sombre
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul

it's time for a nap ((beom gyu))

Noh Kyu Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Noh Kyu Min
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : kim junkyu ((treasure))
Crédits : nuitdhiverasa ((ava)) drake. ((sign))
Messages : 114
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26741-can-t-see-the-good-in-all-thhttp://www.shaketheworld.net/t26752-noh-kyu-min#1025528http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1025529
it's time for a nap ((beom gyu)) | Dim 31 Juil - 10:40
Citer EditerSupprimer
it's time for a nap.
Un long souffle aux lèvres, tu quittais lentement la bâtisse, jetant un bref regard en arrière, les mains glissant dans tes poches. Tu étais épuisé, et la journée n'avait pas été si longue que ça. Tu avais eu cours, puis tu étais venu ici. Garder deux enfants n'était pas forcément de tout repos – du moins pas comme on t'avait vendu la chose au tout début. C'était simple, qu'on avait dit. Pas très contraignant, qu'on avait ajouté. Ca ne demandait pas beaucoup d'expérience, qu'on avait susurré. On avait oublié de te dire que les enfants étaient parfois épuisants – tu préférais généralement dire qu'ils avaient trop d'énergie pour que tes mots ne soient pas mal compris. Tu n'avais cessé de courir, parler, jouer – et t'en pouvais plus. Tu n'avais qu'une hâte, retourner au dortoir et t'assoupir sur ton lit. Une grimace se forma sur ton visage en pensant à ses révisions qui t'attendaient cependant. T'étais sûr que t'allais t'endormir sur tes livres, vu comment tu venais de bailler à t'en décrocher la mâchoire. Heureusement personne ne traînait dans les alentours. Tu avanças jusqu'à l'arrêt de bus, clignant des paupières pour tenter de faire fuir la fatigue, avant de grimper dans le véhicule une fois présent. Tu allas t'installer, saluant d'un sourire poli le jeune homme déjà installé, et ta tête partit directement en arrière alors que tes prunelles se focalisaient sur le paysage. T'en avais pas pour longtemps, de toute façon.

En théorie.
En pratique, t'allais sans doute devoir faire un sacré détour, maintenant. Tu venais d'entendre l'arrêt où vous étiez : tu étais arrivé beaucoup trop loin. Tu devrais sortir, chercher le bus qui partait dans l'autre sens, faire quelque chose – mais tu restais immobile, une chaleur gênante grimpant sur ta nuque et chauffant tes pommettes. Tu t'étais bêtement endormi sur l'épaule de ton voisin, et tu n'osais plus bouger. T'avais le cœur qui tambourinait un peu trop fort, la panique pulsant dans les veines. T'avais honte. Tellement honte. Sentant du mouvement tu fermas les yeux, imitant la belle au bois. Tant pis, t'allais attendre le prochain arrêt. Il allait bientôt descendre et te réveiller, non ?? Tes doigts s'agitèrent par réflexe, et tu déglutis : tu savais pas où t'allais finir mais clairement pas dans ton lit. Pas tout de suite. Le prochain arrêt fut annoncé, et tu te pinças les lèvres, patientant que le jeune homme te réveille – mais le bus se remit en marche et personne ne t'avait réveillé. Tu te sentais de plus en plus déboussolé... qu'allais-tu faire, maintenant ?
 

________________________________

something wrong with us
“you deserve someone who'll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back”
Oh Beom Gyu
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
Oh Beom Gyu
Pseudo, pronom(s) : Stichy (( elle ))
Célébrité : Kwon Soon Young ( Hoshi )
Crédits : ava: @bambi / Signa: @mingicodes
Messages : 123
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26513-beom-gyu-cause-your-my-everyhttp://www.shaketheworld.net/t26540-beom-gyu-rp#1022601http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#1022607
Re: it's time for a nap ((beom gyu)) | Ven 5 Aoû - 22:25
Citer EditerSupprimer
it's time for a nap.

Comme si tout était trafiqué l'heure tournait, tournait. Alice perdue au pays des merveilles avait du se sentir aussi déboussolée que toi en réalisant l'heure qu'il était. Les papiers, les révisions, la pratique, le travail, Amara. Tout semblait se mélanger et quand tu te posais enfin tu semblais ne pas comprendre comment ton emploi du temps fonctionnait. Où trouvais tu le temps ? Parfois tu ne comprenais pas comment tout ça marchait. Comment chaque matin commençait par un café pour marcher jusqu'à ta salle de cours. Comment tes oreilles semblaient écouter, comprendre à moitié, retenir éventuellement tous les sujets abordés. Tant de choses à voir à comprendre, de choses à faire. La peinture attendait dans ta chambre, les tubes séchant de temps à autre de ne pas avoir été utilisé. Mais qu'y pouvais tu? Les cours s'accumulaient, le soir les verres s'enchaînaient pour gagner un peu d'argent et sortir avec tes amis. Amara passait te voir, ou le contraire, tu t'endormais devant des films, ou tu posais simplement ton cerveau à côté. Quand pouvais bien tu faire tout ce que tu voulais? 24 heures n'étaient pas suffisant, et en même temps, c'était déjà bien assez. C'était le repos en Une heure qu'on devait inventer. Pour le moment tu prendrais le bus comme transport de repos. Tu visseras tes écouteurs te plongeant dans une ambiance musicale qui collerait au paysage qui défile.

