88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Lun 20 Juin - 0:59


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   

  C'est vrai que ce jeu est une perte cruelle de gain. Il y a au final plus de perdants que de gagnants, mais c'est justement là le but, puisque le fait de gagner signifie qu'il y a possibilité d'être dans le cercle très fermé des vainqueurs. C'est une sorte de fierté que de pouvoir gagner à ce jeu puisque la majorité perd. « Quand tu gagneras tu comprendras l'utilité de ce jeu » dis-je en tapotant son épaule, comprenant totalement son incompréhension. Je suis moi aussi passée par cette étape lorsque pour la première fois j'ai découvert ce jeu. Autant dire que j'ai été particulièrement frustrée en voyant le déroulement de ce jeu qui me semblait dénuer de tout sens. Je rigole presque à sa remarque quand il me demande s'il y a un moyen de gagner ce jeu stupide qui semble le désappointer. Je hausse des épaules. Le seul véritable moyen c'est de soudoyer celle qui gère le jeu, par de l'argent ou par une toute autre façon. « Il y en a effet un moyen mais je doute qu'elle te plaise  . . . Donne moi quelques billets ». Je regarde intensément Kazu pour qu'il m'écoute et lui dis de miser le double de ce qu'il a mis précédemment, en espérant ne pas me tromper et faire les choses correctement. Pendant que le jeu commence, je m'approche de la jeune femme, discrètement et lui glisse les quelques billets que j'ai en main, lui faisant quelques signes évocateurs. Elle ne dit rien et se contente simplement de faire son travail. Je reste non loin de sa silhouette, prête à bondir en cas de chute. Comme je m'y attendais la femme laisse Kazu avoir la chance de gagner cette partie. Il n'a pas eu toute la mise mais une partie, enlevant sûrement sa frustration de départ. « Bon changeons de jeu, celui-ci n'apporte pas grand chose et tu vas plus perdre que gagner. Choisis le prochain jeu, je laisse faire ton flair de débutant ». Je suis certaine qu'il doit en connaître des jeux, un minimum en tout cas. « Fais toi plaisir, tu as une large gamme de jeu alors dis moi celui qui t'intéresserait le plus et on s'y rend ». Il faut qu'il se fasse plaisir aussi et qu'il ne soit pas tout le temps frustré, il risque de regretter d'être venu ici en ayant plus perdu que gagné, mais de toute manière en venant dans ce type d'endroit et en participant aux activités c'est le risque. La plupart repart avec les poches plus ou moins vides.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Sam 25 Juin - 14:05


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   

A part pouvoir se pavaner en gonflant le torse quand on a gagné une partie pour montrer aux autres que ce n’était que des minables perdants, je n’en voyais vraiment pas l’utilité. Et pour ma part, ce genre de réaction m’intéressait que très peu. J’étais plus du genre subtile que bourrin. Et ses explications ne faisaient que confirmer cette idée de m’as-tu-vu que je détestais tant. Ce n’était pas pour rien si je n’aimais pas quand Sacha jouait les divas quand elle était en ma présence, elle savait qu’il fallait mieux éviter d’agir de la sorte sous mon nez. J’avais beau être riche, je n’avais aucun mérite à le foutre sous le nez du premier venu. Si j’étais certain de perdre à chaque tour, car j’étais convaincu d’être dans le collimateur de celle qui faisait tourner les gains, autant passer directement à la case tricherie, ca serait plus rapide. Cependant, Momo m’apprit que la manière qu’elle avait en tête ne me plairait guère. Je lui jetais un coup d’œil alors qu’elle insistait, lui donnant quelques billets discrètement qu’elle fourrait dans la poche de la jeune femme. Ca en était presque pathétique. Je ricanais dans ma barbe. Ce jeu descendait de plus en plus dans mon estime. Moi qui pensait qu’on était là pour jouer des tours à nos adversaires en bluffant, mentant, cachant d’autres cartes dans nos manches et encore plus … mais donner de l’argent à celui qui veillait au bienêtre du jeu pour gagner, je trouvais ca bien triste. Le gagnant ne méritait pas vraiment sa victoire en jouant de la sorte. C’était à celui qui donnait la plus grosse somme d’argent, mh ? et je ricanais en voyant que ca marchait avec Momo, bien qu’elle ne me mit qu’une partie de la mise gagnante comme pour me provoquer d’avantage. Quand j’entends la sango me proposer de changer de jeu, je ne me fais pas prier. Pourtant avant, je griffonne sur un bout de papier, me glissant dans le dos de la banquière, je glisse discrètement le papier dans sa poche arrière de son jeans, lui donnant une petite claque au passage. Je lui adressais un sourire évocateur avant de m’éloigner pour rejoindre mon mentor. La balle était dans son camp, elle pouvait m’appeler si elle le voulait, elle m’avait légèrement excité à se la jouer si intouchable. Un défi. Apres tout on était la pour les jeux illégaux, mais si je pouvais faire une ou deux prises, je n’allais pas cracher dessus. Je vagabondais à la suite de ma jument, zieutant table sur table. La plupart m’était inconnu, mais une retenu mon attention, et un sourire élargit mes lèvres. « Ca je connais ! Une bonne vieille partie de poker, ca te branche ? » lançais-je à Momo, me dirigeant déjà vers mon objectif. C’était un classique, mais rien ne valait les antiquités, non ?
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   


UC

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Dim 3 Juil - 11:44


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   


  Je préfère rapidement changer de jeu, ne trouvant, moi non plus, pas de grand plaisir dans ce jeu si frustrant. J'avoue que j'aime voir ces pauvres individus perdre des sommes astronomiques, s'énervant facilement face à ces nombreux échecs mais je ne suis pas non plus capable de passer des heures entières à regarder ce jeu, si peu avantageux. Il est préférable de passer rapidement à autre chose, au risque de sortir d'ici sans avoir gagné une partie ou de n'en sortir que plus frustré. Kazu propose alors de se rendre sur la table du poker, ce qui me fait esquisser un léger sourire. Pourquoi cela ne m'étonne absolument pas ? En général, c'est le tout premier jeu que les personnes prennent en arrivant ici, le prenant d'assaut. Il faut dire que le poker est un jeu universel, que tout le monde connaît à peu près bien. « Ok allons-y, j'espère que tu t'y connais très bien car dans ce jeu, la triche est à son apogée, seul le meilleur tricheur va pouvoir gagner ». Il suffit de cacher quelques cartes, de faire alliance avec d'autres pour en faire tomber certains, de mentir, pour gagner, ou pour perdre. Nous nous approchons donc de la table où déjà beaucoup de personnes y sont installées, lançant des regards suspicieux à chacun. J'aperçois alors une femme pulpeuse, assise près d'un homme particulièrement riche, qui semble accompagner cet homme à ses côtés, observant chacune de ses cartes mais qui, étrangement, fait des signes évocateurs à un des concurrents. Il faut toujours se méfier des personnes, même celles qui sont au plus près de nous, au risque de tout perdre. « Tu prends la prochaine partie ? ». La prochaine partie ne se fait pas attendre puisqu'elle se termine quelques minutes après que l'on soit arrivé. Je laisse Kazu s'installer autour de la table, m'asseyant à ses côtés, impatiente de voir ce dont il est capable pour ce jeu. « Je doute avoir besoin de t'expliquer  les règles du jeu, tu les connais assez bien, je te laisse donc faire, à toi de savoir comment tu vas et peux tricher, mais si tu as besoin de conseils, je suis là, je te laisse juste faire pour le premier tour, histoire de voir comment tu t'en sors ». Mais j'ai comme le sentiment qu'il va plutôt bien se débrouiller, même s'il a en face de lui des adversaires coriaces qui s'y connaissent sûrement beaucoup mieux que lui.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Mer 3 Aoû - 0:54


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   

J’avais choisi le poker, car il s’agissait d’un jeu universel. Bien plus accessible à ma humble personne que ces jeux trop compliqué à la mort moi le nœud dont je n’avais toujours pas compris le concept. J’avais bien conscience que c’était bien loin des petites soirées que l’on se faisait entre potes au strip poker et où je mettais la moitié de l’assemblée à poils sans lever le petit doigt. J’en avais vu des filles jeongals en sous-vêtements grâce à ce jeu. C’était pas mon favori pour rien. Je haussais les épaules. « J’arrive à bien bluffer. » répondis-je simplement. Il m’arrivait de faire croire à mes adversaires que j’avais un jeu imparable alors que j’avais une main merdique. Apres, je me rendais bien compte que je jouais ce soir dans la cour des grands, rien avoir avec ce que j’avais connu jusqu’à présent. J’allais surement perdre et me ramasser en beauté, mais au moins, je pourrais essayer d’étaler un peu de mon talent de manipulation et d’observation, et non plus, juste à attendre la sentence qui allait tomber sur ma personne. J’approchais de la table à la suite de Momo où un nombre surprenant de personnes se réunissaient que ce soit pour jouer ou pour regarder simplement. Je remarquais également la jeune femme pulpeuse qui jouait de ses charmes pour pourvoir tricher à l’insu de son partenaire pour un autre. C’était vieux comme le monde comme technique, mais ca marchait toujours. Comment un homme pouvait-il résister à une jolie femme ? Je souris, provocateur. « Tu crois que je pourrais me la mettre dans la poche ? » lâchais-je soudain en montrant la jeune femme d’un mouvement de tête, tout en ricanant. « Va pour la prochaine partie. » ca me laissait le temps de voir à quel genre d’adversaire j’avais affaire. Néanmoins, je pris place assez vite autour de la table, recevant mes cartes. « A vos ordres maitresse ! » la taquinais-je avant de jeter un coup d’œil aux cartes que je tenais entre mes mains. J’évitais de faire la grimace en voyant ce que je tenais là, gardant un visage totalement neutre. J’avais deux choix. Choisir de me coucher dès le début et être prudent, où commencer fort, et jouer le bluff à fond. J’étais là pour m’amuser et je n’avais rien à perdre, je choisis donc la deuxième solution. Je foncais dans le tas, jouant la carte du triple barrel. C’était une technique de bluff qui consistait à joue de grosses sommes trois fois d’affiler pour faire croire à une confiance en soi assez grande, obligeant ses adversaires à suivre où à se couche suite au doute engendrer. Je fis le premier à miser et j’avançais une tour de jetons sur le tapis, éveillant de gros yeux face à moi. Cette prise de risque se fit se coucher deux joueurs pas assez téméraires déjà. J’attirais l’attention de la jeune femme pulpeuse également, piquant sa curiosité à vif. Je lui fis un clin d’œil avant de reporter mon attention sur le jeu. La premier manche se déroulait bien. Espérons que ce soit de même pour la suite…
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   


UC

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Jeu 1 Sep - 19:31


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   

  Je fronce des sourcils, observant d'un œil attentif la femme se trouvant face à nous, mettant en avant ses charmes envoûtants. C'est vrai que tout homme passant à ses côtés doit être particulièrement attentif à son décolleté long de trois mètres de haut et ses formes si aguicheuses, de quoi me donner la nausée. Ce n'est pas que je n'aime pas ce type de femmes, mais je n'ai jamais compris la raison d'autant attirance, et je les trouve souvent bien trop vulgaires, dénigrants le genre féminin, mais chacun est comme il est. Il faut de tout pour faire un monde. Je lui donne une petite tape sur l'épaule, un sourire aux lèvres, « je suis certaine que tu peux l'avoir dans ton lit ce soir même si tu veux, il suffit de lui montrer que t'es doué, que tu peux ramener de l'argent à la maison et t'es certain de passer une bonne soirée ». De plus, contrairement à cet homme âgé à ses côtés, Kazu, lui, il était jeune et indirectement c'était un atout des plus alléchants. Doué, riche par de tels jeux et jeune, de quoi attirer une foule de femmes. « Mais ne te précipite pas trop sur la première venue, tu auras l'occasion d'en avoir d'autres », il faut dire que c'est le lieu idéal pour ce type de rencontres, surtout pour lui, jeune novice. Des femmes pulpeuses, aguicheuses, sensuelles, ça court les tables.
Reportant mon attention sur le jeu, je suis moi-même surprise de voir à quel point Kazu est si sûr de lui et surtout, si imprudent. Est-il certain de vouloir jouer ainsi dès le début ? En même temps il a certainement raison, c'est une bonne ruse pour noyer le poisson dans l'eau et puis cela lui permet de terroriser un peu ses adversaires, montrant qu'il n'est pas n'importe qui et pas qu'un débutant, mais j'ai quand même peur pour lui. Je pose ma main sur la sienne, « T'es certain de vouloir être si rapide, t'as pensé aux conséquences de tes actes ? Ne sois pas trop rapide non plus dans le jeu ». Mais il semble savoir ce qu'il fait donc je le laisse terminer sa partie, observant chaque fait et geste. J'espère qu'il gagnera cette partie, juste par plaisir personnel et puis surtout parce que s'il gagne cette partie, les autres risquent de le voir comme un véritable adversaire, jeune, téméraire, bref, de quoi bluffer sans problème.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Lun 10 Oct - 21:12


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   

Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire à la remarque de ma maman jument. Certes, la jeune femme était sublime. Elle avait tout là où il fallait. Qui pouvait lui en vouloir de jouer de ses atouts pour avoir la belle vie. Malheureusement, ça voulait aussi dire que c’était une croqueuse de diamant, courant après l’argent des jeunes ou vieux hommes trop naïfs. Ca voulait aussi dire, qu’avec un de séduction et de manipulation, on pouvait facilement jouer au même jeu qu’elle et tourner le tout à notre avantage pour la faire marcher elle. Autrement dit, c’était une femme qui pouvait jouer les femmes faciles pour un peu d’argent. « Enfin de compte, ce genre de femme facile, très peu pour moi. » J’avais un faible pour les fortes têtes, et les tigresses qui sortaient les griffes quand on leur marchait sur les pieds. Je devais être un peu maso sur les bords, mais c’était comme ca que j’aimais les femmes. Ca ne m’avait jamais réussi d’ailleurs un tel choix, mais j’avais beau faire, je recommençais toujours avec les mêmes. « T’inquiètes pas, je crois qu’elle préfère les vieux. » glissais-je discrètement à l’oreille de la sango, alors que la jeune femme en question croissait mon regard et je lui faisais un clin d’œil, lui arrachant un petit sourire gênée. « Regardes là, si un simple clin d’œil la fait déjà rougir, je n’ose pas imaginer le reste. » je ricanais tout en prenant place. Je pouvais en avoir mille mieux qu’elle, même si j’avais laissé passer la meilleure d’entre elles.

Ne craignant pas le jeu dangereux auquel je jouais, je m’y engouffrais sur de moi. je pouvais bien tout y perdre, je n’en avais que faire. Je faisais celui qui savait tout. Je jouais au vétéran des lieux, comme si les jeux de cartes n’avaient plus aucun secret pour moi. Je voulais effrayer mes adversaires avant même qu’ils n’aient l’occasion de me mettre au tapis. Qu’ils tremblent tous sous l’hésitation et la peur de perdre leur gain. Qu’il se couche face à mon bluff qui cachait tant de chose, que ce soit pour le jeu ou la vie. Je posais ma main sur celle que Momo posait sur la mienne, lui souriant de façon rassurante. « Je n’ai pas pensé aux conséquences, non. Et je m’en fiche bien à vrai dire. Ce n’est pas mon fric, si je le perd, c’est du pareil au même pour moi. Alors oui, je suis sûr de vouloir m’engouffrer dans le jeu si rapidement. » La partie commença. Je me retrouvais avec un jeu de merde, disons-le. Pourtant, je ne laissais rien paraitre, et misait comme si j’avais la perfection entre mes doigts. Contre toute attente, je gagnais la partie haut la main sous les yeux médusés de mes ennemis en voyant le jeu que je possédais. Je ricanais en ramassant le pactole que je venais de ramasser. Voyant qu’une chaise se libérait à mes côtés, je tirais ma jument noire par le poignet, la forçant à s’assoir. « Toi aussi viens jouer ! Tu me montreras à quel point tu es douée. Je te mets au défi de me plumer. » je partis d’un rire enivrant, me noyant dans l’ivresse de la luxure.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   


UC

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Ven 14 Oct - 0:47


   
ft. Kazuya & Mo Yeon

   
Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre et d’un accord furieux me noyer en son sang

   
   


Je rigole légèrement alors que Kazu me précise qu'il n'aime pas les femmes faciles, « tu sais que parfois les femmes jouent aux faibles mais c'est justement leur faiblesse qui permet de manipuler les hommes ». Parce que si les femmes n'étaient pas faibles alors les hommes ne se sentiraient pas aussi forts et n'agiraient pas comme ils le font. Mais je suis une femme, alors forcément, pour moi, la femme est aussi forte que l'homme, pas physiquement, mais intellectuellement parlant. Ceci dit, je doute aussi que cela soit une femme pour lui, ou alors juste pour libérer sa libido, rien de plus. Je ne connais pas réellement le type de femmes que Kazu aime, mais j'ai quelques pistes. « Oh parce que tu ne fais pas encore partie de la catégorie vieux ? » demandais-je pour plaisanter tout en lui faisant un clin d’œil. Il est loin d'être vieux Kazu, il a presque le même âge que moi mais c'est histoire de le charrier car on a beau être jeune en terme d'âge, on peut très bien être vieux en terme de mentalité. Je tapote doucement son épaule, « c'est parce que c'est toi qui lui fais un clin d'oeil, si ça avait été un autre, elle n'aurait sûrement pas réagi ainsi et puis . . . ne te plains pas trop, au moins tu sais que tu plais, même à celles qui aiment les vieux ». En même temps, je comprends cette femme. Au moins les hommes vieux ont de l'expérience, ne sont pas autant prises de tête que certains jeunes n'ayant aucune maturité et puis, la plupart du temps, ce sont tous des riches, milliardaires, roulant sur l'or. C'est souvent plus facile de se faire entretenir que de s'entretenir soi-même.

Je ressens bien le fait qu'il ait envie de s'aventurer dans ce cercle infernal de perte, d'adrénaline. Je ne peux que le comprendre. Cet aspect si sombre de la société, cette communauté cachée dans les bas fonds, a toujours quelque chose d'attrayant. C'est bien pour cette raison que je suis ici à l'heure actuelle et qu'il m'arrive de voguer de table en table, juste pour apprécier cette atmosphère si particulière. Je laisse donc Kazu faire puisqu'il ne semble pas avoir peur de perdre tout cet argent. Qu'il en soit ainsi. Fort heureusement il gagne la partie, lui permettant de rafler pas mal d'argent. « Tu t'en sors bien » dis-je avec un petit sourire au coin. J'hésite quelques secondes lorsqu'il me demande de l'accompagner sur ce chemin sinueux, désireux de voir comment je m'en sors. J'hésite quelques secondes, ne sachant pas si c'est réellement une bonne idée d'entrer dans ce cercle dangereux. Contrairement à lui, mon argent m'est très précieux et je ne désire pas le perdre, pas comme ça. Mais en même temps, il me lance un défi, et je déteste tourner les talons. « Ok ! Mais ne t'attends pas à d'excellentes performantes ». Le jeux commence doucement, sans réelles prises de risque. Et puis petit à petit, au fil des secondes, des cartes, le jeu se corse, chacun regardant autour de soi. Je reconnais immédiatement les personnes qui mentent, à cause de leur regard, de la sueur sur leur front, mais aussi de la manière dont ils tiennent les cartes. Ce sont des habitués alors forcément j'ai eu l'occasion de les observer, de les analyser, de comprendre chacun de leur comportement. J'enchéris de plus en plus, faisant tomber quelques-uns, mais à la fin il n'en reste que trois dont Kazu. Le problème étant que Kazu . . . je ne sais pas si je peux le battre ou pas. L'autre oui, mais lui . . . je ne l'ai pas assez observé pour savoir si je peux gagner contre lui. Il est temps de montrer ses cartes. J'espère juste que le maître va surpasser l'élève et pas le contraire . . .

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

FONDATEUR • i see everything
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Ven 14 Oct - 0:47

Le membre 'Baik Mo Yeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION & ATTAQUE !' :

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya] ☆  Aujourd'hui à 17:32


Revenir en haut Aller en bas

Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre [Feat Kazuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Tiago||Si tu veux m'essayer, c'est pas un problème...||Feat K. Flamme
» La nuit apporte la rosée. Moi je veux t'apporter la joie d'une amitié. //feat North [END]
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Digital City :: Zone Sud-