sombre
-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal


    :: Défouloir :: 2023

lavender haze ((jun wan))

Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
lavender haze ((jun wan)) - Page 2 T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Crédits : sooyoo
Messages : 495
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p30-seo-eun-ha#1072917http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: lavender haze ((jun wan)) | Ven 21 Avr - 22:40
Citer EditerSupprimer

lavender haze

Chaque cascade était un risque et t'étais admirative de la peur qui ne semblait pas l'habiter. Tu te demandais même si c'était une bonne chose, au final, que de ne pas avoir peur. Des craintes, t'en avais des tas et elles te suivront jusqu'au bout, ne lâchant jamais ta silhouette du regard et te sautant dessus dès que tu avais le dos tourné. Tu te demandais s'il n'avait pas peur au moins un peu, à chaque fois. Juste un peu. Mais son visage neutre en conduisant ta voiture te revenait en mémoire et tu doutais qu'il puisse ressentir cette crainte-là. Est-ce que cela ne lui faisait pas prendre des risques inutiles ? Ou arrivait-il à mesurer les dangers, à en prendre conscience et à s'arrêter, si jamais ? Tu ne comptais pas le sermonner là-dessus, il n'était pas ton fils – mais tu te posais tout de même la question, les prunelles le contemplant dans une frimousse un brin soucieuse tout de même.

Tu clignas des paupières à ses mots, le contemplant en silence alors que tes lèvres s'ouvraient dans un souffle court. « Ca fait beaucoup quand même », que tu commentas dans un air penaud, des images défilant dans tes pensées où les scènes étaient de plus en plus dangereuses. « Ca fait peur », rajoutas-tu, le nez quelque peu plissé, agitant les mains comme pour écarter tout ça. T'avais vécu assez de cascades ce jour-là dans ta voiture, c'était déjà beaucoup et même trop. Toi qui ne vivais pas réellement de grandes aventures du genre, t'avais été servi. Tu mimas un petit air bougon ensuite – parce que tu t'inquiétais tout de même pour lui. C'était dangereux et ce qu'il te disait n'était en rien rassurant. Tu rajoutais à ça sa peur inexistante et tu te demandais si c'était le bon métier pour lui. Dans le fond, oui. Mais ça faisait peur. « Le contraire m'aurait étonné », lui dis-tu dans un rire léger. « Je suis plutôt dans les activités posées. Mots mêlés, sudoku et les origami surtout », il t'avait pas demandé mais bon... « Les origami sont plus dangereux qu'on le croit », pas du tout mais ce n'était qu'un détail. Tu lui offris une esquisse amusée, le regard malicieux. « C'est classe », soufflas-tu dans une frimousse intriguée, l'index retournant tapoter l'objet sans que tu ne puisses t'en empêcher. Et si tu sursautas quand un membre du staff appela Jun Wan, te tirant de tes pensées, t'espérais que personne ne l'ait vu. « Jun Wan ! C'est à toi ! », les mains croisées dans le dos, tu mimas l'air le plus innocent que tu pouvais porter, déviant les pupilles vers la voix avant de te tourner vers le cascadeur. « Je me débrouillerai pour retrouver mon chemin, vous en faîtes pas. Merci de m'avoir montré tout ça. Et faîtes attention à vous surtout », tu levas les poings dans un encouragement silencieux, le sourire aux lèvres, restant là quelques instants simplement pour regarder. Par pure curiosité. Maintenant que tu savais qu'il était cascadeur, tu voulais voir par toi-même, tentant de te faire le plus discrète possible pour observer la scène. Tu levas brièvement le pouce vers Jun Wan, le sourire toujours marqué sur ta bouche, comme pour le féliciter. Ce que tu venais de voir était déjà bien impressionnant. Puis tu désignas la direction opposée, comme pour lui indiquer que tu t'en allais – et peut-être que dans le fond il s'en fichait mais tu préférais prévenir. Et tu partis dans la direction d'où tu étais venue.

En théorie. En pratique t'avais tourné un bon moment, passant trois fois devant le même décor, saluant la même personne pour au final ne pas trouver la sortie. Tu ne comprenais vraiment pas, t'étais sûre de faire le chemin inverse et pourtant, t'arrivais toujours pas à t'en sortir, slaloment entre personnes pressées, costumes et décors. T'arrêtant, tu soufflas, la frimousse boudeuse, étudiant le chemin devant toi. Entendant du bruit derrière toi, tu te tournas... pour voir un groupe d'hommes courir vers toi. Pourquoi ??? Les yeux écarquillés, perplexe mais surtout surprise, tu ne savais pas du tout quoi faire. Le plus logique aurait été de bouger mais t'étais tellement confuse que tu restais là, une grimace au visage, les yeux fermés comme si tu te préparais à l'impact.

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆☆ DEBUT SHAKER
Cha Jun Wan
lavender haze ((jun wan)) - Page 2 T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 106
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: lavender haze ((jun wan)) | Dim 23 Avr - 16:58
Citer EditerSupprimer

lavender haze
feat.  @Seo Eun Ha

Bien que pour des personnes extérieures, cela pouvait paraître effrayant, ça ne l’était pas pour Jun Wan. Parce qu’il s’entraînait régulièrement, parce que son niveau n’était pas égalable à quelqu’un qui n’avait jamais effectué de cascade de sa vie et que, bien sûr, lui non plus n’avait pas de suite commencé avec des situations dangereuses. Aujourd’hui, il pouvait se permettre tout cela car on le lui avait enseigné, car il excellait dans son domaine et que, malgré tout, il restait un jeune homme assidu et attentif. Il pouvait comprendre qu’on puisse l’imaginer insouciant hors, en vérité, ce n’était pas tout à fait le cas… Oui, il appréciait l’adrénaline. Non, il n’avait pas peur du danger et n’hésiterait certainement pas à le frôler si cela pouvait sauver quelqu’un en détresse. Hors, dans son travail, il faisait toujours attention ; ils avaient des outils exprès, un apprentissage particulier pour chaque situation afin d’éviter toute blessure inutile. Evidemment, des accidents arrivaient cependant tout métier avait sa part de risque et il ne se blessait pas plus qu’un ouvrier, un policier ou un pompier… Eun Ha s’inquiétait parce qu’elle ne connaissait pas exactement le milieu, qu’elle se fiait uniquement aux informations que Jun Wan lui donnait mais aussi probablement aux différents stéréotypes qui existaient. Hors, si on l’interrogeait, évidemment qu’il répondrait que, oui, il avait conscience des risques mais que chaque scène était tournée avec toute la sécurité nécessaire. Il ne pouvait pas se permettre de tourner avec la boule au ventre, autrement, cela signifierait se mettre en danger et peut-être même ses collègues. « J’ai l’habitude. C’est mon travail, après tout. » Yu Jin s’en faisait souvent pour lui, il lui répétait toujours de faire attention lorsque le garçon partait travailler et, malheureusement, Jun Wan n’était pas la meilleure personne pour rassurer donc, la plupart du temps, il ne disait jamais grand-chose. Tout comme en cet instant précis où il n’était pas en mesure de prononcer énormément de paroles, parce que c’était dans sa personnalité mais aussi à cause de l’attitude de la demoiselle qui le déstabilisait parfois. A chaque fois qu’elle rigolait, lui se demandait ce qu’il avait pu dire de drôle ou qu’est-ce qui la rendait aussi joyeuse, sans pour autant mentionner quoi que ce soit à voix haute.

« C’est intéressant aussi. » D’accord, son ton employé ne donnait pas l’impression qu’il était vraiment fasciné par les activités énoncées par la jeune fille, hors il était sincère. Même si son métier était très animé, lui aussi appréciait les activités qui se voulaient plus calmes et qui occupaient l’esprit. « C’est sûr qu’avec votre maladresse… » Avait-il réellement osé rétorquer cela ? Le grand Cha Jun Wan s’était permis une plaisanterie ? Waouh. Tout du moins, c’était ce que ses mots laissaient croire malgré l’intonation impartiale utilisée ; pourtant, le cascadeur pensait sincèrement ses propos, il n’imaginait pas Eun Ha pratiquait un métier comme le sien, elle inquiéterait bien vite tout le plateau. Par chance, non, il ne remarqua pas le sursaut de la jeune femme alors qu’un de ses collègues l’appelaient, sa pause étant enfin terminée. « Vous êtes sûre ? » Parviendrait-elle réellement à retrouver son chemin ? Le garçon ne savait pas pourquoi cependant il en doutait… Toutefois, il ne pouvait malheureusement pas la raccompagner donc il inclina simplement sa tête en guise de salutation puis partit échanger quelques instants avec le directeur sur la scène qu’il s’apprêtait à tourner. Un combat d’épées, une arme qu’il avait mentionnée avec la demoiselle un peu plus tôt et qu’il prouvait sa maîtrise actuellement. Chaque mouvement était fluide alors qu’il réduisait à néant chacun de ses adversaires, incarnant le personnage à la perfection quand on lui demandait, pourtant, de n’être qu’une simple doublure. Le pouce levé du directeur lui indiqua que c’était parfait néanmoins le garçon tint malgré tout à vérifier puis ils purent, ensuite, passer à la prochaine scène.

La discussion se fut longue afin d’étudier chaque passage en moindre en détail puis le « action » prononcé, Jun Wan se mit alors à courir, poursuivi par une horde de malfrats. Dans sa course, il élançait des projectiles, des caisses qui se trouvaient sur sa route, aux hommes qui le pourchassaient, se battant avec certains d’entre eux lorsque ceux-ci parvenaient à sa hauteur pour, au bout du compte, accélérer la cadence de ses pas. Lorsque ses yeux se posa sur le paysage devant lui, ses pupilles s’écarquillèrent aussitôt en observant la jeune femme en plein milieu. Qu’est-ce qu’elle foutait là ? Pris dans l’élan, il ne pouvait pas piler, au risque lui-même de se retrouver blessé ; il était trop tard pour ça. Alors, à défaut de pouvoir freiner, il augmenta de plus bel son rythme de course, puisant dans ses forces restantes pour installer un peu plus de distance entre lui et ses collègues… Tout se passa à une allure folle, les secondes ne se comptaient même pas, tant tout parut défiler à une vitesse lumière. A peine arriva-t-il à sa hauteur que le garçon attrapa vivement la jeune femme, son bras autour de sa taille, tandis qu’il la déplaçait immédiatement sur le côté, loin de cette meute qui courrait en leur direction. « Non mais ça ne va pas ! » S’emporta-t-il aussitôt, le souffle court, ayant vu sa vie défiler devant lui alors qu’il n’était même pas la personne en danger. « Vous allez bien ? » Ajouta-t-il toutefois rapidement, ne se souciant pas des représailles potentielles à cause de cette question, il n’avait même pas réfléchi, sincèrement inquiet en cet instant précis. Il n’osait même pas imaginer ce qu’il se serait passé s’il n’avait pas eu le réflexe d’intervenir, ou s’il ne l’avait pas vu tout court. A croire qu’à chaque fois qu’ils se croisaient, ils finissaient par toujours la sauver. Dans quel drôle de comédie tous les deux étaient tombés ? C’était insensé.


________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
lavender haze ((jun wan)) - Page 2 T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Crédits : sooyoo
Messages : 495
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p30-seo-eun-ha#1072917http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: lavender haze ((jun wan)) | Sam 6 Mai - 10:41
Citer EditerSupprimer

lavender haze

T'aurais pas pu devenir cascadeuse. L'idée ne t'avait jamais traversé l'esprit, évidemment. Mais c'était une constatation que tu te faisais en observant le plateau mais aussi en parlant avec Jun Wan. T'admirais énormément le travail fourni par toutes les doublures, c'était impressionnant et captivant et ça devait être intéressant de voir plusieurs scènes. C'était dangereux, comme tout autre métier mais ça n'en restait pas moins quelque chose que tout le monde pouvait faire. « Vous faites ça depuis longtemps alors ? », le questionnas-tu, toujours aussi curieuse. Mais tu parlais rarement de ça avec les autres et la discussion était bien entamée. Tu voudrais comprendre mais aussi connaître les petits « trucs » qu'on ne voyait pas à l'écran. Il était dommage que les cascadeurs ne soient pas autant remerciés car ils fournissaient tout de même de gros efforts. Tu ne savais pas comment Jun Wan gérait sa vie mais tu supposais qu'il suivait un entraînement spécial et rigoureux. Avait-il toujours voulu devenir cascadeur ? Avait-il eu la vocation depuis son plus jeune âge ? Tant de questions qui tournaient dans ton esprit mais tu n'osais poser de peur de le déranger avec ta curiosité. Qui n'était pas mal placée, d'ailleurs, c'était même un peu naïf sans doute. T'étais intriguée.

« Très ! On ne croit pas comme ça mais ça l'est... Je trouve ça reposant aussi. Surtout les origami, c'est tellement apaisé de plier et de créer », tu souris, contentée et apaisée rien que d'en parler. « On peut faire beaucoup de choses avec du papier, d'ailleurs », indiquas-tu, l'index levé et l'esquisse joyeuse alors que tu parlais de ton passe-temps préféré. Tu fronças néanmoins les sourcils, lui lançant un regard dans une moue un brin boudeuse. « Je ne suis pas maladroite... », le repris-tu en agitant le doigt. « Juste... j'ai pas de chance parfois, c'est tout », marmonnas-tu dans un air bougon avant de rire. Tu haussas les épaules, ne l'ayant pas mal pris, au contraire, ça t'amusait même un peu. Mais avec du recul, le frein qui ne fonctionnait plus n'était toujours pas drôle. Ca te faisait encore peur aujourd'hui. Tu lui donnas un léger coup de coude dans un sourire malicieux, le geste amical et taquin avant que ton regard ne tourne et retourne partout autour de vous. La fin de la visite approchait alors que Jun Wan était appelé. « J'en suis sûre », lui assuras-tu d'un pouce levé et d'un sourire. T'allais t'en sortir.

Sauf que non, t'allais pas t'en sortir. A croire que la plateau était devenu un labyrinthe. Tu étais sûre d'avoir pris le bon chemin et pourtant, tu voyais pas le bout. Ils n'avaient pas pu tout bouger aussi rapidement, pas vrai ? Tes pensées furent coupées par cette troupe qui courait vers toi... tu savais même pas pourquoi, d'ailleurs et t'avais pas vraiment le temps d'y penser. T'avais le temps de rien, d'ailleurs, alors que tu ne parvenais pas à bouger. Un son surpris contre les lèvres, tes doigts s'accrochaient au tissu à ta portée. Tu clignas rapidement des paupières, relevant le visage vers Jun Wan dans un air perdu et désemparé. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? », marmonnas-tu dans un souffle court, n'arrivant pas à assimiler l'enchaînement des choses. « Je vais... bien. Je crois », tu redressas ton regard vers lui, les pommettes faiblement colorées. « Je vais bien. Et vous ? Ca va ? », tu semblais comprendre, faisant un léger pas en arrière pour le contempler de haut en bas. Tu te pinças les lèvres, gênée – tu te tenais toujours à son vêtement. « J'ai pas trouvé la sortie », vins-tu admettre dans un chuchotement timide, n'osant pas redresser le regard vers le sien alors que tu sentais la chaleur gagner tes joues. « Et je suppose que je devais pas me retrouver là où je me suis retrouvée », tu lui lanças un regard dans une petite grimace alors que tu entendais le staff derrière vous – et le directeur aussi, certainement, ainsi que les figurants qui devaient retourner à leur place. Pour recommencer. Tu grimaças un peu plus. Tu relâchas doucement Jun Wan, te courbant face au directeur qui venait d'arriver. « Je suis vraiment désolée » « C'était génial ! On garde la scène mais il faudrait la refaire. Enfilez une tenue, on va recommencer », tu l'observas avant d'observer Jun Wan, l'index pointé vers toi alors que tu affichais un air tout aussi perdu que quelques minutes plus tôt. « On se remet en place, on va la refaire ! », tu clignas des paupières. « Mais je suis pas... J'ai pas... », le regard affolé vers Jun Wan tu savais pas quoi faire.

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆☆ DEBUT SHAKER
Cha Jun Wan
lavender haze ((jun wan)) - Page 2 T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 106
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: lavender haze ((jun wan)) | Dim 7 Mai - 17:30
Citer EditerSupprimer

lavender haze
feat.  @Seo Eun Ha

« Quelques années maintenant, oui. » Répondit simplement le jeune homme sans pour autant épiloguer sur le sujet. Non pas parce qu’il souhaitait couper court à la conversation mais parce qu’il ne savait pas quoi ajouter de plus. Il n’était pas un professionnel lorsqu’il s’agissait de bavarder, préférant le plus souvent écouter que parler, hors lorsqu’on apprenait à le connaître, on découvrait que Jun Wan était simplement ce genre de personnes. Passionné par son métier, évidemment qu’il l’était ; certainement la raison pour laquelle il avait pris un peu plus la parole qu’à l’accoutumé néanmoins il ignorait ce qu’il pouvait dire de plus. Il ne souhaitait pas mentionner son passé, l’endroit d’où il venait ni ce qui l’avait vraiment motivé à devenir cascadeur plutôt qu’acteur. Eun Ha ne lui posa pas plus de questions, ce qui le soulagea probablement et le sujet prit une tout autre tournure, voilà que maintenant leur discussion concernait le papier et toutes les activités que l’on pouvait faire avec. Il ne comprenait toutefois pas ce qui la faisait tant sourire cependant le garçon préféra ne pas soulever, se contentant d’acquiescer dans un hochement de la tête. « Je n’en suis pas sûr… » que tout était uniquement question de malchance ; lui était certain qu’il y avait un peu de maladresse dans tout ça aussi. Hors, si lui n’était pas sûr des paroles de la demoiselle, elle l’était en ce qui concernait de retrouver son chemin sans son aide. Le cascadeur lui fit alors confiance, s’attelant à ses tâches et retourna tourner les scènes lui étant attribuées. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir, une nouvelle fois, Eun Ha dans un lieu où elle n’était pas censée être ?! Allait-elle dire encore que c’était son manque de chance qui l’avait obligé à se perdre pile à l’endroit du tournage ?

A cet instant précis, Jun Wan n’eut pas réellement le temps de réfléchir, accélérant le pas pour la sauver de ce troupeau qui se précipitait en leur direction. La gronder fut son premier réflex, l’inquiétude s’exprimant pour lui et ce ne fut qu’ensuite que le garçon s’assura qu’elle allait bien. « Je n’ai pas de raison d’aller mal. » Clairement aucune. Et ce, malgré la frayeur que la jeune femme venait de lui faire. « J’ai cru remarquer. » Ce n’était pas faute de lui avoir répété pourtant hors il n’insista pas plus sur le sujet, ayant conscience des émotions agitées de la demoiselle. Si lui-même avait eu peur, il n’osait guère imaginer ce qu’il en était pour elle. « Pas vraiment… » Toutefois, Jun Wan ne put rien ajouter de plus que, à peine Eun Ha s’excusa auprès du directeur, ce dernier émit une proposition à laquelle le cascadeur n’aurait jamais songé. « Attendez, attendez. » S’interposa le jeune homme, attrapant délicatement le poignet de la demoiselle pour la placer derrière lui. « Je ne pense pas que ça soit une bonne idée. » Principalement car Eun Ha ne s’était toujours pas remise de ses émotions et car ce n’était pas son job à elle de faire ça non plus. « On peut en discuter ? » Demanda-t-il au directeur, indiquant par son expression qu’il désirait échanger avec la concernée avant quoi que ce soir. L’homme acquiesça, non pas sans préciser qu’ils n’avaient pas toute la journée et donc de faire vite, ce qui fit souffler le cascadeur. « Vous voulez le faire ? » Sur cette question, Jun Wan se tourna face à la jeune femme, l’observant droit dans les yeux alors qu’il restait persuadé que rien de cela n’était une bonne idée… Hors, ni son avis ni celui du directeur importait, seul celui d’Eun Ha comptait.


________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
lavender haze ((jun wan)) - Page 2 T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Crédits : sooyoo
Messages : 495
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p30-seo-eun-ha#1072917http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: lavender haze ((jun wan)) | Dim 7 Mai - 19:55
Citer EditerSupprimer

lavender haze

Hochant doucement la tête, tu entendais l'information, toujours quelque peu ébahie. C'était un métier difficile, qui devait demander énormément de choses – mais en même temps quel métier n'en demandait pas ? L'entraînement devait être rude et rigoureux et tu n'osais même pas imaginer le nombre de blessures qu'il avait dû s'infliger. C'était admiratif, en tout cas et tu ne l'aurais probablement pas imaginé dans un métier du genre. Mais pourquoi pas, après tout. T'étais pas le genre à t'arrêter sur l'image de quelqu'un pour te faire une idée ; tu voulais d'abord connaître les gens. Ca ne faisait pas parti de ton métier de juger autrui, ce n'était pas non plus très respectueux. Même si, parfois, le cerveau faisait les connexions sans que tu ne puisses l'empêcher. Tout le monde le faisait. Les sourcils faiblement froncés, tu lui lanças un regard confus. Comment ça, il n'en était pas sûr ? Tu fronças un peu plus les sourcils encore, pas menaçante du tout, mais l'air tout de même boudeur plaqué au visage. Tu n'étais pas du genre maladroite, vraiment. Quelques maladresses arrivaient, bien sûr, comme pour tout le monde. Tu mettais plutôt ça sur la faute à pas de chance qu'à une maladresse possible. Tu pouvais comprendre la confusion cependant car à chaque fois que tu le croisais, il se passait quelque chose. A se demander si ce n'était pas fait exprès – mais qui ? Ce n'était clairement pas lui qui faisait exprès que des choses te tombent dessus. Et tu ne faisais pas exprès non plus... La faute à pas de chance, vraiment.

Comme c'était appartement la faute à pas de chance que tu finisses pile au milieu d'une scène en train d'être tournée. Voir la foule courir vers toi était quelque peu impressionnant, pire que ça, c'était effrayant. Tu ne savais plus où aller et tes jambes ne savaient même plus être des jambes. Tu restais immobile, priant de toutes tes forces que la collision ne fasse pas mal – même si tu le savais dans le fond, elle ferait mal. Sauf qu'elle n'eut pas eu lieu – Jun Wan t'aidant, te mettant sur le côté. Tout s'était passé tellement vite que tu semblais avoir du mal à comprendre ce qu'il se passait. « On sait jamais », rétorquas-tu, clignant des paupières, toujours confuse et inquiète. « Je suis désolée », que tu lui dis dans un air implorant et réellement désolé. T'avais fait de ton mieux pour trouver la sortie mais tu t'étais perdue. Tu te pinças les lèvres, les épaules basses, encore perturbée par ce qu'il venait de se passer mais aussi par ta propre bêtise. Tu eus à peine le temps de t'excuser auprès du directeur que ce dernier semblait avoir envie de recommencer. Mais toi, non. Les phalanges agrippés au vêtement de Jun Wan tu te penchais à peine pour observer le visage du directeur, la confusion revenant dans ton esprit. Tu restas muette, contemplant, avant de relever le visage vers Jun Wan qui s'adressait à toi. Tout allait décidément trop vite : une seconde il parlait avec le directeur, la suivante il te regardait. « Je suis pas actrice », tu répondais pas à la question. Pas vraiment. « Je voulais juste... rentrer », dis-tu, les joues colorées de honte et le regard brillant. « C'est beaucoup trop effrayant de les voir courir vers moi », tu désignas rapidement la foule du regard, tes doigts toujours agrippés à sa tenue. Comme si t'avais peur de le lâcher et de te perdre. Encore. Tu inspiras longuement, jetant quelques regards autour de vous, perturbée et gênée. « Je voudrais juste rentrer », articulas-tu doucement. « Je veux pas... Je suis pas actrice, ni figurante. Ni quoi que ce soit. Je veux juste rentrer », répondis-tu, les pupilles plongées dans celles de Jun Wan, presque larmoyantes. « Je suis désolée, vraiment. Mais je ne suis pas là pour ça », t'adressas-tu au directeur, te courbant poliment, l'une de tes mains tenant toujours le vêtement de Jun Wan. « Je m'excuse d'avoir perturbé le tournage », ajoutas-tu, avant de te redresser, t'excusant aussi auprès des autres figurants et staff présents. La honte...

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆☆ DEBUT SHAKER
Cha Jun Wan
lavender haze ((jun wan)) - Page 2 T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 106
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: lavender haze ((jun wan)) | Dim 14 Mai - 16:08
Citer EditerSupprimer

lavender haze
feat.  @Seo Eun Ha

Le directeur n’avait pas vraiment de respect en cet instant précis. A quel moment il pouvait se permettre de prendre une décision sans demander à l’autre partie si elle était d’accord avec son idée ? Eun Ha n’était ni cascadeuse ni actrice, sa place n’était aucunement sur ce plateau de tournage. Et bien que cela ne dérangeait pas Jun Wan, lui ne faisait que son travail, il était assez compatissant pour se douter que la jeune femme n’éprouvait probablement aucune envie de recommencer. Il le voyait dans son expression pleine de confusion, presque larmoyante et lui-même se sentait désolé à la place du directeur qui n’avait même pas daigné demander… La jeune femme n’avait d’ailleurs même pas à s’excuser, c’était sûrement de sa faute pour ne pas l’avoir raccompagnée, les décors étant plutôt imposant, il n’était pas si simple de se repérer. Hors, de toute manière, le garçon n’avait pu lui répondre que le directeur était arrivé à cet instant là. Franchement, cette attitude l’énervait et après on s’étonnait que Jun Wan ne parvenait jamais à s’entendre avec les membres du staff… A croire qu’il n’avait pas les mêmes intérêts que ces derniers ; pour lui le business venait après les gens, même si cela signifiait devoir perdre une grosse somme d’argent ou ne pas recevoir du tout de salaire.

« Vous n’avez pas à vous excuser » Finit par lui adresser le jeune homme alors que la demoiselle s’expliquait, étant même désolé envers le directeur. « On comprend. » Non, il ne laissait même pas le temps à son « boss » de parler, parce qu’il sentait que ce dernier risquait d’être assez culotté pour insister. « Je vais vous raccompagner. » Et le travail ? Comme il le pensait plus tôt, à ses yeux, le bien-être et la santé des gens autour de lui était plus important que l’argent ou sa passion, donc le travail n’avait aucune importance actuellement. A ses paroles, à nouveau sans laisser le temps à l’autre d’en placer une, il ajouta un « Je la raccompagne » catégorique ; tous connaissaient ce jeune homme, tous savaient que lorsqu’il déclarait quelque chose, il était le plus souvent très difficile de le faire changer d’avis. Certes, personne n’était irremplaçable et ce n’était pas parce qu’il comptait sur ses compétences que Jun Wan agissait ainsi, il le faisait parce que ça lui tenait à cœur. Eux pouvaient toujours tourner une autre scène en l’attendant, ou prendre une autre pause, ce n’était pas comme s’il allait mettre cent ans. « Venez. » Dans un mouvement de tête, sa main derrière le dos de la jeune femme, il l’invita alors à le suivre puis, en silence, il marcha à ses côtés jusqu’à la sortie du plateau. « Rentrez bien. » Poliment, il s’inclina légèrement de plus bel avant de la laisser partir puis retourner d’où il venait, à son tour. Malheureusement, il n’avait pas trop le temps de traîner non plus donc il ne pouvait pas se permettre de rester discuter pendant des heures ; il espérait seulement qu’Eun Ha n’était pas trop chamboulé par ce qu’il s’était passé puis qu’elle réussirait à rentrer sans trop de difficultés.


________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Contenu sponsorisé
 
Re: lavender haze ((jun wan)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide