88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8613-khan-sati-vous-etes-myopes-des-yeux-myopes-du-coeur-et-myope-du-cul http://www.shaketheworld.net/t8590-khan-sati-nietzsche-ta-mere http://www.shaketheworld.net/t8612-khan-sati


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Ven 1 Juil - 23:39


You & me is more than hundred miles
EVAN & SATI ♥

Ma grand mère m'a dit lorsque je suis partie vivre en Corée avec le reste de ma famille qu'il fallait que je fasse attention, parce que les coréens sont un peuple au jugement facile et rapide. Ce qu'elle sous entendait, c'est qu'à la première seconde où ils nous voient, les gens de ce pays sont capables de déterminer si ils vont nous aimer ou pas. Je préfère croire que ma grand mère s'est trompée. Ou plutôt qu'elle a grossi le trait, parce que c'est commun à toutes les communautés de juger au premier regard quelqu'un qui lui est étranger. Lorsque quelqu'un arrive dans la step, ma grand mère ne peut pas se défaire du moindre jugement, elle se fera forcément un avis selon la tenue qu'il porte ou la façon dont il monte son cheval ! Quoiqu'il en soit, j'ai toujours gardé ce fait en tête, qu'on peut rapidement être jugé par les autres, et honnêtement, j'espère qu'Evan n'est pas du genre trop sévère parce que sinon, c'est sûr et certain, plus jamais il voudra entendre parler de moi. Quand j'étais sur l'île de Jéju, je connaissais tout le monde, donc tous les garçons, du coup je me posais pas la question de savoir comment entamer la discussion, même quand je voulais le faire parce que l'un me plaisait : puisqu'on était presque tous voisins, on se connaissait tous par cœur et on savait sur quel sujet lancer l'un ou l'autre. Mais là, avec Evan, j'ai l'impression d'avoir 6 ans, d'être en maternelle et de lui demander « tu veux être mon ami ? » à chaque fois que j'ouvre la bouche pour lui poser une question. En clair, je trouve que je fais un peu pitié, et si je pense ça de moi, il doit probablement avoir le même avis. Pourtant, il n'en dit rien, il ne part pas en courant, il continue de me sourire, et pas avec le sourie coincé et gêné que font ceux qui veulent se tailler au plus vite, non ! Un vrai sourire qui réchauffe le cœur – et les joues, il faut l'avouer. Le genre de sourire dont on ne se lasse pas quoi. Un sourire qui fait du bien et qui redonne confiance.

Mais moi, quand je deviens trop confiante, je deviens aussi trop bizarre. Et je dis des trucs qui me foutent la honte toute seule, en plus de ne pas arrêter de parler de ma vie. Heureusement pour moi, Evan se prend au jeu et me réponds qu'il est pyo. J'écarquille les yeux et lui demande : « Tu es pyo ?! Alors tu dois connaître Junho ! Il vivait avec moi sur l'île, c'est l'un de mes très vieux amis ! Il est très gentil ! C'est lui qui m'a appris à parler coréen sans accent quand je suis arrivée à Jéju. » Et c'est dire si il a été patient, parce que mon accent, j'ai vraiment eu beaucoup de mal à m'en défaire ! Mais comme c'était le grand frère d'une de mes grandes copines à l'école, il a fini par me prendre moi aussi sous son aile, jusqu'à ce qu'il ne s'en aille pour le continent afin de devenir une idole. « Je me souviens, je devais répéter plusieurs fois pas jour des phrases super compliquées comme ''les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles chèche''... crotte attend je me suis trompée. ''Les saussettes de''... nan c'est toujours pas ça... ''Les chaussettes de l'arssidu''... » J'éclate ma main contre mon front en grognant de dépit. Nan mais c'est pas vrai, même pas capable de faire un exercice d'élocution aussi simple que ça, dans le genre ''je suis débile ne me frappez pas'' on fait difficilement mieux ! Je dois rebondir sur autre chose vite ! « Et du coup tu viens juste d'emménager dans ce dortoir ? Tu n'y étais pas les années précédentes ? » Je penche légèrement la tête sur le côté, curieuse d'en savoir plus. Je sais que moi, j'aurai été tout bonnement incapable de survire une année sans être dans un dortoir, je me serai sentie trop seule et ça m'aurait rendue folle. Quand je tente de lui poser d'autres questions, ça part en cacahuète et j'en déduis rapidement qu'il doit me prendre pour une folle. Mais à ma grande surprise, il n'a pas l'air de le penser, ou du moins lorsque je lui pose la question, il ne me répond pas par l'affirmative et un nouveau sourire prend place sur mes lèvres avant de lui répondre en lui lançant un regard doux : « Oui je suis venue à Séoul pour me études ! J'ai grandi jusqu'à mes 5 ans en Mongolie, d'abord en bordure, puis dans la step même avec ma grand mère durant 1 an, pendant que mes parents s'occupaient de la construction de leur hôtel. Quand tout a été en place, je les ai rejoint et j'ai passé tout le reste de mon enfance et de mon adolescence là bas, sur l'île de Jéju. Je passais mon temps à me balader dans la forêt ou sur la plage... Et du coup, je t'avoue que la ville, ça me fait toujours un peu peur. Être loin de ma famille, de tout ce que j'ai toujours connu, ça me fait peur. Me retrouver toute seule dans une fourmilière aussi énorme et foisonnante que Séoul ça me terrifie. » Je secoue la tête et fais un petit sourire gêné après m'être dévoilée comme ça alors qu'on vient tout juste de se rencontrer. « Désolée, j'ai tendance à beaucoup parler mais si tu en as marre surtout n'hésite pas à me couper hein ! Je ne le prendrai pas mal promis, même moi parfois j'ai envie de me hurler de me taire ! » Holala mais c'est de pire en pire, tais toi, Sati, pour l'amour du dieu des vaches, tais toi !




I'm unstoppable I'm a Porsche with no brakes I'm invincible Yeah, I win every single game I'm so powerful I don't need batteries to play I'm so confident I'm unstoppable today sia; unstoppable
♡Sati&Evan♡

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7396-chae-evan-x-i-ll-capture-the-best-moments http://www.shaketheworld.net/t7393-evan-is-in-da-place http://www.shaketheworld.net/


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Sam 2 Juil - 14:47


You & me is more than hundred miles
EVAN & SATI ♥


flashback - 27 avril 2016
Tenue | On a beau être trois enfants dans la famille, on a tous suivit des parcours bien différents. Grand frère est devenu ingénieur, et grande soeur est devenue avocate. Autant vous dire que dans la famille, je suis celui qui fait le plus tâche ! Vous pouvez facilement imaginer le caractère des deux face à moi. Ca veut pas dire que j'ai été maltraitré ou quoi ! Mais en étant en plus le jeune, j'ai toujours été dans mon monde. J'ai toujours essayé de prendre exemple sur grand frère, depuis tout petit, mais rien à faire, j'arrive pas à me couper de mon univers, j'arrive pas à m'énerver comme lui, ou paraître méchant sans raison. C'est plus fort que moi, faut toujours que j'affiche un grand sourire, même si ça va pas. J'aime trop voir les gens heureux que je m'empêche la plupart du temps à leur faire part de ce qui va pas dans ma vie, de peur de les faire souffrir. Ils ont essayé de faire en sorte que je sois un peu moins... naïf, si on peut dire, que j'arrête de toujours voir le positif des gens et que je me protège un peu. Mais le fait est que j'y arrive pas, je suis trop ouvert aux gens, et j'ai parfois tellement peur de me retrouver seul, que je sais pas faire. Ils ont beaux toujours me dire de faire attention aux personnes en face de moi, c'est quand même compliqué avec Sati. Elle semble vraiment douce comme fille, gentille avec les gens, et surtout passionnée quand elle parle. Je suis un peu déstabilisé devant elle, et j'ai l'impression de réagir comme un gamin de cinq ans à qui on offre une glace. C'est vraiment pathétique !

Assis en face de Sati, j'essaie de me relaxer un peu. Déjà, j'ai plus le risque de me vautrer en marchant, c'est déjà un bon point ! C'est marrant parce qu'elle connait des gens de ma fraternité que je ne connais même pas. En même temps, j'ai emménagé juste avant les derniers évènements, j'ai pas trop eu l'occasion de trop rester au dortoir alors ça aide pas. « Junho ? J'ai sûrement du le croiser. » Je réfléchis un peu en même temps que je l'écoute parler, et décroche un nouveau sourire. « Oh non ! Ces phrases sont horribles à prononcer ! » Je lâche un rire sans m'en rendre compte, et relève rapidement la tête. Mais quel con ! Elle va croire que je moque d'elle alors que pas du tout ! Je plonge ma tête dans mes mains et me redresse une nouvelle fois vers Sati. « Pardon je... C'est pas contre toi hein. J'ai toujours été incapable de prononcer correctement une de ces phrases, alors ça me fait rire. Je sais pas pourquoi... » C'est bon Evan, tu peux arrêter, t'en as assez fait comme ça ! Je prend une grande inspiration et offre à Sati un nouveau sourire. J'ai l'impression qu'on est autant gênés l'un que l'autre, et moi, je fais tout de travers alors que j'essaie de trouver quelque chose à dire ou à faire pour qu'elle le soit pas autant. Mais elle reprend rapidement sur la fraternité. « En fait j'ai emménagé juste avant l'incendie. L'année dernière j'avais mon appart pas loin du campus mais j'ai retrouvé Jae In, un ami du collège, qui m'a un peu poussé à venir chez eux. J'avais surtout peur de pas pouvoir garder Bobby si je m'y installais, mais ça a pas posé de problème, alors j'ai fini par céder. Mais du coup, je connais pas encore tout le monde, je dois l'admettre ! » Mais oui, continue à lui raconter ta vie, c'est tellement intéressant. J'ai envie de me taper la tête contre le sol. Je ris nerveusement, je suis loin d'être sur la bonne voie pour pas passer pour un boulet. Ca doit déjà être le cas... Je tente de me reprendre un peu, et me cale mieux sur ma chaise pour écouter Sati parler. Les endroits ou elle a vécu semblent si beaux, j'ai toujours voulu y aller. Je comprend surtout les inquiétudes qu'elle peut avoir dans une ville aussi grande que Séoul. Pour moi, c'est différent vu que j'ai jamais bougé d'ici, et voir des endroits aussi vastes et peu peuplés me ferait vraiment bizarre la première fois que j'y mettrais les pieds. Un sourire, du genre vraiment sincère, s'affiche sur mon visage. « Non t'en fais pas. Ca doit être vraiment génial d'avoir grandi dans des endroits pareils ! Ca a du te faire bizarre la première fois que t'es venue ici. J'avoue qu'en étant de Séoul ça fait pas le même effet, mais je comprend parfaitement. » Bah oui évidement, j'ai pas l'air con à dire un truc pareil moi, comme si ça allait aider tiens.




You're my Lucky Star SATI&EVAN;
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée. où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8613-khan-sati-vous-etes-myopes-des-yeux-myopes-du-coeur-et-myope-du-cul http://www.shaketheworld.net/t8590-khan-sati-nietzsche-ta-mere http://www.shaketheworld.net/t8612-khan-sati


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Sam 23 Juil - 4:59


You & me is more than hundred miles
EVAN & SATI ♥

Je n'ai jamais été très réceptive à l'art. En fait on peut même carrément dire que je suis totalement hermétique à la plupart des styles d’œuvres qu'on trouve dans les musées, surtout l'art moderne dont j'ai toujours au beaucoup de mal à cerner l'utilité. Je sais que c'est limite religion de vanter le talent de Picasso par exemple, mais en ce qui me concerne, le cubisme et Guernica, ça ne m'a jamais touché plus que ça. Je serai nettement plus sensible à ce que me transmettra une photo qu'une toile. Et c'est pour ça que j'ai beaucoup d'admiration pour les photographes en général. Je pense que pour s'adonner à un tel passe temps, il ne s'agit pas seulement de posséder un bon matériel dernier cri. Non, à mon sens, un bon photographe peut faire de très bonnes choses avec un simple appareil jetable. Ce qu'il faut, c'est savoir photographier le bon moment, faire en sorte que le rendu soit unique et que rien qu'en voyant le cliché, les gens puissent se dire : « Ça, c'est un tel qui l'a pris. » Je n'ai jamais vu le travail d'Evan, mais curieusement j'ai la certitude que c'est très bon. Tout simplement parce qu'il a l'air d'avoir un regard sur le monde optimiste, parce qu'il a l'air persévérant et que la passion qui brille dans ses yeux quand il parle de ce qu'il fait ne peut tromper personne, pas même moi. Quand on aime quelque chose autant qu'Evan semble aimer la photo, on se donne à fond pour faire les choses bien et proprement. J'ai l'impression qu'en réalité, on se ressemble assez tous les deux, à la différence que lui a eu le courage d'aller au bout de son rêve en faisant un cursus photographie à la fac, là où moi je n'ai pas eu le courage d'aller en philosophie pour ne pas risquer de décevoir mes parents. Mais je ne me plains pas : après tout, j'aime mon île plus que n'importe quel endroit au monde et l'idée d'y rester pour la faire visiter toute ma vie ça ne me dérange pas trop, même si ce n'est pas forcément ce dont j'aurai rêvé. De toute façon, la philosophie c'est un monde trop fermé pour que je m'y risque, j'ai beau aimer ça, il y a des personnes nettement plus talentueuses que moi dans ce domaine et si je ne trouve pas d'emploi à l'issu de mes études avec seulement un diplôme de philo en poche, je n'aurai plus rien. Tandis qu'avec le tourisme, j'aurai toujours une place dans l’hôtel de mes parents. C'est rassurant. Enfin d'une certaine façon.

Je souris en entendant Evan me parle de ses alarmes sur son téléphone parce que définitivement, on se ressemble beaucoup ! Je me souviens le jour de la rentrée, j'avais programmé 5 alarmes pour ne pas oublier de me lever (dont un sur le portable de mon coloc, Eli, qui n'avait rien demandé à personne le pauvre). Cependant, mon sourire est rapidement remplacé par une mine étonnée : « Tu ne connais aucun gumi ? Wahou, je suis honorée d'être la première alors ! » Arrête de sourire comme une débile Sati ! En plus c'est quoi cette vieille réplique là ? Bon aller, passe à autre chose. Je lui demande d'où il vient et en apprenant qu'il a passé toute sa vie dans la capitale, je ne peux pas empêcher la petite campagnarde en moi d'écarquiller les yeux. « Tu dois connaître le moindre recoins de cette ville alors ! Quel est ton endroit préféré ici ? J'aimerai commencer à visiter un peu, mais comme je ne sais jamais par où débuter, j'avoue que j'ajourne à chaque fois mon aventure séoulite... » Je souris timidement en sirotant mon chocolat que le serveur vient d'apporter avant de redéposer ma tasse sur la table pour répondre « Je suis arrivée sur l'île quand j'avais 5 ans, avant ça j'ai vécu en Mongolie, dont un an dans la step avec ma grand mère ! Jéju, c'est un petit paradis, en plus je vivais dans un hôtel donc je rencontrais plein de monde, c'était vraiment génial ! Ça me manque tout ça... Mais oui, je suis venue ici pour mes études ! J'ai été acceptée par je ne sais quel miracle à Yonsei alors j'ai sauté sur l'occasion. Mes parents auraient sûrement préféré que j'aille dans une fac moins loin pour travailler en alternance dans leur hôtel mais... Je voulais apprendre à vivre seule, par mes propres moyens. Et aujourd'hui, je ne sais pas quelle vie je préfère... » Celle ici, avec mes nouveaux amis et mon petit quotidien d'étudiante ou celle à Jéju avec ma famille dans un environnement que je connais déjà par cœur mais qui me rassure ? Je ne sais plus trop. Je secoue la tête et ris nerveusement en tapotant ma tasse du bout de l'ongle « Désolée je dois passer pour une grosse égoïste, je suis vraiment nulle... » Et tout d'un coup, je me redresse, tendue comme un arc en passant totalement à une chose : « Oh mon dieu... Est ce que j'ai du chocolat partout autour de la bouche ? Si oui je suis désolée, j'arrive jamais à boire ou manger un truc sans m'en mettre partout ! » J'enfonce la main dans mon sac et en sors un paquet de mouchoir pour m'essuyer la bouille avec l'énergie du désespoir. Quand je suis sûre d'être à peu près présentable, je range tout et m'humecte les lèvres, pas très confiante quant à la question que j'ai envie de lui poser. Mais finalement, je me lance et demande timidement : « Dis moi... Est ce que tu accepterais de me montrer tes photos un jour ? »




I'm unstoppable I'm a Porsche with no brakes I'm invincible Yeah, I win every single game I'm so powerful I don't need batteries to play I'm so confident I'm unstoppable today sia; unstoppable
♡Sati&Evan♡

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7396-chae-evan-x-i-ll-capture-the-best-moments http://www.shaketheworld.net/t7393-evan-is-in-da-place http://www.shaketheworld.net/


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Dim 24 Juil - 15:57


You & me is more than hundred miles
EVAN & SATI ♥


flashback - 27 avril 2016
Tenue | Je me souviens encore de ce Noël, celui ou j'ai reçu mon tout premier appareil photos. J'avais treize ans, et M'man avait voulu me faire un cadeau un peu particulier. Il faut dire, j'étais tout le temps en train de lui piquer le sien en cachette pour prendre tout et n'importe quoi en photos. Alors elle avait décidé de m'acheter mon propre appareil, pensant qu'à la longue, ça allait me passer. Au final, avec le temps, c'est quelque chose qui m'a toujours suivit. Tous les deux ans, elle était obligée de m'acheter pour Noël ou mon anniversaire un nouveau modèle tant j'usais les pellicules et je saccadais mes appareils photos à force de les trimballer partout avc moi. Si elle ne serait pas partie, si je n'avais pas coupé les ponts avec elle, je serais certainement en train d'étudier l'économie, ou le droit. M'man a toujours vu ça comme une simple passion, et s'évertuait à dire qu'être photographe n'est pas un métier, mais une envie que je devais mettre de côté. Mais j'ai toujours gardé ce rêve quelque part dans mon esprit. Aujourd'hui, je suis un étudiant en art qui continue d'espérer pouvoir percer dans ce domaine.

Voir Sati sourire me fait faire de même instinctivement. Il faut croire qu'on est assez semblables sur certains points. Même si j'ai l'impression de faire n'importe quoi en face d'elle, j'essaie de me reprendre, et c'est pas facile. « Non, aucun ! T'es la première ! Ou alors, je sais pas qu'ils sont gumi. » Je laisse échapper un peu rire, légèrement timide. Sans pouvoir l'expliquer, je suis vraiment content de partager ce moment avec elle. J'ai beau me sentir le mec le plus stupide du monde à faire que des bourdes, Sati est vraiment une fille intéressante et c'est un réel plaisir de pouvoir discuter avec elle. C'est vrai que d'avoir grandi et passé ma vie à Séoul, je connais beaucoup d'endroits, mais c'est vraiment difficile d'en choisir un seul. Je réfléchis alors quelques secondes, le regard un peu perdu avant de me refocaliser sur elle. « C'est vrai que je connais plutôt bien. Choisir un seul endroit, ça serait vraiment compliqué, il y en a beaucoup qui en vallent le coup d'oeil. Mais je dirais la rivière Cheonggyecheon. Ca a beau être super touristique, le soir, c'est vraiment magique ! Il y a des illuminations qui rendent l'endroit encore plus beau ! J'y vais souvent pour prendre des photos d'ailleurs. J'aime beaucoup aussi les jardins botaniques de Namsan, je trouve que c'est vraiment reposant comme endroit, et on y découvre toujours un recoin qu'on a pas vu ! Je pourrais t'y amener à l'occasion si tu veux ! » Je me pince les lèvres en baissant la tête. « Enfin... Si t'as besoin d'un guide, je suis là ! » Quelle façon de se rattraper ! Bravo Evan !  Je veux bien adorer faire découvrir de nouveaux endroits aux gens, franchement, je suis pitoyable là... Je me cacherais presque en commençant à boire mon cappuccino et écoute avec attention Sati. Elle a l'air de vraiment aimer l'endroit ou elle a grandit, ça se voit à la façon qu'elle a d'en parler, et c'est agréable de voir quelqu'un comme ça ! « Ca doit être difficile de choisir ! Surtout quand on a grandit dans un lieu pareil. J'avoue avoir du mal à m'imaginer ailleurs qu'à Séoul, mais qui sait je changerais peut être d'avis un jour. » Je lui souris, totalement gêné, mais mon sourire devient beaucoup plus sincère quand je la vois à nouveau s'excuser. « Mais non pas du tout. » J'arrive même pas à être ... rassurant ? Pourtant j'aimerais, mais j'ai l'impression de tout faire de travers ! Je me reprend et me redresse un peu. Mes yeux restent rivés sur Sati lorsqu'elle s'essuie le visage, et mes lèvres étirées ne daignent pas vouloir stopper ce rictus que j'ai. « Aucune trace de chocolat ! » Faut vraiment que je fasse ce genre de remarque ? Genre, vraiment ?! Enfoncez moi dans le sol, je me taperais beaucoup moins la honte ! Sa question me surprend un peu, je ne m'attendais certainement pas à ce qu'elle puisse s'intéresser à mon travail. Je secoue lentement ma tête de haut en bas avant de lui répondre, en tentant de rester calme. « Les profs organisent quand ils le peuvent des expos pour les étudiants de la filière. On monte beaucoup de projets alors c'est souvent l'occasion de faire venir des gens du milieu. Tu pourrais sans problème venir à l'une d'entre elles ? En plus, on fait ça dans les ateliers de la fac. » Voilà que je l'invite à tout et n'importe quoi... Elle va me détester, surtout si je lui fait peur et qu'elle ne veuille plus me voir après ça !




You're my Lucky Star SATI&EVAN;
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée. où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8613-khan-sati-vous-etes-myopes-des-yeux-myopes-du-coeur-et-myope-du-cul http://www.shaketheworld.net/t8590-khan-sati-nietzsche-ta-mere http://www.shaketheworld.net/t8612-khan-sati


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Mer 17 Aoû - 23:29


You & me is more than hundred miles
EVAN & SATI ♥

Quand on était petites avec ma sœur et qu'on s'ennuyait, notre grand jeu c'était de taper la pose sur le bord de l'eau à la plage ou alors dans la forêt près des cascades et de nous prendre en photo avec l'appareil de notre père. Franchement c'était carrément hideux, y'avait toujours un gros doigt qui apparaissait dans un coin, c'était super mal cadré, les trois quarts du temps on était à contre jour ou alors c'était flou. C'était moche, mais on s'amusait et ça se voyait réellement sur tous ces clichés, alors mes parents les ont imprimés et ont tartiné les murs de la maison avec. La maison, c'est la partie de l'hôtel un peu excentrée qui nous est réservée à ma famille et moi, pour qu'on ait quand même une vie normal. Aucune femme de ménage ne vient ici, on ne prend pas nos repas aux self ni rien, c'est juste notre endroit à nous et personne d'autre. Une vie à part de l'hotel mais dans l'hôtel. Quand je rentre pour les vacances et que je revois toutes ces photos, ça me rappelle à quel point ça peut me manquer tout ces moments. Mais là, alors que je parle avec Evan et que le souvenir de ces photos me reviennent en mémoire, tout ce que je me dis c'est ''Oh mon dieu, j'espère vraiment que jamais il ne verra ces monstruosités, sinon il fera une crise cardiaque tellement c'est moche''. C'est un peu intimidant mine de rien de se retrouver face à un photographe : j'ai jamais vu son travail, mais rien que comme ça, je sais que je n'oserai même pas lui montrer une vieille photo de pigeon qui vole que j'aurai prise sur mon portable. C'est débile, parce que j'ai la certitude qu'il ne me jugerait jamais pour un truc aussi bateau mais ça, c'est parce que j'ai un méchant problème de confiance en moi quand je suis face à des personnes qui ont des talents que je n'ai ABSOLUMENT PAS. Ce qui est le cas de la photographie.

Je commence à interroger Evan sur sa vie en priant très fort pour qu'il ne se dise pas que je suis flippante à lui faire un interrogatoire digne d'un épisode des Expert Miami, mais ça n'a pas l'air d'être le cas. Instantanément, je me détends et lui souris. Je dois avoir l'air sacrément niaise comme ça mais c'est plus fort que moi : ce garçon est vraiment trop mignon. OH MON DIEU RESSAISIE TOI SATI ! Quand il me propose de me faire visiter tous les beaux endroits dont il vient de me parler et que je n'ai jamais pris le temps de parcourir, je sens mon cœur rater un battement : si il accepte de me guider là bas, c'est qu'il ne me déteste peut être pas ! Peut être que je n'ai pas tout foiré et qu'il m'aime bien ! Mes joues deviennent plus colorées et mon sourire s'élargit encore alors que je lâche avec un enthousiasme qui ferait presque peur : « Oui avec plaisir ! J'adorerai y aller avec toi ! » Je me crispe légèrement en me rendant compte que là par contre je vais lui faire peur. Alors je me reprends un peu maladroitement en bégayant : « En... enfin si... si ça ne te gêne pas évidemment ! » Honte sur toute ma descendance. Ça c'était vraiment super pathétique. J'imagine d'ici le face palm de Junho si il me voyait dans cet état. Heureusement, si parler à quelqu'un qui m'impressionne me rend nerveuse, Evan lui même en revanche m'apaise d'un simple sourire. Et je fonds littéralement devant toute la douceur de ses mots. Je baisse timidement la tête en lui demandant si il accepterait de me montrer le résultat de son travail pour le regarder avec littéralement des étoiles dans les yeux quand il me parle de ces expositions auxquelles il participe et où il me propose de venir. Je lui souris de toutes mes dents en lui répondant : « Je viendrai avec plaisir ! Tu sais quand aura lieu la prochaine à peu près ? J'ai vraiment hâte de... » Je suis interrompue par la sonnerie de mon téléphone qui hurle les paroles de The Defector de Muse (le genre de chanson super quand tu veux passer pour une grosse anarchiste). Je me dépêche de retrouver mon portable dans le bronx qu'est de nouveau devenu mon sac et m'excuse mille fois auprès d'Evan : « Pardon je suis désolée c'est horriblement impolie de ma part, pardon... » Finalement je mets la main sur mon Iphone et coupe l'appel avant de pousser un soupir. Mais en regardant de qui il venait, je m'aperçois que j'ai reçu pas mal de SMS pendant tout le temps que j'ai passé avec Evan : quelques uns de l'infirmière qui nous a présentés qui veut savoir où on en est et l'un d'HaeWon qui me demande où je suis. Je fronce les sourcils : pourquoi elle... Oh bon sang. Le repas. Dans une demie heure on est censées aller au Cosa Nostra pour prendre une pizza avec son frère. Bon. Je lui envoie un message rapidement, sans paniquer (NON NE PANIQUE PAS CA VA ALLER TU AS UNE BONNE DEMIE HEURE ET TU ES A COTE ALORS CALME TOI SATI) pour lui dire que je serai peut être un peu en retard et que je suis 1000 fois désolée, que je la retrouve là bas, avant de reposer mon téléphone sur la table et de sourire à Evan de façon très gênée : « Excuse moi, j'avais oublié que je devais rejoindre une amie tout à l'heure... J'avoue que... Je n'ai pas vu le temps passer. » Je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille en rougissant parce que ça se voit comme le nez au milieu de la figure que je viens de sous entendre que je suis tellement bien avec lui que j'ai pas envie que ça s'arrête hein ? Je réfléchis. Ah. Non peut être pas tant que ça. Alors je m'humecte nerveusement les lèvres avant d'avouer, rouge comme une tomate : « Je passe vraiment un super moment avec toi. »  




I'm unstoppable I'm a Porsche with no brakes I'm invincible Yeah, I win every single game I'm so powerful I don't need batteries to play I'm so confident I'm unstoppable today sia; unstoppable
♡Sati&Evan♡

Revenir en haut Aller en bas

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7396-chae-evan-x-i-ll-capture-the-best-moments http://www.shaketheworld.net/t7393-evan-is-in-da-place http://www.shaketheworld.net/


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Mer 31 Aoû - 1:51


You & me is more than hundred miles
EVAN & SATI ♥


flashback - 27 avril 2016
Tenue | Habituellement, je suis pas aussi timide. A croire que ce séjour à l'hôpital m'a enlevé toute notion de sociabilité ! Comme si me retrouver en face de quelqu'un que je ne connais pas me rendrait presque... vulnérable ? C'est assez difficile à expliquer en fait. Et puis, il faut dire, je suis pas vraiment habitué à rencontrer souvent de nouvelles personnes. Depuis tout petit, je suis toujours entouré des mêmes gens, je passe la plupart de mon temps avec eux. C'est pas que je cherche pas à en rencontrer d'autres, mais au final, je suis toujours entouré de ma petite bande de potes. Avec ça, c'est pas réellement évident de s'entourer de nouvelles têtes. Mais j'apprécie toujours ce genre de rencontres, surtout avec des personnes comme Sati, des personnes intéressantes, qui donnent envie qu'on s'intéresse à eux. C'est le sentiment que j'ai avec elle en tout cas. Il faut dire aussi, Sati semble être pleine de douceur, et je crois que c'est vraiment ce dont j'avais besoin en sortant de l'hôpital. Jusqu'à maintenant, j'ai gardé mon sourire avec certaines difficultés, ne voulant pas inquiéter mes amis, mais là, en face d'elle, tout est plus simple. J'ai pas à me forcer pour lui en adresser un, au contraire, ça vient naturellement. Et ça fait un bien fou, tellement que j'aurais pas cru ça possible.

Un autre avantage aussi, c'est que la conversation se fait tout aussi naturellement, j'ai pas l'impression de devoir chercher mes mots pendant deux heures, même si j'ai vraiment l'impression de tout faire de travers. Il faut dire, quand on me lance sur des sujets qui me passionnent, j'ai tendance à en faire un peu trop et je m'emporte assez rapidement aussi, j'espère juste que je lui fais pas trop peur ! Mais ça devrait pas être le cas si elle veut bien visiter les endroits dont je lui parle ? J'espère vraiment en tout cas, parce que j'ai envie d'en apprendre plus sur elle, et si en plus je peux lui faire découvrir de nouveaux endroits, j'en serais très heureux ! Je lui souris une nouvelle fois, Sati est vraiment mignone, surtout en la voyant bégayer un peu. « Absolument pas, au contraire. J'espère que je pourrais être un bon guide ! » Bon, ok... Ca c'est pas la meilleure vanne... Et c'est pas comme ça que je vais la mettre un peu plus à l'aise. Non mais vraiment, je suis un boulet, c'est pas possible autrement ! J'essaie quand même de me reprendre un peu, mais je me sens presque gêné de savoir qu'elle s'intéresse déjà à mon travail. Bon sang ! Je suis pas comme ça d'habitude ! Alors POURQUOI faut que je me comporte de manière aussi stupide ?! Vraiment, je passe pour quoi là ? Parce que ma pseudo virilité en prend grave un coup ! Ils font comment les mecs tout plein de confiance ? Ca m'aiderait un peu j'pense. Là, j'imagine juste Hyunwoo qui se foutrait bien de moi en me voyant dans cet état, et il aurait de quoi ! Je sens presque mes joues prendre des couleurs. Jusqu'à entendre une musique, que je connais vaguement. Baissant un peu la tête, j'ai presque peur que ce soit mon téléphone qui sonne mais me rend rapidement compte que non, en fait. Sati s'activant à fouiller dans son sac me le confirme et je ne fais que sourire, encore, béatement. Je suis irrécupérable ! « Non t'excuse pas ! Ca arrive. C'est pas très grave tu sais. » Niveau phrases réconfortantes, n repassera aussi hein ! Je l'observe envoyer son message et en profite pour boire un peu de ma boisson. « Oh, j'voudrais pas t'accaparer si t'as des choses à faire, c'est ma faute, j'suis désolé. Je te monopolise alors que t'as sûrement pleins de choses à faire. » Je me mord un peu les lèvres, c'est vrai, elle pourrait se mettre en retard à son rendez-vous, et ça serait à cause moi ! Je me sens vraiment stupide, mais je peux pas lui en vouloir. Après tout, c'est moi qui l'ai invitée à venir boire quelque chose avec moi. Je me masse un peu la nuque en relevant la tête vers Sati, un sourire niais et gêné sur le visage. « Moi aussi, et puis merci de m'avoir accompagné. Et euuh... » Je flippe un peu, mais j'ai vraiment envie de lui demander. Alors je prend une grande inspiration. « J'pourrais... Te filer mon numéro ? Comme ça... Si jamais t'as envie de pouvoir visiter quelques endroits à Séoul, j'pourrais peut être t'accompagner ? » OH MON DIEU ! Pire qu'un gamin de cinq ans, vraiment, j'arrive à un stade ou j'ai plus l'impression de faire pitié qu'autre chose... [/b]




You're my Lucky Star SATI&EVAN;
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée. où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥ ☆  Aujourd'hui à 11:37


Revenir en haut Aller en bas

You & me is more than hundred miles ~ #SAVAN ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» You and me is more than hundred miles, you and me is more than the grey sky (Arjan)
» a hundred miles
» Hundred Miles
» 8 miles (film avec eminem en vedette)
» Charlène L. Miles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Espace temps :: Le passé a sa place-