Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2  Suivant

You needed me... | ft. tasyoung

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 4 Mai - 14:38

You needed me...
To feel a little more
TASYOUNG



Une addiction. Voilà exactement ce à quoi elle était confrontée à présent. Elle le sait, le sent, ça crame au plus profond de son être. La vice-présidente est complètement accro. Mais quelle est cette chose qui la consume, qui l'abrutie à ce point. L'endormant dans des cris de jouissance. Elle aime, ce contact, chaud et passionné. Et plus le temps passe, plus elle en manque, plus elle en réclame. Peut-être parce qu'elle se noie trop dans ce bonheur sincère. Véritable. Peu importe... elle est là, il est là. Elle l'attire à peine ont-ils franchi la porte, elle l'embrasse avec fougue, mordille ses lèvres, sa mâchoire. C'est pressé, mais pas maladroit, elle sait ce qu'elle fait. Ce qu'elle veut. Elle en a envie, lui aussi. Et ce soir, rien n'est gentil. C'est virulent, un peu brutal. Elle n'est pas ivre, si ce n'est de lui, mais toute la soirée, ils se sont cherchés, sans jamais se toucher et à présent, il était temps de réparer cette injustice. Les mains à sa taille, elle ne perd pas de temps, retire son haut dans une hantise des plus révélatrices, puis enlève le sien, avant de le ramener contre son corps et de baiser chaque zone de sa peau qui s'offre à elle. Suçotant ce cou, léchant cette épaule. Tout en le poussant contre le premier lit se présentant. Elle se fiche pas mal du reste, ne voit qu'une chose ; ce besoin viscéral qu'il la prenne. Alors, ils se laissent tomber sur le matelas et elle attrape ses poignets, empêchant ses mains baladeuses de la toucher davantage. Joueuse. Elle les maintient et passe ses cheveux d'un seul et unique côté de son visage, puis se penche pour mordiller ses clavicules et déposer des baisers papillons sur son torse abîmé. « Tu restes, ce soir ? » question bête, il ne pouvait pas partir, à présent qu'elle était sur lui et qu'elle lui offrait ce qu'il aimait. Il ne pouvait pas partir, parce qu'ils brûlaient tous les deux de cette même envie. Un plaisir promis et partagé, dans leurs iris dénonciatrices.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 4 Mai - 14:41

I'm so sorry to be like that.
TASYOUNG



Un soupire profond quitta les lèvres du syrien alors qu'il se délestait enfin, et avec plaisir, de cette cravate entravant sa respiration ; et ce quand bien même la rapidité dure de son souffle n'avait en rien pour cause ledit accessoire. Les pupilles sombres, dilatées par le besoin et l'envie plus grande à chaque instant, il remonta le coin de ses lèvres en un rictus narquois, prétentieux, entendu. Sa chemise déjà ôtée par les mains devenues expertes de son corps de sa vice-présidente, il courba légèrement le corps, la tête vers l'arrière, pour profiter un peu plus de chaque caresse fiévreuse qu'elle daignait lui offrir. Ses baisers déposés çà et là, avec douceur, et pourtant avec empressement, lui rappelèrent à quel point il aimait son touché et son contact. Glissant ses mains dans ses cheveux pour empoigner avec fermeté ses mèches, il l'obligea à remonter ses yeux jusqu'aux siens, appuyant chacun de ses mots avec une dureté trop peu feinte. Une prétention réelle. Une supériorité qui se voulait évidente. « T'arrives encore à parler ? Pourquoi t'as pas encore la bouche pleine ? Tu veux que je refroidisse ? » Il posa malgré tout un baiser rapide contre ses lèvres, un peu sec, un peu brute.
C'était la première fois, avec elle du moins, que Tasyr se laissait aller à sa véritable nature, à son empressement habituel, sans ressentir le besoin de freiner ses ardeurs. Il était las de jouer, savait qu'elle lui pardonnerait ; ils n'étaient plus à ça près. Surtout ce soir. Elle lui devait bien ça. Elle lui devait ça comme une faveur pour l'avoir entraîné à cette soirée mondaine où il ne s'était senti à sa place, à aucun moment. Tâche. Gêné. Honteux de c'qu'il était. Las de la voir si près, si loin en même temps, d'pas pouvoir la toucher. De la sentir contre ses hanches, quand personne regardait, et de la voir l'instant d'après à siroter un verre, la paille mordillée. Aguicheuse.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 4 Mai - 14:43

You needed me...
To feel a little more
TASYOUNG



Elle ne s'y attendait pas, écarquilla les yeux l'espace de deux minutes, puis elle se voyait sourire. Elle savait bien que ça finirait par arriver, elle n'en doutait pas, ne lui en voulait pas ; mais ce soir, Kee Young n'avait pas envie de faire ce qu'il lui disait. Ce n'était pas vraiment son ton qui était responsable de cette décision, mais plutôt cette soirée en elle-même, qui l'avait rendue luxueuse. Aguicheuse, joueuse, surtout. Elle voulait qu'il devienne fou, que son arrogance supplie qu'elle lui fasse plus de faveur ; faveur qu'elle ne comptait pas lui donner dans l'instant. « Vas-y, essaye de refroidir pour voir. » c'était une menace dès plus innocente, elle se contentait simplement de défier cette autorité qu'il se donnait. À son baiser, elle recula vivement la tête, avant de mordre son nez et le forcer à s'allonger, glissant ses lèvres sur son torse, descendant jusqu'au bas de son ventre, s'arrêtant un instant à son nombril, pour le cajoler avec envie. Puis relevant les yeux vers lui, elle descendit la fermeture de son pantalon, s'aidant de ses dents. Et pourtant, elle s'arrêtait là, écartant ses jambes de ses mains pour aller embrasser l'intérieur de ses cuises, à même le tissus noir. À genoux, elle se redressait, pour voir son visage et accoudée à une jambe, elle dessinait la forme de son intimité avec son doigt. Pressant parfois cette main joueuse un peu plus pour le frustrer, jusqu'à se redresser encore d'avantage et appuyer son ventre contre son membre, en se servant de ses mains pour commencer à baisser très doucement les vêtements restant. « Tu ne demandes pas correctement. » s'il voulait qu'elle se donne, il allait devoir la motiver plus encore et ce, quand bien même rien que sa présence suffisait à la rendre dingue.


Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 4 Mai - 15:51

I'm so sorry to be like that.
TASYOUNG






Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 4 Mai - 16:32

You needed me...
To feel a little more
TASYOUNG




Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 4 Mai - 18:10

I'm so sorry to be like that.
TASYOUNG







Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Ven 6 Mai - 15:53

You needed me...
To feel a little more
TASYOUNG





Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Ven 6 Mai - 16:38

I'm so sorry to be like that.
TASYOUNG


 





Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 11 Mai - 14:27

You needed me...
To feel a little more
TASYOUNG





Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty Mer 11 Mai - 15:30

I'm so sorry to be like that.
TASYOUNG




La porte ouverte à la volée le figea dans son action, et son regard paniqué rencontra celui grand ouvert d'une renarde trop curieuse. Il leur fallu à eux deux quelques secondes pour réaliser l'ampleur de la situation, avant que l'américaine ne se cache les yeux en poussant plusieurs cris d'indignation. « Oh mon dieu, c'est pas moi, j'ai rien vu, j'ai pas fait exprès, continuez... NE CONTINUEZ PAS PUTAIN, JE VEUX PAS QUE VOUS CONTINUIEZ MAINTENANT QUE JE LE SAIS ! Oh mon dieu, YIYIIIIIII, y'a la présidence qui copule ! » Le claquement de porte fit sursauter le syrien qui eut tout juste le temps d'apercevoir une deuxième ombre par l'encadrement de la porte. « putain.. Comment te couper la trique en quelques secondes. » Se redressant lourdement sur ses avant-bras, quittant la chaleur moite de sa seconde, Tasyr retomba sur le dos à ses côtés, silencieux quelques secondes. Voilà typiquement le genre de situation pour laquelle il espérait n'avoir jamais à pousser les choses plus loin avec Lei, au dortoir. Lei. Lei, lei, toujours Lei, incessamment. Toujours dans un coin de sa tête, omniprésente en son palpitant. Même dans les instants les plus intimes de sa vie, il en avait toujours eu conscience ; se l'avouait seulement maintenant, encore effrayé pourtant. « Keen.. J'crois qu'il faut qu'on parle. » Il était peut-être temps, après tout, de prendre ses responsabilités, d'agir en adulte.





Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
You needed me... | ft. tasyoung Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !