sombre
Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €


    :: Défouloir :: 2023

please entertain me i'm bored ((hak nyeon))

Bak Dae Hyun
☆☆ DEBUT SHAKER
Bak Dae Hyun
please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) A-helphtml__9_

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : kim mingyu ∽ svt
Messages : 289
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25713-bak-dae-hyun-whatever-it-takhttp://www.shaketheworld.net/t25724p30-bak-dae-hyun#1074114http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038788
please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Lun 15 Nov - 16:33
Citer EditerSupprimer


@Bae Hak Nyeon
Les lèvres poussées en avant, tu t'installas un peu plus confortablement – mais moins soigneusement – sur la plaque de bois sous la moitié de ton torse, poussant un léger soupir avant de faire claquer tes lèvres entre elles. Tu basculas le visage, restant parallèle au bureau, gardant ton regard fixé sur ton écran de téléphone penché à présent, ta position nouvelle t'obligeant à le tenir ainsi. Ton pouce venait faire bouger la page que tu regardais, faisant défiler les photos devant ton regard désintéressé et désinvolte, tes pupilles s'égarant dans la pièce autour de toi. Tu vérifias l'heure. Ta tête vint tomber contre le bois, le bruit sourd résonnant un peu trop bruyamment dans la pièce, ton pied tapant discrètement le sol. Tu devais attendre. Combien de temps ? T'en savais rien. Mais tu devais attendre. Alors tu attendais. Tu vérifias l'heure.
Une grimace et un souffle bruyant aux lèvres, tu te laissas dramatiquement tombé sur le bureau. Une minute était passée. Une toute petite minute. Tu te pinças les lèvres, reprenant ta contemplation peu instructive de photos diverses et variées. Tu voyais surtout des personnes que tu ne connaissais pas et tu te sentais peu concerné, ou curieux. Les doigts de ta main libre vinrent pianoter sur le bureau, créer une mélodie, un son d'ambiance qui remplissait le fond, faisant disparaître le silence qui résonnait à tes tympans. Le presque silence, plutôt. Tu lanças un air agacé vers l'extérieur – ils ne pouvaient pas parler moins fort ? Tu te penchas sur ta chaise, observant ce qu'il se passait comme un gamin qui découvrait le monde pour la première fois, plissant le nez quand tu entendis un « Mais je n'ai rien fait ! ». Tu secouas le visage : coupable – tu ferais un avocat vraiment nul. Tu te redressas, ton téléphone délaissé sur le bureau, une silhouette que tu connaissais s'approchant de la pièce. Un sourire large vint illuminer tes lèvres, un air soulagé éclairant ta frimousse – un peu comme un chien qui était content de voir son maître revenir à la maison. « T'es revenu », que tu déclaras, suivant indirectement cette pensée. « Je t'ai pas vu partir, certes. Mais t'as dû partir vu que t'étais pas là quand je suis arrivé. Donc... », ça faisait sens. Un peu. « Je m'ennuyais », ajoutas-tu dans un petit mouvement du visage. « Et je sais que je te manquais. Donc me voilà », et tu souris.
« Tu fais quoi ? », t'étais au courant que les gens normaux travaillaient ?? Alors oui, tu le savais. Mais toi tu travaillais pas. Tu t'ennuyais à l'appartement ou au dortoir. T'avais pas de cours à réviser non plus – enfin si mais... Plus tard.
vmicorum.

________________________________

To you
even if I run out of breath on a steep road Even when I lose my path during a cold day We're still holding hands with warmth
Invité
Invité
avatar
 
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Dim 5 Déc - 19:43
Citer EditerSupprimer


@Bak Dae Hyun
Se massant les tempes, Haknyeon n'espérait qu'une chose que rien n'arrive entre son retour au commissariat et l'heure qui lui restait à faire là-bas. Il était fatigué et n'avait pas envie d'être mis sur un affaire qui l'épuiserait encore plus. C'était son dernier jour de travail avant de pouvoir se reposer pendant deux jours complets. Ça lui paraissait si loin et en même temps, il pouvait presque le toucher du doigt. Hak ne rechignait jamais à faire des heures supplémentaires quand il y avait des besoins. Seulement, là, son corps ne suivait plus. Entre son boulot et le fait qu'il devait s'occuper de Pepero en même temps le fatiguait plus qu'il ne l'aurait avoué. Alors, il était heureux que ce soit bientôt fini. Il soupira en se garant, lançant un regard à son collègue qui était dans le même état que lui. En même temps leur intervention n'avait pas été de tout repos. Ils avaient du faire face à une famille assez bruyante qui ne souhaitait pas discuter calmement et sans se hurler dessus. Tout ça parce que la mère de famille avait appris qu'elle se faisait tromper. Haknyeon comprenait l’indignation ainsi que la trahison qu'elle pouvait ressentir, mais si elle avait pu faire ça dans le respect des autres, ça l'aurait arrangé.
Le policier poussa un nouveau soupir et entra dans le bâtiment, priant de toute ses forces pour être tranquille. Il se figea quand il entendit un individu crier qu'il n'y était pour rien. L'envie de lui envoyer un gros « ferme la » le prit, mais il le retint de justesse et se rendit dans son bureau, pensant que la paix et la sérénité l'attendraient. Il se trompait lourdement et un soupir plus audible que les autres s'échappa de ses lèvres alors qu'il vit Daehyun contre son bureau. « Bien vu Sherlock. Je n'étais pas là... Tu ferais un super policier avec ton sens de déduction. » lança-t-il un poil sarcastique avec lui, se doutant pertinemment qu'il ne relèverait même pas le sarcasme de sa voix. Haknyeon allait s'installer derrière son écran et se massa une nouvelle fois les tempes. « Tu t'ennuyais... Donc t'as pensé que c'était une bonne idée de venir me voir... » Le policier venait à peine de rentrer qu'il avait déjà envie de partir. Pourquoi le destin s'acharnait-il sur lui ? Il ne rebondit pas sur le fait que Daehyun lui avait soi disant manquer pour ne pas se montrer trop méchant.
« Alors, je sais pas si tu sais où on se trouve ! Mais dans un commissariat où y a des policiers, policiers dont je fais partie hein, on travaille. Donc je suis en train de travailler Daehyun ! » Il avait presque dit ça en détachant chacune des syllabes qu'il avait prononcé comme s'il parfait à un enfant. « T'as pas autre chose à faire ? Genre je sais pas, des cours à réviser ? » grommela-t-il en dardant son regard noir sur lui.
vmicorum.
Bak Dae Hyun
☆☆ DEBUT SHAKER
Bak Dae Hyun
please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) A-helphtml__9_

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : kim mingyu ∽ svt
Messages : 289
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25713-bak-dae-hyun-whatever-it-takhttp://www.shaketheworld.net/t25724p30-bak-dae-hyun#1074114http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038788
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Ven 11 Fév - 21:04
Citer EditerSupprimer


@Bae Hak Nyeon
On te le disait assez : t'étais (parfois) le pire emmerdeur du monde. Tu le vivais bien. Plus ou moins. Une fois sur deux, tu le vivais pas trop mal. Tout dépendait qui le disait, tu supposais. T'étais un peu chiant, mais juste un peu. T'avais tes jours. Tu voulais parfois embêter quelqu'un. Comme ça. Pour rien. Parce que tu t'ennuyais. Parce que tu voulais qu'on t'occupe. Parce que t'étais qu'un chiot qui demandait de l'attention et qui râlait quand il en avait pas. Un chiot à qui on ne donnait pas le bon os à ronger. Si on arrivait à te trouver le bon, t'étais occupé un moment et tu laissais tout le monde tranquille. Mais sinon... Bien sûr t'étais pas non plus trop chiant. Tu savais doser. Parfois. Une fois sur deux ? Disons que généralement tu savais doser. T'étais chiant à petite dose – selon toi. Tu ne voulais pas blesser ou vexer les autres, et tu savais quand arrêter. Tu savais quand te taire et quand parler. Tu savais ce que tu pouvais dire et ce que tu devais garder sous silence. Parfois. Une fois deux ? Ca dépendait vraiment avec qui. Avec ton frère, tu t'en fichais comme de l'an 40 et t'étais chiant à souhait, dépassant les limites que tu te fixais. Avec les autres, tu essayais de mieux gérer, d'équilibrer le tout. « Ha Ha Ha », articulas-tu, mimant un amusement non existant avant de lui tirer la langue. « J'serais vraiment doué en plus ! Sarcasme mis de côté », en vrai non, t'étais pas du tout sûr que tu ferais un bon policier. Tu serais sans doute un peu nul ou peut-être un peu trop empathique. T'en savais rien, c'était pas vraiment domaine. Tu préférais le médical. Tu trouvais ça juste plus sympa de dire que tu ferais un bon flic. Tu confondrais ta gauche et ta droite – mais tu ferais un bon flic. « J'ai déjà réussi à déduire que le type là-bas est coupable alors excuse-toi », reniflas-tu, faussement vexé. Ou peut-être un peu. Tu désignas le type du doigt dans une grimace, comme un gosse accuserait son voisin d'avoir triché. « Coupable », affirmas-tu encore. « Yup ! », et tu souris, innocent, papillonnant des paupières. Tu l'observas un instant, une petite moue au visage, l'air déçu. « Cache ta joie de me voir surtout ça fait plaisir », tu tournas un peu le visage, bougon.
Les phalanges contre la bouche, tu fis semblant d'être surpris. « Dans un commissariat ??? Ici ?! », tu ajoutas même un petit son perturbé. « Et moi qui croyais que j'étais au ciné », tu secouas un peu le visage. Tu clignas des paupières, tes prunelles le détaillant, puis son bureau, puis lui. « Tu travailles pas, là », tu jouais sur les mots aussi. Tu plissas le nez. « J'ai révisé toute la journée », tu te calas contre le siège. « Ca épuise. Je voulais me changer les idées mais je savais pas quoi. Donc je suis venu. Pour te voir. Tu devrais être honoré franchement », c'était un privilège – ou pas, oui, t'en convenais. « J'ai pensé que ça te ferait plaisir d'avoir un peu de compagnie », qu'il était mignon. Tu lui offris un large sourire avant de te redresser subitement. « Alors ? Tu bossais sur quoi ? », le questionnas-tu. « T'as attrapé des vilains aujourd'hui ? Combien ? Ils iront en prison ? », tu posais beaucoup trop de questions. Tu gardas le silence un instant, ton dos retrouvant le dossier de la chaise avant de laisser ta tête tomber en arrière. « Tu finis à quelle heure ? », que tu le questionnas encore, bougeant un peu les jambes. « J'vais rester avec toi jusqu'à ce que tu finisses. Et non, je sais, me remercie pas, c'est avec plaisir », dis-tu la paume sur le cœur. « Mushu te passe le bonjour d'ailleurs, il m'a dit que ça faisait longtemps qu'il t'avait pas vu non plus. Tu lui manques »
vmicorum.

________________________________

To you
even if I run out of breath on a steep road Even when I lose my path during a cold day We're still holding hands with warmth
Invité
Invité
avatar
 
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Lun 7 Mar - 22:24
Citer EditerSupprimer


@Bak Dae Hyun
Revenant au commissariat pour sa dernière heure, prêt à faire de la paperasse pour aller plus vite et enfin être en repos, repos bien mérité, Haknyeon n’aurait jamais pensé tomber sur Daehyun. Il était si prêt du bout d’avoir la paix pour ses deux jours de repos complet, qu’il n’aurait réellement jamais imaginé une seule seconde que sa dernière heure serait potentiellement un calvaire. Ce n’était pas que le jeune homme était particulièrement chiant, mais il était énergivore et c’était vraiment épuisant pour Hak. les deux hommes étaient l’opposé l’un de l’autre et si Daehyun était un extraverti, Haknyeon était l’introverti, celui qui aimait le calme et la tranquillité. Calme et tranquillité qui étaient mis à rude épreuve par la présence du koryo dans son bureau. « Je suis pas sûr que ce soit le cas… Encore moins quand tu te comportes comme un gamin. Un policier tire pas la langue quand ça lui plait pas ce qu’il entend. » souffla-t-il en prenant place derrière son bureau tout en se massant les tempes tandis qu’il reprit la parole. Hak regarda dans la direction qu’il lui donna et leva les yeux au ciel. « Bien sûr. Et moi je suis le roi Sejong. » Haknyeon ne pouvait pas s’empêcher d’être sarcastique avec Daehyun parce qu’il ne comprenait pas qu’il le gênait quand il était sur son lieu de travail. Il ne devrait pas venir quand c’était le cas. Il répéta ce qu’il venait de lui dire comme s’il avait mal entendu et quand il eut la confirmation que ce n’était pas le cas, Hak faillit se lever pour l’étrangler. Il se retint parce qu’il était sur son lieu de travail et que ce serait sûrement mal vu d’étrangler un innocent dans un commissariat. « Disons que quand je travaille, je n’aime pas forcément être dérangé Daehyun… » Ne comprenait-il vraiment pas ou faisait-il l’idiot ? C’était difficile à savoir pour Hak.
Une nouvelle fois, il se massa les tempes et serra les poings pour ne pas se lever et venir l’étrangler. Même les criminels lui donnaient moins de fil à retordre. Haknyeon ne prit même pas la peine de répondre à son ironie, préférant passer à autre chose, lui demandant s’il n’avait pas autre chose à faire, quelque chose comme réviser ou être ailleurs que dans ses pattes. « Non je ne travaille pas parce que quelqu’un m’empêche de le faire… Et avant que tu demandes, ce quelqu’un c’est toi. » dit-il, serrant quelque peu les dents. Le policier avait de la patience, peut-être pas assez, mais là, elle s’effilochait alors que l’étudiant venait juste d’arriver. Comment parvenait-il à être aussi chiant avec Hak alors que ça ne faisait même pas deux minutes qu’ils étaient ensemble ? C’était un de ses superpouvoirs c’était pas possible autrement. Daehyun reprit alors la parole et le plus vieux soupira en l’entendant. « C’est sûr que lire des livres c’est épuisant. Pauvre de toi. Tu devrais prendre des vacances. » Hak était prêt à lui payer pour ne plus l’avoir dans les pattes. Il se rendait d’ailleurs compte qu’il utilisait bien plus le sarcasme et l’ironie qui ne le faisait avec d’autres personnes. À croire que Daehyun était spécial pour assez lui casser les pieds pour qu’il le fasse. « Je préfère ta compagnie quand je ne travaille pas… » Et encore même là, ce n’était pas sûr. Il était bien trop bruyant, voyant, bavard pour Haknyeon qui lui ne l’était pas assez. Il reprit ses questions et un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres. « Je dois faire mes rapports sur ce que j’ai fait aujourd’hui. Non je n’ai pas attrapé de vilains aujourd'hui et à part si tu continues de me taper sur le système… Personne n’ira en prison. » Est-ce qu’il pourrait le mettre en cellule le temps qu’il finisse son boulot et ensuite le faire libérer quand il serait parti et bien loin du commissariat ? Cette idée était alléchante et il apprécia le silence qui suivit ses questions. Malheureusement, avec Daehyun il ne dura pas longtemps et le policier le fusilla du regard. S’il avait eu son arme de service à la place des yeux, il y aurait fort à parier qu’il aurait très certainement mis trois balles dans la tête de Daehyun. La première pour le faire taire, la seconde en cas qu’il ait raté la première fois et la troisième pour s’assurer qu’il avait bien achevé sa cible. Malheureusement pour Haknyeon et heureusement pour l’étudiant, ce n’était pas le cas. « Je finis dans une heure… Et je suis joie de savoir que tu restes avec moi… » dit-il, sans aucune once de joie ne transparaisse sur son visage et dans ses yeux. Au contraire, il était complètement blasé de sa présence ici. « Je te l’ai déjà dit. Les chiens ne parlent pas alors arrête de parler de Mushu comme si c’était une personne. Les gens vont penser que c’est le cas et pas comprendre de voir un chien quand tu leur montreras… » Etait-il dur avec Daehyun, peut-être. « Tu t’en occupes bien au moins ? T’oublies pas de le nourrir ? De lui donner à manger ? De le sortir ? » Non parce que ça ne l’étonnerait même pas que ce soit le cas.

vmicorum.
Bak Dae Hyun
☆☆ DEBUT SHAKER
Bak Dae Hyun
please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) A-helphtml__9_

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : kim mingyu ∽ svt
Messages : 289
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25713-bak-dae-hyun-whatever-it-takhttp://www.shaketheworld.net/t25724p30-bak-dae-hyun#1074114http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038788
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Ven 13 Mai - 16:55
Citer EditerSupprimer


@Bae Hak Nyeon
Bien sûr tu aurais éventuellement des choses à faire, comme réviser. Mais tu l'avais déjà fait. T'avais pas spécialement envie de faire les magasins ou de rester bêtement au dortoir ou chez toi en ne faisant rien. Donc t'étais ici. « C'est parce que t'as jamais vu un policier le faire. Ou que t'as pas voulu le voir », rétorquas-tu, l'index pointé vers lui. Puis tirer la langue ne voulait pas dire que tu ferais un mauvais flic, juste que t'étais un peu con mais sympathique. « Tu lui ressembles pas pourtant c'est bizarre », on t'aurait donc menti ?? Mimant un air innocent, tu lui offris un sourire satisfait, les prunelles observant avec attention le moindre de ses mouvements, comme un chiot trop intrigué par les allers et venus de son maître. Ca devait être délicat d'être policier tout de même. Un métier fort intéressant mais une vocation qu'il fallait probablement avoir dans le sang. « Ah. D'accord. Compris », que tu dis, levant le pouce. Tu jetas un regard vers la porte. « Personne ne vient, c'est bon. Je surveille, t'inquiète », le voilà bien rassuré – t'avais bien compris ce qu'il voulait dire. Et peut-être que, quelque part, tu t'en voulais un peu de le déranger. Peut-être que tu devrais partir et le laisser travailler. Mais t'avais pas envie d'être seul.

« Qui donc ? », demandas-tu, le ton faussement accusateur. Toi ? Mais tu faisais rien. « Je peux t'aider. Je suis doué pour ranger les dossiers et tout. Laisse-moi rester », tu fis la moue, les épaules basses, le nez retroussé. « Je devrais. Et toi aussi. Elles remontent à quand tes dernières vacances ? », que tu lui demandas, le sourcil levé. « Donc tu aimes quand même ma compagnie, j'ai eu peur pendant quelques secondes », soufflas-tu, la paume sur le cœur, soulagé. « Je peux me faire petit et pas faire de bruit pour te laisser bosser », promis-tu dans un mouvement du visage, pointant un bout de la pièce. Tu pouvais rester là-bas dans le coin et attendre et le laisser travailler. « J'suis trop mignon pour aller en prison, et tu le sais », lanças-tu. « Tu dois noter quoi exactement dans tes rapports ? », demandas-tu, curieux. Tu restas muet quelques instants, souriant de manière innocente au regard qu'il te lançait, lui envoyant un baiser dans une frimousse amusée. « Tu caches tellement bien ta joie que j'en suis époustouflé », marmonnas-tu, boudeur. « Est-ce que tu sous-entends que les animaux ne sont pas des personnes ? Dans le fond c'est ce qu'ils sont, non ? Puisque certaines personnes sont des animaux. Même pire que des animaux parfois. Bref. Si la comparaison va dans un sens, elle fonctionne dans l'autre aussi », tu t'installas un peu plus confortablement, le regard fixé sur lui. « Les animaux font preuve de bien plus d'humanité et d'émotions que certains hommes. Alors lequel des deux est l'animal, finalement ? », tu penchas un peu le visage, une esquisse fine aux lèvres. « J'ai toujours tendance à considérer les animaux comme plus méritant, et plus humain que l'homme lui-même. C'est pour ça que je les vois comme des personnes. Ils ont tout comme nous sauf la parole et c'est bien dommage », t'aurais de longues conversations avec Mushu si c'était le cas. « Et bien sûr que je m'en occupe bien, tu me prends pour qui ? », maugréas-tu. Avec le discours que tu venais d'avoir ce serait bien hypocrite de ta part. « Quand est-ce que tu reviens voir Mushu ? Ca fait longtemps. Il aime bien jouer à la baballe avec toi. Je lui en ai acheté une nouvelle d'ailleurs, elle fait un pouic pouic rigolo », tu ris quelque peu. « On pourrait s'organiser une petite promenade prochainement », tu souris doucement, le regard brillant et la frimousse enjouée. Tu gardas le silence, jetant quelques regards vers la porte. « Une femme s'approche. Avec des dossiers dans les mains. Je fais quoi, je lui dis de rester dehors parce que tu veux pas être dérangé ? », lui demandas-tu avant de décaler ton regard. « Fausse alerte, elle a tourné à droite. Gauche. Enfin ma droite ? Je crois. Ouais ma droite mais sa gauche mais du coup elle a tourné à... Bref elle est pas venue ici quoi »
vmicorum.

________________________________

To you
even if I run out of breath on a steep road Even when I lose my path during a cold day We're still holding hands with warmth
Invité
Invité
avatar
 
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Sam 8 Oct - 15:38
Citer EditerSupprimer


@Bak Dae Hyun
Haknyeon leva les yeux au ciel. Vraiment le gamin lui prenait la tête alors qu’il était censé bosser. Il ne répondit donc pas à ses provocations, pas plus au fait qu’il ne ressemblait pas au roi Sejeong. Vraiment parfois, il se demandait pourquoi il acceptait autant le jeune homme dans sa vie et il se rappelait que sans lui, sa vie était souvent fade. Puis, il ne pouvait pas nier le fait qu’avoir Daehyun près de lui, lui faisait un peu de bien et ce malgré le fait qu’il était plus qu’agaçant. L’espace d’un instant, il ne se sentait plus aussi seul qu’il avait toujours été et sa soeur serait heureuse de ce constat. Néanmoins, pour rien au monde il ne l’avouerait à Daehyun. Ce serait un coup pour qu’il prenne la grosse tête et ne se sente plus pisser. Ce fut pour cette raison qu’il lui rappela qu’il n’aimait pas être dérangé en plein travail et sa réaction le fit une nouvelle fois lever les yeux au ciel. Soit il faisait exprès de ne pas comprendre, soit il était réellement con. Pour lui, Hak espérait que c’était sa première hypothèse. « Je te remercie Ô grand Daehyun. Mais au cas où tu n’aurais pas compris, c’est de toi que je parlais… » Oui il le dérangeait, mais maintenant qu’il était là, il n’allait pas le foutre à la porte. Quoique… Daehyun avait déjà épuisé son quota de sociabilité pour la semaine avec sa présence et le fait qu’il parlait h24.

Il lui fit comprendre une seconde fois qu’il était dérangeant mais à nouveau, ça ne semblait pas le préoccuper plus que ça d’être venu en plein pendant ses heures de services. Haknyeon soupira à la supplication de son ami de rester avec lui. « Tu vas tout faire tomber et je vais mettre encore plus de temps à reclasser et ranger. Donc, tu touches à rien. » Parce que le policier n’avait clairement pas envie de repasser après Daehyun et le connaissant il serait capable de tout foutre par terre sans même le faire exprès. Alors, autant prévenir que guérir. « Je sais pas… Je prends pas de vacances. » Et lorsqu’il les prenait, il restait chez lui avec son chien, allait voir à l’occasion ses grands-parents et passait le plus clair de son temps avec Soojin. Ce qu’il faisait déjà lorsque ce n’était que ses jours de repos. Un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres et il haussa les épaules. « On va dire que je te tolère quand je bosse pas… » C’était plus proche de la vérité. Mais s’il n’aimait réellement pas le fait que Daehyun vienne le voir, que ce soit pendant son boulot ou même lorsqu’il ne travaillait pas, il l’aurait déjà foutu à la porte. Si le jeune homme connaissait bien Hak, il saurait déceler tout ça. « Asssis toi et arrête de parler alors… » lança-t-il, conscient que ça ne changerait rien au fait qu’il se remettrait à parler et à bouger. Haknyeon n’était pas assez naïf pour penser que ses mots changeraient quelque chose au comportement de l’intrus dans son bureau. Il espérait qu’il se taise un peu pour qu’il puisse continuer de faire ses rapports, mais ce ne fut pas le cas et Hak le regarda désespéré. « Je ne parlais pas de toi pour la prison. Mais de moi parce que je t’aurai étranglé jusqu’à ce que tu te taises. » Il ne le ferait pas, mais l’idée fit un petit bout de chemin dans son esprit et il se massa l’arrête du nez, soufflant fort de ce désagrément. « Je dois écrire ce que j’ai fait ces derniers jours. Et ça irait plus vite si je n’avait pas quelqu’un pour m’empêcher de me concentrer. » Son regard se posa sur Daehyun et il le fixa jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il parlait de lui et pas de quelqu’un d’autre. Il soupira à nouveau et il se demanda comment il faisait pour avoir autant de souffle parce que clairement pas Daehyun qui l’aidait à le garder vu le nombre de fois où il expirait d’agacement. La conversation partit alors sur les animaux et cette fois encore, le jeune homme se montra bien trop bavard, ce qui ne faisait que diminuer encore une fois les batteries sociales du policier. S’il avait été un téléphone, on aurait pu voir la barre de batterie se vider au fur et à mesure que celle de Daehyun se remplissait. À croire qu’il n’était jamais fatigué de parler de tout et de rien, surtout de rien. Enfin, là ce n’était pas rien. Haknyeon comprenait son raisonnement et l’avait bien souvent pensé dans son métier. Mais aller dans le sens de Daehyun faisait mal à sa fierté. Alors, il haussa les épaules et posa son regard dans le sien. « Même si tu les considères ainsi, ils restent des animaux… Et les personnifier ne changent pas ce fait. Nous sommes plus évolués qu’eux et même si nous sommes également parfois des animaux, nous sommes supérieurs à eux. Alors, arrête de parler de ton chien comme s’il allait te répondre. Tu vas passer pour un fou… » Et Hak avec lui vu qu’il savait que Mushu était un chien. Le policier sourit amusé de la réaction de Daehyun au fait qu’il doutait qu’il puisse s’occuper correctement d’un animal. « Pour toi. Quelqu’un qui oublie pas mal de chose et est maladroit… Ça m’étonnerait pas que ce pauvre chien soit mal nourri. » dit-il, sachant pertinemment que ce n’était pas le cas. Daehyun s’en occupait très bien. Mieux que certaines personnes d’ailleurs. Les questions continuèrent à fuser et il prit la peine de répondre à chacune d’entre elles avec une seule et même réponse, espérant que par la suite, il se taise. « Quand j’aurai le temps et si j’ai pas tué son maître avant. » Et cette fois-ci, le sourire qui orna le visage de Hak ne se voulut pas agréable, au contraire. Puis lorsque le silence se fit, il replongea dans ses rapports, appréciant l’absence de bruit. Malheureusement, ce ne fut pas assez long pour lui parce que Daehyun reprit la parole. « Daehyun ! Assis toi et tais toi pour l’amour de Dieu ! » Si Hak en venait à jurer sur Dieu, c’était qu’il était clairement agacé. « Elle m’aurait pas plus dérangé que toi. Alors, boucle la plus de vingt minutes. Merci. » Il était dur avec lui, mais il en avait marre de se répéter.


vmicorum.
Bak Dae Hyun
☆☆ DEBUT SHAKER
Bak Dae Hyun
please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) A-helphtml__9_

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : kim mingyu ∽ svt
Messages : 289
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25713-bak-dae-hyun-whatever-it-takhttp://www.shaketheworld.net/t25724p30-bak-dae-hyun#1074114http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038788
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Mar 7 Mar - 15:08
Citer EditerSupprimer


@Bae Hak Nyeon
« Mais avec plaisir Ô grand policier au grand cœur », tant de poésie dans tes mots, Dae Hyun. Tu lui offris un sourire satisfait, affichant une moue malicieuse, sachant très bien que c'était de toi qu'il parlait. Et tu savais que Haknyeon savait. Il savait pas vrai ? Bien sûr que oui. Il savait que t'avais compris et il savait aussi que non t'allais pas partir comme ça. Il te connaissait presque comme s'il t'avait fait. Presque. Le fait de savoir que tu le dérangeais gentiment te donnait encore moins envie de partir – dans le fond, t'étais sûr qu'il était content de te savoir ici. Tu mettais un peu de couleurs dans sa vie, et des paillettes. Tu comblais les silences autour de lui, apportant bonne humeur et rires. Un peu, au moins. Pas forcément tout le temps, d'accord, mais au moins un peu. Tu pouvais t'accorder ça. « D'accord je touche à rien », tu levas les mains, innocent. « Je suis outré que tu doutes de mes capacités cela dit. Je ferais pas tout tomber... », toi qui galérais à ouvrir un paquet de chips, franchement, comment ne pouvait-il pas te faire confiance ?? C'était aberrant. Tu fis la moue, bougon. « Tu prends pas de vacances ? », tu te redressas un peu sur ton siège, le fixant dans un air confus mais aussi un peu inquiet. « Pourquoi tu prends pas de vacances ? Tu dois en avoir non ? Tu as le droit d'avoir des vacances... et je pense pas que ce soit ton chef qui t'empêche d'en prendre. Si ? », non, ça t'étonnerait tout de même. Tu pensais pas son supérieur aussi tyrannique que ça. « Tu devrais prendre des congés », dis-tu simplement, soucieux. Ca lui ferait du bien, que de se plonger uniquement dans son travail. Ca devait être dur, en plus. « Seulement quand tu bosses pas ? Rude », commentas-tu dans un sourire amusé. « Mais tu bosses là et tu me tolères », affirmas-tu, le pouce levé. T'étais pas certain de l'affirmation dans le fond mais tu voulais y croire. Il n'était pas interdit de rêver après tout. « Ah, dur », murmuras-tu. Arrêter de parler. T'aimais bien parler. C'était cool de parler. T'avais toujours des tas de trucs à dire, en plus. « Ce serait pas très gentil », commentas-tu dans un air boudeur. « C'est un homicide volontaire votre honneur », ajoutas-tu, les sourcils froncés, pas très satisfait. C'était vraiment pas sympa d'étrangler ses amis, quand même. Il y avait mieux pour prouver son adoration genre un câlin. T'aimais bien les câlins. « Ah », soufflas-tu. « Je me demande bien qui ose te déranger franchement », tu jetas un regard menaçant derrière toi, croisant les bras. « Je te laisse travailler », articulas-tu dans un rire discret. Vite fait. « On est pas toujours plus évolués qu'eux. Les hommes se mettent en meute, « chassent » en meute. Il y a une hiérarchie. Sociale, peut-être mais une hiérarchie quand même. Les hommes cherchent à avoir ce côté alpha mâle dominant le plus fort du groupe. Comme les animaux. Je vois pas en quoi on peut être supérieurs sachant qu'on est parfois beaucoup plus cons », tu levas quelque peu le sourcil, avant de hausser les épaules. « Mon chien est plus intelligent que la plupart des gens avec qui je peux échanger. Plus intelligent que moi, et beaucoup plus humain. Je vois pas en quoi ça peut être gênant que je le considère comme tel », tu fronças quelque peu les sourcils, n'y voyant pas vraiment de soucis. Pour toi. Et si cela dérangeait les autres, tant pis. « Hey ! Il est pas mal nourri ! », t'offusquas-tu dans un air outré. « Il vit une belle vie merci bien », tu prenais grand soin de faire ton maximum pour, en tout cas. « T'oserais pas, j'te manquerais trop », tu fis mine de lui envoyer quelques baisers avant de pouffer légèrement. Poussant un faible son plaintif, tu pris place, les mains sur les cuisses, comme un enfant trop sage. « Vingt minutes ? », oh c'était rude. C'était long, surtout. Tu plissas le nez, bougeant la tête d'un côté puis de l'autre avant de secouer le visage. « Okay vingt minutes », tu te calas plus confortablement, les lèvres pressées l'une contre l'autre, le fixant sans rien dire.

Pendant vingt longues minutes. Tu fus même généreux, allant jusqu'à vingt-cinq minutes. Un long souffle vint couler sur tes lèvres. « C'est long vingt minutes. Et t'as vu je t'ai laissé cinq minutes de plus », tu désignais ta montre à ton poignet. « C'est dur de pas parler. Tu fais comment pour pas parler ? Okay tu laisses la bouche fermée, oui merci je sais mais genre... t'as pas envie de raconter des trucs parfois ? J'aime bien raconter des trucs », il avait remarqué. « T'as pu avancer sur ton rapport ? », demandas-tu, curieux, tentant de voir où il en était.
vmicorum.

________________________________

To you
even if I run out of breath on a steep road Even when I lose my path during a cold day We're still holding hands with warmth
Invité
Invité
avatar
 
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Mar 21 Mar - 13:21
Citer EditerSupprimer


@Bak Dae Hyun
Levant les yeux au ciel, Hak ne répondit rien à son meilleur ami. Il n’y avait rien à répondre dans ce genre de cas. S’il voulait la paix, il ne fallait pas qu’il rentre dans son jeu et actuellement, ce n’était pas la tranquillité et le silence qui l’accompagnaient dans son boulot, mais plutôt le bruit et la maladresse. Ça commençait à l’agacer et en même temps, ça occupait son temps. Mais quand Daehyun reprit la parole, il ne put s’empêcher de renifler sarcastiquement. « Ouais je doute de tes capacités. T’es capable de te casser la gueule même assis. Alors, tu touches rien sur mon bureau, sinon, je te passe les menottes. » Ainsi, il pourrait être rassuré sur le fait que Daehyun ne casserait rien et ne l’embêterait plus. Du moins, plus physiquement. Parce que, si on parlait mentalement, il était encore en train de lui prendre la tête, à lui parler plus qu’il ne le devrait. Mais ça, c’était le jeune koryo, toujours plus bavard que Haknyeon ne l’était. Et comme à chaque fois, le policier subissait, même si sans lui dans sa vie, elle serait bien triste. Cependant, Hak refusait de lui dire, pour son bien-être et ses oreilles. Il était persuadé que Daehyun ne ferait que parler de ça, lui balançant à chaque occasion qu’il aurait de lui rappeler ce que son meilleur ami avait dit. Alors, Haknyeon taisait ce détail, préférant faire comme s’il subissait le flux incessant de paroles de son ami. « J’en prends, mais je pars pas d’ici. » admit-il, refusant de laisser Sojin seule. Il pouvait se passer n’importe quoi et s’il n’était pas là pour elle, clairement, il aurait du mal à s’en remettre et surtout à ne pas s’en vouloir. « Et t’en fais pas pour moi, je me repose assez. Alors, arrête de me regarder avec cet air de chien battu. » Hak soupira en lui répondant ne supportant pas d’y lire de l’inquiétude. Il n’aimait pas inquiéter ses proches. C’était pour cette raison qu’il était tant secret sur lui-même et ce qu’il ressentait. Même Sojin n’était pas forcément au courant de tout ce qui se passait dans sa tête et dans sa vie.
« Je te tolère parce que je prendrais un blâme si je te sors d’ici avec un coup de pied au cul. Mais ça veut pas dire que j’en ai envie. » Au contraire, il parlait bien trop pour lui. Il savait qu’à la fin de la journée, quand Daehyun ne serait plus avec lui, il se taperait un bon gros mal de crâne et clairement, il n’en avait pas besoin. « J’hésite vraiment à mettre ma menace à exécution… » murmura-t-il, assez bas pour que Daehyun puisse entendre mais pas assez fort pour que ça puisse lui être reproché. Haknyeon perdait patience avec le jeune homme et souhaita même qu’il ne soit jamais entré dans son bureau aujourd'hui. Il avait bien trop de paperasse à finir et l’avoir près de lui ne l’aidait clairement pas à avancer. Il aurait pu le mettre à la porte de force. Mais quelque chose disait à Hak qu’il ne serait pas plus tranquille que maintenant et il pouvait imaginer le jeune koryo derrière la porte à tenter de rentrer ou simplement frapper à la porte jusqu’à ce que le policier craque et lui ouvre. Alors, il subissait sans presque un mot, montrant quand même des signes de sa patience qui s’étiolait au fil des minutes. « Plus intelligent que toi… C’est pas étonnant ça. » Haknyeon le taquina, un léger rictus sur les lèvres et haussa les épaules au reste de ses paroles. Dans un sens, il n’avait pas tort. Chaque humain tentait de devenir le plus fort de son boulot ou même de sa famille. Ce n’était donc pas étonnant de voir que de temps en temps des humains se comportent comme des animaux. « Pas mal nourri, ça c’est toi qui le dit. Je le croirai quand je le verrai. Mais comme dis, si je t’étrangle pas avant. Et non, tu me manquerais pas. » Peut-être un peu, mais il ne voulait pas le dire si explicitement. Hak préférait légèrement mentir. Mais le meurtre de Daehyun était un option qu’il envisageait de plus en plus. Il lui demanda de se taire pendant au moins vingt minutes, espérant qu’ainsi il lui laisserait plus de temps pour se concentrer sur ses papiers. Il soupira de soulagement en l’entendant acquiescer. Un peu de silence.

Malheureusement, comme tout silence avec Daehyun, cela ne dura pas longtemps. Haknyeon aurait aimé que ça dure plus longtemps et quand les vingt minutes, transformée en vingt-cinq se finirent il releva son regard de ses papiers, passant une main sur ses yeux et dans ses cheveux. « Mais c’est qu’il serait généreux et m’aurait laissé travailler tranquillement pendant quelques minutes. » lança-t-il sarcastiquement avant de soupirer pour reprendre. « Peut-être que j’y arrive parce que j’ai pas besoin ni envie de dire tout ce qui me passe par la tête au moment où ça me passe par la tête. Peut-être aussi que je réfléchis à ce que je vais dire avant de le faire… Et que je prends en considération que les gens autour de moi ne sont pas forcément bavards et ont besoin de tranquillité. » Petite pique de rappel pour lui montrer qu’il parlait de lui. Mais le comprendrait-il ? Ce n’était pas sûr. « J’avais presque fini. Mais bon, comme j’ai pris du retard parce que TU ne veux pas te taire. Je sais pas quand j’aurai réellement fini. »

vmicorum.
Bak Dae Hyun
☆☆ DEBUT SHAKER
Bak Dae Hyun
please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) A-helphtml__9_

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : kim mingyu ∽ svt
Messages : 289
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25713-bak-dae-hyun-whatever-it-takhttp://www.shaketheworld.net/t25724p30-bak-dae-hyun#1074114http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038788
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Mar 11 Juil - 16:45
Citer EditerSupprimer


@Bae Hak Nyeon
« Kinky...  et c'est pas sympa de douter de moi comme ça », râlas-tu. T'étais pas le genre à te faire mal en faisant rien... quand même ! Okay tu galérais pour un paquet de chips mais ça s'arrêtait là. Et peut-être bien qu'il t'arrivait de confondre ta gauche et ta droite mais ça n'avait rien à voir. Glissant les pupilles vers lui, tu plissas un peu les yeux, l'observant avec curiosité. Encore un peu et tu donnerais l'impression d'observer un animal dans un habitat naturel au zoo. « Tu devrais, le changement d'air te ferait du bien », lui conseillas-tu dans un petit mouvement d'épaules. Il n'avait pas besoin de quitter le pays mais au moins changer de ville pour quelques temps. C'était toujours bénéfique de voir autre chose l'espace de quelques jours. « Je m'inquiète pour toi c'est normal ! », marmonnas-tu, les sourcils froncés. T'y pouvais rien si tu te faisais du souci pour lui cependant. C'était ton meilleur ami, c'était normal. T'avais peur qu'il soit trop dans son travail pour voir le reste. Qu'il soit trop plongé dans ses dossiers pour se reposer ou même voir du monde, voir autre chose. C'était important de bien tout doser dans la vie et tu t'inquiétais naturellement pour tes proches quand tu les voyais un peu trop axé sur le travail. « Oh qu'il est mignon », soufflas-tu, les paumes sur les joues. « Je sais que c'est ta façon de dire que t'es content que je sois là. Me remercie pas, c'est normal », lanças-tu dans un geste de la main, le sourire large et satisfait. Tu levas simplement les yeux au ciel ensuite. T'étais sûr qu'il s'ennuierait sans toi dans sa vie. Tu apportais un peu de couleurs et beaucoup de mots, ça, tu le savais. Tu te doutais qu'il faisait semblant de ne pas te supporter et tu savais au fond que c'était pas le cas. C'était juste sa façade. Tu savais pas trop pourquoi mais ça t'amusait de l'embêter. « Plus que toi aussi à mon avis. Je suis sûr qu'il nous bat au poker », même si les chiens ne jouaient pas au poker. T'étais sûr que Mushu serait doué s'il jouait. Mais comme il jouait pas tu pouvais pas vraiment savoir mais... « Je sais que si. Tu dis que non parce que t'es un dur mais t'as le cœur moumou. Je te manquerais. J'en suis convaincu », affirmas-tu, la paume sur le cœur, hochant le visage pour approuver tes mots avant d'agiter les doigts entre lui et toi, pour signifier que tu le connaissais. S'il te détestait, tu le sentirais. S'il te détestait, tu resterais certainement pas là juste pour le plaisir de l'embêter. T'étais con mais pas à ce point non plus. Tu gardas le silence ensuite, pour lui faire plaisir. Parce que t'étais généreux comme garçon.

Mais ta générosité avait aussi des limites. « Je sais, me remercie pas », plaisantas-tu en agitant la main, le sourire large. « Hmmm je vois ce que tu veux dire », l'index sur le menton, le regard dans le vide, tu bougeas la tête, compréhensif. « Cherche pas d'excuses. Pas besoin de tout me mettre sur le dos non plus.. mais bon, si ça t'aide à dormir la nuit », tu te penchas un peu sur le bureau, regardant les papiers qui traînaient là. « T'as fini quand du coup ? Je veux bien te laisser vingt minutes encore si tu finis dans vingt minutes. Et après on s'en va, on va faire un tour. Tu as envie d'aller quelque part ? Au parc ? Il fait bon en plus », tu gardas le silence quelques secondes. « Aux arcades ? Je sens que t'as un besoin fou de te défouler », probablement pas à cause de toi, évidemment. « Ou alors on se tente un match de foot ? Ou de basket. Peu importe, le temps qu'on joue pas au baseball. Je suis nul au baseball », tu fronças les sourcils, bougon. « Ou alors ! On va chercher Mushu et on fait un tour avec lui au parc. Il sera content de te revoir, je le dis et le répète mais son petit Hakinounet lui manque tu sais », tu papillonnas des cils telle une jolie biche. « Ca te branche ? Allez, vingt minutes », tu claquas des doigts comme pour indiquer le début du chrono, te calant sur ton siège, les doigts tapotant les accoudoirs avant que tu ne laisses ta tête tomber en arrière, les lèvres fermées. T'avais déjà tenu vingt minutes tu pouvais encore le faire – et tu contemplas longuement le plafond, silencieux, jetant quelques regards vers ta montre ou Haknyeon mais le laissant travailler. Vous aviez beaucoup à faire ensuite, tu voulais qu'il termine au plus tôt.
vmicorum.

________________________________

To you
even if I run out of breath on a steep road Even when I lose my path during a cold day We're still holding hands with warmth
Invité
Invité
avatar
 
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | Mer 9 Aoû - 1:14
Citer EditerSupprimer


@Bak Dae Hyun
Ses yeux se levèrent au ciel aux paroles de Daehyun et Haknyeon prit la décision de ne pas y répondre. Ce serait rentrer dans son jeu et il n’avait plus d’énergie à donner pour ce genre de choses. Il n’avait qu’une envie c’était de se retrouver à nouveau seul et pouvoir finir tranquillement son boulot pour ensuite rentrer chez lui et câliner son chien. Mais ses plans étaient tombés à l’eau dès l’instant où le koryo était entré dans son bureau. Maintenant, il devait subir ses propos incessants et ses idées loufoques comme celle de prendre des vacances et partir ailleurs. Pourquoi faire ? Hak était très bien chez lui quand il n’y avait personne et appréciait la solitude. Solitude qu’il n’avait pas parce que Daehyun était là. « Pas besoin, ni envie de changer d’air. Je suis bien ici. » Puis même en vacances, il était disponible pour Sojin si quelque chose lui arrivait. Il préférait ça au fait de la laisser seule avec leurs grands-parents et leurs parents présents tous les 36 du mois. Etait-ce une excuse ? Peut-être un peu. Mais Haknyeon avait fait de sa sœur sa priorité. Alors, ce n’était pas réellement une excuse. « Je suis un grand garçon. T’as pas besoin de t’inquiéter pour moi Daehyun… Inquiète toi plus pour toi. » Ce grand dadet était capable d’oublier de se nourrir. Alors, il valait mieux qu’il s’inquiète pour lui que pour le policier qui même s’il vivait une vie de sextagénaire se nourrissait et buvait tous les jours correctement.
Une nouvelle fois, Hak leva les yeux au ciel quand Daehyun reprit la parole et soupira. Il avait réellement envie de l’étrangler et ça allait potentiellement arriver s’il n’arrêtait pas de parler et de le déranger. « Crois ce que tu veux. » finit-il par dire, l’envie d’entrer dans son jeu de moins en moins présente. Il ne pouvait même pas tout simplement l’ignorer parce qu’il revenait à la charge et parlait même tout seul. Ce type avait un problème, Haknyeon en était certain. Seulement, il ne pouvait pas s’empêcher d’être quand même un poil content qu’il soit présent à ses côtés. Mais, il ne le dirait jamais, emportant avec lui ce secret dans la tombe, s’il le fallait. Si Daehyun venait à l’apprendre, il ne laisserait jamais Hak tranquille et ça, c’était hors de question. Ce dernier se demandait quand même comment son ami pouvait débiter autant de conneries à la seconde et ne prit pas la peine de répondre. Mushu était peut-être plus intelligent que son maître, mais que le policier, il en doutait. La suite lui fit se masser les yeux ainsi que les tempes, comme s’il chassait une migraine alors que la seule chose qu’il voulait chasser, c’était Daehyun. « Un cœur moumou ? Et toi t’as un cerveau dédébile ! » Pourquoi lui répondait-il ? Il ferait mieux de se taire, mais ce n’était pas le fort du plus jeune. Il reprenait la parole encore et encore, qu’importe si Haknyeon se taisait ou non.

Daehyun continua donc de parler après avoir laissé quelques minutes de répit au policier. Il soupira une nouvelle fois et expliqua pourquoi il ne parlait pas tout le temps. Haknyeon ne ressentait pas le besoin de parler tout le temps. Il ne le faisait que lorsqu’il en avait besoin et la présence de Daehyun le poussait à parler plus que d’ordinaire. Avec lui, il épuisait son quota de mots de l’année en une seule journée. Hak ouvrit la bouche pour lui rétorquer que c’était bien sa faute s’il avait du retard mais encore une fois, le jeune homme partit dans un monologue et un soupir s’échappa des lèvres de Hak. Il le laissa faire jusqu’à ce qu’il lui donne à nouveau vingt minutes de silence pour qu’il puisse terminer son travail. « Mais c’est que sa majesté Bak Daehyun est très généreuse aujourd’hui. » railla-t-il tout en posant son regard sur lui. « Va m’attendre dehors s’il te plait. J’aurai fini plus tôt si tu l’avais fait dès le départ… » Il lui indiqua d’un signe de tête la porte et reprit la parole. « On fera ce que tu veux si tu vas dehors… » Haknyeon avait réellement besoin de calme et avoir cette bombe à retardement dans son bureau alors qu’il tentait de se concentrer n’était pas compatible avec ce qu’il avait à faire. Le policier supplia son ami du regard et lui remontra la porte. Juste vingt minutes de calme avant la tempête, c’était tout ce qu’il demandait. Peut-être arriverait-il même à s’échapper par derrière pour lui filer entre les doigts. Mais est-ce que Daehyun ne s’en rendrait pas compte ? C’était une autre histoire ça.


vmicorum.
Contenu sponsorisé
 
Re: please entertain me i'm bored ((hak nyeon)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide