Revenir en haut Aller en bas

LES INFOS EN PLUS DE STW




 

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Food war [Feat. Ha Ni]

 :: Digital City :: Centre Ville
avatar
Kwon Olympe
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 20 Sep - 20:14

Food war
Feat Ha Ni

« Unnie » dis-je en criant au téléphone, « tu es où ? Je t'attends devant le restaurant, dépêche toi, j'ai faim ». J'insiste sur le dernier mot de ma phrase, puis raccroche après avoir entendu les paroles de mon amie qui arrive, normalement, dans peu de temps. Sautillant sur place, j'ai hâte qu'elle arrive pour pouvoir combler les désirs de mon ventre qui crie famine. Pourtant, j'ai mangé ce matin, comme il se doit, mais étant une gourmande et morfale réputée, je tombe rapidement dans la faim, surtout lorsque je sais quels sont les repas qui m'attendent. Je m'en lèche les babines. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut se rendre dans un tel lieu, si réputé, si gourmand, si fin, et surtout pour se remplir le ventre. En général les buffets à volonté sont peu onéreux, mais il en existe des plus gastronomiques, qui coûtent une petite fortune. Personnellement, je ne m'y suis jamais rendue, ne comprenant pas toujours les différences de prix. Pour moi un buffet reste un buffet. C'est tout. Bien sûr, je sais quand même faire la différence entre de la qualité et de la non qualité. J'ai quand même les papilles sensibles, mais je préfère à la limite me rendre dans un buffet à volonté pas cher que cher, et finalement manger la même quantité, voir même moins. Enfin, c'est une expérience, à faire, en compagnie de la meilleure partenaire existante. Ma vie serait bien triste si elle n'était pas là. J pense que je serai devenue frustrée et aigrie de ne pas pouvoir partager ma passion pour la nourriture avec quelqu'un, mais Ha Ni, elle est là. Répondant toujours présente à mes appels, prête à participer à quelques défis de nourriture, nous faisant détester et jeter par les restaurants, à cause de notre tendance à toujours trop prendre, sans laisser de place pour les autres, ne laissant aucune trace de nourriture. Avec nous, au moins, ils sont sûrs d'écouler leurs stocks et ne pas jeter de la nourriture. On fait marcher le commerce, d'une certaine façon, car on les mène aussi à leur propre perte .

J'attends donc devant la porte, patientant tranquillement, inhalant déjà  l'odeur enivrante de la nourriture. J'ai l'impression de flotter sur un petit nuage. Je sors de ma rêverie lorsque je reconnais, au loin, la silhouette de Ha Ni. Je lui fais de grands signes, heureuse qu'elle soit enfin là, « dépêche toi Unnie !!! J'AI FAIM !! ».






One day I will find the right words
avatar
Yoon Ha Ni
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 29 Sep - 23:08

Food war
Kwon Olympe & Yoon Ha Ni

Alors que je cours vers l’arrêt de bus le plus proche de mon dortoir, je sens quelque chose vibrer dans la poche de mon pantalon et ne suis pas étonnée de voir le nom d’Olympe s’afficher sur l’écran de mon portable, lorsque je m’empare de ce dernier. Je décroche ensuite et, obligée d’éloigner légèrement le combiné de mon oreille pour ne pas que mon tympan explose, je finis par dire, entre deux foulées : « J-J’arrive ! Je suis là dans moins de dix minutes ! » Sur ces mots, je monte dans le bus in extremis, alors que celui-ci s’apprêtait à partir, et range mon téléphone. Olympe s’impatiente et ça se comprend… Aujourd’hui, nous avons prévu de nous adonner une nouvelle fois à l’un de ces concours de bouffe que nous adorons faire lorsqu’on se retrouve ensemble, et si d’habitude on ne vise que les petits restaurants, cette fois nous nous sommes tournées vers un restaurant gastronomique assez réputé. Et la note ? On s’en fiche. De toute façon, à chaque fois, c’est la même chose. Les restaurants en ont tellement marre de nous voir dévaliser leur stock de nourriture qu’ils nous jettent dehors avant même qu’on ait pu payer ce qu’on leur doit. Du coup, la plupart du temps, on mange gratuitement. Et pour des morfales comme nous, pour qui la note serait particulièrement salée si on devait sortir le portefeuille à chaque fois, ce n’est vraiment pas négligeable. Mais passons. Au bout de quelques minutes, le bus finit par s’arrêter à l’arrêt auquel je suis censée descendre et, telle une flèche, je sors de ce dernier en courant mais en adressant tout de même un « Merci. Au rev… » au chauffeur. Voyant ensuite Olympe me faire des gestes, alors qu’il ne me reste que quelques dizaines de mètres à parcourir pour la rejoindre, je m’arrête devant elle et me penche vers l’avant, mes mains posées sur mes cuisses, pour reprendre mon souffle. « MOI AUSSI J’AI FAIM, QU’EST-CE QUE TU CROIS ?! » Respirant comme un chameau, je parviens cependant par ajouter, un peu plus calmement : « Laisse-moi respirer un peu, avant, tu veux bien ?! J’ai limite l’impression d’avoir couru le marathon de New York ! Je suis crevée ! » Et dans ces conditions, quoi de mieux qu’un bon petit – ou pas – repas, pour reprendre des forces ? Me redressant d’ailleurs, je renifle légèrement (c’est très classe, oui, je sais) et laisse échapper : « Hey mais… CA SENT SUPER BON ! » Sans plus tarder, j’attrape le bras de mon amie et l’entraine à ma suite. « Allez, viens ! Allons dévaliser leurs placards ! » Qu’ils se tiennent prêts. Olympe et Ha Ni, les deux grosses dalleuses, sont dans la place !



Being who you are is more important than being who others expect you to be. A rose can never be a sunflower, and a sunflower can never be a rose. All flowers are beautiful in their own way.

And that’s like women too...
avatar
Kwon Olympe
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 3 Oct - 19:14

Food war
Feat Ha Ni

Je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire lorsque je vois Ha Ni qui arrive, toute essoufflée, semblant être fatiguée d'avoir tant couru. Je lui tire la langue quand elle ose monter le ton avec moi, me précisant qu'elle aussi, elle a faim. En même temps ce n'est pas elle qui a attendu, elle n'avait qu'à être là à l'heure. Les retardataires ont toujours tort, c'est connu. J'attends quand même qu'elle ait fini de reprendre son souffle, ne voulant pas être trop pressée. « Oui, oui, j'attends, j'attends. De toute manière j'ai déjà attendu donc je peux attendre encore un peu plus » dis-je en me retenant de rire face à son visage légèrement rougi, à cause de sa petite course, « au moins tu as fait un effort avant d'entamer ce dur labeur qui nous attend. Ça te permet de t'échauffer ». Je lui fais un clin d’œil mais avant même que je ne puisse dire quoique ce soit d'autre, elle m'entraîne avec elle, à l'intérieur du restaurant, sûrement alléchée par les odeurs qui nous entourent. Je me sens alors soudainement aussi excitée qu'une puce, me sentant enfin à mon aise, dans mon élément. Lorsque nous rentrons à l'intérieur les serveurs nous dévisagent quelques secondes, quelque peu dubitatifs mais finissent quand même par nous mener à une table. « Tu as vu comment ils nous ont regardé, comme si nous étions des extraterrestres venant d'une autre planète. Quoi ? On n'a pas le droit de venir sans être forcément bien habillées, comme la plupart des personnes ici ?! », c'est vrai qu'avec mon jean troué, et mon tee-shirt ample, je ne fais pas très riche, voir pas du tout, mais j'aime être à l'aise, surtout lorsque je sais que c'est pour faire une compétition de nourriture avec Ha Ni. Je ne vais quand même pas porter un tailleur juste pour manger, faut pas abuser. Chez McDo on vient bien comme on est, alors pourquoi pas ici, aussi. « Tu t'es déjà renseignée sur le restaurant avant de venir ou pas du tout ? ». En règle générale, je fais toujours un peu de repérage avant de venir dans un restaurant pour manger comme une grosse mais je dois avouer que cette fois-ci, je n'y ai pas pensé, bien trop occupée par d'autres événements de ma vie. La seule chose dont je suis au courant, c'est qu'ils servent d'excellents plats et que c'est un incontournable de la ville. En général ce sont surtout des étrangers ou des personnes ayant les moyens qui viennent ici, mais ça reste un endroit à tester. Donc me voici, me voilà, prête à me remplir le ventre jusqu'à n'en plus pouvoir. « J'espère que tu as préparé ton corps pour ce défi, car je suis prête à tout pour gagner ce round ». Je lui lance un regard, plein de défi.






One day I will find the right words
avatar
Yoon Ha Ni
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 24 Oct - 0:12

Food war
Kwon Olympe & Yoon Ha Ni

Luttant difficilement pour reprendre mon souffle après cette course des plus endiablées (qu'est-ce que je ne ferais pas pour de la bouffe, franchement ?), je laisse échapper un faible rire, légèrement contrarié, aux paroles d’Olympe. Comme si j'avais besoin de m'échauffer pour ce genre de choses. Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre, franchement ?! J'oublie toutefois bien vite cet affront envers ma personne, quand une douce odeur vient chatouiller mes narines et titiller mes papilles gustatives, et entraîne sans plus tarder mon amie dans le restaurant où, au vu de notre accoutrement, nous sommes accueillies avec quelques grimaces. Pas seulement par les serveurs mais également par les clients déjà présents en salle. Une expression quelque peu blasée sur le visage, je finis donc par m'exclamer à l'intention de la Sango : « Non mais j'te jure... Faudrait qu'ils détendent leur string, ceux-là... » Je suis d'ailleurs tellement discrète que le visage d'une cliente attablée à une table à côté de laquelle on passe se charge d'une moue offusquée. « Quelle belle bande de coincés du cul... » Et le pire c'est qu'il faut toujours que j'en rajoute une couche... Mais ces bourgeois... Qu'est-ce qu'ils peuvent être agaçants parfois. Pourtant, je devrais être habituée avec un meilleur ami comme Yi Ming. Mais sérieux... Y'en a, ils me sortent vraiment par les trous de nez. Je comprends mieux l'aversion de Eun Hye Unnie pour les gosses de riches. Mais passons. Finalement assises à une table, et alors que le serveur nous laisse quelques minutes après nous avoir, non sans quelques réticences tout de même, donné le menu, je relève la tête de ce dernier et hoche négativement la tête. « Non pas vraiment... Je sais juste que c'est un restaurant pas mal prisé... » Puis un sourire prend possession de mes lèvres, tandis que je rajoute : « Tu savais que Song Joong Ki est venu manger ici, une fois ? » Si c'est pas la classouille, ça... Toutefois, après avoir jeté un coup d’œil autour de nous, je m'exclame : « Par contre, vu la quantité servie dans les assiettes, ça m'étonnerait pas qu'il soit allé dans un autre restaurant en suivant... » Quoique... Avec l'argent qu'il se fait, il a tout simplement dû commander énormément de plats. C'est d'ailleurs ce que nous comptons bien faire puisqu'il est évident qu'une seule assiette ne suffirait pas à contenter les deux morfales que nous sommes. Un rire s'échappe d'ailleurs de ma bouche, face au défi que me lance la jeune femme. « Je te trouve un peu trop sûre de toi, aujourd'hui. Mais n'crois pas ! Je ne compte pas te faire de cadeau, cette fois ! » Parce qu'il est certain que mes précédentes défaites ne sont que le résultat d'un relâchement volontaire de ma part... Ou pas. Mais laissez-moi y croire... Puis, de toute façon, je n'ai rien à envier à Olympe de ce côté là puisque pour l'instant il est quasi impossible de nous départager. Nous comptons à peu près le même nombre de victoires et de défaites chacune. « J'espère que ce restaurant n'est pas surcoté et que leurs plats sont vraiment aussi bons qu'on le dit... » Je serais terriblement déçue, sinon. Concours ou pas, je suis quand même là pour manger quelque chose de bon, après tout. « Tu as déjà choisi par quoi tu vas commencer ? » Ouais, juste commencer...



Being who you are is more important than being who others expect you to be. A rose can never be a sunflower, and a sunflower can never be a rose. All flowers are beautiful in their own way.

And that’s like women too...
avatar
Kwon Olympe
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 4 Nov - 17:30

Food war
Feat Ha Ni

Je hoche vigoureusement de la tête, étant totalement d'accord avec les propos de mon amie. Parce que maintenant il y a certains codes vestimentaires à respecter alors que l'on se rend dans un restaurant, du grand n'importe quoi. Je ne vois pas quel est le souci, du moment que l'on mange, et puis ce n'est pas un rendez-vous important, elle n'est pas ma supérieure, ni même mon rendez-vous galant. Dans ce type de situation, j'aurai très certainement compris mais ce n'est pas parce que l'on est simplement habillées que l'on se doit d'être regardées de cette manière, si désagréable. Je rigole discrètement alors que ma coéquipière s'énerve contre ces pauvres individus, nous regardant tous de la même manière. Et pourtant, s'il savait. Ce n'est pas que je sois pauvre, au contraire, mon père a une certaine richesse, tout comme ma famille, mais je ne me considère pas comme appartenant à la haute société. Certes, je sais pertinemment qu'en cas de manque d'argent, j'ai les moyens d'avoir de l'aide, que je ne vais jamais manquer de ressources, comme d'autres personnes, mais ce n'est pas pour autant que je me considère comme une personne riche. Ce n'est pas encore mon argent, je ne le gagne pas à la sueur de mon front. Je chasse ses idées et hoche de la tête lorsqu'elle me dit que c'est un restaurant réputé, ça se voit. Juste par la décoration, l'emplacement des tables, des couvercles, on devine facilement qu'il est réputé. Mes yeux s'écarquillent en entendant les paroles de mon amie, « QUOOOOIIII ??? JOONGGG KII OPPA ? ». Je ne me rends même pas compte que je viens de crier, quelques regards se tournant vers nous, se demandant ce qu'il se passe pour que je me mette à crier autant. Je suis tellement choquée que je ne fais même pas attention à eux. « Tu crois qu'il a mangé quoi ? Qu'il s'est assis où ?  Tu crois que si je demande au serveur ce qu'il a pris il va pouvoir me répondre ? ». Je calme mon excitation et regarde les assiettes qui défilent sous nos yeux. C'est vrai qu'il n'y a pas grand chose et que je risque de mourir de faim à cette allure. « T'as raison, ils devraient être plus généreux quand même, c'est pas comme si leur restaurant n'était pas cher », au contraire, ça demande un certain coût et il faut que le prix aille avec la quantité. Quoique, en réfléchissant bien, dans les cuisines gastronomiques la qualité prime sur la quantité et le prix vaut sur la qualité, enfin, soi-disant c'est de la qualité, à vérifier.
Je la regarde, un petit sourire au coin, amusée par cette situation. Même si Ha Ni et moi sommes sur le même pied d'égalité, pour le moment, je compte bien lui prouver que la vraie morfale sur cette table c'est moi et rien que moi. Je ne compte pas me laisser faire. Pas aussi facilement. Je fais craquer mon cou et mes doigts, « On verra bien qui va être la gagnante aujourd'hui et j'espère aussi que ce n'est pas renommé pour rien », parce qu'il est vrai que la plupart des restaurants sont parfois prestigieux mais au final, il y a meilleur que ces restaurants là. Il suffit que certaines idoles fassent de la publicité, ou qu'ils soient assez chers pour être réputés, sans pour autant être de qualité. Je regarde les quelques entrées qu'ils ont, réfléchissant quelques secondes. « Hum . . . pour juste débuter, je pense que je vais prendre la salade de calamars épicée, du japchae, du kimchi, crêpe fourrée, des encornets au riz, et des raviolis au kimchi ». J'avoue que pour un début ça fait beaucoup.






One day I will find the right words
avatar
Yoon Ha Ni
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 26 Jan - 23:11

Food war
Kwon Olympe & Yoon Ha Ni

Après avoir rapidement évoqué le fait que certaines célébrités, dont Jong Ki, s'étaient déjà au moins une fois attablées dans ce restaurant, d'après les quelques informations que j'avais pu recueillir, je guette la réaction de mon amie, l'observant par-dessus le menu que je tiens dans mes mains, et ne peux m'empêcher de pouffer de rire lorsque les trois quarts des clients se retournent vers nous, apparemment choqués par son comportement (pour ne pas changer). C'est tout Olympe ça... Si vous voulez être un tant soit peu discret, ce n'est certainement pas avec elle qu'il faut trainer. Heureusement pour moi, ce n'est pas du tout mon cas. On peut même dire que sur ce point, la jeune femme et moi nous ressemblons beaucoup. D'ailleurs, sur un ton loin d'être discret, je finis par m'exclamer : « Yah !!!!! Comment tu veux que je sache ça ?!! J'étais pas avec lui, hein !!!! » Puis surtout, je ne fais pas partie de ces fangirls un peu trop éprises de l'acteur. Ce qu'il mange ou bois, je m'en fous un peu. Tout ce que je sais, c'est qu'il est venu ici une fois, d'après certains témoignages que j'ai pu entendre ou lire, mais ça s'arrête là. De toute façon, pour être honnête, à part mes complots, mes films fantastiques et mes dinosaures, très peu choses m'intéressent, faut dire, et cela relève déjà bien assez du miracle que j'ai daigné retenir cette information pourtant loin d'être importante. Par contre, en parlant d'information importante, il y en a une qui a pas mal retenu mon attention, à savoir la quantité de bouffe qu'on sert dans ce restaurant. Le genre de quantité loin d'être suffisante pour une goinfre comme moi. Lâchant donc un soupir, je replonge le nez dans le menu, espérant grandement que la qualité des plats rattrapera ce gros point négatif. Je suis d'ailleurs bien curieuse de savoir ce que ma camarade compte prendre et, un sourire accroché au visage, je l'écoute énumérer la liste des plats qui ont retenu son attention. Ce qui a le don de me faire saliver davantage, soir dit en passant. « Pas mal, pas mal... » Madame a décidé de frapper fort dès le début. Mais je ne compte absolument pas me laisser impressionner, ça c'est certain... « Le japchae me tente pas mal, également… Il a l’air délicieux... » Je rejette un coup d'oeil au menu, portant mon index et mon pouce à mon menton, plongée dans une intense réflexion, et finis par ajouter : « Et j'ai bien envie de tester leurs beignets de crevette, leur samgyetang, leur gujeolpan et leurs crêpes fourrées au kimchi ! Oh et pourquoi pas leur sujeonggwa ?! » Ce n’est pas de la nourriture. Juste une boisson traditionnelle à la cannelle et au gingembre à laquelle je n’ai jamais eu la chance de goûter. Mais c’est justement pour ça que nous sommes là, également, pas vrai ? Découvrir de nouvelles choses ? D'ailleurs, voilà que le serveur qui nous a mené jusqu'à notre table, un peu plus tôt, revient vers nous. Lui adressant alors un faible sourire, légèrement hypocrite (ils n'ont qu'à arrêter de nous regarder comme ils le font), je lui annonce les plats que j'ai choisi puis, après qu'Olympe en ait fait de même, il finit par s'en aller... Reportant alors mon attention sur cette dernière, je laisse échapper, légèrement blasée : « Moi qui pensais que le client était roi, faut croire que je me suis trompée... Ils ont vraiment un problème avec l'amabilité, ici. Le mec, on dirait qu'il a pas chié depuis des jours. Un sourire ça lui coûte quoi, sérieux ? »

Spoiler:
 


Being who you are is more important than being who others expect you to be. A rose can never be a sunflower, and a sunflower can never be a rose. All flowers are beautiful in their own way.

And that’s like women too...
avatar
Kwon Olympe
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 3 Fév - 19:05

Food war
Feat Ha Ni

Je fais une petite grimace quelque peu déçue. Moi qui pensais pouvoir savoir ce que l'un de mes acteurs préférés a pu manger ici, je suis face à la méconnaissance de ma demande. Quelle déception ! Mais ce n'est pas grave, je suis certaine de manger au moins l'un de ses plats si je commande énormément de repas. Je retrouve donc rapidement le sourire me disant déjà que je suis dans le lieu où Joong Ki a pu manger. « Ce n'est pas grave, je vais me contenter d'être dans les mêmes lieux que lui », je sors rapidement mon téléphone pour prendre une photo de la place, les personnes en face me regardant étrangement. Faut pas qu'elles fassent celles qui sont choquées, tout le monde sait que les asiatiques prennent des photos de tout, même de la nourriture, et plus encore les coréens. Je suis certaine de ne pas être la seule à prendre en photo ce lieu. « Je vais rendre jalouses toutes mes amies », dis-je dans un rire presque machiavélique. Bref, après cet aparté, il est temps pour nous de penser aux quelques mets que nous allons commander,en tout cas, pour démarrer. Et forcément, je ne parviens pas à résister à la tentation de m'offrir plus qu'il n'en faut. Je  fais un grand sourire à Ha Ni, « le début d'un repas est toujours important pour amorcer une longue descente aux enfers », et surtout une descente aux toilettes, après. Elle me dit alors ce qu'elle compte commander et j'en reste quelque peu surprise. Elle a mis la barre haute, « tu es sûre que tu vas tenir en mangeant autant . . . . moi ce n'est que le début mais toi ça m'a l'air d'être en deux rounds ». J'arque un sourcil, la regardant en la défiant du regard mais elle ne semble pas se déstabiliser. Moi qui voulais débuter en douceur, sans trop commander, j'aurai dû lui laisser le choix de dire ses envies dès le départ, avant moi. « Je sens qu'on va se régaler » dis-je finalement alors que le serveur s'avance vers nous. Je vois bien le regard du serveur qui fait de grands yeux, surpris par ma commande, et s'attendant sûrement à ce que ça soit pour nous deux, mais quelle n'est pas sa surprise d'entendre Ha Ni qui commande, à son tour. Ça doit sûrement être la première fois qu'il entend autant de choses. Il repart donc son papier rempli de demandes, restant de marbre, et figé. Je rigole en entendant la remarque de mon amie, « je crois qu'il a un balai coincé dans le cul ce mec. Tu crois qu'on devrait le décoincer un peu ? », je rigole, bien sûr. « Mais faut pas lui en vouloir, je crois qu'il a été bien trop ébloui par notre splendeur ». Moi ? Je me vante ? Pas du tout, faut bien en rire. Le temps que le début arrive, je me penche en avant, regardant Ha Ni, posant mes deux mains contre mon menton, « et alors Ha Ni  . . .  dis moi . . . une fille aussi belle que toi dois sûrement avoir un petit ami n'est-ce pas ? ». J'ai envie de savoir comment ça se passe niveau amour pour elle. Autant combler les minutes.






One day I will find the right words
avatar
Yoon Ha Ni
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 17 Fév - 18:51

Food war
Kwon Olympe & Yoon Ha Ni

Je suis prête… Prête à avaler le nombre de plats qu’il faudra pour battre ma petite Olympe. Certes… Je sais très bien que de son côté elle doit penser la même chose de moi. Puis, la connaissant, elle n’abandonnera pas facilement. Mais, aujourd’hui, je sens que le vent à tourner et que c’est à mon tour de gagner notre petit concours. C’est pour cela que, dès le début, je décide d’y aller fort. J’aperçois d’ailleurs une moue surprise sur le visage de mon amie, et cela a le don de me faire sourire. Parce que, pour gagner le concours de celui ou celle qui bouffera le plus de choses en un temps record, il faut avant tout avoir un estomac pour. Mais, croyez-le ou non, ça passe également par le mental. Instaurer le doute dans l’esprit de son adversaire peut donc conférer un certain avantage. Toutefois, c’est d’Olympe dont il s’agit et je sais très bien que ça ne suffira pas à la déstabiliser. Je serais bien trop naïve de croire une telle chose, d’ailleurs. Pourtant, je décide d’en rajouter une petite couche et lance, pleine d’assurance : « Bien sûr que je vais tenir ! T’es un estomac sur pattes ou tu ne l’es pas ! » Imitant ensuite la jeune femme, mon regard se charge d’une lueur de défi et, tandis qu’un léger sourire prend possession de mes lèvres, je laisse finalement échapper un « J’ai hâteeee ! » quand le serveur arrive à notre hauteur pour prendre notre commande. Une nouvelle fois, je ne peux d’ailleurs m’empêcher de pouffer légèrement de rire à la vue de son expression quand Olympe commence à énoncer les plats qu’elle veut. Le pauvre, il n’est vraiment pas au bout de ses peines… Ce dernier essaye d’ailleurs de tenir la cadence en écrivant tout sur son petit calepin au fur et à mesure mais non sans mal cela dit, ce qui ne fait qu’accentuer le sourire moqueur que j’arbore depuis qu’il est arrivé à proximité de notre table. Puis, vient finalement mon tour et, là, son visage se décompose... Et, très franchement, si je n’étais pas aussi occupée à réciter tous mes plats, je serais certainement en train de me rouler sur le sol en ce moment même... N’empêche, qu’est-ce qu’on peut être mauvaises, parfois… A peine le pauvre garçon nous a-t-il tourné le dos pour retourner vers les cuisines, que nous sommes déjà en train de le descendre… « Laisse tomber, c’est peine perdue… Il a été trop longtemps exposé ! » Un faible rire s’échappe de ma bouche suite à ces mots et je reprends : « Franchement, tu veux que je te dise un truc ? J’ai presque envie de le plaindre parce que côtoyer des gens au troufion bouché, et ce à longueur de journée, ça ne doit franchement pas aider… » J’hausse ensuite les épaules et esquisse un sourire taquin, avant d’ajouter : « J’espère au moins que ce n’est pas contagieux… » Mon dieu… Vaut mieux pas. Mais, très franchement, même si ça l’était, je suis sûre qu’Olympe et moi sommes immunisées. Parce que, sérieusement, vous nous voyez, nous, aussi coincés du cul que tous ces gens autour de nous ? Même dans un monde parallèle, je pense que c’est une chose qui ne pourrait pas arriver… Tout comme le fait que je puisse avoir un petit ami un jour, d’ailleurs, parce que vu comment c’est parti de ce côté-là également, hein… « Moi, avoir un petit ami ? Tu parles… Ça se saurait, si c’était le cas… » Une nouvelle fois, je laisse échapper un rire et finis par dire, feignant d’être attristée : « Je crois que je leur fais peur… » Et ce n’est pas peu dire. Les rares relations assez sérieuses que j’ai eu durant ma courte vie ont toutes pris fin pour la seule et même raison : ma paranoïa. Parce que oui, croire en l’existence des petits bonhommes verts ou en celle de quelques complots gouvernementaux fait fuir les mecs. Vous ne le saviez pas ? Bah maintenant, vous le savez… « Et toi ? Tu as quelqu’un en vue ? Il doit bien y avoir un garçon qui te fait de l’œil à l’université, non ? »



Being who you are is more important than being who others expect you to be. A rose can never be a sunflower, and a sunflower can never be a rose. All flowers are beautiful in their own way.

And that’s like women too...
avatar
Kwon Olympe
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 19 Fév - 6:27

Food war
Feat Ha Ni

Je fronce légèrement des sourcils alors qu'elle ose insinuer que j'ai un petit estomac. Moi ? Olympe  Kwon Olympe ? La guerre vient d'être réellement déclarée. Je la regarde, défiante, un sourire sarcastique aux lèvres. « Prends garde à toi très chère. Tu risques de regretter tes paroles ». Cette fois-ci je me positionne en tant que guerrière et je vais tout faire pour tenter de remporter la victoire, quitte à en avoir des douleurs d'estomac. Mais pour ça, il en faudra du temps. Mon ventre est un puits sans fond. Et je pense que le serveur l'a sûrement compris puisqu'il nous regarde avec un air choqué au visage, ne comprenant sûrement pas notre démarche et se demandant très certainement si nous ne sommes pas riches. Qu'il ne s'inquiète pas, normalement, on va se faire virer après quelques mets supplémentaires parce qu'on aura dévalisé la cuisine et qu'ils en auront simplement marre de nous et de notre spectacle qui n'est sûrement pas digne de leur réputation. Je rigole aux remarques de mon amie. Pauvre petit serveur qui n'a sûrement rien demandé et qui doit malheureusement s'occuper de notre tablée. Il n'a sûrement pas choisi les meilleures clientes mais il devait le savoir dès le départ en nous voyant arrivées toutes les deux, habillées de manière simplette. « Le pauvre ! On devrait presque l'aider à sortir de cet enfer, au risque de rester ainsi toute sa vie. Il va finir par garder ce balai dans le cul et plus pouvoir marcher ». J'inspire profondément ressentant presque de la peine pour cet homme. « Mais non ce n'est pas contagieux. Enfin . . . ça ne va pas nous atteindre en tout cas ». Je lui fais un grand sourire, regardant tout de même autour de nous craignant d'être touchée, mais nous connaissant je suis certaine que cela ne va pas être le cas même si toutes les personnes autour de nous sont quelque peu coincées. Le temps d'attendre l'arrivée des plats je pose à Ha Ni la question existentielle qui en fait rager plus d'une parfois. Je rigole lorsqu'elle dit ne pas en avoir et qu'elle doit sûrement leur faire peur. Je ne vois pas pour quelles raisons ils auraient peur d'elle. « N'importe quoi! Je suis sûre que ce n'est pas le cas et qu'en vérité il y a quelques hommes autour de nous qui sont intéressés par toi, sauf que tu ne les vois pas encore ». C'est vrai. Ha Ni est une belle femme et drôle en plus de cela. Si j'avais été un homme, je l'aurai sûrement dragué. « Oh moi ? ». Je réfléchis quelques secondes. Pour tout dire il y a de nombreux hommes qui me font tourner la tête mais dû à mon côté parfois trop naturel, je semble, tout autant qu'elle, les repousser. « Moi j'aime tous les hommes beaux mais après . . . eux ne m'aiment pas toujours ». Je pousse un long soupir, plein de désespoir. « Mais ce n'est pas grave. Je suis mieux sans homme », enfin pour le moment. Seul l'avenir me le dira. « On se retrouvera seules avec des centaines de chats » dis-je en rigolant.
Nos plats arrivent quelques minutes plus tard, obligeant le serveur à déposer quelques plats sur une table roulante pour pouvoir tous les mettre. « Je sens qu'on va se régaler » et surtout exploser nos ventres.






One day I will find the right words
avatar
Yoon Ha Ni
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 25 Sep - 22:54

Food war
Kwon Olympe & Yoon Ha Ni

Un sourire en coin prend possession de mon visage, face à l’expression pleine de défis qu’arbore Olympe, et sur un ton faussement hautain, je finis par m’exclamer : « Sache, ma belle, que le mot « regret » ne fait pas partie de mon vocabulaire ! » On abandonne jamais chez les Yoon. C’est comme ça… Et je me fiche bien d’avoir à passer plusieurs heures sur les toilettes ou d’avoir archi mal au bide ensuite, tout ça parce que j’aurais trop bouffé... Je compte bien gagner ce concours, aujourd’hui. Et avec tous les plats que j’ai commandés, c’est plutôt bien parti. En admettant que j’arrive à tous les avaler, bien évidemment. Mais, pour le coup, je ne me fais pas trop de soucis. Je me suis préparée… Je n’ai presque rien mangé aujourd’hui. Je suis comme un chien que l’on affame avant de l’emmener à la chasse. Une pratique que je ne cautionne pas, bien sûr. Mais c’est vraiment la meilleure comparaison que j’ai sous la main pour définir mon ressenti, en ce moment même, dans l’attente de tous ces plats que le serveur est allé nous chercher. D’ailleurs, en parlant de lui, un rire s’échappe de ma bouche aux paroles de mon amie. Franchement, sa vie doit être bien triste. Comme celle de toutes ces personnes qui nous entourent. Sérieusement… Si ce n’était pas pour la bouffe, jamais je ne me serais pointée dans ce genre d’endroit parce que niveau ambiance, hein… On ne peut pas dire que ce soit l’extase. Dans les autres restaurants, c’est vivant. Les gens parlent, rigolent, s’amusent… Mais ici, c’est limite si on a pas l’impression de participer à l’une de ces réceptions que l’on organise après un enterrement. Heureusement, je peux compter sur Olympe pour relancer la discussion, bien que, pour le coup, les amourettes ne soient pas mon sujet de conversation favori. Mais on fait passer le temps comme on peut, pas vrai ? Puis, je dois avouer que les paroles de la jeune femme ont clairement le don de me faire rire. Ce qui a pour effet d’attirer une nouvelle fois les regards de ces coincés du cul, sur nous. « Oh bah ! Ils sont super bien cachés alors, tes quelques hommes ! » Une fois encore, je laisse échapper un rire et arque faiblement un sourcil quand, à son tour, la jeune femme me fait part de ses difficultés avec les mâles. « Ils ne savent pas ce qu’ils ratent… » C’est vrai ça. Ils ne le savent pas. Olympe est une jolie jeune femme, après tout. Bien foutue, drôle, spontanée, elle a tout pour elle. Alors, certes… Il est également vrai qu’elle est un peu trop folle sur les bords, parfois. Mais, pour le coup, je n’ai pas vraiment mon mot à dire, pas vrai ? Puis, je préfère le terme « pleine de vie » pour le coup. Nous ne sommes pas folles mais un tantinet trop pleine de vie et les gens ne nous comprennent tout simplement pas… Toutefois, ce n’est pas pour ça que je compte finir vieille fille, avec une centaine de chats. J’aime ces boules de poils mais il ne faut pas abuser. Ainsi, hochant la tête de gauche à droite, je finis par m’exclamer : « Oh non ! S’il te plait ! Ne dis pas ça ! J’ai l’impression d’entendre ma mère ! Je ne compte d’ailleurs même plus le nombre de fois où elle m’a dit que je finirais ma vie entourée de chats. J’crois qu’elle désespère à l’idée d’avoir un petit enfant, un jour… » Je rigole puis, finalement, nous sommes interrompues dans notre petite discussion par le serveur qui revient vers nous avec quelques-uns de nos plats. Ce qui n’est vraiment pas pour me déplaire. Mon regard se charge d’ailleurs d’étoiles quand je vois toute cette bonne nourriture devant moi. Ou, tout du moins, que j’espère bonne... Mais, en tout cas, le visuel, lui, est vraiment très soigné et donne envie. « C’est tellement bien présenté que je serais presque tentée de ne pas y toucher… » Presque. Mais j’ai trop faim pour laisser cette nourriture me filer sous le nez. Puis, j’ai un concours à gagner, faut pas l’oublier… Un sourire malicieux accroché aux lèvres, je relève donc la tête vers la jeune femme et demande : « Prête Olympe ? » Moi, en tout cas, je le suis...



Being who you are is more important than being who others expect you to be. A rose can never be a sunflower, and a sunflower can never be a rose. All flowers are beautiful in their own way.

And that’s like women too...
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant