88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 6 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Dim 18 Sep - 13:56


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

 « Et bien, que veux-tu que je fasse de ton champignon ? Ce n'est quand même pas de ma faute si tu l'as perdu, il fallait juste être plus prudente ». Mais je peux parler, moi qui suis tombée dans les profondeurs de la nuit. Je me sens frustrée, particulièrement frustrée, mais c'est le jeu et je ne peux rien y faire. La descente aux enfers ne fait que débuter et perdurer. Puisque par la suite, je finis à l'envers du circuit. Génial ! De quoi ravir mon esprit de compétition. « Et bien, j'ai décidé de tenter le chemin inverse, juste pour voir ce que ça fait que de le faire dans le sens contraire » dis-je simplement en essayant de reprendre le cours du chemin, remettant progressivement ma voiture à l'endroit. Je pense qu'il est quand même moins risquer de faire la course à l'envers qu'à l'endroit, mais ce n'est là qu'un avis personnel. Je reprends donc le chemin de la victoire, qui s'en trouve bien loin désormais, et appuie sur le bouton pour pouvoir avancer au plus vite jusqu'à mon ennemie. Ne pouvant pas user que de ma rapidité, je suis obligée d'user de mes bras pour l'empêcher d'avancer correctement, essayant de la déstabiliser. « Non je ne veux pas rester dernière, je refuse. Qu'importe ce que je dois endurer, je finirai pas dernière de la course », mais Mi Ran ne se laisse pas faire, sans grande surprise. Elle répond même à mes attaques et tente de me repousser d'une manière comme d'une autre. Je suis presque devenue un véritable pot de colle. Je m'éclaircis la voix et serre un peu plus à gauche, essayant de la perturber encore plus. Je sais que normalement elle n'a pas à m'attendre, mais la situation est-elle qu'elle se doit de m'attendre, juste pour être au moins à mi hauteur de sa voiture. Je refuse d'être loin de tout, il me faut un minimum d'écart et de proximité dans ce jeu. « Je réinvente les règles et désormais il est nécessaire de passer la ligne à deux, tout en laissant l'autre avoir une légère longueur d'avance et comme tu es d'une gentillesse extrême, je vais être celle qui aura la longueur d'avance ». Je fronce des sourcils lorsqu'elle me pousse un peu, essayant de se détacher de moi. « Mais non, je ne veux pas, tu vois à quel point c'est chiant lorsque l'autre devient un véritable pot de colle ». De base je n'avais pas agis ainsi pour lui faire la morale ou la leçon par rapport à tout à l'heure, mais pour avancer dans le jeu, sauf que c'est aussi un moyen d'avoir le revers de la médaille. Grâce à mes quelques mouvements répétitifs, Mi Ran finit par faire un geste fatal qui l'amène tout droit dans la chute libre. Je ne peux m'empêcher de sourire, gagnant de plus en plus de mètres, atteignant presque l'endroit où elle a été arrêtée. J'y suis presque.

« Laisse moi tranquille, pot de colle » dis-je en tournant mon volant de l'autre côté. Je tente de protéger au mieux mon volant de ses attaques mais elle s'entête et se jette littéralement sur moi, m'empêchant de faire un mètre de plus, sombrant à mon tour dans le noir. « NAAAAANNNN ! Mais pourquoi !!!!! ». Je venais de dépasser la ligne où elle s'était arrêtée, et elle, elle ose me faire ça, à moi, alors que tous nos autres adversaires sont bien loin devant. « C'est toi qui triches, depuis le début ! Tu ne fais que m'enquiquiner pour gagner. Ce n'est plus un jeu équitable », de toute manière qu'est-ce qui était équitable depuis le début ? Je me remets rapidement sur mes roues et reprends la course. « A cause de toi nos ennemis sont bien là on ne va jamais pouvoir les dépasser », et le deuxième tour a débuté. Mais qu'importe, puisque de toute manière, désormais, le duel se fait entre elle et moi, personne d'autre. Je tourne mon regard vers elle, arrêtant quelques secondes le jeu, le mettant sur pause, « ça sera un combat entre ta voiture et ma voiture ». J'inspire profondément, lance un regard de défi et reprends le jeu rapidement. Nos deux voitures s'entrechoquent, se croisent, se décroisent. La guerre est sans merci. Au bout de quelques secondes, je me lève et me pose juste devant elle, pour qu'elle n'ait plus aucune vision de l'écran et donc du jeu.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Dim 25 Sep - 16:32

C’était du grand n’importe quoi, Mi Ran elle avait pas perdu un champignon mais le méga-chomp de la victoire ! C’était vraiment que de sous-estimer la puissance de cet objet que de le rabaisser au niveau d’un vulgaire champi-vitesse qu’en plus, Mi Ran elle savait même pas maîtriser sur la course arc-en-ciel. Elle roula désespérément des yeux quand Mo Yeon lui inventa une raison stupide pour justifier sa course en sens inverse. « Tu sauras ce que ça fait de rouler en sens inverse quand tu finiras sur le podium des losers. » Mais ça dérangeait pas Mi Ran, au contraire elle prenait de l’avance et elle s’en plaignait. Elle avait même pensé à remercier Momo, si seulement elle ne l’avait pas précipité dans le vide à force de lui donner des coups de coude de partout. Et comme si elle avait besoin d’aggraver son cas, elle posa de nouvelles règles stupides qui n’avaient pour objectif que de la favoriser dans son échec le plus cuisant. Parce que Mi Ran était nulle, mais Mo Yeon l’était probablement encore plus qu’elle. Et comme en plus elle trichait et réinventait les règles, ça faisait vraiment d’elle la mauvaise perdante de l’année. Heureusement, Mi Ran n’était pas mal dans son genre non plus... elle n’était pas crédule au point d’accéder une offre aussi malveillante et emprunte de mauvais esprit. « Je réinvente les règles moi aussi, no contact et chacun pour soi ! Même comme t’as essayé de m’acheter avec des nouvelles règles bidons et qu’en plus tu m’as poussé dans le vide NE FAIS PAS L’INNOCENTE, j’en déduis que tu es out. » Elle disait tout cela en ayant reprit sa course alors que Mo Yeon remontait encore de sa chute, un peu en retrait derrière elle. Elle était tranquille pour l’instant et se tourna vers son aîné un regard emprunt de complaisance. « Satisfaite ? Des objections peut-être ? » Et en plus Mo Yeon elle disait n’importe quoi. Mi Ran n’était pas un pot de colle quand elle jouait ! Elle l’avait un peu (beaucoup) embêtée lors de la dernière course en mettant le jeu sur pause, mais elle l’avait même pas touché ! « C’EST TOI QU’A COMMENCÉ ! » Elle était choquée de l’accusation, et comme elle était pas contente parce que la blonde venait de la faire tomber... elle fit de même en tournant son volant pour la foutre dans le vide. « Tu l’as cherché, fais pas l’innocente steuplait ! » Et qu’elle parle pas de jeu équitable après tous les coups bas qu’elle lui avait fait. « Il est où le sermon que tu m’as fais tout à l’heure ? J’te préviens y’a plus rien qui tient ! J’vais te faire la misère Baik Mo Yeon ! »

Elle fit référence aux ennemis mais à part Skerelex dans son champ de vision, Mi Ran ne voyait aucun ennemi. Et si elle faisait référence aux autres concurrents, ça faisait bien longtemps que la rouquine les avait oublié. Alors quand Mo Yeon elle mit sur pause pour lui dire que le combat serait entre leurs deux voitures... « Mais j’ai une moto, moi, » qu’elle répondit avec un sourire forcé juste pour l’emmerder, et de reprendre « tu crois que je fais quoi depuis tout à l’heure, j’ai l’impression d’être coincée dans un désert avec toi tellement je vois personne d’autre ! Tu veux que j’essaye de battre qui, t’es la seule qui est suffisamment nulle pour rester à mon niveau ! » REMET LE JEU PURÉE. Et le jeu reprit, sauf que Mi Ran elle avait oublié qu’elle avait sauté sur un petit tremplin et du coup, elle avait pas eu le temps de shaker son volant pour accélérer. « Tssssssssssss j’suis sûre tu l’as fais exprès, » accusa-t-elle en retroussant ses lèvres d’un air dangereux. Et puis comme ça, elle vit Momo se lever et s’asseoir devant elle. Genre, JUSTE. DEVANT. ELLE. Dans son champ de vision parce que c’était simple, elle voyait plus rien. « PUTAIN MOMO J’TE JURE CASSE-TOI ! » Elle devait un peu violente, c’était rare mais elle était tellement prise dans le truc que c’était sorti naturellement. Toutes les deux, elles contrôlaient plus vraiment ni ce qu’elles faisaient, ni ce qu’elles disaient. On avait l’impression qu’elles se battaient pour sauver leur peau et que l’issue de cette course allait changer le cours de leur vie. Elle feinta à gauche pour voir l’écran, Momo fit de même. Alors elle feinta à droite, mais la silhouette de Momo semblait anticiper ses mouvements comme si elle avait des yeux dans le dos. Alors Mi Ran elle avait plus le choix. « T’es vraiment désespérante, je suis désolée. » Non, en fait elle l’était pas vraiment. Elle lui envoya un coup de pieds pour la dégager comme une feuille morte à l’autonome et retrouver le champ libre entre elle et l’écran. « Je t’ai dis de te pousser, si tu comprenais le coréen ce serait plus facile pour toi de communiquer avec les autres. » Bim, elle l’avait envoyé au sol, c’était beau. Et Mi Ran elle avait pas bronché, elle continuait sa course tranquillou. Sauf qu’elle avait mal anticipé un virage (comme d’habitude) et se vautra en dehors de la piste, se regardant tomber en pestant. « Flûte. »

Et c’est là qu’elle les vit. Les autres participants étaient là, pas loin d’elles ! Sauf qu’ils étaient derrière elles et qu’ils étaient sur le point de les dépasser d’un tour. « QUUUOOOOOIIIIII ? » Fuck. Elles étaient si nulles que ça ? « Bon allez tu vas pas rester le cul au sol cent sept ans, relève toi. » Elle se replaça sur la piste et tapa dans un objet : une boîte rouge. « Pfffffff, c’est quoi cet objet tout pourri ! C’est quoi l’intérêt d’être à la onzième place si on se tape des objets de demeurés. » Mais bon, c’était toujours bon à prendre. Elle dirigea l’objet vers l’arrière avec un sourire mesquin. « Allez Momo, attrape ! » Et elle la lui balança en priant pour qu’il lui atterrisse en pleine tronche.


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

FONDATEUR • i see everything
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Dim 25 Sep - 16:32

Le membre 'Lee Mi Ran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION & ATTAQUE !' :

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Lun 3 Oct - 19:44


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

Je hausse les yeux au ciel. Certes, j'avoue avoir légèrement roulé dans le mauvais sens mais cela ne veut pas dire que je vais forcément arriver dans les derniers, même si je n'ai que très, très peu d'espoir. « Et toi tu vas voir quand tu vas être surprise lorsque je vais arriver dans les premiers, tu vas arrêter de critiquer » dis-je tout en essayant de rattraper le retard accumulé. Non franchement je le sens, cette course n'est pas faite pour moi. Depuis le début je ne cesse de galérer et encore plus depuis quelques secondes. A ce rythme je ne vais jamais finir la course. A cause de tous ces échecs à la suite, je décide de réinventer le jeu même si je ne parviens pas à m'imposer. De toute manière, concrètement, ce n'est pas possible de franchir la ligne à deux, et en même temps, de quoi être déprimée. Pour une fois, j'aurai bien aimé rallier avec ma force à la sienne, mais uniquement parce que je me vois perdre de plus en plus. « Ah ! Ah ! Ah ! Je te signale que t'as quand même été la toute première à vouloir réinventer les règles, ce n'est pas moi qui ai débuté les hostilités. Et je refuse, le contact est nécessaire, et puis même si on ne veut pas se toucher, on va forcément le faire sans même s'en rendre compte, dans le jeu et dans le monde réel ». Forcément, toutes les deux, on ne s'entend absolument pas sur les règles du jeu et encore moins sur le jeu en lui-même. De toute manière entre Mi Ran et moi c'est une sorte de chat et de souris, s'engueulant à chaque fois, se cherchant des noises, mais restant quand même accrochées. « Arrête de dire n'importe quoi, j'ai rien commencé du tout ! Fallait pas me chercher des noises aussi. Tu as voulu jouer et bien jouons. De toute façon, c'est nous deux ! ». Pour trancher autant dire que c'est nous deux, sinon, le débat risque de dure des heures et des heures. Je prends l'air choqué lorsqu'elle me pousse, à son tour, dans le vide, pour se venger, « ah oui ? D'accord ! C'est comme ça ! Alors c'est la guerre ! Prépare tes ailes parce que tu vas souvent voler dans le vide, je te préviens ». Je m'étire les doigts. La guerre peut réellement commencer.

Je fronce des sourcils, « non mais c'est une façon de parler, idiote ! Si tu préfères c'est entre nous, nos deux personnages, voilà, comme ça tu vas arrêter de jouer avec les mots ». Non parce que sincèrement, faut l'avouer, j'ai l'impression d'être totalement seule dans ce jeu. Enfin seule avec elle à mes côtés. Il faut dire que l'ordinateur est particulièrement fort et on ne peut même pas se battre contre lui puisqu'il nous dépasse de bien trop de mètres. Faut le reconnaître, on est nulles pour cette course. « Mais non j'ai pas fait exprès, tu crois que je calcule à quel moment je dois arrêter le jeu ». En plus c'est vrai, j'ai vraiment pas fait exprès d'agir ainsi. Je tente d'user de quelques stratégies pour gagner du terrain, l'embêtant jusqu'au bout, ce qui ne lui plaît, forcément, pas. Je suis tellement occupée à essayer de le cacher la vision de l'écran que je suis surprise de me voir être projetée en avant, perdant presque mon volant et donc perdant le contrôle de mon personnage. « YAH !! », certes je mérite ce coup de pied au derrière, mais quand même, elle aurait pu le faire délicatement/ Ma voiture tombe encore une fois dans le précipice. Je vais finir par y être abonnée. « Non mais t'es violente quand même ! Tu aurais pu être délicate, à cause de toi j'aurai pu casser la manette », j'exagère peu être, mais presque pas. Heureusement que personne n'est présent pour nous voir dans un tel état, il y aurait de quoi faire une vidéo gag. « C'est pas que je comprends pas le coréen, mais je comprends pas ce que tu dis, tu articules mal ». J'ouvre la bouche et insiste sur l'articulation de mes mots, comme pour lui prouver qu'elle ne parle pas bien. Je lui lance un regard mauvais alors qu'elle ose me demander de me bouger pour ne pas rester au sol, « en même temps, c'est toi qui m'as mise ici ». Je me redresse rapidement, restant quand même assise au sol mais me calant contre le fauteuil. Je réalise, avec horreur, que nous sommes vraiment loin, très loin. Alors que je reprends à peine le contrôle de ma voiture, je prends une caisse, lancée par Mi Ran, « MAIS NOON ! Bordel ! ». je balance quelques secondes ma manette en avant, mais la reprends rapidement, pour ne pas perdre le contrôle. « Tu vois pas que je galère déjà ? Et toi tu rajoutes une couche ! J'en peux plus de cette course, elle est vraiment trop nulle, pourquoi tu la choisis ? ». Il ne nous reste qu'un tour et pourtant si peu de temps. Je sais pertinemment que désormais, il n'y a plus moyen de gagner davantage des places, c'est soit je finis dernière, soit avant dernière. C'est la dernière ligne droite. Je fonce à mon tour sur l'une des boîtes pour, espérer, avoir un peu de pouvoir intéressant. Malheureusement dans cette course, il n'y a pas la fusée qui m'aurait été d'une très grande aide.

Réussite: Mo Yeon parvient à avoir une carapace rouge qui évince Mi Ran, prenant sa place. Elle saute de joie et dans son sot, elle manque de tomber mais, de justesse, mobilise sa voiture.
Echoue : Mo Yeon n'a qu'une pauvre banane d'une grande inutilité, au vu de sa place. Elle reste donc derrière Mi Ran, ce qui a le don de l'énerver. Elle tente de trouver une stratégie pour prendre sa place.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

FONDATEUR • i see everything
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Lun 3 Oct - 19:44

Le membre 'Baik Mo Yeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION & ATTAQUE !' :

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Mar 4 Oct - 11:21

C’était une question d’orgueil. Au vu des courses précédentes et des résultats qu’elles avaient déjà obtenus, qu’elle arrive dernière ou avant dernière à cette course, Miran était assurée de finir le grand prix avec au moins deux ou trois places d’avance sur Mo Yeon. Mais ce n’était pas suffisant pour elle. Elle avait peut-être gagné la guerre, mais il lui manquait une bataille, la flèche manquante à son arc. Elle se devait de gagner la course arc-en-ciel, de siffler l’herbe sous le pied de sa camarade et d’asseoir définitivement sa victoire, sa suprématie et son ascendant. Et assistant au triste spectacle qu’offrait Momo-la-mauvaise-joueuse, pour essayer de s’en sortir s’en trop d’encombre, Miran ne trouva pas d’autre alternative que de la foutre par terre d’un bon coup de pied au derrière. Et ce n’était pas seulement salvateur pour sa vision de l’écran, c’était aussi très purificateur ! Elle venait quand même de faire décoller son aînée à une vitesse fulgurante, sans encombre et sous couvert du jeu et bon sang... c’que ça faisait du bien ! « Pourquoi j’serais délicate ? T’as pas été délicate quand t’as collé ta grosse tête devant moi, fallait au moins ça pour te faire bouger de là ! » Elle était même pas désolée, de toue façon Mo Yeon devait savoir qu’elle ne l’avait pas fait contre elle mais pour les besoin du jeu (bon, et un peu contre elle aussi c’est vrai) mais de toute façon elle s’était pris le revers de la médaille en tombant quelques mètres plus loin. Elle était même plus étonnée, elle était dans une forme olympique Miran aujourd’hui, sauf qu’elle raflait toutes les médailles en partant du bas et qu’elle frisait le podium des losers sur cette course. « C’est pas parce que t’es nulle sur la piste que la course est nulle, » s’indigna-t-elle en lui tirant la langue. Mais elle sentait parfaitement bien ce que tout ça voulait dire. Miran aussi elle se sentait comme un petit caca pour cette partie et franchement, après les scores de dingues qu’elles avaient fait dans les tours précédents, ça faisait mal de voir la réalité en face et de se prendre taule sur taule à chaque virage. Mais elle, elle disait rien. Parce que secrètement, elle espérait qu’en ne critiquant pas le terrain arc-en-ciel, le dieu du mario kart, tout là-haut, il entendrait sa bonne foi et il favoriserait son jeu au détriment de celui de sa camarade. Ouais... c’était un raisonnement absolument foireux. Mais comme elle avait plus d’espoir, Miran, bah elle s’accrochait à tout ce qu’elle pouvait, comme elle pouvait. En plus elle était vachement fière de son lancer de boîte rouge. Elle qui pensait que ça ne lui servirait à rien... c’était déjà pas si mal que ça ! Et quand Mo Yeon elle piocha dans les boîtes scintillantes une vieille peau de banane qu’elle jeta amèrement sur le côté à l’aube où le troisième et dernier tour était déjà presque terminé, Miran elle jubilait en prenant encore plus d’avance. « HAAAAAAAAAA ! » Rien de mal, juste qu’elle voyait la ligne d’arrivée se profiler à l’horizon. Les autres coureurs étaient déjà arrivés depuis longtemps, le combat entre la dernière et l’avant-dernière place se jouait entre Daisy et Skerelex seulement. Miran avait déjà pris beaucoup d’avance, la onzième place lui semblait réservée de droit. Sauf que venue de nulle part (mais alors vraiment de nul part) une carapace verte fondit sur elle pour le faire trébucher. « MAIS QUOI MAIS NON MAIS POURQUOI MAIS ! J’EN AI MARRE DES CARAPACES VERTES PURÉE ! » Elles l’auront tué jusqu’au bout. Jusqu’au bout du bout. Elle reprit sa cadence mais Skerelex avait reprit du terrain et les voilà au coude à coude sur les derniers mètres de la piste. Littéralement. Mo Yeon et Miran étaient concentrées sur leur avancée dans un silence de maître. Tandis que Daisy et Skerelex avançaient à deux à l’heure, kart contre kart en essayant d’avancer tout en empêchant la progression de l’autre. C’était une lutte acharnée, une lutte déchaînée et qui se lisait sur leurs visages marqués par la concentration. Et la ligne d’arrivée se rapprochait...

Réussite Daisy parvient à se dégager de l’emprise de Skerelex et Miran fonce vers la ligne d’arrivée. VICTOIRE DE MIRAN, HIP HIP HIP, HOURRA !
Echec Catastrophe... le petit nez de Miran la démange... il la démange et... ATCHOUM. L’espace d’une demi-seconde elle perd la notion de tout et lorsqu’elle rouvre les yeux, Mo Yeon franchit la ligne d’arrivée. VICTOIRE DE MOYEON, A TES SOUHAITS MIMI !


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

FONDATEUR • i see everything
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Mar 4 Oct - 11:21

Le membre 'Lee Mi Ran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION & ATTAQUE !' :

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Mer 5 Oct - 23:52


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

Entre Mi Ran et moi, c'est vraiment la guerre quand ça touche le domaine du jeu. Bien sûr, dans la réalité, il nous arrive aussi de s'embêter souvent, s'enguirlander, mais je doute que cela soit de la haine ou de la simple animosité. C'est juste notre manière de s'entendre, c'est tout. Je grimace et me mords nerveusement les lèvres lorsque je constate, avec une certaine frustration, que je ne parviens à rien dans cette dernière course. J'ai l'impression de reculer au lieu d'avancer et c'est peu dire. La course semble être interminable et pire que les précédentes. « Et toi alors ! Je te signale que ce n'est pas moi qui n'arrêtais pas de mettre pause, démarrer, pause, démarrer, alors pourquoi je serai aussi délicate, hein ? ». De toute manière il est clair qu'aucune de nous ne donnera raison à l'autre, c'est ainsi. Moi je vais toujours répliquer sur ses remarques et elle, elle va tout autant répliquer que moi. C'est un cercle infernal. Je vais la traiter de tricheuse, elle va en faire de même, elle va venir m'embêter, essayer de corrompre ma course, et je vais en faire de même. C'est pour cette raison que toutes les deux, il est préférable qu'on ne joue pas trop souvent ensemble, au risque de se déchiqueter à chaque seconde qui passe. J'ironise légèrement alors qu'elle ose dire que c'est moi qui suis nulle et pas la piste, alors qu'elle n'est pas mieux. Elle est au même niveau que moi. « Non mais arrête de faire comme si toi tu l'aimes cette piste. Fais pas celle qui est innocente et qui l'aime cette course. De toute manière on est nulles, on est nulles. Faut qu'on assume. La course arc-en-ciel c'est pas non plus la plus facile ». Pour une fois j'avoue que je suis, indirectement, nulle, mais il faut dire que moi et les jeux vidéos, ce n'est pas forcément ma tasse de thé, contrairement à la jeune femme. Je suis donc en infériorité de capacité. Et puis mario kart, ce n'est pas donné à tout le monde. Je trouve que je me débrouille déjà très bien. Enfin, je tente surtout de relativiser ma chute infernale. J'inspire profondément et grince des dents lorsque je me prends comme objet mystérieux une banane, « non mais sérieusement ? Sérieusement ? Ce jeu se fout de moi, c'est pas possible ». Et c'est peu dire. Depuis le début de ce jeu, je n'ai que des objets inutilisables et pouvant peu m'aider, tandis que Mi Ran a de meilleurs objets que moi et donc plus de chance. Quelle injustice ! Je sens que je vais devoir contacter la personne qui a créé ce jeu pour avoir une discussion sérieuse avec lui. Je refuse de perdre autant et surtout contre Mi Ran. Après, malheureusement, ce n'est qu'une question de hasard et je ne peux rien y faire. J'ai beau critiqué ce jeu, je sais pertinemment que c'est une question de technologie et de hasard.  « Arrête de rire sale macaque ! C'est pas de ma faute si j'ai pas autant de chance que toi ». Sincèrement je n'ai qu'une envie là, tout de suite, maintenant, c'est d'arrêter le jeu et de partir, surtout que Mi Ran se retrouve bien devant tandis que moi je suis encore à la ramasse.

Mais heureusement, par un miracle quelconque, Mi Ran se prend une carapace verte, me permettant alors de rattraper mon léger retard. La lutte s'engage alors, devenant de plus en plus euphorique. Le stress me monte au cerveau, mes jambes tremblent légèrement tandis que mon doigt appuie avec rage sur le bouton d'accélération. C'est le moment où je suis la plus concentrée, depuis le début je n'ai jamais été autant concentrée. Mes yeux sont rivés sur l'écran, observant chaque détail, chaque faille, espérant pouvoir gagner la ligne d'arrivée avant elle et donc de réussir à la battre. J'ai le cœur qui palpite à 200 km/h, quelques gouttes de sueur perlent sur mon visage et mon Skerelex tente du mieux qu'il peut de pourchasser son adversaire Daisy, ne voulant sûrement pas laisser la place à une princesse de pacotille.  Mais alors que la victoire pointe le bout de son nez, Daisy parvient, brusquement, à s'écarter de mon emprise et à une seconde près elle franchit la ligne d'arrivée, avant mon personnage. Je reste quelques secondes bloquée, inerte, mon doigt toujours appuyé sur la manette, les yeux s'écarquillant progressivement, ma bouche s'élargissant peu à peu, la déception me prenant brusquement. « N A A A A N N N N N !!! ». Je ne peux m'empêcher de crier, lâchant alors la manette, les mains sur mon crâne, vénère d'avoir perdu. « NOOONN ! NOONN ! POURQUOI !! MAIS POURQUOI ?? ». Je me lève soudainement et donne un coup de pied sur la table face à nous, me faisant un peu mal, « injustice ! Non, non ! Pourquoi ! Mais Non. J'ai vraiment pas de chance. Je suis . . . tellement  . . . dégoûtée . . . ». La défaite passe encore mal et je me sens totalement décontenancée. Ma vie est un échec et même dans un jeu c'est un échec. Je suis un échec. J'inspire, expire, lance un regard vénère à Mi Ran. « Je te jure que tu as eu de la chance cette fois ci, mais la prochaine fois, je ne te ferai pas de cadeau », ah parce qu'il va y avoir une prochaine fois ? Moi-même je me surprends à annoncer une telle sottise. Moi qui avais été menaçante en lui disant que j'allais lui mettre la pâtée et puis, je me suis ridiculisée. La prochaine fois, je tournerai ma langue plusieurs fois dans ma bouche avant de parler. « Maintenant je vais dormir » dis-je énervée par cet échec cuisant. Sans même demander mon reste, je tourne les talons, bouillant de l'intérieur, me dirigeant jusqu'à ma chambre. Je sens que je vais avoir quelques difficultés à dormir à cause de tout ce remue-ménage. La prochaine fois, je ne dois pas me laisser faire, il est hors de question que ça se passe ainsi. Mais pour le moment, je dois essayer de dormir, oubliant cette mésaventure.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Ven 14 Oct - 18:01

Elle lutte pour la victoire, ses doigts se crispent sur la manette et les battements de son cœur s’accélèrent comme jamais auparavant dans un jeu. Elle n’a plus l’impression de se battre pour le plaisir, de concourir pour s’amuser. En jouant avec Mo Yeon, elle a constamment le sentiment de jouer pour son honneur et la défaite n’était même pas envisageable. Elle préfère cent fois, mille fois et encore plus être celle qui narguerait plutôt que celle qui serait narguée. Alors elle ne ménage pas ses efforts, elle ne lésine pas sur les coups bas et son attention est rivée ici et là, tantôt sur l’écran tantôt sur son adversaire pour pressentir les mauvais tours. « J’ai jamais dis qu’on était douées sur la course arc-en-ciel, » rectifie-t-elle en pinçant ses lèvres avant de poursuivre, « mais il y en a forcément une qui sera moins mauvaise que l’autre. Et cette personne, ce sera moi. » Elle fait preuve d’aplomb mais elle n’en mène pas large, subissant la course à la sueur de son front tout comme la blonde à côté d’elle.

Elles se poussent et jouent des coudes pour se déstabiliser, la ligne d’arrivée se rapproche et Skerelex entre en pleine collision avec Daisy pour l’empêcher d’avancer et freiner son ascension vers la victoire. Miran peste un peu, elle était si près du but et voilà que la lutte acharnée doit reprendre. Leurs personnages s’affrontent, ils avancent à peine tellement ils essayent de se gêner. Et dans un dernier miracle, la plus jeune parvient à se dégager de l’emprise de son aînée et file vers la victoire qu’elle arrache à Mo Yeon à une demi-seconde près. Elle reste un moment inerte devant l’écran, ses yeux furètent un peu partout parce qu’elle ne sait même pas ce qu’il vient de se passer. Et puis elle explose. « BOOUUYAAAAAAAHHH ! » Ce n’est pas la première place mais le double un lui fait un bien fou. Elle est onzième, c’est grave nul, mais au moins elle n’est pas douzième, elle est avant Momo et c’est bien assez pour lui redonner un sourire plein, ravi et sincère. « WOOOUUUUH ! MAIS J’Y CROYAIS PLUS OHLALA ! » Elle lâche la manette sur le canapé et lève les bras dans sa victoire, se doutant bien qu’elle n’aurait personne avec qui la partager parce que Mo Yeon tempêtait déjà dans son coin. Elle en devenait lassante à force, de toujours broyer du noir à chaque fois que quelque chose ne tournait pas à son avantage… alors Miran, en bonne joueuse, ravale rapidement sa victoire et se tourne vers elle avec un petit sourire, prête à lui tendre la main et la féliciter pour s’être aussi bien battue… sauf que Mo Yeon avait d’autres plans pour le reste de la soirée. « Hein ? Quoi ? Mais pourquoi ?! » La table basse tremble encore de son terrible coup de pieds quand elle annonce qu’elle part se coucher. Et Miran se garde bien de faire une petite blague lorsqu’elle promet que la prochaine fois, elle ne lui ferait pas de cadeaux. Ca faisait quand même deux fois qu’elles jouaient et… deux fois que Miran lui mettait une raclée monumentale. Mais elle doute que lui rafraichir la mémoire maintenant, ne serait-ce même que plaisanter un petit peu, soit très à son goût à ce moment. Alors elle se contente de se lever du canapé, les yeux ronds de stupéfaction et les bouche légèrement entrouverte, un peu déçue que tout se termine comme ça. « Mais Mo Yeon ! Reviens, c’est pas grave, t’as bien joué quand même… » Trop tard, elle tourne déjà dans le couloir menant aux chambres à l’étage. « Pffff… c’est vraiment pas cool, j’ai gagné et j’peux même pas en profiter ! T’es pas cool Mo Yeon… j’gagne quoi moi dans l’histoire… » Elle parle pour elle-même en rangeant les manettes et en éteignant la télévision.

Et puis c’est là qu’elle se souvient. Son visage s’illumine d’un soupçon de malice et elle lâche tout ce qu’elle a dans les mains pour s’élancer à la poursuite de Mo Yeon. « Yah ! Mo Yeon-ah ! Tu oublies quelque chose ! » Elle grimpe les escaliers quatre à quatre et la retrouve au milieu du couloir, tournée vers elle d’un air blasé. Mais Miran n’est pas prête de la laisser filer sans avoir son du. « Tu as oublié le pari, » et son petit sourire espiègle réapparaît, « et puisque j’ai gagné, tu me dois une faveur. » C’était les termes de leur deal, alors Miran tourna les talons d’un air énigmatique et retourna au salon sans un mot de plus pour l’inciter à l’y suivre. « Je ne t’ai jamais vu sourire Mo Yeon-unnie… » Unnie ? Envers Mo Yeon ? Ca sent la Miran qui tente de faire les yeux doux à plein nez. Parce que oui, elle avait déjà sa petite idée de ce qu’elle voulait lui faire faire.


we should love not fall in love. because everything that falls gets broken.

le cas miran :
 

Revenir en haut Aller en bas

VICE-PRESIDENT • i'll do my best
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9794-baik-mo-yeon-it-s-hard-to-console-those-who-are-heartbroken#369256 http://www.shaketheworld.net/t7912-baik-mo-yeon-reality-is-just- http://www.shaketheworld.net/t7927-baik-mo-yeon#272760


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Dim 16 Oct - 20:18


   
ft. Mi Ran & Mo Yeon

   
Challenge accepted, let's play

    
 

Je suis énervée ou plutôt frustrée. Oui je pense que c'est le mot adéquat pour décrire mon ressenti. La dernière fois j'avais aussi perdu et j'ai de nouveau perdu, autant dire que je ne suis pas d'humeur à reprendre la partie, et ce, pendant un certain temps. Certes c'est amusant de jouer avec Mi Ran malgré mes quelques réticences. Mais je dois avouer que le fait de perdre me dérange un peu plus. Pourtant, je ne suis pas mauvaise perdante et j'ai tendance à garder un certain calme chaque fois que je joue contre d'autres personnes, gardant un visage neutre et retenant mes quelques excitations et remarques, sauf que chaque fois que je suis avec Mi Ran, je laisse ressortir tout ce qu'en général je retiens. Il faut dire qu'elle ne m'aide pas non plus à me contenir. Je hausse des épaules alors qu'elle me fait comprendre que ma réaction ne lui permet pas de profiter de sa victoire, « et bien tant pis. Je n'allais quand même pas sauter de joie alors que j'ai perdu et ce, pour la deuxième fois ». Si encore j'avais réussi la dernière fois, la pilule serait sûrement mieux passée, mais là, elle passe très difficilement. Je ne peux que donc réagir de manière assez abusée et impulsive. De toute manière, qui dans ce monde est heureux d'avoir perdu ? Sauf si c'est pour la bonne cause mais en dehors, nous avons tous tendance à mal le prendre, même si on ne le montre pas forcément. Mi Ran essaie quand même de me rassurer en me précisant que j'ai quand même bien joué, ce qui est fort sympathique de sa part, après tout ce qu'elle a essayé de faire pour me faire perdre, mais même, je ne vais sûrement pas fêter sa victoire. Je pense qu'elle aurait réagi de la même manière à ma place. Je m'en vais donc dans ma chambre, quelque peu vénère, mais Mi Ran revient à moi, voulant m'arrêter. Je pousse un long soupir et me retourne pour savoir ce qu'elle souhaite avoir de moi. Je fronce des sourcils, essayant de me souvenir ce que j'ai pu oublier, voir manquer, mais aucune idée ne me traverse l'esprit. « Je ne vois pas ce que j'ai pu oublier » dis-je en regardant vers le salon, pour vérifier si je n'ai pas oublié mon portable ou quelque chose comme ça. C'est là qu'elle me reparle du pari que l'on avait fait toutes les deux. « Aish ! », je me gratte quelques secondes le menton. J'avais presque oublié ce petit, enfin gros, détail. Je n'aurai jamais dû faire un pari si débile, maintenant ça se retourne contre moi. Quelle idée !  La prochaine fois je ferai plus attention, et je tenterai de parler moins vite. Je suis Mi Ran, malgré moi car je ne peux pas faire demi-tour, je le sais pertinemment. Si c'était une autre personne, j'aurai eu moins de difficultés, mais là, ce n'est pas possible. Je m'arrête soudainement, fronçant des sourcils alors qu'elle m'appelle ''unnie''. Depuis quand elle m'appelle Unnie ? J'ai comme un très, très mauvais pressentiment. Ce n'est pas dans son habitude et puis ça ne présage rien de bon. Je la connais assez Mi Ran pour savoir qu'elle tente de noyer le poisson. « Oui je ne souris jamais et alors ? Vas droit au but au lieu de passer par 1 000 chemins pour essayer de m'amadouer ». Je croise les bras, attendant sa demande.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   



It's gonna be alright
Silence d’un mot, d’une larme. D’un frisson en dessous d’une trame. D’une rage enfermée tout au fond. Dans l’obscure, isolé, profond. Silence d’une décennie. De l’effroi qui les a unies. D’âmes lassées de tout. De dictateurs surtout.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa] ☆  Aujourd'hui à 13:03


Revenir en haut Aller en bas

Challenge accepted, let's play [Feat. Mimosa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Sujets similaires

-
» Deux bourrines peuvent-elles discuter sans se battre ou s'insulter? Challenge accepted. [PV Caelina]
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» * Nano. Role Play !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Défouloir :: Boîte à souvenirs :: Rp clos ou abandonnés-