sombre
-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal


    :: Défouloir :: 2023

paralyzed ((jun wan))

Bang Yura
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Bang Yura
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ∽ twice
Crédits : ralhiel
Messages : 1355
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p30-bang-yura#1066929http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038786
paralyzed ((jun wan)) | Sam 13 Mai - 13:15
Citer EditerSupprimer

paralyzed

Lançant un regard noir à la silhouette en face de toi, tu serras les dents, le nez faiblement plissé dans un dégoût certain avant que tu ne fasses un pas sur le côté. Ca ne servait à rien de discuter avec ces personnes, de toute façon. Il ne voulait pas comprendre, il n'allait pas comprendre. Et tu supposais que l'alcool dans son sang n'aidait pas non plus. T'avais pas de temps à perdre avec ces conneries, la voix résonnant pour le stipuler clairement alors que tu le menaçais de l'index. Généralement ça suffisait à faire rebrousser chemin au plus tordu. Tu devais quelque peu intimidante du haut de ta petite taille – ta grande gueule faisant certainement plus de la moitié du boulot. Si ça ne suffisait pas, t'allais devoir jouer des genoux, et en péter quelques uns pour pouvoir avancer librement. Tu soufflas bruyamment, clairement agacée, voulant à tout prix quitter cet endroit. T'étais venue là pour t'amuser et décompresser, pas te faire draguer lourdement. Mais ce type ne faisait que te suivre ; depuis le moment où tu étais entrée jusqu'au moment où tu étais sortie. Et il était là, te suivant d'un peu près même quand tu accéléras un peu le pas. Tu tentais de ne pas écouter ce qu'il disait, de ne pas retenir ces mots grossiers qui quittaient sa bouche – mais tu ne pouvais pas t'empêcher d'y répondre pour tenter de le remettre à sa place et de le faire reculer. Tu vins même t'arrêter sans prévenir, le repoussant, les paumes sur ses épaules, haussant la voix pour te faire entendre. Tu repris ta marche, et lui aussi. Ca commençait à t'agacer autant que ça commençait à te faire peur. D'habitude, on n'insistait pas autant. D'habitude, tes quelques menaces suffisaient. D'habitude, t'avais pas peur qu'on te suive jusque chez toi. Et c'était triste car tu n'osais même pas emprunter le bon chemin pour aller jusqu'à ton appartement. Tu n'osais pas non plus passer par une ruelle plus petit, préférant rester sur le chemin principal et sous les lumières. Le pire dans tout ça ? T'avais croisé quelques personnes mais absolument aucune ne s'était arrêtée pour te donner un coup de main. « Maintenant ça suffit ! Arrête de me suivre et rentre chez toi », articulas-tu, un peu plus bruyamment que prévu. « Ne me touche pas avec tes mains dégueulasses ! », ta paume tapant contre la sienne pour faire disparaître sa main, t'avais pas prévu le retour possible alors qu'il te poussait à son tour, t'envoyant presque dans le décor pour finalement t'attraper le poignet. Ta force n'était clairement pas égale à la sienne et même si tu luttais, tu te faisais désespérément entraînée, suivant sans le vouloir. « Lâche-moi ! Hey ! », la peur grondant dans ta voix, le désespoir brillant dans tes pupilles, tu tentais de chercher quelque chose, ou quelqu'un, pour t'aider.


________________________________

you make me feel special no matter how the world brings me down even when hurtful words stab me i smile again 'cause you're there

feel special

Une petite réponse rapide