Revenir en haut Aller en bas



 
Viens vite voir les nouveautés du mois !
Ce mois-ci c'est portes ouvertes chez les Gumiho ! N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites ! Et tout ça sans passer pas la case propagande, n'est-ce pas génial ?
Au mois de Septembre, souviens-toi de filer !

Aller à la page : 1, 2  Suivant

[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Park R. Ivy
Park R. Ivy
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Lun 25 Juil - 13:29
Au détour d'une page
Lim Nam Kyung & Park R. Ivy


Wearing. | Le son des basses saturées traversaient les écouteurs de Ivy alors qu'elle se baladait dans la forêt autour de leur campement. Elle appréciait l'effort physique et la sérénité du lieu. Enfin, sérénité toute relative vu qu'elle était en train de s'éclater les tympans avec le dernier album d'un de ses groupes de hardrock préférés. Ca lui permettait de faire le point. Elle avait prit la résolution de contacter sa famille d'origine à son retour sur Digital City. Elle allait prendre son courage à deux mains et allait essayer de joindre son père biologique. Si jamais elle n'y parvenait pas, elle savait où trouver son fils aîné, et enfin où était la maison familiale. Elle s'était promit de prendre ça avec détachement. S'ils refusaient de l'accepter comme une des leurs, elle l'accepterait, au fond, elle n'était pas certaine que c'était ce qu'elle voulait. Ce qu'elle voulait, mais surtout ce dont elle avait besoin, c'était des réponses. Elle avait besoin de réponses, de mettre un visage sur le nom de ses géniteurs, et une raison sur son abandon. Mais c'était terrifiant, car une fois qu'elle saurait, la vérité sera peut-être plus dure à gérer que l'ignorance... Mais durant ce séjour en compagnie des autres Sango, et au détour de ses balades le long du lac ou dans la forêt, elle avait prit sa décision, à son retour, elle sauterait le pas. D'un pas un peu plus vif, elle reprit la direction du campement, profitant de la fraîcheur que lui apportait l'ombre des arbres. Au bout de quelques dizaines de minutes, elle aperçu les tentes colorés et poussa un petit soupir, prête à affronter l'agitation des verts. Elle en croisa quelques uns, mais continua son chemin jusque sa tente, l'après-midi allait bientôt toucher à sa fin, et elle se voyait bien conclure sa balade par une sieste. Elle ôta ses chaussures devant la tente, et eut un moment d'arrêt quand en l'ouvrant, elle tomba sur Nam Kyung qui était allongé sur son lit, un bouquin à la main. Elle se garda bien de le dire mais à ses yeux rien n'était plus séduisant qu'un homme en train de lire, c'était son côté rat de bibliothèque sans doute. Elle coupa son MP3 et enleva ses écouteurs. « T'es pas dehors avec les autres ? » Elle alla se placer sur son propre matelas, s'allongeant en soupirant. Elle tourna la tête vers le coréen, et avisa le livre et son titre, elle fronça les sourcils. « Hey mais c'est pas un de mes livres ça ? » Il faut dire qu'elle en avait ramené pas mal, on aurait même pu croire qu'elle avait vidé une étagère complète de sa bibliothèque. En soit, l'idée de prêter ses bouquins ne la dérangeait pas, au contraire, elle y voyait là l'occasion de parler de littérature (qui était probablement sa passion numéro un). « Mais je te préviens, tu me l'abîmes ou tu cornes une page et j’épile chaque poil de ton corps un à un à la pince à épiler. » Elle eut un petit rire, et vint poser sa tête sur la pile de livres à côté de son matelas, l'entourant de ses bras. « Je ne laisserai personne vous faire du mal. » Elle avait un faux ton dramatique et surjouait la situation, mais selon elle, les livres méritaient la plus grande attention et le plus grand respect, oui pas moins que ça.

electric bird.


fxxk wit' us
world has turned its back on us like this but everything’s gonna be okay cuz nothing can fuck with us. people are talking loud about us but don’t need to be afraid cuz nothing can fuck with us ♛♚

Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Mer 31 Aoû - 15:04

au détour d'une page
park r. ivy & lim nam kyung

Les jours passent sur le campement et se ressemblent pas mal pour la plupart. Donc autant vous dire qu’au bout d’un certain moment, l’ennui commence à pointer le bout de son nez. Alors, certes, je pourrais passer le temps en dessinant les paysages qui nous entourent sous tous les angles – ou presque - mais après quelques tentatives qui furent soldées par des échecs, j’ai préféré arrêter de croire que je pourrais être tranquille pour terminer un dessin. En effet. En compagnie des Sango, c’est peine perdu. Il est impossible d’avoir la paix plus de dix minutes sauf si vous leur faites croire que vous dormez. C’est donc bien évidemment ce que j’ai fait... Après avoir ingurgité un bon petit repas en compagnie des requins, j’ai prétexté vouloir faire une sieste et, tandis que la plupart d’entre eux préparaient déjà leur serviette sur le bord du lac pour se laisser aller à une énième séance de bronzage, je me suis installé sous ma tente et j’ai sorti mes écouteurs. D’ailleurs, après quelques minutes, j’ai réellement fini par m’endormir. Toutefois, réveillé par le brouhaha que faisaient les verts à l’extérieur, j’ai finalement émergé deux heures plus tard. M’étirant alors pendant quelques secondes, mais bien trop satisfait de la tranquillité que me prodigue cette barrière formée par la tente, je décide de rester un peu plus longtemps, loin (enfin façon de parler) de l’agitation créée par mes amis Sango. J’attrape mon portable, prends connaissance de l’heure et repose ce dernier à côté de mon espèce de lit de fortune. Cependant, un objet attire mon attention. Celui-ci dépasse de sous l’oreiller de ma voisine de matelas et il s’agit d’un livre. Livre dont je finis d’ailleurs par m’emparer. Avisant ensuite la couverture de ce dernier pendant quelques secondes, je décide finalement de m’accorder encore quelques instants de répit avec une petite séance lecture. D’habitude, je suis plutôt manga mais pourquoi pas ?! Si ça peut me permettre de passer le temps, encore une fois, je ne dis pas non… Et c’est donc comme ça que je me retrouve à lire un livre que je n’aurais certainement pas ouvert dans d’autres circonstances et qui, contre toute attente, me prend aux tripes puisque je ne vois pas le temps passer. Ce n’est d’ailleurs que lorsque j’entends le zip de la tente s’ouvrir que je m’autorise à lever la tête du bouquin, pour la première fois depuis que je l’ai commencé. Un léger sourire en coin étire alors mes lèvres, tandis que je m’exclame, à l’intention de la jeune femme qui vient d’entrer : « Faut croire que non... Et toi non plus, à c’que j’vois ! » Je l’observe s’allonger et reporte ensuite mon attention sur le livre, avant d’être toutefois interrompu une seconde fois quand elle s’aperçoit que c’est le sien que je tiens entre les mains. « Wow ! Bien observé ! » Je la gratifie d’une moue un brin moqueuse et laisse échapper un rire à sa menace, avant de finalement lever les yeux au ciel devant la scène à la Roméo et Juliette qu’elle finit par me jouer, avec en seconde vedette ses bouquins. « Sois sans crainte, il ne risque rien avec moi. J’y ferais trèèèèèès attention ! Promis, juré, craché ! » Sur ces mots, je feins de cracher (bon je lui ai quand même évité le bruit super dégueulasse qu’on fait quand on s’apprête à se débarrasser d’un bon gros molard) et m’en retourne à ma lecture. Cependant, quelque peu curieux, je finis par relever la tête vers la jeune femme et demande : « Au fait… C’est assez surprenant… J’veux dire, que tu lises ce genre de livres… » J’esquisse un faible sourire quelque peu taquin, regarde rapidement la couverture du livre et ajoute : « Oscar Wilde ?! C’est quand même à des années lumières de ce à quoi les gens s’attendent venant de toi ! » Et comme pour lui expliquer où je veux en venir, je finis par poursuivre, faussement sérieux : « Tu sais ?! La dernière fois, j’me baladais dans les couloirs du dortoir et à ce qu’il parait l’une des locataires de la chambre cinq serait une adepte de tout ce qui touche au satanisme. Alors t’vois, je m’attendais à des livres de sorts, des trucs dans le genre quoi… » Je laisse finalement échapper un rire, reprenant un tant soit peu mon sérieux et hoche la tête de gauche à droit. « Les gens sont vraiment cons… » Et ce pour plusieurs raisons. A commencer par leurs croyances pour des choses aussi absurdes. Franchement, des séances de satanisme... Ils en avaient d'autres des conneries de ce genre en stock ? Non pas que je veuille prendre le partie de la jeune femme et il est vrai que parfois elle a des réactions qui pourraient presque nous faire penser que c'est l’œuvre de Satan lui même mais quand même... Il y a des limites à la connerie...

Code by kerushirei


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Park R. Ivy
Park R. Ivy
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Sam 3 Sep - 18:04
Au détour d'une page
Lim Nam Kyung & Park R. Ivy


Wearing. | Ivy comprenait qu'on préfère s'isoler dans la tente plutôt que de rester avec les Sango. Ils étaient tous sympathiques au fond, et de bon délire, sauf que lorsqu'on était habitué à la solitude il était difficile de les supporter non stop. Ils étaient bruyants et remuants. Alors elle ne blâmait pas Nam Kyung de s'être isolé, elle aussi l'avait fait à sa façon. Cela dit, il s'était isolé en lui prenant son livre, celui-là même qu'elle relisait actuellement. Du moment qu'on prenait soin de ses bouquins, elle n'était pas contre les prêter, au contraire, elle aimait partager sa passion. Il fallait juste être gentil avec ses bébés faits de pages et d'encre. « T'as intérêt à y faire attention ! » Elle serra encore un peu ses livres pour exagérer sa réaction, et finit par les lâcher en souriant doucement. Restant allongée, elle se tourna vers Nam Kyung, elle laissa échapper un rire à sa remarque. « Tu t'attendais à ce que lise un truc sur comment invoquer les esprits ou un grimoire de magie noire ? » Elle leva les yeux au ciel. Elle avait déjà entendu ce genre de remarques, et elle le devait à son style vestimentaire les trois quarts du temps, ou sinon à ses tatouages ou à ses cheveux rouges. « Pis ça se trouve c'est pas moi mais Hye Sun. On dirait pas comme ça mais elle est peut-être moins sage que ce que les gens pensent... » Elle eut un rire en pensant à sa colocataire, certaine qu'entendre ça la ferait beaucoup rire. « J'adore Oscar Wilde mais c'est pas mon auteur préféré cela dit. Si je devais n'en choisir qu'un, ce serait Edgar Allan Poe. Tu connais le poème The Raven ? » Elle réfléchit un instant. « La traduction coréenne doit avoir perdu en signification par contre. » Elle aimait tellement ce poème qu'elle avait ce tatouage dans le haut du dos représentant toute la symbolique que lui inspirait les mots de ce cher Sir Edgar Allan Poe. Elle appuya sa tête dans le creux de sa main, repensant à la réflexion qu'il avait fait un peu avant. « Mais sinon je suis aussi une grande fan de Anne Rice, vampires, sorcières, les ténèbres de la nuit tout ça... Je pense que là tout de suite ça rentre plus dans les attentes des gens nan ? » Elle eut un petit rire et se laissa retomber sur son oreiller, regardant le « toit » de la tente, pensant à cette univers fantastique créé par sa grande prêtresse vampirique. « Armand est tellement parfait en son genre. » Ajouta-t-elle plus pour elle-même que pour Nam Kyung. Au moins, l'entendre s'extasier sur un vampire tel qu'Armand devait conforter les gens dans l'idée qu'elle était bizarre voir même dérangée plutôt qu'une nana un peu excentrique mais avec une culture littéraire hyper large. « Tu lis quoi toi habituellement ? » Parce que elle non plus ne l'aurait pas imaginé perdu dans un livre d'Oscar Wilde. « Parce que je t'imagine pas trop lire ce genre de bouquins non plus si tu veux tout savoir... » Elle avait un sourire en coin, se moquant ouvertement de lui.

electric bird.


fxxk wit' us
world has turned its back on us like this but everything’s gonna be okay cuz nothing can fuck with us. people are talking loud about us but don’t need to be afraid cuz nothing can fuck with us ♛♚

Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Mer 5 Oct - 19:24

au détour d'une page
park r. ivy & lim nam kyung

Si je m'attendais à la voir lire des ouvrages sur la magie noire et tout ce qui pourrait y toucher de près ou de loin ? Pas vraiment... Mais certaines personnes un peu trop naïves sur les bords s'y attendraient, elles. Heureusement, je ne suis pas tellement du genre à écouter les "on dit" et c'est pour cela que repenser aux quelques "rumeurs" que j'ai pu entendre au dortoir a le don de me faire doucement rire. Je suis un adepte du "je ne crois que ce que je vois" et, s'il est vrai que vestimentairement parlant, Ivy pourrait donner l'impression d'avoir pactisé avec des créatures peu recommandables (sans parler de son caractère parfois exécrable), elle n'en demeure pas moins une humaine comme vous et moi qui ne possède certainement pas le pouvoir de voler l'âme de qui que ce soit. Pourtant, à sa question, je ne peux m'empêcher de répondre, en haussant les épaules, faussement sérieux : « Sait-on jamais... » Un rire s'échappe ensuite de ma bouche quand la demoiselle se justifie, en rejetant presque la faute sur sa coloc de chambre, et feignant d'être légèrement offusqué, je m'exclame : « Bah bien sûr... C'est pas cool d'accuser ses potes à sa place, tu sais ? » De nouveau, je laisse échapper un rire et reporte mon attention sur le bouquin, non sans toutefois porter une oreille attentive à ce que me dit la jeune femme. The Raven ? Connais pas... J'hoche donc la tête, négativement, pour seule réponse, et de nouveau, un sourire en coin, un brin amusé s'empare de mon visage quand elle me parle de vampires, de sorcières et de tout ce qui s'en suit. « En effet... C'est beaucoup moins surprenant, tout d'un coup... » Ouais, ça l'est moins de savoir que la jeune femme lit ce genre de livres. Mais encore une fois, si je trouve cela peu surprenant, ce n'est absolument pas pour les mêmes raisons que tout ceux qui pensent que la jeune femme se laisse aller à quelques expériences sataniques. Au fond, des histoires de vampires et de sorciers, on en entend tellement ces derniers temps (qu'elles tiennent la route ou non) que c'est presque impossible de ne pas tomber sur quelqu'un ayant déjà lu une histoire ou vu un film mettant en scène ce genre de personnages aux pouvoirs surnaturels. On en trouve d'ailleurs dans les mangas également. Mangas que je lis beaucoup, contrairement aux œuvres de ce bon vieux Wilde. Ainsi, faisant abstraction de ces éloges que la jeune femme finit par faire concernant, je présume, l'un des personnages principaux de ces romans vampiriques qu'elle semble aimer par dessus tout, j'arque légèrement un sourcil, amusé par sa question, et lâche : « T'as raison... Ce n'est pas le genre de bouquins que je lis, habituellement... » En fait, si mes souvenirs sont bons, c'est même la première fois que je lis un livre de cet auteur. « On va dire que je préfère quand il y a beaucoup plus d'illustrations... » Comprenez par là, donc, que mes auteurs de prédilection portent surtout des noms japonais. Ce qui n'est d'ailleurs pas étonnant quand on connaît ma passion pour le dessin ainsi que mes aspirations futures, puisque devenir mangaka fait partie de mes plus grands souhaits... « Mais je ne suis pas contre un peu plus de lecture, de temps en temps... » En fait j'suis même assez ouvert niveau lecture. Faut juste me proposer des livres ou, pourquoi pas, en laisser traîner dans les parages (comme ce fut le cas de ce bon vieux bouquin d'Oscar Wilde) parce que, par contre, quand il s'agit de chercher de nouveaux ouvrages à lire, Madame la flemme s'en mêle... « M'enfin, à part la lecture et faire croire aux autres que tu es possédée par je ne sais quelle forme démoniaque, tu as d'autres passions dans la vie ? » Ouais... Il se pourrait bien que la vie de la demoiselle m’intéresse un peu. Mais juste un peu...

Code by kerushirei


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Park R. Ivy
Park R. Ivy
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Mar 11 Oct - 22:46
Au détour d'une page
Lim Nam Kyung & Park R. Ivy


Wearing. | Plus elle observait Nam Kyung qui se trouvait à côté d'elle, plus Ivy remarquait des petites choses de sa physionomie auxquelles elle n'avait jamais fait attention. Il faut dire qu'à part pour se lancer des piques et s'amuser à taper sur les nerfs de l'autre, ils n'avaient jamais eu de temps réellement posés. C'était peut-être bien même la première fois qu'ils se parlaient de cette façon, calmement, et bien qu'ils se balançaient deux ou trois vacheries, ils se parlaient réellement. Elle était curieuse au fond d'en savoir plus sur lui, peut-être parce qu'à chaque fois qu'ils avaient l'occasion de discuter, cela n'aboutissait à rien. Et c'était frustrant pour Ivy qui ne pouvait pas mettre d'histoire sur le livre que représentait la coréen. « Je vois... » Elle devinait par ce qu'il venait de lui dire qu'il aimait les BD, les comics ou les manga. Elle n'allait pas lui faire un sermon de suite, mais pour elle, ce n'était pas de la lecture – bien qu'elle ait elle-même lu et apprécié quelques manga – mais définitivement, ce n'était pas de la littérature. Elle s'installa confortablement sur son duvet, se couchant sur le ventre et posant sa tête sur ses bras, le visage tournée vers Nam Kyung. Par sa position, le rire qu'elle lâcha à sa remarque fût plus rauque que d'habitude. « Hey ! C'est pas moi qui fait croire ça aux gens. Juste parce que j'ai les cheveux rouges et un corbeau tatoué dans le dos ils se font des films... Ces abrutis... » Elle eut un autre rire et prit quelques secondes pour réfléchir à sa question. « Hum... Des passions... La musique... Le dessins mais sur la peau... Les gens... Étrangement autant je déteste les gens, autant je les aime... » Elle fronça les sourcils, ce terme n'était pas le bon. « Ou du moins ils m'intéressent. Comme les bouquins, quand tu observes des gens, tu apprends leurs histoires, comme un livre quand tu vas au delà de ce que tu vois sur la couverture... Ils ont tous une histoire, c'est fascinant. » Avait-elle l'air un peu dingue à penser ce genre de choses ? Ça pouvait être la façon de penser d'un psychopathe... Elle haussa les épaules. « Tu penses pas pareil toi ? Tu les dessines bien... » C'est qu'il devait trouvé à la plèbe quelque chose de fascinant pour les dessiner. « Et toi, c'est quoi tes kiffes à part tes livres pour enfants ? Et tes tendances cleptomanes ? » D'un mouvement de menton elle pointa le livre qu'il avait encore entre les mains, lâchant un pique au passage sur ses goûts littéraires, si elle pouvait appeler ça de la littérature.

electric bird.


fxxk wit' us
world has turned its back on us like this but everything’s gonna be okay cuz nothing can fuck with us. people are talking loud about us but don’t need to be afraid cuz nothing can fuck with us ♛♚

Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Sam 29 Oct - 2:41

au détour d'une page
park r. ivy & lim nam kyung

Si, il y a quelques semaines, on m'avait dit que je réussirai à avoir une conversation à peu près normale avec Ivy (du moins normale dans le sens où on se parle sans s'envoyer chier comme des merdes et non pas normale de par son contenu parce que, pour sûr, si on nous entendait parler, on pourrait presque croire qu'on est en plein dans l'écriture d'un script de film fantastique), j'aurais tout simplement ri au nez de la personne. Surtout quand on repense aux quelques paroles que nous avons échangées, ce jour où la jeune femme a manqué de se faire agresser par trois petites racailles. Car oui... Pour le coup on était très mal partis et si on prend en compte le fait que, les jours suivants notre petit accrochage, j'ai développé une certaine aversion envers la verte, c'est assez étonnant de nous voir discuter de cette manière. Faut croire que l'air de la campagne lui fait du bien. Tout du moins, elle semble plus encline à aller vers les autres qu'à l'accoutumée, depuis que nous sommes ici. Et un peu plus... sympathique, également. Cependant, cela ne fait pas pour autant de nous des amis, hein, mais au moins je me dis que notre cohabitation sous cette tente sera peut-être un peu plus tranquille, à présent. Quoique... En fait, je crois que ça me manquerait de ne pas la faire chier de temps en temps. Et je crois qu'il en serait sûrement de même, de son côté. Je ne peux d'ailleurs m'empêcher, une nouvelle fois, de la taquiner en évoquant ses quelques tendances sataniques (ou du moins les tendances sataniques que lui attribuent les gens) et suis presque surpris de ce qu'elle me dit, quand elle se met à comparer les gens à des livres. C'est assez inattendu de sa part, c'est certain. Elle qui donne l'impression d'avoir une dent contre le monde entier... Je me contente toutefois d'hausser les épaules lorsqu'elle me demande finalement ce que j’en pense et arque un sourcil quand elle qualifie les mangas de livres pour enfants. Je m'abstiens cependant de tout commentaire, ne préférant pas relever sa pique. Ce n'est pas comme si c'était la première fois que l'on me faisait cette remarque, après tout... Faut dire que les gens font preuve d'une facilité déconcertante à critiquer ce qu'ils ne comprennent pas forcément et, personnellement, ça fait bien longtemps que j'ai cessé de tenter de leur expliquer, la plupart d'entre eux étant beaucoup trop butés pour ça... Me contentant donc de rouler faiblement des yeux, je lui réponds : « Le dessin, le dessin et encore le dessin... » Je lui souris faiblement, guettant sa réaction. C'est après tout le genre de réponse à laquelle les gens s'attendent le plus, venant de moi. Toutefois, avant même qu'elle ne fasse un quelconque commentaire, je m'empresse de poursuivre : « Plus sérieusement... Il y a aussi le cinéma, la musique… Mais j’suis surtout branché rap, hip hop… » Cependant, j’ai pas vraiment l’impression que ce soit le genre de musique que la jeune femme affectionne. Je me trompe ? « Sinon, le sport en général… » Sans oublier le jus de carotte... Mais pour le coup, je ne pense pas que l'évoquer soit des plus intéressants. Refermant donc finalement le bouquin, je me penche légèrement pour le reposer à sa place, à savoir près du couchage de la Sango, et finis par ajouter en me redressant pour reprendre ma position initiale : « Rien de bien extraordinaire, en somme… » Sur ces mots, je ramène mes bras au-dessus de la tête et m'étire légèrement, avant d'observer la jeune femme, puis d'un mouvement de la tête, je désigne son dos et demande : « Donc, comme ça, ton tattoo dans le dos représente un corbeau ?! » Un sourire en coin vient prendre possession de mon visage, tandis qu'un silence s'installe sous la tente. J'vais pas mentir, on est au bord d'un lac, les nanas se trimbalent en bikini, y compris Ivy, et moi j'suis un mec alors forcément il est arrivé à quelques reprises que mon regard soit attiré par le body de quelques Sango, dont celui de la jeune femme. Du coup, je sais déjà qu'elle a un tatouage (mais il semblerait que je ne sois pas le seul à l'avoir remarqué si on en croit les dires précédents de la verte). Sauf que, certainement par crainte d'être pris en flag, je n'ai jamais pris le temps de bien regarder pour voir ce que le tattoo en question représentait. Ainsi, un brin intéressé, je finis par rajouter, le plus naturellement du monde : « Tu me le montres ? » Ouais pour le coup c'est assez inattendu comme demande et ça pourrait également pas mal porter à confusion, je le conçois. Mais j'ai toujours été quelqu'un de direct, ça ne date pas d'hier. La plupart du temps, je ne réfléchis pas ou très peu aux interprétations que les gens pourraient se faire de mes paroles. Je dis les choses comme elles me viennent et, c'est vrai, ça m'a déjà porté préjudice par le passé. C'est d'ailleurs pourquoi, quelque peu moqueur, je juge bon de rajouter : « Ne crois pas que j'ai l'intention de me rincer l'œil. J'suis juste curieux de savoir si celui qui t'a tatoué est plus doué que moi... » En dessin, bien évidemment...

Code by kerushirei


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Park R. Ivy
Park R. Ivy
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Dim 6 Nov - 15:09
Au détour d'une page
Lim Nam Kyung & Park R. Ivy


Wearing. | Heureusement  que Ivy voyait les gens comme des livres, ça lui permettait de ne pas se fixer à sa toute première impression, à la couverture, et à apprendre à connaître les gens, à « lire » le livre qu'ils étaient. Si ce n'était pas le cas, elle ne serait pas en train d'avoir cette conversation avec Nam Kyung, car autant dire que la première impression qu'elle avait eut de lui ne lui avait pas donné envie d'en savoir plus. Un peu de sa propre faute, un peu de la sienne aussi, les choses ne s'étaient pas très bien passées. Mais Ivy essayait d'être plus sociable, la preuve, elle avait fait l'effort de se rendre à ce camping pour apprendre à connaître les Sango. Mais c'était compliqué pour elle qui, pendant trois ans de relation avec un jaloux à la limite de l’obsessionnel, avait prit de nouvelles et mauvaises habitudes de socialisation. Entendre par là qu'elle avait tendance à rester renfermée sur elle-même, et d'être discrète pour ne pas attiser la colère de celui qu'elle avait aimé. Les habitudes avaient la vie dures, Ivy réapprenait à être ce « social butterfly » qu'elle avait été plus jeune en Nouvelle-Zélande. Elle écouta le coréen avec attention, montrant parfois sa surprise. C'est à dire qu'elle ne l'avait pas imaginé être fan de rap et de hip hop. Et également, elle fût surprise d'apprendre qu'il aimait le sport, pas qu'elle le voyait comme un nerd qui ne faisait que dessiner à longueur de journée, mais presque. « Ah ouais t'es sportif toi ? » Elle le toisa légèrement, un petit sourire espiègle aux lèvres, se moquant légèrement de sa carrure (bien qu'en réalité, il n'avait pas à en rougir). « Oui un corbeau. The Raven quoi ! » Elle lui avait déjà parlé de son amour pour ce poème d'Edgar Allan Poe, il verrait rapidement qu'elle l'avait même dans la peau. Elle leva un œil surpris à sa remarque, qu'elle lui montre ? Elle ne pouvait cacher son sourire amusé, s'il pensait qu'elle n'en était pas capable. De toute manière, il l'avait déjà vu en maillot de bain durant ce séjour. « J'espère bien qu'il est plus doué que toi ! Vu le temps qu'il a mit et la douleur y a plutôt intérêt. » Tout en parlant elle s'était redressée, et sans plus de cérémonie elle ôta son t-shirt. Loin de rougir de sa plastique et pas vraiment pudique, elle était loin d'être dérangée par la situation qui en plus n'était que purement « scientifique ». Elle se retourna et plaça ses cheveux devant son épaule gauche pour libérer la vue sur sa nuque et son dos. Nam Kyung avait tout le loisir d'admirer l’œuvre que Ivy portait sur le dos. « Alors ? Que penses-tu de mon beau Nevermore ? » Elle était très fière de ce corbeau qui sortait de la brume, sans grande originalité, elle lui avait donné le nom de Nevermore, c'était ainsi dont elle parlait de l'encre qui ornait son dos. « Par contre attention, si t'es aussi doué que tu le prétends je vais t'engager pour mes prochains tatouages. Tu prends des risques ! » Elle tourna légèrement la tête pour essayer de voir, d'abord ce qu'il pensait de son tatouage, et ensuite si l'idée de faire un dessin qu'elle imprimerait à jamais sur sa peau l'horrifiait. « Et toi, de ce que j'ai vu tu es vierge de tatouage... T'as jamais eu l'envie de te faire un dessin indélébile ? »

electric bird.


fxxk wit' us
world has turned its back on us like this but everything’s gonna be okay cuz nothing can fuck with us. people are talking loud about us but don’t need to be afraid cuz nothing can fuck with us ♛♚

Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Lun 28 Nov - 1:25

au détour d'une page
park r. ivy & lim nam kyung

Un sourire en coin orne mon visage lorsque je vois l’expression de surprise qu’arbore la jeune femme. Cette même expression que les gens ont tendance à afficher quand je m’autorise, un tant soit peu, à leur parler de moi. Pourtant, il n’y a aucunement matière à être surpris. Ok, je passe beaucoup de temps à dessiner et à lire des mangas poser dans un gros pouf, au beau milieu d’une librairie… Mais je ne fais pas que ça. Je sors, je m’amuse, je fais du sport… Le genre de choses que font la plupart des gens de mon âge. Du coup, quand la Sango me regarde, apparemment étonnée que je puisse être du genre à vouloir m’entretenir un minimum, je lève les yeux au ciel et finis par m’exclamer, sur un ton mêlant à la fois ironie et léger foutage de gueule : « Ouais, t’as vu ça ?! C’est surprenant, hein ?! » Franchement, elle peut dire ou penser ce qu’elle veut, j’ai toujours été particulièrement à l’aise avec mon physique et je sais parfaitement que pour un coréen je suis plutôt bien classé. Certes, je ne suis pas du genre à l’exhiber à tout va mais s’il y a bien une chose qui ne me complexera jamais, c’est bien mon corps. Je l’entretiens suffisamment pour ne pas avoir à rougir quand j’enlève mon tee-shirt. Puis, croyez-le ou non, mais passer son temps, pendant plusieurs années, à courir pour échapper aux flics bah… Ça sculpte pas mal le corps, mine de rien. M’enfin, je me garde quand même de faire cette réflexion à voix haute et m’intéresse finalement au physique de la jeune femme puisque c’est sans gêne aucune que je lui demande de me montrer son tatouage. Tatouage se trouvant sur une partie de son corps qui l’obligerait à me révéler pas mal de centimètres carré de peau, pour le coup. Et si la plupart des nanas se seraient montrées réticentes à cette idée, ce n’est pourtant pas le cas de la jeune femme qui finit par se redresser, avant d’enlever son tee-shirt. Arquant alors un sourcil, je me lève à mon tour et observe ledit tatouage avec curiosité. Puis, de nouveau, un sourire prend possession de mes lèvres et, ne prenant que partiellement en compte ce qu’elle me dit, je laisse échapper : « Ça va, ça va… Il est plutôt bien fait… » Mieux que ça, même… « Son coup de crayon ou d’aiguille, devrais-je dire, est pas mal… » Suite à ces mots, je croise finalement le regard de la jeune femme et, alors que mon sourire s’accentue, devenant légèrement espiègle, j’ajoute : « Mais il n’est pas meilleur que moi… » Et j’en suis totalement convaincu. Toutefois, qu’elle ne compte pas sur moi pour ses prochains tatouages. J’ai mieux à faire, faut dire… Me rasseyant donc sur mon lit de fortune, je lève la tête vers la verte et réfléchis quelques secondes à sa question. « J’y ai déjà pensé, quelque fois… Mais ce n’est pas vraiment dans mes priorités… Puis je n’ai jamais réellement réfléchi au modèle… Mais pourquoi pas ?! Un jour, peut-être… » J’hausse les épaules. Ce n’est pas quelque chose à écarter. Peut-être qu’un jour, sur un coup de tête, je me pointerais chez un tatoueur, qui sait. « Et, de ton côté, tu t’arrêtes là ou tu comptes encore agrandir ta collection ? » Par collection, entendez le nombre de tatouages recouvrant son corps, bien évidemment… « Un peu à la Rick Genest ?! » Ouais, bon, j’exagère pour le coup. Même si madame semble kiffer les tatouages, je la vois mal se recouvrir entièrement le corps de dessins… Mais, sait-on jamais. Les gens sont du genre à tomber un peu trop dans l’extrême, de nos jours, et de ce que je sais, il est facile de devenir accro. C’est comme la drogue ou le tabac. Quand tu commences, c’est pas toujours facile d’arrêter…

Code by kerushirei


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Park R. Ivy
Park R. Ivy
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Dim 4 Déc - 15:55
Au détour d'une page
Lim Nam Kyung & Park R. Ivy


Wearing. | Elle n'avait pas envie de rester des heures sur cette histoire de sport, mais elle avait l'impression qu'elle avait piqué Nam Kyung au vif. Et autant dire que Ivy avait envie de titiller le coréen là-dessus. Elle leva un sourcil dubitatif alors qu'un sourire espiègle étirait ses lèvres. « ! J'ai du mal à y croire... Let me see. » Elle se redressa et s'amusa à toucher les bras et le torse de Nam Kyung en prenant des airs de professionnels tâtant le bétail. « Oh en effet... Intéressant. » Elle eut un léger rire et se rassit sur son lit, agréablement surprise de ce qu'elle avait pu constater, elle ferait plus attention la prochaine fois qu'elle le verrait en maillot de bain au bord du lac. La conversation glissa naturellement, et Ivy était plus que fière de montrer le tatouage qui ornait son dos. Elle n'avait pas rougit une seule seconde en dévoilant une bonne partie de son corps comme elle venait de le faire. C'est qu'elle se savait bien faite, et aussi qu'elle n'avait pas été doté d'une grande pudeur, au grand malheur de son père. Et puis Nevermore était une petite fierté. Son premier tatouage était à l’effigie de Mulan et n'avait pas prit énormément de temps à être réalisé. Son corbeau par contre avait demandé beaucoup plus de temps et beaucoup plus de douleur, de sueur et de larmes. Et autant dire que la souffrance avait valu le coup, la preuve, même un dessinateur comme Nam Kyung avouait qu'il était bien fait, enfin à sa façon évidemment. « Pas mal ?! Parfait tu veux dire ! Il est parfait mon Nevermore ! » Elle le regarda une petite lueur de défi dans le regard alors qu'il se vantait et ignorait par là la pente glissante sur laquelle il s'engageait. « Okay. Montre moi tes dessins. Si tu es aussi doué que tu le dis tu dessineras mon prochain tatouage. » C'est qu'elle avait encore une ou deux idées qu'elle voulait graver sur sa peau, et s'il était aussi doué, autant qu'elle se fasse tatouée des dessins dignes de ce nom. D'ailleurs, ça lui semblait presque insensé que Nam Kyung n'ait pas une de ses propres œuvres sur la peau. « Je vois... Tu deviens ma mission. Je t'emmènerai chez le tatoueur un jour. » Elle eut un rire et se décida enfin à remettre son t-shirt car elle était jusque-là restée en soutien-gorge alors qu'ils avaient continué leur conversation. Elle eut un rire à sa remarque, son père lui avait posé la même question plusieurs fois mais bien moins gentiment. « Je suis bien trop belle pour me tatouer entièrement comme ça. » Elle encadra son visage de ses mains en papillonnant des yeux, avant de se mettre à rire. « Mes tatouages sont une partie de moi, de mon histoire, j'y pense souvent longtemps à l'avance et je ne les fais pas sur un coup de tête... Si j'étais une nana banale j'en aurais pas finalement, mais comme je suis une meuf hors norme il m'arrive des trucs que j'ai envie de graver sur ma peau... » De nouveau elle se mit à rire, et finalement s'allongea sur son lit de fortune. Elle en parlait avec un ton léger, mais finalement, l'encre sur sa peau n'était pas là que pour lui rappeler de belles choses, mais aussi des choses pas faciles qu'elle avait surmonté... Elle tourna à nouveau la tête vers Nam Kyung, fixant son profil un moment. Si elle avait pensé avoir ce genre de conversation avec lui... Jamais. Elle se souvenait de leur première rencontre, et autant dire qu'elle avait failli en venir aux mains ce jour-là. Mais ce n'était pas contre lui, la colère de Ivy était autre, il était juste-là au mauvais moment, quoiqu'à bien y penser, il avait été là au bon moment. « Au fait... J'étais un peu dans un état second ce jour-là et j't'ai jamais remercié. Merci. En retard. » Elle eut un petit sourire et se rallongea correctement, fixant le sommet de leur tente. Et bien... Qui l'eut cru...

electric bird.


fxxk wit' us
world has turned its back on us like this but everything’s gonna be okay cuz nothing can fuck with us. people are talking loud about us but don’t need to be afraid cuz nothing can fuck with us ♛♚

Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty Lun 2 Jan - 23:45

au détour d'une page
park r. ivy & lim nam kyung

Surprenant, étonnant… Ce sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit, en ce moment même. Et pour cause… De nombreuses fois, on m’a répété qu’il ne fallait pas se fier aux apparences, celles-ci pouvant s’avérer trompeuses. Et si je tente le plus possible de garder ce conseil en tête et de le mettre en application, il m’arrive parfois d’oublier ou tout simplement de ne pas avoir envie de creuser un peu plus. Comme une bonne majorité de personnes, certainement, d’ailleurs…  Et c’est un peu ce qu’il s’est passé avec Ivy… Faut dire que, le jour de notre rencontre, celle-ci n’a pas forcément fait bonne impression auprès de ma personne et, si je ne suis normalement pas du genre borné et rancunier en temps normal, je dois avouer que concernant la jeune femme, cela a été plus difficile d’accepter de la croiser dans les couloirs du dortoir. Ne me demandez pas pourquoi… Il y a des personnes avec lesquelles ça passe moins bien sans qu’on puisse réellement se l’expliquer. C’est pourquoi, même si je n’en laisse rien paraître et semble plutôt à l’aise, je suis quelque peu étonnée qu’on ait une conversation normale. Enfin, normale… Si on oublie le côté légèrement sans gêne de la jeune femme qui, sans même attendre que je lui en donne la permission, finit par se lever pour venir me tâter les bras et le torse en quête de quelques muscles prouvant que j’entretiens bel et bien mon body. D’ailleurs, si j'avais été l'un de ces petits puceaux qui découvrent la vie, j'aurais presque pu me sentir violé. Mais, pour le coup, je ne pense pas être la personne la mieux placée pour lui faire remarquer l’ambiguïté de ses gestes puisque c’est finalement à mon tour d’inspecter le corps de la Sango, à la recherche de ce fameux tattoo censé représenter un corbeau. Tattoo que l’on ne peut d’ailleurs pas louper (même si notre regard a parfois tendance à être attiré par autre chose, on va pas se mentir) et qui, ma foi, est plutôt bien réalisé. Toutefois, une moue moqueuse sur le visage, j’hausse faiblement les épaules aux paroles de la jeune femme et finis par lâcher : « On a pas la même définition du mot « parfait », toi et moi ! » Paroles qui me valent d’ailleurs d’être mis au défi par la verte, ce qui m’arrache un rire. « Bien tenté mais pour l’instant je ne pense pas que tu sois suffisamment méritante pour voir MES dessins… » C’est que je ne suis pas du genre à les montrer au premier venu… « Puis, profiter de mon talent a un prix, tu sais ?! Je ne dessine pas pour n'importe qui et certainement pas gratuitement… » Sur ces mots, je lui adresse un sourire faussement innocent et, finalement, la conversation dévie sur mes « peut-être » futurs projets en matière de tatouage. J’arque d’ailleurs un sourcil quand la jeune femme annonce vouloir m’emmener chez un tatoueur, un jour, et l’observe alors qu’elle se décide à remettre son tee shirt. Je ne peux d’ailleurs m’empêcher de lever les yeux au ciel quand elle se vante d’être beaucoup trop belle pour songer un seul instant à recouvrir entièrement son corps de dessins indélébiles. Mais nier ce qu'elle vient de dire serait faire preuve de mauvaise foi, également, on va pas se mentir. Puis, quel gâchis... Les tatouages c'est jolis, mais trop de tatouages tue le tatouage. C'est comme tout. Il faut savoir en user avec modération. Un sourire en coin, je laisse donc échapper un « Je vois, je vois… » pour toute réponse à ce qu'elle finit par me dire mais ne peux me retenir de finalement ajouter, taquin : « En tout cas, ce n'est pas la modestie qui t'étouffe, à ce que je vois... » Entre le "je suis trop belle" et le "trop originale for u babe", on est servi... M'enfin... Pourquoi pas, après tout ?! Attrapant mon portable qui traîne par là, je prends rapidement connaissance de l'heure alors qu'un silence vient de s'installer sous la tente. Silence que la jeune femme décide, toutefois, de briser et, très franchement, je mentirais si je disais que ce qu'elle finit par dire ne me surprend pas. Alors, comme ça, Park Ivy est capable de mettre sa fierté de côté pour s'excuser ? Il y a encore quelques secondes, je vous avoue que je ne croyais pas qu'une telle chose soit possible. Comme quoi... Mais quand même... J'suis presque tenté d'aller prendre sa température... D'ailleurs, j'pourrais me contenter d'accepter ses excuses sans rien dire mais, désolé, c'est beaucoup trop tentant... « Wow... T'es sûre que ça va ? » Il lui a quand même fallu plus de deux mois pour venir s'excuser. C'est pas rien... Haussant les épaules, j'me sens ainsi obligé d'ajouter : « A croire que les miracles existent... » Et, sur ces mots, je lui adresse un sourire amusé, comme pour lui dire à ma manière que j'accepte ses excuses. Cependant, je ne m'arrête pas là et, quelque peu curieux, je décide de lui demander : « D'ailleurs, si c'est pas trop indiscret, j'peux savoir pourquoi ce jour là tu étais prête à refaire quelques portraits ? Notamment le mien qui n'avait pourtant rien demandé ?! » Bon d'accord. Niveau discrétion de la question, on a déjà vu mieux. Mais rien ne l'empêche de m'envoyer chier en me disant que ça ne me regarde pas, hein... Ce n'est pas comme si je lui mettais un couteau sous la gorge pour savoir...

Code by kerushirei


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
[EVENT SANGO] Au détour d'une page feat. Lim Nam Kyung Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !