88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Lun 25 Juil - 23:19


Suis mes pas, la musique tu poursuivras
Lydia & In Ha



TENUE | D'un pas rapide, j'entrais dans l'immense building qui renfermait différentes entreprises, marques en tout genre. Mode, divertissement, publicité, il y avait un peu de tout, et je tournoyais sur moi-même dans le hall d'entrée, impressionné par la hauteur sous plafond des lieux. J'esquissais un sourire arrogant, traversant la façade en verre, me dirigeant vers l'ascenseur, mon regard vagabondant sur les panneaux qui indiquaient les différents étages. J'haussais les sourcils, avant d'être rejoint par une jeune femme bien chargée par une tonne de paperasse entre ses bras. J'arquais un sourcil, avant de la saluer d'un bref mouvement de menton amical. Elle portait un impressionnant porte-document, des esquisses colorés en dépassaient. Voilà la fille qu'il me fallait. « Vous pouvez me dire à quel étage se trouve le magazine Infinity ? » Elle réajusta ses lunettes rondes rouges vives d'un mouvement élégant, m'indiquant qu'elle allait au même étage, et que je n'avais qu'à la suivre. Je la suivrais jusqu'au dernier étage juste pour revoir ce petit mouvement charmant qu'elle faisait avec cet accessoire. L'ascenseur avait atteint le 16 ème étage, une petite sonnerie, une lumière rouge, et quand les portes s'entrouvrirent enfin, une énergie folle s'infiltra dans le petit espace où j'étais lové, me surprenant soudainement. Bienvenue dans la ruche. Des allers et retours, de droite à gauche, d'en avant en arrière sans le moindre arrêt, des hommes comme des femmes, des beautés en tout genre, mon regard glissant avec admiration sur les corps parfaitement dessinés, si parfaitement dessinés que ça en était des plus frustrants. Je me présentais à l'accueil, mon sourire s'étirant naturellement. « Bonjour, j'ai rendez-vous avec Mlle Gray Lydia. » Je sentais le regard de la petite blonde descendre et remonter sans gêne sur moi, et je comprenais très vite que c'était la signature de la maison ici. Dévisager tout le monde de la tête aux pieds. « Nouveau.. mannequin ? » glissa t-elle, d'un air mignon. Il est vrai que j'avais poussé un peu plus sur ma tenue aujourd'hui. Pantalon rayé noir et blanc, chemise bleu royale, et mes cheveux roses pour lesquels j'espérais que l'on me comparerait à un punk, plutôt qu'à une banale idole. Il n'y avait que dans les soirées mondaines où je devais suivre mon père, ou dans nos hôtels que je portais des vêtements signés par le luxe. L'arrogance n'était pas souvent maître de moi, mais pour une fois, en vue du lieu, j'avais fait un effort, laissant le jean déchiré et le débardeur bien trop élargi dans un coin, habillant le rockeur un peu plus élégamment, mais sans oublier la petite touche extravagance. Sans extravagance, la vie serait si ennuyeuse. Un rire franc s'était échappé d'entre mes lèvres. « … C'est gentil, mais les 1m80 ne m'ont jamais fait de l'oeil et il est bien trop tard pour cela je pense. » Elle s'était mise à rire à son tour, avant  d'appeler la rédactrice en question pour la prévenir de mon arrivée, et de m'indiquer par la suite le bureau du fond, la grande porte en verre, que je ne pourrais pas manquer. Et effectivement, une fois devant, elle ne pouvait passer inaperçue. A travers les vitres floutées, je distinguais une silhouette élancée qui se déplaçait de part et d'autre du bureau, avant de frapper et d'entrer à la voix qui m'avait répondue. « Désolé, je suis un peu en retard. L'heure et moi, on a jamais été vraiment amis. » lâchais-je d'une voix grave, souriant avec chaleur à la jeune femme qui s'était retournée vers moi. Tiens, une occidentale, pensais-je, détaillant sa chevelure claire, avant d'écarquiller un peu plus les yeux, me dirigeant sans gêne vers les grandes baies ouvertes sur la capitale. « Woaw, quelle vue ! Ça doit être reposant de travailler ici, vous devez aimer vos bureaux, je me trompe ? » continuais-je sur le ton de la conversation, alors que je regardais l'horizon avec intensité, un air enfantin passant sur mon visage.       
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •




Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8957-gray-lydia-life-isn-t-perfect-but-your-outfit-can-be#315802 http://www.shaketheworld.net/t8947-gray-lydia-style-is-a-way-to- http://www.shaketheworld.net/t8956-gray-lydia#315796


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Mar 26 Juil - 14:17

music
Suis mes pas, la musique tu poursuivras.

Faisant les cent pas dans son bureau, Lydia parlait activement avec un fournisseur au téléphone. Elle ne savait pas combien d’aller-retour elle avait fait, elle s’en fichait à vrai dire. Le manque d'accessoires pour leur futur séance photo était bien plus important que la possibilité de laisser des marques sur le sol de son bureau. En soupirant, la jeune femme haussa un peu le ton sans néanmoins s’énerver tandis qu’elle regardait par l’immense baie vitrée qui recouvrait tout le mur face à la porte. Elle avait une interview de prévue aujourd’hui avec l’un des membres d’un groupe de rock qui apparaîtrait bientôt dans leur magazine mais qui joueraient aussi pour leur défilé sur le même thème. Elle devait avouer qu’elle était légèrement stressée. Elle avait été réellement surprise quand sa collègue, celle qui gérait ce genre de choses normalement, lui avait annoncée que la personne avec qui elle avait rendez-vous avait expressément demander que ce soit la rédactrice en chef qui fasse l’interview elle-même. La jeune femme d’habitude si sereine avait déjà commencée à se ronger les ongles. Elle avait certes déjà fait fasse à des clients ou à des futurs collaborateurs mais elle n’avait jamais été celle qui les convainquait qu’Infinity était une source “sûre”, faute de meilleur mot. Mais cette fois, ça serait à elle de convaincre ce Yoon In Ha vit-elle dans son carnet avant de le refermer tandis que le fournisseur balançait un flot de paroles ininterrompues dans son oreille. Même si le groupe avait déjà accepté leur collaboration, il n’était pas impossible qu’ils changent d’avis si l’interview se passait mal. Il suffirait d’une simple erreur pour que tout bascule peut-être. En soupirant une nouvelle fois, Lydia s’apprêtait à répondre à son correspondant quand elle entendit quelqu’un toquer à la porte de son bureau. Elle cria un petit “entrez” tandis qu’elle mettait fin à sa conversation en promettant à l’homme de l’autre côté de la ligne qu’elle rappellerait plus tard. Raccrochant, la jeune femme tourna enfin son regard vers le nouvel arrivant. Souriant au nouveau venu, elle accepta ses excuses dans un hochement de tête. Elle ne s’était même pas rendue compte de l’heure. S’approchant de Yoon In Ha, car cela ne pouvait que être lui, elle s’apprêtait à lui tendre la main mais le jeune homme passa en coup de vent devant elle, la laissant figée sur places quelques instants. Elle décida de ne pas le prendre mal, après tout cela n’avait pas été volontaire car l’homme avait foncé directement devant la baie vitrée sans voir son geste. « Oui, j’aime beaucoup mon bureau. J’ai toujours l’impression d’être au-dessus du monde et de tout ses problèmes quand je suis ici.. comme dans une forteresse. » finit-elle par répondre au bout de quelques secondes tandis qu’elle se plaçait fasse aux vitres également, assez éloignée du jeune homme pour ne pas le déranger dans sa contemplation.
© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Mer 27 Juil - 13:05


Suis mes pas, la musique tu poursuivras
Lydia & In Ha



TENUE | La vue était vraiment agréable. Enfin, je ne savais pas si le terme était bien choisi, juste appréciable par sa dominance sur la capitale coréenne. Tout semblait si serré en contrebas, entre ces rues tortueuses et ces avenues surpeuplées. Ici, en équilibre, on semblait pouvoir respirer un peu mieux, loin du tumulte environnant à nos pieds. Mais d’après ce que j’avais vu dans les couloirs, le calme ne semblait pas vraiment régner ici, j’étais même persuadé que c’était en perpétuel ébullition chaque jour ! Tous les étages de ce building devaient être aussi agités, mais celui-là devait être le pire. On ne devait plus savoir où mettre les pieds pendant les grandes périodes de travail, telle que la Fashion week, seul terme que je pouvais connaître dans ce domaine. Je me penchais un peu plus en avant, essayant d’apercevoir les passants qui semblaient bien petits vu d’ici, alors que la rédactrice prenait la parole. « Il est vrai que votre bureau est plutôt bien isolé, c’est bien agréable, car c’est la folie dans vos couloirs ! » m’exclamais-je, d’un air amusé. Les gens marchaient si vite que j’aurais fait comme dans les dessins animés, j’aurais tourné sur moi-même à leur passage ! « J’ai un appartement avec une vue dégagée comme celle-ci sauf que, vous allez m’envier, j’ai un parc juste devant. La verdure dans notre ville, on se battrait pour l’avoir ! » continuais-je, levant le menton avec fierté, avant de me retourner vers elle et de m’avancer sans grande hésitation dans sa direction, m’arrêtant à un mètre. « Je suis mal élevé, je ne me suis pas présenté. Je suis Yoon In Ha, votre rendez-vous de 14 heures, négligemment en retard de.. » Je regardais ma montre en arquant un sourcil. « … de huit minutes. Enchanté. » rajoutais-je, d’un sourire doux, m’inclinant élégamment devant elle pour la saluer. J’en profitais pour détailler quelques brèves secondes la tenue de la jeune femme, volant ce regard particulier que m’avait porté tous les gens de l’extérieur sur moi tout à l’heure. Un regard juste plein de curiosité. En général, ceux qui étaient à la tête de l’entreprise représentaient les valeurs de celle-ci, et on était dans le milieu de la mode, alors la première chose que je regardais, c’était sa tenue. Simple et élégante, l’idée me plaisait. Elle représentait son magazine, je représentais mon groupe, et on était curieux l’un l’autre par ce qu’il représentait. « Alors.. C’est vous la rédactrice en chef. » Je penchais ma tête sur le côté. « Veuillez m’excuser si je vous ai mise mal à l’aise en vous demandant de faire vous-même l’interview. A vrai dire, je voulais vous remercier directement de vous être intéressé à nous pour cet article, et de nous avoir invités à jouer à votre défilé. Qu’aviez-vous… entendu sur nous pour nous sélectionner ? » demandais-je, mes lèvres s’étirant avec intérêt en la regardant dans les yeux. On se demandait qui devait faire une interview ici !    
       
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •




Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8957-gray-lydia-life-isn-t-perfect-but-your-outfit-can-be#315802 http://www.shaketheworld.net/t8947-gray-lydia-style-is-a-way-to- http://www.shaketheworld.net/t8956-gray-lydia#315796


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Mer 27 Juil - 20:37

music
Suis mes pas, la musique tu poursuivras.

Secouant légèrement la tête, amusée, la jeune femme se détourna de l’homme et lui fit signe de la suivre. Elle s’assit sur un fauteuil qui lui même faisait face à un autre. La jeune femme aurait très bien pu s’asseoir à son bureau mais elle aimait avoir un contact plus rapproché avec ses futurs collaborateurs afin de les mettre plus à l’aise et de leur donner envie de travailler pour elle. Lydia prit quelques instants pour réfléchir à comment formuler la réponse à la question du jeune homme avant d’y répondre. « Je vais être sincère, je suis presque tombée par hasard sur votre groupe. En fait, ce sont les lectrices du magazine qui m’ont permit de vous trouver. A la différence de certains magazines, Infinity prend soin à avoir une certaine connexion avec ses lectrices. Que ce soit par internet, par réseaux sociaux et ainsi de suite, nous leur laissons participer d’une certaine manière à la création des articles et des futurs évènements. C’est l’un des atouts qui fait de notre magazine l’un des meilleurs et l’un des plus lus au monde. Aussi, notre critère de base est la nouveauté. Quand un magazine de mode banal dit que le rouge sera à la mode cet été, nous ferons tout l’inverse. Infinity n’aime pas suivre les règles à la lettre, nous aimons l’originalité et les choses nouvelles. Alors quand il a fallu trouver un groupe pour notre prochain défilé, nous avons vite demandés l’aide de nos lectrices. » La jeune femme croisa ses longues jambes et inspira avant de continuer. « Le nom de votre groupe est tombé à plusieurs reprises dans nos mails, c’est ainsi que je suis tombée sur vous. Grâce aux vidéos de vos fans, j’ai pu me faire une idée de votre talent et je dois avouer que je suis surprise que vous n’ayez pas plus de popularité que ça. Je ne vais pas vous mentir, le style rock n’est pas mon préféré, mais indéniablement, vous et le reste de votre groupe avez une énergie qui à coup sûr fera succomber beaucoup de gens, le public du défilé y comprit. » Souriant, Lydia s’appuya plus confortablement sur son dossier, bien plus confiante qu’elle n’aurait pensée l’être avant qu’In Ha n’arrive. Parler de son travail la détendait toujours.

© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Mar 9 Aoû - 18:42


Suis mes pas, la musique tu poursuivras
Lydia & In Ha



TENUE | Je travaillerais bien ici, pensais-je en regardant la vue. J’avais un bureau dans le centre commercial de mon père. Je me demandais pourquoi il m’en avait installé un alors que je n’y travaillais pas à proprement dit. Déjà, dans son esprit, ce serait et c’était ma place qu’il me préparait pour l’avenir. Mon bureau donnait sur beaucoup d’immeubles du centre ville, entouré lui aussi de grandes baies vitrées mais celui de la rédactrice était plus plaisant, j’en étais presque envieux, même si pour l’instant, je n’y avais pas grand-chose à y faire. Elle attira mon attention pour que je la suive, afin de s’asseoir sur des fauteuils qui dessinaient un petit salon confortable, cosy pour les invités dans un recoin de la pièce. Je m’y installais, passant mes mains sur les accoudoirs en cuir, avant de reporter mon attention sur elle, patientant d’écouter sa réponse. Ma première réaction à celle-ci fût de penser qu’elle savait plutôt bien parler, rôder pour vendre et attirer. « C’est une bonne idée de demander l’avis de vos lectrices. Parfois, on découvre des choses sympas comme ça avec le bouche à oreille. J’ai un ami qui est producteur de musique et il fonctionne comme ça pour trouver de nouveaux talents ! » lui répondais-je, en pensant à Il Hoon, qui trouvait toujours des gens incroyables, sans ayant parfois besoin de se déplacer. Il avait seulement des contacts, et on lui suggérait des groupes à voir, ou à écouter. Dans le milieu artistique, avoir son réseau était certainement le plus important. La jeune femme reprenait la parole, mon sourire s’agrandissant, fier que notre groupe soit ainsi reconnu par pas mal de monde dans la capitale séoulienne. Mon égo se gonflait légèrement. Il faut dire qu’on en faisait des concerts ! On essayait d’en caler un maximum par mois, même si on était tous un peu occupé dans nos diverses activités, moi avec mon rôle de Président mais aussi avec mon émission de radio, et mon aide auprès de Il Hoon chez INK studio. On pouvait dire que je ne m’ennuyais pas. Bref, tout cela pour dire que notre petite popularité qui nous suffisait amplement sans avoir l’envie de devenir des idoles, me faisait chaud au cœur. En sortant, j’allais appeler les autres, et le leur crier, que les Voodoo Childs assuraient comme des bêtes putin ! Une petite flamme s’alluma dans mon regard. « Mais le Rock, c’est génial ! Excitant, survolté, ça te prend au corps, et ça t’électrise… Pas aussi sensuel que le Blues, pas aussi émouvant que le Classique, mais tout de même fascinant… » Mon regard se dispersait vers les baies vitrées, pensif, comme si les musiques en question jouaient en boucle dans ma tête, et me transcendaient en silence. « Je vous ferais aimer ce style, vous verrez. » lui assurais-je, d’un sourire plein d’assurance, alors que je m’avançais vers elle, appuyant mes coudes sur mes genoux. « Quel style de musique aimez-vous ? » continuais-je, curieux, curieux de tout en général sur les gens, mais quand il s’agissait de musique, c’était toujours un sujet qui me captivait. Je caressais d’un geste distrait les bagues en argent qui ornaient mes doigts, alors que je reprenais. « On ne cherche pas à être reconnu dans tout le pays. Notre popularité nous suffit. On s’entend avec les propriétaires des salles, des bars, et des clubs où on performe, ils nous rappellent eux-mêmes quand ils ont un créneau, ils savent qu’on fera bien le show. On fait de la pub, ça je dois l’admettre, ça se fait pas comme ça. Les réseaux sociaux, quelques affiches, des petits événements… On cherche pas à être des idoles, on a tous d’autres priorités. Mais on aime la musique, on joue pour le plaisir, même si ça paraît cul-cul comme phrase, mais c’est vrai. Et on doit jouer plutôt pas mal, vu le retour que vous avez eu ! » scandais-je, en lâchant un petit rire, mon sourire s’étirant avec charme. On ne faisait pas de la musique de merde au moins. « Quel est le style de la collection, au fait ? Puis-je y jeter un œil, ou c’est interdit ? J’aime bien ce qui est interdit… » rajoutais-je, d’un air enfantin, penchant ma tête sur le côté. « C’est qu’il faudra que je choisisse le bon morceau avec mes membres, pour que ça corresponde au style, et au rythme que vous voulez y mettre. »   
       
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •




Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8957-gray-lydia-life-isn-t-perfect-but-your-outfit-can-be#315802 http://www.shaketheworld.net/t8947-gray-lydia-style-is-a-way-to- http://www.shaketheworld.net/t8956-gray-lydia#315796


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Jeu 11 Aoû - 21:17

music
Suis mes pas, la musique tu poursuivras.

Quel genre de musique elle aimait ? La réponse lui vint automatiquement sans qu’elle eût besoin de réfléchir. « J’aime énormément les bandes originales. Je trouve qu’elles apportent énormément de sensations.. elles me transportent et me font ressentir des tonnes de sentiments différents. Mais aussi, elles ont quelque chose de magique, d’indéfinissable, aucune ne ressemble à une autre. Et puis, c’est à notre imagination de définir ce qu’elles sont censées représenter. Il n’y a pas de paroles qui définissent le thème, c’est notre cœur qui décrit ce que l’on “voit”. Et dans un film ou n’importe quel support visuel, elles embellissent le tout, et donnent encore plus de puissance et de profondeur aux scènes. Enfin.. c’est ce que je pense. » dit-elle, lancée dans un monologue assez passionné durant une minute. Elle finit par se taire en toussotant légèrement, un peu gênée d’avoir manqué d’autant de professionnalisme en parlant d’elle alors qu’il était la raison de leur rendez-vous. Se reconcentrant sur le but de l’interview, elle prit quelques instants pour se rappeler de ce qu’elle voulait dire à la base avant de reprendre la parole. « Je tiens à vous prévenir tout de suite.. si vous jouez pour nous au défilé et que vous apparaissez dans notre magazine, votre cote de popularité montera en flèche. Vous ne pourrez plus sortir quelque part sans que des femmes vous reconnaissent et vous demandent un autographe, une photo ou je ne sais quoi encore. Les bars dans lesquels vous aimez jouer avec votre groupe ne seront plus assez grands pour accueillir tous vos nouveaux fans. Je préfère être sincère avec vous. Infinity fera décoller votre carrière mais brisera votre vie. Vous pourrez dire adieu à la tranquillité. » dit Lydia tandis que ses épaules s'affaissent légèrement, se sentant déjà abattue. D’après les paroles d’In Ha, son groupe et lui ne voulaient pas devenir des idoles et se contentaient très bien des quelques petits concerts qu’ils faisaient. Alors en suivant cette logique, et en sachant à quel point sa vie changerait, la jeune femme n’en aurait pas voulu au musicien de refuser leur accord. Elle comprendrait même si elle serait déçue. Se redressant, elle cacha ses émotions derrière un sourire factice. « Malheureusement les dessins de la collection sont chez les stylistes et sont interdits aux.. civils, faute de meilleur mot, je suis désolée. Mais je peux vous dévoiler quelques détails si vous le voulez, comme les couleurs, les matières etc.. afin que vous vous en fassiez une idée plus précise. » termina-t-elle.


© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Jeu 8 Sep - 20:21


Suis mes pas, la musique tu poursuivras
Lydia & In Ha



TENUE | J'écoutais attentivement la réponse de la jeune femme, agréablement surpris par elle. Elle ne s'était pas arrêtée à me dire en deux mots quel genre de musique elle aimait. En général, les gens disaient qu'ils aimaient le rock, le hip-hop, la musique commerciale, ou un peu de tout, sans vraiment développer. Mais voilà une réponse à laquelle je ne m'étais pas attendu : les bandes originales de film. En voilà un bon choix. Je n'étais pas un grand cinéphile, je manquais de culture encore là-dessus, je regardais les films en vogue, des réalisateurs qui me plaisaient mais c'était tout. Et parfois, quand j'adorais un film, c'était à ce moment-là que je m’intéressais à sa musique. La bouche entrouverte, mon regard fixé sur elle, j'écoutais chacune de ses paroles si bien choisies. Elle en venait presque à me convaincre de m'y concentrer davantage. Quelle femme de discours, elle avait appris à parler devant un public, je supposais que c'était le métier qui devait faire ça. L'oralité semblait être simple chez elle, si bien que je n'osais l'interrompre, tant son discours était bien construit, joliment passionné. Un sourire fin s'était niché au coin de mes lèvres quand elle s'était interrompue, s'apercevant de son monologue. « Vous avez raison. En ce moment, je suis dans le Blues, je me plongerais dans les BA prochainement, vous m'avez convaincu. » lui lançais-je, d'un mouvement de menton, alors que l'on continuait l'interview. Elle enchaînait sur les répercussions que cela entraîneraient pour le groupe, ce qui me fît légèrement froncer les sourcils, même si je m'étais déjà attendu à tout cela. Je continuais à sourire, me penchant en avant vers elle, les coudes sur les genoux. « Je vais être honnête à mon tour, nous ne cherchons pas à percer. On aime être sous les feux des projecteurs, et les éteindre quand on le souhaite. Ce qui doit être mis en avant, c'est votre collection, la musique est secondaire. Elle va rythmer le défilé et les regards ne seront que sur les mannequins. Faites ce que vous avez à faire, et on fera notre show pour les mettre en valeur. » lui assurais-je, d'un sourire plus que confiant. On était là pour ça non, et les spectateurs aussi, le défilé. Le groupe était là pour lui donner un peu de vie. « Mais.. j'aimerais que vous mettiez dans l'article que même si les maisons de disque nous courent après, elles n'arriveront jamais à nous attraper ! » scandais-je de plus belle, alors que je lui demandais si on pouvait voir les vêtements, du moins identifier un peu le style, le thème du défilé. Je ne savais même pas ce que faisait ce magazine en réalité. Bien entendu, je savais que c'était de la mode, mais je n'en avais certainement jamais lu, ce qu'il faudrait que j'oublie de mentionner peut-être haha. Biensûr, je m'en doutais, tout était secrètement gardé, scellé à quatre tours. C'est qu'il ne faudrait pas que je vole la collection quand même pour les concurrents ! Ne dis pas ça à haute voix In Ha, tu vas apporter les soupçons sur toi ! Ah, mais elle voulait bien me montrer d'autres détails, ce qui m'aiderait plutôt pas mal. Aussitôt dit, je me relevais d'un bond, me plantant devant son fauteuil. « Allons-y, montrez-moi les ateliers et tout ce qu'il y a à voir. J'ai besoin de m'immerger pleinement si je veux être inspiré. Autant y aller à fond, et voir si je peux écrire une chanson pour l'occasion ? » continuais-je, ma main se posant sous mon menton en pleine réflexion. En étais-je capable ? Si l'inspiration était là, pourquoi pas. De toute façon, si ils nous avaient choisi, c'était que le style rock'n'roll des Voodoo Childs leur convenait mais... comment était la collection ? Était-ce du cuir ? Ou une matière totalement différente ? Elle devait me trouver bien extravagant à m'agiter de cette manière, j'en avais l'habitude. Pour l'instant, ma curiosité était à son apogée, alors que j'avançais ma main vers la jeune femme, d'un air gentleman, afin de l'aider à se relever. « Alors... On y va ? » On se demandait qui prenait ses aises ici !   
       
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •




Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8957-gray-lydia-life-isn-t-perfect-but-your-outfit-can-be#315802 http://www.shaketheworld.net/t8947-gray-lydia-style-is-a-way-to- http://www.shaketheworld.net/t8956-gray-lydia#315796


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Mar 27 Sep - 13:26

music
Suis mes pas, la musique tu poursuivras.

La jeune femme était atrocement soulagée intérieurement et devait se forcer à garder une expression calme et sereine au lieu de faire des petits bonds sur place. Si il avait finalement refusé de jouer au défilé avec son groupe, Lydia aurait été dans la mouise. À seulement un mois à peine du défilé, elle ne pouvait pas se permettre de perdre une partie aussi importante du show. Il lui aurait fallu chercher d’elle-même de nouveaux musiciens car il n’était pas question d’admettre en ligne auprès de ses lectrices qu’elle n’avait pas su convaincre quelqu’un du premier coup. Sans compter que trouver un groupe très peu connu et doué était assez rare. Comme à la loterie en fait. On tombait sur un bon numéro une fois sur cent. Souriant, la blonde nota dans un coin de sa tête ce que lui disait In Ha. Elle avait préféré ne pas prendre de bloc notes pour ne pas rendre ce moment gênant. Elle détestait assez elle-même quand durant une interview, la personne restait dans le silence pendant plusieurs minutes le temps de re-transcrire ses paroles à la lettre, c’était assez agaçant. « Je ne manquerais pas de l’écrire dans mon futur article, c’est promis. Et je suis une femme d’honneur. » dit-elle tandis qu’il se mettait déjà debout sur ses pieds pour la suivre. Secouant la tête, amusée, elle accepta la main qu’il lui tendait et se leva. Elle prit quelques instants pour ajuster la robe qu’elle portait, celle-ci ayant quelque peu bougée quand elle s’était assise, avant de faire signe au musicien de la suivre, ouvrant la porte en lui faisant signe de sortir le premier. « Les ateliers sont un étage plus en-dessous. » continua-t-elle, parlant sans vraiment attendre de réponse. La jeune femme se dirigea à pas souple jusqu’aux ascenceurs après avoir fermé son bureau. Elle entra dans la cabine métallique et attendit qu’In Ha soit entré lui aussi avant d’appuyer sur le bouton de l’étage. Les portes se refermèrent rapidement et en quelques secondes à peine, ils sortirent à l’étage des créateurs qui était le niveau le plus haut après celui des rédacteurs. Ici, le calme de son niveau contrastait violemment avec ce qui se passait ici. La jeune femme aimait dire que cet étage était la ruche, là où des centaines de petites abeilles travaillaient d’arrache-pieds afin de construire à ses côtés Infinity. S’avançant parmis les nombreuses personnes qui marchaient à toute allure dans le couloir, elle salua bon nombre d’entre elles avant de s’arrêter devant une porte. « Nous voilà arrivés devant l’atelier. Nous n’affichons aucune créations du futur défilé mais il y a néanmoins pas mal de dessins de tenues qui seront très certainement utilisés plus tard donc je vous demande une certaine.. discrétion. » dit Lydia en se tournant vers le jeune homme. Il ne semblait pas du genre à voler le travail des autres, surtout qu’il était lui-même un artiste, alors elle le voyait très mal courir dire à la première personne venue ce qu’il avait vu dans l’atelier. Ouvrant la porte, elle n’attendit pas sa réponse, lui souriant sincèrement. L’atelier était l’un des endroits qu’elle préférait chez Infinity. La pièce occupait presque la moitié de cet étage, par conséquent, c’était un endroit immense. Les larges baies vitrées offraient une magnifique luminosité à la pièce et faisaient resplendir encore plus la centaine de rouleaux de tissus qui reposaient contre l’un des murs, passant des teintes ternes à des couleurs extrêmement vives puis à des motifs aussi farfelus les uns que les autres avant de se terminer sur ceux avec une matière spéciale. C’est vers eux que la jeune femme se dirigea, faisant confiance au musicien de la suivre. Elle s’arrêta devant un gros rouleau de cuir noir. Celui-ci n’était heureusement pas du vrai. Même si la jeune femme aimait la mode plus que tout, elle se refusait de mettre au goût du jour la peau d’animaux, souvent arrachée de manière barbare. Se retournant à nouveau vers In Ha, Lydia déroulera une petite partie du rouleau, exposant la matière. « C’est ce tissu qui fait partie intégrante de la collection qui défilera durant le show. Du cuir pour un thème rock ce n’est pas très original, je dois moi-même l’avouer, mais j’avais envie de remettre au goût du jour cette matière dans toutes ses formes et non pas seulement dans les perfecto que tout le monde possède dans son placard et qui prendront sûrement la poussière dans quelques années. » dit-elle au jeune homme, laissant celui-ci regarder le “tissu” en silence pour ne pas déranger un semblant d’idée qui pouvait émerger dans son esprit. Elle se contenterait d’attendre qu’il lui fasse signe de continuer.
© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas

PRESIDENT • i'm your leader
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t1686-yoon-in-ha-real-wild-child http://www.shaketheworld.net/t8037-yoon-in-ha-la-musique-est-le- http://www.shaketheworld.net/t1685-yoon-in-ha-o-life


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Mar 4 Oct - 21:36


Suis mes pas, la musique tu poursuivras
Lydia & In Ha



TENUE | Comment était la collection.. Et si je me retrouvais avec plein de rose ? Je m’auto-frappais intérieurement. C’était quoi ce cliché sur la mode ? J’avais pourtant l’habitude de la côtoyer, après tout mon père était propriétaire et gérait toute une chaîne de centres commerciaux internationale, implantée en Chine et au Japon, et dieu sait qu’il avait des contacts dans toutes les marques qui en faisaient partie, notamment pour le luxe et le prêt à porter. J’étais davantage affecté dans le département marketing et publicité qui me convenait très bien, mais je n’hésitais pas à aller me balader dans les magazins du centre commercial, observant les clients, les vendeurs, et leurs besoins mutuels. La mode, j’avais fini par travailler avec, d’une certaine manière. Depuis que j’essayais de seconder un minimum mon père, je faisais davantage attention à mon image, il disait toujours que j’étais aussi le visage de l’entreprise, comme Hana, alors vous vous doutez bien que me voir avec les cheveux blonds, roses, ou avec des trous aux jeans, c’était hors de question dans le milieu professionnel familial ! Et pourtant, dieu sait que les costards Armani passaient plutôt bien avec mes cheveux roses haha. Bref, tout ça pour dire que j’étais plutôt ouvert sur la mode, et m’adapter à ce qu’elle me proposerait, ne me poserait aucun problème. Par contre, il valait mieux que ça reste un peu rock, histoire que le groupe suive, car mes membres ne touchaient pas tous à différents styles de musique. C’était rock’n’roll, ou rien du tout. Mais je commençais à me dire que des tenues très girly pourraient être assez stylées sur un rock bien lourd, ça contrasterait pas mal, ça pourrait être intéressant. Les idées passaient à vive allure dans ma tête, j’étais curieux et impatient, sans même savoir ce qui m’attendait. Je m’étais brusquement levé, incitant la jeune femme à me montrer rapidement la prochaine étape. L’inspiration me titillait déjà, c’était un bon jour. Je lui souriais alors qu’elle attrapait ma main pour se relever, avant qu’elle ne m’invite à la suivre, nous dirigeant tout deux dans l’ascenseur. Les ateliers étaient un étage en dessous, et quand les portes s’étaient ouvertes, j’avais écarquillé les yeux. L’énergie ici n’était absolument pas la même qu’un peu plus haut ! C’était juste très speed, le téléphone sonnait beaucoup, les talons claquaient de part et d’autres des larges couloirs clairs, des vêtements passaient et repassaient, et j’acquiesçais les paroles de la rédactrice à propos des créations. Je supposais qu’aux finitions finales, les créations devaient être gardées dans une salle spéciale, comme un coffre-fort géant. L’univers de la mode faisait rêver beaucoup de gens, mais j’étais persuadé que c’était un univers impitoyable, où tout le monde se marchait dessus pour atteindre la plus haute marche du podium. C’était peut-être une vision un peu trop radicale, ou alors je n’avais pas rencontré les bons représentants de marques de luxe. « Oh, ne vous inquiétez pas. Je n’ai aucun intérêt à divulguer quoique ce soit, je n’en ai surtout aucune envie. » confirmais-je, d’une voix douce, contrastant avec mon expression légèrement surprise en voyant une mannequin occidentale passer à côté de moi, et me dépasser d’une tête. Je me retournais vers Lydia, lâchant un petit rire. « La nature a gâté vos modèles ! Allez-y, je vous suis. » continuais-je, avant qu’elle ne s’arrête devant une porte pour l’ouvrir. La pièce dégageait une importante source de lumière, si bien que je plissais légèrement mes paupières pour m’y adapter. La pièce était plus grande que je ne le pensais, que ce soit dans sa superficie, que dans sa hauteur sur plafond. Dieu sait que j’adorais quand le plafond était bien haut, on pouvait bien respirer, bien travailler. Je la suivais sans peine, posant mon regard un peu partout, un enfant dans un monde de géant. Des tissus partout posés sur des promontoires spécialement créés pour eux, afin de ne pas les abîmer. Il y avait de larges stores électriques le long des baies vitrées, je supposais que toute cette lumière avait ses bons et ses mauvais côtés, comme de brûler les tissus. Ils avaient l’air de prendre soin de leurs marchandises, et je serais incapable de reconnaître tout ce qui se trouvait ici. Pourtant, j’avais acquis des notions dans les tissus, mais je n’étais pas des plus experts. J’avais reconnu aisément celle du cuir, qu’elle m’exposait devant moi, le caressant du bout des doigts. Du faux, du similicuir. Surprenant pour un magazine de cette envergure, mais cela ne me choquait pas. Seules les marques de luxe ne pouvaient se passer du véritable cuir. J’esquissais un sourire en coin. « Le cuir ne sera jamais dépassé. C’est intemporel. Tout le monde a un cuir chez lui, un perfecto même les femmes s’y sont mises depuis plusieurs années, et maintenant que les formes sont plus ajustées, on peut dire qu’ils les mettent très bien en valeur. » lui répondais-je, reluquant du coin de l’œil quelques esquisses sur un mur. Le cuir n’était pas vraiment original comme choix, c’était devenu un tissu très répandu, très à la mode, mais c’était peut-être un plus. « Vous ne prenez pas de risques avec le cuir, mais je dois avouer que ce n’est pas une matière facile à travailler, je suis curieux de ce que vous allez en faire. Le plus, c’est que ça risque de toucher une majorité de personnes, car c’est une matière utilisée par toutes les générations, de tout horizon » Je m’approchais des dessins, admirant les différentes coupes, les différents styles de vêtements qu’ils commençaient peu à peu à imaginer. « .. C’est ce que je pensais… Vous misez sur la diversité. » Beaucoup de croquis, même si je ne savais pas si c’était la version finale ou juste des idées. Il y avait un trench en cuir sur une silhouette féminine, un pantalon court sur une silhouette masculine orné d’une casquette, des collants, des mitaines, des jeans moulants, des pantalons larges, des hauts courts, des robes, de la transparence, des chaussures punk ou des escarpins.. Tout cela en cuir. Tout défilait dans ma tête, et j’aimais bien l’idée. « Vous restez dans un style un peu chic, noble, ou vous partez un peu dans le street style, moins guidé ? A moins que vous mélangiez les deux ? » demandais-je, concentré sur ce que je regardais, laissant tout à coup le musicien de côté, pour le jeune héritier, attentif aux moindres détails       
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



CHARMING, SMILING & ROCK'N'ROLL
• WHAT A LOVELY WAY TO BURN •




Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8957-gray-lydia-life-isn-t-perfect-but-your-outfit-can-be#315802 http://www.shaketheworld.net/t8947-gray-lydia-style-is-a-way-to- http://www.shaketheworld.net/t8956-gray-lydia#315796


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Sam 8 Oct - 17:38

music
Suis mes pas, la musique tu poursuivras.

La jeune femme devait avouer qu’elle était agréablement surprise, et, c’est ce qu’elle fit. « Je dois avouer que je suis impressionnée.. vous semblez vous y connaître en matière de mode. » dit-elle, abandonnant le cuir du regard pour reporter son attention sur l’homme qui l’accompagnait. Il la surprenait de plus en plus, mais dans le bon sens. Le léger stress qu’elle avait ressentit avant que l’interview ne commence avait complètement disparu à présent. Lydia se sentait complètement à l’aise, et encore plus à présent qu’ils parlaient d’un sujet qui lui tenait à cœur. « La diversité c’est l’un des points forts de notre magazine. Tout se ressemble aujourd’hui, alors notre but principal est de sortir du lot. » commença-t-elle à répondre tandis qu’elle s’approchait du mur sur lequel des centaines de dessins de tenues étaient punaisés sur un panneau. « Décidément vous êtes vraiment un homme surprenant. C’est exactement ce que nous allons faire. À vrai dire nous voulons donner un aspect plus.. accessible à la “haute couture” car le problème avec ce genre de vêtements de nos jours, c’est le prix. Seule une minorité de personnes dans le monde peuvent se permettre de dépenser tant d’argent pour un morceau de tissu, nous voulons donc donner l’occasion aux gens de pouvoir acheter de beaux vêtements classes mais originaux. » Intérieurement, Lydia vit toutes les tenues presque déjà finies et qui ne manquaient que de quelques retouches. Même si le cuir était l’élément principal de cette collection, ce n’était pas le seul tissu qui avait été utilisé pour fabriquer les tenues. Il y avait du lin, comme de la soie ou même de la dentelle. Il n’y avait pas une seule des tenues qui ressemblait à une autre. La jeune femme était extrêmement fière de ses stylistes, elles étaient tellement talentueuses que Lydia se sentait honorée qu’elles aient choisies de travailler pour Infinity. « C’est pour ça que j’ai choisis votre groupe pour accompagner mon défilé. Je veux montrer au monde que les plus belles choses ne sont pas forcément celles sur lesquelles ont tombe au premier coup d’œil, mais celles qu’on ne peut dénicher que dans les profondeurs du monde. » dit-elle avant de lâcher un petit rire qui se perdit dans le bruit ambiant de l’atelier, se moquant de sa propre formulation poétique. La jeune femme se retourna une nouvelle fois vers le musicien. « C’est vraiment dommage que vous ne voulez pas vous faire connaître.. même si je comprends les raisons qui vous poussent à rester dans l’ombre. Mais sachez que si un jour, vous changez d’avis, je vous aiderais volontiers. » Lydia était plus que sincère. Elle était persuadée que le jeune homme face à elle et le reste de son groupe pourraient faire le bonheur d’énormément de personnes avec leur musique. Bien évidemment, la popularité n’apportait pas seulement que des bonnes choses, au contraire. Mais pour atteindre ses objectifs, on ne peut pas faire la fine bouche et, la rédactrice en chef le savait mieux que quiconque. Elle avait dû affronter pas mal de problèmes avant d’arriver où elle en était. La soumission constante face à des personnes cruelles, le travail jusqu’à pas d’heures voir durant toute la nuit, la solitude presque obligatoire.. elle en avait bavé, mais tous ces petits désagréments valaient bien la place qu’elle occupait aujourd’hui. Elle vivait son rêve, organisait des défilés de mode, créait des vêtements, faisait des rencontres merveilleuses, voyageait dans des endroits magnifiques, inspirait des millier de femmes venant de partout dans le monde.. elle ne pouvait pas rêver meilleure vie. Et par conséquent, elle espérait toujours que les gens autour d’elle atteignent aussi leurs objectifs. Alors, si In Ha changeait finalement d’avis un jour, elle l’aiderait volontiers comme son “mentor” l’avait fait avec elle.

© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥) ☆  Aujourd'hui à 19:29


Revenir en haut Aller en bas

Suis mes pas, la musique tu poursuivras (ft. Lydia ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Noob, je suis un noooob!
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» La musique au Moyen Âge
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Séoul :: Gangnam-