88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 1


SCHOOL MASTER • follow my lead
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Mar 17 Mai - 17:22

J’ai eu peur. Pour la première fois depuis super longtemps j’ai eu peur. Peur qu’elle puisse m’échapper, disparaitre. J’ai eu peur quand j’ai réalisé qu’elle était coincé dans ce foutu bâtiment. J’ai eu peur de la voir si … Putain. Assis sur ce banc devant l’hôpital j’ai le cœur qui bat la chamade parce que je ne sais pas. Je ne sais pas comment elle va, je n’ai pas osé franchir les murs de ce bâtiment, ni même appeler mon frère pour savoir. J’ai besoin de faire le point. Les urgentistes m’ont mis des compresses sur ma blessure à l’avant-bras. Rien que je n’ai jamais connu. J’aurais dû penser à moi, moi le Bom Chan égoïste, pourtant c’est son image qui m’oppresse. C’est son image qui me hante. De la voir si … elle aurait pu crever si je n’étais pas arrivé. Et là encore … là encore elle n’aura pas la moindre idée que j’étais celui qui a veillé à sa vie … Là encore elle ignorera que j’étais celui qui avait risqué sa vie pour sauver la sienne. Mais putain je m’en fou. Je m’en fou de savoir qu’elle ne me voit que comme une putain de vermine, un mec qu’elle aimerait jeter de sa vie, je m’en fou d’avoir le mauvais rôle tant qu’elle est vivante pour pouvoir me détester ça me suffit. Quand je vois mon frère sortir de l’hôpital au téléphone je ne peux m’empêcher d’approcher de lui. Il est surprit de me voir. Peut-être qu’il aurait préféré me voir crever dans les flammes ? Il fixe ma blessure, raccroche rapidement et me regarde, sans savoir quoi me dire. Rare sont les fois où on se retrouve tous les deux en tête à tête. Notre carrure est différente, il est moins musclé que moi et je fais plus imposant, mais il fait moins marqué, plus jeune. Il passe une main sur sa nuque. « Tu vas où ? » Ma voix est froide, pleine de suspicions. « Mère m’a appelé … je dois aller la retrouver pour… » «  Tu laisses Lin Yao seule ? » Mes yeux se plissent et ma lèvre se pince. Il se redresse comme si soudain j’heurtais sa fierté de mâle. « Les visites sont bientôt terminées, elle doit se reposer de toute façon et j’ai du boulot. » Il est hargneux et moi je le fixe, sans ciller. Il me bouscule en passant à côté de moi. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me demande comment j’allais mais je dois avouer que sur le coup ça me fait un pincement au cœur et me donne encore plus la rage. Court voir ta mère pauvre pantin enfantin. Il me dégoûte. Il me dégoûte vraiment. Je le laisse partir et fini par entrer dans le bâtiment. Je me présente à l’accueil « J’ai oublié mon portefeuille dans la chambre de ma femme, j’ai encore le temps d’aller le récupérer ? » demandais-je sans me démonter. La femme de l’accueil me fixe surprise et fini par me dire «  Oui bien sûre, les époux peuvent rester toute la nuit vous savez. » M’annonce-t-elle m’arrachant un demi-sourire satisfait. Je fais semblant d’avoir oublié le numéro de la chambre, jouant le rôle du mari inquiet à la perfection. Si je ne suis pas vraiment son mari ou fiancé, ou même petit ami, je suis au moins sincèrement inquiet. Je n’ai pas la moindre idée de son état de santé … alors quand j’entre dans la chambre je ne sais pas si elle dort ou si elle est encore inconsciente. J’avance doucement près du lit et tire une chaise pour pouvoir m’assoir à côté d’elle. Distraitement j’attrape sa main tentant de ne pas lui faire de mal malgré moi. Comment tu vas petit ange … ?
 



Syu aime fort son bombom :y::
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Mer 18 Mai - 11:31

ITS OKAY IF ITS BLUR ♥ BOLIN  
C’était vague. Les souvenirs des évènements ne me revenaient que par bride, comme des flashbacks lointains que mon esprit préférait oublier. Je me souvenais surtout des sensations. Cette panique qui m’avait saisi les tripes au point de me faire hurler quand j’avais pris conscience d’être entouré par les flammes. Puis cette douleur qui m’avait fait vomir. Jamais encore je n’avais ressenti une telle dose de douleur en une seule fois. Le laser qui me brulait la peau pour faire disparaitre mes tatouages me semblait bien pâle à côté. il y a le visage de Jae, devenu noir à cause de le suie, entouré de fumée, qui se penchait vers moi, me rassurant que tout allait bien se passer. Je présumais qu’il avait sauté dans les flammes pour venir à mon secours alors que je m’étais évanouie. Mon cœur se réchauffait en pensait qu’il avait pris des risques pour la première fois pour moi, ou pour la deuxième fois plutôt. La première fois étant lors de notre première rencontre, pendant qu’une autre abusait de moi. Malgré qu’il m’ait vu me faire abuser, il ne m’avait pas vu telle une colombe souillé. Il m’avait pris sous son aile, me nettoyant les plumes sales, retirant les abimés, et même si il en avait enlevé peut être un peu trop, m’empêchant de voler à nouveau, il m’avait accepté. Il m’avait mis dans une cage dorée pour mon bien, pour avoir un œil sur moi et prendre soin plus facilement de moi. Je lui étais redevable. J’avais appris à l’aimer. Comme une habitude, comme un besoin vital. Je me sentais bien à l’instant, comme dans un nuage de coton. Mes sens revenaient peu à peu, mais je restais néanmoins encore engourdie, comme si je sortais d’un long sommeil. Ce fut n pincement au niveau de ma main droite qui me fit prendre conscience que je revenais à moi. Quelque chose la tenait, et doucement, je refermais la prise de mes doigts sur elle. Ce qui me parut un effort surhumain alors qu’au fond, je n’avais fait que les remuer. Péniblement, j’ouvrais les paupières, les refermant presque aussi rapidement, la lumière ambiante m’agressait la vue. Trop d’éclat blanc d’un seul coup. J’attendis quelques secondes avant de refaire une tentative où ca se passait mieux. Distinguant une silhouette à côté du lit, je tournais un rien la tête en sa direction. Je souris en croyant voir ce qui était Jae. Puis, plus ma vue cessait d’être trouble, et redevenait net, plus je me rendais compte de la méprise. Il s’agissait de Bom Chan et non de mon fiancé. Mon demi-sourire restait peint sur mon visage malgré tout, car je prenais conscience que ce n’était pas les traits de Jae qui m’était apparu au travers des flammes, mais son jumeau. Comment avais-je pu encore me tromper alors que je les connaissais plutôt bien maintenant ? J’étais à peine étonné de le trouver lui à la place de son frère à mon chevet. Jae était toujours égale à lui-même. « Bom Chan … » murmurais-je à peine, les lèvres sèches. Ma gorge me parut soudainement déshydratée. « Soif… » M’agitais-je sur mon lit alors que j’essayais de me redresser, mais je n’arrivais encore à rien. Le reste de mon encore engourdi par les antidouleurs que l’on m’avait prescrit.
tag: name | words: xxx | notes: i love you!
robb stark


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

SCHOOL MASTER • follow my lead
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Mer 24 Aoû - 0:13

ITS OKAY IF ITS BLUR ♥ BOLIN  

Je ne suis pas fait pour ce genre de moment, la compassion, le réconfort, les mots doux, je ne suis pas fait pour ça. Je me contente de tenir sa main le temps qu’elle se réveille. Les heures passent si lentement que lorsqu’elle bouge doucement la tête et qu’elle sort de son sommeil j’ai l’impression de rêver. Ce n’est que lorsqu’elle se met à bouger que je réalise qu’elle se réveille vraiment. Je me redresse rapidement et l’oblige à se rallonger « Je t’attrape ça, bouge pas … » ma voix n’est qu’un souffle où une pointe de douceur se fait entendre … je souris malgré moi pour la rassurer et attrape le verre dans lequel je verse de l’eau fraîche. Je lui apporte rapidement, tirant sur mes manches pour ne pas qu’elle puisse voir mon bandage. Elle serait du genre à s’en inquiéter et à culpabiliser que je puisse m’être blessé en la sauvant des flammes. Je m’assois sur le bord du lit et dégage une mèche de cheveux avant de l’aider à boire en soutenant sa tête. J’essuie l’eau qui perle sur ses lèvres sèches de mon pouce et laisse le dos de mes doigts caresser sa joue. Je n’ai pas vraiment besoin de lui demander comment elle se sent, ça se voit. Je garde un faible sourire sur mes lèvres comme si en arrêtant de sourire la peur reprendrait le dessus. Je réajuste le drap sur elle. Je sais prendre soin des gens, mais peu de gens ne le savent car peu de gens comptent vraiment pour moi. Je croise son regard et essuie la sueur sur son front avant d’attraper le gant de toilette laissé à notre disposition pour la rafraichir. Je tamponne doucement son front, ses tempes, le creux de son cou, et le haut de sa poitrine. Pour la première fois mes gestes n’ont rien de sexuel et d’aguicheur. J’ai l’impression de revenir plusieurs années en arrière à m’occuper de ma mère. Je n’ai pas su la sauver elle … mais peut être que j’ai une chance avec Lin Yao. « Comment tu te sens ? » murmurais-je faiblement pour ne pas gâcher la quiétude de la chambre dont seul le bip des battements de cœur rassurant de Lin Yao se fait entendre. La pénombre de la chambre donne un côté plus intime, plus rassurant aussi. Je baisse lentement la main pour la poser sur mes cuisses, tenant toujours ce gent de toilette humide alors que ma main libre caressait sa main distraitement. Je dois l’admettre une part de moi appréciais l’idée qu’elle puisse me reconnaitre, aussi mal soit elle.
tag: name | words: xxx | notes: i love you!
robb stark



Syu aime fort son bombom :y::
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Dim 2 Oct - 20:39

ITS OKAY IF ITS BLUR ♥ BOLIN  
J’avais d’abord cru qu’il s’agissait de Jae, mais il ne m’avait pas fallu longtemps pour reconnaitre son visage légèrement plus carré au niveau de la mâchoire et de sa carrure plus musclée que je connaissais si bien maintenant. Même si physiquement, ils avaient pas mal de points communs, ils étaient de total opposés. L’un était doux, voulant bien faire mais maladroit. L’autre, dominateur, sur de lui et provocateur. Ce fut une des raisons pour lesquels je fus surpris de voir Bom Chan à mon réveil et non, mon fiancé. Je ne lui connaissais pas cette tendresse dont il faisait preuve à mon égard en cet instant. Un jeu de provocation et de haussement avait vu le jour entre nous dès le premier regard, jeu auquel on participait avec un malin plaisir. Compassion et réconfort ne faisaient pas partie des règles de cette distraction. Silencieusement, je l’observais me tendre de l’eau, murmurant un faible merci, me mettant à siroter mon verre doucement alors que ma voix se faisait un peu moins rauque et que ma gorge cessait d’être asséchée. Je le laissais m’aider. Son regard avait l’air tiré par la fatigue et l’inquiétude. C’était-il réellement fait du souci pour moi ou quelqu’un qu’il connaissait avait aussi été blessé dans l’accident ? Je me réinstallais au fond de mon lit quand il entreprit de prendre soin de moi par de petits gestes du quotidien. Pendant toute la manœuvre, je ne le quittais pas des yeux. Mon corps se réveillait peu à peu et j’étais toute endolori, mais la douleur était supportable. Je hochais la tête à sa question. J’avais déjà vécu pire, je supporterais bien ce moment, pas besoin de l’inquiéter pour si peu. « Qu’est ce qui s’est passé ? » Je ne me souvenais des flammes qui m’avait encerclé alors que j’aidais un étudiant à se sortir des gravats, une poutre était tombé devant nous, barrant le chemin jusqu’à la sortie, au point qu’on se retrouvait coincé. Je me souvenais avoir ressenti une douleur atroce, et puis le noir complet. Autant dire que j’avais un trou de mémoire. Je n’avais même aucune idée de combien de temps j’étais inconscience. J’enlaçais mes doigts aux siens, émettant un faible sourire en écho au sien. « Et toi ? Comment tu te sens ? » Apres tout, lui aussi avait été pris dans ce terrible accident, mais ne l’ayant pas vu ce jour-là, je n’avais aucune idée de où il se trouvait. D’ailleurs, en parlant de personne disparue, je regardais dans la pièce autour de nous, un air légèrement déçu naissant sur le visage que je cachais bien vite derrière un sourire avant d’ajouter. « Jae n’est pas là ? »
tag: name | words: xxx | notes: i love you!
robb stark


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

SCHOOL MASTER • follow my lead
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Sam 15 Oct - 23:18

ITS OKAY IF ITS BLUR ♥ BOLIN  
Je continue de mettre ce gant de toilette sr son front pour la rafraichir et repose le verre sur la table de chevet. Je la laisse entremêler ses doigts aux miens, peu habitué à ce genre d’emprise que j’ai toujours considérer comme une prison. Mais avouons-le, quand il s’agit de Lin Yao, ma prison a soudain des airs plus agréable et moins étouffante. Je déglutis en acquiesçant «  Ca va j’ai presque rien. Deux trois bricoles qui passeront. » Je souris pour la rassurer avant de me rapprocher un peu plus d’elle. Et ma main libre remplace bien vite ce gant pour lui caresser les cheveux doucement. Je savais être un parfait connard quand je le voulais,  et je le voulais souvent, mais il m’arrivait d’être gentil et de savoir comment prendre soin des gens. Parce que ma mère m’avait élevé ainsi. Ne pas me laisser faire mais savoir prendre soin de ce qu’on aime réellement et qui le mérite. Parce qu’ils partent beaucoup plus vite qu’on ne le pense et en y réfléchissant c’était terrifiant. J’étais heureux d’avoir pu la sortir de là, un peu moins en la voyant réclamer Jae. Tout du moins, noter son absence avec un sourire triste que j’aurais préféré pouvoir effacer de ses lèvres. « Non. » soufflais je tout simplement. J’aurais pu en profiter pour le descendre un peu, me placer un peu mieux dans le cœur de la jeune femme, mais pas cette fois. Pas besoin d’en faire trop, parce qu’on n’a pas besoin de se haïr à cet instant. Parce que ma simple présence ici suffit à lui faire réaliser ce qu’est réellement Jae et qui je suis. Finalement, peut être que le monstre de l’histoire n’est pas celui qu’on pense. Je caresse doucement sa joue légèrement bleuté. Elle me parait si faible et si fatiguée. « Tu devrais te rendormir. Je ne bouge pas. Je reste ici et je veille sur toi. » Ma voix était douce, étrangement tendre. Comme si je voulais la rassurer. Je glisse ma main libre à la hauteur de sa perfusion, et masse délicatement sa peau autour de l’aiguille sans jamais la toucher pour ne pas lui faire mal mais pour la soulager de cette intrusion. Ce que j’avais pu apprendre avec l’hospitalisation de ma mère, sont ces détails qu’on ne connait pas toujours. Ces douleurs autres que la maladie ou les blessures. Ces douleurs qui veulent nous guérir mais qui nous arrache des grimaces. Je masse doucement le contour de sa perfusion en espérant l’apaiser ainsi, sans savoir si ça lui ferait du bien ou non. Mais au moins je tentais … j’essayais.

 
tag: name | words: xxx | notes: i love you!
robb stark



Syu aime fort son bombom :y::
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Dim 20 Nov - 20:13

ITS OKAY IF ITS BLUR ♥ BOLIN  
Inquiète. Mal à laisse. Timide. Pour la première fois depuis que je l’avais rencontré, je ressentais ce genre d’émotion pour Bom Chan. Il faut croire que passer près de la mort, ca changeait la vie et ca vous ouvrait les yeux sur certaines choses, comme il y a six ans, ce fameux soir où je pensais avoir tout perdu alors que ma vie ne faisait que commencer vraiment. Je regardais le jeune homme, sous mes longs cils, les yeux mi-clos. Il avait l’air fatigué. Les cernes sur son visage en témoignaient. Je ne savais si c’était le fait qui me laisse être douce en entremêlant mes doigts aux siens, ou si c’était le fait qu’il soit soudainement si prévenant qui m’inquiétait le plus. Il ne m’avait pas habitué à un tel comportement à mon égard. Avec personne d’ailleurs. Je ne le pensais même pas capable de prendre soin de quelqu’un de la sorte. C’était surprenant. Dans le bon sens du terme, je veux dire. Je posais ma main sur sa joue, lentement, et je souris faiblement. « Me voilà rassurée. » Il m’affirmait n’avoir qu’une ou deux bricoles, rien de grave. Même si j’en doutais, j’avais envie de le croire. Parce qu’il était ainsi. Il n’aimait pas qu’on s’inquiète pour lui, car c’était un sentiment bienveillant. Et qui disait bienveillance, disait attachement. Et de ce qu’il m’avait laissé apercevoir de lui, il avait du mal avec ces émotions un peu trop gnangnan. Même si mon inquiétude allait vers BomChan, je réclamais Jae, demandant timidement si mon fiancé était dans les parages. Parti chercher à manger peut être ? Je devais me rendre à l’évidence qu’il était absent…. Encore une fois. Mon chagrin se lut quelques secondes sur mon visage quand il confirma mes pensées, avant qu’un sourire ne vienne le masquer. « Il a dû avoir un empêchement pour le boulot. » essayais-je de lui trouver comme excuse. A qui essayais-je de mentir ? A son jumeau ou à moi-même ? Je devais bien me rendre à l’évidence qu’il n’était à mes côtés que quand ca l’arrangeait. Le fait que ce soit son jumeau et non lui qui se trouvait à mes côtés quand je me suis réveillée pour me rassurer. Ca aurait dû me pousser à me faire une raison et me donner la force de le quitter…. Peut-être quand ca ira mieux, j’y penserais sérieusement. Pour l’instant, la fatigue me faisait sans doute délirer. J’observais le citizen en silence, le voyant s’afférer autour de moi à essayer de me rendre ce moment moins douloureux. Je grimaçais une première fois quand il pinça au niveau de la perfusion. C’était plus un réflexe qu’une douleur, car je me rendis vite compte que ca me soulageait plus que ca ne faisait mal. « Ce n’est pas la première fois que tu fais cela n’est-ce pas ? » constatais-je face à ses gestes détaillés et sûr de lui. « Je viens à peine de me réveiller, je n’ai pas envie de retourner toute de suite dans la solitude du sommeil… »
tag: name | words: xxx | notes: i love you!
robb stark


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR ☆  Aujourd'hui à 11:36


Revenir en haut Aller en bas

BOLIN ♥ ITS OKAY IF ITS BLUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Hiding in the city
» Bolin ♥ All your senses are lost in mine +18
» Bolin ♥ We can't burry the past, let's bring it one more time.
» Bolin ♥ Laisse toi aller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Digital City :: Zone Sud :: Hôpital-