88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 4 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


FONDATEUR • i see everything
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Dim 3 Juil - 12:01

Le membre 'Baik Mo Yeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Action & Attaque !' :

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Lun 4 Juil - 17:36

Il y avait beaucoup trop à manger, c’était incontestable. Et dire que de base Miran avait passé commande pour elle seule, décidément elle surestimait beaucoup trop ses fringales de retour d’entraînement. Parce qu’elle avait beau avoir enchaîné l’entraînement de cheerleading et l’entraînement d’aïkido, elle n’en était pas au point de dévorer une dizaine de plats, aussi délicieux soient ils. Alors si Mo Yeon pouvait l’aider, elle faisait les désintéressées mais en vérité elle ne se fit pas longtemps prier, ce n’était pas de refus.  Elle la laissa se servir à sa guise et cela lui faisait plaisir. Depuis qu’elle était au dortoir, c’est à dire un peu plus d’un an, Miran ne se souvenait pas avoir assisté à un vrai repas en sa compagnie. A l’heure du repas elle était souvent portée disparue si bien que plus personne n’y faisait attention maintenant. Elle croyait d’ailleurs se souvenir que le dernier repas auquel Moyeon avait assisté c’était soldé sur une partie de pugilat verbal entre elle et Ali, un moment grandiose mais effrayant, le genre de truc à vous couper l’appétit et vous foutre en l’air une ambiance chaleureuse. « Si tu empoisonnes les plats, c’est plutôt moi qui devrait m’inquiéter de partager mon repas avec toi. » Elle arqua un sourcil. Elle n’y croyait pas une seconde, Miran n’était pas du genre à se laisser prendre dans des stupidités pareilles, même pour rire. Ce n’était pas le genre d’humour qu’elle affectionnait, elle n’aimait pas parler sur les autres. Toutefois elle laissa aller un petit sourire mystérieux et presque anxieux à l’idée du morceau de poulet frit qu’elle venait de coincer entre ses lèvres. « S’il m’arrive quelque chose ce soir, que les murs de ce dortoir soient témoins que c’est la Mo Yeon qui m’a empoisonnée ! » Elle pouvait se le permettre après tout, c’était Mo Yeon qui avait lancé les hostilités. Puis elle croqua dans son morceau sans ménagement et relança la partie interrompue à l’arrivée du livreur.

Par chance, les probabilités qu’elle obtienne un éclair étaient plutôt élevées compte tenu du rang qu’elle occupait. Elle oscillait entre la quatrième et cinquième place, et même si l’éclair n’était pas l’objet le plus répandu, eh bien elle s’autorisait à y croire. Et quand l’objet tant attendu se retrouva à l’arrière de sa moto, elle explosa de joie et ne perdit pas une seule seconde pour l’activer. C’est que dans des conditions de jeu pareil, un moment d’inadvertance et tout pouvait basculer. Il suffisait que Moyeon lui envoie sa petite carapace rouge pour qu’elle voit ses rêves de première place lui échapper. « YEEEES, MERCI DIEU DES OBJETS ! » Lorsqu’elle appuya sur le bouton, elle prit une longue seconde pour se délecter de la réaction de l’autre joueuse qui se retrouvait à l’écran aussi minuscule qu’un puceron. Elle se mit de nouveau à se plaindre mais faut croire que lorsqu’elle jouait, c’était une habitude. « Moi je trouve ça très, très, drôle ! » Tu parles elle jubilait. Non seulement elle avait gardé sa taille mais en plus elle pouvait dépasser à sa guise les têtes de course, y compris donc Momo et son tas d’os tout défraichi. « Je sais pas où va le monde, » reprit-elle à sa suite « mais moi je vais vers la ligne d’arrivée si tu veux tout savoir. » Elle éclata de rire, cette fin de course lui plaisait vraiment. Elle terminait son poulet et se pencha pour attraper un mandu sous ses yeux. Un peu déconcentré, ce geste dicté par son estomac lui coûta malheureusement de passer entre deux boîtes d’objets sans en décrocher une seule. Elle pesta intérieurement mais se disait que ce n’était pas si grave, car dans quelques mètres elle remporterait la première place – encore une fois.

Mais c’était sans compter sur Momo qui ne manqua pas les boîtes à objet et se retrouva avec un champignon. « C’est trop court, t’arriveras pas à me rattraper. » Mais quand elle envoya le champignon et que Mimi la vit fuser à la vitesse de la lumière à ses trousses, elle eut un sacré coup de chaud ! Et quand elle la devança sur la ligne d’arrivée D’UNE MICRO SECONDE, elle se retrouva clouée en laissant retomber sa manette sur ses cuisses, sonnée. Elle resta muette quelques secondes. Elle était deuxième. Alors ouais, elle conservait la tête de course vu qu’elle avait fait bien mieux que Momo au premier tour mais... « QUUUOOOOOIIII ?? MAIS C’EST N’IMPORTE QUOI ! Naaaannnnn je suis dégoutée sérieux... » Elle cherchait même pas à s’en prendre à Moyeon parce que franchement, elle l’avait joué serré et merveilleusement bien sur ce coup là ! « Ce que t’as fais là, mais, » Elle laissa échappé un petit rire frustré mais amusé en ne sachant pas comment terminer sa phrase « C’est pas du talent ça, c’est de la pure chance ! » Bah quoi, elle allait quand même pas donner raison à l’adversaire ! Ca lui apprendrait à manger des mandus en cours de partie.

Puisque la deuxième course était terminée, elle en profita pour s’enfiler deux kimbap et quelques tranches de kimchi à l’aide de ses baguettes. Elle sélectionna la prochaine course, c’était son tour. « On garde la course Arc-En-Ciel pour la dernière ? Je lance Gorge Champignon alors ! » Elle valida la course. Y’avait pas une seconde à perdre si elle voulait pas  voir sa première place du podium lui échapper.


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Mar 5 Juil - 0:15


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

C'est vrai que l'idée d’empoisonner les membres de la fraternité avec les restes de ce soir n'est franchement pas une idée très agréable à entendre, et peu sympathique, mais c'est une manière à moi de les remercier pour le bruit infernal qu'ils ont tendance à faire lorsqu'ils deviennent tous excités pour une raison quelconque.  Le problème dans les grands groupes, comme les fraternités, c'est que très vite l'émotion se propage, chacun prenant l'émotion de l'autre, c'est comme les règles chez les femmes, en général lorsqu'elles restent en permanence entre elles, les règles arrivent en même temps, à croire que le corps humain est fait pour la transmission. Dans tous les cas, il suffit qu'un soit excité pour que les autres le deviennent aussi, alors forcément, un peu de maladie ne ferait pas vraiment de mal, ça les calmerait juste un peu, le temps de souffler. Je hausse simplement des épaules quand elle ose rejeter mon idée d'empoisonnement. Elle ne sait pas ce qu'elle manque. « T'es pas drôle », mais c'est vrai qu'à sa place, je pense que j'aurai quelques doutes quant à mes véritables intentions et je n'oserai sûrement pas manger un morceau supplémentaire des plats qui se trouvent en face de nous, quoique, elle sait pertinemment que je n'ai rien pu mettre à l'intérieur qui puisse la rendre malade, ou même l'empoisonner. « De toute manière je suis connue pour être la sorcière du groupe, alors je pense que les murs le savent déjà, tu n'as pas à t'en inquiéter » dis-je avec un petit clin d’œil quelque peu évocateur. Je suis dotée de pouvoirs surnaturels et il m'est donc possible d’empoisonner n'importe qui, quand je le souhaite. Blague.

Je suis frustrée. Terriblement frustrée. J'étais certaine de pouvoir évincer la place de Mi Ran avec ma carapace mais à cause de son pouvoir je me vois en manque cruel de pouvoir, ne pouvant ainsi reprendre la place. Autant dire que j'ai le souffle coupé. Ce jeu est réellement très mal fait, juste quand j'ai la possibilité de la vaincre, d'atteindre la première place, voilà que toutes mes chances s'envolent vers d'autres cieux. Mais je n'ai pas encore dit mon dernier mot, je promets de me venger, coûte que coûte. « Ne crie pas victoire tout de suite, tu ne sais pas ce qui t'attends » et c'est peu dire car grâce à son désir de nourriture, Mi Ran évite une caisse, ce qui me donne un avantage sur elle. Il suffit que j'ai un pouvoir intéressant pour l'évincer et prendre la tête de la course, pour ainsi la gagner, j'espère juste ne pas tomber sur une banane. Fort heureusement le ciel m'a écouté, pour une fois, et je tombe su un champignon qui me propulse vers l'avant alors que la ligne d'arrivée n'est plus qu'à quelques mètres. Je sens ma voiture partir vers l'avant, déterminée à gagner, et ce n'est qu'avec une fraction de seconde en plus que je finis la course, première. Je lâche brutalement la manette et saute du fauteuil, les bras levés, comme les joueurs de football, et me penche en avant pour acclamer mon, faux, public. « Merci, merci », je lui fais de grands yeux, ce sourire si espiègle sur les lèvres, heureuse d'avoir détruit son rêve de victoire. Je pointe mon doigt vers elle et m’esclaffe, « Ah ! Ah ! Ah ! Alors c'est qui qui disait que je n'allais pas y arriver hein ? C'est qui ? Je suis trop bonne, je suis trop bonne », je fais une petite danse de la joie, en faisant la sirène. Bonjour le ridicule. Je me rassois immédiatement après, reprenant mon sérieux. « Sois pas frustrée, on est quitte maintenant, t'as gagné une partie, j'ai gagné une partie, sois pas mauvaise joueuse ». Et c'est moi qui dis ça n'est-ce pas ? C'est le monde à l'envers.

Je profite moi aussi de cette courte pause pour m'enfiler deux morceaux de mandus, les avalant rapidement, au cas où elle en profiterait pour lancer de suite la course. « vVasch-y ». Mi Ran lance donc le jeu et de nouveau je tente de me concentrer. Cette fois-ci, je connais un raccourci dès le départ qui va me permettre de gagner encore plus de seconde, en plus d'être en tête de liste. J'appuie rageusement sur le bouton pour être au point dès le début. Une seconde passe et je bifurque brusquement vers la gauche pour aller vers le raccourci caché, « ahahah, tu ne t'y attendais pas, avoue le ». En général, je ne m'y connais pas trop en passage secret, mais là, c'est grâce à une précédente partie dans laquelle j'étais malencontreusement tombée, découvrant cette partie cachée. Je me retrouve donc très bien placée pour débuter à merveille cette course. « Je vais la gagner cette là aussi tu vas voir ». Mais je me tais rapidement quand je me prends une carapace bleue. « QUOIIIIIIIIIIIIII ? DEJA MAIS NON ? ». Depuis quand on m'en lance dès le début, injustice, je perds mon avance.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Jeu 7 Juil - 11:41

C’était de l’inédit, Moyeon qui se déhanchait au rythme de sa victoire et qui agissait comme une gamine de cinq ans pour narguer sa partenaire de jeux. Et Miran était partagée entre désolation de n’avoir rien pu faire pour contrer l’inévitable, et malice de la voir se rendre aussi ridicule que ça. Pas que ce soit un comportement répréhensible au contraire, mais dans la peau de la blonde, les effluves de joie et d’enthousiasme c’était tellement rare que Miran était presque contente qu’elle ait gagné cette course – enfin j’ai bien dit presque. « Si j’avais une caméra, j’me vengerai en publiant ces images de toi. Adieu la sorcière, tout le monde t’appellerai la fée Moyeon. » Elle ricana en formant un petit cadre photo avec l’index et le pouce de chacune de ses deux mains, un objectif fictif qu’elle cadra en pleine sur Moyeon avec un demi-sourire. Si la voir aussi enjouée pouvait lui faire passer le goût amer de la défaite, elle était prête à accepter la terrible réalité... mais pour l’heure elle ne comptait pas le laisser terminer la grande course en tête et enchaîna sur un circuit beaucoup plus fun que les deux précédents.

Miran adorait ce circuit parce qu’elle s’amusait beaucoup à sauter de champignon en champignon. Et lorsqu’elle vit disparaître Moyeon qui se ventait d’avoir trouvé son passage secret, soi-disant plus rapide, Miran haussa les épaules. Elle aurait aussi bien pu lever les yeux au ciel mais vu l’erreur de la dernière course, elle garderait cette fois-ci le contrôle total et parfait de son kart. Hors de question de faire une petite faute stupide qui ferait encore une fois sauter Moyeon au plafond comme un supporter de football. « Dis, t’aurais pas plus de passages secrets comme ça ? Ca fait un bien fou de plus t’avoir dans mon champ de vision ou de te voir me coller aux basques... » Et bim, prend ça dans ta face la grande bouche. Effectivement Miran la voyait en tête. Elle ne savait pas vraiment si c’était grâce au passage ou grâce à sa position avantageuse de départ pour cette course-ci, mais elle était à quelques mètres d’elle, fanfaronnant en tête et clamant haut et fort qu’elle allait encore gagner. Jusqu’à que le bruit redoutable d’une carapace bleue ne résonne dans les manettes, à l’écran et ne vienne s’écraser droit sur elle dans une explosion titanesque qui l’arrêta net dans son élan et la fit valdinguer. A ce moment, Miran passa silencieusement à côté d’elle, presque comme une balade de santé et ça juste pour la narguer. Evidemment, elle ne put s’empêcher une petite remarque sur un ton faussement inquisiteur. « Bah, tu t’arrêtes déjà ? » Et voilà qu’elle s’élançait pour la seconde fois sur des champignons qui la firent rebondir jusqu’à la plateforme d’en face. Chacun de ses mouvements étaient marqués par une secousse sèche sur le volant qui donnait un boost supplémentaire à la jolie Daisy, entourée d’un flot de paillettes et qui l’envoya en première place loin, très loin devant les autres. Pour le cop elle ne savait pas comment elle avait fait, mais Miran survolait de loin cette course. Du moins pour le premier tour, car le second tour s’avérait un peu plus délicat... A force de se pavaner e de disséminer des peaux de bananes un peu partout, Miran venait de faire un faux mouvement qui l’envoya doit dans une zone de hors jeu. Et voilà qu’elle pédalait dans la semoule pour sortir de là, à la vitesse d’un escargot en déambulateur. « Allez, allez, mais plus vite ! Sors de ton kart et pousse, sale flemmarde ! » Elle s’en sortit sans trop d’encombre, toujours en tête de course mais son avance s’était clairement réduite. Et ça la saoulait vraiment. Mais au moins pour ce deuxième tour, Miran avait disposé suffisamment de peaux de bananes pour rendre la partie intéressante pour ses adversaires. Tiens regardez, encore une peau de bananes qu’elle venait d’avoir d’une boîte magique ! Et cette fois-ci elle l’envoya vers l’arrière, se disant que peut-être l’un de ses adversaires allait se la prendre directement dans les pattes. « Ohlala, j’en ai marre d’avoir des peaux de banane là... » Et c’est là qu’elle s’en prit une de plein fouet. A force de distribuer les peaux de banane sur le terrain, elle ne les voyait même plus sur sa route, FUCK. « NNOOOONNNNN ! » Trop tard, elle faisait déjà un, deux, trois tours sur elle même et se retrouva à percuter plusieurs karts, dont celui de Moyeon qui l’arrêta. « Hé, tiens, salut. Merci du coup de main. » Ok elle venait de perdre plusieurs places mais au moins elle avait réussi à freiner et même stopper Moyeon dans son élan. « Ce que le hasard fait bien les choses, » fanfaronna-t-elle d’un air innocent en reprenant une allure vive.


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Ven 8 Juil - 20:59


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

 Je me remets immédiatement de cette excitation de fin de course, reprenant mon sérieux. « Malheureusement pour toi, aujourd'hui, il n'y a pas de caméras et nous ne sommes pas chez les jaunes pour en avoir perpétuellement sur soi, tu aurais dû les rejoindre si t'aimes tant que ça, les caméras ». Je fais mine de chasser cette courte euphorie, me sentant presque honteuse d'avoir été prise par l'ambiance de la victoire. En même temps c'est difficile de ne pas sauter de joie lorsque l'on gagne une partie tant désirée. J'ai pourtant bien cru que ce n'était pas tout joué et j'ai cru perdre pendant un laps de temps, mais pour cette course, la chance a juste frappé à ma porte. Mais autant ne pas crier victoire trop tôt quand d'autres courses nous attendent, me forçant à porter de nouveau mon attention sur l'écran qui défile devant moi. Je n'ai pas droit à une autre erreur et c'est bien pour cette raison que je tente d'avoir de l'avance en passant par des passages quelque peu inattendus. Certes, je sais pertinemment que les passages secrets sont souvent parsemés de difficultés et qu'il est parfois difficile de faire le trajet sans se perdre en chemin mais maîtrisant plutôt bien le lieu, je parviens, de justesse, à sortir de ce passage secret, les mains dans les poches. C'était tellement facile que j'en sifflerai. Toutefois, ma jouissance est de très courte durée puisque le bruit strident de la carapace bleue vient frapper mes oreilles, me faisant basculer dans l'obscurité. Je ne peux m'empêcher de faire transparaître ma frustration, m'énervant contre cette manette qui n'a pourtant rien fait. Je suis presque capable de la balancer au sol, histoire de me venger pour ce piège si perfide. Dans les deux courses précédentes aucune carapace bleue n'avait vu le jour et comme par hasard il avait fallu que ça tombe pile au moment où je prenais une sacré avance sur les autres. « Ah ah ah ! C'est juste pour te laisser un peu de place et pour ne pas que cela soit trop facile à gagner ». Je tente du mieux que je peux de sauver les meubles.

Je reprends rapidement la maîtrise de mon véhicule, appuyant comme une bête enragée sur le bouton pour que mon personnage puisse avancer au rythme désiré. J'ai perdu bien trop de places et au vu du parcours, je ne sais pas comment je vais pouvoir m'en sortir mais je ne dois pas encore perdre tout espoir, rien n'est joué, pas totalement en tout cas. Je n'ai pas le temps d'avoir plus d'espoirs que Mi Ran se retrouve hors jeu, à son tour, la mettant en difficulté et lui faisant perdre, à son tour, des places, me laissant ainsi la possibilité de gagner quelques places supplémentaires et de me rapprocher au mieux de sa voiture, « oh ben alors, on s'arrête déjà » dis-je en reprenant avec une certaine ironie ses précédents mots. « Il ne faut jamais jouer avec le feu ». Malheureusement rien n'est gagné et je me trouve encore derrière elle, mais juste assez pour avoir éventuellement la chance de l'éliminer pour le second tour. Je rigole presque quand, au second tour, Mi Ran se retrouve prise à son propre jeu de bananes. Elle a voulu en mettre pour éliminer ces adversaires et bien, elle est elle-même tombée dans son panneau, « franchement t'es pas douée, ça t'apprendra à vouloir en mettre plein », mais je n'ai pas le temps d'en dire plus que son véhicule percute le mien, me faisant ralentir et la stoppant dans sa propre chute. «  QUOI ? Mais t'es chiante à me coller, par ta faute j'ai perdu mon élan, franchement, si j'étais pas là, tu ne t'en sortirais pas, ça se voit de suite ». Je pousse un long soupir, dégageant quelques mèches de cheveux, m'empêchant de voir parfaitement bien l'écran. Le second tour prend à son tour fin, me laissant être toujours en compétition avec Mi Ran, s'échangeant les places, passant de 3 à 2, puis 2 à 1 et vice versa. « Mais tu vas arrêter de me coller aux baskets, sérieusement ? Je vais finir par croire que tu ne peux plus te passer de moi ». C'est qu'elle me suit depuis tout à l'heure et je dois avouer que cela me déconcentre un peu. J'attrape une dernière cuisse de poulet entre mes mains, le mangeant difficilement, tout en maintenant un certain équilibre pour pouvoir jouer. Dès le début du troisième tour je parviens à recueillir une boîte mystère, observant avec les yeux écarquillés la finalité de celle-ci. Lorsque enfin apparaît la solution, je recule légèrement, pour me positionner derrière elle, histoire de bien pouvoir la viser. « Baaammmzzaaaaiiiii ». Petit cri de guerre pour savoir si ma carapace verte va passer ou pas.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

FONDATEUR • i see everything
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Ven 8 Juil - 20:59

Le membre 'Baik Mo Yeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Action & Attaque !' :

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Mer 13 Juil - 18:02

Mi Ran  elle venait de faire des roulés-boulés comme jamais à cause de cette fichue peau de banane qui venait de lui faire perdre sa première place. Elle était verte de rage, aux couleurs de sa fraternité ça tombe bien, mais elle trouva un peu de réconfort dans son malheur lorsque son kart tapa de plein fouet dans celui de Mo Yeon – l’important dans le fond c’était pas qu’elle soit première, quoi qu’être première ne la dérangeait pas, c’était déjà de devancer Momo dans toutes les courses. Et si pour ça elle devait finir onzième, du moment que Momo était douzième, bah elle s’en fichait éperdument la Mi Ran. « Qui te dit que c’est moi qui te colle, t’étais derrière moi donc logiquement c’est toi qui m’a foncé dedans ! Alors maintenant, pousse toi. » Elle reprit le contrôle de sa moto et pour prendre plus de vitesse, elle appuyait tellement fort sur le bouton d’accélération qu’elle se demandait s’il n’allait pas rester bloqué en position enfoncée pour toujours. Elle était tellement concentrée qu’elle avait gardé son mandu entre ses lèvres sans même croquer dedans, les yeux ronds, grands ouverts et fixés sur le grand écran. A force de champignons, d’étoiles magiques et de carapaces rouges, elles retrouvèrent rapidement leur position en tête de jeu. Avec Momo et Mimi c’était toujours comme ça. Elles étaient en tête, elles s’en mettaient plein la tronche, elles perdaient les pédales, elles se retrouvaient dernières. Puis elles remontaient la course, et rebelote. Une mécanique bien rodée mais toujours aussi drôle, parce qu’une fois leurs manettes en mains, elles étaient de véritables sauvages du volant. A voir leurs prouesses, aucun examinateur en école de conduite n’accepterait de leur délivrer un permis de conduire – pas même un permis trottinette.

Ca se poussait encore sur le podium mais Yoshi il faisait pas le poids, les deux cinglées étaient tellement acharnées qu’elles faisaient passer tous les ordinateurs pour des petits joueurs. Mais dès le début du troisième tour, Mi Ran elle avait bien remarqué la carapce verte à l’arrière du kart de Skerelex et putain, ça lui plaisait pas du tout. On les connaît bien, maintenant, les antécédents de Mi Ran avec les carapaces vertes. Non seulement elle sait pas les lancer, mais en plus elle se les mange toute – même ses propres carapaces à l’intention de ses adversaires. Un vrai génie de la koopa verte. Et quand Mo Yeon elle se plaça juste derrière elle, elle s’autorisa une petite prière. « Tu m’auras pas cette fois-ci parce que j’en ai pratiqué de la carapace verte, je suis la pro de la carapace verte maintenant, elles et moi on se comprend et... » Elle tenta un virage à droite pour y échapper et se la mangea en plein dans les dents. « PUTAIN ! » Ok c’était pas très classe, mais Mi Ran elle était vachement remontée, c’était quoi ce complot maudit ?! Du coup elle dégringolait de quatre places et se retrouvait avec tous les bouseux super nuls de la course – parce que ouais, à partir de la place cinq, c’est tous des bouseux. Et en plus c’était le dernier tour, pas le moment de déconner là, who ! « Ok je vais pas te faire de cadeau. Déjà toi, tu dégages. » Elle tamponna Bébé Peach tellement fort qu’elle la vit valser en hors jeu. Elle tapa dans une boîte scintillante et en retira un Champignon Grossissant. « Mouais... pfff, bon bah on va faire avec. » Elle l’activa et sa taille double, tripla, bref, elle était bien plus imposante que tous les autres karts réunis et elle aplatissait sur son chemin tous les adversaires en travers de sa route. Il ne lui restait plus que Skerelex à écraser comme une mouche mais Momo s’était déjà élancée sur les champignons-trampoline, ce qui facilitait pas la tâche à Mi Ran. Mais coup du destin, ses foulées étant plus grande grâce au champignon, elle rattrapa en un rebond son adversaire et avec la puissance de son kart, tamponna Skerelex dans les airs et l’envoya au fin fond de la voie lactée. Franchement, l’envol il était super violent et même Mi Ran elle s’y attendait pas. Il était passé où Skerelex ? « MAIS... HAHAHAHAHA ! » Elle attendit de toucher la terre ferme pour mettre en pause et explosa de rire en se repassant la scène de l’éjection dans sa tête, puis le visage de Mo Yeon il était excellent. « J’te jure je... je sais pas com... comment j’ai fais ! » Elle se tenait les côtes tellement elle en pouvait plus, elle en pleurait même à force de trop rire. C’était tellement violent, tellement inattendu, tellement parfait !


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Ven 15 Juil - 16:13


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

 Je pousse un rire sadique, m'énervant contre la remarque de Mi Ran qui est dénuée de sens. « Tu t'es crue dans le code de la route ou quoi ? Je ne vois pas pourquoi je serai responsable de ta violente glissade, ne me dis pas que je te colle derrière, sachant que de toute manière je dois avancer par le devant, je vais quand même pas reculer ». Bien sûr, je me doute bien qu'elle sait parfaitement que c'est elle la fautive mais que, comme moi, elle jette la faute sur l'autre. Toutes les deux, nous réagissons de la même façon.
La guerre fait ravage par la suite, Mi Ran et moi tentant avec une certaine rage d'accéder aux premières places, ce à quoi, nous arrivons sans trop de difficultés. Il faut dire que depuis le début, lorsque toutes les deux nous sommes en compétition, l'une contre l'autre, nous avons tendance à donner le meilleur de nous-mêmes, en pourchassant l'autre, et en prenant les premières places, supprimant les autres concurrents. Je suis certaine que s'il y avait aussi d'autres personnes à nos côtés, ils perdraient face à nous et notre euphorie, face à notre désir de vaincre l'autre. Autant ne pas jouer contre nous, au risque de perdre souvent. De plus, je suis certaine que toutes les deux, nous sommes capables de nous allier pour battre les autres concurrents, donc il est préférable de ne pas combattre contre nous.  Le troisième tour débute avec comme arme des carapaces vertes dont je suis particulièrement fière. Je sais que ce sont des carapaces qui ne réussissent pas toujours, voir presque jamais, il faut juste être bien placé ou avoir de la chance. Je prie quelques secondes, pousse un cri de guerre et . . . réussis ma cible, « ouééééééééééééééé ! Tu disais quoi ? Pardon j'ai pas entendu ? ». Oui c'est ça, elle maîtrise beaucoup les carapaces vertes, ça c'est vu sur le parcours, je n'en doute pas une seule seconde. Je ris intérieurement de ma manigance, de mon jeu de carapaces vertes, fière de ma technique. Je dois avouer que c'est un coup terrible de la chance, pour une fois que j'en ai. Il faut dire que ce n'est vraiment pas facile. Je continue donc paisiblement mon chemin, heureuse d'avoir usé d'un tel coup au dernier tour. Certes ce n'est que le début et il est préférable de ne pas sauter de joie avant l'heure cruciale, avant la fin, tout peut arriver, même les pires moments. Et je sais pertinemment que, comme à chaque fois, je vais perdre des places juste avant la fin. C'est une situation dont je suis mentalement préparée.

Pendant la course, le personnage de Mi Ran prit une certaine ampleur, prenant de la grosseur, mais je ne risque rien, en tout cas je ne pense pas. Il suffit juste que je l'esquive et puis le temps qu'elle arrive à ma hauteur, elle sera sûrement plus petite. Mais c'est mettre en doute la rapidité de Mi Ran qui arrive à mes côtés en même temps que j’atteins le trampoline. Par une force inconnue, je me retrouve propulsée en avant, me retrouvant dans les airs, volant tel superman, sauf que ce n'est pas très bien pour moi et que je ne contrôle plus ma moto. J'enrage « AHAHAH mais fuck ». Je retombe lourdement sur le sol, me faisant perdre l'équilibre quelques secondes, « arrête de rire, je vois pas en quoi c'est drôle ». Je grince des dents et lui donne un petit coup de volant pour qu'elle arrête de rire face à sa stupidité. « Étouffe toi dans ton rire. Tu vas voir, ce que tu vas voir ». Je ne sais pas trop ce que je peux faire actuellement mais je tente de la pousser et de l'empêcher d'avancer un peu plus, nous faisant ainsi doubler par certains joueurs. Qu’importe du moment qu'elle perd son allure et qu'elle n'arrive pas à être dans les premiers. Je lui fais même des queues de poisson, me mettant devant elle, brusquement, sans même crier garde. Mais à force d'agir de la sorte, toutes les deux, nous perdons de plus en plus de place et la fin est proche. Dois-je abandonner ou bien continuer ? Je sais que je l'énerve et je m'énerve tout autant car par sa faute je suis obligée de me concentrer sur elle et non plus sur la course. Je finis par m'écarter, « à cause de toi on a perdu notre classement et on est proche de la fin ! Allez tchao bella, j'ai autre chose à faire » dis-je en appuyant sur l'accélérateur pour essayer de regagner quelques places.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Dim 17 Juil - 17:21

Miran elle rigolait mais la blonde avait l’air de prendre cette histoire de faute-à-qui très au sérieux. « Euh... » Elle fronça les sourcils et donna un coup de volant sec pour pas se retrouver à nouveau en hors piste et brouter le gazon à la vitesse d’un tracteur sur une route de campagne. « ...pourquoi tu me parles du code de la route, tu crois que c’est le moment ? Rappelle-moi de jamais monter en voiture avec toi si tu conduis aussi mal que tu joues ! » Bientôt elle allait se faire engueuler pour ne pas l’avoir laissée gagner, et puis quoi encore. En plus de ça, Mi Ran elle venait de se prendre une nouvelle défaite cuisante face à une attaque sévère de carapaces vertes, tellement que ç’en devenait vexant ! « Mdjieufchedff... rien. Occupe-toi de ta course » maugréa-t-elle d’un air mauvais en attendant que sa princesse daigne redresser sa moto et repartir pour le dernier tour.

Heureusement Mi Ran la tenait sa vengeance et elle jubilait déjà rien qu’à l’idée de passer sur Skerelex à la manière d’un gros rouleau compresseur. Les temps étaient comptés, son méga-champi il allait pas lui durer toute une vie hein. Alors quand elle entra en contact avec le kart du tas d’os et qu’elle le vit valdinguer dans les airs, qu’est-ce que c’était beau ! Elle en riait tellement qu’elle ne vit pas Momo remettre le jeu sur PLAY, sans la prévenir, et rattraper l’avance que Mi Ran s’était soigneusement dégagée grâce à son coup de maître. « YAH ! POURQUOI T’AS FAIS CA ? T’es vraiment une sale tricheuse, oui, je l’ai dis, une sale tricheuse ! » Et elle accentuait bien chacun de ses mots pour les balancer au visage de Mo Yeon. Au moins ça avait eu le mérite de couper court à sa crise de rire, mais là elle était tellement remontée contre elle qu’elle ne raisonnait plus qu’en terme de revanche. Et quand elle vit débarquer Skerelex en queue de poisson, la cribler de coup de tous les côtés, repousser la faute sur elle et s’éloigner vers l’avant en prenant de la vitesse... « Vendetta. » C’est l’esprit d’une triple ceinture noire qu’elle venait de réveiller, et quand elle était pas contente Mi Ran, tous les coups sont permis – même les plus vils et les plus bas. A l’assaut d’un petit tremplin, elle sauta dessus et secoua vivement son volant pour prendre de l’élan en faisant pleuvoir une nuée de paillettes multicolores sur son kart. Elle tamponna sans merci les deux personnages devant elle, jurant qu’on ne lui passerait plus devant de si tôt. Elle lâcha son objet pieuvre qu’elle gardait en réserve et un voile épais d’encre teinta la vision de ses adversaires, n’épargnant pas l’écran saturé de Momo. En profitant pour qu’elle ne voit rien, Mi Ran fonça de nouveau dans une boîte et récupéra un trio de champi-vitesse. Elle utilisa le premier ; elle était au coude à coude avec Momo. Elle utilisa le deuxième ; elle dépassait Momo. Elle utilisa le troisième, elle rafla toutes les boîtes magiques devant Momo pour ne plus lui laisser la possibilité de récupérer le moindre objet. De là elle en sortit une carapace rouge qu’elle balança furieusement vers l’arrière et en plein dans la face de Momo qui venait de récupérer son champ de vision complet avec l’encre qui venait de disparaître. Dans sa course à la Kill Momo, elle ne vit pas le peau de banane gracieusement laissée par la tête du classement et trébucha lamentablement dessus. De deuxième elle franchit la ligne d’arrivée à la troisième position mais elle s’en fichait pas mal, elle était arrivée avant Momo et c’est tout ce qui comptait. Et rien que pour l’emmerder, elle mit le jeu sur pause et arrêta Momo dans son élan. Et à chaque fois, que Momo remettait Play, Mi Ran elle s’empressait de rappuyer sur pause avec un sourire malin et sadique sur le visage. Elle relâcha finalement le bouton et laissa Momo terminer sa course et franchir la ligne juste après elle. « Bah dépêche-toi, on va pas y passer le nuit non plus. »


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Mer 20 Juil - 12:39


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

 J'avoue que parler du code de la route dans de telles circonstances n'est pas vraiment une bonne idée et n'a pas non plus de rapport avec ce qu'il se déroule dans le jeu, mais je ne peux m'empêcher de faire celle qui s'y connaît un peu quand elle ose dire que c'est de ma faute si j'ai dû la rattraper en pleine course. « De toute manière, tu ne risques pas de rentrer un jour dans ma voiture puisque je n'en vois pas la raison ». C'est vrai, pourquoi est-ce que je devrai l'accepter dans ma voiture, si voiture j'ai un jour. J'ai d'autres chats à fouetter que de l'amener faire mu-muse en voiture. « Et sache très chère, qu'il y a une différence entre tenir un volant d'une véritable voiture et jouer dans un jeu vidéo où l'on conduit une voiture », ce n'est pas la même chose, elle n'a jamais eu l'occasion de passer le permis pour le savoir ? Moi qui pensais qu'elle était un minimum cultivée, je me suis lourdement trompée. Mais à force de parler, le jeu finit par prendre une tournure dramatique, me faisant propulser, quelques secondes après, dans les airs. C'est à ce moment là que la chanson ''I Believe i can fly'' est censée se mettre en route toute seule, comme dans les films. Fort heureusement, cette escapade dans les airs ne dure que quelques secondes, me faisant de nouveau toucher la terre de mes frêles roues, redémarrant immédiatement, ne perdant pas de temps à tergiverser. Je tire la langue à Mi Ran quand elle ose me traiter de tricheuse alors que je n'ai rien fait, j'ai juste continué la course, rien de plus, rien de moins. Elle ne m'a pas demandé de l'attendre. « Je n'ai pas triché, tu n'as rien dit », en quoi est-ce de la triche ?

Mais Mi Ran ne l'entend pas de cette oreille, puisqu'elle finit par me faire des mauvais coups, redoublant d'effort pour m'exterminer. Tout d'abord, je perdis la vue, à cause de l'encre de poulpe qu'elle avait osé balancer à ses adversaires et donc à moi. Ce n'est franchement pas aisé que d'avancer avec de l'encre sur les vitres, ne voyant absolument rien du tout, essayant de plisser mes yeux, déjà petits, pour apercevoir la moindre parcelle de terre et quand enfin la vision devint légèrement plus nette, Mi Ran arriva, brusquement, devant moi, me surprenant par devant. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle arrive aussi vite à mes côtés, il faut dire qu'à cause de ma vision trouble, j'ai dû, à de nombreuses fois, ralentir, réduire l'allure pour ne pas me perdre sur le chemin ou me prendre un objet regrettable. Je grince des dents, essayant d'appuyer encore plus sur le bouton, comme si cela peut m'aider à aller plus vite, alors que mon allure reste la même. Sa voiture file devant moi, me prenant toutes les boîtes magiques et m'empêchant de me défendre ou d'attaquer. Je mords ma lèvre supérieure, mais ne dis rien, me retenant. Rien n'est perdu, je peux encore gagner, même sans pouvoir. Il suffit juste de faire attention sur le chemin, et le tour est joué, même si je sais d'avance que cela risque d'être particulièrement dur et cela s'avère être vrai. Mi Ran ne finit pas là, elle me balance une carapace rouge, alors que je retrouve pleinement la vue, me faisant ralentir dangereusement, grognant, « MAIS ARRÊTE PUTAIN ! Ça va, t'en as pas un peu marre là d'être frustrée de la culotte ». Non mais sérieusement, elle a quoi à s'acharner d'un coup, en quelques secondes. Elle finit donc par attendre la ligne d'arrivée en 3ème position, tandis que moi je tente de prendre la 4ème place, du mieux que je peux. Mais bien sûr, elle continue, en faisant des pauses, des arrêts dans le jeu, m'empêchant de faire une seconde de plus dans le jeu. « MAIS ARRÊTE, VRAIMENT ! ». Là, c'est trop. Je veux bien accepter tout ce qui a été fait précédemment mais là, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Si elle compte se venger de tout à l'heure c'est totalement puéril, parce que de un, j'ai juste continué le jeu alors qu'elle était morte de rire, elle ne m'a jamais dit d'attendre, elle n'a jamais demandé l'autorisation pour faire une pause dans le jeu. Je balance donc la manette, prise par l'énervement. « Non mais c'est bon je ne joue plus, j'en ai marre. Ça t'a pas suffi tout ce que tu as fait avant non ? Tu continues ton manège, ben vas-y fais toi plaisir, moi j'arrête ». Je croise les bras. Et attends . . . qu'elle s'excuse surtout.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Aujourd'hui à 17:20


Revenir en haut Aller en bas

Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Sujets similaires

-
» Deux bourrines peuvent-elles discuter sans se battre ou s'insulter? Challenge accepted. [PV Caelina]
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» * Nano. Role Play !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Défouloir :: Boîte à souvenirs :: Rp clos ou abandonnés-