Le sourire doux et rapide tandis que tes fesses se décalaient doucement sans vraiment laisser plus de place. De toute façon tu n'en prenais pas tant que ça. Puis tu repartais, dans des songes, ou bien une étendue qui ne menait à rien. Des pensées qui passaient sans jamais se faire comprendre. Une sorte de paix reposante, qui allait prendre fin. Un léger sursaut venant te secouer en sentant une masse plutôt dure sur ton épaule. On allait te taper? T'étais pas en forme là. Pourtant lorsque ton visage se tourna doucement il ne vit pas une main, une menace mais bien une tête endormie. Du moins pour ce que tu voyais, c'était pas chose aisée, tu voyais plus les cheveux du jeune homme qui s'était assis à tes côtés. Et vint alors le dilemme: le réveiller ou le laisser dormir en ignorant quand il devait descendre. Le bruit, le chaos, ça te connaissait, mais bizarrement là tu semblais muet, incapable de bouger. Discret, bien trop, tu loupais ton arrêt, le regardant passer les lèvres bougeant sans émettre de son, les doigts se triturant. Quand allais tu le réveiller? Non tu allais attendre qu'il se réveil. Tant qu'à faire. Tu fermais à ton tour les yeux, profitant alors du calme, peut être qu'on voulait stopper le temps. Enfin, que pour toi. Le bus lui avançait dans le temps, dans les kilomètres, vous perdant un peu plus.
" C'est le terminus les jeunes ! Faut descendre". Un autre sursaut. Quel con... vous étiez où?

" "
 

________________________________

DARLING
Noh Kyu Min
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Noh Kyu Min
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : kim junkyu ((treasure))
Crédits : nuitdhiverasa ((ava)) drake. ((sign))
Messages : 114
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26741-can-t-see-the-good-in-all-thhttp://www.shaketheworld.net/t26752-noh-kyu-min#1025528http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1025529
Re: it's time for a nap ((beom gyu)) | Ven 21 Oct - 19:21
Citer EditerSupprimer
it's time for a nap.
Tu savais pas si c'était normal ou bien si c'était juste ainsi mais tu étais fatigué. L'impression que ton poids et celui des autres reposaient sur tes épaules. L'impression que tes soucis pesaient un peu plus lourd à chaque pas et que tu devais les traîner durant des mètres et des mètres, incapable de t'en débarrasser. Impossible pour toi de t'en défaire en réalité, tu étais ton propre souci dans un absolu. Dans la réalité ce n'était pas totalement le cas. Juste un peu. Tu repensais souvent à tes parents – comment ne pourrais-tu pas ? Et tu te demandais s'ils allaient bien. Tu aimerais les revoir, ils étaient tes parents, mais tu savais que l'inverse n'était pas vraie. Tu pensais à ton frère, et tu te demandais s'il allait bien. S'il était heureux, surtout. Tu voulais qu'il soit heureux, car il méritait de l'être ton frère. Tu te demandais s'il pensait à toi aussi, quelques fois. S'il avait déjà tenté de retrouver ou s'il avait fini par ne plus en avoir rien à faire. Tu voudrais le revoir, le prendre dans tes bras. Il avait dû grandir, changer. Peut-être n'était-il plus du tout le même. Il était peut-être préférable pour toi alors de t'accrocher à cette image douce du passé plutôt que de voir l'image brute du présent. Qui sait, peut-être qu'aujourd'hui, ton frère te détestait aussi. Et toutes ces questions, avec le boulot, les études, accaparaient tes pensées, tournant en boucle, t'assommant un peu plus.

T'assommant tellement que tu ne faisais même plus attention. Tu ne regardais même plus où tu t'endormais. Pire encore, sur qui tu t'endormais. Ce pauvre garçon n'avait rien demandé et pourtant tu t'étais assoupi sur lui, son épaule te servant d'oreiller. Plutôt confortable, d'ailleurs. T'avais connu bien pire. Seulement voilà, une fois réveillé, et après avoir pris conscience de tout, t'osais plus bouger. C'était con, en soit. T'aurais mieux fait de te lever au premier arrêt annoncé et de fuir. T'espérais qu'il te réveille afin de feinter l'innocence pour t'en aller. Mais rien. Tu savais pas où t'allais finir. Et un sursaut vint soulever ton corps en même temps que le sien quand la voix du conducteur résonna. Le terminus ??? Devais-tu encore feinter l'inconscience ? Peut-être qu'on allait te laisser là, tu pourras repartir demain. C'était sans compter la crampe qui vint frapper ta jambe. Tu te redressas subitement, les mains sur le mollet, tapotant et massant, la grimace au visage. La réalisation vint alors, tes joues tournant à l'écarlate alors que tes pupilles tournaient lentement vers l'inconnu. « Bonsoir... », murmuras-tu timidement, le rouge coulant sur ton cou. « Je euh... », tu te raclas la gorge, de plus en plus gêné, les doigts jouant avec ta bague anti-stress. « Je suis désolé », que tu dis, coupable, comme un môme qu'on venait de prendre en flagrant délit, baissant le visage et les épaules, les yeux humides. « Je voulais pas... mais j'étais trop fatigué et... », tu te pinças les lèvres, sursautant une nouvelle fois quand la voix du conducteur résonna et plus près cette fois – encore un peu et t'aurais fini sur les genoux de ce pauvre voisin de bus. « Où... où est-ce qu'on est ? » « Au terminus », ça t'indiquait rien mais tu hochas sagement le visage avant de te lever, le nez plissé, et de descendre du bus. Et là, à nouveau, tu te sentais bien con. « Je suppose que c'était pas votre arrêt ? », lanças-tu vers l'inconnu, la frimousse honteuse. « Je suis désolé »
 

________________________________

something wrong with us
“you deserve someone who'll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back”
Oh Beom Gyu
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
Oh Beom Gyu
Pseudo, pronom(s) : Stichy (( elle ))
Célébrité : Kwon Soon Young ( Hoshi )
Crédits : ava: @bambi / Signa: @mingicodes
Messages : 123
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26513-beom-gyu-cause-your-my-everyhttp://www.shaketheworld.net/t26540-beom-gyu-rp#1022601http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#1022607
Re: it's time for a nap ((beom gyu)) | Sam 19 Nov - 23:04
Citer EditerSupprimer
it's time for a nap.
C'était un rythme que tu tenais, comme si tout avait une fin et devenait aceptable. La fatigue se penchait souvent sur ton lit, apportant avec elle nombreuses de ses amies pour te tenir compagnie. Mais un bon sommeil réparait bien des souffrances même s'il devait être plus long, plus grand plus reposant. Pour aujourd'hui il commencerait par une détente progressive et légère des muscles dans le bus de moins en moins bondé. Les gens avaient désertés leur lieu de travail. Les écoles fermées. Souvent tu rentrais après cette vague incroyable de personnes qui tentaient de finir leur journée, de claquer la porte à ces regards malsains, à ce boss bien trop égoïste. Ils tentaient de rentrer au plus vite pour retrouver des gens qui comptaient, ou bien pour se retrouver dans une solitude bienfaisante. Une vision que tu voulais comprendre mais qui t'inquiétait dès que tes camarades de chambre n'étaient pas là. LA solitude vieille amie d'angoisse venait te réveiller pour t'empêcher de fermer les yeux ressassant alors des peurs infondées.

Une fatigue que vous partagiez. Certains piquant du nez, d'autres s'endormant clairement. L'épaule alors occupée se fut la compassion qui prit d'assaut tes muscles, les rendant alors immobiles, quitte à les perdre un instant, à retrouver des fourmis par centaines lorsqu'il bougera de nouveau. Pour le moment tu laissais faire. Pendant un bon moment, loupant ton stop, pour aller plus loin d'un puis de deux. Ainsi de suite jusqu'à déranger de votre présence. Le corps rigide et légèrement courbaturer. Les doigts venaient alors masser une épaule qui ne voulait plus répondre, comme un ordre trop longtemps muet oublié depuis lors. "Bonsoir.  " répondais tu les joues légèrement rouge de honte d'avoir garder ta bouche fermée aussi longtemps. Il était pourtant rare de te voir muet. Cependant le jeune homme larmoyant devant toi attirait la sympathie, la compassion. Profitant d'un instant pour poser ta main sur son épaule. " C'est rien voyons. Je suis content si tu as pu un peu te reposer. N'hésites pas à prendre des pauses hein. C'est pas bien de trop travailler. " Il ne fallait pas se surmener, au point de tomber de fatigue ainsi. Mais tu pouvais comprendre, un peu. Le sursaut venant, plus pour la réaction même de ce nouvel ami que l'intervention du chauffeur. "Et où est le terminus ?  " Non parce que ça voulait rien dire "terminus" aucune ville s'appelait comme ça. Ou alors t'étais sacrément loin. Une fois dehors tu cachais un peu plus ton visage dans ton manteau. " Non mais c'est pas grave, tu dois aller où? " Il ne restait qu'une solution pour vous: sortir son téléphone et trouver un moyen de rejoindre votre maison. Celle dont tout le monde rêvait. "Je vais marcher un peu par là.. peut être récupérer un taxi. Et toi?  " Le chemin étudié tu ne voulais cependant pas le laisser seul. " Je peux t'accompagner si tu veux. " C'était pas comme is t'avais une voiture pour.


" "
 

________________________________

DARLING
Contenu sponsorisé
 
Re: it's time for a nap ((beom gyu)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas