42 833 points ♛
22 membres
10 169 points
13 membres
31 657 points
18 membres
13 539 points
14 membres
Tweets by stw_gossip



 
CHECK THIS MON GARS ! :hot: LES NEWS CEST PAR ICI ♥ | A LIRE ♥

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967p10-lee-mi-ran-mes-rps
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Sam 15 Oct - 19:14

Elle regarde une nouvelle fois l’heure et baisse les yeux, le visage emprunt d’une petite moue triste. Elle a conscience que veiller tard n’est pas une bonne idée. Mais elle n’a pas envie de partir. Elle n’est même plus sûre d’avoir envie de dormir, elle sait que rejoindre son lit à présent n’y ferait rien. Elle tournerait et se retournerait dans son lit. Elle penserait à ses sourires timides, à son regard fuyant, à ses joues encore plus rebondies lorsqu’il se rend compte qu’il n’aurait pas dû engloutir autant de biscuits en une seule fois. Elle l’entendrait rire de la façon la plus adorable qui soit. Elle goûterait du bout des lèvres la douceur sucrée du chocolat chaud qu’il lui avait préparé et ses yeux, incapables de trouver le sommeil, garderaient en mémoire cet instant trop court au goût amer d’inachevé. Et ce n’est pas ce qu’elle veut. « Non ! » La réponse sort d’elle-même, un peu trop naturelle peut-être mais transcendante de vérité. Elle mordille sa lèvre et cherche à l’adoucir en trouvant les mots justes. « Je vais bien, je suis pas fatiguée tu sais. » Elle est l’image d’une petite fille qui cherche à justifier à ses parents qu’il n’est pas l’heure d’aller dormir. Elle ment un peu parce qu’en vérité ses yeux se seraient facilement clos si elle l’avait voulu. Mais elle s’y refuse et comme ça, son cœur devient instinctivement plus fort que sa raison. « Et puis, je ne raterai pas mon examen ! Quelle idée, » cette fois-ci elle lui tire la langue dès qu’il a le dos tourné mais il se retourne un peu trop tôt avec une tasse dans chaque main. Elle fait preuve de beaucoup plus d’assurance qu’elle n’en a en réalité mais elle n’aime pas que les gens s’inquiètent pour elle. Surtout lorsqu’elle est la seule à faire preuve d’autant d’entêtement, libre de partir mais résolue à ne rien en faire. Elle tapote l’espace libre sur le canapé et l’incite à revenir s’asseoir à ses côtés. Ses lèvres effleurent le bord de la tasse sous son regard insistant. Elle souffle doucement pour dissiper la chaleur mais ce n’est pas suffisant et elle ferme les yeux très fort à la première gorgée. Un court moment passe, elle ne veut pas l’inquiéter. « C’est chaud, » elle rit doucement et ses grands yeux ronds scintillent avant de poursuivre, « heol… » Elle se redresse doucement, elle semble étonnée. Les premiers fumets brûlants se sont dissipés et elle goûte enfin le chocolat. Le meilleur chocolat chaud qu’elle ait jamais bu. « C’est trop bon ! » Ca lui rappelle les longues soirées d’hiver, quand dehors il fait si froid que la capitale se recouvre d’un épais manteau blanc et que les enfants s’amusent à dessiner sur les fenêtres embuées depuis la chaleur du cocon familial. Elle frissonne et sourit à Jungmin. Elle est vraiment impressionnée, elle pour qui le chocolat chaud se résumait jusqu’à maintenant à un peu de lait chauffé au micro-onde et quelques cuillères de chocolat en poudre. « Où est-ce que tu as appris à faire ça ?! Il va falloir que j’en parle à Mee Yungie... comment est-ce qu’on va faire si on est plus que deux catastrophes en cuisine ? » Sa lèvre inférieure tombe dans une petite mine boudeuse alors qu’elle remue distraitement son chocolat chaud avec un pepero. Est-ce qu’il pourrait lui faire des chocolats chauds plus souvent, tout le temps ? Elle change doucement de position et remonte la couverture sur ses jambes croisées en tailleur sur le canapé. L’une de ses épaules seulement est posée contre le dossier du sofa pour lui faire face. « Tu dois être plein de secrets Jungmin-ah, tu es plein de surprises ! Est-ce que tu as d’autres talents cachés, comme ça ? » Elle s’autorise une pointe de malice, un petit sourire espiègle. Elle boit encore un peu, il y a tellement de choses qu’elle aimerait savoir de lui mais qu’elle n’ose pas demander.


기분 (caramel macchiato)
take me to the sky that resembles you. take me to the ocean. take me, this strange feeling is just very perfect. bang bang, the whole world in peachy colors.
annyeong :heart::
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Dim 16 Oct - 0:03

Je souris discrètement quand elle essaye à tout prix de trouver quelque chose qui ressemble à une excuse pour rester sur ce canapé avec moi. J’ai l’impression qu’elle a envie de rester avec moi, ça me rend heureux. J’espère juste que je ne me fais pas de film… Au pire, tant pis, j’aurais au moins profité d’une soirée plus que sympathique avec elle. Même quand elle boit un chocolat chaud, elle est belle. Je me sens presque honoré que ce soit ses lèvres qui goûtent ma préparation, comme si ça donnait de la valeur ajoutée à ma recette. Si Miran aime, je serais le plus heureux des hommes puis ça sera me donnera peut-être du courage pour me rapprocher un peu plus d’elle, amicalement parlant et peut-être physiquement parlant. Même si le ‘physiquement parlant’ me fait flipper. Pour le moment, je suis accroché à ses lèvres, en attendant impatiemment qu’elle lâche un avis quelconque sur ce que je viens de lui préparer. N’en pouvant plus, je finis par lui demander ce qu’elle en pense. Sa réponse me parait longue à venir, je commence même à paniquer en me disant que j’ai peut-être raté la recette, que j’ai oublié un truc ou que j’ai mis les mauvaises doses. Quand elle ouvre enfin la bouche, je n’entends pas ce que je veux entendre. Mais je n’ai pas non plus envie qu’elle se brûle pour mes beaux yeux, je suis même deux doigts de lui arracher la tasse des mains pour souffler dessus. Mais je ne fais rien et je la laisse goûter doucement. Je ne la quitte pas du regard, pendant qu’elle trempe ses lèvres dans le chocolat. Et j’ai enfin réponse que j’attendais. « C’est vrai ? » je demande précipitamment, le sourire jusqu’aux oreilles. C’est fou ce que ces trois mots ont réussi à me réchauffer le cœur comme ça. Et pas que le cœur, j’en ai des papillons dans l’estomac et le rouge aux joues. Bien sûr, mon état ne s’améliore pas quand Miran me sourit aussi adorablement. Je l’écoute me complimenter totalement embarrassé, je n’ai pas l’habitude d’entendre des compliments et je n’aime pas ça. Mais lorsqu’ils viennent de la jeune femme, ils sont étrangement agréables à entendre. Il faut quand même que je la rassure sur le fait que je suis complétement nul en cuisine. « Oh non, le chocolat chaud c’est la seule chose que je sais faire. ». Je ris un peu en envoyant la petite moue trop mignonne qu’elle affiche. Je finis quand même pas m’asseoir à côté d’elle, enfin soulagé par rapport à la qualité de mon chocolat chaud. « C’est ma mère qui me l’a apprise quand j’étais enfant, elle l’avait elle-même apprise de la dame chez qui elle avait habité en Autriche. » je lui souris, contente de partager cette petite anecdote avec elle. Je la regarde se tourner vers moi, puis je fais de même jusqu’à être, à son instar, en tailleur sur le canapé face à elle. Pour la première fois devant elle, je crois, j’explose ouvertement de rire en entendant sa question. Moi ? Des talents cachés ? Peut-être mais alors ils sont été enterrés il y a bien longtemps. Mais je décide de jouer le jeu. « Peut-être, peut-être pas… À toi de la découvrir. » je lui réponds avec le même sourire espiègle qu’elle. « Et toi Miran ? À part être gentille, jolie, adorable, forte et parfaite, tu sais faire quoi d’autre ? » je lui demande sans même réfléchir en venant replacer une des mèches de sa frange. Elle est tellement jolie, c’est un crime. Une nouvelle fois, je laisse mes yeux la dévorer sans même m’en rendre compte.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967p10-lee-mi-ran-mes-rps
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Mer 19 Oct - 22:19

Elle est fatiguée, un peu, mais elle ne veut pas s’en aller. Elle s’accroche à ses sourires, à son tour sourit au moindre de ses mots et ses joues qui s’empourprent dès qu’elle croise son regard... c’est son cœur qui s’emballe sans qu’elle ne puisse rien y faire. Elle retient un nouveau sourire quand elle l’entend soupirer de soulagement. Il peut se rassurer car ce n’est pas aujourd’hui qu’il l’empoisonnera avec son chocolat. Mais le philtre opère et à la douceur de ses petites attentions, Miran est charmée par celui qu’elle découvre toujours plus chaque jour, un peu plus cette nuit. Alors elle le complimente. Peut-être un peu trop mais elle ne s’en rend pas vraiment compte, elle a juste envie de lui montrer à quel point elle est reconnaissante du mal qu’il se donne pour elle. Et qu’elle apprécie le fait qu’il accepte de partager avec elle certains de ses secrets qu’il n’irait probablement pas partager avec tout le monde. « Tu as beaucoup voyagé ? » Miran n’est jamais allée bien loin, elle ne sait même pas à quoi ressemble l’Autriche, ce qu’on y mange et ce que l’on peut y visiter. Mais si sa mère y est allée, peut-être que Jungmin aussi a vu du pays. Elle souffle sur son chocolat et enlace ses mains autour de la tasse pour se réchauffer. « Je te ferai quand même passer quelques tests pour réévaluer ton niveau en cuisine. » Elle acquiesce à sa propre proposition comme s’il s’agissait d’une question d’Etat. Ses genoux frôlent à peine les siens quoi qu’elle soit un peu plus petite que lui. Elle frissonne au presque contact, incapable de se retirer même si la convenance le lui aurait peut-être conseillé. Elle ne devrait pas le regarder comme elle le fait mais elle est captivée par l’innocence dans son regard, la teinte rosée de ses joues qui s’étend jusqu’à la pointe de ses oreilles lorsqu’il baisse naïvement les yeux et son rire... elle se mordille doucement la lèvre, c’est la toute première fois qu’elle l’entend rire aussi fort. Elle n’est pas certaine de comprendre, elle cherche l’erreur grotesque dans ce qu’elle a pu faire ou ce qu’elle a pu dire. Mais ses éclats sont si mélodieux, si sincères et tellement enfantins qu’elle ne résiste pas et elle l’accompagne, un peu naïvement, cachée derrière les mèches de sa frange. C’est le son le plus doux qu’elle n’a jamais entendu. Le genre de son auquel on peut rapidement devenir accro. « Est-ce que c’est un défi ? » Elle est prête à prendre cette pointe de mystère comme une invitation à en découvrir plus sur lui. Et Miran est prête à saisir cette main tendue, parce qu’elle est certaine qu’il a plus encore à montrer et à apporter que ce qu’il n’ose le faire paraître. Mais les plaisanteries sont de courte durée, elle ne s’attendait pas à ces quelques mots venant de Jungmin. Et elle ne peut s’empêcher de rougir violemment, au point de devoir détourner le regard pour ne pas se faire prendre en flagrant délit de fièvre. « Oh... ? » Elle est un peu gênée, beaucoup gênée. Elle reste immobile lorsqu’il dégage son visage de quelques mèches rebelles. Elle affronte timidement son regard et tire doucement sur les manches de son pull comme un anti-stress. Elle se sent l’âme d’un lionceau avec lui alors qu’elle n’aurait eu que faire de cette ribambelle de compliments s’ils avaient été balbutiés par un autre. Pire encore, elle aurait été capable de leur décocher un coup super violent dans l’épaule, juste pour leur montrer ce qu’il en coûtait de se foutre d’elle comme ça. Mais sa réaction est différente avec Jungmin et ce traitement de faveur n’est pas anodin. « Ahh– Jungmin-ah... tu dis n’importe quoi... » Elle se hasarde à un petit rire, comme pour détendre l’atmosphère après une très bonne blague. « Enfin, c’est déjà pas mal non ? Si je suis vraiment tout ce que tu as dis... heol ! je dois vraiment être une fille super cool ! » Elle ne tient plus son mug qu’à une main parce que de l’autre, elle a déjà le pouce tendu vers Jungmin avec un grand sourire amusé. « Mais j’aimerais bien savoir faire un chocolat chaud aussi bon, moi aussi... c’est un secret de famille bien gardé, ou est-ce que tu penses que tu pourrais me l’apprendre un jour ? » Directement après elle se redresse sur le canapé, le dos bien droit et mimant une clé invisible prête à sceller le bout de ses lèvres. « Je dirai rien ! À personne ! »


기분 (caramel macchiato)
take me to the sky that resembles you. take me to the ocean. take me, this strange feeling is just very perfect. bang bang, the whole world in peachy colors.
annyeong :heart::
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Ven 11 Nov - 21:20

Contrairement à ce qu’elle a l’air de croire, je n’ai pas beaucoup voyagé. Contrairement à ma mère, entre son enfance où mes grands-parents l’a promenaient à droite à gauche avec eux pour découvrir du pays, ses études où elle a beaucoup bougé en Europe puis sa carrière professionnelle où elle a dansé partout dans le monde, elle en a connu des cultures diverses et variées. Quand elle m’a eu sa carrière était déjà arrivée à sa fin alors je n’ai jamais eu l’occasion de connaitre ce qu’elle a connu, mais j’en ai jamais été malheureux. Elle m’a transmis tout ce qu’elle avait elle-même absorbé dans le passé. « Non pas du tout, j’ai juste étudié en Écosse. », un des seuls pays que ma très chère mère m’avait jamais visité. « C’est un très joli pays, on ira ensemble un jour. » je lui dis en souriant, je m’étonne moi-même d’avoir osé lui proposer ça. Faut dire que l’Écosse est un si ce n’est pas le meilleur voire le seul bon souvenir de mon adolescence alors y emmener Miran serait plus qu’un plaisir, ça serait un honneur. Je m’imaginais déjà me promener avec elle dans les rues d’Edinburgh en lui tenant la main et lui faire découvrir tous mes endroits préférés. J’en souris bêtement d’avance, ça serait tellement romantique. Si seulement ça pouvait arriver un jour, ça serait le rêve total. Je lâche un petit rire joyeux quand elle me parle de me faire passer des tests de cuisine, elle n’a pas peur pour la cuisine du dortoir la jolie demoiselle. « Que si j’ai le droit à mes antisèches ‘Comment allumer le gaz sans faire brûler le dortoir ?’ et ‘Emincer des légumes sans se couper un doigt’ alors ! » je lui rétorque en souriant, à croire qu’avec elle je ne perds pas une seconde mon sourire. Miran me fait sourire autant qu’elle me fait rire. Je suis quelqu’un de discret, pourtant elle a le don de faire ressortir chez moi des facettes que je n’aime pas montrer et que je cherche à taire. Et aussi bizarre que ce soit, ça me dérange pas le moindre du monde de me montrer aussi ouvert avec elle aujourd’hui. Surtout qu’elle le mérite amplement après toute la patience dont elle a fait preuve envers moi pour en arriver là. Je suis presque trop à l’aise avec elle, j’en sors des bêtises pas possibles. Des trucs gênants au possible, pour elle comme pour moi et le pire dans tout ça, c’est que je ne m’en rends même pas compte. Je continue à la regarder bêtement, voire amoureusement, sans même capter que si elle rougit comme ça c’est à cause de ce que je viens de dire. Cette phrase de lover ridicule. La pauvre Miran. D’ailleurs il me faut quelques instants pour comprendre que je dis vraiment n’importe quoi. Et au moment où je m’apprête à m’excuser, la jeune femme reprend contenance et elle essaye de nous faire sortir de ce moment plus qu’embarrassant. Je lui fais un sourire reconnaissant de faire repartir la conversation et j’essaye d’être aussi à l’aise que je l’étais avant de faire cette boulette. « Hmm… C’est un secret de famille bien gardé, je dirais. Ma mère n’a jamais été pour le fait de la diffuser à n’importe qui. ». Je raconte vraiment n’importe quoi, cette recette ne vient même pas de ma famille et en plus, ma mère était la première à l’apprendre à tout le monde. Mais j’aime bien embêter Miran. D’ailleurs, une petite moue boudeuse s’installe sur ses magnifiques lèvres. « Et comme t’es ni ma sœur, ni ma cousine… Faudrait que tu m’épouses pour avoir accès à cette recette. » je réclame en faisant semblant de réfléchir. Je la regarde dans les yeux en souriant jusqu’à ce que je me rende compte de la seconde connerie que je viens de sortir. Je me décompose littéralement en essayant de rattraper mon erreur. « C’est pas ce que je voulais dire ! T’as pas pas besoin de m’épouser ! Enfin si– Mais non. Enfin que si t’as envie.. Mais c’est pas le problème… Je– » je m’emmêle les pinceaux comme jamais. Je sais plus où me mettre là tout de suite, mais plus loin ça sera de Miran mieux ça ira, alors je m’écarte rapidement d’elle pour me mettre à l’autre bout du canapé. « Pardon... », c’est tout ce que je trouve à dire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967p10-lee-mi-ran-mes-rps
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Ven 18 Nov - 23:15

Au-delà de la seule Ecosse, c’est le charme de l’Europe entière qui la fait rêver. Certaines des plus belles pages de l’Histoire s’y sont écrites et même si elle n’en retient jamais rien, Miran adore écouter les contes et les mémoires qui s’y racontent. Elle est prête à écouter les quelques secrets que Jungmin voudrait bien partager avec elle sur ce joli pays, un peu légendaire dans sa tête. Mais elle ne lui a jamais vu autant d’assurance et il s’en échappe une promesse qu’elle n’attend pas. Ses lèvres se brûlent avec le chocolat encore un peu chaud mais elle ne s’en inquiète même pas. Elle cligne des yeux, pas certaine d’avoir tout bien entendu… est-ce qu’elle a bien entendu ?  « En– Ensemble,  » elle ne veut pas en faire une question parce que si c’est bien ce qu’il a dit, elle ne veut pas risquer qu’il reprenne ces quelques paroles un peu trop douces à son cœur. C’est un peu bête dit comme ça. Pourquoi est-ce qu’elle irait au bout du monde avec un garçon ? Il n’est même pas son petit-ami… Mais l’idée est si romantique.  Et elle inclut Jungmin. « Je veux aller là-bas ! » Elle ne dit pas que ce sera avec lui et puis, elle n’ose pas suffisamment pour tirer des plans sur la comète dès aujourd’hui. Mais son esprit a déjà associé le voyage à Jungmin et si un jour elle y va, elle voudrait que ce soit avec lui.

Elle sourit, agréablement troublée par ces idées qui se bousculent dans sa tête. Au point que l’image d’un dortoir après le passage d’une tornade en cuisine la fait même un peu rire. « Heol ! Il existe même des antisèches pour ça ?! Je me sens un peu nulle juste avec mon joker grille-pain… » Elle fait l’étonnée. On ne triche pas à un examen, par contre en cuisine le concept peut faire ses preuves. Alors elle prend un court moment pour y réfléchir et puis acquiesce d’un air solennel. « Pour le bien de tous, je ne peux pas négliger les normes de sécurité. » C’est si agréable de plaisanter avec lui, de raconter n’importe quoi mais de s’en foutre éperdument, et de lui dévouer tellement de sourires qu’elle se sent un petit peu bête. Elle est confuse parfois et elle rougit souvent. Ses grands yeux ronds brillent d’admiration. Il n’a jamais fallu aussi peu de temps pour qu’elle tombe sous le charme.

Il ne lui en faut pas beaucoup pour perdre son sourire lorsqu’il refuse de lui livrer les secrets d’une recette bien gardée. C’est qu’elle aime pas trop être ce n’importe qui dont il parle, alors elle gonfle ses joues et baisse les yeux dans une petite moue adorable à craquer : elle boude, juste pour le plaisir de mesurer l’impact de sa bouille toute ronde sur lui. Et elle est tellement focalisée sur l’aspect « faudrait que tu…pour avoir accès à la recette » qu’elle en oublie la tâche à accomplir et ouvre bien grand ses oreilles pour en prendre de la graine. Quand enfin elle réalise ce qu’il vient de dire, il se confond déjà en excuses, justifications, explications et remarques drôles que Miran elle a juste le temps de plaquer ses deux mains contre ses lèvres pour se retenir de rire avec un regard presque complice. Elle parvient à esquisser un faible « ahh– yah, Jungmin-ah » amusé entre deux rires alors que ses mains ont glissé pour encadrer son menton au creux de ses paumes. Le rouge lui monte un peu aux joues, probablement moins qu’à Jungmin mais il est tellement craquant dans sa maladresse. Il s’isole dans son coin à l’autre bout du canapé mais Miran refuse de céder la place au silence. « Pourquoi est-ce que tu t’excuses ? Tu fais des demandes en mariage à toutes celles qui goûtent ton chocolat chaud ? » De son visage si calme et réfléchi elle laisse échapper un nouveau sourire. Elle plaisante mais elle se demande, au cas où elle touchait juste, combien ça en ferait de demandes au juste. « Je comprends que tu ne veuilles rien dire si c’est une recette aussi secrète. Mais alors... est-ce que tu voudrais bien m’en refaire dis, si je te le demandais ? » Elle se rapproche un peu de lui et joint les mains autour de sa tasse. Ses longs cils papillonnent doucement et l’idée lui semble tout de suite beaucoup plus séduisante que la précédente. Elle préfère mille fois avoir Jungmin à ses côtés plutôt qu’une recette un peu vide de sens qu’elle pourrait reproduire à l’identique en étant seule.


기분 (caramel macchiato)
take me to the sky that resembles you. take me to the ocean. take me, this strange feeling is just very perfect. bang bang, the whole world in peachy colors.
annyeong :heart::
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Sam 10 Déc - 23:56

L’idée de faire découvrir l’Ecosse à Miran me plaisait bien. C’était comme lui montrer une partie secrète de mon monde. Parce qu’après tout, j’avais vécu totalement seul là-bas et que je ne partageais que très peu de souvenirs de mon séjour. C’était l’occassion pour moi d’ouvrir cette partie de ma vie à quelqu’un que j’appréciais vraiment. « On ira un jour alors, tu verras c’est très joli ! » je lui souriais avant de tremper mes lèvres dans mon chocolat. Depuis quelques temps, j’étais de plus en plus à l’aise aux côtés de Miran, si à l’aise que j’en arrivais à plaisanter facilement avec elle. Et ça c’était plutôt rare de ma part, taquiner les gens, recevoir les taquineries sans en être vraiment gêné. On n’avait à présent aucune honte à se moquer ouvertement des compétences culinaires de l’un ou l’autre. Elle était aussi nulle que moi en cuisine et ni elle ni moi ne s’empêchait de le rappeler à l’autre pour l’embêter. Faut dire qu’on en était à un point, on avait un accès restreint à la cuisine et interdiction de toucher à certains appareils. Alors quand elle me parle de normes de sécurité, je ris de bon cœur. « Ca évitera aux autres de nous interdire l’accès total à la cuisine ! » je plaisante, bien que je sais qu’ils en sont capables et qu’un jour ça se finira comme ça.
« T’es la première à goûter mon chocolat chaud… » je marmonne dans ma barbe inexistante. Ce n’est pas un message subliminal comme quoi il n’y a qu’elle que je peux demander en mariage (enfin peut-être que si inconsciemment, mais pas de commentaire là-dessus, c’est suffisamment gênant comme ça) mais c’est surtout la pure vérité. Ce n’est pas que je n’ai jamais eu l’occasion de faire goûter la recette de ma mère à des filles, parce que j’aurais largement pu la faire à Meeyung ou à n’importe quelle sango en fait, c’est juste que je n’en ai jamais ressenti l’envie de le faire. Miran est la première à me donner envie de lui faire un chocolat chaud version maman. C’est déjà très embarrassant à penser alors je ne suis définitivement pas prêt à lui dire de haute voix. Je tente de la suivre dans son rire, même si pour le coup, j’ai vraiment du mal tellement je suis crispé par mes propres pensés. Faut que j’arrête de penser des trucs aussi gênants, c’est ni bon pour moi et mon pauvre petit cœur, ni pour Miran j’ai l’impression de la pervertir en pensant à elle non stop depuis que je l’ai vu débarquer dans la cuisine. C’est carrément bizarre de se faire des projets, de s’imaginer faire des chocolats chauds par milliers, de voir fiancer, le tout avec une fille, une magnifique fille, qui est en face de vous à vous parler depuis une bonne demi-heure, non ? Je trouve ça bizarre, voire très bizarre, personnellement. Mais je suis à un tel stade que j’ai l’impression que je lutte en vain contre des phénomènes incontrôlables. Le tout c’est que mon irrésistible envie de la prendre dans mes bras restent contrôlables, que mes gestes restent contrôlables. Mais plus facile à dire qu’à faire surtout quand Miran se rapproche de moi en me demandant si je pourrais lui refaire des chocolats chauds dans le futur. J’hoche la tête lentement pour éviter tout mouvement brusque qui risquerait de déraper sans ma permission. J’essaye de reprendre contenance. « Si tu veux on les fera ensemble, comme ça à force, tu sauras les faire aussi toute seule ! » je souris avant de m’écarter un peu d’elle pour me concentrer sur mon propre chocolat chaud. Puis un petit silence confortable s’installe durant lequel chacun d’entre nous déguste avec plaisir sa tasse. C’est calme. Du moins en apparence, parce que dans ma tête c’est tout sauf calme. Je pense à pleins de choses, ce soir, notre première rencontre, nos diverses conversations. « Merci Miran. » c’est sorti tout seul. Mais je le pense. « Merci d’être venue vers moi, cette fois-là. Je suis content qu’on ait pu parler… » je sais pas trop comment exprimé ce que je ressens là tout de suite. « Même si je ne l’ai pas toujours montré, je t’aime… bien. » Oui et non. « Enfin, plus que bien. ». Et là c’est trop poussé. « Je t’aime très bien. ». La galère.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967p10-lee-mi-ran-mes-rps
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆  Mar 27 Déc - 17:28

Ca ressemble à des promesses et c’est fou l’effet que ça fait. Est-ce qu’elle fait bien de s’imaginer aux bras de Jungmin dans les rues de la capitale écossaise ? Elle ne sait même pas à quoi ressemble l’Ecosse. Enfin, les décors lui importent peu à vrai dire, elle n’a d’yeux que pour lui et ses jolis sourires, son rire encore qui résonnent au creux de son oreille. Elle songera à un plat qu’elle sait préparer, se dit-elle, ou alors elle s’entraînera si fort qu’un jour elle sera capable de le lui cuisiner rien que pour lui.

Elle se sent toute drôle à lui demander si son chocolat chaud est déjà célèbre auprès des filles, elle a l’impression de lui faire une inquisition alors qu’il n’a pas de compte à lui rendre. Et si elle apprend quelque chose qui ne lui plaît pas, au détour d’une question pas si innocente que ça ? Elle agit dans la confiance mais elle prend de plus en plus sur elle. C’est que, elle a un petit peu peur de déchanter, si elle venait à apprendre qu’elle n’était pas la seule fille un petit peu spéciale à ses yeux. Et puis elle se demande. Qu’est-ce que ça peut bien lui faire de n’être qu’une amie parmi toutes les autres, elle s’encombre de tellement de soucis, alors pourquoi ce malaise en attendant sa réponse. Surtout qu’elle est la première, il dit, la seule à qui il ait offert ce privilège jusqu’à aujourd’hui. Et ça lui redonne le sourire, même si elle ne l’a jamais vraiment perdu. « J’adorerais ça ! J’en serais digne, c’est promis, » elle fait mine de s’incliner respectueusement en tenant son mug comme Rafiki tenait le petit roi Simba dans le film. Mais il s’écarte et pour cette fois, Miran ne s’en rapproche pas. Il faut croire qu’une partie de lui est toujours un peu farouche, ou alors c’est elle qui est un peu trop tactile. L’habitude du corps à corps sur les praticables, l’habitude aussi de traîner avec des hommes (en tout bien tout honneur) qui la rend sans doute un peu moins hésitante que ce que la conscience morale voudrait.

Elle pourrait dire un milliard de choses et poser tout un tas de questions mais elle se sent si bien dans ce silence qu’elle n’ose pas. Elle a presque terminé son chocolat chaud, est-ce que ce ne serait pas l’un de ces moments durant lesquels on fait durer le plaisir, juste pour qu’il dure un peu plus longtemps ? Si seulement elle pouvait cacher sa gourmandise, une jolie moustache de lait ornant le dessus de sa lèvre tandis qu’il la remercie pour une raison qu’elle ignore. Elle n’est jamais venue vers lui par acte de pure charité sinon seulement parce qu’elle en avait envie, est-ce que c’est le genre d’acte pour lequel on mérite une considération particulière ? Elle le trouve si mignon derrière sa timidité, elle était loin de s’imaginer qu’en un quart de second elle serait si déstabilisée qu’elle en perdrait ses mots et qu’elle en lâcherait presque sa tasse. « Q-quoi ? » Je t’aime bien, plus que bien, je t’aime très bien. Ca ne fait aucun sens mais elle voudrait les interpréter à sa manière, Miran, Miran… reprends-toi. « Ah… ah, pardon ! C’est pas ce que je voulais dire je… » -ne sait pas ce qu’elle voulait dire. Elle se sent toute fébrile, elle pose sa main libre contre sa joue. Elle doit être toute rouge, elle la sent déjà si chaude contre sa paume. Ses copains lui avaient fait le coup plusieurs fois, confesser des sentiments un peu volatiles auxquels elle répondait par une ~gentille~ prise de karaté en gueulant pour qu’ils arrêtent de se payer sa tête. Mais Jungmin, elle peut pas y toucher, elle veut pas ! C’est même pas une vraie déclaration, se dit-elle.  « Je m’y attendais pas, pardon, j’ai pas vraiment l’habitude, » C’est pas tous les quatre matins qu’un garçon vous dit qu’il vous aime très…bien à une heure si tardive où il n’y a plus que vous deux autour d’une boisson chaude. « Tu n’as pas à me remercier, t'es un garçon bien tu sais, un garçon... très bien. Tu ne devrais pas t’étonner que les gens veuillent se rapprocher de toi et -- en savoir plus sur toi. » Aaaah, c’est gênant ! Elle se gratte doucement l’arrière de la tête. Elle a soif. Oui voilà, elle va boire son chocolat chaud, tranquillement, et surtout pour s'empêcher de faire dans l'encore plus n'importe quoi...


기분 (caramel macchiato)
take me to the sky that resembles you. take me to the ocean. take me, this strange feeling is just very perfect. bang bang, the whole world in peachy colors.
annyeong :heart::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: quiet people have the loudest minds (jungmin + miran) ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

quiet people have the loudest minds (jungmin + miran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Défouloir :: Boîte à souvenirs :: Rp clos ou abandonnés-