquoi il était pas en cours ? J'ai l'impression que c'est le même film tous les jours depuis un moment. Ça me transperce le bide comme une lance et j'arrive même pas à expliquer ça à Hyun Ki. Y'a juste Nawei qui peut comprendre, et je pense que c'est aussi parce que ça vient de lui. Comme je le trouve pas, je me dis qu'il doit être à la maison alors je décide de sécher le dernier cours pour rentrer. J'ai pas d'autorisation pour sortir, donc je dois passer par dessus le mur autour de l'enceinte : je jette mon sac de l'autre côté, prends de l'élan et saute le plus haut possible pour attraper le rebord en béton avant de me hisser pour retomber lourdement de l'autre côté. Mes mains sont niquées, ça saigne un peu, mais pas grave, faut que j'retrouve Nawei. Je courre dans les rues comme une dératée, j'ai le cœur qui bat fort comme si il allait me péter à la gueule mais faut que je fonce. Il a besoin de moi, je le sens tout au fond, là où c'est pas possible de décrire. Je continue jusqu'à arriver devant ma baraque et là, je sais. Je sais qu'il est pas là. Il est toujours à l'école, quelque part, je sais pas où. J'ai le souffle coupé et la tête qui tourne, mais maintenant que j'suis là, ça sert à rien de retourner en cours. Alors je rentre, dis bonjour au cadavre de Man' qui décuve (ou qui cuve toujours, on sait jamais trop avec elle) et vais m'enfermer dans ma chambre. Je me fous sous ma couette et fais tourner la bague de Man' autour de mon pouce. Je l'ai récupérée avant qu'elle la vende pour acheter de la tise. J'crois que c'est notre père qui lui a filé, alors je voulais pas perdre le seul truc qu'on avait de lui, même si Nawei il dit tout le temps que c'est un fils de pute parce qu'il nous a abandonné. C'est vrai que c'est un fils de pute. Mais c'est aussi notre père. Et Hyun Ki il dit toujours que la famille ça passe avant tout. Alors j'ai volé la bague de ma mère.

J'sais pas combien de temps je reste comme ça à mater le plafond en tournant ma bague, mais à un moment je sens que la pression dans mon ventre elle se relâche, et j'entends la porte de la maison qui claque. Le bijoux cesse de tourner et je tends l'oreille pour écouter les pas de Nawei qui monte dans sa chambre pour s'y enfermer. Deux minutes plus tard à peine, mon téléphone vibre. Je regarde même pas ce que ça dit, pas besoin. Je me lève et en quelques pas, je me retrouve devant le lit de mon jumeau qui se planque sous les couettes. Au bout d'un moment, il sort le bras et m'tend un dessin que j'attrape pour le regarder de plus près. Tout de suite mon cœur se serre. Il va pas bien, je le sens. Même dans la façon dont il me parle je le vois. Il veut qu'on aille dehors mais avant qu'il ait le temps de sortir du lit, je lui dis : « Attend deux secondes. » et je plonge sous la couette avec lui.

La dessous, c'est comme si on était dans une grotte où on est les seuls qui auraient le droit d'entrer. Comme un sanctuaire pour les jumeaux Lee. Une cachette toute chaude et douillette qui réchauffe un peu le froid qu'il y a en nous. Je me mets en tailleur devant Nawei, attrape une de ses mains sans avoir à la chercher même si il fait tout noir là dessous et une fois que nos peaux sont en contact, je parle, parce que c'est moi la voix dans notre duo. « Pendant le cours de français, la prof a demandé à Naeyung de donner la définition d'un mot qu'il y avait dans le texte qu'on lisait. Elle a même pas pu répondre alors que la réponse on venait de l'écrire dans le cours et quand Niran levé la main pour donner la solution, elle a dit bien fort que c'était qu'un sale thaï pas foutu de parler correctement coréen et qu'il ferait mieux de fermer sa gueule et de rentrer dans son pays. Y'a tout son groupe de poufs qui a ricané comme des golmons mais Niran il les a même pas calculé. » La seule chose que je peux voir dans le noir, c'est l'éclat des grands yeux de Nawei, alors je me focalise dessus et je passe mes doigts entre les siens pour pas qu'il se défile. « Cette fille c'est qu'une conne. Toi tu mérites pas une conne. Tu mérites le top du top, le sommet du podium, ce qu'on fait de mieux. Pas une meuf qui rit comme une dinde et se fout de la gueule des gens parce qu'elle est bête et méchante. »

Maintenant si tu veux on peut aller où tu veux, on peut faire ce que tu veux. On peut sortir, on peut rester cachés ici, tu peux me parler ou te taire, tu peux me demander de t'aider à soigner tes blessures ou faire comme si de rien n'était, tu peux tout faire. Du moment que je peux le faire avec toi.
(c) AMIANTE




Puisqu'ici rien n'a de sens...
Je me lève et je prends des pilules pour dormir Je prends le métro dans la meute je rêve de partir dans des pays où il fait chaud à l'autre bout du monde, loin de ce boulot qui me tue et qui creuse ma tombe puisqu'on est rien de rien, que du vide, que du vent, sûr qu'on est rien que des morts vivants.

Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7689-lee-na-wei#264906 http://www.shaketheworld.net/t7578-lee-na-wei-i-am-the-architect http://www.shaketheworld.net/t7669-lee-na-wei#264599


Re: Broken mind + Weicha ☆  Jeu 12 Mai - 13:56


Broken mind


(UNKNOW) ▽ Scars. A cold reminder you once had a past you couldn't handle.
Sans même qu'on ait besoin de se toucher, la chaleur de son être réconforte les endroits où je suis gelé. Elle fait fondre la glace, elle panse plus que les plaies ouvertes, celles que les gens ne voient pas, les plus difficiles à guérir. Et ça me rend faible. Je le suis parce qu'avec elle j'ai le droit de l'être, j'ai pas envie de combattre les monstres qui sont dehors ou dans ma tête, elle lutte toute seule contre eux et ça fait tellement d'bien de pouvoir fermer les yeux sans avoir peur. Avec elle je pourrais marcher dans le noir sans aucune crainte de tomber ou de me perdre, car je sais qu'elle pourra pas me laisser tomber, jamais. Comme moi Ae, jamais je te ferai de mal, jamais je te laisserai tomber. Je te promets, jamais.

Je la laisse manipuler ma main, je baisse un peu la tête en sentant entre ses doigts la bague de maman. J'comprends pas pourquoi elle y accorde autant d'importance, elle la mérite pas. Hyun Ki arrête pas de lui bourrer l'crâne avec ses valeurs familiales que même man' pige pas. Personnellement, j'ai décidé de plus lui adresser la parole depuis qu'elle a giflé Ae rien que parce qu'elle avait osé renverser ( exprès ) son verre qui traînait dans la cuisine au fond de l'évier. Elle a eu de la chance que j'ai pas été là lorsque c'est arrivé sinon... J'sais pas de quoi j'aurais été capable mais pour moi c'est juste inconcevable qu'on blesse ma sœur, j'deviendrai fou si ça devait arriver sous mes yeux... J'pense que j'serai hors de contrôle.

Ae m'a fait promettre de rien dire à Hyun Ki pour ne pas qu'il s'inquiète, au début j'étais pas d'accord puis ensuite j'étais content ( un petit peu ) ça voulait dire qu'on avait un secret qu'à nous deux, un secret qui ne l'inclurait pas lui pour une fois ! Alors vu qu'elle me l'a demandé, j'ai rien dit. Ses secrets, sont mes secrets. Même si je devais m'faire torturer pour qu'on me fasse avouer que c'est elle qui a caché les bouteilles de man' l'autre jour ( parce qu'elle s'ennuyait et qu'elle se demandait combien de temps elle mettrait à les retrouver ) bah j'pourrais pas la balancer.

Bien que ça ne me plaise pas qu'elle accorde autant d'importance à notre mère, j'ai pas envie d'me battre avec elle pour ça ( on l'a déjà assez fait ) alors je me contente de faire abstraction. Je l'écoute attentivement me parler de l'école, de Naeyung puis de Niran. Je crispe un peu les doigts entre les siens, je déteste qu'on s'en prenne à lui. Et j'me sens bête d'avoir eu le béguin pour elle alors qu'Ae me dit tous ces trucs gentils que j'mérite probablement pas. « Pardon. » J'devine à quel point ça a dû la froisser de devoir se contenir alors que Niran se faisait rabaisser devant les autres, puis j'étais pas là, elle a dû se soucier d'moi en prime, désolé pour ça. J'suis désolé aussi d'avoir été con et d'être tombé dans le panneau de cette fille complètement débile, j'suis désolé de pas être quelqu'un d'autre, un garçon plus facile à vivre qui sait se faire respecter sans avoir à ouvrir la bouche ou à cogner. Un jour Ae j'te promets que t'auras plus à avoir peur pour moi parce que la victime ça sera les autres, que plus tard j'serai quelqu'un de respecté, qui craint rien. T'auras plus à te lever la nuit pour vérifier si j'arrive à dormir parce que je souffre trop, t'auras plus à me veiller pendant des heures et à te retrouver à errer comme un cadavre à l'école parce que t'auras pas dormi à cause de moi. Plus tard, c'est moi qui te protégerais. Tu verras, plus personne n'osera venir se mettre sur notre route. Même Niran je le protégerai, il prendra plus les coups pour moi lui non plus.

« Je l'aimais pas. » Cette fille, je l'aimais pas. Je croyais seulement mais non c'est pas ça l'amour, l'amour c'est ce que j'ai pour Ae, Niran et même Hyun Ki. C'est un truc fort qui rend faible et meilleur. Même si Hyun Ki il me fait péter des plombs à se prendre pour un chevalier servant la veuve et l'orphelin et qu'il me fait passer pour le vilain petit canard du trio ( parce qu'il brille plus, qu'il est tout ce que les filles aiment dans les romans à l'eau de rose. Le grand frère parfait qui s'occupe d'élever ses cadets avec les moyens du bord, qui se lève parfois à quatre heures du matin pour aller bosser et qui revient toujours avec le sourire parce qu'il sait que nous on en bave tous les jours, que ce soit dehors ou à la maison. Il reste positif, avec ses valeurs à deux francs qui font battre des cils n'importe quelle meuf, même Aecha. Avant, quand j'étais plus petit je voulais lui ressembler mais j'ai arrêté en réalisant que ça fonctionnait pas et que les gens continuaient d'me voir comme le membre défaillant de cette famille. ) Je les aime tous les trois plus que jamais je ne pourrais m'aimer moi-même et je ressens pas ça pour cette idiote de fille, j'aurais dû m'en rendre compte plus tôt mais maintenant c'est un peu tard pour m'en vouloir.

On reste silencieux un moment, je fais tourner le bijou qu'elle porte autour de son doigt, l'esprit vide. Je profite du fait qu'on soit qu'elle et moi. C'est la personne que je préfère au monde et elle est là. J'ai tellement de chance de l'avoir, sans elle j'crois que j'pourrais plus être moi. Sans elle, j'deviendrais quoi... ? Pour la remercier pour tout ce qu'elle fait, pour la remercier d'être ma soeur avant d'être celle de Hyun Ki ( parce que je passe avant lui, avant le monde entier et pour moi c'est pareil. Y'a que nous deux, qu'elle et moi. ) Je lâche sa main pour la prendre dans mes bras. J'enfouis mon nez dans ses cheveux en la serrant un peu plus fort. J'ai l'impression qu'avec le temps on est moins proche, moins tactile. J'sais pas pourquoi ça nous arrive, peut-être parce qu'elle se rapproche de Hyun Ki ( et ça met hors de moi, c'est MA jumelle, pas la sienne ) et qu'moi je l'évite. Peut-être que je mets de la distance sans le vouloir, parce que j'veux pas déteindre sur elle, j'veux pas qu'elle devienne la cible des autres. Peut-être que c'est elle qui se cache, parce que plus les jours passent, plus elle se rend compte que plus tard j'risque d'être un obstacle dans sa vie, un boulet qui va faire plus que la ralentir, la faire souffrir.

J'ai pas envie de te faire de mal Ae, j'veux qu'on reste comme ça pour toujours. T'éloigne pas je t'en supplie, si tu t'en vas... J'pourrais juste pas continuer, tu comprends ? Y'a des gens qui sont dépendants des choses, la plupart de ces choses c'est des trucs qui craignent et qui niquent la santé mais moi je suis dépendant d'toi. C'est un peu minable d'avoir autant besoin de quelqu'un mais c'est un fait. T'es la base de tout, t'es mes os, mes poumons, mon cœur. Sans toi je fonctionne plus correctement, alors s'il te plaît quoi qu'il advienne à l'avenir, t'en vas pas.

Je nous détache l'un de l'autre lorsque j'entends du bruit dans le couloir, quelqu'un ouvre la porte et s'immisce dans notre monde à nous, encore lui. « Tout va bien ? » Ta gueule.

Vu que je fais la tronche et que personne ne répond, il comprend et murmure qu'on peut aller lui parler plus tard si on en a besoin avant de partir. Je retire la couette pour qu'on puisse enfin se regarder sans l'obscurité pour nous dissimuler. « Merci. » J'aurais voulu lui dire « Je t'aime. » mais la manière dont je la regarde le fait pour moi.
(c) AMIANTE



come back but stay. ☾
My happy little pill take me away, dry my eyes, bring color to my skies. My sweet little pill tame my hunger lie within, numb my skin. « Nuo c'est mon bébé, Nawei c'est mon tout petit et le Nowei c'est ma vie. » By lila  

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6915-lee-ae-cha-coume-si-jou-n-existais-pas-elle-y-passe-a-coute-de-mouah http://www.shaketheworld.net/t6907-lee-ae-cha-aicha-aicha-ecoute http://www.shaketheworld.net/t6914-lee-ae-cha#243206


Re: Broken mind + Weicha ☆  Lun 20 Juin - 1:12


Broken mind


(UNKNOW) ▽ Scars. A cold reminder you once had a past you couldn't handle.
Quand Nawei me prend dans ses bras, c'est comme si j'étais complète. Comme si on me redonnait une partie de moi qui m'aurait été arrachée. Je ferme les yeux et savoure ce moment comme si c'était le dernier, comme si j'avais peur qu'il s'en aille. Mas il ne partira pas. Jamais il ne me laissera, j'en suis sûre et moi non plus je ne l'abandonnerai jamais. Je pourrai pas. Rien que quand il s'éloigne, quand on est pas dans la même pièce, dans le même bâtiment, je me sens vide. Totalement vide, comme si un grand trou noir se formait dans ma poitrine et avalait tout. Même Hyun Ki ne peut pas combler totalement ce puits sans fond. Hyun Ki, c'est mon étoile, celui qui me donne du courage, celui que j'admire plus que n'importe qui, celui qui me permet de m'élever et qui veille sur moi. Mais Nawei, Nawei c'est mon soleil. Je sais qu'il n'a rien d'un mec lumineux, qu'il est même très sombre, mais les autres ne peuvent pas le voir comme moi je le vois. Ils peuvent pas comprendre que les sourires de mon jumeau, même si ils sont rares, ils peuvent faire fondre la neige tellement il est beau. Ils pigent pas que y'a que lui qui peut réchauffer mon cœur quand à l'intérieur c'est le blizzard. Il a pas à me parler, je veux pas qu'il me fasse de grands discours, nan. Entre nous c'est pas juste de l'amour, l'amour c'est pour les films abrutissant que toutes les pétasses du collège adorent regarder. Nan, nous c'est de la fusion. Deux atomes, deux êtres qui ne font qu'un.

Je serre son T-Shirt entre mes doigts pour qu'il soit encore plus près de moi. Je profite aussi parce que c'est lui qui a commencé à me prendre dans ses bras et les marques d'affections physiques de Nawei, je les savoure comme une affamée. C'est pas qu'elles sont rares, c'est plutôt qu'elles sont uniques.

Il me dit que Naeyung de toute façon, il l'aime pas. Je souris et je réponds « Je sais ». Parce que je sais que c'est pas totalement vrai. Je sais qu'en réalité, elle t'a fait du mal. Et tu sais que j'ai envie de la faire encore plus souffrir cette sale pute. C'est peut être plus sombre dans son regard que dans le mien, mais mon cœur il est noir d'encre quand on blesse mon frère. Quand on le frappe, quand on le martyrise, quand on l'humilie, c'est comme si moi aussi je prenais. C'est pas la même douleur, mais c'est la même peine. La tristesse dans ses pupilles, elle se reflète dans les miennes, tout comme le bonheur quand il est heureux ou le désespoir quand on s'acharne sur lui.

C'est cet instant de complicité parfaite, de synchronisation complète que Hyun Ki brise en entrant dans la chambre. Je l'ai même pas entendu arriver alors que c'est moi qui fait toujours le guet quand Nawei et moi on planque les bouteilles de Man', parce que j'ai l'oreille la plus fine de la maison et peut être même du quartier d'après notre voisine. Nawei lui, il observe. Et Hyun Ki il protège. Il a l'air essoufflé, comme si il avait couru en montant les marches de l'escalier. Je pourrai lui en vouloir d'avoir rompu notre moment à Nawei et moi. Nawei je suis sûre qu'il lui en veut. Mais pas moi, parce que Hyun Ki il comprend, il insiste pas. Il s'en va sans poser plus de question en nous laissant tous les eux là, sous l'abri des draps, blottis l'un contre l'autre. De toute façon il sait qu'on pourrait pas expliquer ce qu'on est en train de faire, et même si on pouvait il comprendrait pas.

Le merci de Nawei brise le silence qui s'est imposé après le départ de Hyun Ki. Je lui souris et attrape sa main pour la serrer dans la mienne en répondant : « Je serai toujours là pour toi. » C'est une promesse, un vieux pacte qu'on a signé à l'instant où on est venus au monde e même temps. C'est dans notre sang, dans nos gènes, on peut pas être l'un sans l'autre physiquement c'est juste pas possible. Et comme on sera forcément toujours ensemble, faudra toujours qu'on prenne soin l'un de l'autre. Toujours.

« Toujours. »
(c) AMIANTE




Puisqu'ici rien n'a de sens...
Je me lève et je prends des pilules pour dormir Je prends le métro dans la meute je rêve de partir dans des pays où il fait chaud à l'autre bout du monde, loin de ce boulot qui me tue et qui creuse ma tombe puisqu'on est rien de rien, que du vide, que du vent, sûr qu'on est rien que des morts vivants.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Broken mind + Weicha ☆  Aujourd'hui à 11:37


Revenir en haut Aller en bas

Broken mind + Weicha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Welcome to my broken mind w/ Wallis J. Queen
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Défouloir :: Boîte à souvenirs :: Rp clos ou abandonnés-